Archives du blog

Ondel Traiteur à Aulnay-sous-Bois recrute !

Ondel Traiteur recrute maintenant.

L’établissement recherche des candidats pour occuper des postes différents :

  • Un profil de vendeur « en extra » sur les marchés semaine et/ou week-end.
  • Un profil de cuisinier à temps plein (travail au laboratoire) pour la fabrication de plats cuisinés maison.
  • Un profil de charcutier à temps plein (travail au laboratoire) de la viande, saucisses…

Permis B requis pour tous les postes. Si vous êtes intéressé n’hésitez pas à laisser un commentaire ou nous contacter directement.

De graves dysfonctionnements constatés dans l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Une équipe de contrôleurs a procédé, du 16 au 20 novembre 2020, à une visite des unités de psychiatrie du centre hospitalier intercommunal Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). En raison des graves dysfonctionnements constatés, la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté a adressé un courrier d’alerte au ministre de la santé à l’issue de la visite.

Le rapport provisoire rédigé ultérieurement a été soumis à l’examen contradictoire de la direction de l’établissement, de l’agence régionale de santé, des chefs de juridiction du tribunal judiciaire de Bobigny ainsi que du préfet de Seine-Saint-Denis afin de recueillir leurs observations. La procureure de la République près le tribunal judiciaire de Bobigny a indiqué, par courrier du 21 mai 2021, n’avoir aucune observation à formuler.

Le 29 juillet 2021, la direction du centre hospitalier a adressé des éléments de réponse apparaissant parfois en contradiction avec les constats opérés lors de la visite, dont les contrôleurs persistent à penser qu’ils sont fondés.

En réponse au courrier qui lui a été adressé par la Contrôleure générale à l’issue de la mission, le ministre de la santé a fait parvenir ses propres observations le 19 août 2021.

L’ensemble des observations recueillies est intégré au présent rapport.

Le centre hospitalier Robert Ballanger, situé sur trois communes (Aulnay-sous-Bois, Tremblay-en-France et Villepinte), dispose de sept pôles cliniques dont un de pédopsychiatrie et un de psychiatrie adulte, composé de trois secteurs géographiques et d’une unité d’accueil et de crise. Le pôle de psychiatrie adulte comprend trois unités pour un total de soixante-six lits d’hospitalisation à temps complet, et celui de pédopsychiatrie, intersectoriel, dispose de huit lits d’hospitalisation à temps complet.

Les difficultés très marquées de recrutement de praticiens hospitaliers (PH) sont partiellement compensées par l’embauche de six praticiens assistants étrangers en cours de formation en psychiatrie, certains ne maîtrisant pas la langue française de façon adaptée à la prise en charge psychiatrique. En conséquence, les soins psychiatriques ne sont pas équivalents entre les trois unités selon qu’ils sont dispensés par des médecins titulaires ou non d’une qualification ordinale en psychiatrie. A contrario, la pédopsychiatrie jouit d’un recrutement de médecins adapté à la réalisation de ses missions, sans déficit.

Si les contrôleurs ont noté la qualité de la prise en charge en pédopsychiatrie et la diversité des activités proposées aux adolescents, ils ont constaté de graves atteintes à la dignité et aux droits des patients au sein du pôle de psychiatrie adulte, qui ont motivé l’envoi d’un courrier au ministre de la santé, dès leur retour de mission.

  • Une méconnaissance des dispositions légales relatives à l’information des patients sur leur situation et leurs droits prévues par le code de la santé publique.

Source et rapport complet : CGLPL.fr

3400 offres d’emploi sont à pourvoir en Île-de-France à la RATP

Le groupe RATP doit annoncer ce mercredi 26 janvier son plan de recrutements pour 2022 avec 6 700 nouveaux collaborateurs d’ici à la fin de l’année, dont 3 400 en région parisienne.

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, que vous souhaitez conduire un bus ou une rame de métro, voire devenir contrôleur ou technicien, faites un tour sur la page des offres d’emploi RATP en cliquant ici.

RATP et KEOLIS recrutent des chauffeurs de bus sur le secteur d’Aulnay-sous-Bois

On recrute des chauffeurs de bus à la RATP mais aussi chez Keolis à Aulnay-sous-Bois. Si vous souhaitez tenter votre chance et devenir chauffeur de bus sur l’une des lignes en Seine-Saint-Denis, n’hésitez pas à envoyer votre CV à l’une des entités.

La clinique privée d’Aulnay-sous-Bois recrute !

Alors que l’on ne voit pas le tunnel de la crise sanitaire et que de nombreux hôpitaux publics sont déjà surchargés malgré un très fort taux de personnes vaccinées, la clinique privée d’Aulnay-sous-Bois (Hôpital privé de l’Est Parisien, 11 avenue de la République) recrute.

Vous travaillez dans le public et vous souhaitez vous diriger vers le privé pour obtenir plus de moyens ? Vous êtes jeune diplômé et vous souhaitez débuter votre carrière dans une clinique très prisée ? Toutes les informations en cliquant sur l’image ci-contre.

D-PhiAlpha recrute à Aulnay-sous-Bois des personnes pour assurer des cours de mathématiques et de physique-chimie

D-PhiAlpha vous offre l’opportunité de rejoindre une équipe dédiée à l’enseignement des sciences pour un public de collégiens et de lycéens.

Notre ambition est de viser la réussite au travers d’un enseignement de haut niveau accessible à tous !

Nous recherchons pour notre établissement situé à Aulnay-sous-Bois (93), des personnes compétentes,motivées et investies pour assurer des cours de mathématiques et/ou de physique chimie en heures extra scolaires.

Profils souhaités : Étudiants en dernière année de master ou école d’ingénieur, doctorants , chercheurs, ingénieurs, enseignants…

Vous êtes passionné par les sciences, vous appréciez le contact avec un jeune public, vous souhaitez partager et transmettre, vous avez envie de vous investir dans un projet promouvant les matières scientifiques et avec un fort impact social alors rejoignez le réseau D-PhiAplha

Envoyez nous votre Cv à : info@dphialpha.fr

Les 12 métiers les plus recherchés dans le département de la Seine-Saint-Denis

Vous recherchez un emploi ou vous souhaitez faire une reconversion ? Retrouvez ci-dessous les 12 métiers les plus recherchés dans le département de la Seine-Saint-Denis

Top 12 des métiers les plus recherchés par les employeurs

  • Artistes et professeurs d’art (musique, danse, spectacles) : environ 3 200 emplois
  • Agents d’entretiens de locaux (y compris Atsem) : environ 3 000 emplois
  • Agents de sécurité et de surveillance, enquêteurs privés et métiers assimilés : environ 3 000 emplois
  • Ouvrier non qualifié du second œuvre du bâtiment : environ 1 500 emplois
  • Ouvrier non qualifié de l’emballage et manutentionnaires : environ 1 400 emplois
  • Professionnels des spectacles : environ 1 400 emplois
  • Professionnel de l’animation socioculturelle (animateurs et directeurs) : environ 1 400 emplois
  • Conducteurs et livreurs sur courte distance : environ 1 200 emplois
  • Plombiers, chauffagistes : environ 1 100 emplois
  • Maçons : environ 1 000 emplois
  • Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance et de l’environnement : environ 1 000 emplois
  • Employés de libre-service : environ 1 000 emplois

Source et article complet : Actu.fr

Malgré le confinement, le secteur de l’enfance recrute à Aulnay-sous-Bois avec Rahma, Nabila, Yamina et Salima

Le secteur de l’enfance embauche, mais peine à trouver des candidats. Un bus sillonne le 93, pour trouver puéricultrices et familles d’accueil. Reportage Aulnay-sous-Bois, dans le parc du Sausset .

Pourquoi faites-vous ce métier ? » Les masques cachent leurs sourires, mais les yeux de Rahma, Nabila, Yamina et Salima pétillent. « Parce qu’on a un cœur ! », lance l’une d’elle.

Un cœur avec lequel elles ont tenté, ce samedi après-midi, d’éveiller quelques vocations parmi les promeneurs du parc départemental du Sausset, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Toutes quatre sont assistantes familiales. Un vrai métier, que le grand public connaît davantage sous le nom de « familles d’accueil ». En Seine-Saint-Denis, parmi les quelque 8 000 enfants et adolescents suivis par les services de l’Aide sociale à l’enfance, 1 200 sont placés chez des assistants familiaux — des femmes dans l’écrasante majorité des cas.

« Pourquoi faites-vous ce métier ? » Les masques cachent leurs sourires, mais les yeux de Rahma, Nabila, Yamina et Salima pétillent. « Parce qu’on a un cœur ! », lance l’une d’elle.

Un cœur avec lequel elles ont tenté, ce samedi après-midi, d’éveiller quelques vocations parmi les promeneurs du parc départemental du Sausset, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Toutes quatre sont assistantes familiales. Un vrai métier, que le grand public connaît davantage sous le nom de « familles d’accueil ». En Seine-Saint-Denis, parmi les quelque 8 000 enfants et adolescents suivis par les services de l’Aide sociale à l’enfance, 1 200 sont placés chez des assistants familiaux — des femmes dans l’écrasante majorité des cas.

Mais la profession vieillit, et souffre, comme d’autres métiers de l’enfance, d’un manque d’attractivité. Le problème est devenu si aigu que le conseil départemental de Seine-Saint-Denis a lancé, en octobre, un « Bus des métiers de l’enfance » sur les routes du 93. Avec un message clair : le secteur offre des emplois, et même des emplois en CDI, qu’il s’agisse des assistants familiaux, des éducateurs, des auxiliaires de puériculture! Ce samedi, il s’est stationné en plein parc, face à une aire de jeux pour enfants.

Source, image et article complet : Le Parisien

Les policiers municipaux veulent être armés pour se protéger, qui souhaiterait les désarmer ?

Depuis ses débuts à la police municipale d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en 1996, le visage de la police municipale s’est profondément modifié. « On est toujours sur le qui-vive. A n’importe quel moment, on peut être victime d’une agression ou devoir prêter main-forte à une victime. Il faut garder ça en tête », affirme Antéro Ferreira, aujourd’hui chef de la police municipale de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne).

Au cours de sa carrière, il a notamment formé Aurélie Fouquet, victime du braqueur multirécidiviste Redoine Faïd en 2010, ou encore Clarissa Jean-Philippe, abattue par le terroriste Amedy Coulibaly en 2015. « Aujourd’hui, la majorité des policiers municipaux sont armés. C’est souvent une condition qu’ils posent à leur recrutement », souligne le fonctionnaire.

Source et article complet : Le Parisien

Le magasin Hmarket recrute à Aulnay-sous-Bois et Pontault-Combault

Le magasin Hmarket à Aulnay-sous-Bois, situé sur la zone industrielle de la Fosse à la Barbière, est très apprécié par sa clientèle. Les prix sont bas, il y a de nombreuses campagnes promotionnelles, et différents produits venant de différents horizons sont disponibles toute l’année.

Si l’accès au magasin n’est pas toujours évident (parking réduit, accès la zone industrielle pas toujours évidente pour les nouveaux clients), de plus en plus de ménages modestes, venant parfois de très loin, y font leurs courses.

Mais HMarket, c’est aussi pour les personnes sans emploi ou dans la précarité une occasion de retrouver une activité, que ce soit en tant qu’agent de caisse, chef de rayon ou agent de sécurité. Avec 125 employés à Aulnay-sous-Bois et 90 pour son magasin à Pontault-Combault, Hmarket fait partie de ces recruteurs qui laissent une chance aux personnes qui s’en donnent les moyens de retrouver le chemin de l’activité et de l’emploi.

Le recrutement et les types d’emploi :

Sur l’année, les deux magasins du groupe recrutent, en moyenne, 60 personnes. On constate un grand turnover dans le secteur des agents de caisse, ce qui n’est pas une anomalie dans la grande distribution. Une formation et un accompagnement sont donnés aux nouvelles recrues pour mieux comprendre leurs outils de travail, et s’intégrer dans les différentes équipes qui composent ces magasins.

Les Type de postes recherchés en ce moment sont :

  • Hôtesse de caisse
  • Employé commercial (mise en rayon)
  • Responsable rayon
  • Boucher

Des équipes jeunes et dynamiques sans à priori

Chez Hmarket, la moyenne d’âge de la masse salariale est de 35 ans. Cette relative jeunesse permet ainsi au magasin de s’adapter à un marché en constante mutation, avec une concurrence assez farouche, notamment de la part des très grandes surfaces (le centre commercial O’Parinor est situé juste en face du Hmarket à Aulnay).

Mais ce qui caractérise le plus la chaîne, ce sont les prérequis pour l’embauche : aucun diplôme minimum n’est demandé, aucune formation n’est exigée pour postuler. Il s’agit ici d’une particularité qui ne se retrouve pas dans toutes les autres enseignes du même style.

Comment faire pour postuler ?

C’est très simple : il vous suffit de contacter le magasin et de lui envoyer votre CV au format électronique à cette adresse emailcontact@hmarket.fr.

Vous pouvez également déposer votre CV directement en magasin, à l’accueil.

Hmarket / Recrutement c’est: 

2 magasins :

  • Aulnay sous Bois : 14 Rue Léon Jouhaux, 93600 Aulnay-sous-Bois
  • Pontault-Combault : 20 Rue de la Noyeraie, 77340 Pontault-Combault

%d blogueurs aiment cette page :