Archives du blog

Hadama Traoré menacé de mort par des militants d’Extrême Droite

Une balle dans la tête. C’est, en substance, ce que souhaitent certains internautes à Hadama Traoré, militant associatif d’Aulnay-sous-Bois, candidat malheureux aux municipales. Alors que l’associatif de 35 ans vient d’annoncer qu’il se lançait à la présidentielle de 2022, des insultes et des commentaires menaçants fusent sur le web, notamment la page Facebook du journal Valeurs Actuelles. Il a déposé plainte contre X.

C’est dans la foulée d’un article paru le 7 juin sur le site de l’hebdomadaire de droite, au sujet de son projet de tenter une candidature à la présidentielle, que le militant d’Aulnay-sous-Bois est menacé. Entre plusieurs dizaines d’insultes, parfois racistes, des internautes commentent… sans trop d’ambiguïté.

Ainsi, un certain Claude D. demande où se procurer une « kalachnikekon » — on peut supposer qu’il fait référence à une kalachnikov, le célèbre fusil-mitrailleur russe — pour un « prix raisonnable », car l’envie lui « prend » de « trouer certains crânes », et notamment celui de « Traoré ».

Même teneur chez Jean-Christophe N., qui, interpellé par une connaissance au sujet de l’article, répond « Ok je prends » en postant une photo de pistolet automatique. Inquiétant, d’autant plus que sur sa propre page Facebook, entre deux références à François Asselineau et à la charcuterie, cet homme pose aussi avec un fusil-mitrailleur. Visiblement dans un pays étranger où il se félicite que « les barbus y rasent les murs » en sa présence.

«Je fais peut-être 1m89, mais j’ai une femme et trois enfants»

Pour Hadama Traoré, qui se dit « menacé et insulté » depuis qu’il s’essaye à la politique, « trop, c’est trop ».

« Je fais peut-être 1m89, mais j’ai une femme et trois enfants. Depuis quelque temps, quand je suis sur un déplacement, ma femme me dit de faire attention, de l’appeler toutes les heures pour lui dire que ça va bien, de la rassurer… Cela m’attriste », résume-t-il.

Source et article complet : Le Parisien

Hadama Traoré se prépare dans la course à l’élection présidentielle de 2022

Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche et militant à Aulnay-sous-Bois, annonce son objectif d’être candidat à l’élection présidentielle de 2022. Appuyé par différents militants de Seine-Saint-Denis et comptant sur son réseau pour obtenir les 500 parrainages nécessaires pour être candidat, M. Traoré souhaite faire bouger les lignes.

S’il parvient à obtenir les 500 parrainages, il serait intéressant de savoir quels seront les candidats les plus impactés avec un transfert de voix à destination du candidat LREEM.

Hadama Traoré annonce la marche de l’espoir pour rejoindre Marseille à Aulnay-sous-Bois

Le leader de La Révolution Est en Marche annonce qu’une marche, au départ de Marseille, démarrera le 2 juin pour rallier, en plusieurs étapes, la ville d’Aulnay-sous-Bois, à savoir la place centrale du quartier de la Rose des Vents, près du Galion.

Cette marche a pour objectif de montrer que la France est cosmopolite, plurielle et indivisible. Les « marcheurs » vont passer par des villes et des villages pour fédérer la France citadine et la France rurale.

Des questions en suspens concernant la démolition du Galion à Aulnay-sous-Bois

Depuis 2017, l’association FORCE CITOYENNE est intervenue autour de sujets concernant le Galion.

Nous avons dans un premier temps été contactés au sujet de l’organisation du marché de la Rose des vents. Nous avons depuis effectué plusieurs rencontres avec vos services qui ont entre autres conduites aux mesures suivantes :

  • Le déplacement des stands qui se trouvaient aux pieds des immeubles
  • La mise en place de buttes pour réguler le passage des véhicules
  • Une réunion d’information publique en présence du PDG de Mandon
  • Une réunion avec tous les acteurs liés à l’organisation du marché de la Rose des vents en présence de l’élu au commerce Mr PALLU

Nous avions en parallèle été contactés par les locataires restants sous le GALION. Nous les avons accompagnés et ils ont tous été relogés. Cela a été possible avec un travail en transparence avec Mme Baglan, responsable administrative chez 1001 Vies Habitat (précédemment Logement francilien).

De même nous avons apporté nos services aux locataires commerciaux et reçus par Fadela BENRABIA adjointe du préfet et Pascal POPELIN le directeur général de la Sequano (aménageur du département). Les locataires commerciaux ont alors pu obtenir des indemnités beaucoup plus en accord avec leur ancienneté.

Initialement la majorité des locataires commerciaux souhaitaient avoir une enseigne sur la nouvelle place commerçante. Les commerçants nous avaient affirmé que cela leur a été refusé car leurs magasins étaient dits « communautaires » ; cela n’allant pas avec la politique décidée sur la nouvelle place. Une plainte a même été déposée.

Les accords passés entre la municipalité et l’entrepreneur Immo Mousquetaire mis en corrélation avec la politique du « non communautaire » nous ont laissés perplexes. Nous avons alors été reçus par M. CHASSAT directeur du cabinet du maire tandis que les commerçants étaient reçus par Naguib BENLARBI le 7 décembre 2017. Aucune réponse n’a pu nous être donnée.

Toutes ces sollicitations ont selon nous mis en lumière des dysfonctionnements autour du Galion ; nous poussant à nous y intéresser en profondeur. Nous nous opposâmes alors à sa destruction considérant entre autre qu’il pouvait être réhabilité pour que le plus grand nombre en jouisse. La procédure judiciaire est toujours au en cours.

Nous sommes natifs de la ville d’Aulnay sous-bois. La plupart des cadres de l’association sont issus du quartier de la Rose des vents. Nous avons des préoccupations légitimes. Nos dernières interrogations en date concernent :

  • Le sort de l’Eglise Saint Joseph qui y réside encore : sera-t-elle amputée d’une partie ?
  • L’implication d’Aulnaysiens et d’Aulnaysiennes dans le projet de reconstruction du Galion : nous aimerions que des acteurs aulnaysiens puissent être sollicités (pour la destruction comme pour la reconstruction). Cela participerait à créer de l’emploi peut-être pour la jeunesse.
  • Quels types de logement seront construits à la place du galion et combien de cellules commerciales ?
  • Comment seront sélectionnés ceux qui seront dans les éventuelles cellules commerciales ?
  • S’il est prévu de favoriser l’accès à la propriété, vous êtes-il possible de faire en sorte que 100% des nouveaux propriétaires soient des Aulnaysiens ? Nous sommes d’avis que pour que la ville change, les Aulnaysiens doivent participer.

Dans l’attente de vous lire, en espérant trouver réponses à nos questions qui sont également celles de nombreux Aulnaysiens.

Je vous prie de croire en l’expression de ma considération distinguée.

Hadama Traoré, Directeur général de l’association Force Citoyenne

Hadama Traoré exige le remboursement…..article retiré à la demande d’une lectrice

 

A la demande d’une lectrice de votre blog, cet article à été retiré.

Veuillez nous en excuser.

Hadama Traoré s’adresse au premier ministre concernant Mickaël Harpon et la gestion dramatique de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Bonjour Mr Le premier ministre,
Je m’appelle Hadama TRAORÉ et je suis le co-fondateur d’un mouvement citoyen et politique nommé « La révolution est en marche ». Je le décris comme un mouvement philosophique basé sur la « métaphysique politique ».

Depuis janvier 2018, nous alertons le président de la république sur la gestion dramatique de la ville d’Aulnay-Sous-Bois, par le Maire LR, Mr Bruno BESCHIZZA. 

Suite à la réponse négative du président de la république, nous nous sommes tournés vers vous en votre qualité de chef du gouvernement. Je vous ai notamment sollicité au sujet des agissements de certains policiers en désaccord avec le code de déontologie et l’exemplarité que requiert le métier. Je vous avais transmis des propositions à mon sens élaborées, afin de travailler sur un rapprochement police – population. Vous m’avez répondu et je vous en remercie.

Lors de l’affaire « Mickaël HARPON », le mouvement LREEM a été contacté par la « communauté des sourds et malentendants ». Ils nous ont certifiés que Mickaël HARPON n’était pas une personne radicalisée. Nous avons rencontré plusieurs de ses proches, dont une policière en activité à la préfecture de police de Paris. Très proche de lui, elle nous a confirmé ce que les sourds disent à propos de Mickaël HARPON et notamment son mal être à cause du traitement qu’il subissait au travail.

Au vu des éléments que nous avions en notre possession,  mais également compte tenu de notre encrage sur le territoire Français et de l’attente des personnes sourdes et malentendantes que nous accompagnons depuis 3 ans, nous nous devions de prendre position. Nous avons choisi d’intervenir au nom de la liberté d’expression. J’ai souhaité mettre en place une mobilisation qui nous a été interdite. Et pourtant les motifs en avaient été clairement exprimés auprès de la préfecture et ce n’était en rien pour défendre un crime.

J’ai par la suite été interpellé à tort le mercredi 8 octobre 2019 vers 18h pour apologie du terrorisme devant mes proches.

À ma sortie de garde à vue, j’ai été atteint psychologiquement. Noirci, dénigré et calomnié par tous nos partenaires. S’en est même suivi des désaccords avec mes proches. Pour me relever j’ai dû puiser dans ma croyance aux valeurs de la nation française mais également dans la force du droit.

Le 30 octobre 2019, Jean-Charles Brisard, directeur du Centre d’analyse du Terrorisme, annonce que la piste d’un attentat terroriste est exclue. Je vous ai alors sollicité afin d’être réhabilité. Vous m’avez répondu en m’affirmant que le ministre de l’intérieur Mr CASTANER sera mis au courant. Cette demande a bien été portée auprès de Mr CASTANER et de nouveau je tiens à vous en remercier.

Cependant, la réponse de Mr CASTANER n’était pas à la hauteur du préjudice que j’ai subi. Elle est même pour moi incompréhensible. Mr CASTANER disposait en sa possession de tous les éléments prouvant notre véritable intention. Mr CASTANER en date du 8 octobre 2019, s’était permis d’effectuer un message incendiaire lourd de conséquence. Mon avocate Maître SCEMAMA a renvoyé une lettre dans le but d’avoir une audience avec Mr CASTANER. Il était question de discuter des répercussions de son message sur Facebook.

Depuis Mr Jean MESSEHA, le porte-parole du Rassemblement National s’est permis de me qualifier de criminel. Mr Bruno BESCHIZZA le Maire de la ville d’Aulnay sous-bois en pleine campagne électorale pour les municipales, où j’étais candidat, a fait allusion au fait que j’ai été arrêté pour apologie du terrorisme.

Je sais que vous êtes actuellement près des français et françaises afin que nous sortions d’une crise sanitaire sans précédent. Malheureusement, je suis dans l’obligation de vous solliciter car j’ai besoin d’être réhabilité politiquement pour me présenter à la présidentielle 2022. J’en appelle à votre vœu de protéger l’ensemble des Français que ce soit dans le cadre d’une crise sanitaire ou suite à la désinformation politique. 

Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire en l’expression de ma haute considération.

Ps : Le lien amazone de mon livre écrit suite à ma mise en garde à vue pour apologie du terrorisme. Mon livre se nomme « je les accuse de désinformation » :

https://www.amazon.fr/BANLIEUES-ACCUSE-DESINFORMATION-HADAMA-TRAORE/dp/B084DGX144

Hadame Traoré annonce un recours électoral à Aulnay-sous-Bois pour non respect des règles

Selon Hadama Traoré, les lois électorales L.49 et L.50 n’auraient pas été respectées à Aulnay-sous-Bois. En effet, toujours selon Hadama Traoré, un agent municipal aurait distribué des tracts de propagande pendant la trêve électorale.
Un recours est donc en train de se construire pour annuler cette élection. Hadama Traoré est colistier sur Démocratie Participative.

Résultats de la consultation : Pour qui irez-vous voter aux municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois ?

Ce soir s’achève la campagne pour le 1er tour des élections municipales 2020. Le blog Aulnaycap, totalement neutre et indépendant, n’a pas ménagé ses efforts pour permettre aux Aulnaysiens – et pas seulement – d’en savoir plus sur les listes, les candidats, les programmes. Aulnaycap a été le seul blog transparent et ouvert à toutes les sensibilités avec l’interview des différents candidats (seul 1 a refusé), la diffusion des tracts et la volonté à tout un chacun de s’exprimer au travers des commentaires.

Aulnaycap a aussi été le seul blog à vous proposer une consultation pour le 1er tour des élections municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois. Vous avez été 266 votants uniques à y participer.

Au regard des résultats, 4 listes semblent prendre le dessus :

  • En tête arrive Vivre Aulnay avec Bruno Beschizza, 23,68% des voix
  • Arrive ensuite Aulnay En Commun avec Alain Amédro, 22,56% des voix
  • Aulnay plus fière, plus forte avec Benjamin Giami, 18,8% des voix
  • Démocratie représentative avec Raoul Mercier et Hadama Traoré, 15,79% des voix.

  Bien entendu, il s’agit de l’avis d’une petite partie de notre audience qui a souhaité se prêter au jeu. Cela montre que nos lecteurs sont de toutes tendances.

Ci-dessous les résultats : 

Hadama Traoré porte plainte contre le maire d’Aulnay-sous-Bois pour avoir perdu sa page Facebook

Le 7 mars 2020, Bruno BESCHIZZA, le maire sortant de la ville d’Aulnay-sous-bois, qui est candidat et chef de file sur une liste LR, a instrumentalisé et endoctriné deux frères de coeur dans une bassesse politique honteuse. En effet, ils ont fait fermer notre outil de travail, et la page Facebook du peuple qui se nommait « la révolution est en marche nationale« . Cette page avait plus de 40.000 followers et plus de 10 millions de vues.

Depuis le 10 mars 2020, nous avons plus de nouvelle de Valentin BREBAN. Afin de se protéger, nous étions dans l’obligation de nous protéger et de porter plainte (voir photos). Si vous avez des nouvelles de Valentin BREBAN hésitez pas à nous contacter au 0631073728.

La politique politicienne use de tous les moyens pour arriver à leur fin. La majorité silencieuse a le devoir de se faire entendre ce dimanche 15 mars 2020. Ne votez pas pour nous. VOTEZ pour vous. Amour, paix et dignité. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré

 

 

Hadama Traoré contre plusieurs personnalités à Aulnay-sous-Bois rappelle ses victoires judiciaires

De nombreux Aulnaysiens ont pu prendre connaissance d’un tract de l’équipe de Hadama Traoré concernant son non-lieu sur l’une des nombreuses affaires judiciaires intentées à son encontre par Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois.

Vous pouvez prendre connaissance de l’acte judiciaire ici, et d’une photo ci-contre qui le montre lutter contre plusieurs personnalités à Aulnay.  

%d blogueurs aiment cette page :