Archives du blog

Hadama Traoré abandonne la lutte frontale avec la municipalité d’Aulnay-sous-Bois et souhaite travailler en bonne intelligence

Hadama Traoré l’indique sans état d’âme : à Aulnay-sous-Bois, la guerre psychologique est finie car son mouvement La Révolution Est En Marche (LREEM) a obtenu la paix morale.

Après de multiples affrontements sur le plan idéologique, les dénonciations de mauvaise gestion et les contre-attaques judiciaires du maire Bruno Beschizza, la municipalité, Hadama Traoré et les cadres LREEM ont décidé de fumer la calumet de la paix.

Une réunion entre Hamada Traoré, Omar N’Diaye et Philippe Palomo, Directeur Général des Services à Aulnay-sous-Bois a conclu un pacte définitif de non agression. LREEM ne communiquera plus sur la politique de la ville ni sur les instructions judiciaires en cours. Hadama Traoré affirme vouloir porter son combat sur le plan philosophique et oeuvrer pour le bien de tous les Aulnaysiens, notamment ceux qui habitent les quartiers Nord.

Ci-dessous, la vidéo annonçant la fin des hostilités entre Hadama Traoré et Bruno Beschizza :

Hadama Traoré annonce vouloir faire appel par rapport à son recours électoral qui a été débouté

Nous avons reçu la décision du tribunal administratif sur notre protestation électorale sur la commune d’Aulnay-sous-Bois enregistrée le 20 mars 2020.

Nous allons faire appel de la décision. Et je vous promets qu’on se donnera les moyens de faire annuler les élections municipales de la commune d’Aulnay-sous-bois.

Nous mettrons fin à la délinquance politique et au clientélisme.

Les paroles s’envolent, les écrits restent et les actes parlent d’eux mêmes. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré

Hadama Traoré déplore un déni de démocratie à Aulnay-sous-Bois

Bruno Beschizza le, maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois, empêche le mouvement LREEM de participer au conseil municipal.

Le précédent conseil municipal nous a été interdit avec l’apport d’un service de sécurité privé, la police municipale et nationale. Le conseil du 14 décembre déplacé au 9 décembre est interdit au public pour cause de crise sanitaire. Pour info : tous les services de la ville sont ouverts au public.

Notre manque d’implication politique dans nos territoires fait naître des dictateurs intellectuels à l’échelle municipale. Le mouvement LREEM est patient. Nous sommes dans une lutte de longue haleine face à la 50éme ville de France.

Devenons exigeants pour être considérés. Amour, paix et dignité. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré

Pour Hadama Traoré, l’affaire Mickaël Harpon est un scandale d’Etat

Mickaël Harpon, qui a vécu à Aulnay-sous-Bois dans les quartiers Nord de la ville, a tué 4 personnes à la préfecture de Police où il était employé. Les médias et les conclusions préliminaires ont qualifié cet acte d’attentat terroriste islamiste, Michaël Harpon était musulman.

Hadama Traoré, le leader de La Révolution Est En Marche, a toujours clamé que Mickaël Harpon avait agit en désespoir, celui-ci était handicapé et souhaitait changer de service. Pour M. Traoré, il s’agirait d’un scandale d’Etat, où l’image de Mickaël Harpon a été salie.

Vous pouvez découvrir un extrait vidéo des propos de M. Traoré ci-dessous :

Hadama Traoré : je ne suis pas Charlie !

Hadama Traoré, le leader de La Révolution Est En Marche (LREEM), explique dans une vidéo pourquoi il ne se dit pas Charlie. Pour M. Traoré, ce n’est pas les caricatures du prophète Mahomet qui lui empêche de soutenir le journal, mais plus sa connotation politique et partiale. Il explique ainsi avoir été choqué que le journal ait qualifié Jean-Luc Mélenchon d’islamo-gauchiste.

Hadama Traoré explique également que nul être humaine ne mérite la mort pour une caricature, même celle du prophète Mahomet.

Ci-dessous la vidéo où il explique son point de vue :

Hadama Traoré exige des travaux d’urgence à l’école Croix Saint-Marc à Aulnay-sous-Bois

Le mouvement LREEM a été contacté par des parents d’élèves de l’école Croix Saint Marc. L’état de vétusté des lieux interpelle les parents au sujet de l’entretien de l’établissement..

Nous nous faisons écho des parents pour vous remonter ce point afin que le nécessaire puisse être effectué. L’idée étant d’améliorer les conditions d’accueil des enfants fréquentant l’école Croix Saint-Marc. 

Hadama Traoré et des membres de La Révolution Est En Marche interdits de conseil municipal à Aulnay-sous-Bois

Hadama Traoré avait donné rendez-vous aux militants du mouvement La Révolution Est En Marche devant le conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois ce mercredi pour protester contre les dysfonctionnements constatés. Hélas pour M. Traoré, l’accès lui a été refusé, les manifestants sont restés dehors.

M. Traoré voulait faire une action coup de poing et faire entendre sa voix aux membres du conseil municipal.

Grosse manifestation devant le conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois ce mercredi menée par Hadama Traoré

Ce mercredi 14 octobre 2020 à 20h, les membres du collectif La Révolution Est En Marche seront au conseil municipal, mégaphone à la main. Menés par Hadama Traoré, les membres vont interpeller le maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, sur la corruption.

Hadam Traoré indique vouloir dire ptop à la délinquance politique banalisée. La personne qu’Hadama Traoré critque est Naguib Ben Larbi, le bras droit du Maire.

Vidéo : https://www.facebook.com/100026153863054/videos/640369130178210/

La marche des sans-papiers arrive à Aulnay-sous-Bois le 14 octobre

La grande marche des sans-papiers arrivera dans la ville d’Aulnay-sous-Bois le mercredi 14 octobre.

Le mouvement La Révolution Est En Marche, conduit par Hadama Traoré, appelle à la mobilisation générale pour les accueillir.  Cette grande marche qui avait commencé le 19 septembre se terminera le 17 octobre devant l’Elysée.

 

Hadama Traoré à la recherche des 500 signatures pour la présidentielle 2022

Hadama Traoré, personnalité politique locale à Aulnay-sous-Bois et leader du mouvement La Révolution Est En Marche, est à la recherche des 500 signatures de maires pour valider sa candidature aux élections présidentielles de 2022.

Récemment, l’une de ses délégations s’est rendue sur la commune de Pîtres, dans l’Eure, pour obtenir une signature. L’obtention de ces 500 signatures est une mission délicate compte-tenu que de nombreux Maires sont encartés ou sympathisants d’un parti en particulier.

%d blogueurs aiment cette page :