Archives du blog

Exposition Espace Gainville du 2 décembre 2017 au 28 janvier 2018

Coco Fronsac Le cabinet des merveilles

Exposition à l’Espace Gainville du 2 décembre 2017 au 28 janvier 2018.

Entrée libre du mardi au dimanche de 13h30 à 18h30

Renseignements : 01.48.79.65.26 – 01.48.79.12.55

Vidéo : Le point sur les travaux du lac Gainville à Aulnay-sous-Bois

Gainville_Aulnay_travaux

Vidéo

Notre correspondante Aurore Buselin est allée aux abords du lac du parc Gainville et vous invite à découvrir un reportage sur les travaux qui y sont effectués en cliquant sur l’image ci-contre.

Drôles de personnages en céramique à Aulnay-sous-Bois à découvrir jusqu’au 20 mai

personnage_aulnaySes créations en céramique sont peuplées d’animaux étranges et d’êtres féeriques : têtes monumentales, personnages hybrides ou encore colonnes immenses. Le sculpteur Laurent Dufour est l’invité de la nouvelle exposition de l’école d’art Claude-Monet à Aulnay-sous-Bois. Il a regroupé ses œuvres sous l’intitulé Agile/Argile.

A découvrir jusqu’au 10 mai.

A l’Espace Gainville, 22, rue de Sevran à Aulnay. Vernissage ce jeudi à 18 h 30. Ouverture au public à partir de ce samedi. Entrée libre du mardi au dimanche de 13 h 30 à 18 h 30. Fermée les 1er et 8 mai.

Source et image : Le Parisien

Vidéo : Exposition François Chaillou « En Dialogue » à Aulnay-sous-Bois

Chaillou_En_Dialogue_Aulnay

Vidéo

La rédaction vous propose de découvrir l’exposition de François Chaillou appelée « En Dialogue » en cliquant sur l’image ci-contre. Cette exposition se trouve à l’Espace Gainville, 22 rue de Sevran.

Exposition Sticky Fingers à l’espace Gainville d’Aulnay-sous-Bois jusqu’au 25 janvier

Nathalie Harvey  et l’école d’art Claude Monet exposent à la salle Gainville.

L’exposition se tient jusqu’au 25 janvier 2015, à l’espace Gainville situé au 22 rue de Sevran.

L’exposition est ouverte du mardi au dimanche, de 13 h 30 à 18 h 30.

Entrée libre.

Fermeture le lundi.

Renseignements au : 01.48.79.65.26

ou sur : www.aulnay-sous-bois.fr

 

exposition sticky fingers 2 expo sticky fingers

Vidéo : Les jolies araignées épeires diadème du Parc Gainville à Aulnay-sous-Bois

araignees_aulnay

Vidéo

Les abords du parc Gainville sont envahis d’araignées épeires diadème, bien connues dans nos contrées. Les arachnophobes peuvent être rassurés : ces araignées sont inoffensives et n’entrent que très rarement dans les maisons. Elles sont très utiles dans l’écosystème et se nourrissent essentiellement de petits insectes. Elles sont aussi très sensibles au bruit.

Pour regarder la vidéo de ces jolies araignées, cliquer sur l’image ci-contre.

Reportage réalisé par Aurore Buselin et Arnaud Kubacki

Vidéo à Aulnay-sous-Bois : Les aulnaysiens durant la guerre de 1914-1918 – 2ème partie

guerre_aulnay_gainville

Vidéo

La rédaction vous propose la deuxième partie de notre reportage en immersion dans l’exposition de l’espace Gainville concernant la vie d’Aulnaysiens pendant la grande guerre. Cliquer sur l’image pour découvrir la vidéo.

Reportage réalisé par Aurore Buselin et Arnaud Kubacki

Vidéo à Aulnay-sous-Bois : Les aulnaysiens durant la guerre de 1914-1918 – 1ere partie

grande_guerre_aulnay

Vidéo

La rédaction vous propose la première partie de notre reportage en immersion dans l’exposition de l’espace Gainville concernant la vie d’Aulnaysiens pendant la grande guerre. Cliquer sur l’image pour découvrir la vidéo.

Reportage réalisé par Aurore Buselin et Arnaud Kubacki

Exposition « Parcours » à l’espace Gainville d’Aulnay-sous-Bois jusqu’au 7 avril

RTEmagicC_expo-parcours_Ode-to-the-lawn.jpgVous avez jusqu’au 7 avril pour découvrir les Peintures, dessins et monotypes de Deeljeet Heerasing, à l’espace Gainville d’Aulnay-sous-Bois (22 rue de Sevran, à proximité de la Poste du Vieux-Pays).

A l’espace Gainville, Deeljeet Heerasing présente son « Parcours » d’artiste en plusieurs étapes qui vont jalonner les différentes parties de l’exposition : les portraits en gros plan ou dans leur environnement des personnes qui l’ont inspiré, qu’il a croisées, rencontrées ou aimées, les endroits qu’il a traversés, qui ont nourri sa sensibilité et qu’il a fait siens. À travers ses oeuvres, l’artiste nous dévoile son histoire personnelle et nous livre sa mémoire.

Entrée libre du mardi au dimanche de 13h30 à 18h30. Fermé le dimanche 31 mars

Renseignements : 01 48 79 65 26 ou 01 48 79 12 55.

Bonne visité !

Source : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Interview de Florence Le Maux, Jane Norbury et Alexandra Engelfriet

Interview_strates_aulnay

Vidéo

La rédaction d’Aulnay Cap ! était présente, le vendredi 11 janvier à l’espace Gainville, pour le vernissage de l’exposition Strates, découverte des sculptures sur papier, terre-cuite et bronze.

Nous avons interviewé les trois artistes derrière cette exposition, à savoir Florence Le Maux, Jane Norbury et Alexandra Engelfriet.

Pour accéder à la vidéo de l’interview, cliquer sur l’image ci-contre.

Ci-dessous, leur spécialité :

  • Florence Le Maux

Florence Le Maux travaille à partir du matériau papier, support d’impression sensible. Elle explore les variations infinies de cette matière vivante, à la fois fragile et solide, par impressions, à plat et en relief, sous forme d’estampage ou de moulage. La pratique de l’empreinte est au coeur de ce travail d’expérimentation. Elle essaye de garder trace des états fugaces, des passages du temps à l’oeuvre sur les éléments naturels, et s’inspire plus particulièrelent du règne végétal. Dans l’exposition à l’Espace Gainville, Florence Le Maux présente ses dernières gravures, monotypes et collogravures (des suspensions fragiles où la lumière tient une place importante) et des pièces en volume réalisées en terre et papier.

  • Jane Norbury

Jane Norbury est fascinée par les traces et les empreintes que nous pouvons laisser dans la terre, que ce soit celles du tracteur qui laboure un champ ou celles d’un doigt posé pour un instant sur l’argile fraîche, captant ainsi la trace de notre code individuel. Elle utilise les états différents de la terre, crue ou cuite, pour ses sculptures, installations et performances. Dans les sculptures exposées à l’Espace Gainville, Jane Norbury imprime des stries rythmiques dans les plaques de terre, qu’elle manipule par la suite, pour créer des pièces en volume. Les mouvements et ondulations de la terre, amplifiés par les lignes, suggèrent une vie intérieure qui composent de pures abstractions. Ces pièces sont en partie engobées et cuites en réduction, au gaz ou au bois. Son travail en terre crue, ici, exploite les échantillons de terre ramassés dans la nature, de couleurs différentes, qu’elle utilise sous forme liquide.

  • Alexandra Engelfriet

Alexandra Engelfriet explore depuis plus de vingt ans le matériau argile à l’état brut. Son approche artistique est très physique. Dans ses grandes installations intérieures et performances en plein air, les mouvements de son corps interagissent avec l’argile humide. Par les rythmes et la répétition des gestes, elle transforme la matière, tout en étant elle-même, modelée par celle-ci. C’est le corps entier de l’artiste qui participe et façonne le matériau, lui imprimant les traces et les marques de ses actions. Elle travaille sans idée préconçue sur le résultat et se laisse surprendre par la matière et ses possibilités. Plusieurs vidéastes ont documenté son processus créatif pour rendre visible l’aspect de son travail lié à la performance. Dans cette exposition, Alexandra Engelfriet présente des sculptures de terre, cuites dans son « four-tranchée » à bois, qu’elle a creusé à côté de sa maison en Bourgogne, des photographies et une sélection de films.

%d blogueurs aiment cette page :