Publicités

Archives de Catégorie: Emploi

Les emplois francs un échec, difficile de trouver un travail lorsqu’on habite un quartier sensible d’Aulnay-sous-Bois

Le gouvernement a annoncé jeudi qu’il élargirait à partir d’avril les critères d’éligibilité aux emplois francs pour faire face au manque de popularité de ce dispositif qui vise à encourager l’embauche des résidents des quartiers populaires.

Le dispositif sera désormais accessible à sept nouveaux territoires: Hauts-de-France, Île-de-France, Ardennes, Bouches-du-Rhône, Haute-Garonne, Maine-et-Loire et Vaucluse.

Depuis le 1er avril 2018, il était expérimenté en Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne, Val-d’Oise, Essonne, à Lille, Marseille et Angers.

« Plus de la moitié des habitants vivant en quartier prioritaire de la politique de la ville est désormais éligible contre un quart précédemment », écrivent le ministère du Travail, des Outre-mer et de la Cohésion des territoires dans un communiqué conjoint.

Au 10 mars 2019, 5.699 demandes avaient été déposées, et 4.544 acceptées, précise le gouvernement, qui s’était fixé pour objectif de signer 50.000 contrats d’ici la fin 2019. Déjà en octobre, Reuters avait révélé que le programme peinait à décoller.

Sur ces contrats signés, 79% sont des contrats à durée indéterminée, 87% avec des entreprises et 13% avec des associations. « Dans un cas sur deux, le bénéficiaire travaille en dehors du quartier où il vit, ce qui prouve qu’il est possible de lutter contre l’assignation à résidence », peut-on lire dans le communiqué.

Le dispositif, qui est une promesse d’Emmanuel Macron, prévoit une prime à l’embauche de 5.000 euros par an pendant trois ans pour toute entreprise ou association qui engagerait en CDI un habitant d’un quartier prioritaire.

Les primes sont de 2.500 euros par an pendant deux ans pour les entreprises ou associations qui recruteraient un habitant en CDD de plus de six mois.

La précédente expérience d’emplois francs, qui s’est tenue de 2013 à 2015 sous le quinquennat de François Hollande, s’est soldée par « un échec » (moins de 300 emplois), avait dit le ministère du Travail au lancement de son programme, en raison des « critères très restrictifs » mis en place.

En ce qui concerne cette expérience, la déléguée générale du syndicat patronal CPME 95, dans le Val-d’Oise, Laura Violas, expliquait en octobre que beaucoup d’entreprises avaient encore de la difficulté à comprendre comment fonctionnait le dispositif, d’où leurs réticences.

Certains salariés hésitent aussi souvent à dire à leur employeur qu’il viennent d’un quartier défavorisé, avait ajouté le directeur de l’agence Pôle emploi d’Aulnay-sous-Bois, Silvino Ramos Furtado.

Source : Reuters

Publicités

Les entreprises susceptibles de recruter à Aulnay-sous-Bois

La ville d’Aulnay-sous-Bois était un carrefour stratégique avec de nombreuses grandes entreprises implantées dans les zones industrielles du Nord. Il y avait PSA, il y avait Xerox, et il y a encore Guerbet et L’Oréal. Il y a également de nombreuses PME, des entrepreneurs qui sont pour la plupart aidés par la  Maison de l’Emploi Convergence entrepreneurs, autrefois la célèbre M2E.

Avec un chômage important notamment parmi les jeunes, Aulnay-sous-Bois n’est pas épargnée par la crise sociale et les tensions que l’on retrouve sur la plupart du département de la Seine-Saint-Denis. Cependant, la ville possède des atouts indéniables, comme :

  • Des accès par autoroute via l’A1, l’A3 et l’A104
  • Une gare RER B, le terminus du Tram-Train T4 et une future gare du Grand-Paris, située au niveau du carrefour de l’Europe dans le Nord de la ville
  • Des grandes zones industrielles (Les Mardelles, Zone de la Fosse à la Barbière, Les Mardelles, le Coudray, Garonor… Certaines de ces zones étaient raccordées il y a encore quelques année à une voie ferrée pour le Fret appelée « la voie mère »

Cependant, de nombreux jeunes ne parviennent pas à obtenir le précieux sésame à cause d’un manque de formation, de diplômes ou d’expérience dans le domaine concerné. Et si le CV peut déjà devenir une barrière pour un CDD ou un CDI, l’entretien d’embauche peut supprimer le minimum de chance pour un jeune de faire ses preuves et entrer dans la vie active.

Pour obtenir un  entretien d’embauche et mettre toutes les chances de son côté, chaque candidat doit au mieux préparer le résumé de son parcours, en quoi il pourrait apporter comme valeur ajoutée à l’entreprise, mais aussi exprimer de manière naturelle ses objectifs et ce qu’il recherche comme gratification (poste, bien-être au travail, salaire, équilibre avec la vie familiale…).

Et bien souvent, des pièges se glissent dans l’entretien d’embauche, où le recruteur, qui a l’habitude de converser avec des candidats de psychologie différente, parviendra à déstabiliser le candidat et à compromettre toutes ses chances de parvenir à décrocher le poste.

Au-delà de ces difficultés parfois insurmontables pour certains candidats, la ville dispose d’un vivier d’entreprises et de commerces que l’on trouve principalement dans le Nord de la ville. Le site PSA est en pleine reconfiguration (même s’il est vrai qu’une partie du terrain est réservé pour construire des immeubles de logements), et certaines zones industrielles accueillent des entreprises dynamiques à la recherche de talents locaux. Le centre commercial O’Parinor est également une bonne occasion pour les plus jeunes de trouver un emploi notamment dans une boutique de la galerie marchande, qui peut servir de tremplin pour un métier en tant que commercial.

Le Président disait qu’il suffisait de traverser la rue pour trouver un emploi. Ce n’est certainement pas aussi simple, mais à vous de mettre toutes vos chances de votre côté…

L’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois recherche des infirmiers et des infirmières

Vous êtes diplômé(e) et vous souhaitez exercer à l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois ? Sachez que l’hôpital est à la recherche de plusieurs profils et ce pour tous les postes. L’hôpital a besoin de renforcer ses effectifs compte-tenu de la demande croissante en soins divers.

 

Offre d’emploi chauffeur Poids Lourd pour travailler sur Aulnay-sous-Bois

Un lecteur cherche un chauffeur de camion pour travailler sur Aulnay-sous-Bois dans la zone industrielle de Garonor.

Si vous êtes intéressé, vous pouvez contacter le recruteur au 06.51.18.31.51

Trouver un poste d’hôtesse d’accueil dans le 93, est-ce facile ?

L’hôtesse d’accueil joue un rôle très important dans la politique de communication d’une entreprise. En effet, c’est elle qui assure le premier contact avec les clients ou les visiteurs d’une entreprise. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, elles sont plus sollicitées pour mener à bien des évènements de grande envergure. En fonction de l’importance des fonctions que doive assumer l’employé, les entreprises dans le 93 mettent l’accent sur certains points essentiels. Quels sont les critères auxquels il faut répondre pour se faire attribuer un poste d’hôtesse d’accueil dans le 93 ?

Présentation du poste d’hôtesse d’accueil

La fonction d’hôtesse d’accueil exige un certain nombre d’éléments ayant trait à la posture dont doit être nantie la personne qui s’en assigne le rôle. Ces éléments, multiples et divers, se logent sur un certain nombre de volets et d’aspects à détailler. Pour espérer obtenir un poste sur des sites d’emplois reconnus tels que hotessejob, il doit s’agir d’une personne titulaire d’un Bac professionnel secrétariat, d’un DUT ou encore d’un BTS. Au niveau de l’aspect physique, on doit pouvoir retrouver une personne bien présentable, avec une apparence fascinante et sobre.

La bonne humeur constante étant l’un des atouts majeurs déployés dans le processus d’accueil, il est de bon ton que l’hôtesse d’accueil, mieux que quiconque, soit une personne à l’expression faciale détendue. Elle doit être une personne dotée de lèvres arborant à loisir un sourire convivial, resplendissant et contagieux. Il lui faut de toute évidence, comme vous pouvez le découvrir sur le site laworkeuse.fr, être dynamique, flexible, polyvalente avec une oreille attentive aux besoins du client dans un état d’esprit purement positif.

Outre ces données, la personne devant assumer la tâche ici évoquée doit pouvoir compter sur un niveau minimum de vocabulaire d’anglais courant. Cela lui permet d’avoir un atout supplémentaire dans le but de se démarquer de ses autres éventuels concurrents et de s’offrir le maximum de chances d’en venir à bout de son objectif. L’hôtesse d’accueil après toutes les conditions supra remplies doit pouvoir être de suite opérationnelle aussitôt que son curriculum vitæ et son profil s’avèrent convaincants. Elle doit pouvoir de suite prendre fonction, faire montre de tout son dynamisme et faire son travail avec beaucoup d’application et de professionnalisme.

Où trouver un poste d’hôtesse d’accueil dans le 93 ?

Le tout dépend de l’étoffe du profil soumis par la postulante. Cette dernière se doit de répondre aux critères fondamentaux, d’avoir des atouts qui font pencher la balance de son côté et la démarquent plus ou moins nettement des autres postulantes. En administration, lorsque les chances sont égales, il faut être en mesure de proposer cette qualité supplémentaire qui fait la différence.

Encore faut-il concevoir qu’un autre facteur qui entre en ligne de compte ici est le nombre d’établissements sollicitant du personnel. Sur hotessejob.com, trouver un emploi est possible en quelques clics si vous demeurez en Seine-Saint-Denis. En effet, le site d’emploi hotessejob.com vous offre la possibilité de vous faire recruter en tant qu’hôtesse d’accueil auprès de plus de 400 agences qui y publient régulièrement leurs offres.

Le processus d’utilisation est très simple. Il suffit de créer ou de télécharger votre CV via le site hotessejob.com. Ensuite, vous devez suivre de près les offres d’emploi afin d’en dénicher une qui soit toujours d’actualité. En effet, plus de 14000 emplois sont disponibles sur le site. Qu’il s’agisse d’un poste d’hôtesse en évènementiel, en animation commerciale ou en entreprise, vous pourriez trouver le poste qui correspond à votre profil.

Grâce à leur outil en ligne, vous pourriez également réaliser un devis afin de trouver un emploi en accord avec vos besoins. Il suffit de renseigner vos informations personnelles d’une part et d’attendre un délai de 24h pour recevoir un devis personnalisé d’autre part.

Source : contribution externe

Le mois de l’emploi du territoire du Grand Roissy Le Bourget le 19 mars

Le lundi 19 mars débutera Le Mois de l’Emploi sur le territoire Grand Roissy Le Bourget.
Les partenaires de l’insertion, le Gip Emploi, Paris Terres d’envol et de nombreuses communes de Seine Saint Denis et du Val d’Oise se mobilisent et proposent des actions sous formes de forum, visites de chantiers, ateliers coaching, informations collectives…
Un maximum de thématiques seront proposées pour satisfaire le plus grand nombre et répondre aux besoins actuels du territoire.
Symbole des métiers de demain, le numérique sera l’événement d’ouverture de ce Mois de l’Emploi, avec un demie journée dédiée à ce secteur qui propose de nombreuses opportunités d’emploi et de formations. 
Tout le programme de l’événement est à retrouver sur le site internet de l’événement : www.lemoisdelemploi.com et sur la page facebook de l’événement @lemoisdelemploi
Vous trouverez également, en cliquant sur l’image ci-contre, le Communiqué de Presse.

Compte-rendu complet de l’Atelier-Débat Agir pour l’Emploi à Aulnay-sous-Bois et ailleurs

L’atelier-débat organisé par CADA le 16 février a été apparemment un grand succès. Cet atelier a été animé par :

  • Frank Cannarozzo, 2ème adjoint au maire en charge des grands projets, de l’emploi et des entreprises à Aulnay-sous-Bois
  • Annette Terrien Leflamand, Directrice de l’ESAT/SAS Toulouse Lautrec d’Aulnay-sous-Bois
  • Réza Painchan, Secrétaire Général de l’union départementale de FO en Seine-Saint-Denis
  • Florent Druelle, Directeur Général de O’Parinor

Pour obtenir le compte-rendu, cliquer ici.

Atelier Débat Agir pour l’emploi à Aulnay – Report au 16/02 salle Gainville pour cause de mauvaise météo

La réunion CADA initialement prévue ce soir est décalée le vendredi 16 février pour cause de mauvaise météo. Cet atelier sur l’emploi à Aulnay-sous-Bois aura toujours lieu salle Gainville (rue de Sevran à Aulnay), de 19h30 à 22h30.

Atelier-Débat CADA sur Agir pour l’emploi à Aulnay-sous-Bois le 9 février

L’association CADA vous invite à l’Atelier Débat « Agir pour l’emploi à Aulnay » le 9 février à 19h30, à la Bourse du travail 19 rue Jacques Duclos à Aulnay.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Développer son entreprise, sa TPE, sa start-up à Aulnay-sous-Bois, c’est possible !

Malgré a disparition de PSA et d’une baisse notable dans a vivacité économique de la ville, il reste possible de créer sa propre société à Aulnay-sous-Bois, quel que soit le secteur d’activité. Il existe d’ailleurs plusieurs pépinières dans le Nord de la ville, et il est possible d’avoir des locaux très bon marché sur le secteur de la Rose des Vents, non loin du gymnase où ont lieu les cours de tennis.

Sur certaines zones industrielles comme les Mardelles ou la Fosse à la Barbière, les locaux sont plutôt destinés à de la logistique, du stockage, mais il est fort à parier qu’avec la requalification de ces zones, il sera désormais possible d’y implanter de nouvelles entreprises.

Qui dit nouvelle entreprise, dit compétitivité et visibilité. Les petites entreprises doivent plus que les autres prouver leur savoir-faire, et être crédibles dans un marché où la concurrence reste féroce, peu importe le secteur d’activité. Pour être plus performant dans ses opérations courantes, les jeunes entreprises n’hésitent pas à investir dans des logiciels faciles d’accès et modernes, capables de faire gagner du temps tant sur la partie administrative qu’opérationnelle. Ces logiciels qui sont décrits dans le magazine appvizer sont désormais accessibles en ligne (Cloud, SaaS), plus besoin de faire attention aux sauvegardes ou à la sécurité des données, tout est pris en charge par l’hébergeur. La jeune pousse ne paye qu’à l’utilisation, ce qui minimise l’investissement.

De nombreux logiciels sont disponibles pour créer des fiches de paie, des notes de frais tenant compte des différentes TVA, des rapports comptable, des plannings projet, des rapports sur l’utilisation des données (Big Data). Là où les grandes entreprises ont une certaine inertie pour se diriger vers le progrès, les jeunes entreprises peuvent jouer sur leur flexibilité pour éviter les pièges et gagner en efficacité. Des sites internet comme appvizer peuvent vous aider à faire les bons choix.

Vous êtes sans activité ou vous souhaitez une reconversion ? Vous pouvez donc sans trop de difficulté vous lancer dans l’aventure de la création d’entreprise. Il y a une maison de l’emploi à Aulnay-sous-Bois et différentes associations qui peuvent vous aider dans les démarches.

%d blogueurs aiment cette page :