Publicités

Archives du blog

La cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois infestée par les rats et où les pères et maris ont démissionné

La cité de l’Europe, c’est 800 familles entassées les unes sur les autres et un chômage endémique. Les portes des caves ont été condamnées pour éviter les trafics de drogue et, « du coup, on a des poubelles en permanence dehors, c’est très sale », s’énerve Fatou. « Tôt le matin, quand je pars au travail, vers 4 heures, je vois des rats… », renchérit une autre maman exaspérée. Les poubelles, le manque d’entretien des bâtiments : les habitants se sentent abandonnés, délaissés. Pourtant, ici, c’est la solidarité et le respect qui priment. « Dans notre culture [sénégalaise, malienne…], on écoute les anciens, les mamans. Nos enfants nous respectent, on est les mieux placées pour leur parler, alors on le fait. » Chaque année, le 31 décembre, elles patrouillent de nuit dans la cité par brigades de dix mamans pour éviter que les voitures ne brûlent ! Dans le petit parc, au centre des bâtiments identiques et symétriques, les petits frères et petites sœurs participent au grand nettoyage avec application.

Mais où sont les hommes, les pères, les maris ? « Oh, eux, ils n’aiment pas faire ça, relève une maman, un peu cynique. Ce sont les femmes qui font tout ici. Elles travaillent, élèvent les enfants, nettoient, gardent les petits-enfants, on a la vie dure… » Djénébou est épuisée mais, avec Fatou, sa grande copine, elle prend son balai comme un bâton de pèlerin, pour montrer que la cité ne doit pas seulement remplir la colonne des faits divers, que c’est leur maison, et que les mères peuvent beaucoup, même âgées, fatiguées et parfois malades, à cause de leur métier épuisant. Il est presque 16 heures, elles ont acheté de la viande, des saucisses pour faire un barbecue, avec les jeunes. Où sont-ils d’ailleurs, tous ces jeunes ? « C’était vendredi hier soir, ils sont sortis, ils dorment, ils vont venir vers 17 heures, on va les attendre et partager ce moment avec eux, mettre un peu d’ambiance. » La police n’est pas revenue depuis plusieurs semaines… Une victoire pour ces mamans militantes.

Source et article complet : Paris Match

Publicités

La lutte des logements insalubres une priorité pour tous

Comme montré dans de nombreux reportages de la rédaction, le logement insalubre reste l’un des fléaux  de la ville d’Aulnay-sous-Bois et du département de la Seine-Saint-Denis en général. Humidité trop importante, électricité non conforme, manque d’aération, isolation quasi inexistante ou encore présence de nuisibles : de nombreux locataires, souvent avec enfants , souffrent de ces conditions que certains juges inhumaines.

Lorsque des rats encombrent les sous-sols, lors que des cafards envahissent les conduits d’aération ou lorsque des punaises de lit dans votre maison rendent vos nuits pénibles et vous empêchent de récupérer, l’exaspération conduit inévitablement à des troubles qui touchent la plupart des enfants, avec les conséquences que l’on connait.

Si parfois ce mal logement est du fait de propriétaires indélicats (qui n’hésitent pas à entasser plusieurs familles dans un seul et même logement sans autorisation), il est possible de lutter efficacement contre une partie de cette insalubrité. Plusieurs bonnes pratiques sont à appliquer, comme :

  • Bien aérer l’intérieur de son appartement ou de sa maison, notamment en journée, pour faire évacuer l’air vicié. C’est une question de santé et cela permettra d »évacuer une partie de l’humidité
  • Installer des absorbeur d’humidité pour piéger celle-ci, afin de l’évacuer plus facilement
  • Vérifier la présence de fuite au niveau des canalisations. Un joint trop ancien peut céder sous l’usure et la pression
  • Faire appel à un dératiseur ou poser délicatement des pièges anti-rats. Attention cependant s’il y a présence d’animaux domestiques
  • Mettre des produits anti-punaises pour les exterminer et ainsi vous préserver de ces nuisibles. En positionnant les produits au bon endroit, vous allez pouvoir éradiquer les sources et vous soulager. Attention cependant à bien nettoyer les différents endroits du logement afin d’éviter que celles-ci ne réapparaissent. L’eau de javel peut être un bon moyen pour tout désinfecter

Concernant le dernier, il est primordial de traiter l’ensemble de l’habitation, y compris sur le textile, les sommiers, les plinthes les prises…

Parce qu’un logement sain permettra à chacun des occupants d’être en bonne santé et de se sentir bien dans la tête, ces petits gestes pratiques permettront de limiter les impacts d’un logement insalubre ou mal dimensionné par rapport au nombre de personnes qu’il abrite.

Dernier point et pas des moindres : ne pas oublier à contacter les autorités locales compétentes et de vous rapprocher des services sociaux si vous pensez que votre santé est en danger dans votre logement. Si le locataire a des devoirs, il en va de même pour les propriétaires. Avant d’engager les actions judiciaires, vous pouvez tenter de trouver une conciliation. Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous faire accompagner dans vos démarches.

Faut-il sécuriser l’accès aux poubelles dans le quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois ?

poubelles_gros_saule

Taoufik.93600

Une des premières choses que l’on constate lorsque l’on se ballade dans le quartier du Gros Saule, c’est le nombre de détritus qui jonchent certaines rues. Les poubelles débordent souvent. Selon certains habitants, cela favorise la prolifération des rats, et l’odeur devient souvent insupportable.

Un lecteur nous affirme que certains locaux poubelles ne sont pas fermés, ce qui favorise les incivilités. Merci à Taoufik.93600 pour les photos envoyées.

Cela ne concerne pas seulement le quartier du Gros Saule.

poubelles_gros_saule_2

Taoufik.93600

Les souris pullulent dans les quartiers du Gros Saule et Balagny à Aulnay-sous-Bois

ratsLa rédaction a constaté que de nombreux rongeurs ont élus domicile à proximité des logements du quartier du Gros Saule, notamment à proximité de la crèche et du collège Pablo Neruda. Souris et petits rats sortent maintenant en plein jour à la recherche de nourriture. Des lecteurs nous signalent également la présence importante de souris dans des appartements du quartier de Balagny, attirées apparemment par la nourriture. l’OPHLM aurait été contacté mais aucune solution durable n’aurait été trouvée.

Des habitants de la résidence paire Savigny à Aulnay-sous-Bois ne veulent plus de cafards et de rats

cafardsDes habitants de la résidence Gros Saule de  l’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois viennent d’envoyer un courrier à la préfecture de Bobigny, pour signaler l’invasion de leurs logements par des cafards et des rats. Shamila, résidente, avait dénoncé dès février la profusion de ces nuisibles.

Une pétition de 175 signatures a été envoyée à la mairie — laquelle a conseillé aux habitants de s’adresser à la préfecture.

L’objectif ce ces résidents est de faire pression sur Nexity (syndic) pour trouver une solution.

Source : Le Parisien

Une pétition contre les rats et les cafards sur la résidence Savigny à Aulnay-sous-Bois

cafardsLa résistance s’organise à Aulnay. Plusieurs habitants de l’avenue de Savigny ont rassemblé 175 signatures sur une pétition réclamant une solution à l’invasion de cafards et de rats dans leurs immeubles. Cette pétition va être transmise à la municipalité dirigée par Bruno Beschizza (LR). Reste qu’il s’agit d’un parc privé, la ville ne peut pas intervenir.

De son côté, le syndicat de copropriété, Nexity, assure que le dossier est suivi de près et que les opérations de désinsectisation et dératisation sont scrupuleusement effectuées. La pétition est l’idée de Shamila, enfant du quartier expatriée au Canada, qui a été horrifiée par cette invasion en revenant passer quelques jours chez ses parents, au début du mois.

Source : Le Parisien

Les habitants d’Aulnay-sous-Bois envahis par les cafards et les rats !

cafardsIls sortent la nuit. Dès qu’on éteint la lumière, ils arrivent, nombreux, et ils se précipitent sur la moindre chose à manger… ils s’attaquent même aux médicaments ! » Shamina Remtoula est horrifiée. Revenue du Canada pour passer quelques jours, à Aulnay-sous-Bois, chez ses parents, la jeune femme a été horrifiée de découvrir dans leur appartement… une invasion de cafards.

Plusieurs immeubles de l’avenue de Savigny sont concernés. «J’ai tout de suite remarqué leur présence, en arrivant dans la cuisine. La première chose que j’ai faite, c’est de tout nettoyer à l’eau de javel, mais ça n’a pas suffi : quelques heures après, ils revenaient ! » Il y a un vrai problème d’hygiène, selon Shamina : «Mes parents sont âgés, ils ont 82 ans et 85 ans, ils n’ont plus l’âge de nettoyer à fond et cela véhicule des maladies. »

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :