Archives de Catégorie: Solidarité

De plus en plus d’enseignes ravitaillent l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois en difficulté face au Coronavirus

Différentes enseignes continuent de ravitailler en viennoiserie et autres produits l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois alors que les malades du Covid-19 continuent d’affluer. Par l’intermédiaire de bénévoles qui organisent à la distribution, notons Boulangerie Au Blé d’Or, Sandro Paris, Les Jardins d’Aulnay, Pâtisserie François, Ondel Traiteur et La Bottega Italiana qui participent à l’opération.

Franprix et H.Market font également partie des enseignent qui aident.

Livraison de vivres à la Clinique d’Aulnay-sous-Bois et à l’hôpital Ballanger par le collectif Covid-19

La livraison s’est déroulée le 31 mars.

Livraison à la Clinique de L’Est Parisien Aulnay-sous-Bois :

  • Sandwichs poulet/pommes de terre « boulangerie du gros saule » pour le pain
  • « Roule ma poule Sevran » « donateur anonyme » pour les poulets et pommes de terre

Livraison Hôpital Robert Ballanger :

  • « pâtissier Ismaela Samassa ancien Sevranais aujourd’hui dans le 78 »
  • 120 pièces d’éclairs, fraisiers, tartelettes….
  • 60 pizzas
  • Pour le petit déjeuner Brioches « boulangerie des Artistes »

Source : Chérazade

En Seine-Saint-Denis, les jeunes des cités aident les personnes âgées pendant le confinement

On parle souvent des cités de Seine-Saint-Denis pour évoquer des faits divers, mais on oublie que c’est dans ces mêmes cités que l’on trouve souvent le plus grand élan de solidarité.

De nombreuses personnes âgées, très vulnérables au Covid-19 et ne pouvant se déplacer que difficilement, se retrouvent coincées dans leur appartement. Heureusement, des jeunes se dévouent pour apporter les courses et prendre les risques pour aider ces personnes fragiles.

Un bon état d’esprit, une belle leçon de générosité bien loin des noms de quartier des années 70s que l’on rabâche sans cesse et les titres tape-à-l’oeil pour faire le maximum d’audience.

Les commerçants solidaires avec l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois saturé par le Covid-19

Alors que l’hôpital Ballanger est littéralement submergé par les malades atteints du Coronavirus, des commerçants de la ville font des dons, dont des viennoiseries, pour permettre au personnel et aux patients de se ravitailler. C’est à l’initiative personnelle d’une Aulnaysienne, Chérazade, qui démarche les différents commerçants pour soulager l’établissement. Cette démarche s’adresse aussi pour la Clinique d’Aulnay.

Chérazade a également pu acheter des fruits à prix réduits. Elle sollicite cette démarche pour l’hôpital Ballanger sachant que la clinique est déjà livrée tous les jours.

Un collectif effectue la livraison à l’hôpital, comme hier au service réanimation. Aujourd’hui ce sont les urgences et tous les jours ce collectif espère que cette démarche pourra continuer.

A noter que le réseau social Facebook est utilisé pour solliciter les volontaires et les différents commerçants (livraison pizzas, fruits, boissons, pâtisseries). Chérazade nous informe qu’elle est en lien avec la responsable cadre du service néonatal qui supervise et dispatche dans les unités sauf le week-end d’où l’intrusion acceptée aux urgences.

Source : Chérazade

Même avec le Covid-19 il ne faut pas s’arrêter de vivre !

Nous vivons quelque chose d’unique, d’inédit depuis plus d’un siècle avec l’épidémie de grippe espagnole : les mesures de confinement vont se durcir, le nombre de personnes infectées du Coronavirus continue de progresser, le seuil des 1000 morts a été dépassé et certains hôpitaux sont saturés.

Cependant, la société s’organise, les scènes de panique dans les magasins s’estompent, les grandes enseignes sont ravitaillées et l’éducation des enfants continue grâce à la bonne volonté des enseignants et des parents.

De nombreuses enseignent proposent désormais de faire les courses en ligne et de profiter des dernières promotions pour faire face au choc de cette épidémie. Vous pouvez par exemple vous rendre sur Kupino pour prendre connaissance des dernières campagnes et faire quelques bonnes affaires.

Sur le plan des exercices physiques et du sport, cela se complique avec le durcissement du confinement : il sera difficile de faire votre jogging ou du vélo dans la mesure où vous serez à plus d’un kilomètre de votre logement. Là aussi, si vous bénéficiez d’un jardin, profitez un maximum des rayons du soleil. Si vous habitez dans un appartement, il ne vous reste plus qu’à faire vos exercices dehors tout en remplissant une attestation dérogatoire et de garder votre bonne distance par rapport aux autres personnes.

Source  contribution externe.

Une cagnotte Leetchi pour aider le personnel soignant à faire face au Coronavirus

Une cagnotte Leetchi a été mise en place pour le personnel du GHT Grand Paris Nord-Est.

Le GHT lance un appel au don pour apporter un soutien complémentaire et immédiat aux équipes en première ligne dans la gestion de cette épidémie. Vous pouvez également faire un don par chèque, établi à l’ordre du « Fonds de dotation – Hôpitaux GPNE » et adressé au Fonds de dotation Hôpitaux GPNE, 10 avenue du Général Leclerc, 93370 Montfermeil.

Pour faire un don en ligne, cliquer ici.

Educap City, le plus grand rallye civique et citoyen d’Europe arrive à Aulnay-sous-Bois le 30 avril !

Educap City s’invite pour la 3ème fois à Aulnay-sous-bois afin de faire participer près de 800 enfants au plus grand rallye civique et citoyen d’Europe !
Le Cap Rallye d’Educap City est une véritable chasse aux trésors lors de laquelle les enfants partent à la découverte des trésors de leur cité, de son histoire, de ses monuments, curiosités, institutions, associations, entreprises, etc
Le 30 avril 2019, le tour de France de la citoyenneté EDUCAP CITY s’invitera pour la 3ème année à Aulnay-sous-bois pour l’organisation du Cap Rallye, ce grand parcours d’orientation civique, citoyen, culturel et sportif dans la ville. Portée par la Direction Enfance Jeunesse de la ville, cette étape réunira près de 800 enfants autour d’un objectif commun : découvrir la ville d’Aulnay-sous-bois et ses acteurs !
La direction Enfance Jeunesse de la mairie a réussi à fédérer de nombreux points de passage que les enfants découvriront pour la plupart pour la première fois !
Educap City est un programme d’éducation populaire, placé sous le Haut Patronage du Ministère de l’Intérieur et du Ministère des Sports. Il se construit en deux étapes: les Cap Classes, sensibilisations dans les écoles contre toute forme de discrimination, et les Cap Rallyes, véritables chasses aux trésors lors desquelles les enfants partent à la découverte de leur cité, de ses monuments, curiosités, institutions, associations, entreprises…. Se déroulant dans 30 villes à travers toute la France, ce programme permet à 35 000 enfants âgés de 8 à 15 ans d’aller à la rencontre.
L’ambition d’Educap City, à travers les Cap Classes et les Cap Rallyes, est d’initier le dialogue avec la nouvelle génération et l’inviter à réfléchir sur sa Cité et son environnement, afin qu’elle fasse un pas de plus vers la citoyenneté !
Le Maire de la ville et les Elus seront présents pour accompagner les enfants au cours de la journée et remettre les prix au terme de celle-ci.
Déroulé de la journée du 30 avril 2019 :
  • 9h45 : Départ. Le rallye sera lancé depuis la Ferme du Vieux Pays où se tiendra le village Educap City
  • Points de passage : Sur chacun des lieux visités, un challenge sera proposé aux enfants.
  • 15h30 : Arrivée et remise des prix. Au terme d’une journée haletante, parsemée d’énigmes et de jeux les équipes seront
    récompensées et les finalistes recevront leur ticket pour l’étape CAPITALE du 20 juin à Paris

Plus d’information en cliquant ici et ici.

Ne pas oublier qui que ce soit lors de la disparition d’un proche avec la distribution de cartes de décès

La disparition d’un proche est toujours un cap difficile à surmonter. C’est à ce moment là que l’on peut compter sur de véritables amis, des personnes qui peuvent vous aider à surmonter cette épreuve, et qui vous accompagneront tout au long des commémorations jusqu’à l’enterrement ou l’incinération du corps.

Les membres de la famille, les proches, les amis, les collègues et les connaissances qui ont compté sur le défunt sont bien souvent disséminés un peut partout en France et parfois à l’étranger. Afin de les prévenir et des les remercier de leur présence aux obsèques, la diffusion de carte de remerciement décès prend tout son sens. Avec ces cartes décès que vous pouvez commander en ligne et que vous pouvez personnaliser pour en faire des cartes de condoléances ou un faire-part de décès, vous allez pouvoir réunir autour du défunt les personnes qui ont pu compter dans son existence.

Que ce soit pour annoncer le décès ou remercier les personnes qui auront fait le déplacement et qui vous accompagneront dans votre deuil, il vous faudra identifier au travers d’une liste celles et ceux qui sont susceptibles de venir lors de la cérémonie funéraire et surtout, bien récupérer leurs adresses postales, à l’heure où une grande partie de la communication devient impersonnelle par email. Ces cartes de remerciement devront s’appuyer sur un modèle sobre mais suffisamment personnalisé afin de montrer à quel point la présence de la personne comptait à vos yeux. N’hésitez pas à choisir différents modèles en fonction des relations qu’avaient les proches avec le défunt : membre de la famille, collègue de travail, collègue associatif, ami d’enfance, voisin…

Bien entendu, la carte n’a de sens que si elle contient un message émanant du plus profond de votre personnalité. Un petit texte simple mais émouvant, avec si possible une citation bien connue, sera apprécié des proches. Vous pouvez bien entendu laisser libre court à votre imagination pour personnaliser le texte en fonction du rôle et des relations des destinataires par rapport au défunt. Envoyez si possible ces cartes dans les deux semaines suivant l’enterrement ou l’incinération du défunt, et n’hésitez pas à vous faire aider si besoin est.

Un décès peut être imprévisible, soudain, sans crier garde. Il est important de préserver l’image du défunt, qu’il ait été une personnalité politique, une personnalité associative, une figure locale ou un simple citoyen ayant participé ou non à la vie de la collectivité. Même après la mort, sa personnalité reste à jamais ancrée dans les mémoires et quoi de mieux que de faire lui faire honneur en invitant et en remerciant le maximum de personnes qui ont fait le déplacement pour les funérailles. Que vous soyez pratiquant ou non, que vous soyez religieux ou agnostique, ces petits gestes seront bien appréciés par l’entourage du défunt.

Enfin, n’oubliez pas qu’à l’heure du tout numérique, il est toujours bon de rendre hommage à une personne qui nous est proche via un témoignage que vous pouvez publier sur l’un des blogs ou au travers des réseaux sociaux.

Source : contribution externe.

Ces élèves du collège Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois au secours des sans-abri

Huit élèves du collège Victor-Hugo ont amassé des dizaines de kilos de vêtements chauds pour les SDF. Ils seront bientôt distribués par une association locale.

Une vocation citoyenne est née chez huit élèves du collège Victor-Hugo, à Aulnay-sous-Bois. Scolarisés en 3e, Ilies, Melissa, Lamyae, Salma, Célia, Naëlla et deux autres camarades, âgés de 14 à 15 ans, viennent de boucler une grande collecte solidaire pour les sans-abri.

Alors que l’hiver s’est installé sur la région parisienne, ils ont amassé des dizaines de kilos de vêtements chauds qui seront distribués par une association.

« Quand on croise des gens qui n’ont pas de maison et dorment dehors, ça nous touche », résume Salma. Comme ses camarades, elle assure « toujours donner quelque chose » aux familles de Syriens ou de Roms qui font la manche aux abords des ronds-points à Aulnay-sous-Bois. « A Paris aussi, on est frappé par le nombre de SDF », ajoute un adolescent.

« On a tous chez nous des vieux vêtements qu’on ne met plus »

Alors, dans le cadre du conseil de vie collégienne (CVC) de leur établissement, une instance qui permet de développer les projets d’élèves, ils ont formalisé leur envie de venir en aide aux plus démunis. A leurs côtés : Jennifer Bouchez, enseignante en éducation physique et sportive. « Ils se sont rendu compte qu’ils n’avaient pas de raison de se plaindre, au vu de certaines situations », se félicite l’enseignante.

Courant décembre, les jeunes sont donc passés dans les autres classes de leur collège, pour sensibiliser leurs camarades. « On a tous chez nous des vieux vêtements qu’on ne met plus, voire qu’on a jamais mis, qui ont encore l’étiquette, explique Mélissa. C’est mieux chez ceux qui en ont besoin que dans nos placards ! Voilà ce qu’on a dit aux gens pour qu’ils donnent. »

Source, image et article complet : Le Parisien

Des réfugiés à Aulnay-sous-Bois invités d’honneur d’un couscous solidaire à La Courneuve

Des femmes de La Courneuve et des jeunes du conseil local de la jeunesse ont invité une vingtaine de réfugiés hébergés à Aulnay-sous-Bois à partager la journée autour d’un repas.

Des larmes de joie et des rires à n’en plus finir. « C’est mon anniversaire aujourd’hui, et c’est le plus beau cadeau qu’on puisse me faire », lâche Nabila, maman de quatre enfants, en voyant tous ces sourires qui l’entourent, le jour de ses 44 ans. La maison pour tous Césaria-Evora, à La Courneuve, a accueilli ce samedi une vingtaine de réfugiés hébergés à Aulnay-sous-Bois, pour leur offrir un repas et un peu de répit.

« Plutôt que faire une maraude et repartir, on a préféré organiser un repas et passer du temps ensemble », explique Moudou Saadi, responsable du conseil local de la jeunesse, qui réunit des jeunes de tous les quartiers de La Courneuve.

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :