Archives du blog

La transition énergétique, une utopie ou une réalité à portée de main ?

A l’heure où les énergies fossiles sont dans le collimateur des écologistes et où les prix volatiles mettent à rudes épreuves de nombreux foyers précaires, la transition énergétique semble tomber à point nommé. Mais est-ce que la transition énergétique est à la portée de toutes et de tous ?

Alors que de nombreuses personnes, y compris des écologistes, préfèrent la voiture diesel à la voiture électrique, alors que de nombreux foyers continuent de se chauffer au fioul ou au gaz sans chaudière à condensation, alors que le président Macron a promis de construire de nouveaux réacteurs nucléaires, cette transition semble avoir du plomb dans l’aile.

Pourtant, avec un minimum de recherche, un petit investissement au départ et une modification à minima de son mode de vie, on est libre tout un chacun de participer activement à cette transition énergétique. Comme l’indique ce site, de nombreux artisans RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) peuvent proposer leurs services pour changer une vieille chaudière en chaudière à condensation à haut rendement énergétique, une centrale au fioul par une chaudière à granulés ou encore remplacer de vieux radiateurs électriques de type grille-pain en radiateurs électriques modernes à fluide, capables de maintenir une certaine chaleur même une fois éteints.

Cette transition énergétique permet de recevoir quelques avantages comme des crédits d’impôts si le foyer est éligible. Cette transition doit également prendre en compte la partie isolation du logement (notamment au niveau du toit où les déperditions sont les plus importantes, mais aussi le changement des fenêtres simple vitrage par des fenêtres double ou triple vitrage en dépose totale). Il reste beaucoup à faire dans l’hexagone comparé à d’autres pays bien plus avancés comme en Allemagne où les logements sont en moyenne bien mieux isolés, sollicitant bien moins les centrales électriques en période hivernale, notamment lors des pics de froid.

Avec un minimum de volonté politique, une sensibilisation bien en amont dans le cursus scolaire et une campagne rondement menée, la France peut réduire son retard et rentrer pleinement dans l’ère de la transition énergétique. Si les aides permettent à certains de faire le premier pas, des actions coercitives pourraient également pousser les réfractaires à être plus nobles en termes de respect de l’environnement. Enfin, il ne faut oublier que quelques gestes au quotidien permettent de réduire notre empreinte carbone : baisse de la température ambiante dans la maison (18 °C est une bonne température), ne pas prendre sa voiture pour faire moins de 1 km sauf pour faire ses courses, acheter des appareils électriques faible consommation… Il suffit d’un rien pour faire un monde meilleur !

Source : contribution externe

De gros problèmes de chauffage résidence Savigny Pair à Aulnay-sous-Bois et des personnes frigorifiées

Un résident de Savigny Pair nous indique que son appartement situé au 24 avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois n’a jamais été chauffé depuis la fin de l’été et que de nombreux résidents souffrent du froid la nuit. Dans la résidence, les nuits sont pénibles pour les personnes âgées mais aussi pour les nourrissons.

Des travaux ont été réalisés récemment sur les canalisations mais apparemment cela n’a pas suffi à résoudre les problèmes.

Nouvelles en date du 3 novembre  2021  :  Après de multiples démarches des personnes privées de chauffage, il semble que le problème soit enfin en cours de résolution. Des ouvriers sont actuellement sur place pour réassurer la desserte du chauffage dans les étages supérieurs au 5ème qui en étaient privés. Tout est bien qui finit bien.

Des gros problèmes de chauffage dans les quartiers de Mitry, Rose des Vents et Merisiers à Aulnay-sous-Bois

En ces temps de grand froid où la température la nuit plonge allègrement sous les 0°C, une bonne isolation et un chauffage performant sont indispensables pour le confort d’intérieur. Hélas à Aulnay-sous-Bois, de nombreuses copropriétés et résidences HLM s’appuient sur des chaufferies vieillissantes, certaines fonctionnant encore au fioul, sans oublier que les logements sont loin d’être parfaitement isolés (aussi bizarre que cela puisse paraître, il y a encore des logements avec des fenêtres simple vitrage, ainsi que des buanderies ouvertes qui donnent sur le cuisine).

Plusieurs résidents nous ont contacté avoir de gros problèmes pour chauffer leur logement, et avoir été obligés d’investir dans des chauffages individuels d’appoint. Pour les personnes âgées ou les familles avec des bébés, avoir un logement bien chauffé est une question de vie ou de mort. Mais pourquoi, à chaque vague de grand froid, de nombreux résidents se plaignent d’un manque criant de confort ?

Les chaufferies centrales, principales responsables des problèmes

La plupart des copropriétés et des grandes résidences HLM à Aulnay-sous-Bois ont été construites dans les années 1960 et 1970 sous un concept qui s’apparente au communisme : chaufferie centrale et  compteur d’eau central pour que tout le monde puisse payer la même somme à la fin (au prorata de la superficie du logement), quelle que soit la composition de la famille ou la consommation veritable d’un foyer. Bien évidement, ce type de partage entraîne des abus, avec des personnes qui mettent à fond les radiateurs en laissant les fenêtres ouvertes, ou qui laissent un robinet qui fuit en disant que le tout est amorti dans la mesure où tout le monde va payer pour cette avarie.

Dans le cadre des chaufferies centrales, le problème s’accentuent avec le vieillissement des installations. Si la chaudière (ou le brûleur) est généralement changée tous les 20 ans, les grosses canalisations qui passent sous terre elles ne sont généralement pas changées, sauf quand une grosse fuite entraîne une perte de pression qui coupe le chauffage totalement (ce fut le cas il y a quelques années dans le quartier de Mitry). De plus, les radiateurs s’embourbent (le désembouage n’est pas effectué tous les 10 ans et les radiateurs deviennent moins performants avec des points froids), et la chaudière centrale s’épuise d’autant plus vite.

Enfin, des problèmes d’équilibrage entraînent des disparité de la qualité de chauffe d’un logement à l’autre. Un chauffagiste professionnel vous le dira : équilibrer une réseau de chauffage de plus de 300 logements relève de la gageure.

La solution ? Le chauffage individuel

C’est une solution que les personnes qui s’adonnent au gaspillage ne veulent pas entendre : individualiser les compteurs d’eau et le chauffage pour responsabiliser les foyers et leur faire payer leur véritable consommation. Ces individualisation sont non seulement économique pour les foyers qui respectent les bonnes pratiques, mais aussi écologiques. Moins d’eau gaspillée, moins de fioul ou de gaz consommé. Cela permet également de renforcer le confort d’intérieur un chauffage plus performant, chaque foyer disposant soit d’une chaudière, soit de radiateurs électriques dernière génération.

Pour effectuer l’individualisation, il faut que l’ensemble des logements acceptent ce principe. Hélas, ceux qui gaspillent l’eau et le chauffage n’ont aucun intérêt à individualiser ces équipements. Dans certaines copropriétés, à moins de passer par un plan de sauvegarde, les foyers les plus respectueux devront continuer à subir le diktat de ces familles peu scrupuleuses vis-à-vis de l’environnement. Et quand une panne survient, c’est souvent ces familles qui se mettent à râler le plus fort.

Si vous avez un problème de chauffage, demandez à votre conseil syndical ou à votre bailleur d’envisager une individualisation. La Mairie d’Aulnay-sous-Bois, le département ou même la région pourraient offrir leur contribution dans ce projet en parfaite adéquation avec les préoccupations écologiques.

Panne de chauffage dans plusieurs appartements du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois

Il ne fait peut-être pas « si froid », mais plusieurs habitants du Gros Saule se sont tournés vers la rédaction pour alerter que le chauffage semblait coupé dans leur logement. Bénéficiant d’un chauffage central (chaufferie), ces locataires et copropriétaires semblent indiquer que l’alimentation semble défaillante.

Pour les petits enfants ou les personnes âgées, couper le chauffage en cette période de l’année peut être un pari risqué…

O.P.H.L.M: Remise en route du chauffage

Devant le froid, L’O.P.H.L.M. procède à la remise en route du chauffage, sur tout le patrimoine avec 15 jours d’avance.

Durant la période de chauffage, la montée en températures se fera progressivement.

Il faudra compter environ une semaine avant de ressentir une température uniforme dans tous les logements.

Le froid passant sous les portes, il est demandé aux locataires et au personnel de ménage de maintenir les vasistas de palier FERMES.

Merci pour votre compréhension.

Panne de chauffage sur le quartier Mitry à Aulnay-Sous-Bois

Une importante fuite d’eau vient de se déclarée sur le réseau de chauffage du quartier Mitry.

Une intervention est en cours pour réparer la fuite;

Pour le moment, plus de chauffage jusqu’a nouvel ordre.

Nous vous tiendrons informés dés que nous en saurons plus sur le rétablissement du chauffage.

Des problèmes de chauffage dans le quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois

On parlait récemment d’un problème de chauffage dans le quartier de Mitry Croix-Nobillon à Aulnay, où l’intervention de la première adjointe Séverine Maroun aurait permis de résoudre l’incident en quelques heures.

On nous apprend qu’un problème identique a lieu en ce moment dans le quartier du Gros Saule. Là également, les riverains du quartier compte sur la haute bienveillante de la première adjointe pour leur permettre de retrouver des températures intérieures plus clémentes

Travaux de rénovation de la production des réseaux de chauffage du site Balagny de l’OPH d’Aulnay-sous-Bois

Des travaux de rénovation sur le réseau de chauffage du quartier de Balagny sont d’actualité, comme l’en atteste l’appel d’offre publié récemment.

Toujours des soucis de chauffage allée des Hêtres à Aulnay-sous-Bois

Bien qu’il y ait eu quelques progrès, le chauffage laisse toujours à désirer dans certains bâtiments des HLM de la ville d’Aulnay-sous-Bois. Ainsi, il y a quelques jours, il y a eu une coupure du chauffage de plusieurs heures, alors qu’il faisait 5° dehors. Ce qui n’est pas resté inaperçu chez les locataires excédés.

Une lectrice nous confie : « Ma maman âgée de 69 ans habite en HLM, pas de chauffage depuis ce matin alors qu’il fait 5 degrés dehors. Ma grand-mère habite allée des Hêtres. C’est honteux, on est obligé d’acheter un chauffage d’appoint.« .

Les personnes âgées et les enfants sont les premiers à souffrir de ce genre de situation…

 

Températures très basses dans certains appartements à Aulnay-sous-Bois

Début octobre, des locataires ont fortement regretté que certains bâtiments Ogif situés rue des Cerisiers n’avaient pas de chauffage ni d’eau chaude. La situation avait été solutionnée.

Mais depuis peu, rebelote ! Les locataires n’ont plus de chauffage. La cause ? Une pièce à changer qui ne serait pas encore disponible, selon les gardiens.

Avec les températures qui ne cessent de baisser, la situation devient critique. Un email a été fait pour demander des explications à la directrice générale adjointe de l’Ogif. Des locataires lui ont également indiqué que si le nécessaire n’est pas fait au plus vite, et si  aucun geste n’est fait sur les prochaines charges au vu du préjudices, ls  cesseront de payer les loyers.

« Marre d’être considéré comme des citoyens de seconde zone !« , affirme un lecteur.

Source : courrier d’un lecteur

%d blogueurs aiment cette page :