Archives du blog

Dans un service de réa à Aulnay-sous-Bois: «Tout le monde est épuisé, physiquement et psychologiquement »

Chambre numéro 4, une lueur rouge clignote. Par-dessus les bips des machines, une voix : «Il faut appeler la famille.» Ce mercredi, peu après 10 heures du matin, ce malade du Covid d’une soixantaine d’années est mort au sein du service de réanimation de l’hôpital Robert-Ballanger, à Aulnay-sous-Bois. Ses proches n’ont pas pu arriver à temps pour lui dire au revoir. «Il était jeune», glisse Alexandre Avenel, blouse blanche sur ses larges épaules, les yeux tournés vers son corps immobile. «Pour nous, les chiffres qu’on entend quotidiennement à la télévision sont des visages, des personnes dont on s’occupe pendant des jours et des nuits», poursuit le médecin réanimateur d’une quarantaine d’années.

Source et article complet : Libération

Omicron va contaminer quasiment tout le monde selon Benjamin Rossi, infectiologue à Aulnay-sous-Bois

Invité sur le plateau de LCI ce mercredi matin, l’infectiologue Benjamin Rossi explique que ce virus est « complètement différent », qui est « plus contagieux » et « qui donne des symptômes ORL. » Un virus plus contraignant pour les enfants puis que « quand ils ont du mal à respirer la nuit, qu’ils ont de la fièvre, ça inquiète les parents et puis ça peut donner des problèmes respiratoires donc les enfants vont plus aux urgences », assure ce médecin du centre hospitalier d’Aulnay-sous-Bois. « Omicron pour moi c’est une évolution de la maladie et elle va contaminer quasiment tout le monde« , lance Benjamin Rossi avant de rassurer : « Effectivement, elle est moins grave donc c’est peut-être une bonne évolution à titre individuel, mieux vaut être infecté par Omicron aujourd’hui que par Delta hier. »

Source et article complet : Gala

L’ACSA offre des cadeaux de Noël pour les enfants soignés à l’hôpital Ballanger d’Aulnay-sous-Bois

L’association G8 et l’ACSA les Trois Quartiers ont distribués des cadeaux de Noël aux enfants de l’hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois.

L’ACSA dit un grand merci à l’équipe du centre, aux bénévoles, habitants du quartier qui les ont aidés à préparer les jouets, et à l’Oréal qui a permis d’offrir des cadeaux aux participantes.

Une collecte de peluches pour un Noël solidaire à Usines Center vers les enfants hospitalisés à Aulnay-sous-Bois

À l’occasion des fêtes de fin d’année, Usines Center de Gonesse (Val-d’Oise) lance en partenariat avec l’association Les P’tits Doudous, une collecte de peluches au profit du service des enfants de l’hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Petits et grands peuvent venir déposer au centre de marques, les peluches en bon état qu’ils souhaitent donner. Une vitrine dédiée, aux couleurs de l’association, est mise à leur disposition, il suffira d’y glisser les dons.

Source et article complet : Actu.fr

L’association CéKeDuBonheur auprès des enfants malades de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Magnifique après midi à l’Hopital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois auprès des enfants malades pour l’association CéKeDuBonheur qui déploie son énergie afin d’améliorer le quotidien des enfants hospitalisés

Des cadeaux pour des enfants qui ne peuvent pas fêter Noël à la maison. Bravo à tout le service pédiatrique de l’hôpital et pour leur engagement !

Source : Mohamed Bouhafsi

Les hôpitaux comme celui d’Aulnay-sous-Bois au bord de la rupture à cause du manque de moyens

Des personnels soignants sont sous tension. Dans de nombreux hôpitaux du pays, les infirmiers et les aides-soignants sont en sous-effectif. Pour les syndicats, les établissements publics vivent une situation jamais connue jusqu’à présent. « Quand vous avez une infirmière pour 29 patients non-autonomes, deux aides-soignantes pour prendre en charge ces mêmes patients, quelles conditions de travail, quelle décence d’accueil pour nos personnes âgées », regrette Patrice Veteran, du syndicat CGT à l’hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). 

Des manifestations partout en France

Conséquence directe du manque de personnel, 20% des lits en France sont fermés, soit un lit sur cinq. À la Pitié Salpêtrière, à Paris, les soignants évoquent une surcharge de travail mais aussi un impact sur le suivi médical des patients.

Source et article complet : France Info

Des centaines de morts de la Covid-19 à l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois

L’hôpital Robert-Ballanger à Aulnay-sous-Bois est l’un des établissements de la Seine-Saint-Denis qui a eu le plus à faire face à la pandémie de Covid-19. Avec 2 339 hospitalisations dont 337 en soins critiques et 298 personnes qui sont mortes des suites du Covid-19, le personnel a été mis à rudes épreuves.

L’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois lève le plan blanc mais la situation reste tendue

Suite à de nombreux arrêts maladies et à un manque de personnel, le plan blanc avait été déclenché au sein de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois. Ceci consistait à faire appel à du renfort pour soulager une équipe au bord de l’implosion.

Désormais, ce plan blanc est levé mais la situation reste tendue, le personnel est à bout malgré une crise sanitaire qui semble maîtrisée.

A l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois, maltraitance des patients à cause du manque d’effectif

Prise en charte insuffisante ou tardive, installation des patients dans des endroits inadéquats, impossibilité d’être aux côtés des personnes qui en ont le plus besoin : plusieurs membres du personnel de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois tirent la sonnette d’alarme.

Vous pouvez consulter le reportage en cliquant ici.

Une situation chaotique à l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois avec du personnel absent

Une infirmière de l’hôpital indique que 80% de l’équipe de nuit des urgences (infirmiers, aide soignants, brancardiers) est en arrêt maladie depuis dimanche, tout comme 50% de l’équipe de jour.On constate également que le nombre de patients à augmenté de 30% ces dernières semaines, la plupart n’ayant pas de lien avec l’épidémie de Covid.

Pour rappel, le plan blanc a été activé dans cet hôpital pour répondre à cet épisode chaotique.

%d blogueurs aiment cette page :