Archives du blog

Décès du chanteur guinéen Mory Kanté

Le chanteur guinéen « Mory Kanté » est décédé aujourd’hui, des suites de longue maladie.

Il avait 70 ans.

Biographie ( source wikipédia):

Né en Guinée en 1950, Mory Kanté est l’héritier de la tradition des griots, les « djéli » du Mandé, empire d’Afrique de l’Ouest qui s’étendait depuis la côte atlantique jusqu’à la région de Gao. D’origine malienne, sa mère Fatouma est la fille de Djéli Mory Kamissoko, chef spirituel des griots.

Aulnay cap, rends hommage à ce chanteur, à travers sa chanson la plus connue, à savoir: Yéke yéké

 

 

Mort de Michel Piccoli à l’âge de 94 ans

Après plus de 70 ans de carrière, Michel Piccoli a rendu l’âme à l’âge de 94 ans. ll a joué dans plus de 200 productions au cinéma ou à la télévision et dans une cinquantaine de pièces de théâtre. Il fut récompensé de quatre prix dont celui d’interprétation masculine lors de la 33ème édition du Festival de Cannes pour son rôle dans Le Saut dans le vide de Marco Bellocchio, sorti en 1980.

La rédaction reviendra ultérieurement avec un hommage.

Décès du chanteur Idir, l’hommage d’Aulnay cap

Le chanteur algérien « Idir » est décédé ce matin.

Son décès n’es pas lié au corona virus.

La rédaction d’Aulnay cap, à découvert ce chanteur, il y a quelques années, en l’écoutant à la radio.

Cette chanson, me fait penser à ce que m’avait dit mon père, peu de temps avant son décès.

« Si je te dis ça, c’est pour que tu saches que je t’aime comme un fou, même si tu ne le vois pas…

Tu sais ma fille chez nous, y’a des choses qu’on ne dit pas »

Cette phrase et cette chanson, m’avaient émue profondément.

Merci Idir, pour avoir joliment mis des mots sur mes sentiments.

Grâce à vous, j’ai admis, au fond de moi, tout l’amour que je porte à mon défunt papa.

Merci Papa, pour cet amour que tu m’as avouer à mon égard, je t’aime.

Tu me manques tellement….

Toutes nos pensées vont pour sa famille et ses proches.

Ci dessous, nous lui rendons hommage avec cette chanson, qui m’a tant touchée :

On en sait plus sur Alain Siekappen Kemayou, agent de sécurité O’Parinor Aulnay-sous-Bois mort du Coronavirus

La rédaction a effectué quelques recherches sur Alain Siekappen Kemayou, très vénéré et respecté responsable de sécurité du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois et mort du Coronavirus le 21 mars au Centre hospitalier de Saint-Denis.

M. Siekappen était de nationalité Camerounaise, il venait de Yaoundé, la capitale. Il était passionné de football et de Karaté, dont il concourrait et avait un très bon niveau et était même sélectionné une fois dans l’équipe nationale.

Il a travaillé en tant qu’agent de sécurité dans le centre commercial O’Parinor au moins depuis le milieu des années 2000. Il a gravi les échelons par sa discipline, sa rigueur et son abnégation. Il vivait dans un appartement du Blanc-Mesnil mais beaucoup d’Aulnaysiens le connaissaient.

Il s’est mis à tousser violemment le 14 mars 2020 et s’est rendu aux urgences où il a été rapidement diagnostiqué porteur du virus Covid-19. Son état était stable jusqu’aux dernières heures où subitement, il connu de gros problèmes respiratoires.

M. Siekappen aujourd’hui repose en paix mais laisse dans la tristesse de nombreux membres de sa famille et des amis qui se trouvent en France et au Cameroun. Il avait 45 ans, preuve il en est que le virus est fatal quelle que soit la catégorie d’âge.

 

 

Vidéo de notre rencontre avec Alain agent de sécurité à O’Parinor Aulnay-sous-Bois mort du Coronavirus

Les membres d’Aulnaycap effectuent de nombreux reportages dans toute la ville d’Aulnay-sous-Bois et ont réalisé des vidéos au sein du centre commercial O’Parinor. C’est ainsi que, par le plus grand des hasards, nous avons rencontré, de manière fortuite, Alain, célèbre agent de sécurité à la carrure importante.

Ce jour là, nous avions contacté de nombreuses enseignes et nous avons filmé la devanture des magasins qui le souhaitaient. Une façon en quelque sorte de montrer à tout un chacun, comme on le fait également sur le Boulevard de Strasbourg et ailleurs, quels sont les commerces disponibles.

En filmant devant l’enseigne Téléshopping qui avait donné son accord via le responsable Marketing, deux agents de sécurité sont venus à notre rencontre pour demander de mettre fin au tournage. Si nous avions eu l’autorisation des magasins concernés, il aurait fallu également demander l’autorisation au propriétaire Hammerson.

Alain nous a donc demandé, avec son allure impressionnante, d’arrêter le tournage et de le suivre au poste de sécurité. Finalement, et de manière aimable au bout de quelques mètres voyant que nous n’étions pas hostiles, il avait finalement concédé de nous laisser partir, à condition de ne plus filmer sans l’autorisation préalable du propriétaire d’O’Parinor.

Nous rendons hommage à ce personnage que beaucoup croisaient sans le remarquer, une personne qui a assuré la sécurité de tout un chacun et qui connaissait de nombreux commerçants au sein de ce centre commercial. Vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous le corps imposant de celui qui était à la fois craint et respecté par ses pairs (vers la fin, deux agents de sécurité interviennent, l’un est Alain, à droite). Le Covid-19 a eu raison de lui, preuve il en est, contrairement aux scientifiques de pacotille, que le virus tue également les plus forts d’entre-nous. Alain, reposez en paix ! Toutes nos condoléances à votre famille et à vos proches.

Un agent de sécurité du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois est mort du Coronavirus

Alain était membre du service de sécurité au centre commercial O’Parinor. Un membre de la rédaction l’avait rencontré (non filmé) lors d’un reportage dans l’enceinte de l’établissement.

Le Coronavirus semble avoir fait sa première victime à Aulnay-sous-Bois. Toute la rédaction présente toutes ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Décès à cause d’une crise cardiaque en pleine rue à Aulnay-sous-Bois, un pompier héroïque

Aux alentours de 13h00 dimanche dernier sur la route de Bondy près de l’intersection avenue du 14 juillet, un homme âgé marchait tranquillement avec sa femme quand il a eu un malaise.

Un sapeur pompier, seul et qui passait par là, a effectué les premiers gestes de secours. Dans un premier temps, le pompier a allongé le vieil homme par terre sur le côté. Ayant vu que cette personne arrêtait de réagir, le pompier a commencé un massage cardiaque.

Une dizaine de minutes plus tard, c’est un collègue qui arrive avec l’ambulance. Les deux hommes ont alors mis en place les appareils d’assistance respiratoire en continuant le massage cardiaque.

Aux alentours de 13h40, la police arrive sur les lieux et effectue le balisage pour éloigner les badauds. Des draps ont été placés autour de la victime pour éviter que les passants ne voient ce tragique événement.

Peu après, le Samu intervient à son tour. La femme de ce Monsieur pleurait énormément.

Source : témoignage d’un lecteur

Tragique accident de la route au niveau du croisement route de Bondy et avenue du 14 juillet à Aulnay-sous-Bois

Un lecteur nous informe qu’une personne est décédée ce jour, vers 14h, en pleine rue route de Bondy, au niveau du croisement avec l’avenue du 14 juillet.

Il y a avait la police et les services funéraire. Il y avait également des bâches blanches pour ne pas voir le corps.

Quelqu’un a t-il été le témoin de cette scène ?

NDLR : la personne décédée se trouvait sur le trottoir, on ignore s’il s’agit d’un accident de la route, ou d’une autre cause.

Un motard d’Aulnay-sous-Bois mort dans un accident de la route, obsèques à la grande Mosquée d’Aulnay

Lundi dernier, un motard d’Aulnay-sous-Bois a été victime d’un grave accident de la route sur la D317 à Gonesse (ancienne route nationale 17), où il a eu ses 2 jambes sectionnées.
Cet après-midi, auront lieu les obsèques du jeune homme à la grande mosquée de la ville située sur la RN2. 
La rédaction adresse toutes ses condoléances aux proches du défunt.

L’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois endeuillée par 1 mort et 2 pompiers gravement blessés

Un incendie s’est déclaré ce jeudi matin, vers 7 heures, dans une tour de 14 étages de la rue Savigny, à Aulnay-sous-Bois. L’immeuble n’est pas connu comme étant vétuste.

Les flammes ont fait rage pendant environ une heure au deuxième étage de l’immeuble, faisant un mort et deux blessés graves. Il s’agit de deux pompiers, dont l’un d’entre eux est « brûlé à 60% », indique BFM TV.

L’incendie à mobilisé 140 pompiers pour maîtriser les flammes, ce qu’ils sont parvenus à faire aux alentours de 8 heures. Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, est sur place.

Un nouveau drame qui montre à quel point il faut être vigilant concernant la vétusté de certains appareils.

%d blogueurs aiment cette page :