Archives du blog

D-PhiAlpha recrute à Aulnay-sous-Bois des personnes pour assurer des cours de mathématiques et de physique-chimie

D-PhiAlpha vous offre l’opportunité de rejoindre une équipe dédiée à l’enseignement des sciences pour un public de collégiens et de lycéens.

Notre ambition est de viser la réussite au travers d’un enseignement de haut niveau accessible à tous !

Nous recherchons pour notre établissement situé à Aulnay-sous-Bois (93), des personnes compétentes,motivées et investies pour assurer des cours de mathématiques et/ou de physique chimie en heures extra scolaires.

Profils souhaités : Étudiants en dernière année de master ou école d’ingénieur, doctorants , chercheurs, ingénieurs, enseignants…

Vous êtes passionné par les sciences, vous appréciez le contact avec un jeune public, vous souhaitez partager et transmettre, vous avez envie de vous investir dans un projet promouvant les matières scientifiques et avec un fort impact social alors rejoignez le réseau D-PhiAplha

Envoyez nous votre Cv à : info@dphialpha.fr

Les 12 métiers les plus recherchés dans le département de la Seine-Saint-Denis

Vous recherchez un emploi ou vous souhaitez faire une reconversion ? Retrouvez ci-dessous les 12 métiers les plus recherchés dans le département de la Seine-Saint-Denis

Top 12 des métiers les plus recherchés par les employeurs

  • Artistes et professeurs d’art (musique, danse, spectacles) : environ 3 200 emplois
  • Agents d’entretiens de locaux (y compris Atsem) : environ 3 000 emplois
  • Agents de sécurité et de surveillance, enquêteurs privés et métiers assimilés : environ 3 000 emplois
  • Ouvrier non qualifié du second œuvre du bâtiment : environ 1 500 emplois
  • Ouvrier non qualifié de l’emballage et manutentionnaires : environ 1 400 emplois
  • Professionnels des spectacles : environ 1 400 emplois
  • Professionnel de l’animation socioculturelle (animateurs et directeurs) : environ 1 400 emplois
  • Conducteurs et livreurs sur courte distance : environ 1 200 emplois
  • Plombiers, chauffagistes : environ 1 100 emplois
  • Maçons : environ 1 000 emplois
  • Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance et de l’environnement : environ 1 000 emplois
  • Employés de libre-service : environ 1 000 emplois

Source et article complet : Actu.fr

Malgré le confinement, le secteur de l’enfance recrute à Aulnay-sous-Bois avec Rahma, Nabila, Yamina et Salima

Le secteur de l’enfance embauche, mais peine à trouver des candidats. Un bus sillonne le 93, pour trouver puéricultrices et familles d’accueil. Reportage Aulnay-sous-Bois, dans le parc du Sausset .

Pourquoi faites-vous ce métier ? » Les masques cachent leurs sourires, mais les yeux de Rahma, Nabila, Yamina et Salima pétillent. « Parce qu’on a un cœur ! », lance l’une d’elle.

Un cœur avec lequel elles ont tenté, ce samedi après-midi, d’éveiller quelques vocations parmi les promeneurs du parc départemental du Sausset, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Toutes quatre sont assistantes familiales. Un vrai métier, que le grand public connaît davantage sous le nom de « familles d’accueil ». En Seine-Saint-Denis, parmi les quelque 8 000 enfants et adolescents suivis par les services de l’Aide sociale à l’enfance, 1 200 sont placés chez des assistants familiaux — des femmes dans l’écrasante majorité des cas.

« Pourquoi faites-vous ce métier ? » Les masques cachent leurs sourires, mais les yeux de Rahma, Nabila, Yamina et Salima pétillent. « Parce qu’on a un cœur ! », lance l’une d’elle.

Un cœur avec lequel elles ont tenté, ce samedi après-midi, d’éveiller quelques vocations parmi les promeneurs du parc départemental du Sausset, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Toutes quatre sont assistantes familiales. Un vrai métier, que le grand public connaît davantage sous le nom de « familles d’accueil ». En Seine-Saint-Denis, parmi les quelque 8 000 enfants et adolescents suivis par les services de l’Aide sociale à l’enfance, 1 200 sont placés chez des assistants familiaux — des femmes dans l’écrasante majorité des cas.

Mais la profession vieillit, et souffre, comme d’autres métiers de l’enfance, d’un manque d’attractivité. Le problème est devenu si aigu que le conseil départemental de Seine-Saint-Denis a lancé, en octobre, un « Bus des métiers de l’enfance » sur les routes du 93. Avec un message clair : le secteur offre des emplois, et même des emplois en CDI, qu’il s’agisse des assistants familiaux, des éducateurs, des auxiliaires de puériculture! Ce samedi, il s’est stationné en plein parc, face à une aire de jeux pour enfants.

Source, image et article complet : Le Parisien

Les policiers municipaux veulent être armés pour se protéger, qui souhaiterait les désarmer ?

Depuis ses débuts à la police municipale d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en 1996, le visage de la police municipale s’est profondément modifié. « On est toujours sur le qui-vive. A n’importe quel moment, on peut être victime d’une agression ou devoir prêter main-forte à une victime. Il faut garder ça en tête », affirme Antéro Ferreira, aujourd’hui chef de la police municipale de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne).

Au cours de sa carrière, il a notamment formé Aurélie Fouquet, victime du braqueur multirécidiviste Redoine Faïd en 2010, ou encore Clarissa Jean-Philippe, abattue par le terroriste Amedy Coulibaly en 2015. « Aujourd’hui, la majorité des policiers municipaux sont armés. C’est souvent une condition qu’ils posent à leur recrutement », souligne le fonctionnaire.

Source et article complet : Le Parisien

Le magasin Hmarket recrute à Aulnay-sous-Bois et Pontault-Combault

Le magasin Hmarket à Aulnay-sous-Bois, situé sur la zone industrielle de la Fosse à la Barbière, est très apprécié par sa clientèle. Les prix sont bas, il y a de nombreuses campagnes promotionnelles, et différents produits venant de différents horizons sont disponibles toute l’année.

Si l’accès au magasin n’est pas toujours évident (parking réduit, accès la zone industrielle pas toujours évidente pour les nouveaux clients), de plus en plus de ménages modestes, venant parfois de très loin, y font leurs courses.

Mais HMarket, c’est aussi pour les personnes sans emploi ou dans la précarité une occasion de retrouver une activité, que ce soit en tant qu’agent de caisse, chef de rayon ou agent de sécurité. Avec 125 employés à Aulnay-sous-Bois et 90 pour son magasin à Pontault-Combault, Hmarket fait partie de ces recruteurs qui laissent une chance aux personnes qui s’en donnent les moyens de retrouver le chemin de l’activité et de l’emploi.

Le recrutement et les types d’emploi :

Sur l’année, les deux magasins du groupe recrutent, en moyenne, 60 personnes. On constate un grand turnover dans le secteur des agents de caisse, ce qui n’est pas une anomalie dans la grande distribution. Une formation et un accompagnement sont donnés aux nouvelles recrues pour mieux comprendre leurs outils de travail, et s’intégrer dans les différentes équipes qui composent ces magasins.

Les Type de postes recherchés en ce moment sont :

  • Hôtesse de caisse
  • Employé commercial (mise en rayon)
  • Responsable rayon
  • Boucher

Des équipes jeunes et dynamiques sans à priori

Chez Hmarket, la moyenne d’âge de la masse salariale est de 35 ans. Cette relative jeunesse permet ainsi au magasin de s’adapter à un marché en constante mutation, avec une concurrence assez farouche, notamment de la part des très grandes surfaces (le centre commercial O’Parinor est situé juste en face du Hmarket à Aulnay).

Mais ce qui caractérise le plus la chaîne, ce sont les prérequis pour l’embauche : aucun diplôme minimum n’est demandé, aucune formation n’est exigée pour postuler. Il s’agit ici d’une particularité qui ne se retrouve pas dans toutes les autres enseignes du même style.

Comment faire pour postuler ?

C’est très simple : il vous suffit de contacter le magasin et de lui envoyer votre CV au format électronique à cette adresse emailcontact@hmarket.fr.

Vous pouvez également déposer votre CV directement en magasin, à l’accueil.

Hmarket / Recrutement c’est: 

2 magasins :

  • Aulnay sous Bois : 14 Rue Léon Jouhaux, 93600 Aulnay-sous-Bois
  • Pontault-Combault : 20 Rue de la Noyeraie, 77340 Pontault-Combault

La RATP recrute et propose 3000 offres d’emploi

ratp_350La RATP (Régie autonome des transports parisiens) est en cours de recrutement. Au total 3 000 nouveaux emplois sont à pourvoir selon sa PDG, Elisabeth Borne.

Les postes disponibles sont :

  • 1500 conducteurs et conductrices de bus
  • 300 agents de stations et gares
  • 150 conducteurs et conductrices de métro
  • 140 agents de sécurité et de contrôle
  • 250 agents de maintenance
  • 360 encadrants «dont 180 ingénieurs dans des domaines variés que sont le développement, l’ingénierie, les projets, l’exploitation, le commercial, la maintenance, sur des profils Bac+2 à Bac+5»
  • 850 contrats aidés
  • 400 CDD pendant l’été.

Pour postuler, cliquer ici.

Source : Le Parisien

L’aile gauche du PS face à l’anéantissement du salariat par la loi El Khomri

Myriam_El_KhomriActuel 1er ministre choisi par Hollande, Manuel Valls n’avait obtenu que 5,63% des suffrages lors de la primaire socialiste d’octobre 2011, se retrouvant au 5ème rang sur les 6 candidats qui s’étaient présentés… C’est dire s’il était loin d’avoir convaincu l’électorat de Gauche ! Pourtant, il est aujourd’hui le chef du gouvernement !

Martine Aubry qui  est récemment sorti de son silence pour fustiger la politique gouvernementale qui  rompt avec les fondamentaux du socialisme, arrivait quant à elle en seconde position derrière François Hollande, avec 30,42% des voix, ce qui représentait déjà à l’époque, un petit tiers de l’électorat de Gauche. Immédiatement derrière elle, le score honorable de celui qui devint le trublion frondeur du 1er gouvernement, Arnaud Montebourg, avec 17,19% des voix de gauche. Ces deux pourcentages additionnés de l’aile gauche de la gauche étaient en définitive supérieurs au score de François Hollande qui n’en a pas véritablement tenu  compte lorsqu’il s’est agi de constituer les différents gouvernements !

Cela est vécu par les citoyens de gauche comme une véritable trahison, aggravée par les discours ultra libéraux de Valls et Macron qui feraient mieux de rejoindre les rangs des  » ripoublicains  » tant les thèses qu’ils osent défendre parjurent les fondements même du socialisme ! Une telle imposture insupportent les citoyens de gauche qui ne voient pas autre chose dans le démantèlement du code du travail, qu’une dérégulation supplémentaire des protections qui garantissaient à minima les droits des salariés, au seul profit des patrons qui n’ont jusqu’alors jamais démontré avoir rempli les obligations de pacte de responsabilité sociale en échange des 42 milliards d’allègement de charges…

François Hollande a par conséquent littéralement échoué dans sa bataille pour l’emploi, et ce n’est certainement pas en massacrant et en compliquant à souhait le code du travail qu’il va recréer de l’emploi pérenne et décemment payé ! Issu de la lutte des classes depuis la révolution française, amélioré et mis à jour par la jurisprudence et le travail des juges, le code du travail s’est construit  et amendé au fil des litiges et des situations de travail réelles vécues par des salariés aux prises avec l’omnipotence de leurs employeurs qui n’ont jamais eu aucun scrupules à utiliser excessivement  leurs pouvoirs pour abuser de leurs salariés !

Remettre en cause et supprimer ces droits, c’est jeter tous les salariés de France en pâture à l’avidité de patrons qui ne songent qu’à  engranger un maximum de profits ! C’est les condamner à devenir corvéables à merci, à se soumettre au chantage à l’emploi, à renoncer à leur droit au repos, à rendre difficile, voire impossible, la gestion et l’organisation de leur vie familiale et privée, à augmenter et aggraver les cas de situations de souffrance, de stress et de burn out au travail !!!

Les propositions faites dans la loi el khomri, sont des réformes fallacieuses et perverses parce que profondément injustes pour tous les salariés de ce pays ! Cette loi est une rétrogradation des conditions de salariat proches de celles qui avaient cours au XIX ème siècle, puisque non seulement elle n’améliore pas les conditions de travail, ne respecte pas la vie des citoyens en dehors du travail, mais qu’en plus elle se contente de priver le plus faible de toutes les protections sur lesquelles il pouvait compter pour se défendre des tendances prédatrices de tous les employeurs, sans aucune contrepartie !  Quel citoyen en situation de salariat pourrait être assez bête pour trouver des avancées à cette loi ?     

Article rédigé par Catherine  Medioni

Recrutement en cours à Primark pour son magasin situé à O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

Primark_Aulnay

Vidéo

Le magasin Primark recherche toujours plusieurs profils pour son magasin situé dan le Centre Commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois.

Une campagne de recrutement est en cours pour répondre à l’ouverture de différents postes (superviseur, vendeur, gestionnaire RH…).

Ces offres sont principalement en CDI, hormis le poste de vendeur qui lui est un contrat à durée déterminée.

Afin de postuler et d’avoir une chance de décrocher le précieux sésame, cliquer sur ce lien et faites une recherche concernant l’enseigne située à Aulnay, où écrivez-nous par email ou en commentaire pour vous mettre en relation.

Le magasin Six recrute une vendeuse dans le centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

oparinor_aulnay

Vidéo

Le magasin Six qui vend des accessoires de mode et des bijoux est situé dans le centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois. Dans le cadre de ses activités, le magasin recrute une vendeuse avec expérience, en CDI, et dont le salaire est à définir.

La mission consiste à assurer l’accueil, effectuer le conditionnement, encaisser l’argent, mettre en place certaines opérations commerciales…

Pour postuler à cette offre d’emploi, cliquer ici.

Bricoman recrute à Aulnay-sous-Bois

Bricoman_Aulnay

Vidéo

Bricoman recrute pour son magasin situé à Aulnay-sous-Bois des hôtes de caisse en CDD.

Votre mission : vous contribuez à la satisfaction de nos clients et à la rentabilité du magasin par :

  • Un accueil de qualité,
  • Un passage en caisse rapide et efficace
  • Un encaissement fiable
  • Au respect des procédures
  • Des remontées d’informations

Le contrat type est de 2 mois renouvelable. Pas d’expérience requise si ce n’est écoute et rigueur.

Plus d’information en cliquant ici.

%d blogueurs aiment cette page :