Publicités

Archives de Catégorie: Environnement

Les emballages alimentaires et autres, à vous d’avoir le bon réflexe

Il existe aujourd’hui sur le marché une multitude d’emballage alimentaire : que vous alliez au Kebab du coin ou dans un restaurant avec des plats à emporter, vos aliments et vos boissons sont conditionnés dans des emballages en carton ou en plastique.

Si des efforts ont été faits pour sensibiliser les personnes pour ne pas jeter ces emballages sur la chaussée, il y a encore de nombreux endroits où l’on constate des détritus de toute sorte, dont des sachets alimentaires, des bouteilles, des sacs…

Le packaging alimentaire est aujourd’hui majoritairement composé de matières recyclables. Que ce soit les barquettes en carton, les barquettes en plastique, les pots à dessert ou les pots à sauce, les principaux fournisseurs s’assurent à ce que les matières puissent être retraitées par des usines prévues à cet effet. Cependant, qui dit recyclable ne dit pas biodégradable et les paquets alimentaires que l’on jette depuis sa voiture ne pourront être digérés par dame nature qu’au bout de plusieurs siècles.

Afin de pouvoir sensibiliser une population dont le terme écologie est parfois abscons, de nombreuses collectivités territoriales comme celle d’Aulnay-sous-Bois proposent des campagnes de sensibilisation afin de faire prendre conscience de l’impact environnemental des déchets sur la voie publique. On trouve par exemple quelques panneaux aux endroits stratégiques comme le long de la RN2. Bien souvent, ces déchets sont retrouvés aux abords des feux tricolores, où le conducteur indélicat en profite de jeter quelques déchets lorsqu’il est à l’arrêt.

Ces gestes simples mais efficaces permettent non seulement de faire du mal à dame nature, mais permet également d’avoir une ville plus propre, et d’éviter l’apparition de nuisibles comme les rats et les souris qui en profitent pour aller glaner quelques morceaux de nourritures restés sur les emballages. Avoir une ville propre rend souvent la vie bien plus agréable pour les habitants.

Autre sujet important à ne pas négliger à l’heure de l’agenda 21 et du grenelle de l’environnement : les emballages alimentaires recyclables voire biodégradables sont à privilégier pour éviter un amoncellement de ces déchets et une pollution de notre écosystème. Bien entendu, c’est avant tout aux industriels et aux professionnels de la restauration de s’assurer que ces emballages respectent ces critères qui peuvent apparaître comme essentiels aujourd’hui. Hélas, ces prérequis ne sont pas toujours respectés et il n’est pas rare de voir des aliments emballés dans des sachets ou contenants faits de matière non recyclable, notamment en provenance de lointaines contrées. Si le boycott est interdit en France (en tout cas sanctionné si l’on fait un appel dans ce sens en ciblant une marque), à vous de veiller à noter le respect de ces critères et de faire un choix en adéquation avec vos valeurs. L’écologie, c’est l’affaire de tous, mais c’est aussi une affaire personnelle : on ne peut pas se dire écologiste en roulant dans un vieux véhicule Diesel et participer à la destruction de l’écosystème en achetant des produits alimentaires emballés dans des contenants polluants.

Si vous voyez trainer par endroit des emballages notamment au niveau des grands axes de circulation, n’hésitez pas à contacter les services techniques de votre ville et de les faire ramasser dès que possible. Les matières plastiques peuvent polluer les nappes phréatiques et détruire le peu de faune et de flore qu’il reste dans nos grandes villes déjà bien bétonnées. Un geste citoyen s’impose et de bons réflexes permettent non seulement de participer à la préservation de la planète, mais aussi de réaliser des économies d’échelle. A vous donc d’avoir ce réflexe, de ne pas participer à l’érection de dépotoirs sauvages et d’avertir les autorités compétentes pour nettoyer les allées qui sont jonchées de détritus.

Source : contribution externe

Publicités

Création d’un parc, Rue Jules Princet à Aulnay-Sous-Bois

  

Afin d’améliorer le cadre de vie des habitants, la municipalité souhaite créer en 2019 un nouveau parc rue Jules Princet.

Ce nouvel espace vert constitue une 1ère étape de la future trame verte reliant le Vieux-Pays au quartier de la Roseraie. 

Ce parc, qui offrira dès l’été 2019 un accès piétonnier sécurisé et agréable vers les commerces et équipements du Vieux-Pays, représente un investissement de 800 000€.

Mercredi, le conseil municipal a autorisé le Maire à solliciter des mécènes privés pour contribuer à sa réalisation.

 

Conseil de quartier Mitry -Ambourget le mercredi 12 décembre 2018

 Un conseil de quartier Mitry-Ambourget

est organisé le MERCREDI 12 DECEMBRE 2018

au réfectoire ambourget, 8 rue du 8 mai 1945 à Aulnay-Sous-Bois.

Ordre du jour:

  • Restitution des premières concertations sur les espaces publics
  • présentation des avancées de la maitrise d’oeuvre.

 

Source: courrier ci joint et mairie d’Aulnay, service démocratie proximité

Petit tour sur le marché de Noël 2018 à Aulnay-Sous-Bois

La rédaction d’Aulnay cap vous propose de faire un petit tour au marché de Noël, par l’intermédiaire de cette vidéo.

Ce marché, bien que très arrosé par la météo, a connu un franc succès.

J’adresse toutes mes félicitations aux services municipaux, qui ont mis sur pied ce marché, et qui nous à fait oublier, le temps d’un week end, l’horreur de nos informations télévisées.

Merci à nos services de sécurité, Merci aux espaces verts, Merci à notre mairie.

Un seul regret: ce marché manquait cruellement de musiques de Noël, c’est bien dommage.

à amélioré pour le suivant.

Tout de suite, place à la vidéo:

Le journal  » OXYGENE numéro 251″ du mois de décembre 2018, est en ligne

 Le journal  » Oxygène » numéro 251, du mois de décembre 2018, est en ligne.

Vous pouvez le feuilleter en suivant ce lien: https://fr.calameo.com/read/00076278126ef5fde7e6f

 

 

 

Conférence à Aulnay-sous-Bois le 22 novembre : Espèces disparues, espèces menacées : vivons nous une 6° extinction ?

Jeudi 22 novembre de 19h30 à 20h30

La sixième extinction de masse des animaux s’accélère : les chercheurs concluent que les espèces de vertébrés reculent de manière massive sur Terre, à la fois en nombre et en étendue. Au total, 32% des espèces étudiées déclinent en termes de population et d’étendue. Plusieurs mammifères qui se portaient bien, il y a une ou deux décennies sont maintenant en voie de disparition. Les orangs-outans de Bornéo ont chuté de 25% ces 10 dernières années tandis que les pangolins ont été décimés…

Pourquoi cette érosion de la biodiversité et que peut – on faire pour la freiner ?

Conférence animée par Bruno MILHAU, Enseignant Chercheur en Géologie et Paléontologie, Responsable du patrimoine et des collections de l’Université Catholique de Lille*

Apéritif dînatoire offert Pour adultes et enfants à partir de 7 ans – Gratuit sur réservation obligatoire- places limitées.

Lieu : 

Maison de l’Environnement
Parc Faure – 13 allée circulaire
93600 AULNAY-SOUS-BOIS

Inscription / Renseignement : 01 48 79 62 75 /  mde@aulnay-sous-bois.com

Invitation : Ateliers participatifs – concertation Plan Local de Déplacements – Secteur Aulnay-sous-Bois, Le Blanc Mesnil

Paris Terres d’Envol s’est engagé, en 2017, dans l’élaboration d’un Plan Local de Déplacements (PLD)

Ce document stratégique définit la politique de mobilité au sein des 8 villes du Territoire et a pour objectif d’améliorer la mobilité des habitants, usagers, salariés en développant des modes de déplacement respectueux de l’environnement et de la santé : transports en commun, marche, vélo, usages partagés de la voiture. Il précise, à l’échelle locale, les ambitions du Plan de Déplacements Urbains d’Île-de-France (PDUIF).

Le PLD doit aboutir à un programme d’actions sur 5 ans (nouveaux services, aménagement de l’espace public, actions de sensibilisation…). Une démarche de concertation est donc organisée afin d’enrichir la réflexion globale et de partager le diagnostic réalisé. Vous êtes à ce titre cordialement invités à un atelier participatif pour échanger sur le contenu du PLD et enrichir les orientations mises en lumière par le diagnostic.

Venez donner votre avis lors de l’atelier participatif

Jeudi 15 Novembre 2018 à 19h

À l’Hôtel de Ville d’Aulnay-sous-Bois

 Place de l’Hôtel de Ville

Aulnay-sous-Bois 93600

Inscrivez-vous en ligne ici: 

 

 

 

Conférence à Aulnay-sous-Bois le 17 novembre : SOS ! L’écureuil roux est menacé !

@Ray eye / C BY-SA 2.0 de

Samedi 17 novembre 2018 de 17h à 18h30

L’écureuil roux de nos forêts d’Europe est en fort recul et a même disparu dans certains pays d’Europe et certaines régions de France, soit en raison de la dégradation de son habitat, soit des suites du braconnage. Mais sa principale menace vient de nouvelles espèces introduites en Europe : l’écureuil lisse de Corée ou l’écureuil gris d’Amérique du Nord. Que faire pour protéger nos écureuils ?

Animé par Béatrice Vavasseur, fondatrice du refuge « SOS écureuil roux » et Benjamin Noisette, réalisateur d’un documentaire sur ce
refuge.

Pour tous à partir de 6 ans – Gratuit sur réservation obligatoire – places limitée

Lieu : 

Maison de l’Environnement
Parc Faure – 13 allée circulaire
93600 AULNAY-SOUS-BOIS

Inscription / Renseignement : 01 48 79 62 75 /  mde@aulnay-sous-bois.com

Se déplacer à Aulnay-sous-Bois en vélo électrique, c’est possible !

Avec l’augmentation de la pollution et de l’impact pour notre santé, l’utilisation d’un vélo ou d’une trottinette prend tout son sens. Pourtant, il y a encore beaucoup de personnes en parfait état de marcher ou de se déplacer qui utilisent la voiture diesel ou essence pour faire moins de un kilomètre. Outre l’incongruité de cette action, les difficultés de stationnement accentue les bouchons notamment en centre-ville, accentuant la pollution.

Si le vélo apparaît comme une solution intelligente et adaptée pour les déplacements en milieu urbain, certains éprouvent quelques difficultés avec la petite reine. Monter une cote ou ne serait-ce que pédaler le vent de face peut devenir une gageure. Heureusement, il existe le vélo électrique, conçu pour ceux et celles qui ne souhaitent pas, ou ne peuvent pas, faire de gros efforts.

Objet de luxe il y a encore 10 ans, on trouve aujourd’hui des vélos électriques bon marché, à peine plus chers que les vélos standards. Ces vélos offrent une bonne autonomie et une addition de puissance généralement suffisante pour gravir une cote ou faire face au vent.

Aulnay-sous-Bois offre de nombreuses pistes cyclables bien entretenues où vous pouvez faire du vélo en toute sécurité, sans risque (ou presque) de se faire renverser. Vous pouvez vous déplacer du nord au sud et d’est en ouest au travers de multiples pistes cyclables, sans sortir votre véhicule du garage ou de son emplacement.

En allant ici vous trouverez toutes les catégories de vélos électriques qui conviendront à vos besoins ou à votre budget. Faire du vélo est agréable, sauf si bien entendu les conditions climatiques laissent à désirer. Il reste cependant des efforts à faire à Aulnay-sous-Bois et dans les villes alentours pour obtenir des conditions parfaites de circulation à vélo, comme on peut le trouver dans le nord de la Belgique ou aux Pays-Bas. Espérons que des associations spécialisées dans la circulation comme Capade pourront influer sur l’aménagement des futures pistes cyclables.

La qualité de l’eau, l’un des enjeux du 21ème siècle

Entre la pollution et la sécheresse, l’eau devient une denrée de plus en plus précieuse que ce soit pour la consommation directe, l’alimentation des plantes et des bêtes, ou encore l’entretien des espaces. Mais ce que l’on oublie souvent, c’est que l’eau à l’état naturel est très calcaire et, si on n’y prend pas garde, la robinetterie et la tuyauterie peuvent au choix se boucher ou s’abîmer. Si les polluants parfois pernicieux peuvent causer des dégâts au corps humain, le calcaire lui est plutôt dangereux pour votre plomberie, mais aussi vos appareils ménagers. La machine à laver, mais aussi le lave-vaisselle sont deux éléments qui peuvent souffrir d’une eau trop chargée en calcaire.

Peu connu du grand public, Il y a le traitement d’eau par l‘Anneau Merus qui se révèle très utile lorsqu’il s’agit d’éliminer le minéral sans additif chimique et en toute simplicité, sans altérer la qualité de l’eau et en la laissant potable. Le principe est on ne peut plus simple : on pose un anneau qui émet des oscillations naturelles dans le but de dissoudre le calcaire. Il ne nécessite aucun apport en énergie pour fonctionner et ne nécessite pas de maintenance particulière. Il est sans effet secondaire et peut ainsi être utilisé sur toute canalisation véhiculant de l’eau potable. Des mesures peuvent être effectuée pour vérifier l’efficacité de l’anneau, qui peut être changé à tout moment si son effet s’estompe avec le temps.

Bien entendu, il existe d’autres dispositifs qui ont fait leur preuve dans le passé mais qui ne sont pas sans contraintes. Le procédé le plus populaire est l’ajout d’un adoucisseur d’eau au sein du dispositif d’alimentation d’un foyer. Un traitement physico-chimique est alors appliqué à l’eau pour y supprimer sa dureté (présence des sels alcalino-terreux), mais aussi pour y supprimer certaines impuretés comme de la boue au travers de filtres. Chaque occupant doit alors ajuster un réservoir en sel pour adoucir l’eau, et changer le filtre lorsque celui-ci est obstrué. Efficace, il a quand même quelques inconvénients : consommation en eau augmentée, manutention des sachets de sels qui pèsent 25 kg ou plus, et nécessité de faire maintenir le dispositif par une société spécialisée, qui coûte en général plus de 100 euros par an. Le professionnel effectue des mesures pour vérifier le taux de calcaire et peut procéder à des réglages si l’appareil le permet.

Avez-vous un dispositif à l’intérieur de chez vous pour supprimer la dangerosité du calcaire ? Êtes-vous satisfait de la qualité de votre eau ? Votre témoignage nous intéresse…

%d blogueurs aiment cette page :