Archives du blog

Plus d’une dizaine de morts en Norvège suite à l’administration du vaccin anti-Covid Pfizer

Si les différents vaccins sont attendus comme le messie pour faire face à l’épidémie de Coronavirus, certains effets indésirables peuvent être fatals. Ce fut le cas pour une dizaine de patients atteints de Covid en Norvège qui sont morts du fait de l’injection du vaccin Pfizer.

Une enquête est en cours pour comprendre les raisons de ces décès. Dans un autre pays, en Israel, pas de vague de décès mais quelques paralysies faciales temporaires pour quelques patients. Pour BioNTech, le laboratoire qui travaille sur ce vaccin, le nombre d’incidents constatés jusqu’à présent n’est pas alarmant et conforme aux attentes.

Il n’est pas rare qu’un vaccin puisse provoquer quelques effets indésirables mais les rejets sont souvent jugés « acceptables » compte-tenu de leur efficacité globale.

Une personne carbonisée dans un incendie à Sevran !

Une personne est morte aujourd’hui à Sevran suite à un horrible incendie dans un appartement d’un immeuble de 5 étages. On ignore les raisons de cet incendie. Les pompiers sont intervenus très rapidement mais n’ont pu éviter le drame. Une enquête est en cours…

Mort de Nasser Bouzar, adjoint au maire à Aulnay-sous-Bois

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza annonce dans son communiqué la disparition de Nasser Bouzar, adjoint au Maire à Aulnay-sous-Bois et qui n’avait que 56 ans.

M. Bouzar était apparemment malade et luttait de toutes ses forces tout en continuant ses activités. Il était le 20ème adjoint en charge du patrimoine bâti, des moyens logistiques et de la préventions des risques.

 

Valéry Giscard d’Estaing et 3 réformes qui ont fait avancer la France

Le 3ème président de la Vème république vient de s’éteindre à 94 ans des suites du Covid.

Nous devons à ce président et au début de son septennat, plusieurs grandes réformes qui ont amorcé des changements conséquents au sein de la société française. S’appuyant sur les évolutions des mœurs de la société avec mai 1968, il eu l’audace et le courage de faire évoluer les mentalités, même si au sein de son propre camp politique, les avis étaient mitigés ou contraires. J’évoquerai ici seulement 3 d’entre elles qui ont marqué ma jeunesse.

La légalisation de l’IVG ou Interruption Volontaire de Grossesse

Les femmes doivent à ce président audacieux dans une époque cristallisée sur les traditions et le conservatisme, la dépénalisation de l’avortement. Faute de contraceptifs à leur disposition pour gérer les naissances, les femmes étaient parfois contraintes de recourir aux  » faiseuses d’anges  » dans des conditions sanitaires et médicales souvent insuffisantes, voire dangereuses. Beaucoup d’entre elles en effet sont décédées des suites de ces avortements clandestins ou ont conservé des séquelles à vie de ces interruptions de grossesses non désirées.

En juillet 1974, le président de la République créé pour la première fois un secrétariat d’Etat à la condition féminine, et y nomme Françoise Giroud. Cependant il confie à sa ministre de la Santé Simone Veil le soin de faire adopter la loi dépénalisant l’avortement, édictant des règles précises encadrant l’interruption volontaire de grossesse et autorisant cette interruption en milieu médicalisé.

Conscient que cette réforme rencontrerait de nombreuses résistances de la part des Catholiques pratiquants et des oppositions au sein de la majorité de droite, Valéry Giscard d’Estaing fit rapidement porter la loi du 17 janvier 1975 avec un texte très emblématique tenant compte des réalités vécues par les femmes. Cette loi fût adoptée in fine grâce au soutien de la gauche parlementaire de l’époque qui y voyait là une avancée majeure pour les droits des femmes.

L’âge légal de la majorité est abaissé de 21 ans à 18 ans

La loi du 5 juillet 1974 adoptée immédiatement après l’élection de VGE entérine cette nouvelle majorité et les jeunes nés en 1956 qui atteignaient 18 ans durant l’année 1974 ont eu la joie de sortir de la tutelle de leurs parents dès leurs 18 ans. Rappelons que la majorité acquise à 21 ans était fixée depuis 1792 !

On passe du divorce pour faute à un divorce par consentement mutuel

Autrefois seul le divorce pour faute de l’un des deux époux était le seul motif admis pour rompre la vie commune. Il suffisait donc de démontrer que l’un des deux se soit rendu coupable d’adultère, d’abandon de domicile ou de maltraitance envers les enfants pour que le divorce puisse être prononcé par un juge et que le ou la fautive soit condamné(e) à verser des dommages et intérêts à la partie supposément  » lésée « . Ce système avait donné lieu a bien des effets pervers, puisque parfois, même sans aucune de ces fautes commises, celui qui souhaitait rompre le mariage inventait ou fabriquait des fautes à son ex-conjoint ! 

En instaurant le divorce par  » consentement mutuel  » ou pour  » rupture de la vie commune  » avec la Loi du 11 juillet 1975, Valery Giscard d’Estaing a résolument mis fin à ces déviances et ces abus constatés et provoqués par les divorces pour faute, et a fait entrer la société française dans une ère de liberté, de choix et de responsabilité individuels.

Rien qu’en évoquant ces trois avancées majeures dans les droits humains et citoyens, Il est très clair que Valéry Giscard d’Estaing à laissé une empreinte très forte sur la société française en la faisant évoluer vers la modernité. Nous devons tous reconnaître aujourd’hui, gauche comme droite, que ces réformes sont désormais incontournables 45 ans après.

Article rédigé le 3 décembre 2020 par Catherine Medioni

 

Décès du chanteur guinéen Mory Kanté

Le chanteur guinéen « Mory Kanté » est décédé aujourd’hui, des suites de longue maladie.

Il avait 70 ans.

Biographie ( source wikipédia):

Né en Guinée en 1950, Mory Kanté est l’héritier de la tradition des griots, les « djéli » du Mandé, empire d’Afrique de l’Ouest qui s’étendait depuis la côte atlantique jusqu’à la région de Gao. D’origine malienne, sa mère Fatouma est la fille de Djéli Mory Kamissoko, chef spirituel des griots.

Aulnay cap, rends hommage à ce chanteur, à travers sa chanson la plus connue, à savoir: Yéke yéké

 

 

Mort de Michel Piccoli à l’âge de 94 ans

Après plus de 70 ans de carrière, Michel Piccoli a rendu l’âme à l’âge de 94 ans. ll a joué dans plus de 200 productions au cinéma ou à la télévision et dans une cinquantaine de pièces de théâtre. Il fut récompensé de quatre prix dont celui d’interprétation masculine lors de la 33ème édition du Festival de Cannes pour son rôle dans Le Saut dans le vide de Marco Bellocchio, sorti en 1980.

La rédaction reviendra ultérieurement avec un hommage.

Décès du chanteur Idir, l’hommage d’Aulnay cap

Le chanteur algérien « Idir » est décédé ce matin.

Son décès n’es pas lié au corona virus.

La rédaction d’Aulnay cap, à découvert ce chanteur, il y a quelques années, en l’écoutant à la radio.

Cette chanson, me fait penser à ce que m’avait dit mon père, peu de temps avant son décès.

« Si je te dis ça, c’est pour que tu saches que je t’aime comme un fou, même si tu ne le vois pas…

Tu sais ma fille chez nous, y’a des choses qu’on ne dit pas »

Cette phrase et cette chanson, m’avaient émue profondément.

Merci Idir, pour avoir joliment mis des mots sur mes sentiments.

Grâce à vous, j’ai admis, au fond de moi, tout l’amour que je porte à mon défunt papa.

Merci Papa, pour cet amour que tu m’as avouer à mon égard, je t’aime.

Tu me manques tellement….

Toutes nos pensées vont pour sa famille et ses proches.

Ci dessous, nous lui rendons hommage avec cette chanson, qui m’a tant touchée :

On en sait plus sur Alain Siekappen Kemayou, agent de sécurité O’Parinor Aulnay-sous-Bois mort du Coronavirus

La rédaction a effectué quelques recherches sur Alain Siekappen Kemayou, très vénéré et respecté responsable de sécurité du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois et mort du Coronavirus le 21 mars au Centre hospitalier de Saint-Denis.

M. Siekappen était de nationalité Camerounaise, il venait de Yaoundé, la capitale. Il était passionné de football et de Karaté, dont il concourrait et avait un très bon niveau et était même sélectionné une fois dans l’équipe nationale.

Il a travaillé en tant qu’agent de sécurité dans le centre commercial O’Parinor au moins depuis le milieu des années 2000. Il a gravi les échelons par sa discipline, sa rigueur et son abnégation. Il vivait dans un appartement du Blanc-Mesnil mais beaucoup d’Aulnaysiens le connaissaient.

Il s’est mis à tousser violemment le 14 mars 2020 et s’est rendu aux urgences où il a été rapidement diagnostiqué porteur du virus Covid-19. Son état était stable jusqu’aux dernières heures où subitement, il connu de gros problèmes respiratoires.

M. Siekappen aujourd’hui repose en paix mais laisse dans la tristesse de nombreux membres de sa famille et des amis qui se trouvent en France et au Cameroun. Il avait 45 ans, preuve il en est que le virus est fatal quelle que soit la catégorie d’âge.

 

 

Vidéo de notre rencontre avec Alain agent de sécurité à O’Parinor Aulnay-sous-Bois mort du Coronavirus

Les membres d’Aulnaycap effectuent de nombreux reportages dans toute la ville d’Aulnay-sous-Bois et ont réalisé des vidéos au sein du centre commercial O’Parinor. C’est ainsi que, par le plus grand des hasards, nous avons rencontré, de manière fortuite, Alain, célèbre agent de sécurité à la carrure importante.

Ce jour là, nous avions contacté de nombreuses enseignes et nous avons filmé la devanture des magasins qui le souhaitaient. Une façon en quelque sorte de montrer à tout un chacun, comme on le fait également sur le Boulevard de Strasbourg et ailleurs, quels sont les commerces disponibles.

En filmant devant l’enseigne Téléshopping qui avait donné son accord via le responsable Marketing, deux agents de sécurité sont venus à notre rencontre pour demander de mettre fin au tournage. Si nous avions eu l’autorisation des magasins concernés, il aurait fallu également demander l’autorisation au propriétaire Hammerson.

Alain nous a donc demandé, avec son allure impressionnante, d’arrêter le tournage et de le suivre au poste de sécurité. Finalement, et de manière aimable au bout de quelques mètres voyant que nous n’étions pas hostiles, il avait finalement concédé de nous laisser partir, à condition de ne plus filmer sans l’autorisation préalable du propriétaire d’O’Parinor.

Nous rendons hommage à ce personnage que beaucoup croisaient sans le remarquer, une personne qui a assuré la sécurité de tout un chacun et qui connaissait de nombreux commerçants au sein de ce centre commercial. Vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous le corps imposant de celui qui était à la fois craint et respecté par ses pairs (vers la fin, deux agents de sécurité interviennent, l’un est Alain, à droite). Le Covid-19 a eu raison de lui, preuve il en est, contrairement aux scientifiques de pacotille, que le virus tue également les plus forts d’entre-nous. Alain, reposez en paix ! Toutes nos condoléances à votre famille et à vos proches.

Un agent de sécurité du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois est mort du Coronavirus

Alain était membre du service de sécurité au centre commercial O’Parinor. Un membre de la rédaction l’avait rencontré (non filmé) lors d’un reportage dans l’enceinte de l’établissement.

Le Coronavirus semble avoir fait sa première victime à Aulnay-sous-Bois. Toute la rédaction présente toutes ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

%d blogueurs aiment cette page :