Archives de Catégorie: Histoire

L’incroyable histoire de l’ancien stade nautique d’Aulnay-sous-Bois raconté par l’un de ses constructeurs

Une lectrice nous rapporte que son mari, Aulnaysiens depuis toujours, a participé à la construction de la piscine d’Aulnay-sous-Bois : le stade nautique de Coursaille. Ce chantier titanesque a permis aux Aulnaysiens, mais pas seulement, de s’exercer à la passion de la natation. Certains y allaient pour patauger, d’autres pour améliorer leur technique.

Notre lectrice apporte quelques précisions importantes :

  • Robet BALLANGER, Député et Louis SOLBES, Maire d’Aulnay-sous-Bois, ont inauguré la piscine en juin 1968
  • Pour la construction :
    • Monsieur VERDÏA, architecte en chef
    • Monsieur BERTHELOTET, architecte d’éxécution
    • Entreprise générale VONRULFS et LATARD

Ce fut une vive émotion de vivre sa destruction, en espérant bien entendu que le nouveau centre nautique puisse satisfaire tout un chacun.

Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a honoré la mémoire des déportés ce matin

Chaque année, le dernier dimanche du mois d’avril est consacré au souvenir des victimes et des héros de la déportation.

Traditionnellement, une cérémonie est organisée à cette date Place l’Herminier et rue des Frères Aspis pour honorer la mémoire des déportés. En raison de la crise sanitaire actuelle, cette cérémonie ne peut avoir lieue cette année.

Ce matin, au nom du conseil municipal, ainsi que des parlementaires Alain Ramadier, Annie Delmont-Koropoulis et de Séverine Maroun, Bruno Beschizza a déposé une gerbe devant le monument aux morts afin d’entretenir le devoir de mémoire.

Source : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

ADIEU M.CAMELINAT Zéphirin Adieu Place CAMELINAT à Aulnay-sous-Bois

Désolé Monsieur Camélinat, mais vous avez eu le tord d’être un homme de gauche et ça à Aulnay on n’apprécie plus , on n’aime surtout pas toute opposition en général, à  Aulnay sous bois, une contestation de bon sens devient une provocation du régime en place …

Petit retour sur zéphirin CAMELINAT ( source tout simplement de wikipédia que chacun d’entre nous peut consulter sauf les partisans de notre Maire et de ses colistiers qui s’en abstiendront)

*******************************

« Né en 1840 et mort en 1932 à l’âge de 92 ans » (la gauche conserve), «  aura été un syndicaliste  et un homme politique français.

VIE PROFESSIONNELLE

Fils d’un vigneron tailleur de pierres déjà surnommé Camélinat le rouge, il monte à Paris à l’âge de 17 ans et travaille comme ouvrier bronzeur, devenant l’un des principaux dirigeants syndicaux des ouvriers du bronze. Lors de la Commune il est nommé directeur de la Monnaie de Paris qu’il réorganise. Il fait frapper avec la fonte d’une partie de l’argenterie impériale récupérée dans les palais…. » (tiens la belle fortune de la famille Napoléon Bonaparte , notre nouveau venu à Aulnay sous bois), « des pièces de 5 francs de grande qualité restées célèbres et recherchées jusqu’à aujourd’hui dans le monde de la numismatique.

On peut remarquer que M.Camélinat fut d’une honnêteté rigoureuse  et que lors de son exil, pas un sou ne manquait dans les caisses ni une monnaie dans les collections…. » (les temps changent)

VIE POLITIQUE

Ami de Pierre Joseph Proudhon , il est l’un des signataires du manifeste des Soixantes. »

Petite précision pour eux qui ne sauraient pas :

« Ce manifeste est signé par soixante prolétaires  et présente en 1864 un programme de revendications sociales pour soutenir une candidature ouvrière à une élection partielle sous le second Empire dénonçant l’hypocrisie de l’égalité telle que l’a formulée la Révolution de 1789 et demandant une véritable démocratie politique , économique et sociale. C’est un texte d’importance dans l’histoire du mouvement ouvrier. » (mais non, les temps ne changent pas )

« Il participe activement à la commune , échappe à la répression  versaillaise  et doit s’exiler à Londres. Condamné à la déportation  par contumace, il est gracié en 1879 . De retour en France, en 1880, il rejoint l’alliance républicaine et socialiste  de Charles Longuet , gendre de Karl Marx .

Il contribue à la renaissance du socialisme et participe à la formation de la SFIO. » (mais quelle erreur…)

Député de Paris de 1885 à 1895, son élection est saluée comme un grand évènement par Friedrich Engels . Il défend la révision de la constitution dans un sens Républicain Socialiste… » (mais pas dans  le sens LR) :

«  l’indemnisation des accidents du travail,

l’aide sociale pour les personnes handicapées,

la limitation du travail des enfants,

la séparation de l’église et de l’Etat

et la gratuité de la justice .

Trésorier de la SFIO, il se rallie aux majoritaires communistes du congrès de Tours  en 1920 ; Il favorise la naissance du communisme en France… » ( Messieurs Solbès , Ballanger entre autres en sont ses héritiers .)

En 1924, à l’âge de 84 ans… » (tous les espoirs sont donc permis pour nos élus retraités  d’Aulnay) , «  il est le premier  candidat communiste  à l’élection présidentielle et obtient 21 voix sur l’ensemble des députés et sénateurs.

Mais malgré les conditions de Moscou, il est le seul  dans ce cas parmi les personnalités du PCF membre à la fois du Komintern et de la franc-maçonnerie…. » ( un collègue donc un ami de ….)

Et il participe à la première édition de la fête de l’humanité en 1930 .

(Pour les Aulnaysiens qui ne savaient pas, que faut-il ajouter au CV de cet homme qu’il fallait éliminer d’Aulnay sous bois. )

Au fait qu’en disait le Journal Le Parisien le 15 octobre 2014 :

« La polémique a dépassé les frontières de la commune d’Aulnay…

« D’un côté, Zéphirin Camélinat, figure du mouvement ouvrier…..de l’autre Jean Claude Abrioux , ancien Député et Maire d’Aulnay de 1983 à 2002 … On peinerait à trouver des points communs entre les deux personnages… »

Mais aucune ambigüité,  respect à M.Abrioux bien connu et respecté .

 

Séquence nostalgie en vidéos à Aulnay-sous-Bois : l’ancien marché du Galion

Il y a des endroits qui font la renommée internationale d’une ville. L’ancien marché du Galion en faisait partie, des exposants de France entière, des visiteurs venant parfois de l’Oise juste pour y faire le plein de produits frais. Ce marché à l’ambiance si particulière était l’événement phare chaque dimanche matin à Aulnay-sous-Bois.

Aujourd’hui le marché a été déplacé, modernisé. Il est vrai que l’ancien marché s’accompagnait de stationnements sauvages et que quelques exposants indélicats oubliaient parfois de débarrasser leur aire d’exposition une fois le marché terminé.

La rédaction vous invite à redécouvrir en vidéo le marché vu du ciel depuis…la barre du Galion qui elle aussi n’existe plus ! Retour vers le passé en cliquant sur les images ci-dessous !

Un vétéran anglais venu lors de la libération de Saint-Paul et qui s’était installé à Aulnay-sous-Bois est décédé

A l’âge de 95 ans, l’ancien soldat anglais Robert Blair connu par les plus anciens est décédé le 14 novembre. Des passionnés d’histoire de la commune ont tenu à lui rendre hommage.

Les membres de Saint-Paul d’Antan, Michel Montembault et Bernard Ernoult, aux côtés d’Anne-Marie Lecellier, ancienne maire de Saint-Paul (Orne) de 1989 à 2008, ont tenu à rendre hommage à Robert Blair, décédé le 14 novembre 2019 à l’âge de 95 ans.

Un héros de Saint-Paul

Cet homme était un soldat anglais appartenant au régiment reconnaissance corps, venu en tant qu’éclaireur le 16 août 1944, au moment de la libération de la commune. « La première fois où il y avait un contact facile avec la population », admet Michel Montembault.

Durant sa vie, Robert Blair était ingénieur chimiste, d’abord en Angleterre puis du côté de Rouen (Seine-Maritime), Dieppe avant de s’installer à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Le couple franco-anglais était notamment revenu en 1998 pour célébrer les 50 ans de leur mariage.

Source, image et article complet : Actu.fr

Histoire de l’Hôpital Robert Ballanger réquisitionné par les allemands lors de la 2nde guerre mondiale.

« Secrets d’Aulnay » vous emmène ce mois-ci découvrir l’histoire de l’Hôpital Robert Ballanger réquisitionné par les allemands lors de la 2nde guerre mondiale.

Des faits que vous pouvez également redécouvrir ce week-end dans le cadre de l’exposition « L’été de la liberté 1944-2019 » qui ouvrira ses portes à l’Hôtel de Ville pour les Journées Européennes du Patrimoine.

EN SAVOIR PLUS 👉 https://www.aulnay-sous-bois.fr/…/exposition-75eme-anniver…/

Exposition : 75ème anniversaire de la libération de Paris et de sa Banlieue

Exposition : 75ème anniversaire de la libération de Paris et de sa Banlieue

Du 31 août au 22 septembre 2019

À l’occasion du 75e anniversaire de la libération de Paris et de sa banlieue, venez découvrir des objets et documents d’époque retraçant cette période à Aulnay-sous-Bois.

Exposition visible jusqu’au 22 septembre à l’Hôtel de ville de 10h à 12h et de 14h à 18h.

  • Visite commentée :
    le samedi 21 septembre entre 14h et 18h.
  • Journées européennes du patrimoine :
    Les 21 et 22 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h

HOTEL DE VILLE – ENTRÉE LIBRE.

Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30

Consultation : êtes-vous pour ou contre un square Napoléon Bonaparte à Aulnay-sous-Bois ?

Alors que la consultation concernant votre satisfaction ou insatisfaction vis-à-vis du maire d’Aulnay Bruno Beschizza s’achève semaine prochaine (avec de nombreuses personnes ayant participé), nous vous proposons de vous exprimer sur un autre sujet d’actualité locale qui a fait quelques remous dans la classe politique Aulnaysienne, à savoir la création du square Napoléon Bonaparte proche du parc Gainville.

Si Napoléon Bonaparte fait partie des hommes qui ont marqué l’histoire de France, est-ce que l’avant-dernier empereur français mérite t-il une certaine gratification pour ses actions, ses victoires et ses ambitions ?

Pour rappel, on doit à Napoléon le code civil, les départements (que personne ne souhaite vraiment remettre en question malgré l’utilité anachronique aujourd’hui, les départements ayant été créés en partie pour permettre d’accéder à une préfecture à tout un chacun muni d’un cheval en une journée). Mais Napoléon, c’est aussi les massacres en Espagne, l’exécution des prisonniers de guerre au Levant, des tueries en Egypte et l’assassinat ou faux procès d’opposants à l’image de ce qu’on pu faire des dictateurs du 20ème siècle. Napoléon a libéré Toulon du siège anglais, mais a aussi réprimé dans le sang les révoltes royalistes.

Alors, favorable ou pas à un square Napoléon à Aulnay-sous-Bois ? Nous vous laissons vous exprimer librement via cette consultation en ligne jusqu’au 10 septembre 2019.

D’autres sujets locaux, nationaux et internationaux vous seront également proposés au débat dans les prochains jours. Reprenant le slogan d’un journaliste français pour son émission fétiche, il est interdit d’interdire chez Aulnaycap, on peut débattre de tout.

MÉMOIRE:  À Aulnay, durant l’été 44…

MÉMOIRE] 📰 A Aulnay durant l’été 44…

Le 18 août, la maison du docteur Perlis est soudainement encerclée dans le parc Dumont. Louis Barrault et Pierre Gastaud, deux jeunes aulnaysiens âgés de 23 et 20 ans, sont arrêtés, torturés et fusillés. De nos jours, une stèle leur rend hommage

👉 https://www.aulnay-sous-bois.fr/actualites/a-aulnay-lete-44/

 

MÉMOIRE À Aulnay, durant l’été 44…

MÉMOIRE À Aulnay, durant l’été 44…

Le 27 juillet, les journaux évoquent un intriguant fait divers survenu dans la nuit, vers 21h30. Un soldat allemand a été abattu de plusieurs coups de pistolet sur le Pont de l’Union. Une jeune fille française qui l’accompagnait a été blessée.

Source: https://www.aulnay-sous-bois.fr/actualites/a-aulnay-lete-44/

 

%d blogueurs aiment cette page :