Publicités

Archives du blog

42°C ce jeudi à Aulnay-sous-Bois, le dérèglement climatique en pleine action ?

Ce jeudi, les météorologues prévoient 42°C à Aulnay-sous-Bois, ville qui dispose de nombreux parcs mais aussi de nombreux immeubles ou l’air peut devenir quasi-irrespirable. A cette température, le moindre effort peut être dangereux pour l’organisme surtout chez les personnes les plus fragiles.

La prudence est donc de mise, veillez à laisser vos volets fermés et de provoquer un léger courant d’air pour obtenir ne serait-ce qu’un peu de fraîcheur.

Ce nouvel épisode caniculaire fait débat sur ce qui ressemble à un dérèglement climatique que le monde subit depuis quelques décennies. Si la planète a connu de nombreux cycles de réchauffement et de refroidissement, pour l’immense majorité non causés par l’homme, les relevés météorologiques montrent que la température globalement augmente, provoquant des sécheresses mais aussi des orages de plus en plus violents.

Malgré le fait que ce phénomène revient souvent dans une discussion de comptoir, les hommes ne semblent pas vouloir changer leur mode de vie. A chacun ses priorités, nombreux – et même des écologistes – n’hésiteront pas à faire des centaines de kilomètres en voiture diesel polluante pour rejoindre leur lieu de villégiature cet été.

Publicités

Seulement une bouche à incendie sabotée cet été à Aulnay-sous-Bois au Gros Saule ?

Il a fait très chaud en France cet été avec des températures qui ont dépassé allègrement les 30°C une grande partie de pause estivale. Pourtant, très peu de signalement nous ont été transmis concernant le sabotage de bouche à incendie sur la ville d’Aulnay-sous-Bois. Seul un cas nous a été signalé.

Dans un article du Parisien, il semblerait qu’un dispositif de sécurité à 500 € l’unité soit le responsable de ce succès. Cependant, il est fort probable qu’une campagne de prévention ait été effectuée, car si seule une bouche à incendie à été sabotée, aucune tentative de sabotage n’a été signalée également…

Il fait si chaud à Aulnay-sous-Bois que la SNCF distribue des éventails en gare

Aujourd’hui le parcours sur la ligne du RER B n’était pas un long fleuve tranquille. Un incident gare de La Courneuve a provoqué l’arrêt momentané de certaines rames. Sous un soleil accablant, les usagers n’étaient pas au mieux.

Avec un thermomètre qui affiche plus de 37°C, la SNCF a eu la joyeuse idée de distribuer des éventails en gare d’Aulnay-sous-Bois. De quoi se soulager se manière écologique…

En raison de la canicule, les ATSEM pourront quitter leur poste à 16h00 à Aulnay-sous-Bois

Vous pouvez lire le communiqué de Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois concernant la canicule et les ATSEM en cliquant sur l’image ci-contre.

Vidéo impressionnante d’une bouche à incendie ouverte rue de Sevran à Aulnay-sous-Bois

Vidéo

Mais que se passe t-il à Aulnay-sous-Bois Le phénomène d’ouvertures de bouche à incendie était autrefois rare voire inexistant. Mais depuis 2 ans, c’est un véritable déferlement qui frappe cette ville de 83 000 habitants.

Si certains justifieront l’absence de piscine ou d’équipement, d’autres regretteront le désastre écologique et économique de ces méfaits.

Si les quartiers Nord ont été particulièrement touchés (Les Etangs, Savigny, Gros Saule, Mitry), il est encore plus étonnant que ce phénomène ait touché le quartier du Vieux-Pays. En effet, au niveau de la rue de Sevran, à quelques pas du QG de la police municipale et des équipements culturels de premier plan, une bouche à incendie a été ouverte, bloquant en partie la circulation.

Quel sera le message du Maire ? Compassion comme le suggère La Révolution est en Marche en ouvrant des espaces aquatiques par jour caniculaire ? Repression comme le suggèrent d’autres ?

En attendant, vous pouvez visualiser l’impressionnante vidéo de la bouche à incendie ouverte au niveau de la rue de Sevran en cliquant sur l’image ci-contre ou ci-dessous.

Merci à Mede Chamoin pour la vidéo

Vidéo : des bouches d’incendie ouvertes à Aulnay-sous-Bois provoquent un geyser

bouche_egouts_aulnay

Vidéo

Il fait chaud à Aulnay-sous-Bois. Si chaud que certains n’ont pas pu s’empêcher d’ouvrir des bouches d’incendie pour se rafraîchir.

Résultat : un véritable geyser d’eau, des enfants qui s’amusent, des adultes qui rient et quelques automobilistes qui râlent.

Certains pardonneront ce geste par le manque d’une piscine dans la ville. D’autres parleront de gaspillage et d’un véritable séisme écologique. D’ailleurs, il serait intéressant d’avoir la réaction des écologistes sur ces nouveaux incidents.

Pour visualiser la vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

Ouvertures de bouches d’incendie pour lutter contre la canicule également à Aulnay-sous-Bois

ouverture_bouche_incendieLes fortes chaleurs ont incité les jeunes à ouvrir illégalement les bouches d’incendie pour se rafraîchir. Ce phénomène a tout Aubervilliers, Pantin et Bondy. Des piscines se sont même installées sur l’espace public, remplies par cette eau normalement destinée à lutter contre les incendies.

A Aulnay-sous-Bois, quelques cas ont été signalés dans les quartiers Nord. Une vidéo a même été tournée pour relater de cet exploit qui est pourtant passible d’une amende.

Fort heureusement, les chaleurs subies ces deniers jours ne devraient plus être qu’un lointain souvenir. Quelques chaleurs sont encore à prévoir cet après-midi mais à partir de la semaine prochaine, la météo sera beaucoup plus supportable pour les organismes…

Intense canicule à Aulnay-sous-Bois : Force Ouvrière alerte sur les conditions des employés municipaux

plan_caniculeDès aujourd’hui jusqu’à samedi, le thermomètre frôlera les 40 °C. Le plan canicule a été activé dans 26 département, dont ceux d’Ile-de-France. A Aulnay-sous-Bois, la canicule se mêlera à la pollution, les plus faibles seront à surveiller de très près.

Force Ouvrière, dans un tract que vous pouvez lire en cliquant ici ou sur l’image ci-contre, alerte sur les conditions des employés municipaux :

  • Manque de fontaine d’eau dans plusieurs endroits
  • Des agents travaillant en déplacement n’ont pas accès à l’eau facilement
  • Des locaux administratifs avec une température qui frôle les 35°
  • Des Offices de restauration ou l’ambiance est suffocante

Force Ouvrière réclame un plan canicule pour les employés municipaux.

En période de chaleur, garder son logement frais

caniculeLors des périodes de chaleur pendant l’été, la tentation est grande d’user de la climatisation mais sachez qu’il existe des solutions pour conserver un logement frais sans recourir systématiquement à la clim’.
Vérifiez si vous connaissez bien toutes ces petites astuces qui permettront de faire baisser la température et du coup, la facture énergétique.

Protégez vos fenêtres du soleil

  • Protégez vos fenêtres du soleil par des stores extérieurs ou des volets
  • En été, en tapant sur les fenêtres, le soleil peut faire grimper la température intérieure de 10 degrés. Baissez les stores ou fermez les volets. Cela permet de réduire considérablement l’augmentation de la température. A défaut, des stores intérieurs ou rideaux, moins efficaces, peuvent cependant limiter l’inconfort dû à la chaleur. Pensez-y avant de partir de chez vous le matin !

Fermez vos fenêtres pendant la journée, ouvrez-les la nuit

En laissant les fenêtres ouvertes aux heures chaudes, vous faites entrer la chaleur dans le logement. Une chaleur qui sera difficile à évacuer une fois les pièces réchauffées. L’idéal est de fermer les fenêtres dès que la température extérieure dépasse la température du logement. En revanche, laissez-les bien ouvertes la nuit afin que l’air frais rafraîchisse votre intérieur. Vous profitez des températures les plus basses pour refroidir votre logement en créant éventuellement des petits courants d’air dans les pièces où l’on ne dort pas.

Article proposé par Annie Neveu

Vague de chaleur : les recommandations

caniculeAlors qu’une vague de chaleur traverse la France, le ministère des affaires sociales et de la santé rappelle que la plateforme téléphonique « canicule info service » est accessible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe) du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures.

Le ministère fait également le point sur ce qu’il faut savoir en cas de canicule :

  • protéger son habitation avant et pendant la vague de chaleur (isolation thermique des murs, volets extérieurs et stores utilisables, ventilateurs et climatiseurs en état, pains de glace et sacs de glaçons à proximité…),
  • se protéger (ports d’habits amples, légers et clairs, utilisation de ventilateurs et de brumisateurs, prise répétée de douches fraîches, repos pendant les heures les plus chaudes, hydratation régulière, fruits et légumes crus de préférence, activité physique limitée…).

Déshydratation, insolation, coup de chaleur… Le ministère détaille également tous les signaux d’alerte à connaître (bouffées de sueur, fatigue, crampes, maux de tête, soif intense…). Et si besoin, les numéros d’urgence à contacter :

  • le 15 (Samu),
  • le 18 (Pompiers),
  • le 112 (numéro d’urgence unique européen).

À noter que le plan canicule comporte quatre niveaux :

  • niveau 1 (vigilance verte) – « veille saisonnière » activée du 1er juin au 31 août,
  • niveau 2 (vigilance jaune) – « avertissement chaleur », en cas de probabilité importante de passage en vigilance orange dans les jours qui suivent,
  • niveau 3 (vigilance orange) – « alerte canicule », déclenché par les préfets de département, en lien avec les Agences régionales de santé (ARS),
  • niveau 4 (vigilance rouge) – « mobilisation maximale ».

Article proposé par Annie Neveu

%d blogueurs aiment cette page :