Publicités

Archives de Catégorie: Histoire

Retour en photos sur l’exposition centenaire 1918-2018

 Pour bien commencer ce week end, et, pour finir notre périple sur l’exposition du centenaire 1918-2018, je vous propose de découvrir une petite vidéo, faite de mes propres photos de cette superbe exposition.

Je tiens à remercier chaleureusement:

*Les services culturels et événementiels de la ville d’Aulnay-Sous-Bois

*Les anciens combattants

*Le Cahra

*L’association ARPEJ

*et bien sur, merci à notre mairie!!!

Cette exposition se tient à la ferme du vieux pays d’Aulnay, celle ci est prolongée jusqu’au 6 janvier 2019. l’entrée y est bien sur, libre et gratuite.

 

Publicités

Un aperçu de la superbe exposition sur le centenaire 1918-2018

Chers lecteurs

Vous le savez, une exposition sur le centenaire de la guerre 1914-1918 à été réalisée au sein de la ferme du vieux pays d’Aulnay-Sous-Bois.

Devant l’engouement des aulnaysiens, notre maire à décider de prolonger cette exposition, jusqu’au 6 janvier 2019 et je l’en remercie.

Je n’avais pas pu moi même, me rendre à cette exposition, cette prolongation m’a permis de pouvoir m’y rendre.

Je vous confirme, que les services événementiels de notre ville, avec le CAHRA, ont fait un très gros travail d’archives, un très beau travail de mise en lumières, de mise en scène dans des décors réalistes, le tout complété de vitrines, dans lesquelles ont peut voir des trésors d’archives, un bel historique sur notre ville à l’époque de cette éffroyable guerre.

J’adresse toutes mes félicitations aux services qui ont réalisé cette exposition, BRAVO LES GARS!!!! BEAU TRAVAIL!!! Merci au CAHRA, merci à notre municipalité, allez voir cette exposition, elle rends dignement mémoire à nos ancètres aulnaysiens.

Ce qui m’amène à penser, que notre ville, doit être équipée, c’est mon souhait en tout cas, d’un musée, dans lequel serait regroupé toutes les pièces d’archives de notre ville, parce que oui, Aulnay-Sous-Bois est riche d’histoire.

Personnellement je situerai ce musée dans le quartier du vieux pays, parce que « central » par rapport à l’église Saint Sulpice, au chateau d’Aulnay, pourquoi pas, le dialogue est permis.

En attendant, je vous emmène découvrir cette superbe exposition, à travers ce petit aperçu:

 

 

Armoiries de la famille de GOURGUES à Aulnay-Sous-Bois

Armoiries de la famille de GOURGUES

Les armoiries étaient situées sur le fronton de la façade principale du château d’Aulnay-sous-Bois mentionné pour la première fois dans les archives en 1208. Celui-ci ayant été détruit en 1907, elles en sont les derniers vestiges encore présents sur le territoire communal

Les armoiries datent du milieu du XIXe siècle. Elles proviennent en effet de la façade du corps de bâtiment de style Renaissance reliant les deux ailes d’habitation qui fut construit par le comte Dominique Armand de Gourgue lors des travaux qui se terminèrent en 1869.

+ de détails en lisant ce document : cartel (1)

J’adresse un immense merci, à Laure, de la maison des projets pour m’avoir fourni ce petit bout d’histoire de notre ville.

Merci aux artistes pour la restauration de ces armoiries, elles font parties de notre patrimoine aulnaysien; peut être trouveront elles leurs places, près de l’église Saint Sulpice, elle fait partie aujourd’hui du point central du vieil Aulnay.

 

EVOLUTION de la rue Fernand Herbaut à Aulnay-sous-Bois de 19.. à 2018 … ?

IMAGE sans PAROLE

Hier 19 .. / 2011

 

DESTRUCTION / CHANTIER 2011 / 2013 …

CONSTRUCTION 2012 / 2013

2018 C’est reparti !

 

                               Demain

 

Et après, à qui le tour… ???

Suite au prochain numéro ….

Christian PICQ

20eme forum des associations à Aulnay-Sous-Bois

Le Forum des associations, sera l’occasion de (re)découvrir la richesse du tissu associatif.  Les familles pourront s’inscrire à une activité sportive, culturelle, ou autres.
Le Forum des associations souffle cette année ses 20 bougies.

AU PROGRAMME :

Du chant choral au hip-hop, de l’escrime au judo, en passant par le folklore portugais ou la country, un espace bien être, il y en aura pour tous les goûts, toutes les envies, tous les âges.
Chaque structure tiendra un stand permettant de s’informer et de s’inscrire. Des animations sont prévues l’après-midi sur les deux scènes, culture et sport. Une chasse au trésor : jeux, énigmes, activités ludiques et éducatives… Des surprises récompenseront leurs efforts !
Rendez-vous à l’accueil du Forum pour débuter l’aventure, à partir de 6 ans.

Lieu 
Ferme du Vieux-Pays, 30, rue Jacques Duclos

Horaires 
De 10h à 19h

Tarifs
Entrée libre

Le problème du nettoyage des rues à Aulnay-sous-Bois vu il y a plus d’un siècle, les chômeurs mis à contribution

Pierrette : « En faisant des recherches dans les journaux anciens, j’ai vu que le problème de nettoyage de rues était déjà d’actualité il y a une centaine d’années. Voilà ce que préconisait la municipalité dirigée par Jules Princet« 

Extrait de l’Impartial du 20.11.1921

NOTES DU COMMISSAIRE DE POLICE

L’arrêté municipal du 23 septembre 1921, en application du 15 novembre, exige des riverains le nettoyage, une fois par semaine, des rues et avenues….

Les propriétaires ou occupants, absents ou empêchés, pourraient, pour une somme modique, faire exécuter ce nettoyage par des chômeurs, hommes ou femmes, chargés de famille.

Les personnes qui désireraient assurer le balayage de leur servitude par ce moyen sont priées de s’adresser au commissaire de police en indiquant le nombre de mètres à nettoyer, le prix de revient en sera communiqué aux demandeurs qui resteront libres de l’approuver ou non et sans engagement de leur part.

Les personnes, sans travail, désireuses d’assurer ce service, peuvent se faire inscrire dès à présent au commissariat.

Merci à Pierrette pour l’information

L’histoire contemporaine du Galion à Aulnay-sous-Bois racontée en Bande Dessinée

@leaduperrin

Le Galion reste un immeuble emblématique de la ville d’Aulnay-sous-Bois, construit à une époque où on ne prêtait guère attention à l’esthétisme et où l’objectif primaire était de loger les gens coûte que coûte, sans penser aux conséquences.

Si la barre du Galion doit disparaître, certains souhaitent encore la conserver, par nostalgie d’une époque aujourd’hui révolue. L’histoire du Galion est aujourd’hui racontée en BD, nous vous faisons partager quelques extraits.

@leaduperrin

Chapelle votive Notre-Dame-de-Pitié à Etrun perd son arbre

Avant

Sortons un peu de la Seine-Saint-Denis et parlons un faisons un zoom un instant sur une petite ville du Pas-de-Calais située non loin d’Arras, Etrun. Celles et ceux qui empruntent l’ancienne route nationale 39 on certainement remarqué la présence d’une petite chapelle avec son arbre qui la protège, au niveau d’Etrun. Il s’agit de la chapelle votive Notre-Dame-de-Pitié, construite au 17ème siècle.

Son histoire est peu banale : en 1624, trois religieuses embarquées dans leur charrette souhaitaient regagner leur abbaye à Etrun, qui fut fondée vers 800 sous Charlemagne. Hélas pour les trois religieuses, le cheval, pour une raison inexpliquée, s’emballe et commence une course folle à travers les champs. Les religieuses, affolées, prient pour leur survie et promettent de bâtir une chapelle à l’endroit où le cheval s’arrêtera. Le cheval fini par s’arrêter et les religieuses tiennent leur promesse, la chapelle est construite à l’endroit même où le cheval s’arrêta.

Cette chapelle fut l’objet de nombreux pèlerinages jusqu’à la révolution. Elle fut restaurée en 1865 et est classée aux Monuments Historiques depuis juillet 1970. Sa particularité est la présence d’un arbre qui la protège notamment l’été, cette chapelle est visible depuis la route nationale d’Arras à Saint-Pol. Durant les 30 glorieuses et jusqu’à la fin des années 80s, cette chapelle servait de point de repère pour les vacanciers du bassin minier qui souhaitaient rejoindre la côte d’Opale et la mer. Il n’était pas rare que les automobilistes faisaient un signe de croix en passant devant cette chapelle, car la route nationale 39 était autrefois très dangereuses : de longues portions en 3 voies provoquaient des accidents mortels, il y avait toujours des morts sur cette route. De plus, les voitures de cette époque ne supportaient pas vraiment le terrain vallonné et les surchauffes étaient fréquentes.

Après

Avec le progrès, la nationale 39 (qui est devenue une route départementale en 2006) a été sécurisée : les sections à trois voies à double sens de dépassement ont été supprimées, il y a maintenant de longues portions en quatre voies, et de nombreuses villes et villages ne sont plus traversés, des contournements ayant été construits.

Cette chapelle est toujours entretenue et des fleurs sont déposées régulièrement. Hélas en décembre 2016, certainement sous la force de la tempête, l’arbre tomba et endommagea la toiture de la chapelle. Le toit est aujourd’hui recouvert d’une bâche, la chapelle est toujours debout, mais l’arbre qui faisait également sa particularité a à jamais disparu…

Le trophée Alexandre à Aulnay-sous-Bois les 18 et 19 novembre

Lieu : Halle Chanteloup, rue Albert Einstein. du 2 au 3 novembre, toute la journée.

Organisée par le 1er EMPIRE Club de France, avec le soutien de La CHARGE du 93. Il s’agit ici de reconstituer sous forme de maquette ou de jeux vidéos différentes batailles historiques.

Sur une salle de 500 m², sont prévus, ou en cours d’organisation :

  • La Coupe de France 2017 de « 1er EMPIRE v3 » en 15 mm
  • Un tournoi SAGA,
  • Un tournoi DBA,
  • Un tournoi ou démo sur la règle NPOW en 15 mm
  • Un tournoi ( ?) ou démo WWII sur Bolt Action en 25-28 mm,
  • La reconstitution en 25 mm de la bataille d’Almonacid, par le KRAC, sur la règle Les Trois Couleurs,
  • Une grande reconstitution de naval sous voiles par le club de Meudon,
  • Une démo Blitzkrieg,
  • Une démo Sécession Fire and Fury
  • Une démo « 1er EMPIRE v3 » en 25 mm,
  • Une démo sur la règle Heil Caesar. 

Les organisateurs sont ouverts à tous les projets de tournois (de taille raisonnable) que vous voudriez organiser, ou de démos à venir présenter, le samedi, le dimanche, ou les 2 jours, quelle que soit la période jouée, pourvu qu’elle soit historique.

Des boutiques sont déjà très intéressées.

VME demande que l’avenue Schueller à Aulnay-sous-Bois soit débaptisée

La mort de Liliane Bettencourt remet à l’actualité les activités de son père, Eugène Schueller, fondateur de L’Oréal, que notre ville est la dernière à honorer par le nom d’une ses voies (une avenue et un passage à son nom).

Il est temps désormais de renouveler à Bruno Beschizza, la demande déjà faite par André Cuzon auprès de Gérard Gaudron et Gérard Ségura, mais repoussée face aux pressions du groupe L’Oréal dont Liliane Bettencourt, veuve d’André Bettencourt, possédait les principaux droits de vote au conseil d’administration.

Nul ne peut désormais ignorer qu’il est reproché à Eugène Schueller d’avoir mis ses moyens personnels et financiers à disposition de la Cagoule, groupe violent fasciste.

 

Source : communiqué de VME

NDLR : plusieurs accusations graves sont portées contre L’Oréal et la famille Schueller. Par conséquent, nous préférons ne pas publier le reste du communiqué.

%d blogueurs aiment cette page :