Archives de Catégorie: Sécurité

Des bornes pour faciliter la dépose des élèves sur la place Abrioux à Aulnay-sous-Bois

À la demande des parents d’élèves, les bornes de la Place Abrioux seront ouvertes le matin et le soir pour faciliter la dépose des élèves.

Coche blanche en gras La rue Paul Langevin sera ainsi ouverte du lundi au vendredi de 7h45 à 8h45 et de 16h à 17h.

Bruno Beschizza estime qu’une partie de la Gauche colporte la haine contre la police et signe une tribune dans Valeurs Actuelles

Ce week-end, le Maire d’Aulnay-sous-Bois et conseiller régional Île-de-France Bruno Beschizza publie une tribune dans Valeurs Actuelles aux côtés de Frédéric Péchenard et de Vincent Jeanbrun pour dénoncer les propos tenus par des élus de gauche accusant la police de tuer des citoyens. Pour Bruno Beschizza, nos policiers méritent bien mieux !

Une partie de la Gauche se réclamant du Wokisme adopte une attitude anti-policière en s’alliant avec des mouvements parfois peu recommandables. Dans certaines villes de Gauche, l’insécurité est florissante et les citoyens sont exaspérés.

Les jeunes qui ont agressé les policiers en janvier à Aulnay-sous-Bois n’ont pas de regret

En janvier dernier, des policers avaient été pris à partie par des jeunes dans le quartier de La Rose des Vents (Les 3000) à Aulnay-sous-Bois. Un des policiers avaient été roué de coups.

Selon les individus qui comparaissent aujourd’hui devant le tribunal de Bobigny, ce serait eux les victimes et n’éprouvent aucun regret. Pour rappel, lors d’un banal contrôle routier qui s’est envenimé, des jeunes sont venus à la rescousse d’un motard interpellé et deux policiers avaient été insultés et frappés.

Sevran renforce sa sécurité et mise sur la vidéo-surveillance

Lundi 5 juillet 2021, les élus de Sevran (Seine-Saint-Denis) ont adopté plusieurs délibérations en faveur du renforcement de la sécurité.

A l’occasion du dernier conseil municipal de Sevran (Seine-Saint-Denis) qui s’est déroulé lundi 5 juillet 2021, la sécurité a été abordée à plusieurs reprises. A commencer par la création de plusieurs postes au sein de la police municipale. 

Recruter des policiers municipaux

Des discussions qui sont intervenues un peu moins d’un mois après une manifestation organisée sous les fenêtres de la mairie. Un collectif d’habitants du quartier Westinghouse réclamait notamment plus de sécurité dans le quartier. 

Lors du conseil, les élus ont d’abord évoqué le recrutement de six policiers municipaux « le plus rapidement possible ». Actuellement la ville compte trois agents « effectivement présents » en plus du chef de la police municipale. Deux autres agents sont absents pour raisons de santé. 

Une arrivée est prévue au 1er septembre, si l’agent réussi son concours d’entrée et un chef adjoint devrait également être recruté. « Donc à la date actuelle nous en sommes toujours à trois policiers même par rapport au séminaire du mois de janvier, nous n’avons pas progressé » râle Philippe Geffroy, conseiller municipal d’opposition. 

Source et article complet : Actu.fr

Renforcer la sécurité de son domicile ou de son entreprise à quelques semaines du départ en vacances

Les vacances scolaires arrivent bientôt et pour beaucoup de foyers, les vacances sont à portée de mains avec pour les familles les plus chanceuses la possibilité de profiter de l’air marin, de la montagne ou des verts pâturages de province. Mais qui dit vacances dit maisons laissées parfois sans surveillance avec des risques de squat ou de cambriolages. Pour les petits entrepreneurs dont la société est quasiment à l’arrêt, les vacances sont aussi synonymes de craintes quant à de possibles visites de personnes mal intentionnées.

En Seine-Saint-Denis et ailleurs, de nombreux dispositifs ont été mis en place pour lutter contre ces larcins et favoriser la quiétude lorsque l’on est loin de chez soi. S’il y a la police nationale, la police municipale ou encore des sociétés de gardiennage pour surveiller les lieux et faire en sorte de tenir à bonne distance celles et ceux qui commettent des larcins, faire appel à un maitre chien 93 prend tout son sens pour protéger les lieux et alerter au moindre danger.

Les chiens sont, comme tout le monde sait, les meilleurs amis de l’homme. Ils on une ouïe et un odorat très développés et sont capables de repérer et de suivre à la trace toute personne ayant commis une infraction. Si de nombreuses entreprises font appel à des sociétés comme E.T.S En Tout Sécurité ou autres pour surveiller les bâtiments et protéger les biens notamment le week-ends et la nuit, de plus en plus de particuliers commencent à s’orienter vers cette solution qui est à la fois radicale et efficace.

S’il ne faut pas tomber dans la paranoïa et qu’Aulnay-sous-Bois – ou la Seine-Saint-Denis en général – n’est pas un coupe-gorge comme certains médias le prétendent, il est bon de ne pas lésiner sur les moyens pour protéger ses biens et sa famille et ne pas faire preuve de laxisme sachant que notre société est aujourd’hui de plus en plus violente. D’autres dispositifs sont également à prendre en considération, comme par exemple mettre une porte d’entrée et des fenêtres capables de résister à des infractions, des systèmes d’alarme capables de détecter le moindre mouvement en alertant rapidement une société de sécurité pour venir constater ce qu’il se passe, ou encore la mise en place d’éléments dissuasifs comme des caméras placées en hauteur et capable de détecter tout mouvement suspect.

Enfin, n’oubliez pas qu’il existe des systèmes de vidéo-surveillance pour l’intérieur de son logement avec la possibilité d’enregistrer les mouvements en vidéo et pouvoir rapidement identifier les malotrus. Il y a également la possibilité de rejoindre le réseau « voisins vigilants » pour faire en sorte d’être alerté rapidement si quelque chose de suspect arrive dans le quartier. En tout état de cause, il existe de nombreux dispositifs pour mettre à l’abri sa maison ou son appartement et mettre en déroute les cambrioleurs qui non seulement essayent de voler ce que vous avez eu du mal à acquérir, mais qui violent aussi votre intimité. Ne jouons pas avec la chance et faisons en sorte que tout un chacun puisse lutter contre ce fléau de l’insécurité.

Source : contribution externe

Bruno Beschizza fier des résultats de la vidéoverbalisation à Aulnay-sous-Bois

Depuis 2015, la vidéoverbalisation à Aulnay-sous-Bois c’est : 28 803 interventions et 2 589 auteurs de crimes ou délits appréhendés. En 2020 : 631 réquisitions judiciaires de bandes vidéo. 57% ont permis de faire avancer les enquêtes en cours.

La police municipale d’Aulnay-sous-Bois manifeste avec le soutien du maire Bruno Besschizza

A Aulnay-sous-Bois, les agents de la plus importante police municipale de Seine-Saint-Denis ont manifesté, jeudi 3 juin 2021, leur mécontentement après que le Conseil Constitutionnel ait censuré plusieurs articles de la loi Sécurité globale. Le maire (LR) de la ville, Bruno Beschizza a répondu à l’invitation des agents et a dénoncé « une gifle portée à toutes celles et tous ceux qui s’engagent pour protéger nos compatriotes ». 

« La police municipale est totalement écartée »

Une mobilisation qui s’est déroulée dans l’enceinte des locaux de la police municipale d’Aulnay-sous-Bois à l’appel du syndicat CFTC. Les policiers présents étaient particulièrement remontés contre la censure par le conseil constitutionnel de sept articles de la loi Sécurité globale.

« Dans la loi Sécurité globale, la police municipale est totalement écartée, indique David Méseray, président du syndicat CFTC-Police municipale et policier municipal à Aulnay. Si vous prenez l’article 1er qui a été censuré, il prévoyait d’expérimenter un élargissement des pouvoirs de la police municipale sur diverses interventions, ce qui est très intéressant, car on ne demande que ça ». 

Source et article complet : Actu.fr

La ville d’Aulnay-sous-Bois fait partie des villes en Île-de-France où les effectifs de la police municipale sont les plus importants

Parmi les villes qui bénéficient des plus les gros effectifs de policiers municipaux en Île-de-France se trouve celle de Meaux en Seine-et-Marne avec 100 agents municipaux, la Communauté d’Agglomération de la Plaine-Vallée dans le Val-d’Oise avec 90 agents et celle d’Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis avec 79 agents selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur.

En termes d’armement, le Ministère raisonne en terme départemental. Ainsi ce sont les policiers municipaux des Hauts-de-Seine qui sont le plus armés. Beauvau faisait état en 2019 d’un armement à hauteur de 65 % dans le 92.

Source et article complet : France 3 régions

Sylvie Billard, mes petites brèves de mai (7/10) 19 mai : Hommage aux policiers morts pour la France

Trop de policiers, de gendarmes, de pompiers, de professionnels de santé sont agressés, voire assassinés. Cela suffit. Ils doivent effectivement être respectés et protégés par tou.te.s.

Ceci dit, ce qui tue le plus les policiers ce sont moins leur assassinat que leur suicide véritable fléau insuffisamment combattu par le ministère.

Par ailleurs, la protection des policiers doit s’accompagner de leur responsabilisation. Le désastre du procès de Vitry Chatillon dont l’enquête policière a été entachée aux dires des avocats de « faux en écriture publique », « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique », « Escroquerie au jugement » et « violations du code de la sécurité publique » pose clairement la question des limites à l’exercice des forces de l’ordre, les faux témoignages de policiers, les incarcérations d’innocents qui en découlent et les mutilations suite à un recours illégitime à la violence étant trop nombreux, et la complicité de l’IGPN problématique.

Pour les habitants de ce pays, pour les forces de l’ordre elles-mêmes et pour la démocratie, il est temps que conformément à l’article 12 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, les forces de l’ordre soient « instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux à qui elle est confiée » ou celle de nos gouvernants.

Sylvie Billard

L’élue citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s

Votre.elue.citoyenne@gmail.com

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza critique le laxisme de la justice concernant les agressions de policiers

A Avignon, un policier est de nouveau tué en service. J’ai une pensée bien sûr triste pour lui, ses collègues, ses proches et sa famille. Ce policier, c’est un énième policier d’une trop longue liste de policiers agressés, violentés, par une minorité barbare qui ne craint plus rien et surtout pas la Justice. Le Premier ministre parle. Le ministre de l’Intérieur va sur place.

Les éditos enragés vont se succéder comme les communiqués. Les images endeuillées vont émouvoir. Les forces de l’ordre, elles, se demandent quand l’ordre sera rétabli et la valeur de l’uniforme respectée. Cette violence, trop ordinaire alors qu’inacceptable, lorsqu’elle arrive dans les prétoires ne débouche sur que sur bien trop peu. Une prise de conscience de ce qui se passe sur le terrain est nécessaire pour nos gouvernants.

Une réaction forte est attendue loin des rodomontades. C’est obligatoire pour l’Etat car le ras-le-bol est là, tant chez les forces de l’ordre que chez nos concitoyens.

Source : Bruno Beschizza

%d blogueurs aiment cette page :