Archives du blog

26 Algériens en transit bloqués depuis 42 jours à l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle

26 passagers algériens en transit sont toujours bloqués dans un terminal de l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle. Une escale entre Londres et Alger qui s’éternise.

En provenance de Londres, les voyageurs n’ont jamais pu prendre l’avion devant les conduire à Alger, déboutés par les autorités algériennes. « Officiellement, elles invoquent des raisons sanitaires mais ça ne tient pas debout, souligne l’avocat des voyageurs bloqués, Me Alexandre André.

Tous les jours, des vols de rapatriement sanitaire assurés par Air France partent de l’aéroport en direction de l’Algérie ». Des informations confirmées par Aéroports de Paris (ADP) qui précise que les vols réguliers entre l’Angleterre et l’Algérie sont suspendus. 

Un surbooking à l’origine du blocage 

« Les gens se rendent en Algérie sans problèmes, y compris lorsqu’ils viennent de Londres, comme les joueurs de football de l’équipe nationale algérienne qui ont embarqué à Roissy il y a deux semaines », souligne l’avocat. Celui-ci invoque une « surréservation » de l’avion et des billets vendus à d’autres voyageurs pour expliquer ce blocage. 

Source : Actu.fr

Le sable radioactif du Sahara Algérien va t-il contaminer la région Île-de-France ?

© Christina B

Une alerte à la pollution est en cours en région Île-de-France. Parmi les particules observées dans l’air, les spécialistes constatent que du sable du Sahara, souvent porté par les siroccos, se trouve dans l’atmosphère.

Il y a peu, dans l’Est de la France, des traces de césium-137 étaient perceptibles dans le sable venu du Sahara. Si cette radioactivité est sans danger car peu concentrée, des experts s’inquiètent de la présence de ce radioélément, fortement cancérigène. A qui la faute ? Des essais nucléaires ont eu lieu dans le Sahara au début des années 1960s. L’opération Gerboise bleue a permi à la France d’être la 4ème puissance à obtenir la bombe nucléaire (Bombe A). 4 essais ont eu lieu dans les environs de Reggane en Algérie, alors encore dans le giron de la France à l’époque.

Le numéro de département 93 était celui de Constantine en Algérie avant de devenir celui de la Seine-Saint-Denis

Avant d’être attribué en 1968 à la Seine-Saint-Denis, le numéro 93 était celui du département de Constantine lors de la colonisation en Algérie.

D’où vient le numéro 93, tant attaché à l’identité de la Seine-Saint-Denis ? C’est la question pas si bête de ce dimanche 7 février 2021.

Depuis le 1er janvier 1968, date de création des départements de la petite couronne de Paris, ce nombre lui colle à la peau. Un nombre parfois plus utilisé que le nom du département lui-même.

Aujourd’hui, si l’on dit 93, on pense Seine-Saint-Denis. Mais jusqu’en 1957, ce nombre était attribué à un autre département, alors Français : celui de Constantine en Algérie. Ce numéro lui avait été attribué en 1848, en même temps que la création des départements d’Alger et d’Oran.

Ces deux derniers se voient alors attribuer les numéros 91 et 92, qui correspondent aujourd’hui à l’Essonne et les Hauts-de-Seine. 

Source et article complet : Actu.fr

CAN d’Aulnay-sous-Bois : La République Démocratique du Congo bat l’Algérie 3 buts à 1 !

Dans une ambiance de folie, les léopards de la République Démocratique du Congo ont battu l’Algérie par le score sans appel de 3 à 1. De nombreux supporters des deux équipes avaient fait le déplacement.

Notons malheureusement que plusieurs supporters ne portaient pas le masque, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous.

Direction demi-finale pour la RDC.

Trop de cas de Covid-19 à l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois viennent de l’étranger, surtout d’Algérie

« J’avais peur de mourir en Algérie ». Placée en réanimation à l’hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois, Mme T., une femme d’une soixantaine d’années, en détresse respiratoire, ne cache aucunement les raisons de son retour subit en France. Cette Franco-Algérienne a décompensé à sa sortie de l’avion, au milieu du mois de juillet. Elle a été immédiatement transférée dans l’établissement de secteur de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

Mme T. raconte avoir eu des symptômes sévères deux semaines avant son départ. Toute sa famille a été testée positive au Covid-19. Ce retour utilitaire a logiquement agacé les praticiens de Robert Ballanger, comme Alexandre Avenel, l’un des médecins-chefs du service : « Le serment d’Hippocrate nous oblige à rester neutres ; mais on est aussi des humains et des citoyens, donc on fait la remarque».

Comment Mme T. a-t-elle fait pour rentrer en France par ses propres moyens, alors que l’Algérie faisait déjà partie des pays classés « à risque » par l’État ? Elle s’est juste soumise à un test frontal « dont on peut sérieusement douter de la fiabilité », selon les médecins de Robert-Ballanger, et au port d’un masque malgré sa toux persistante. Mais pas à un test PCR, ni sérologique.

« LES ASYMPTOMATIQUES SONT RENTRÉS CHEZ EUX »

Trois autres patients, symptomatiques eux aussi, ont été admis en réanimation à Aulnay-sous-Bois en juillet. Les trois sont revenus d’Algérie sans encombre. « Ils ont le droit de se faire soigner en France, mais cela doit se faire dans le cadre d’un rapatriement sanitaire, souffle Camille (le prénom a été changé), une soignante de l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois. En plus, nous ne voyons que ceux qui ont décompensé dans l’avion ; tous les asymptomatiques rentrent tranquillement chez eux ».

Si à Aulnay, tous les patients Covid en réanimation sont pour l’instant des cas importés, à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (APHP), sur 23 nouveaux cas depuis le 14 juillet, 17 étaient des voyageurs de retour de l’étranger, d’après un tableau de bord épidémiologique daté du 23 juillet, que Marianne a pu consulter.

Source et article complet : Marianne

CAN de football à Aulnay-sous-Bois : La France a battu l’Algérie !

A la célèbre CAN qui se déroule à Aulnay-sous-Bois, la France n’a fait qu’une bouchée de l’Algérie selon nos informations. La ville était en liesse suite à cet excellent résultant, le tout dans une ambiance festive malgré l’épidémie de Covid-19.

Aulnay-sous-Bois en fête après le sacre de l’Algérie face au Sénégal 1 à 0 lors de la finale de la CAN 2019

L’atmosphère était festive à Aulnay-sous-Bois cette nuit suite à la victoire des Fennecs de l’Algérie 1 à 0 face aux  malheureux sénégalais. On entendait des feux d’artifice et des pétards qui nous rappellent un peu le 14 juillet.

Dans certains quartiers, des jeunes se sont rassemblés pour fêter comme il se doit la victoire de leur équipe fétiche. Pas de gros incidents signalés.

Scènes de joie à Aulnay-sous-Bois suite à la qualification de l’Algérie en finale de la CAN

Plusieurs quartiers d’Aulnay-sous-Bois étaient à la fête hier non pas pour les célébrations du 14 juillet, mais pour la difficile qualification de l’Algérie face au Nigéria 2 buts à 1.

Un superbe coup franc de Riyad Mahrez en toute fin de match a délivré les Fennecs, but qui a tout simplement fait exploser de joie les supporters Algériens de la ville.

En marge de ces mouvements de liesse, quelques incidents nous ont été reportés comme quelques voitures brûlées et des tirs de mortier. Mais dans l’ensemble, l’esprit est resté bon enfant.

Cris de joie lors de la qualification de l’Algérie face à la Côte d’Ivoire hier à Aulnay-sous-Bois

Après un match tendu et serré où l’Algérie n’est venue à bout de la Côte d’Ivoire en 1/4 de finale de la CAN par la séance des tirs au but (4 à 3), ce fut le grand soulagement pour les supporters de la sélection Algérienne. A Aulnay-sous-Bois, de nombreux cris de joie, des chants ont été entendus dans plusieurs quartiers de la ville, avec parfois l’utilisation de gros pétards.

Pas d’incident majeur comme ce fut le cas à Paris, mais une grande ferveur. Jusqu’où ira l’Algérie en Coupe d’Afrique des Nations ?

Victoire de l’Algérie face à la Guinée lors des 8èmes de finale de la CAN 2019, scènes de liesse à Aulnay-sous-Bois

Des chants, des pétards, des cris de joie : l’Algérie avait de nombreux supporters à Aulnay-sous-Bois après sa victoire facile (et logique) face à la Guinée (3 à 0).

L’Algérie rencontrera en 1/4 de finale soit le Mali, soit la Côte d’Ivoire, dont la rencontre entre les deux protagonistes à lieu aujourd’hui à 18h.

%d blogueurs aiment cette page :