Publicités

Archives du blog

Un motard se tue à Aulnay-sous-Bois alors qu’il cherchait à fuir la police

Nouveau drame de la route à Aulnay-sous-Bois : un homme d’une trentaine d’année s’est tuée en scooter à Aulnay-sous-Bois, au niveau de la rue des Saules. Il aurait perdu le contrôle de son véhicule alors qu’il fuyait la police.

Cet homme avait en effet grillé un feu rouge. Pris en flagrant délit, les policiers ont tenté de le contrôler, mais il a pris la fuite. Via une course poursuite de plusieurs minutes, l’individu s’est faufilé au niveau du quartier de la Rose des Vents puis des Etangs, avant de connaître un tragique destin rue des Saules.

La police municipale et la police nationale le suivaient à une centaine de mètres.

Selon Le Parisien, le motard a eu le temps de donner son identité. Il a ensuite perdu connaissance, avant de décéder vers 22h00 le 13 juillet. Il était âgé de 35 ans…

Publicités

Un camionneur turc retrouvé mort dans son camion à Aulnay-sous-Bois

camion_incendie_aulnay_chanteloupUn homme de 48 ans, de nationalité turque, a été retrouvé mort dans son camion dans la zone industrielle de Garonor, à Aulnay-sous-Bois. Cet homme était âgé de 48 ans. L’engin était stationné le long de l’avenue Jacques-Daguerre. Le véhicule ne transportait aucune marchandise, et aucune blessure ni trace de lutte n’a été relevée. La dépouille était en état de décomposition (il serait mort depuis 4 jours).

La police n’exclue aucune piste.

Un homme arrêté à Aulnay-sous-Bois pour avoir tué un SDF avec son Renault Modus

Sevran_MortIl y a quelques semaines, un SDF qui traversait une route a Sevran a été violemment percuté par un Renault Modus, un matin où il faisait encore sombre. Le SDF a été projeté à 4 mètres de hauteur et est mort sur le coup. Le chauffard avait pris la fuite.

Les fragments de véhicules avaient pu permettre l’identification de la marque et du modèle. Mais c’est en incendiant volontairement son véhicule le 28 décembre que le chauffard s’est fait prendre. Après analyse, le véhicule incendié était bien celui qui avait tué le SDF.

Le chauffeur du véhicule, un Aulnaysien qui réside place Jupiter, a été appréhendé, selon le Parisien.

Un homme retrouvé mort en état de décomposition dans le centre d’Aulnay-sous-Bois

cadavre_aulnayUne découverte macabre a eu lieu récemment dans un appartement du centre d’Aulnay-sous-Bois : un ancien dirigeant d’une association a été retrouvé mort chez lui, dans un état de décomposition avancée. Selon les témoins, cela ferait près de 10 jours que le corps du défunt serait coincé dans les 4 murs. On ignore les causes du décès ni ce qui a précipité cette découverte.

Vidéo : Une femme de 77 ans périt dans l’incendie de sa maison au Blanc-Mesnil

incendie

Vidéo

Drame horrible au Blanc-Mesnil dans la nuit de samedi à dimanche : une femme de 77 ans est morte asphyxiée suite à l’incendie de son domicile. Selon le Parisien, deux hommes (fils et père) ont été intoxiquées et évacuées à l’hôpital.

L’origine du sinistre n’est pas encore connu mais la piste d’un accident domestique est privilégié.

Pour rappel, un détecteur d’incendie est obligatoire depuis quelques mois, est-ce que tout le monde en est équipé ? La vidéo accessible en cliquant sur l’image ci-contre montre ce qui peut arriver en cas de non détection rapide.

L’homme de 78 ans renversé par un chauffard sous l’emprise de la drogue à Aulnay-sous-Bois décédé

Police_AulnaySelon plusieurs sources concordantes, l’homme qui a été renversé il y a quelques jours au niveau du Chemin du Moulin de la Ville (quartier Les Merisiers) est décédé. Toute la rédaction d’Aulnaycap adresse à ses proches ses sincères condoléances. Cet homme avait été renversé par un chauffard sous l’emprise de stupéfiants.

Un jeune homme décédé suite à un accident de la route à Aulnay-sous-Bois

Mitry_AulnayjpgNous venons d’apprendre qu’un jeune homme qui été fauché mardi dernier sur la route de Mitry à Aulnay-sous-Bois vient de décéder suite à ses blessures. Il avait été évacué par hélicoptère suite à un terrible accident de la route, dans un état grave. La circulation avait été bloquée pour l’occasion. Selon des sources concordantes, ce jeune homme aurait succombé à ses blessures aujourd’hui.

Trafic de drogue, violence : un homme tué à Sevran

Sevran_MortUne berline allemande a pris pour cible les passagers d’une voiture dont les occupants sont connus des services de police pour trafic de drogue. Un homme a été tué, et le pronostic vital du second passager est engagé.

Deux hommes, connus très défavorablement des services de police pour trafic de drogue, ont été la cible de coups de feu jeudi soir à Sevran. Circulant en voiture dans les cités rivales du Rougement et des Beaudottes, les deux hommes étaient arrêtés à un feu rouge vers 23 heures quand une berline allemande de couleur sombre s’est portée à leur hauteur et a fait feu, selon les informations du Parisien.

Le tireur a touché à bout portant le passager avant de la voiture avant de prendre la fuite. La balle a traversé le cou de ce dernier et s’est logée dans la clavicule du passager arrière. Le conducteur n’a lui pas été ciblé. Il a immédiatement conduit les deux hommes à l’hôpital Robert Ballanger, à Aulnay-sous-Bois. L’homme touché au cou, âgé de 27 ans, est décédé. Le pronostic vital du second passager de 32 ans, touché à la clavicule, est lui engagé. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Une plaque tournante du trafic de drogue

«C’est un règlement de comptes», assure Stéphane Gatignon, le maire EELV de la ville. «Là, il s’agit du même système qu’à Marseille: une structuration mafieuse autour du trafic de drogue auquel il faut aujourd’hui s’attaquer». Les deux victimes gravitaient autour d’une bande qui contrôle des territoires de Sevran, l’une des plaques tournantes du trafic de drogue en Seine-Saint-Denis. L’homme blessé à l’épaule avait été jugé avec d’autres comparses en fin d’année dernière pour avoir participé en 2008 à la séquestration et au meurtre du leader d’une bande rivale, auquel ils voulaient reprendre le contrôle du trafic de drogue dans une cité de la ville. Le chef de leur gang, Issam Saad, avait été condamné à 25 ans de prison. L’homme aujourd’hui blessé avait été acquitté, faute de preuves.

Le maire de Sevran assure que ce règlement de compte n’a rien à voir avec le décès d’un jeune homme de 24 ans au cours d’une rixe entre bandes rivales, début juillet. La victime avait été touchée par plusieurs balles dans le ventre et avait reçu plusieurs coups de barre de fer.

Source : Le Figaro

%d blogueurs aiment cette page :