Archives du blog

La liste complète des écoles et des crèches qui ouvriront à Aulnay-sous-Bois après le 11 mai

A d’Aulnay-sous-Bois, la réouverture des crèches et des écoles à l’issue du confinement s’organise. Ci-dessous, tous les détails concernant les crèches et les écoles de la ville :

CRÈCHES

A partir du jeudi 14 mai, les enfants dont les 2 parents travaillent seront accueillis dans le respect des règles sanitaires en vigueur. Les enfants seront accueillis en 3 sections de 10 enfants maximum par crèche.

5 crèches seront ouvertes :

  • Multi-accueil collectif Grande Nef, 3 rue Isidore Nérat. Téléphone : 01.48.79.40.01
  • Multi-accueil collectif du 11 Novembre, Rue du Commandant Brasseur. Téléphone : 01.48.79.63.26
  • Multi-accueil collectif Henri Thibault, 12/14 rue Joseph Berger. Téléphone : 01.48.68.20.58
  • Multi-accueil collectif Rose des Vents, Allée Duguay Trouin. Téléphone : 01.58.03.92.84
  • Multi-accueil collectif Gui Chauvin, 16 rue du Docteur Fleming. Téléphone : 01.48.79.40.67

L’accueil des enfants se fera de 7h30 à 18h30 maximum.

ECOLES

À compter du jeudi 14 mai, des regroupements de plusieurs groupes scolaires seront mis en place afin d’accueillir les enfants dans le respect du protocole sanitaire défini par l’Education Nationale. 177 classes, dont 83 maternelles et 94 élémentaires, seront ouvertes.

Dans l’attente de la certification sanitaire du Préfet, et de l’accord de l’IA-DASEN.

Liste des regroupements mis en place :

  • Groupe scolaire NONNEVILLE
    • Nonneville
    • Vercingétorix
  • Groupe scolaire REPUBLIQUE / LE PARC
    • République
    • Le Parc
  • Groupe scolaire PRÉVOYANTS / EMILE ZOLA
    • Prévoyants
    • Pont de L’Union
    • Courbet
    • Emile Zola
  • Groupe scolaire BOURG
    • Bourg
    • Anatole France
    • Paul Bert
    • Louis Solbés
  • Groupe scolaire FONTAINE DES PRES
    • Fontaines des Prés
    • Croix Rouge
    • Merisiers
  • Groupe scolaire AMBOURGET
    • Ambourget
    • Savigny
    • Ormeteau
  • Groupe scolaire ANDRE MALRAUX
    • André Malraux
    • Charles Perrault
    • Louis Aragon
  • Groupe scolaire JULES FERRY
    • Jules Ferry
    • Perrières
    • Petits Ormes
    • Croix Saint Marc
    • Paul Eluard

Les rythmes scolaires et horaires des cours mis en place par l’Education Nationale ne seront connus que le 11 ou le 12 mai.

Restauration municipale, activités périscolaires et centres de loisirs :

  • Les enfants pourront déjeuner sur place dans les réfectoires. Des repas froids leur seront servis. Les conditions de distanciation sociale seront respectées.

Dès le jeudi 14 mai, la garderie du matin sera mise en place à partir de 7h30. Le soir, l’étude sera mise en place jusqu’à 19h15 à compter du lundi 18 mai.

Dès le mercredi 20 mai, les centres de loisirs accueilleront les enfants le mercredi dans les 8 groupes scolaires dans les habituelles et dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

La reprise des cours à tout prix le 11 mai est inacceptable selon Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Lundi 13 avril, Monsieur le Président de la République a annoncé la réouverture des écoles et des crèches sur le territoire national, pour le 11 mai 2020.

La FNEC FP-FO a répondu au gouvernement, voici son communiqué : La reprise des cours à tout prix : inacceptable ! irresponsable !

«À partir du 11 mai, nous rouvrirons progressivement les crèches, les écoles, les collèges et les lycées , déclare le 13 avril le président de la République. Le patronat s’est déclaré «satisfait» : «cela permet aux entreprises de bien préparer la reprise, et aux enfants de retrouver le chemin de l’école» s’est félicité un porte-parole du Medef. Mais du côté des personnels, cette annonce a provoqué l’incompréhension : la colère est encore montée d’un cran.

Une décision irresponsable

Comment comprendre que les restaurants restent fermés, et que les rassemblements soient toujours interdits alors que les établissements scolaires devront ré-ouvrir ? À l’école, les gestes barrières sont impossibles à appliquer. Comment observer une distanciation sociale dans des classes de 30 voire 35 élèves ? Et toujours rien de prévu pour les personnels à risques, qui doivent pourtant bénéficier d’un suivi médical.

Depuis un mois, une partie des personnels assure l’accueil des enfants de soignants la plupart du temps sans aucun matériel de protection (masque FFP2, gel hydroalcoolique, gants…), alors qu’il est de la responsabilité de l’État employeur de veiller sur la santé de ses agents. Certains sont tombés malades.

Depuis un mois la FNEC FP-FO intervient à tous les niveaux et en particulier pour exiger du ministre qu’il prenne ses responsabilités en matière de protection des personnels.

Le dépistage systématique avant toute consigne de reprise des cours FO a fait adopter un avis au CHSCT ministériel le 3 avril demandant «un dépistage généralisé aux personnels et aux élèves comme préalable à toute reprise d’activité.»

Seuls ceux qui présenteront des symptômes seront testés, selon le Président Macron. Or, la plupart des enfants porteurs du virus sont asymptomatiques. Comment éviter tout risque de contagion ? Les personnels refusent d’aller à l’abattoir.

Quant à la mise à disposition des masques pour tous les personnels, le Ministre de l’Éducation nationale se contente de dire : «c’est une possibilité». Alors que l’on sait que les masques manquent partout, et en premier lieu dans les hôpitaux !

Le Ministre Blanquer parle aussi de grands aménagements : «On peut très bien imaginer des petits groupes à certains moments de la journée» On voit mal comment tout cela pourrait être appliqué. En tout cas la FNEC FP-FO n’acceptera aucune remise en cause des obligations réglementaires de service des personnels.

L’école n’est pas la garderie du MEDEF.

Le Président met en avant les inégalités sociales qui se sont accentuées avec l’enseignement à distance, pourtant vanté par le Ministre de l’Éducation nationale. C’est vrai, mais nous constatons aussi que depuis plusieurs jours des voix se sont élevées pour accélérer la reprise de l’économie et faire repartir la production. L’Éducation nationale et ses personnels ne sont pas une variable d’ajustement pour les besoins du marché. Cette décision ne trompe personne, d’autant plus que les universités restent fermées, les étudiants n’ayant pas besoin d’être gardés.

La FNEC FP-FO exige, avant toute reprise de l’activité :

    • des tests sérologiques pour organiser le dépistage systématique pour tous les personnels et les élèves, conformément à l’avis du CHSCT ministériel
    • la désinfection des écoles, services et établissements scolaires
    • des matériels de protection (gel hydroalcoolique, gants et masques FFP2) en quantité

Alors que la crise a mis sur le devant la scène, l’importance des services publics et la faillite des politiques d’austérité qui les ont saccagés, la FNEC FP-FO réitère sa demande d’annulation de toutes les suppressions de postes pour la rentrée prochaine.

La FNEC FP-FO rappellera ces préalables au Ministre de l’Éducation nationale. S’il persiste dans une reprise des cours au prix de la santé des personnels, la FNEC FP-FO les invitera à utiliser leur droit de retrait. La FNEC FP-FO a déposé un préavis de grève jusqu’au 30 mai.« 

Monsieur le Maire, ce communiqué est frappé au coin du bon sens. Notre syndicat Force Ouvrière des Communaux d’Aulnay est et restera sur la même position de principe que la FNEC FP-FO. Nous refusons que les ATSEM, les officières reprennent le travail tant que les conditions sanitaires ne seront pas réunies pour garantir la sécurité des enfants, des parents d’élèves, des agents, des enseignants et autres personnels.

Ce refus concerne aussi le personnel des crèches . Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.

Source : Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Les enfants des crèches d’Aulnay-sous-Bois auront leurs œufs en chocolat !!!!

FORCE OUVRIÈRE a obtenu que les enfants des crèches ne soient pas pénalisés, à Pâques pour  une sombre histoire d’erreur de budget !

Des œufs en chocolat leur seront bien distribués !

LES CLOCHES SONT PASSÉES !

Le personnel des crèches et les enfants se joignent à notre syndicat pour remercier les nombreux parents qui ont soutenu notre démarche.

FORCE OUVRIÈRE SOUHAITE DE JOYEUSES PÂQUES À TOUTES ET À TOUS !

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Crèches, les secrétaires en sursis à Aulnay-sous-Bois selon Force Ouvrière

Suite à l’intervention FO, les mobilités forcées de certaines secrétaires ont été stoppées !
Il a été décidé que pour l’instant rien ne changerait, elles continueront à travailler sur leurs structures actuelles, et cela jusqu’au mois de septembre 2018.

ET APRÈS ???

Cette mascarade du grand chamboule-tout, tous les 3 mois, POUR FO ÇA SUFFIT !!!

IL Y A D’AUTRES PROBLÈMES DANS CE SERVICE !!!

Pourquoi les secrétaires sont-elles dans la ligne de mire depuis maintenant plusieurs mois ???

En effet, à peine le syndicat FO a-t-il réussi à stopper les mobilités forcées des secrétaires, qu’il est déjà envisagé de les « fliquer » en les faisant pointer !!!

FO DIT STOP !

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Le conseil municipal du 18 octobre 2017 n’est pas anodin pour la vie quotidienne des Aulnaysiens

Des points importants pour la vie quotidienne des Aulnaysiens ont été votés au dernier conseil municipal :

  • La délégation de service public (DSP) dans deux crèches municipales
  • Le principe d’une délégation de service public pour la gestion du stationnement et de la redevance de stationnement

La majorité municipale a fait le choix du délégataire « Les petits Chaperons Rouges » (LPCR) pour la gestion des crèches Clémence Mentrel et Eliane Nyiri.

C’est la marchandisation de la petite enfance qui ainsi actée.

En effet, le groupe LPCR, deuxième en France et quatrième au niveau Européen, a fait l’objet d’apport en capital important venant des places boursières. Comment peut-on imaginer que les actionnaires ne demanderont pas une optimisation financière de leurs placements ? On est loin du service public d’intérêt général dispensé par les agents de notre collectivité.

La DSP acte également la privatisation et l’externalisation d’emplois publics pour les deux structures municipales sur les 18 existantes.

Sous couvert d’économie et de souplesse pour le recrutement, le Maire d’Aulnay-Sous-Bois, fait le choix de la casse de l’emploi et du service public. En cela, il s’inscrit pleinement dans la volonté des candidats de droite, Fillon et Macron aux élections présidentielles, de diminuer le nombre de fonctionnaires en France.

Il en est de même pour le principe d’une DSP pour le stationnement. Le maire d’Aulnay n’a pas souhaité étudié la possibilité d’une régie directe municipale alors que des agents de la collectivité effectuent déjà des contrôles sur le stationnement. Le choix du principe d’une externalisation totale de la gestion du stationnement, de surface et dans les parkings, ainsi que de la redevance est un cadeau de plus aux grands groupes gestionnaires de parking.

Les usagers et les aulnaysiens n’ont rien à gagner de ces externalisations.

Il est à noter que ni la presse, ni les blogs aulnaysiens n’ont relevé ces délibérations qui touchent au quotidien des aulnaysiens. Leurs lignes éditoriales ont donné un écho plus important à la création d’un nouveau groupe au conseil municipal. Celui-ci composé d’élus de sensibilités diverses n’a pourtant pas marqué les débats du conseil, à notre grand regret, sur les questions locales. L’avenir dévoilera certainement ce qui fait sens dans ce regroupement.

Les élus communistes, qui depuis l’élection de 2014, travaillent les dossiers et participent pleinement aux travaux du conseil municipal sont toujours dans l’attente du respect du droit démocratique d’expression des élus de l’opposition (comme l’accorde la loi) dans les publications municipales.

Les élus communistes demeurent à l’écoute de tous les aulnaysiens, dans l’intérêt général pour notre ville et de ses habitants.

Contact : Miguel Hernandez – eluscommunistesaulnay@outlook.fr

Source : communiqué élus communistes Aulnay

Fin du calvaire pour les secrétaires des crèches à Aulnay-sous-Bois

C’est officiel, l’effectif des secrétaires des crèches ne bougera pas (pas de suppression de poste).

De plus, le projet de le regrouper dans un pôle n’est plus d’actualité dans l’immédiat.

Elles continueront d’être affectées dans les structures.

FORCE OUVRIÈRE se félicite de l’issue heureuse de ce combat mené par ces professionnelles depuis de nombreux mois.

Encore une fois l’expérience nous montre que la mobilisation et la ténacité payent !

Un grand bravo aux secrétaires des crèches.

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Maltraitances dans les Crèches, Force Ouvrière Aulnay-sous-Bois n’a pas été invité !

Une réunion des Directrices et des secrétaires de la Petite Enfance a eu lieu le 16 janvier, avec la DRH, concernant l’enquête administrative effectuée par Monsieur BOUACHIR sur les risques RPS dans les crèches. Seule la CGT accompagnée d’une délégation a été conviée.

communique-enquete-administrative-creches-fo-pas-invite-18-01-2017_page_1FORCE OUVRIÈRE déplore que notre syndicat majoritaire sur la commune dans les instances représentatives des employés communaux C.T. et C.H.S.C.T et premier syndicat à avoir alerté les autorités sur le mal-être des agents des crèches soit mis à l’écart par la municipalité !

Nous rappelons que l’enquête administrative sur les risques RPS dans le service de la Petite Enfance a été diligentée suite à la demande de notre syndicat de convoquer un C.H.S.C.T. Extraordinaire.

Ce C.H.S.C.T. Extraordinaire, nous l’attendons toujours !!!

FORCE OUVRIÈRE dénonce le manque de respect dont fait preuve la Direction des Ressources Humaines à l’égard de notre formation syndicale. Nous précisons que deux secrétaires en fonction dans les crèches connues et reconnues comme étant des militantes de notre syndicat n’ont pas été conviées à cette réunion.

CECI EST INACCEPTABLE !!!

FORCE OUVRIÈRE, premier syndicat de la ville, exige le respect de notre syndicat et des instances représentatives de la collectivité.

FORCE OUVRIÈRE continuera à porter les légitimes revendications des agents des crèches et à lutter contre la casse de ce service public essentiel pour la vie des familles aulnaysiennes.

Source : communiqué FO communaux d’Aulnay-sous-Bois

Force Ouvrière Aulnay-sous-Bois dit non à la casse du service public de la petite enfance

dsp-creches-ok_page_1FO EST CONTRE la délégation de service public votée par la municipalité d’Aulnay sous Bois concernant les crèches de la Bourdonnais et Clément Mentrel.

POUR FO, cette délégation de service public est une attaque grave du service public de la petite enfance que l’on ne peut accepter !

FO A VOTÉ CONTRE ce dossier au dernier comité technique comme nous avons toujours voté CONTRE tous les projets néfastes pour le personnel dans cette instance !!

POUR FO, la ville doit se donner les moyens de maintenir de véritables établissements publics.

Si la ville, comme elle nous l’affirme, ne peut recruter de personnel diplômé pour ouvrir un établissement sous prétexte de pénurie, comment se fait il que le secteur privé puisse recruter pour ouvrir un établissement ???

Ou est- ce avouer, par un moyen détourné, que l’on accepte la mise en application du décret MORANO, décret combattu par les personnels depuis des année !

POUR FO il n’est pas question d’accepter la casse des services publics !!!

Délégation de service public = Privatisation du service public MP

FO APPELLE :

  • TOUS les personnels de la petite enfance
  • TOUS les parents d’enfants accueillis en crèches

À SE MOBILISER ET À CONTACTER NOTRE SYNDICAT…

DÈS AUJOURD’HUI FORCE OUVRIÈRE MONTE UN COLLECTIF POUR DEFENDRE LE SERVICE PUBLIC DE LA PETITE ENFANCE !!!

Personnels + Parents = Collectif CONTRE la privatisation du service public petite enfance !

Souce : communiqué FO communaux d’Aulnay-sous-Bois

Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois parvient à obtenir des succès dans son combat pour les crèches

03_Page_1Dans des articles précédents, FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois se plaignait des conditions de travail dans les crèches municipales, et avait fait part de ses exigence en terme d’emploi et d’organisation.

Le syndicat a été apparemment entendu, à la lecture d’un nouveau communiqué que vous pouvez découvrir en cliquant ici ou sur l’image ci-contre.

FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois se défend de toute connivence avec les communistes sur la grève dans les crèches

Creche les popotins n 35_Page_1La municipalité a décidé de s’adresser aux parents d’enfants fréquentant les structures de la petite enfance suite aux préavis de grève déposé par notre organisation syndicale (grève illimitée à partir du 17 mai 2016).

Afin que les choses soient claires ne tenons à rappeler : 

FORCE OUVRIĒRE a appelé les agents des Crèches à faire grève a partir du 17 mai 2016 pour une durée illimitée.

Nos revendications sont claires, nettes et précises !!! 

  • Reconnaissance du travail accompli
  • Ecoute du personnel
  • Pallier au manque de personnel, alors que le nombre d’enfants pris en charge ne cesse d’augmenter, par le recrutement d’agents supplémentaires
  • Recrutement d’éducateurs et de personnel d’encadrement
  • Formation des agents
  • Fin des changements intempestifs d’horaires, de plannings et de structures, dû au manque de personnel.
  • Fin de la polyvalence obligatoire
  • Respect strict des normes concernant le nombre d’enfants pris en charge. Par le personnel
  • Remplacement du matériel inexistant, vétuste ou dégradé
  • Allègement du travail administratif
  • Nous demandons que les secrétaires restent dans les crèches.

FO a recueilli la signature de près de 70 % du personnel !!
FO a reçu le soutien de nombreux parents se disant solidaires du mouvement !!!

La CGT (dans un second temps) a décidé de suivre notre action sur nos revendications déposées le 8 avril 2016 (préavis de grève). 

FO est là et sera toujours là pour gagner et faire aboutir les revendications du personnel !!! FO n’est pas là pour faire de la communication ou faire le Buzz !!! 

FO N’ACCEPTE PAS LES AMALGAMES !!! 

  • Mélanger les revendications nationales et locales n’est pas une bonne chose !
    • Le 17 mai, le personnel des crèches qui manifestaient devant la mairie étaient grève pour les revendications détaillées ci-dessus. 
  • Mélanger les revendications syndicales et la politique n’est pas non plus une bonne chose ! 
    • Nous le rappelons, le 17 mai, les agents des crèches étaient en grève pour défendre leurs légitimes revendications. 
    • Pour ce qui est d’un éventuel soutien des élus communiste, nous nous permettons de rappeler qu’hier ils appartenaient à une majorité municipale qui malheureusement n’a pas fait avancer de manière significative les revendications de ce personnel… 

En conclusion sur ce point : 

QUE CHAQUE ELUS POLITIQUES REPONDENT AUX REVENDICATIONS DU PERSONNEL QU’IL A EN CHARGE AU MOMENT OU IL EST AUX AFFAIRES !!!!

Pour en revenir à l’essentiel :

  • Concernant le mouvement de « grève locale » du 17 mai 2016 et les « revendications précises et légitimes du personnel des crèches d’Aulnay sous Bois », nous avons été reçus le jour même à 10h par des représentants de la municipalité et de la direction générale qui nous ont fait un certain nombre d’annonces. 
  • Au vu de ces éléments FO et sa section petite enfance ont décidé de lever le préavis de grève et d’attendre quelques jours que des mesures concrètes nous soient proposées… 
  • FO et sa section petite enfance restent extrêmement vigilants et n’hésiteront pas à rappeler les personnels à la grève si les propositions faites n’intègrent pas toutes les revendications du personnel des crèches. 

Un premier rendez vous de négociation est prévu le mardi 24 mai 2016… 

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :