Archives du blog

Les copropriétaires de La Morée à Aulnay-sous-Bois s’organisent derrière Hadama Traoré

Afin de préparer au mieux la future rencontre avec le service habitat de la ville d’Aulnay-sous-Bois et l’opérateur Citémetrie, les membres du mouvement La Révolution Est En Marche (LREEM) a réuni 43 copropriétaires munis de leur acte notarié. En effet, le leader Hadama Traoré et son équipe ont effectué une cartographie des places de parking. Ils se sont appuyés sur les numéro de la place de parking qui figurent sur leur acte notarié.

LREEM lutte pour conserver les places de parking des copropriétaires de la résidence la Morée. Hadama Traoré dit bravo aux copropriétaires de la résidence la Morée en soulignant que cette 3ème réunion publique est une réussite. Pour lui, la révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

La copropriété de la Morée à Aulnay-sous-Bois, le nouveau combat prioritaire d’Hadama Traoré

Depuis janvier 2020, le mouvement La Révolution Est En Marche (LREEM) dénonce la mauvaise gestion de la copropriété de la Morée à Aulnay-sous-Bois. Les revendications des copropriétaires sont simples :

Pour le moment, Hadama Traoré et son mouvement ne sont pas pris en considération par l’administrateur judiciaire nommé par le président du tribunal judiciaire de Bobigny. Nombre de copropriétaires vont se voir spolier leur place de parking, tout en sachant que chaque copropriétaire a dû payer 3000€ pour les travaux de réhabilitation.

Hadama Traoré donne rendez-vous le mardi 16 février, de 11h à 15h, devant le cabinet Bleriot qui se situe au 26 chemin de la Madeleine  à BOBIGNY

LREEM a effectué une réunion avec les copropriétaires de la résidence la Morée au pied de l’immeuble du 4 rue Ambourget. Une pétition a été distribuée et signée par les habitants, cette pétition sera remise au directeur général des services de la ville d’Aulnay-sous-Bois le 17 février.

Un père de famille d’Aulnay-sous-Bois nettoie gratuitement le parking de l’ancien cimetière d’Aulnay-sous-Bois

Suite de ma vidéo concernant le parking neuf de l’ancien cimetière j’ai pris mes responsabilités en tant que père de famille, aulnaysien et chef d’entreprise dans le domaine de la propreté.

En effet nos enfants ne peuvent pas trouver sur leur chemin des capsules de gaz hilarants, canette de bière …..

En termes d’impacts, cela peut engendrer un mimétisme de nos enfants j’ai pris mes responsabilités en nettoyant le parking pour nos enfants , pour les aulnaysien et pour ma ville.

Disponible pour trouver des solutions car le constat est je pense un dysfonctionnement au niveau de l’organisation et des poubelles à installer à la proportion du parking.

Source : #SLAPC

Vidéo : Impressionnant vol de sac à main sur le parking O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

Samedi dernier, vers 21h, un homme a volé le sac à main d’une cliente qui rangeait ses courses. Elle a ainsi perdu tous ses papiers d’identité.

Tel un renard, l’individu s’est approché du véhicule discrètement sans se faire prendre et est parti…comme un voleur !

Un complice se cachait derrière l’un des murs porteurs. Si vous reconnaissez cet individu, un ami de la victime promet une récompense.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour prendre connaissance de la vidéo.

Place Abrioux née de la destruction de la place Camélinat à Aulnay-sous-Bois partie 1

Débaptiser la place Camélinat pour honorer l’un de nos anciens maires fût un acte de rupture délibéré avec les personnalités du passé qui ont pourtant porté les valeurs humanistes et fraternelles si chères à de nombreux Aulnaysiens …

Faire sans états d’âme ni scrupules table rase du passé et de ses figures marquantes pour les évolutions et le bien être qu’ils ont apporté à leurs contemporains, signe bien là la volonté d’installer l’oubli des personnes qui sont à l’opposé de la nouvelle idéologie portée par un maire  qui n’avait jamais habité Aulnay, mais qui y fut parachuté par l’un des mentors de son parti….

Et pour bien acter la rupture avec ce passé si dérangeant pour une droite dure qui ne cherche qu’à honorer les siens  en reléguant aux oubliettes les contributeurs d’autres sensibilités politiques, Les tilleuls centenaires qui avaient prospéré tranquillement sur cette place ont été violemment arrachés à leur terre et déracinés sans ménagement, en dépit de tous leurs amoureux et défenseurs….. qui se sont battus en vain pour les protéger !

Voici une vue du chantier remplaçant feu la place Camélinat et ses regrettés tilleuls centenaires. Vous pouvez apercevoir au fond à droite l’immeuble de 6 étages en construction.

Ci dessous le même chantier à une autre étape de sa construction. La terre pleine a été excavée et remplacée par du béton. Voilà pourquoi on ne pourra plus jamais y planter des arbres ! Espérons néanmoins que les eaux de pluie les jours de gros orages n’iront pas inonder les constructions et pavillons environnants….

Ci-dessous quelques images prises le 11  juin 2020 sous différents angles de la place achevée  :

Vue sur le collège restauré et rénové :

Source : article rédigé par Catherine Medioni. Suite de l’article à paraître prochainement

Une dalle de parking au Gros Saule à Aulnay-sous-Bous risque de s’effondrer à cause d’incivilités

Une habitante du quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois nous informe qu’une dalle qui forme la couverture d’un parking sous-terrain place du Docteur Laennec risque de s’effondrer. La cause : une barrière sensée protéger l’accès reste ouverte et des automobilistes peu scrupuleux en profitent pour faire stationner leur véhicule sur cette dalle.

Notons que cette barrière serait sous la juridiction du bailleur 3F et que le parking appartient à la copropriété de 6 bâtiments gérés par le syndic Copro2A de Villemomble. La dalle quant à elle appartiendrait à la Mairie.

Malgré les efforts entrepris par des riverains de sécuriser les lieux, cette barrière est restée ouverte depuis plus de 2 mois. Le gros danger vient que cette dalle a été construite pour protéger le parking souterrain, mais pas pour supporter le poids de véhicules. Les risques d’effondrement sont donc bien réels. La Mairie et le gardien 3F ont été alertés depuis 2 mois de cette situation mais personne ne bouge.

Si jamais le drame arrive, qui sera responsable ?

La coupe est pleine avec les projets au profit des promoteurs à Aulnay-sous-Bois !

Certains se sont étonnés qu’Aulnay Environnement n’ait pas publié immédiatement de communiqué après la publication par panneau d’un projet de parking rue du docteur Roux.

C’est que nous sommes las d’être à chaque fois confrontés à un double discours et à une politique d’enfumage systématique. Après l’annonce  tonitruante dans le bulletin municipal d’un projet de Charte de l’arbre,  il a fallu attendre 6 mois pour que soit convoquée la première réunion. Si l’on ne compte pas l’élu et les responsables administratifs, elle ne rassemblait qu’une demi-douzaine d’Aulnaysiens. Le powerpoint qu’on nous a présenté indiquait dès l’introduction que l’esprit du projet était prioritairement d’associer les Aulnaysiens à la politique d’abattage des arbres du patrimoine communal. Nous avons claqué la porte, trop conscients d’être en présence d’une manœuvre électorale, à 3 mois des élections. Il paraît que d’autres sujets ont été abordés. Mais comme la pratique est de ne jamais communiquer par avance de documents écrits détaillant l’ordre du jour pour permettre aux participants à une réunion de préparer les travaux, nous n’en savons rien. Il est évident que le projet de parking, qui suppose l’abattage d’un certain nombre d’arbres, même sans valeur patrimoniale, et qui va aboutir à une imperméabilisation partielle de cette parcelle, aurait dû être soumis prioritairement à la réflexion de ce groupe de travail.

Nous sommes las de constater que tant de choses à Aulnay se font non dans l’intérêt des habitants actuels, mais au profit des promoteurs. Ainsi ce parking est de l’aveu même de la première adjointe conçu pour les riverains. Or il s’agit là d’un quartier encore majoritairement pavillonnaire, où la plupart des maisons sont dotées d’un garage. Et dans la rue, une partie des places de stationnement reste vacante une bonne partie du temps. Il n’est que trop évident que ce parking sera d’abord un argument de vente pour séduire les futurs habitants du projet immobilier prévu juste en face, un projet énorme qui va entraîner la disparition d’un beau et grand pavillon et de quelques arbres magnifiques : sans doute 2 gros immeubles de 5 étages, représentant 3000 m2 de logements.

Nous sommes las qu’on nous chante sur tous les tons l’« Esprit village » alors qu’on laisse partout disparaître les jardins au profit du béton. Nous sommes las d’entendre la propagande municipale nous seriner   qu’ « Aulnay est une ville où il fait bon vivre » alors que les déplacements des piétons sont de plus en plus difficiles et la circulation automobile de plus en plus intense, parce que l’ordre des priorités dans l’aménagement de la ville a été : faire d’abord un PLU donnant toute liberté aux promoteurs, avant de lancer une réflexion sur la circulation automobile avec l’idée aberrante de décourager la circulation de transit, ce qui a abouti à complexifier et à rallonger les parcours sans faire diminuer le nombre de véhicules, pour entamer finalement 3 mois avant les élections une réflexion sur la « circulation douce », alors que les aménagements comme celui du pont de la Croix Blanche ont conduit à en rendre la traversée encore plus dangereuse pour les cyclistes. Qui peut croire que le sort des piétons sera un jour sérieusement pris en compte par cette équipe ?

Nous sommes las de ne recevoir sur des projets essentiels de transformation du paysage urbain que des messages de propagande, sans que jamais les habitants soient associés en amont à leur conception et qu’ils puissent faire part de leur « expertise d’usage ». Nous sommes las de constater que les dirigeants de cette ville soient prioritairement soucieux d’honorer, non un citoyen qui soit l’honneur de la ville mais, trahissant ainsi leur idéal de gouvernance, un personnage de l’histoire de France exemple achevé du pouvoir personnel qui a étouffé la démocratie et la liberté d’expression. Et qui a rétabli l’esclavage !

 Nous sommes las du mépris, de la propagande et du mensonge par omission.

Source : communiqué Aulnay Environnement

Mais pourquoi se gare t-on n’importe comment à Aulnay-sous-Bois ?

S’il est vrai qu’il n’est pas évident de se garer à Aulnay-sous-Bois notamment dans le centre-gare et à proximité du boulevard de Strasbourg, il est toujours possible de récupérer un emplacement libre – et gratuit – dans l’une des nombreuses rues pavillonnaires du sud de la ville.

Et pourtant, beaucoup encore mettent leur voiture sur un emplacement non autorisé, pour gagner quelques mètres et éviter de la marche pourtant bénéfique. Est-ce par paresse ou par manque de temps que certains conducteurs se montrent si peu scrupuleux ?

L’ancien élu en charge des transports (PS) Bruno Defait a pris une photo récemment montrant à quel point certains automobilistes adoptaient une attitude peu scrupuleuse notamment vis-à-vis des piétons.

Aulnay Environnement : Et vive les parkings souterrains !

Ces derniers jours bien des passants ont dû se poser cette question Route de Bondy ?

Est-ce la démolition de ce pavillon depuis longtemps abandonné, un temps squatté, qui commence ?

Pour  comprendre,  imaginons  ce  quartier  de  notre  ville  fonctionnant comme un  écosystème,  avec des éléments vivant en harmonie : des pavillons avec jardins, de nombreux arbres sur la voie publique et sur les terrains privés, quelques immeubles de grande hauteur. Un paysage urbain stabilisé depuis des décennies. Mais le plus important, c’est ce qu’on ne voit pas : une nappe phréatique à faible profondeur, des couches sensibles à la dissolution du gypse. Un sous-sol qui ne demande qu’à se transformer en gruyère…

Or  voilà  que  ce  fragile   équilibre est  rompu  par  l’arrivée  d’une  espèce  invasive  et    particulièrement dangereuse : l’immeuble de grande hauteur avec parking souterrain, souvent à deux niveaux de sous-sol. Bloquée par le cuvelage, l’eau souterraine va s’accumuler alentour, sous les pavillons. La dissolution du gypse va s’accélérer, la menace d’effondrement se profiler. C’est ce qui s’est passé au 37 route de Bondy.

Le 37, depuis l’arrivée juste en face de l’immeuble de 6 étages avec son parking souterrain, menaçait de s’effondrer. Que faire ? Appliquer la méthode Shadock, bien sûr ! Pomper !

Remarquons que tous les réalisateurs de parkings souterrains sont les dignes héritiers des Shadocks : dans tous les parkings, on pompe !

Conséquence : on remplace de l’eau saturée en gypse par de l’eau qui ne demande qu’à en faire autant.

Et la dissolution du gypse continue de plus belle !

Et que fait l’eau qui ne parvient pas à pénétrer dans les failles des parkings ? Elle va chez les voisins !

Et la zone de dissolution du gypse continue de s’étendre !

Et que va-t-il se passer pour les riverains de l’énorme cuvelage du parking souterrain de l’ex-place Camélinat auquel s’ajoute celui du gros immeuble « Villa Trevi » ?

Et vive les parkings souterrains et la dissolution du gypse !

Vision d’apocalypse ? Fantasme ? Que les sceptiques consultent l’article du Parisien : « Soudain un trou s’est formé dans le jardin » ! http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/soudain-un-trou-s-est-forme-dans- le-jardin-02-09-2014-4102879.php

On y apprendra que le comblage du trou est à la charge des propriétaires. Ce n’était pas dans une contrée exotique, mais chez nos voisins, à Sevran.

Conclusion pour les propriétaires de pavillons en « zone de centralité » : vendez au plus vite, partez n’importe où ailleurs, avec pour devise celle des élus et des promoteurs : après nous, le déluge !

Source : communiqué Aulnay Environnement

Le nouveau parking rue des Ecoles à Aulnay-sous-Bois

Dans le cadre de l’aménagement prochain de la Place Jean-Claude Abrioux, un parking a été aménagé sur le site de l’ancienne Perception, au 20 rue des écoles. Dans le cadre de cet aménagement, un espace végétalisé a été créé et une fresque murale a été confectionnée durant les vacances de printemps par l’association VNR.

La ville a ainsi créé sur ce site 23 places de stationnement pour voitures et 8 places pour vélos.

Source : ville d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :