Archives du blog

Covid-19, tout savoir sur comment se vacciner au Stade de France dès le 6 avril

Mardi 6 avril commenceront les premières vaccinations contre le coronavirus au Stade de France à Saint-Denis. Le maire de la ville Mathieu Hanotin nous explique tout le dispositif mis en place.

Il est « serein, déterminé. » Mardi 6 avril, le Stade de France ouvrira ses portes pour vacciner les personnes éligibles contre le coronavirus. Invité de RTL, Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis où se situe le stade, se prépare à l’un des moments décisifs de son mandat. « Cela fait quand même maintenant plus de presque un mois qu’on y travaille », explique-t-il sur RTL. L’objectif est de vacciner 10.000 personnes par semaine.

La vaccination n’aura pas lieu sur la pelouse mais dans deux salles du Stade, décrit Mathieu Hanotin. « Une très grande salle dans laquelle on a installé une quarantaine de lignes de vaccination (de box comme on dit), et une salle à part réservée pour les PMR, les personnes à mobilité réduite qui seront traitées de plain-pied, etc. C’est la salle du quorum (…) C’est assez impressionnant parce que ces quarante box de vaccination, toute la logistique qui va avec… C’est une grande grande grande chaîne. »

Pour ce qui est de la prise de rendez-vous, tout se passera sur Doctolib ou par téléphone. « On a mis en place un numéro de téléphone avec le président du département, Stéphane Troussel, qui a recruté plus d’une centaine de personnes pour faire vivre cette plateforme téléphonique », explique Mathieu Hanotin. La moitié des créneaux disponibles seront réservés aux personnes résidant en Seine-Saint-Denis, les autres seront disponibles pour les personnes extérieures au département. Ces dernières sont « bienvenues au Stade de France », conclut Mathieu Hanotin.

Source et article complet : RTL

Covid-19, vers une fermeture inévitable des écoles, collèges et lycées en France

Le président Emmanuel Macron va prendre la parole ce soir pour faire le point sur la situation sanitaire que traverse le pays et présenter de nouvelles mesures pour endiguer l’épidémie. Aujourd’hui, les services hospitaliers sont saturés dans plusieurs régions, les médecins alertent qu’un tri des patients devient inévitable et de nombreuses classes d’école ferment à cause de professeurs absents ou de la découverte d’un cas Covid.

Si un confinement aussi sévère qu’au printemps dernier semble hors de question, il est probable que M. Macron demande à ce que les écoles, collèges et lycées ferment pour effectuer les cours en distanciel. Certains établissements scolaires sont devenus de véritables clusters, avec des parents qui meurent du virus.

Le taux d’hospitalisation en réanimation dépasse les 150% en Seine-Saint-Denis !

La situation se détériore encore dans le département de la Seine-Saint-Denis avec un taux d’hospitalisation en réanimation qui dépasse désormais les 150 % ! Le faux départ de la vaccination, les clusters dans les écoles, l’imprudence d’une partie de la population et surtout le manque de moyen mis en oeuvre pour endiguer l’épidémie semblent rendre la situation hors de contrôle.

Il est probable que des mesures plus sévères soient prises dans les prochains jours.

Bondy ravagée par la Covid-19 avec un taux d’incidence supérieur à 1 000

S’il est trop tôt pour se prononcer sur les raisons de cette incidence anormalement élevée à Bondy en termes de contamination à la Covid-19, la situation semble hors de contrôle.

Il est possible que le rassemblement qui a eu lieu en hommage à Aymane ait été à répandre le virus à plusieurs centaines de personnes, ou que la ville n’ait pas pris des dispositions suffisantes pour contenir l’épidémie. En tout cas, Bondy fait partie des rares villes de la région à dépasser ce seuil, avec pour conséquence la saturation des structures hospitalières.

Covid-19, la catastrophe sanitaire en Seine-Saint-Denis impose une restriction sur les rassemblements

L’augmentation du taux d’incidence de la contamination au Covid-19 et la saturation des hôpitaux en Seine-Saint-Denis imposent de nouvelles restrictions avec une limitation à 6 le nombre de personnes pouvant se rassembler. Il y a cependant quelques exceptions :

  • les manifestations déclarées et autorisées par la préfecture de police pourront continuer à avoir lieu
  • les rassemblements, réunions ou activités à caractère professionnel,
  • les services de transport de voyageurs,
  • les établissements recevant du public ouverts,
  • les cérémonies funéraires dans la limite de 30 personnes
  • les cérémonies publiques
  • les familles nombreuses

Jour après jour, la situation se dégrade et inquiète les professionnels de santé.

Fermeture de la crèche du 11 novembre à Aulnay-sous-Bois à cause du Covid-19

Nous vous informons que la crèche du 11 novembre vient de fermer une section suite à un cas Covid.

Selon les agents qui nous ont informé de cette situation, la Direction de cette crèche refuserait que les parents soient informés de cette situation.

Notre syndicat regrette ce manque de transparence et souhaite que les parents soient informés lorsqu’un cas de Covid est détecté dans une crèche de la ville.

Nous regrettons aussi que les agents des crèches en contact avec un cas Covid ne soient pas systématiquement mis à l’isolement et soient contraints de venir sur leur lieux de travail.

Source : Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

De nombreux cas de Covid à la crèche de La Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

Bonjour Monsieur le Maire,

Nous avons été alertés par les agents de la crèche de « La Rose des Vents » de plusieurs cas positifs et cas contacts dans cet établissement.

Malgré l’avis de l’ARS, contraire aux recommandations de l’Assurance maladie et dans un souci de protection des familles et des agents, nous demandons la fermeture immédiate de cette crèche.

Veuillez recevoir Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.

Source : Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Covid-19, 1 921 décès en Seine-Saint-Denis et des hôpitaux au bord de l’implosion

Près de 40 personnes sont mortes ces dernières 24h en Seine-Saint-Denis du Covid-19, ce qui porte à 1 921 le nombre de décès au total. Le taux d’incidence pour 100 000 habitants dépasse allègrement les 500, tandis que près de 900 personnes étaient hospitalisées à cause du virus, dont plus de 130 en réanimation.

Cette 3ème vague semble être hors de contrôle dans le département, des spécialistes veulent un confinement plus fort pour endiguer la pandémie.

Le collège Debussy à Aulnay-sous-Bois fermé à cause d’une augmentation des cas de Covid-19

Cela apparaissait comme inévitable pour beaucoup de parents : le collège Debussy à Aulnay-sous-Bois est fermé ce lundi à cause d’une augmentation des cas de Covid-19. Plus d’un dizaine de professeurs étaient absents et plusieurs élèves montraient des symptômes inquiétants. Par précaution, la direction du collège a souhaité fermer les portes de l’établissement.

C’est un coup dur pour les collégiens qui espéraient pouvoir aller jusqu’au bout de leur année scolaire et qui prennent la nouvelle comme un coup de massue.

Covid-19, le variant breton va t-il atteindre Aulnay-sous-Bois et causer une vague de décès ?

@Adobe Stock

Découvert il y a quelques semaines dans un hôpital à Lannion en Bretagne, le variant dit « Breton » a déjà causé la mort de 8 personnes, dont une était vaccinée. Si ce variant n’est pas connu pour se propager aussi rapidement que le variant anglais, les premiers éléments d’information montrent qu’il est capable de déjouer les tests PCR et se montrer indétectable.

De nombreux Aulnaysiens ont un point de chute en Bretagne et pourrait revenir avec ce virus capable de se propager incognito et de se montrer résistant face aux vaccins. Et si dans quelques semaines, le variant breton damait le pion au variant anglais, avec la nécessité de trouver un nouveau vaccin ?

%d blogueurs aiment cette page :