Archives du blog

Les jeunes qui ont agressé les policiers en janvier à Aulnay-sous-Bois n’ont pas de regret

En janvier dernier, des policers avaient été pris à partie par des jeunes dans le quartier de La Rose des Vents (Les 3000) à Aulnay-sous-Bois. Un des policiers avaient été roué de coups.

Selon les individus qui comparaissent aujourd’hui devant le tribunal de Bobigny, ce serait eux les victimes et n’éprouvent aucun regret. Pour rappel, lors d’un banal contrôle routier qui s’est envenimé, des jeunes sont venus à la rescousse d’un motard interpellé et deux policiers avaient été insultés et frappés.

Hakim Djariri dénonce la violence et le communautarisme de la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Le Comité de lecture du Centre Dramatique National d’Orléans a choisi cette année 2 textes : Gloria Gloria de Marcos Caramés-Blanco et Les 3000 de Hakim Djaziri. L’objectif est de les étudier et de proposer une mise en espace des deux textes choisis. Un comité de lecture en partenariat avec le département Théâtre du Conservatoire d’Orléans.

Une séance de lecture autour du texte de Hakim Djaziri, Les 3000, en référence à la cité d’Aulnay-sous-Bois. Un texte fort ou l’auteur y raconte le récit de sa jeunesse. Rupture identitaire, quête de sens, passage en prison et attrait pour le djihadisme.

Hakim Djaziri n’hésite pas à nommer les choses : la violence de certains quartiers, le reniement, le communautarisme et l’embrigadement religieux qui peut aller jusqu’à la radicalisation. C’est le théâtre qui a sauvé l’écrivain. Depuis il ne cesse de jouer, d’écrire et de mettre en scène. Au service des oubliés de la République.

Source : Magcentre

La fibre est rétablie dans le quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois mais les locaux ne sont pas sécurisés

Des lecteurs nous informent que les problèmes Internet liés à la fibre sont désormais du passé dans le quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois. Cependant, le local où se trouvent les connexions reste grand ouvert, à la merci des personnes mal intentionnées. Beaucoup craignent que des actions de sabotages ne viennent gâcher ce moment de répit. Ci-dessous, les images du local en question.

 

Les rats et les souris envahissent l’Intermarché abandonné des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Des résidents proches du magasin Intermarché de la Rose des Vents dénoncent amèrement l’insalubrité des locaux. Ce magasin a fermé ses portes l’année dernière mais hélas, le gérant n’aurait pas vidé les locaux. Résultat : le magasin, mais aussi les logements alentours, sont infestés de rats et de souris.

Les riverains dénoncent la situation. La mairie a été contactée mais pour l’instant, aucune action concrète n’a été entreprise. Les riverains souhaitent que la campagne de dératisation soit lancée en urgence et qu’Intermarché vide son magasin.

Il va sans dire que de nombreux voisins du magasin sont très mécontent de la gestion désastreuse de leur départ car l’invasion de rats est non seulement un problème d’hygiène, mais aussi de sécurité pour les enfants !

Vidéo, la police attaquée à coup de mortiers dans le quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois !

En Seine-Saint-Denis, des policiers d’Aulnay-sous-Bois ont été hier la cible de tirs de mortiers d’artifice. Personne n’a pour l’heure été interpellé. On ignore pourquoi il y a une recrudescence des tensions, certains parlent du ras-le-bol du couvre-feu.

Ci-dessous, la vidéo de ces affrontements :

Enquête prioritaire dans le quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois disponible en vidéo sur Dailymotion

Le reportage choc de RMC Story sur le quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois est disponible sur Dailymotion. Dans cette enquête, un zoom est effectué sur les tensions dans la cité, la relation avec la police et les contrôles au faciès.

Ci-dessous, la vidéo :

Un migrant Afghan dort dans les rues du quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Un jeune migrant Afghan dort depuis plusieurs jours dans les ruelles du quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois, précisément à proximité de la place du marché. De nombreux Afghans échouent en France, en Allemagne ou tentent de rejoindre le Royaume-Uni, utilisant des réseaux de passeurs ou s’appuyant sur des Organisations Non Gouvernementales (ONG).

Bien que des zones de conflit existent toujours en Afghanistan (une guerilla Talibane subsiste à plusieurs endroits), ce pays n’est pas reconnu comme un pays à risque et des centaines d’Afghans sont expulsés par an d’Europe.

Image des dégâts du gigantesque incendie au quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois

#SLAPC

Si l’incendie qui s’est déclaré samedi n’a pas fait de blessé, les dégâts sur les bâtiments sont conséquents. Les familles touchées ont été relogées, et ce qui aurait pu virer au drame a marqué les esprits des riverains.

Pour rappel, cet incendie a été déclenché suite à un simple jet de mégot de cigarette sur un balcon, sur un immeuble situé rue Edgar Degas (quartier de la Rose des Vents, dit des 3000).

Vidéo, violent incendie dans le quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois !

Un violent incendie s’est déclaré en plein coeur du quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois. Les pompiers sont sur place. On ignore s’il y a des blessés mais les secours sont arrivés.

Nous mettrons à jour cet article au fur et à mesure que les informations nous arrivent.

MAJ :

  • L’incendie serait en fait accidentel, une cigarette jetée sur un balcon où se trouvaient des matières inflammables a permis le départ de l’incendie
  • Plusieurs appartements ont été touchés
  • Pas de mort ni de blessé, l’incendie est éteint

Ci-dessous, un extrait vidéo de l’incendie :

Corruption de jurés à Bobigny, un appartement utilisé comme salle de torture aux 3000 à Aulnay-sous-Bois

Un juré a été mis en examen pour violation du délibéré. Le président de la cour d’assises s’inquiète de la «difficulté de juger les criminels en Seine-Saint-Denis».

Quelqu’un a-t-il forcé le vote des jurés pour qu’ils acquittent autant d’accusés lors d’un récent procès à Bobigny? Sept hommes et une femme ont comparu en janvier devant la cour d’assises de Seine-Saint-Denis pour une séquestration ultra-violente en lien avec un trafic de drogue international.

«Des acquittements totalement infondés»

Dans une note interne intitulée « la difficulté de juger les criminels en Seine-Saint-Denis », dont nous révélons le contenu, le président de la cour d’assises, Philippe Jean-Draeher, près de trente ans de magistrature, alerte sur « une situation particulièrement inquiétante mettant en cause le fonctionnement de la justice ».

Une livraison de drogue qui tourne mal…

Comment en est-on arrivé là ? Retour à l’été 2014, tout commence par un « classique » trafic de drogue. Dans le rôle du convoyeur, Petit-Père. Large carrure, ce père de famille alors âgé de 45 ans, toxicomane, en est à son troisième voyage. Cette fois, il ramène d’Espagne au moins 73 kg d’herbe (300 000 € investis, le double en bénéfice), au volant d’un camping-car de location. A 100 € par kilo convoyé, il devait toucher 7 300 €.

Mais la drogue n’arrivera jamais à Villepinte (Seine-Saint-Denis). Petit-Père raconte qu’un commando de six hommes armés l’attaque et s’empare de la marchandise. Mais son récit ne convaincra personne. Les commanditaires sont persuadés que c’est lui qui a fauché la drogue. Alors, ils tentent de lui faire cracher le morceau par tous les moyens quitte à faire « du sale », « une dinguerie ».

Torturés pendant trente-six heures

Direction la Rose des Vents, ex-quartier des 3 000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Petit-Père et l’ami qui a servi d’intermédiaire, sont embarqués en camion frigorifique jusqu’à un appartement au 4e étage, qui va se transformer en geôle de torture. On leur promet de les « passer au fer à repasser » s’ils ne disent pas « où est passée la marchandise ». Brûlures sur tout le corps, nez cassé, supplice de la baignoire avec simulacre de noyade, pluie de coups… Les sévices durent trente-six heures selon l’enquête, trois jours selon Petit-Père, qui promet d’hypothéquer sa maison pour rembourser.

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :