Archives de Catégorie: Emploi

Succès incroyable du forum sur l’alternance et l’apprentissage à Aulnay-sous-Bois !

Hier, la Mission Locale d’Aulnay-sous-Bois et Convergence Entrepreneurs ont accueilli un forum sur l’alternance et l’apprentissage, ainsi que que la découverte des métiers. Plus de 120 jeunes aulnaysiens sont venus découvrir les formations proposées et les entreprises qui recrutent dans notre bassin d’emplois.

Cet événement s’est tenu dans le respect des gestes barrières : distribution de masques et de gel hydroalcoolique, plexiglass sur les stands et zone d’attente en extérieur pour les candidats afin de limiter le nombre de personnes présentes simultanément dans une même salle.

Les rencontres de la réussite pour les 16-25 ans sur les jeux vidéos à Aulnay-sous-Bois

Dans la continuité du « Bus de la réussite », la ville propose les « Rencontres de la réussite » afin de répondre aux besoins d’informations des 16-25 ans sur des domaines d’activités spécifiques et porteurs.

Une occasion de découvrir de nouveaux métiers, des formations ou de candidater à des stages ou emplois grâce à ces rencontres organisées avec de nombreux partenaires locaux (Fnac, Darty, UGC, etc.).

Dates des rencontres

  • 24 mars 2021 « Le monde du Gaming »
    Panorama des métiers du jeu vidéo
    À l’Espace Jules Verne de 14h à 18h
  • 28 avril 2021 « Boxe et Réussite »
    Parcours de champions et d’entrepreneurs
    À la Rose-des-Vents de 14h à 18h
  • 26 mai 2021 « Confiance en soi et Éloquence »
    Estime de soi et valorisation au travail
    À Mitry de 14h à 18h
  • 23 Juin 2021 « Métiers du Cinéma »
    À UGC O’Parinor de 14h à 18h

Attention : ce calendrier est prévisionnel, il susceptible d’être modifié en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

Informations et inscriptions

ochaib@aulnay-sous-bois.com

Source : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Le président Emmanuel Macron se rend en Seine-Saint-Denis pour proposer des stages et des emplois aux jeunes

Emmanuel Macron est attendu aux alentours de 10h30 à Stains. Il sera accompagné d’Elisabeth Borne, la ministre du Travail, et de Sarah El Hairy, la Secrétaire d’Etat à la jeunesse, four inaugurer officiellement les locaux de «L’industreet».

Emmanuel Macron arrive avec plusieurs propositions visant à promouvoir l’emploi et la formation pour la jeunesse. Le gouvernement lance ce lundi une véritable bourse aux stages avec 30 000 offres proposées dans toute la France. Cette plateforme, 1jeune1solution.fr, vise à aider les jeunes diplômées à trouver leur premier emploi. En enveloppe de 6,7 milliards d’euros est consacrée pour la jeunesse afin de relancer les perspectives et ne pas laisser cette frange de la population sur le carreau.

700 000 jeunes arrivent sur le marché du travail et si la plateforme ne propose qu’un peu plus de 10 000 offres, Emmanuel Macron espère pouvoir relancer la machine grippée par une pandémie jamais connue depuis le début des années 1920s. Pour Emmanuel Macron, c’est aussi le début de la campagne des présidentielles 2022. S’il est le grand favori, sa rivale Marine Lepen (RN) commence à lui faire de l’ombre.

 

 

 

BAFA et BAFD citoyen financés par la ville d’Aulnay-sous-Bois en échange de bénévolat

La ville finance le BAFA et le BAFD des jeunes Aulnaysiens âgés de 17 à 25 ans en échange de 70 h de bénévolat

La ville reconduit le dispositif du BAFA citoyen (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) et du BAFD citoyen (brevet d’aptitude aux fonctions de directeur).

Le principe : en contrepartie du financement de leur formation, les jeunes candidats sélectionnés s’engagent à réaliser 70 heures de bénévolat dans des structures associatives ou municipales.

Un jury de professionnels sélectionnera les candidats après un entretien évaluant leur motivation. Les jeunes retenus disposeront d’un référent tout au long de leur parcours.

(Prolongation jusqu’au 19 mars) , Les dossiers de candidature sont à retirer et à retourner du 15 février au 5 mars 2021 à la Direction jeunesse.

Lieu :
Direction jeunesse
10 rue Roger Contensin

Tél : 01.48.79.44.68

Source : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Plus de 40% sous le seuil de pauvreté dans le quartier des Beaudottes à Sevran ?

Ce sont des chiffres qui circulent suite à une étude réalisée en 2019. Avec la crise sanitaire et les difficultés économiques supplémentaires, il est fort probable que ce seuil soit dépassé aujourd’hui.

Manque de perspective, faiblesse sur le marché de l’emploi, problèmes d’éducation et de formation : tous les ingrédients sont réunis pour créer de la précarité. Le manque de logements et une population plutôt jeune finissent de noircir le tableau.

La création des gares avec le projet du Grand Paris et l’hypothétique relance économique pourrait soulager un quartier qui se trouve à deux pas de la ville – bien plus riche – d’Aulnay-sous-Bois.

Le chômage ronge le département de la Seine-Saint-Denis avec un taux qui dépasse les 12%

Malgré de nombreuses zones industrielles, la présence de grandes entreprises et La Défense à portée de RER, la Seine-Saint-Denis reste le parent pauvre de la région Île-de-France en termes d’activité des personnes en âge de travailler. Avec un taux de chômage supérieur à 12%, mais aussi de nombreux séquano-dyonisiens qui ont un emploi précaire, la Seine-Saint-Denis peine à retrouver le chemin du plein emploi.

L’arrivée du Grand Paris, les Jeux Olympiques de 2024 et d’autres événements devraient aider le département à sortir un peu de son marasme.

La mission locale d’Aulnay-sous-Bois sur le front de l’emploi des jeunes à Aulnay-sous-Boois

Les 440 missions locales sont en première ligne pour permettre aux 16-25 ans de se former et de trouver un travail. Une feuille de route compliquée par la pandémie de Covid, alors que le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a bondi de 8,9 % sur un an.

« Vous tombez sur une période particulière. Ce n’est pas évident en ce moment. Mais ne baissez pas les bras! ». Devant un auditoire composé de six jeunes en recherche d’emploi, âgés de 18 à 20 ans, Maryse, la conseillère emploi, motive ses troupes. Il pleut des trombes ce matin, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le ciel est bas et sombre mais dans le bâtiment moderne de la mission locale, accolé aux barres grises de la cité des 3 000, on s’active comme dans une ruche. Pas moins de quatre ateliers se tiennent en simultané sur trois niveaux. Dans chaque salle, des jeunes, souvent vêtus de jogging, baskets aux pieds, semblent captivés et studieux.

« On continue tout en présentiel, c’est ce qui fait notre succès. La fréquentation est stable », se félicite la directrice Carole Soucaille. Dans cette structure associative, pivot de la politique d’insertion et d’emploi des jeunes dans la 3 e ville du département, on s’est vite adapté au Covid. « Nous avons été fermés quelques semaines lors du premier confinement mais on s’est vite rendu compte que les jeunes avaient encore plus besoin de nous en ce moment », poursuit la directrice. Et pour cause.

Source et article complet : Le Parisien

L’aéroport Roissy – Charles de Gaulle fortement impacté par le Covid avec des destructions d’emplois

Avec un nombre de passagers qui est passé de 200 000 à 20 000 par jour, toute la plateforme aéroportuaire est en grosse difficulté même si le fret aérien tire son épingle du jeu. Il y avait plus de 90 000 emplois directs sur la plateforme en 2019, mais la poursuite de la crise du Covid-19 et la baisse de fréquentation vont certainement impacter ce bassin d’emploi de manière significative. 

Le gestionnaire ADP (Aéroports de Paris) a d’ores et déjà annoncé la suppression de 11 % de ses effectifs. Air France, bien qu’aidé par l’Etat Français, devrait faire également amputer ses effectifs et ceux de sa filiale Hop ! de 7 580 postes d’ici à la fin 2022.

Deux hôtels ont déjà mis la clé sous la porte : le Moxy à Charles-de-Gaulle et le Courtyard-Marriott au Mesnil-Amelot. D’autres entreprises spécialisées dans le nettoyage ou les produits détaxés ont également annoncé des suppressions d’emploi.

L’aéroport ne devrait retrouver pleinement sa pleine capacité qu’en 2024.

Malgré le confinement, le secteur de l’enfance recrute à Aulnay-sous-Bois avec Rahma, Nabila, Yamina et Salima

Le secteur de l’enfance embauche, mais peine à trouver des candidats. Un bus sillonne le 93, pour trouver puéricultrices et familles d’accueil. Reportage Aulnay-sous-Bois, dans le parc du Sausset .

Pourquoi faites-vous ce métier ? » Les masques cachent leurs sourires, mais les yeux de Rahma, Nabila, Yamina et Salima pétillent. « Parce qu’on a un cœur ! », lance l’une d’elle.

Un cœur avec lequel elles ont tenté, ce samedi après-midi, d’éveiller quelques vocations parmi les promeneurs du parc départemental du Sausset, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Toutes quatre sont assistantes familiales. Un vrai métier, que le grand public connaît davantage sous le nom de « familles d’accueil ». En Seine-Saint-Denis, parmi les quelque 8 000 enfants et adolescents suivis par les services de l’Aide sociale à l’enfance, 1 200 sont placés chez des assistants familiaux — des femmes dans l’écrasante majorité des cas.

« Pourquoi faites-vous ce métier ? » Les masques cachent leurs sourires, mais les yeux de Rahma, Nabila, Yamina et Salima pétillent. « Parce qu’on a un cœur ! », lance l’une d’elle.

Un cœur avec lequel elles ont tenté, ce samedi après-midi, d’éveiller quelques vocations parmi les promeneurs du parc départemental du Sausset, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Toutes quatre sont assistantes familiales. Un vrai métier, que le grand public connaît davantage sous le nom de « familles d’accueil ». En Seine-Saint-Denis, parmi les quelque 8 000 enfants et adolescents suivis par les services de l’Aide sociale à l’enfance, 1 200 sont placés chez des assistants familiaux — des femmes dans l’écrasante majorité des cas.

Mais la profession vieillit, et souffre, comme d’autres métiers de l’enfance, d’un manque d’attractivité. Le problème est devenu si aigu que le conseil départemental de Seine-Saint-Denis a lancé, en octobre, un « Bus des métiers de l’enfance » sur les routes du 93. Avec un message clair : le secteur offre des emplois, et même des emplois en CDI, qu’il s’agisse des assistants familiaux, des éducateurs, des auxiliaires de puériculture! Ce samedi, il s’est stationné en plein parc, face à une aire de jeux pour enfants.

Source, image et article complet : Le Parisien

L’association Créo à Aulnay-sous-Bois recrute 170 entrepreneurs issus des quartiers

Jeunes chefs d’entreprise franciliens, vous avez encore jusqu’au 13 novembre pour répondre à cet appel à candidature.

Vous aurez alors peut-être la chance de faire partie de la promotion 2021 (composée de 170 entrepreneurs) qui sera accompagnée, dès janvier, dans le cadre du programme « Accélérateur de réussite ». Ce dispositif a été mis en place par l’association Créo avec le soutien de Bpifrance et en partenariat avec, notamment, l’Oréal, TF1 Fondation, le ministère du Travail, les préfectures de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-d’Oise, la Chambre de commerce et d’industrie, la Chambre des métiers et la ville d’Aulnay-sous-Bois. Depuis 2006, cette opération aura ainsi permis l’accompagnement de 1 800 entrepreneurs et favorisé la création de plus de 700 entreprises et de plus de 1 200 emplois directs pour un taux de pérennité à 5 ans de 76 %.

Basée à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Créo se présente comme la « business school » des personnes déterminées à entreprendre et issues des quartiers de la politique de la ville (QPV). C’est un accompagnement sur 24 mois et d’une valeur de 10 000 euros (pris en charge par les partenaires de l’association) qui est proposé. Les candidats retenus auront droit à 56 heures de formation en mobilité chez les partenaires et animées par des experts, cinq jours intensifs pour se challenger et développer leur esprit entrepreneurial (en France ou à l’étranger), un parrain dédié issu d’un grand groupe partenaire et un accès aux événements réseaux. Pour participer, il faut avoir une activité (de moins de trois ans) à développer, résider ou être immatriculé en Île-de-France et posséder une grande… motivation.

Renseignements et inscriptions sur www.crdt.fr

Source : Lemoniteur77

%d blogueurs aiment cette page :