Archives de Catégorie: Education

Éducation nationale : « Crise de recrutement », vraiment ?

L’année scolaire qui se termine a été le théâtre d’un désastre dans bien des établissements scolaires, avec des dizaines de milliers d’heures de cours perdues faute de remplacement des enseignants absents.

Aujourd’hui, chaque parent, chaque professeur est en droit de se poser la question : l’année prochaine

verra-t-elle une amélioration ou cela sera-t-il pire ?

Le nouveau gouvernement persiste dans son refus de recruter. Qu’on en juge : sur la seule région parisienne, en comptant les concours exceptionnels « traditionnels » déjà mis en place, il n’y aurait au mieux que 1 400 nouveaux recrutements dans les écoles primaires alors que les besoins, selon le ministère lui-même, se montent à plus de 2 700. Et des chiffres comparables sont en train d’être publiés concernant les concours nationaux de recrutement dans certaines disciplines du second degré.

Au sujet des non-remplacements dans les collèges et lycées, le nouveau ministre de l’Éducation Ndiaye ose déclarer : « c’est un grand problème, mais nos moyens ne sont pas illimités. Il faut réfléchir à la meilleure manière de faire que les absences – qui sont légitimes – soient compensées. Nous voulons faire en sorte qu’une absence du professeur d’histoire-géographie, par exemple, soit compensée par son collègue de français. Mais attention, pas pour que le professeur de français fasse de l’histoire-géographie. Il utilisera ces heures pour faire une double dose de français et quand le collègue d’histoire-géographie reviendra, il compensera en prenant les heures de français ». Autrement dit, l’aggravation du chaos, l’aggravation des inégalités entre des jeunes qui, d’une classe à l’autre, d’un établissement à l’autre, n’auront plus les mêmes heures de cours dans chaque discipline. Il s’agit pour le nouveau gouvernement de banaliser le non-remplacement des professeurs absents, de rendre pérenne le

« mode dégradé » subi par les jeunes durant la période du Covid… Impossible d’accepter !

Les syndicats départementaux du 1er degré du Val de Marne (SNUIPP-FSU 94, SNUDI-FO 94, CGT Éduc’action 94 ; SUD Éducation 94, UNSA Éducation 94) ont pris l’initiative d’un rassemblement le 15 juin au ministère pour exiger l’ouverture immédiate d’un concours de recrutement niveau Bac +3. Ils ont raison ! Recruter niveau Bac + 3 permettrait d’élargir immédiatement le nombre de candidats. Ainsi l’État pourrait à nouveau remplir sa mission de garantir à chaque enfant la totalité de l’enseignement auquel il a droit, dans chaque discipline, dès la rentrée de septembre.

Le gouvernement Macron-Borne-Ndiaye refuse, il préfère « limiter les moyens » pour l’école et consacrer

des centaines de milliards d’euros à renflouer les capitalistes et aux dépenses de guerre.

Mais comment comprendre que les fédérations syndicales nationales ne reprennent pas à leur compte, dans l’unité, ce mot d’ordre de mise en place de concours de recrutement immédiat niveau Bac +3 ?

Comment comprendre qu’elles n’en appellent pas à la mobilisation générale pour empêcher Macron- Borne-Ndiaye d’organiser la pénurie d’enseignants dans les écoles à la prochaine rentrée ? Faudrait-il leur laisser les mains libres pour qu’ils poursuivent le naufrage scolaire délibéré de la jeune génération ?

Pour le POID, il en va de la défense de l’école publique, celle qui permet aux jeunes d’acquérir les mêmes connaissances où qu’ils soient scolarisés, celle qui structure ses enseignements autour de disciplines respectées.

Les mesures d’urgence doivent être prises pour recruter massivement les enseignants nécessaires et garantir que chaque enfant aura, dès les premiers jours de la rentrée, un professeur dans sa classe !

Source : communiqué du POID

La députée Nadège Abomangoli s’insurge contre l’absence de jurys au Grand Oral du baccalauréat au lycée Jean Zay

La députée Nadège Abomangoli a été interpellée à plusieurs reprises au sujet de dysfonctionnements lors du passage des épreuves du Grand Oral du baccalauréat, au lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois. En effet, plusieurs jurys ne se sont pas présentés.

La députée a saisi le recteur de l’Académie de Créteil pour lui demander des solutions. A court terme, ces dysfonctionnements ne doivent pas se reproduire lors de la session de rattrapage qui aura lieu du 6 au 8 juillet.

Le CIO reste à Aulnay-sous-Bois !

Suite à la décision du Maire de reprendre les locaux de CIO j’avais écrit au Ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse pour maintenir le CIO à Aulnay.

Grâce à la mobilisation des personnels du CIO, des élus de l’opposition, des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens et des bonnes volontés j’ai le plaisir vous annoncer aujourd’hui que le CIO reste à Aulnay! Une fois n’est pas coutume le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis a décidé de s’engagner pour la réussite des élèves en mettant à disposition un local au sein du collège Pablo Neruda.

Toutefois cette solution reste provisoire le temps de trouver des locaux permanents et des questions restent en suspens :

  • Le déménagement du CIO se fera demain contrairement à la date initialement arrêté entre la ville et le Rectorat, 8 Juillet 2022. Où seront accueillis les élèves et comment jusqu’au 13 juillet (date de fermeture pour congés)
  • Le 4 Juillet c’est l’annonce des résultats des Bac suivi des affectations dans les établissements scolaires. Quid de l’accompagnement des nouveaux bacheliers et des autres élèves ?

Satisfait de la première bataille gagnée mais tout n’est pas encore réglé . Le combat continue pour la réussite de toutes et tous !

Source : Oussouf Siby, conseiller municipal d’opposition

La Seine-Saint-Denis, premier département à délivrer un brevet contre le sexisme aux élèves de troisième

Au Méliès, ce jeudi après-midi, ce n’était pas le dernier « Top Gun » qui était projeté à l’écran de la salle de cinéma, mais des productions réalisées par des élèves de 3e, venus de tout le département. Vidéos humoristiques, remake de dessins animés, slam ou encore pièces de théâtre, tous ont planché sous différentes formes, pendant un an, sur la question du sexisme.

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet « Parcours jeunes contre le sexisme ». Mis en place par le département depuis 2007, le dispositif permet de sensibiliser des collégiens à cette question par le biais de la création artistique, encadrés par leurs enseignants et des intervenants extérieurs.

Source et article complet : Le Parisien

Aulnay-sous-Bois, comment l’État a abandonné le lycée Voillaume

« Alors que l’on demandait plus de moyens face à une situation de rupture dans notre établissement, le rectorat nous a répondu que nous étions déjà surdotés selon les modèles académiques ». Loïc*, professeur au lycée Voillaume d’Aulnay-sous-Bois, n’en peut plus : ses collègues et lui sont pris, depuis plusieurs mois maintenant, dans un interminable cercle vicieux. À la suite des implacables coupes budgétaires décidées par le ministère, les dotations humaines et matérielles pour leur lycée n’ont cessé de diminuer, augmentant logiquement et quasi-mécaniquement la charge de travail individuelle des différents agents de l’établissement. Certains, d’épuisement, contractent des maladies professionnelles, souvent liées à des burn outs. Et leur non-remplacement augmente encore la charge de travail pour les autres… les épuisant à leur tour.

Source et article complet : Regards

Un professeur des écoles qui ne veut plus enseigner en Seine-Saint-Denis

Je ne veux plus enseigner car je ne veux plus préparer une classe de quatre niveaux différents le soir quand je rentre chez moi, parce que ce métier ne me bouffera pas et que la vie en dehors du travail est bien trop précieuse pour être gâchée par des efforts qui n’en valent même pas le coup, pour des parents souvent insultants et sans aucune reconnaissance, pour une société qui nous méprise et nous traite en permanence de privilégiés. Parce qu’après cinq années d’études et un concours pour devenir fonctionnaire de catégorie A, je mérite bien plus qu’un salaire à peine plus élevé que le Smic.

Source et article complet : Marianne

Oussouf Siby alerte le Ministre de l’Education Nationale sur la fermeture du CIO d’Aulnay-sous-Bois

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale,

Nous avons été alertés par des parents d’élèves d’Aulnay-sous-Bois ainsi que par les personnels du Centre d’Information et d’Orientation implanté au 14 rue du Commandant Brasseur à Aulnay-sous-Bois de la fermeture définitive du CIO le 7 juillet 2022 au soir.

Or,    nous avons     appris    que    cette    décision    brutale    fait    suite à celle                    du          Maire d’Aulnay-sous-Bois de ne pas renouveler la location des locaux du CIO à l’Education nationale, sans pour autant proposer d’autres locaux sur la ville.

Le centre d’Information et d’Orientation est un service public ouvert à toutes et à tous, installé dans notre ville depuis 50 ans, basé tout d’abord au collège du Parc puis dans les locaux actuels, à proximité de la gare d’Aulnay. II a accompagné des générations de jeunes d’Aulnay-sous-Bois et de Sevran et depuis quelques années des jeunes d’autres communes de Seine-Saint-Denis.

Le CIO reçoit 2000 jeunes par an (1400 aulnaysiens, 420 sevranais et 180 venant d’autres communes) et a développé de nombreux partenariats tels que :

  • l’animation de 3 ateliers dans l’année pour les bénéficiaires du RSA
  • l’accompagnement des élèves suivis dans le cadre du dispositif ACT (environ 18 jeunes par mois)
  • une aide administrative pour les bénéficiaires de l’association Médecins Sans Frontières
  • l’accueil des jeunes de l’association GRAJAR
  • l’accueil des personnes suivies par Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique (ITEP) de Sevran
  • l’accompagnement des jeunes inscrits dans la Convention Science Po
  • l’accueil et l’accompagnement des enfants suivis par l’ASE

Ces deux dernières années, la crise sanitaire a fortement perturbe la scolarité des élèves de la maternelle au lycée, a creuse les inégalités entre les élèves, a augmenté les angoisses et les décrochages. Les lycéens et leur famille ont par ailleurs dû faire face à des reformes importantes, déterminantes pour leur avenir, telles que le choix des spécialisations, la réforme du bac et ParcourSup. De plus le CIO devait ouvrir une bonne partie de l’été pour accompagner les élèves dans l’attente d’une affectation en vue de la rentrée prochaine. Avec cette fermeture ils ne pourront pas bénéficier d’une prise en charge.

Plus que jamais, le personnel du CIO d’Aulnay-sous-Bois, de par sa connaissance fine du territoire et des jeunes qui y vivent, a contribué à lutter contre l’échec scolaire, ii a pu rassurer, informer et accompagner les jeunes dans leur recherche d’orientation.

Ainsi, ce service public bien identifié et qui touche un public très large est essentiel dans notre ville.       Sa          fermeture      au           profit                  même           temporaire                  d’une           structure              plus éloignée, à Tremblay-en-France serait une perte considérable pour nos élèves, voire une mesure injuste et pénalisante car ils seront peu nombreux à se rendre dans un CIO éloigné de leur lieu d’habitation.

Pour ces raisons et convaincu que vous êtes comme nous attache à la réussite de tout les élèves, nous vous demandons de maintenir ce service public à Aulnay dans un espace adapte, accessible à chacune et chacun.

Nous restons à votre disposition pour en discuter à l’occasion d’un rendez-vous.

Dans l’attente de votre retour, nous vous prions Monsieur le Ministre de l’Education Nationale de bien vouloir recevoir l’assurance de nos salutations les meilleures.

Source : lettre d’Oussouf Siby, conseiller municipal d’opposition à Aulnay-sous-Bois, au Ministère de l’Education Nationale

Fermeture définitive du Centre d’Information et d’Orientation d’Aulnay-sous-Bois le 8 juillet

Une lectrice et mère de famille vient d’apprendre la fermeture définitive le 8 juillet 2022 du Centre d’Information et d’Orientation d’Aulnay. Leur service est situé près de la gare au 14 rue du Commandant Brasseur à Aulnay.

Cela fait suite à la décision des services de la Mairie de mettre fin à la location de ces locaux à l’Education nationale (pour information, tous les frais de fonctionnement de ce service public gratuit et au bénéfice de tous les aulnaysiens et aulnaysiennes, sont pris en charge par l’education nationale – personnels, équipements, etc).

 Mais aucune solution de relogement sur Aulnay n’est proposée.

Le Centre d’information et d’orientation est un service public gratuit de l’Education nationale ouvert à tous et toutes. Installés dans ces locaux depuis 50 ans, ses personnels ont  accompagné des générations d’aulnaysiens et aulnaysiennes,  collégiens et collégiennes, lycéens et lycéennes, étudiants et étudiantes, dans des situations diverses, qu’ils soient scolarisés en établissements publics ou privés, ainsi que des adultes en demande de reconversion.

L’époque est déjà si difficile pour les jeunes et les familles, comment comprendre que l’on supprime un service public de proximité à visage humain qui les accompagne pour trouver des repères dans leur scolarité et pour construire leur avenir ? : Parcoursup, AFFELNET, choix de filières, choix d’enseignements de spécialités, réforme du bac, projet motivé, phobie scolaire, anxiété, mal-être, décrochage,  recherche d’entreprises, alternance, stage, droit au retour en formation, …

Chaque année ce sont plus d’un milliers de jeunes et de familles qui viennent au CIO, déjà beaucoup s’inquiètent de sa disparition.

Merci à Sylvie pour ce témoignage

Rencontre de la réussite, l’économie sociale et solidaire dans tous ses états à Aulnay-sous-Bois

Mercredi 25 mai 2022 de 14h à 18h à la Maison de l’Emploi – Convergence entrepreneurs

La Ville met à l’honneur les métiers de service,

Portées par la direction de l’éducation, les Rencontres de la réussite consistent en des réunions mensuelles destinées à donner de l’information aux 16-25 ans, en lien avec des entreprises locales qui peuvent organiser des entretiens d’embauche sur place.

Chaque mois, une nouvelle thématique est abordée. Des professionnels viendront parler des différents métiers de service. Les jeunes pourront poser toutes les questions qu’ils souhaitent. Il est conseillé de se munir de son CV !

Le prochain rendez-vous

  • Mercredi 29 juin 2022 : Les métiers de la musique (horaires et lieu à venir)

Réservation auprès d’Omar Chaïb, coordinateur du projet de lutte contre le décrochage scolaire : ochaib@aulnay-sous-bois.com

Le collège Debussy à Aulnay-sous-Bois découvre le flag football

La Fédération Française de Football Américain s’est rendue au collège Claude Debussy, dans la ville d’Aulnay-sous-Bois, afin de faire découvrir le Flag Football aux élèves de cinquième SP.

L’intervention de Flag Football encadrée par Thomas s’est très bien passée. Les situations d’apprentissage étaient simples, ludiques, dynamiques et adaptées aux élèves. Thomas a très bien expliqué les différents aspects de ce sport et les situations répondaient parfaitement à ces aspects (déflaguage, esquive, lancer/rattraper).
 Il a très vite vu qu’il fallait changer régulièrement de situations pour que les élèves restent concentrés et investis, ce qui a été le cas sans que les situations soient de moindre qualité.
 Les élèves ont pris beaucoup de plaisir (voir photos), notamment lors des situations en compétition. Ils attendent avec impatience la prochaine intervention.

Source et article complet : fffa.org

%d blogueurs aiment cette page :