Archives du blog

Hadama Traoré au secours des locataires de la cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois, privés d’ascenceurs

Depuis janvier 2021, les locataires de la cité de l’Europe (Emmaus) à Aulnay-sous-Bois se plaignent des pannes d’ascenseurs. Une femme de l’ombre a contactée le collectif La Révolution Est En Marche (LREEM) d’Hadama Traoré.

Cette dame a effectué une pétition contre l’état de ces ascenseurs. Le mouvement LREEM par le biais de son association Force Citoyenne a transmis cette pétition et a permis de mettre en relation les locataires et le bailleur Emmaus habitat. Le responsable pôle habitat et cadre de vie a répondu à toutes les questions des locataires.

Ce mercredi 10 mars, une visite de site sera effectuée par le bailleur Emmaus habitat et la société KONÉ (gestionnaire des ascenseurs). Un compte rendu de cette visite vous sera restitué par le bais de LREEM.

Hadama Traoré dit bravo à cette femme de l’ombre qui a motivé d’autres locataires dont Mme KEITA pour s’impliquer dans leur environnement (voir photo ci-contre). Pour lui, il faut devenir exigeant pour être considéré, la révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Hadama Traoré revient sur la victoire des copropriétaires de La Morée à Aulnay-sous-Bois

Dimanche dernier, de 14h à 17h, le mouvement La Révolution Est En Marche (LREEM) a animé la 5ème réunion publique des copropriétaires de La Morée. Le collectif a fait un retour de la réunion effectuée avec la mairie d’Aulnay-sous-Bois et l’opérateur. Plusieurs avancées ont été obtenues, comme :

  • La désignation d’un référent au minima par bâtiment et l’inclusion de cette liste au conseil syndical
  • Finalisation de la récupération des actes notariés :
    • des copropriétaires ayant la numérotation d’une place de parking,
    • des copropriétaires n’ayant pas de place,
    • des locataires dont le propriétaire bailleur a la numérotation d’une place.

Le collectif et les copropriétaires ont débattu sur la mise en place d’une bourse d’échange des places de parking sous condition selon l’article 1875 du code civil. L’objectif ici est que chaque copropriétaire et locataire puisse bloquer leur place de parking en attendant le remaniement cadastral.

Le mouvement va également mettre en place plusieurs outils de communication entre l’association Force Citoyenne et les copropriétaires de la résidence la Morée (mailing, répertoire téléphonique et ouverture d’un groupe WhatsApp).

Monsoeur Traoré s’exclame ainsi : « Bravo aux copropriétaires de se réapproprier leur environnement et d’être maître du devenir de la cartographie des places de parking« 

Hadama Traoré apporte un rayon de soleil aux habitants des mille-mille à Aulnay-sous-Bois

Ce cliché date de dimanche dernier. Les copropriétaires de la résidence la Morée (rue des Aulnes) s’organisent des moments festifs afin d’apprendre à se connaître pour vivre et faire ensemble.

Ce mercredi de 14h30 à 16h, nous menons la 4ème réunion publique au 9 rue des Aulnes, afin de préparer la prochaine réunion avec le service habitat de la ville d’Aulnay-sous-Bois qui aura lieu le mardi 2 mars.

Bravo aux copropriétaires de la Morée pour leur ténacité. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré

Les copropriétaires de La Morée à Aulnay-sous-Bois s’organisent derrière Hadama Traoré

Afin de préparer au mieux la future rencontre avec le service habitat de la ville d’Aulnay-sous-Bois et l’opérateur Citémetrie, les membres du mouvement La Révolution Est En Marche (LREEM) a réuni 43 copropriétaires munis de leur acte notarié. En effet, le leader Hadama Traoré et son équipe ont effectué une cartographie des places de parking. Ils se sont appuyés sur les numéro de la place de parking qui figurent sur leur acte notarié.

LREEM lutte pour conserver les places de parking des copropriétaires de la résidence la Morée. Hadama Traoré dit bravo aux copropriétaires de la résidence la Morée en soulignant que cette 3ème réunion publique est une réussite. Pour lui, la révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Hadama Traoré victorieux dans son combat auprès des copropriétaires de la Morée à Aulnay-sous-Bois

Pour Hadama Traoré, le rêve du mouvement LREEM (La Révolution Est En Marche) devient réalité. L’union des copropriétaires en colère de la ville d’Aulnay-sous-Bois, des membres actifs du mouvement LREEM, des gilets jaunes et le collectif COR a payé. En effet, ce collectif impressionnant a réussi à forcer la main de l’administrateur judiciaire (cabinet Bleriot) avec un début de concertation.

Hadama Traoré félicite les copropriétaires de la résidence la Morée pour leur détermination. Selon lui, la révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Hadama Traoré obtient une pétition de 200 signataires pour défendre la Morée à Aulnay-sous-Bois

Hadama Traoré, le leader de La Révolution Est En Marche, est heureux de vivre la révolte sociale des copropriétaires en colère de la résidence « la Morée » à Aulnay-sous-Bois. Après plusieurs actions dont une le week-end dernier pour rassembler le maximum de personnes autour de la défense de la copropriété en difficulté, les résidents ont nommé des référents par bâtiment et ont fait une pétition avec plus de 200 signataires.

La pétition sera remise à la municipalité le 17 février. Les signataires sont ceux de la rue des Aulnes et de la rue Ambourget. Une mobilisation très importante a lieu ce mardi 16 février de 11h à 15h, au siège du mandataire judiciaire Mr Bleriot qui se situe au 26 chemin de la Madeleine à Bobigny.

Hadama Traoré souligne le courage et la détermination des copropriétaires.

Réunion publique avec les résidents de La Morée à Aulnay-sous-Bois organisée par Hadama Traoré ce samedi

Ce samedi 13 février à 14h00, Hadama Traoré, le leader de La Révolution Est En Marche, co-anime une réunion publique avec les copropriétaires de la résidence La Morée à Aulnay-sous-Bois. Charges exorbitantes, travaux urgents, problèmes divers qui pourrissent le quotidien des résidents : Hadama Traoré entend trouver des solutions pragmatiques et pérennes pour faire de ce véritable quartier résidentiel un havre de quiétude.

Rendez-vous au  rue des Aulnes à Aulnay-sous-Bois, samedi à 14h.

 

Hadama Traoré ou le nouveau Robin de bois des temps modernes ?

Cela fait plus de 4 ans qu’Hadama Traoré, le leader du mouvement La Révolution Est En Marche, tente de réveiller les consciences et de gommer les inégalités sociales, à Aulnay-sous-Bois d’abord, puis dans toute la France ensuite. Prônant le vivre et faire ensemble, Hadama Traoré enchaîne les actions, pas toujours couronnées de succès, en prenant la défense des plus démunis, des plus faibles contre tout un système parfaitement rôdé.

Une prise de risque énorme et une révocation de son poste d’animateur jeunesse

Hadama Traoré fut embauché par la mairie d’Aulnay-sous-Bois en 2008 en tant qu’animateur jeunesse. Avec un poste confortable en Mairie en tant qu’animateur jeunesse, Hadama Traoré aurait pu s’accommoder de l’arrivée de Bruno Beschizza au pouvoir à Aulnay en 2014, voire le brosser dans le sens du poil pour obtenir une promotion. Au lieu de cela, M. Traoré n’a pas hésité à taper du poing sur la table en fondant son mouvement, très tôt après l’arrivée de l’édile LR : La Révolution Est En Marche. Ses prises de position et ses critiques vis-à-vis de Bruno Beschizza et de son équipe lui a valu une révocation de son poste d’animateur jeunesse fin 2018.

Père de famille, Hadama Traoré n’a pas hésité à prendre le maximum de risque, lui coupant toute rémunération.

Un coup d’éclat qui le mis au plus haut avant de subir de nombreuses actions judiciaires

S’il y a un moment clé dans la vie politique et locale d’Hadama Traoré, c’est bel et bien son action spectaculaire lors du conseil municipal du 7 mars 2018. Avant même que la séance commence, Hadama Traoré n’hésite pas à interpeller Bruno Beschizza et à bouleverser la soirée. Bilan : le conseil municipal est interrompu pendant 30 minutes, les forces de l’ordre sont appelées pour faire évacuer la salle, et l’opposition quitte la séance en guise de protestation. Ce coup d’éclat lui valu de nombreux encouragements et le hissa au rang de stature importante dans l’échiquier politique Aulnaysien.

Hélas pour Hadama Traoré, certains propos et menaces envers Bruno Beschizza et la Mairie lui valurent une garde-à-vue et des poursuites judiciaires, où il en ressorti pour la plupart gagnant. 

Exportation du mouvement LREEM tout en gardant ses racines à Aulnay-sous-Bois

Ces déboires n’ont pas refroidi les ardeurs d’Hadama Traoré qui, entouré des militants de La Révolution Est En Marche (LREEM), a entrepris des actions partout en France, en réponse à des appels à l’aide ou pour combattre un projet, une idéologie. Très critique vis-à-vis de la chaîne C-NEWS et du polémiste Eric Zemmour, Hadama Traoré entreprit une action de blocage contre le siège. Il prit la défense de Mickaël Harpon qui a tué des policiers à la préfecture de Paris, ce qui lui a valu l’opprobre de la quasi-totalité de la classe politique française pour une action que le médias qualifieront de « manifestation de soutien au terroriste ».

Cependant, Hadama Traoré n’oublie pas d’où il vient et continue de se battre pour des actions locales comme la défense de copropriétaires de la Morée à Aulnay-sous-Bois. Il affirme cependant avoir fait la trêve avec Bruno Beschizza,

Dénonciation des tentatives de récupération politique

Hadama Traoré est si populaire qu’il dispose même de sa propre page Wikipedia. Popularité qui attise les convoitises, notamment à Gauche, avec des tentatives de récupération. S’il s’associe avec Raoul Mercier lors des municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois, il repousse les tentatives de séduction de la gauche écologiste, qu’il qualifie de « Gauche paternaliste ». Plus que jamais, Hadama Traoré refuse toute tentative d’entrisme de ce qu’il qualifie avec dédain « Les gauchistes ».

Le prochain projet d’Hadama Traoré est de pouvoir faire de l’ombre à Emmanuel Macron lors des prochaines élections présidentielles en 2022. S’il parvient à obtenir les 500 parrainages, il est fort probable que M. Traoré deviennent l’homme d’Aulnay-sous-Bois le plus connu en France, avec des débats qui s’annoncent passionnant face à Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon ou Marine Lepen.

La copropriété de la Morée à Aulnay-sous-Bois, le nouveau combat prioritaire d’Hadama Traoré

Depuis janvier 2020, le mouvement La Révolution Est En Marche (LREEM) dénonce la mauvaise gestion de la copropriété de la Morée à Aulnay-sous-Bois. Les revendications des copropriétaires sont simples :

Pour le moment, Hadama Traoré et son mouvement ne sont pas pris en considération par l’administrateur judiciaire nommé par le président du tribunal judiciaire de Bobigny. Nombre de copropriétaires vont se voir spolier leur place de parking, tout en sachant que chaque copropriétaire a dû payer 3000€ pour les travaux de réhabilitation.

Hadama Traoré donne rendez-vous le mardi 16 février, de 11h à 15h, devant le cabinet Bleriot qui se situe au 26 chemin de la Madeleine  à BOBIGNY

LREEM a effectué une réunion avec les copropriétaires de la résidence la Morée au pied de l’immeuble du 4 rue Ambourget. Une pétition a été distribuée et signée par les habitants, cette pétition sera remise au directeur général des services de la ville d’Aulnay-sous-Bois le 17 février.

L’association Force Citoyenne et Hadama Traoré dénonce l’état déplorable du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois

L’association de quartier Force Citoyenne et Hadama Traoré tirent à boulets rouges que le bailleur 3F concernant l’état du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois. Dépôts sauvages, insécurité, manque d’hygiène…

Des mesures d’urgence sont demandées pour éviter le pire. Pour rappel l’association Force Citoyenne vous accompagne dans des difficultés en lien avec votre logement dans le quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois. Si vous rencontrez des difficultés et que vous habitez dans ce quartier, vous pouvez joindre cette association au 06.31.07.37.28.

Pour télécharger le dossier complet, cliquer ici.

%d blogueurs aiment cette page :