Publicités

Archives du blog

Mais pourquoi se gare t-on n’importe comment à Aulnay-sous-Bois ?

S’il est vrai qu’il n’est pas évident de se garer à Aulnay-sous-Bois notamment dans le centre-gare et à proximité du boulevard de Strasbourg, il est toujours possible de récupérer un emplacement libre – et gratuit – dans l’une des nombreuses rues pavillonnaires du sud de la ville.

Et pourtant, beaucoup encore mettent leur voiture sur un emplacement non autorisé, pour gagner quelques mètres et éviter de la marche pourtant bénéfique. Est-ce par paresse ou par manque de temps que certains conducteurs se montrent si peu scrupuleux ?

L’ancien élu en charge des transports (PS) Bruno Defait a pris une photo récemment montrant à quel point certains automobilistes adoptaient une attitude peu scrupuleuse notamment vis-à-vis des piétons.

Publicités

Aulnay Environnement : Et vive les parkings souterrains !

Ces derniers jours bien des passants ont dû se poser cette question Route de Bondy ?

Est-ce la démolition de ce pavillon depuis longtemps abandonné, un temps squatté, qui commence ?

Pour  comprendre,  imaginons  ce  quartier  de  notre  ville  fonctionnant comme un  écosystème,  avec des éléments vivant en harmonie : des pavillons avec jardins, de nombreux arbres sur la voie publique et sur les terrains privés, quelques immeubles de grande hauteur. Un paysage urbain stabilisé depuis des décennies. Mais le plus important, c’est ce qu’on ne voit pas : une nappe phréatique à faible profondeur, des couches sensibles à la dissolution du gypse. Un sous-sol qui ne demande qu’à se transformer en gruyère…

Or  voilà  que  ce  fragile   équilibre est  rompu  par  l’arrivée  d’une  espèce  invasive  et    particulièrement dangereuse : l’immeuble de grande hauteur avec parking souterrain, souvent à deux niveaux de sous-sol. Bloquée par le cuvelage, l’eau souterraine va s’accumuler alentour, sous les pavillons. La dissolution du gypse va s’accélérer, la menace d’effondrement se profiler. C’est ce qui s’est passé au 37 route de Bondy.

Le 37, depuis l’arrivée juste en face de l’immeuble de 6 étages avec son parking souterrain, menaçait de s’effondrer. Que faire ? Appliquer la méthode Shadock, bien sûr ! Pomper !

Remarquons que tous les réalisateurs de parkings souterrains sont les dignes héritiers des Shadocks : dans tous les parkings, on pompe !

Conséquence : on remplace de l’eau saturée en gypse par de l’eau qui ne demande qu’à en faire autant.

Et la dissolution du gypse continue de plus belle !

Et que fait l’eau qui ne parvient pas à pénétrer dans les failles des parkings ? Elle va chez les voisins !

Et la zone de dissolution du gypse continue de s’étendre !

Et que va-t-il se passer pour les riverains de l’énorme cuvelage du parking souterrain de l’ex-place Camélinat auquel s’ajoute celui du gros immeuble « Villa Trevi » ?

Et vive les parkings souterrains et la dissolution du gypse !

Vision d’apocalypse ? Fantasme ? Que les sceptiques consultent l’article du Parisien : « Soudain un trou s’est formé dans le jardin » ! http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/soudain-un-trou-s-est-forme-dans- le-jardin-02-09-2014-4102879.php

On y apprendra que le comblage du trou est à la charge des propriétaires. Ce n’était pas dans une contrée exotique, mais chez nos voisins, à Sevran.

Conclusion pour les propriétaires de pavillons en « zone de centralité » : vendez au plus vite, partez n’importe où ailleurs, avec pour devise celle des élus et des promoteurs : après nous, le déluge !

Source : communiqué Aulnay Environnement

Le nouveau parking rue des Ecoles à Aulnay-sous-Bois

Dans le cadre de l’aménagement prochain de la Place Jean-Claude Abrioux, un parking a été aménagé sur le site de l’ancienne Perception, au 20 rue des écoles. Dans le cadre de cet aménagement, un espace végétalisé a été créé et une fresque murale a été confectionnée durant les vacances de printemps par l’association VNR.

La ville a ainsi créé sur ce site 23 places de stationnement pour voitures et 8 places pour vélos.

Source : ville d’Aulnay-sous-Bois

Un automobiliste d’Aulnay-sous-Bois tué à Argenteuil pour un différent de parking

Un homme de 34 ans est décédé dimanche soir après avoir été renversé par un automobiliste avec qui il avait eu un différend sur le boulevard Jean-Allemane.

Le déroulé des faits reste flou

Un incident qui exaspère le conducteur de la Mercedes. Il suit alors l’autre automobiliste sur le boulevard et entend bien s’expliquer avec lui. Son « chauffard » s’arrête quelques centaines de mètres plus loin, et stationne sur un parking, près d’un magasin d’archerie. La Mercedes se range un peu plus loin, son conducteur descend… un cric à la main. Il se prépare manifestement à une explication musclée. Les deux hommes, qui sont tous deux descendus de voitures, se font face. Mais aucun coup n’est échangé.

L’enquête devra déterminer avec précision ce qui s’est ensuite déroulé. De nouveau installé au volant de sa Citroën, l’auteur enclenche la première et démarre en trombe. Les pneus crissent, le véhicule bondit en avant et percute de plein fouet le second conducteur, dont la tête heurte le pare-brise, puis le sol. L’automobiliste prend la fuite, laissant sur place la victime. Celle-ci sera retrouvée inanimée, son pronostic vital engagé. Le cric encore à côté de lui. La victime, qui demeurait à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), dont l’épouse attendait son retour dans la voiture, décédera le dimanche soir des suites de ses blessures.

Le suspect s’est dit paniqué et parle d’un accident

Saisis de l’affaire, les policiers de la sûreté départementale ont tout d’abord retrouvé le Citroën Nemo stationné un peu plus loin. La voiture dont le pare-brise est étoilé, un phare cassé, se révèle être utilisée par plusieurs personnes. L’enquête permettra cependant d’identifier celui qui était au volant au moment des faits. Il s’agit d’un homme de 29 ans qui habite à Argenteuil. Il a été placé en garde à vue mardi soir.

Selon le suspect, le drame était accidentel. Il a expliqué avoir accéléré et pris la fuite dans un état de panique, ayant peur d’une agression. D’après lui, s’il a bien eu conscience qu’un choc s’était produit lorsqu’il a démarré, c’est celui du cric contre son pare-brise. Autant d’éléments que l’enquête qui se poursuit devra vérifier. Une expertise devra notamment préciser la vitesse de la Citroën au moment de l’impact et la distance parcourue.

Source et article complet : Le Parisien

Lettre d’Aulnay Environnement à Bruno Beschizza concernant le parking Place Jean-Claude Abrioux

Monsieur le Maire,

Nous vous prions de bien vouloir reconsidérer le projet de parking souterrain sous la place Jean-Claude Abrioux, anciennement Camélinat.

En effet, depuis que ce projet a été lancé, une autre possibilité de rendre la place aux piétons est  apparue : la libération du terrain de l’ancienne perception rend envisageable l’édification d’un parking en silo. Sur trois niveaux, il permettrait de remplacer avantageusement les 42 emplacements de parking de la place.

Cela éviterait la disparition des tilleuls centenaires, la mise en danger économique des derniers commerces de la place en raison des travaux, la mise en danger par la nappe phréatique des fondations des immeubles qui entourent la place, la mise en danger des enfants du collège et des futures écoles dont les déplacements se feraient au voisinage de la rampe d’accès du parking.

Enfin il nous semble qu’un parking en silo serait d’un coût bien moindre pour les finances de la commune, et nous épargnerait des arbitrages dont bien des services ou investissements plus profitables aux Aulnaysiens feraient les frais.

Nous vous serions reconnaissants, Monsieur le Maire, en étudiant sérieusement cette nouvelle possibilité, de montrer à vos administrés que vous êtes soucieux de satisfaire leurs attentes, leur confort de vie, la sécurité de leurs biens et de leurs enfants, conformément à votre engagement d’une « Aulnay respectueuse » qui vous a valu d’accéder à la tête de notre ville.

Dans l’espoir que vous entendrez notre demande, veuillez croire, Monsieur le Maire, à nos salutations respectueuses.

Source : communiqué Aulnay Environnement

Note : Aulnay Environnement invite tous les Aulnaysiens sensibles aux dangers du projet de parking souterrain à reproduire et envoyer cette lettre-modèle au Maire. Cee problème dépasse le cercle des 160 adhérents d’Aulnay Environnement.

Aulnay Environnement demande de revoir le projet d’aménagement de la place Jean-Claude Abrioux

Aulnay Environnement souhaite installer un parking aérien paysager en lieu et place de l’ancienne trésorerie, mais aussi éviter le parking souterrain envisagé par la municipalité, car cela pourrait avoir des conséquences graves sur les bâtiments alentours.

Tout le détail dans une lettre adressée au Maire accessible en cliquant sur l’image ci-contre.

Le parking souterrain de la place Abrioux, les Aulnaysiens n’en veulent pas !

Décidé sans aucune concertation avec les habitants, ce projet est nuisible à de nombreux titres :

  • Il coûte très cher à la commune (5 millions d’Euros), alors que des économies drastiques sont réalisées sur les services à la population
  • il est anti-économique : on peut douter que sa gestion dans le cadre de la délégation de service public soit rentable, les deux autres parkings souterrains de la ville étant toujours en partie vides. Le déficit d’exploitation sera à la charge de la ville. (revoir les reportages de la télévision !)
  • il est anti-environnemental : un énorme cuvelage va s’ajouter à ceux des parkings souterrains des nouveaux immeubles qui poussent un peu partout. Les risques d’inondation en seront augmentés. La plupart de ces sous-sol sont inondés et nécessitent un pompage continu.
  • il est anti-patrimoine arboré : ce projet commencera par l’abattage des tilleuls centenaires, qui font l’agrément de la place.
  • Il est contraire à la recherche de sécurité sur la place : les rampes d’accès et de sortie empièteront sur l’espace piétonnier et leur sortie se fera sur un espace parcouru par des centaines d’enfants lors des débuts et des fins des cours. Et que dire de la discrétion offerte à tous les trafics ?

Certes, rendre la place aux piétons paraîtra une intention louable. Mais en quoi ce parking souterrain peut-il revivifier le commerce, alors que l’arrêt-minute sera devenu beaucoup plus difficile, à cause des voitures-ventouse qui ne manqueront pas de bloquer les rares places en surface ?

Une solution alternative est possible :

  • un parking-silo à plusieurs étages sur l’emplacement de la perception qui va être démolie.
  • On peut imaginer que les architectes d’aujourd’hui sauront concevoir un bâtiment esthétiquement satisfaisant.

Cette solution présente de nombreux avantages :

  • Moins coûteuse, sans conséquence sur la circulation des eaux souterraines et sur le patrimoine de la place, elle n’injurie pas l’avenir. Si d’aventure nos descendants parviennent à se détacher de la dépendance à l’automobile, il sera bien plus aisé de reconvertir ce type de bâtiment que de reboucher un énorme trou.

Et ne soyons pas dupes !

Ce parking n’est pas fait pour les Aulnaysiens d’aujourd’hui !

il s’intègre à un programme spéculatif destiné à satisfaire un promoteur spécialisé dans l’immobilier de luxe !

Il permettra surtout aux nouveaux habitants de garer leur 2e voiture !

N’imaginons pas non plus que ce parking soit fait pour le personnel de l’hôpital : aucun contact n’a été pris avec les représentants du personnel, majoritairement féminin.

Et qui voudra y descendre à toute heure du jour ou de la nuit ?  

Source : communiqué Aulnay Environnement

Début d’incendie dans un parking souterrain de la rue Edgar Degas à Aulnay-sous-Bois

pompiers_incendie_vehiculePlusieurs lecteurs nous ont informé que des pompiers sont venus en nombre hier au niveau de la rue Edgar Degas (quartier de la Rose des Vents à Aulnay). Après vérification, il semblerait qu’un incendie d’origine inconnue se soit déclaré à l’intérieur d’un parking souterrain.

Rien de très spectaculaire, puisque l’incendie a été vite maîtrisé, selon plusieurs témoins.

Meurtre dans le centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois à cause d’une jalousie amoureuse

parinor_aulnay

Vidéo

Hier, un homme de 25 ans a succombé à ses blessures suite à un coup de couteau donné par l’ex-ami de sa nouvelle compagne. L’acte s’est déroulé sur le parking du centre commercial O’Parinor. Le rival a donné un coup de couteau en plein coeur et l’homme n’a pu être ranimé par les secours, arrivés 30 minutes après les faits

Le meurtrier a été interpellé chez lui au Blanc-Mesnil, il est actuellement en garde-à-vue dans les locaux du service départemental de la police judiciaire.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny pour homicide volontaire.

Vidéo : Travaux sur le parking du nouveau cimetière d’Aulnay-sous-Bois

travaux_cimetiere_aulnay

Vidéo

Notre correspondante Aurore Buselin vous fait découvrir en vidéo les secrets des travaux sur le parking du Nouveau Cimetière (route de Mitry) en cliquant sur l’image ci-contre.

%d blogueurs aiment cette page :