Archives du blog

L’ordre donné à la police de ne pas intervenir lors d’un match de foot à Aulnay-sous-Bois fait réagir

Le match de football organisé dans le city-stade de la Rose des Vents a non seulement occasionné des nuisances sonores importantes pour les riverains, mais également provoqué des incidents à la fin de la rencontre, lundi soir. Plus de 400 personnes se sont rassemblées autour d’un match non autorisé, sans le respect des consignes sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19.

Alors que des véhicules ont été incendiés, les forces de l’ordre ont eu pour consigne de ne pas intervenir, laissant se faire les larcins, à la plus grande surprise des habitants. Aucune interpellation n’a eu lieu, donnant un sentiment d’impunité pour ces individus chez qui la valeur matérielle n’a que peu d’importance.

Deux poids deux mesures ?

Ce curieux épisode a donné lieu à de multiples remarques sur les réseaux sociaux. Si certains déplorent qu’une partie du territoire Aulnaysien semble désormais hors de contrôle de l’autorité régalienne, d’autres se demandent pourquoi la police est si prompte à donner des amendes aux automobilistes qui font un léger excès de vitesse ou oublient de mettre la ceinture.

Pour d’autres, l’image des gilets jaunes violemment interpellés vient à l’esprit alors que pour d’autres manifestations comme celle de lundi dernier, la police semble un brin laxiste et contemplative.

Le plus grave est que cette manifestation aurait pu déboucher sur un drame, avec des riverains qui auraient pu en venir aux mains avec toutes les conséquences qui vont avec. Pourquoi la police semble t-elle ne plus contrôler la situation dans un quartier d’une ville si proche de Paris, capitale française ?

Deux méthodes qui s’affrontent

Il y a quelques jours, l’ancien commissaire d’Aulnay Vincent Lafon était épinglé dans le journal Le Parisien pour ses méthodes musclées et son tempérament volontaire. Commissaire au moment de l’affaire Théo, Vincent Lafon était connu pour vouloir intervenir et rétablir l’ordre sur la zone qui lui était confiée, quitte à utiliser des méthodes parfois brutales en donnant lieu à des interpellations musclées. Ce profil semblait ne pas plaire à tout le monde, y compris chez les personnalités politiques. Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, avait en effet pris parti en faveur de Théo Luhaka, alors que la première adjointe Séverine Maroun regrettait les interventions des hommes de M. Lafon, qui empêchaient ensuite la police municipale d’intervenir dans le quartier pendant plusieurs jours de peur de représailles.

A l’opposé de cette méthode, la police semble désormais vouée à contempler les dégâts et ne pas intervenir pour éviter tout incident et des émeutes. Est-ce que le quartier en sortira grandi ? Est-ce que la police municipale pourra patrouiller dans le quartier sans être prise à partie ? Est-ce la bonne méthode pour ne pas froisser les jeunes qui, selon toute vraisemblance, souhaitaient exprimer bruyamment leur joie d’une manifestation post-confinement ?

A l’heure où les forces de police sont prises à partie dans les médias suite à l’affaire George Floyd, est-ce que certains quartiers vont définitivement être hors de contrôle, avec toutes les conséquences que cela impliquent ?

Le programme immobilier monstrueux de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

Le Quartier des 3000 verra encore de nouveaux immeubles se construire.

On peut constater sur ces clichés prises en ce début du Mois de Juin 2020, une avancée des travaux, d’un énième projet de bétonnisation, du mandat de Bruno Beschizza.

Ce Programme immobilier face au Parc Robert Ballanger prévoit 4 immeubles de 5 étages.

Ces quartiers extrêmement difficiles sont confrontés a une surpopulation avec des problématiques chroniques  alors a quoi bon, reproduire les erreurs du passés Mr Beschizza ?

NDLR: j’invite l’auteur de cet article, à se faire connaitre et à le signer de son nom.

Source : un lecteur

 

  • Photos: Photos d’illustrations

Le Béton pour le football a sauvé les jeunes de la Cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Alors que les clubs de foot professionnels et amateurs demeurent « fermés » au moins jusqu’au 2 juin prochain, le football de rue a repris, malgré les consignes sanitaires. A la “Cité des 3000”, le terrain municipal situé Rue Edgar Degas en banlieue parisienne, accueille des matches tous les soirs depuis le 11 mai. Mais il ne s’agit pas seulement de football ici : le “Béton” est le cœur social du quartier.

Il est 15h et des poussières. Semaine de déconfinement. A l’angle des rues Edgar Degas et Auguste Renoir , dans un quartier d’Aulnay Sous-Bois (93), se trouve une aire de sport urbain, couverte de goudron mal entretenu, comme on en voit dans toutes les villes de France. Deux paniers de basket. Deux poteaux de foot. Seul signe particulier : à l’entrée du terrain, des rubans de chantier rayés de rouge et de blanc gisent par terre, à moitié déchirés. « La police les avait mis quelques semaines après le début du confinement, ils n’ont pas tenu longtemps », témoigne Vikram, un voisin résidant juste en face. C’est qu’il est difficile de contenir le désir de football à Aulnay. 

Source et article complet : FranceInfoTV

NDLR : il est dommage que le journaliste de France Info ne sache pas que le nom du quartier a changé depuis plusieurs décennies (Rose des Vents). Qui appelle encore Lutèce la ville de Paris ?

Livraison de colis Ramadan au foyer de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois par l’EMJF

L’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) continue sa mission de livraison de vivres dans les différents quartiers de la ville. Aujourd’hui, c’est le foyer de la Rose des Vents qui a reçu des colis pour la rupture du jeûne du Ramadan ce soir.

Ci-dessous, la vidéo de la livraison des vivres dans ce foyers par les bénévoles de l’association.

 

Nuit relativement calme à Aulnay-sous-Bois avec un renforcement de la présence policière

Comparée aux 3 nuits précédentes, cette nuit a été relativement calme avec, selon de nombreux témoignages, bien moins de détonation et de violences sur le mobilier urbain.

Un renforcement des forces de police a été constaté, que ce soit dans le quartier de la Rose des Vents que dans le quartier de Mitry. Est-ce la communication du maire Bruno Beschizza qui a calmé les esprits ? La responsabilisation des parents pour mieux surveiller leurs enfants la nuit ? Ou un autre événement ?

Plusieurs lignes de bus ne desservent plus le quartier de la Rose des Vents. Avec ce calme précaire, ces lignes pourront peut-être de nouveau desservir ce quartier.

 

Le docteur Allouch, ancien conseiller municipal à Aulnay-sous-Bois, nous a quitté

C’est une bien triste nouvelle : le très vénéré Docteur Maurice Allouch, ancien conseiller municipal d’opposition à Aulnay de 2008 et 2014 et ancien membre du Parti Radical, nous a quitté.

En 2013, il tenait une commission pour identifier les victimes de l’usine d’amiante CMMP. Il tenait également, en tant que médecin généraliste, un cabinet dans le quartier de la Rose des Vents (et qui ne s’appelle plus 3000 depuis longtemps, on dirait que certains aiment ce nom très peu flatteur pour ses habitants). Dans ce quartier, il était très connu.

Nous adressons toutes nos condoléances à la famille et aux proches du docteur Allouch. Le membre fondateur d’Aulnaycap, Arnaud Kubacki, le connaissait bien et avait partagé un bout de chemin ensemble. C’est évidemment pour lui un choc.

Malgré l’épidémie de Coronavirus qui touche la ville d’Aulnay-sous-Bois, le marché de la Rose des Vents reste ouvert

Malgré les nombreux cas recensés de Covid-19 à Aulnay-sous-Bois et les risques de contamination, le marché de la Rose des Vents reste ouvert à Aulnay-sous-Bois.

Si vous faites vos courses dans le marché, respectez surtout vos distances de sécurité et nettoyez vos mains une fois rentré.

A Aulnay-sous-Bois, la plus grande cité de la ville quasi déserte à cause du Coronavirus

Atmosphère inhabituelle à la Rose-des-Vents, l’une des cités du nord de la ville, où vivent 20 000 habitants. La grande place est vide, la rue Edgar-Degas, l’axe principal, aussi. Habituellement prisées, les aires de jeux pour les enfants sont abandonnées.

Mais devant le Franprix – pas vraiment pris d’assaut – quelques « anciens » n’ont pas l’intention de déserter leurs bancs. Ils s’adaptent quand même : plus de jeux d’échecs, juste une discussion… à deux mètres de l’interlocuteur.

Une file d’attente s’est formée devant la boucherie, seul commerce ouvert avec la boulangerie, les distances de sécurité sont respectées. Idem au bureau central de La Poste.

« J’ai jamais vu ça! Un mercredi, ça grouille ici en temps normal », s’étonne un agent chargé de ramasser les déchets. Lui s’est vu fournir par la ville une attestation justifiant sa mission, auprès des forces de l’ordre chargées de faire respecter le confinement. Mais ce matin-là, pas de policiers en vue.

Source et article complet : Le Parisien

Malgré le risque du Coronavirus, les marchés de la Rose des Vents et du boulevard de Strasbourg restent ouverts ce dimanche

Malgré la directive du premier ministre Edouard Philippe de fermer tous les commerces non essentiels pour cause de pandémie de Coronavirus, les marchés de la Rose des Vents et du Boulevard de Strasbourg restent ouverts ce dimanche.

Si vous faites vos courses dans ces marchés, respectez les règles d’hygiène élémentaires, ne serrez pas la main des connaissances ni des commerçants, évitez les endroits trop bondés et restez vigilants en cas d’éternuement. Si vous touchez des parties métalliques ou autres, ne mettez pas la main à la figure et lavez-vous les mains dès être rentré à la maison.  

Des tensions signalées entre la police et des jeunes dans la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Des lecteurs nous informent que dans le quartier de la Rose des Vents dit des 3000, la tension était palpable hier soir. La police évitait certaines rues pour éviter toute provocation.

Signe de l’arrivée du printemps ou simple énervement passager ? Nous n’avons pas noté de notre coté d’incident majeur dans les quartiers nord de la ville si ce n’est une bagarre entre collégiens. 

%d blogueurs aiment cette page :