Publicités

Archives du blog

Le bétonnage à Aulnay-sous-Bois : Les Aulnaysiens auraient-ils la mémoire courte ?

Souvenez-vous de l’ex Maire d’Aulnay, M.Segura et son équipe si je me souviens bien, ceux qui ont été priés illico presto sans sommation par les habitants d’Aulnay de vite retourner dans leurs foyers , après une petite mandature, mais pourquoi …?

Tout simplement parce que M.Ségura et son équipe avaient décidé de transformer Aulnay selon leurs propres intentions : Démolir, Construire, Redémolir, Reconstruire…. Créant un véritable traumatisme des Aulnaysiens avec des polémiques sans fin. On peut quand même reconnaître que pas grand-chose ne s’était fait auparavant

Bien mal leur en a prit, M.Ségura et son équipe ressemblent aujourd’hui à des « enfants de cœur »(sans les regretter) en proportion de ce que leurs successeurs, M. Beschizza et son équipe réalisent aujourd’hui sans bien en mesurer les conséquences.

Petit patchwork de la ville d’Aulnay sous bois

Circulation infernale, stationnements saturés, constructions démesurées, structures publiques dépassées…pollution, soleil….bref, tout ce qui détruit un minimum de cadre de vie engendrant, selon un organisme sérieux que 75% des séquano Dionysiens (oui les habitants du 9   3) souhaiteraient partir de L’Ile de France pour des villes moyennes de province si les conditions notamment professionnelles étaient réunies, mais n’oublions pas qu’il y a quelques privilégiés …enfin ceux qui approuvent car pas concernés! Le résultat du bilan de l’action de nos élus, le mal vivre, pourtant des citoyens comme vous et moi, merci Mesdames et Messieurs de votre engagement non bénévole mais pour….qui ? pour quoi ?

Même lorsque l’on n’est pas partie prenante en politique, qu’est-ce qui compte le plus lorsque l’on habite une ville, une commune, un village ? En général, c’est souvent son cadre de vie, son propre environnement, normal d’ailleurs, si possible sa propre tranquillité afin de vivre sereinement, chacun défendant son territoire . Non, ce n’est pas de l’égoïsme, non ce n’est pas de l’intérêt personnel, mon voisin qui n’a pas de nuisances de circulation devant chez lui ne viendra pas participer avec moi  à mes diverses réclamations mais participera à ses propres réclamations d’urbanisme par exemple qui  ne seraient pas les miennes, quoique la solidarité, mis qu’est-ce ? Cela permet, chacun de son côté, de gérer une amélioration générale des conditions de vie.

Donc le bétonnage…, c’est beaucoup à AULNAY ou peut être ailleurs mais nous vivons à Aulnay , c’est Aulnay qui nous intéresse.

Les élus qui sont malheureusement les grands donneurs d’ordre de ce qu’il faut faire ou pas ne faire ne semblent plus tout à fait conscients de ce qu’ils sont en train de réaliser pour l’avenir, ils n’ont pas d’enfants, pas de petits enfants ??? Un jeu de massacre sur Aulnay, des destructions, des constructions, des chantiers dans tout Aulnay, au nord, au sud, à l’est, à l’ouest, même si parfois cela est nécessaire mais quand c’est trop, c’es trop …

Mais sachez que l’on nous fera croire que ce n’est pas de leur faute, ils ont des directives d’en haut, on les oblige , et puis le Maire précédent, et puis….chacun bien entendu se rejette mutuellement la faute pour ne pas avoir à assumer ses responsabilités, c’est ça la POLITIQUE, c’est pas moi, c’est l’autre, le vilain, raison d’ailleurs pour laquelle on n’en sortira jamais

Bon mais alors pourquoi les PLU d’une ville à une autre dans le même département ne sont-ils pas établis sur des bases  privilégiant un minimum de bon sens ?  Pourquoi certains obligent aux promoteurs des reculs d’un ou deux mètres sur la voirie et pas d’autres, pourquoi on peut construire jusqu’à 6 étages dans une ville mais pas ailleurs . Non spécialiste, j’espère que les élus sauront mieux que moi en expliquer les raisons sauf qu’ils ne répondent pas à toutes ces interrogations , pas de compte à rendre au petit peuple  car c’est bien cette majorité d’aujourd’hui qui a voté le nouveau PLU de 2015 sans d’ailleurs se préoccuper du cahier de doléances mis en place plusieurs mois avant pour recueillir l’avis des habitants, cela aurait été pourtant de la démocratie participative mais elle a laissé quelques plumes depuis 1789.

M. Beschizza et son équipe ne semblent pas comprendre la totale transformation qu’ils réalisent sur Aulnay/sous/bois/ La destruction d’un cadre de vie à laquelle beaucoup d’Aulnaysiens tenaient, car malheureusement les rues ne peuvent pas s’élargir, les mêmes conçues dans le passé pour le passage des charrettes, les structures en général ne peuvent pas se transformer si facilement , les services publics ne peuvent pas se multiplier …., créant ainsi une dégradation du cadre de vie inéluctable . Il n’y a qu’à parcourir un site sur Facebook qui s’appellent « Tu es d’Aulnay quand… » ou «  Seuls les Aulnaysiens peuvent comprendre », des regrets, des regrets à n’en plus finir surtout d’anciens habitants qui regrettent leur Aulnay d’autrefois mais qui pourtant en sont souvent partis, pourquoi ? Ne tombons quand même pas dans la nostalgie.

Conclusion/ Si les Aulnaysiens ont un peu de mémoire… ?    

Source : contribution externe

Publicités

Scène de désolation au Centre-Gare Nord à Aulnay-sous-Bois, on dirait l’Irak selon un lecteur !

De nombreux immeubles sont en cours de construction dans le Centre-Gare d’Aulnay-sous-Bois. Un immeuble de 6 étages va voir le jour sur la rue Anatole France, et plusieurs maisons ont été démolies.

Un lecteur nous a envoyé une photo du chantier depuis la rue Fernand Herbaut. Dépité, il s’exclame ainsi :

« Non, ce n’est pas l’Irak ! Juste Aulnay dans l’attente de construction de plusieurs immeubles de seulement 6 étages. Le maxi sur ..20 mètres de haut ! Ras-le-bol !« 

La drôle soirée Verrechia à Aulnay-sous-Bois…

anatole_france_aulnayEn tant que participant à la réunion concernant le projet de construction de la rue A France , j’ai été interpellé par l’article du président d’AULNAY ENVIRONNEMENT sur le blog Aulnaycap, tant j’ai pu également ressentir ce malaise.

Jeudi 1er décembre à partir de 19h, une invitation dans ma boîte aux lettres 

Pour habiter le quartier et déplorer la situation actuelle de la rue A.France, mais aussi de tout un secteur qui se dégrade régulièrement, je me dis que la nouvelle municipalité a pris conscience que le centre ville nord ne peut plus rester dans cet état. Aussi c’est avec satisfaction que j’envisage de me rendre à cette rencontre qui m’ agrée bien :

Invitation réunion publique d’information

Rénovation et embellissement de la rue A.France.

Sûr qu’au verso de cette réunion publique, il est précisé que M.Verrechia et son équipe doivent  échanger autour de ce projet. Je m’interroge, la municipalité représentée donc par M.Verrechia, constructeur immobilier privé ?

Mais cerise sur le gâteau, un cocktail apéritif est prévu ! Alors j’y vais, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre !

Par contre, pas d’élun mais un représentant de l’administration municipale attaché à l’urbanisme aulnaysien. Mais ce qui frappe surtout, c’est une équipe autour d’un chef (ainsi qu’il se nommera), M.Verrechia, promoteur immobilier qui semble nous avoir fait l’honneur de sa présence et donc, qui amorce SA réunion « publique ».

Il démarre sur son CV, autobiographie qui permet aussitôt de séduire très rapidement son auditoire :

  • « origine italienne qui a débuté avec 3 employés, et qui en est à … (je ne sais plus), qui construit du beau dans le 9  3 …car le  9  3 mérite aussi du beau » (il fallait quand même le rappeler, ce n’est pas courant) et tout une description de haut de gamme de cette construction, enfin « un monument » de 3 bâtiments , donnant sur deux rues, 6 étages sur A.France (on nous avait promis 5 étages encore récemment, mais les temps sont durs…) et 4 sur F.Herbaut , déjà très chargée,  alors que l’on en voit 5  si l’on consulte le plan .

Sur ce dernier détail, les échanges s’emballent :  « mais non monsieur, 4 étages »……« mais alors au dessus du 4ème, qu’est-ce ? » …« des combles monsieur ».

Mais c’est bien sûr, je n’y avais pas pensé… Des combles d’un seul étage, nuance trop subtile lorsque l’on est incompétent en la matière, toutes mes excuses ! Tout cela bien entendu dans un quartier étriqué, peu aéré…on entasse mais tout à fait dans les règles du PLU!

En fait le  château de Versailles au parc Dumont.

Les participants semblent séduits devant une telle description, approuvée par l’intervention d’un jeune homme confirmant de façon très convaincante les bienfaits d’une telle construction. A penser que c’était un employé de la société Verrechia et cerise sur le gâteau, applaudit par le public.

L’ensemble des questions des participants s’est donc par la suite porté presque exclusivement sur le descriptif des appartements, les sols (moquette ou pas ?), les cuisines (équipées ou pas ?), les salles de bain (baignoires, douches…?), l’entrée (quels matériaux ?) Que du « beau » de toute façon, l’embellissement et la rénovation de la rue F.Herbaut passe donc par l’utilisation de moquette ou non.

J’ai donc assisté  davantage à une réunion de promotion d’un programme immobilier  en totale consonance avec un grand nombre de participants, à mon avis des investisseurs ? Sûr que la parole n’a pas été donnée volontairement aux personnes qui auraient pu éventuellement apporter quelques  réserves sur cette construction et des réserves, il y en aurait mais respect du PLU, rien à dire, trop tard.

Il est certain que l’on aurait préféré 5 étages,  un retrait sur le voie publique avec une telle exigüité des  trottoirs si étroits, mais  la règlementation ne semble pas le permettre? Mais à son crédit, le promoteur utilise au mieux les possibilités que lui laisse un PLU qui a toujours fait couler beaucoup d’encre, avant et après ! Un promoteur n’est quand même pas un philanthrope, c’est avant tout un commerçant bien entendu, on peut comprendre.

Et pourtant, cette réunion « publique » avait très mal débuté, ce qui a peut être jeté très rapidement un froid dans l’assistance ? En effet, à une remarque du président de l’association Aulnay Environnement », légitimement présent,  M.Verrechia sortit très rapidement de ses gongs. M. Bougourd ne faisait que juste remarquer que cette construction plongera davantage cette rue dans l’ombre, sachant qu’aujourd’hui, même sans ce bâtiment, les rayons du soleil ne sont que de passage.  Cet  réserve s’inscrivait parfaitement dans ce qui été indiqué sur l’invitation. M. Verrechia ne l’entendait pas de cet avis et ne voulait qu’une soirée à sens unique, allant jusqu’à presque agresser  verbalement le président de l’association aulnaysienne. C’est vrai quoi, un monsieur qui se permettait de ternir une description si idyllique…et pourtant ce ne fut qu’un simple constat évident !

M. Verrechia s’efforça donc de démontrer le contraire par une explication des points cardinaux, que j’avoue toujours ne pas comprendre. Mais je cherche par quel tour de passe passe, cela possible. Pourtant connaissant parfaitement bien le secteur depuis si longtemps, mais certainement moins bien que le promoteur, aujourd’hui c’était pourtant jour de soleil mais ombragé sur A . France ?

Et la réunion s’est aussi très mal terminée :

  • un participant à qui la parole avait été supprimée pendant la réunion (prémonitions peut être du staff ?) faisant remarquer pourtant que des constructions récentes lui avaient supprimé le soleil d’octobre à mars me semble-t-il. M.Verrechia le toisant à un mètre, technique bien connue au sein des formations en matière de gestion de conflits, lui répondit avec mépris qu’il n’avait qu’à partir en vacances, réponse très désobligeante voire odieuse, peut être sa véritable nature ?
  • ainsi que quelques altercations peu agréables voire violentes de la part de M.Verrechia devant le buffet qu’il offrait, je l’espère…

Grâce à cette construction, les commerçants devraient vivre la revitalisation des commerces existants, qui en auraient bien besoin.Trois nouvelles créations commerciales dans ces nouveaux bâtiments… On comprend très bien les commerçants du secteur ainsi que les riverains dont je suis que cette zone délabrée depuis plusieurs années ne pouvaient pas rester ainsi. Bien entendu, sa remise en état pourrait permettre d’attirer davantage les consommateurs… dans l’ombre ? mais revenons quelques années en arrière…

S’il est sûr que cette centaine de mètres abandonnée de la rue A.France(il y en a d’autres sur la même rue) ne pouvait rester en l’état, il faut savoir qu’il n’en était pas ainsi voilà quelques années, une telle situation a été déclenchée. En effet, c’est le projet de construction envisagé par l’ancienne municipalité qui a provoqué le départ des différents commerces qui « tournaient bien »,  en considération du peu d’avenir qui leur était donc réservé :

  • une blanchisserie (où faut-il aller pour en trouver une)
  • un marchand de cycles, certes à l’étroit
  • une sandwicherie grecque
  • une pharmacie qui a résisté à l’oppression et est toujours en place
  • sans évoquer dans un passé plus éloigné que les moins de …. ne peuvent pas connaître,  un coiffeur, un café, une poissonnerie par exemple.

Il est sûr que la fermeture des rideaux de fer devant  ces locaux s’est dégradée au fur et à mesure .

Pourquoi ? : ce projet a tant traîné, s’est plus ou moins enlisé du fait aussi de nombreuses oppositions, de recours…., notamment contre sa hauteur (peut être d’ailleurs des personnes présentes dans l’assistance… ?) , et qu’entre temps, l’ancienne municipalité a été balayée aux élections de 2014, taxée parmi tant de reproches justifiés de bétonner Aulnay.

Il est vrai qu’aujourd’hui le bétonnage passé d’Aulnay est devenu lors de cette soirée de l’embellissement et de la rénovation d’une rue, les temps changent ! bien entendu il fallait faire quelque chose et reprendre le projet.

Et enfin, à la réponse si attendue sur la question des prix au mètre carré, la clé pour les investisseurs,  les investisseurs que je ne suis malheureusement pas (chacun sa destinée), M.Verrechia  répondait avec humour… noir :

  • « 10 000 € le m2 » ,  stupéfaction immédiate,
  • « mais non, c’est à Paris, au prix du marché » retorque une personne choquée
  • « c’est à dire ? » « Au prix du marché »

L’information en restera là !!!

Il est certain que tous les habitants de ce quartier dont je suis souhaitent cet embellissement et cette rénovation de la rue A.France qui à mon avis ne passera pas que par la « belle » construction de M.Verrechia, même si c’est déjà un plus bien entendu. Mais pour être aussi réaliste, je constate malheureusement que  les nombreuses nouvelles constructions de la rue A.France, après le garage Ford  n’ont pas totalement revitalisé les commerces du secteur, que les locaux fermés depuis des années n’ont pas retrouvé de repreneur. Quelques doutes à ce sujet mais il faut positiver comme l’on dit . 

Par contre, je n’avais pas prévu pour cette soirée d’être dans un bureau de vente,  il aurait fallu le préciser afin de ne pas perdre mon temps inutilement et ainsi  faire la connaissance de ce  promoteur.

En conclusion, une réunion pour la promotion d’une vente immobilière sous le label : rénovation et embellissement d’une rue aulnaysienneorganisée et dirigée par un promoteur qui n’accepte pas les échanges (pourtant indiqués sur l’invitation) et relativement « bouillant » envers certains Aulnaysiens qui se préoccupent aussi de l’environnement et de la qualité de vie souvent altérés dans le 9   3 :  le projet humain est mal parti mais peu importe si techniquement il tient son pari, il faudra en faire un bilan dans plusieurs années.

Reconnaissance à M.Verrechia pour l’embellissement et le rénovation de la rue A.France

Source : contribution externe

Le président d’Aulnay Environnement presque agressé lors de la réunion d’information sur le projet immobilier de la Rue Anatole France

Rene_Augustin_BougourdQu’en est-il de la « démocratie de proximité » ? A une réunion annoncée par ce service municipal, l’épouse d’un promoteur est-elle fondée, en fin de réunion, à mettre dehors une personne qui discutait courtoisement avec des collaborateurs de ce même promoteur, sous prétexte qu’elle n’est pas « sur sa liste » ? La « démocratie de proximité » se fait donc l’écho d’une réunion privée ? Est-il légitime que le président d’une association qui compte à Aulnay soit considéré « persona non grata »  à la présentation d’une opération immobilière qui va peser sur le paysage urbain ? Où est la « démocratie » ?

Il est vrai que le promoteur, très satisfait de lui-même, s’étant longuement étendu sur la qualité de sa construction, insistant particulièrement sur des prestations intérieures haut de gamme, cette réunion avait tout de l’opération promotionnelle destinée à une clientèle potentielle.

Cependant on pouvait rester indifférent à  ce tableau idyllique, car c’est la moindre des choses : c’est ce que souhaite la municipalité, qui veut des immeubles de standing pour attirer les classes moyennes supérieures et modifier la composition sociale de la commune, au prix d’un approfondissement du fossé entre le nord et le sud d’Aulnay. 

Aulnay Environnement ne conteste pas qu’il faille de nouveaux logements. L’association partage le souci des riverains de voir reconvertir des pans de rue en déshérence. Mais elle s’inquiète de voir pousser un peu partout au raz de nos rues étroites d’énormes immeubles de 5 à 6 étages qui vont en faire petit à petit des couloirs sans soleil.

Il est vrai que de cela les  promoteurs ne sont pas les premiers responsables. Ils se contentent d’exploiter les grandes facilités offertes par le PLU voté par la municipalité. Mais il est choquant de les voir se poser en sauveur d’un quartier, alors que ce n’est évidemment pas leur souci principal, et qu’ils n’ont pas le pouvoir d’installer les « commerces de bouche » dont rêvent les riverains. 

Choquant aussi de s’entendre inviter  à quitter la salle parce qu’on ne partage pas la conception du promoteur sur la course du soleil dans le ciel aulnaysien ou que l’on suggère que l’on aurait pu installer les commerce en bordure du trottoir, et mettre les étages en retrait, comme c’est le cas boulevard de Strasbourg.

Certes, le promoteur ne tenait pas dire à dire que dans ce cas, l’investissement n’aurait pas été rentable. C’est le prix du haut de gamme : il faut nécessairement faire le plus gros possible.

Pour finir, je tiens à remercier chaleureusement l’épouse du promoteur pour s’être interposée devant son mari qui fondait sur moi avec l’intention évidente de me casser la figure. Soyons donc sereins : nous sommes entre de bonnes mains.

Source : communiqué de René Augustin Bougourd, président d’Aulnay Environnement

Travaux immenses autour du souterrain de la gare d’Aulnay-sous-Bois et changement de circulation

Souterrain_Aulnay_Travaux_1Depuis quelques jours, les travaux s’accélèrent dans et autour du souterrain de la gare RER d’Aulnay : les engins et matériels stationnent aux alentours, et quelques modifications de sens de circulation ont eu lieu pour faciliter l’achèvement de ces travaux.

Ainsi, une partie de l’avenue Anatole France est devenue en sens unique, et la rue Fernand Herbaut revoit son flot de bus et de voitures aux heures de pointe d’antan, ce qui avait à l’époque soulevé une contestation des habitants du secteur.

Ce lundi 30 mai, le souterrain sera complètement fermé au public, il faudra enjamber la passerelle située un peu plus loin.

Une lectrice nous a envoyé quelques photos du chantier et des changements de circulation. Patience et calme seront nécessaires pour pouvoir circuler dans le secteur, notamment en fin d’après-midi où le nombre de véhicules qui transitent dans ce quartier est très important.

Souterrain_Aulnay_2 Souterrain_Aulnay_3

La boulangerie La Maison du Pain fait peau neuve à Aulnay-sous-Bois

devantueboulangerieAFSituée à l’entrée de l’avenue Anatole France côté Gare, la boulangerie « La Maison du Pain » s’est offerte une nouvelle devanture, bien plus agréable à regarder. De quoi redonner du dynamisme à une artère aujourd’hui sinistrée ?

Ouverture de pompes funèbres de rite musulman à Aulnay-sous-Bois avec Elamen

Pompes_Funebres_Islam_Aulnay_VitrineSituées sur l’Avenue Anatole France, à proximité du Lycée Espérance, non loin de la gare RER B et du Centre Ville, les pompes funèbres de rite musulman Elamen ont ouvert leurs portes.

Ouvertes du Lundi au Vendredi de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00, cette nouvelle enseigne diversifie quelque peu le commerce de proximité sur cette autrefois prospère artère commerçante, où l’on trouve majoritairement des agences et des salons de coiffure.

Pour contacter les pompes funèbres en cas d’urgence : 01.58.60.11.11.

Reportage réalisé par Aurore Buselin.

Pompes_Funebres_Islam_Aulnay_Ecriteau

 

Quel est le devenir des commerces de l’Avenue Anatole France à Aulnay-sous-Bois ?

anatole_france_aulnayAgences bancaires ou assurances, restauration rapide, une enseigne de toilettage pour chiens et quelques vestiges de commerces de bouche : l’avenue Anatole France semble de plus en plus vouée à devenir une artère commerçante de seconde zone.

L’ancienne poissonnerie ne rouvrira jamais (une devrait voir le jour route de Bondy). Cette artère commerçante autrefois prospère renaîtra t-elle de ses cendres ?

Image : Philippe Grécourt

Le dernier arbre de la parcelle du 39 Avenue Anatole France à Aulnay-sous-Bois n’est plus…

arbre_anatole_france_aulnayLa photo ci-contre montre ce qu’était le dernier arbre de la parcelle du 39 Avenue Anatole France avant que celui-ci ne fut abattu. Un immeuble est en construction et quasiment toute la végétation a été éradiquée.

Merci à une fidèle lectrice pour la photo.

Avancée du chantier du 39 avenue Anatole France à Aulnay-sous-Bois

chantier 39AFLa rédaction vous propose de découvrir deux photos récentes du chantier du 39 avenue Anatole France, situé à proximité du garage Ford.

Vous remarquerez sans doute l’imposante grue qui domine ce quartier déjà bien entouré de blocs de béton.

Merci à une fidèle lectrice pour ces photos.

grue39AF

%d blogueurs aiment cette page :