Archives de Catégorie: A vous la parole

Quels sont les effets néfastes du vapotage sur la santé ?

Certains experts avertissent que l’on ne connaît pas l’impact total sur la santé à long terme. Aucune étude n’a été menée à ce jour pour déterminer si les e-cigs sont dangereux ou non. Cependant, certaines recherches ont montré que la nicotine contenue dans ces dispositifs peut également créer une dépendance.

La Seine-Saint-Denis étant un haut lieu du vapotage dans la région parisienne, il nous semblait intéressant d’aborder ce sujet. Vous pouvez aussi vous rendre sur https://ecig-actu.com si vous voulez de plus amples informations sur la cigarette électronique.

Le vapotage, est-ce légal ?

Le vaping est une nouvelle forme de tabagisme qui a récemment gagné en popularité. Il fonctionne sur batterie et utilise un liquide concentré pour produire une vapeur inhalable. Il en existe de nombreux types, comme ceux à base de cannabis par exemple, qui chauffent la solution à la place des produits du tabac habituels pour qu’elle se vaporise. Cela permet aux utilisateurs de prendre leur habitude sans se soucier des risques sanitaires liés à la combustion de feuilles.

La légalisation du vapotage dans un certain nombre de régions a entraîné une augmentation de la demande de produits de vapotage. Ceux-ci sont différents des vapes à la nicotine car ils contiennent des additifs comme de l’huile et des arômes, qui peuvent présenter des risques pour la santé, contrairement aux solutions liquides hydrosolubles pour le vapotage.

Le vapotage est peut-être moins dangereux que le tabagisme, mais les risques sont encore nombreux. Les liquides à vaper à la nicotine et les cartouches contenant du cannabis ne peuvent pas être vendus dans la plupart des pays, sauf pour des raisons médicales – même pas pour remplacer les cigarettes ou pour traiter la toxicomanie.

Que trouve-t-on dans la vapeur d’e-cigarette ?

Les liquides à vaper et les e-liquides contiennent un large éventail de produits chimiques dangereux. Ils comprennent notamment de la nicotine, des solvants (alcool), des nitrosamines spécifiques au tabac qui provoquent le cancer. D’autres ingrédients contenus dans le jus de vape peuvent également être toxiques, comme des métaux tels que le nickel ou l’aluminium. Il y a aussi des composés carbonyles appelés aldéhydes que l’on trouve dans les substances présentes dans la fumée de cigarette mais aussi dans certaines huiles aromatiques utilisées par les fumeurs eux-mêmes. Parmi les autres risques potentiels, notamment les maladies respiratoires dues à l’exposition au formaldéhyde par inhalation, ainsi que les problèmes cardiaques dus à sa capacité à augmenter la pression artérielle.

Est-il possible de comparer les dangers du vapotage et du tabagisme pour la santé ?

Il peut y avoir des risques pour la santé associés aux produits de vapotage par rapport aux cigarettes ordinaires. Cependant, les études sur les cellules suggèrent également des niveaux plus faibles lorsqu’on examine les résultats toxicologiques ainsi que les effets sur l’homme. Le débat sur les risques liés au vapotage se poursuit. Au fur et à mesure que de nouvelles informations sont disponibles, il est important de continuer à évaluer si ce produit présente ou non plus de risques pour la santé que la cigarette et comment son utilisation à long terme peut affecter l’organisme au fil du temps.

Les effets secondaires et maladies causées par la consommation de cigarettes électroniques

Les utilisateurs d’e-cigarettes ont signalé divers maux, notamment des maladies respiratoires. Après avoir utilisé des dispositifs chauds, un homme a subi une hémorragie pulmonaire. L’issue aiguë, rare mais grave, de ces cas chez les personnes qui fument n’est pas connue à l’heure actuelle. En outre, les effets à long terme sur la santé de l’inhalation des composés aromatiques contenus dans la vapeur des e-cigarettes ne sont pas clairs. Il s’agit notamment d’une maladie appelée « poumon pop-corn ». Cette maladie a été liée à des personnes exposées et dont les niveaux étaient similaires à ceux trouvés dans les liquides à vaper contenant du diacétyle. Toutefois, aucun cas n’a été associé jusqu’à présent, car seuls certains types de substances peuvent provoquer cette maladie, tandis que d’autres ne la provoquent pas encore.

En 2019, le vapotage a été identifié comme l’une des principales sources de dommages pulmonaires.
Environ 2 800 personnes ont été hospitalisées et plus de 60 décès ont été enregistrés suite à l’utilisation de l’e-cigarette. Cependant, il est probable que ce chiffre continuera à augmenter en raison de l’absence de réglementation concernant cette nouvelle méthode de vapotage. Le vapotage présente des risques importants pour la santé, notamment la pneumonie (inflammation des poumons).

L’essoufflement, la toux, la gêne thoracique et la fièvre sont autant de signes indiquant qu’un patient peut être atteint d’EVALI. La grippe peut produire ces symptômes, ce qui fait qu’il est difficile pour les médecins de confirmer l’utilisation d’e-cigarettes chez les personnes ayant récemment utilisé des produits à base de nicotine. La plupart des hommes adultes diagnostiqués étaient des fumeurs de cigarettes traditionnelles.

Est-ce que le vapotage permet d’aider les fumeurs à arrêter de fumer ?

Le vapotage peut être un outil utile pour ceux qui cherchent à arrêter de fumer, mais les résultats des essais cliniques sont modestes. Il a été démontré que le vapotage avec de la nicotine peut augmenter les taux de réussite et réduire la difficulté à arrêter de fumer par rapport à d’autres produits. selon une récente étude de 2019, les personnes qui utilisent des e-cigarettes au lieu de cigarettes ordinaires sont plus susceptibles que les autres. Les e-cigarettes permettent non seulement de contrôler leurs envies de fumer mais aussi de ressentir moins de symptômes de sevrage après avoir arrêté de fumer.

Il a été démontré que les e-cigarettes sont plus efficaces que les autres méthodes d’arrêt du tabac. Cette méthode a un taux de réussite comparable et parfois même supérieur aux taux d’arrêt non assisté des fumeurs. Toutefois, les effets secondaires d’une utilisation continue suscitent des inquiétudes et doivent être étudiés plus avant.

Source : contribution externe

Non, les « antivax » et les « anti pass ne sont pas tous des fachos !

A chaque événement, sur chaque sujet de société, sur chaque débat politique, les débats peuvent être vifs tant il est rare d’obtenir une adhésion unanime, sans parler d’un consensus. La mise en place du pass sanitaire et la quasi obligation de se faire vacciner sont des sujets récurrents dans les débats télévisés et les discussions mouvementées sur les réseaux sociaux (ce type de réseau qui n’a de social que le nom).

Si la majorité des français s’est faite vaccinée, bon gré mal gré, afin de conserver une « vie normale » et ne pas à devoir perdre emploi, réelle vie sociale et associative, une minorité d’irréductibles ne veut pas entendre parler de vaccination. Au travers de manifestations et de témoignages, ces personnes refusent le vaccin pour diverses raisons : peur des effets secondaires, incompréhension de l’utilité de se faire vacciner pour les plus jeunes et volonté de garder une certaine liberté de choix.

Il n’est pas rare sur les réseaux sociaux et même sur les plateaux de télévision de voir des « spécialistes », des « procureurs de la doxa dominante » et des « bienpensants autoproclamés » de discréditer ces personnes anti vaccins, anti pass et de les qualifier littéralement de « facho ». Ce terme utilisé à tout bout de champ quand on est à court d’argument peut apparaître un peu bête et surtout ridiculiser celles et ceux qui le profèrent. Pour celles et ceux qui ont connu le fascisme, le nazisme et le franquisme, cette qualification doit être très mal interprétée tant ces personnes qui, paradoxalement, prétendent défendre la liberté d’expression, n’hésitent pas à jeter en pâture celles et ceux qui souffrent de cette situation.

Il y a toutes sortes de catégorie sociale chez les anti pass, les personnes sont de toutes origines ethniques, de toutes religions. On y trouve des ouvriers, des cadres, des dirigeants, des jeunes, des retraités, des commerciaux, des personnes sans emploi. On y trouve également des personnes issues des « minorités visibles », des catholiques, des musulmans, des athées. Comment est-il possible alors de qualifier tous ces gens de fachos ?

Celles et ceux qui se disent démocrates, souvent de Gauche, prétendent défendre les libertés individuelles et la constitution, ne sont pas ceux qui terrorisent par leur méthodes d’un autre temps ? A l’heure où les français doivent s’unir pour affronter l’une des plus graves crises économiques que la France a à subir, ne faudrait-il pas au contraire plus de compassion, de solidarité, quelle que soit l’opinion ?

A tous ceux qui se reconnaitront

https://odysee.com/@Re-information2.0:2/Hommage-aux-Gardiens:0

Puisse la lumière triompher de l’ombre !

Puisse le bien dominer le mal !

Puisse la vérité s’imposer au mensonge !

Puisse la paix surpasser la guerre faite aux peuples !

Puisse les libertés remplacer la tyrannie !

Puisse l’amour et la fraternité éradiquer les haines !

Le bétonnage se poursuit à Aulnay-sous-Bois

On continue au 13 rue du Commandant Brasseur à Aulnay-sous-Bois dans le centre gare nord.

Seulement…19,91 mètres de haut

Seulement … 6 étages

Seulement … sur 511 m2

Seulement 27 logements, 27 familles à la place d’un logement, d’une famille…)

Au milieu d’une zone pavillonnaire.

Ce projet à la grande limite de la zone UA puisque 15 mètres plus loin,  ce n’était plus possible car une zone UA fixée sur une longueur de 150m de cette rue.

Donc une zone UA où tout est possible, sans aucune concertation, au beau milieu des pavillons. Il est vrai qu’après le 15 rue Brasseur, on devient très loin de la gare puisque la zone UA est amplement déterminée par la proximité de la gare, une totale incompréhension.

Un immeuble de 3 étages a déjà été construit récemment dans la rue pavillonnaire FOCH.

Des Aulnaysiens qui habitaient bien tranquillement  dans leur petit pavillon de banlieue depuis 20 ,  30  ou plus sont amenés à quitter leur domicile afin de ne pas subir des vues intempestives dans leurs pavillons, dans leurs jardins , d’être privé subitement de soleil…contraire à l’acquisition d’un pavillon, on ne vit pas avec un mur de béton de 20 m devant chez soi. Encore du grain à moudre pour les promoteurs puisque l’ensemble des riverains, propriétaires,  seront contraints de partir…belles manœuvres.  

Déjà, deux anciens Aulnaysiens,  sont partis à l’annonce de la délivrance de ce permis accordé par le Maire indiquant son impuissance à ces pauvres riverains : « je n’y peux rien, prenez un avocat » fournissant même les coordonnées de l’avocat de la mairie.

On continue fièrement sans relâche , sans se soucier du bien être de ses administrés, sans se soucier des conséquences déjà ressenties sur la circulation, sur l’explosion des effectifs des écoles, sur toutes les structures dépassées par cette concentration…Dans 10 / 15 ans, on dira : «  si on avait su » comme on le dit pour nos grands ensembles qu’aujourd’hui on démolit progressivement ,  mais trop tard, plus personne ne sera présent pour assumer de telles erreurs .

Quelle hérésie que ce PLU, certes qui convient au moins à nos élus et à quelques électeurs non concernés, mais non ré étudié depuis 2015 malgré les sollicitations de nombreux Aulnaysiens qui constatent que leur ville devient de plus en plus invivable. Voir par exemple dans Facebook, les commentaires de regrets de ces Aulnaysiens sur leur passé dans la ville qu’ils ont le plus souvent quittée.

Source : Un riverain « concerné »

Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, satisfait du défilé de véhicules anciens en hommage à Pierre Imbert

Ce week-end, Aulnay-sous-Bois célèbre le patrimoine et comme chaque année, avec une nouvelle fois un grand succès, nous avons eu le plaisir de vous proposer ce samedi un grand défilé de véhicules anciens en hommage à Pierre Imbert.

@Bruno Beschizza

Ce défilé, ce sont des bouts d’histoire, des fragments de nos vies et surtout de notre ville ! Cette année, vous avez notamment pu découvrir l’estafette originale de l’ancien fleuriste du boulevard de Strasbourg. Comme un retour dans les années 70…

@Bruno Beschizza

Enfin, comment ne pas rendre hommage ce week-end à notre ami Jacques Just décédé cette année ? Il avait tant aimé travaillé sur la restauration de sa sublime 204. Quel chef d’œuvre !

Source : Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois

COVID : Non aux conflits d’intérêt au mépris de nos vies     

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Je partage avec vous quelques considérations sur la traditionnelle nationalisation des pertes et des coûts et la privatisation des profits qui se confirment à l’excès avec cette crise sanitaire.

Effets indésirables et responsabilité[1]


[1]https://www.lematin.ch/story/risques-de-poursuites-limites-pour-les-laboratoires-pharmaceutiques-638689135032

Profits :

[1]https://www.lematin.ch/story/risques-de-poursuites-limites-pour-les-laboratoires-pharmaceutiques-638689135032

[1] Source : Le Figaro

N’oublions pas que les « Big pharma » ne cherchent pas forcément à améliorer notre santé. La crise des opiacés aux États-Unis est là pour nous le rappeler. « La crise des opiacés, déclenchée par la promotion incisive et la sur prescription de médicaments antidouleur très addictifs tels que l’oxycodone dans les années 1990, a fait plus de 500 000 morts par overdose aux États-Unis depuis vingt ans [1]» au point que les États-Unis sont le seul pays développé à connaître une baisse sensible de l’espérance de vie.Le scandale de Pfizer au Nigéria avec la mort d’enfants cobayes en est une autre illustration.

La gestion de la crise du Covid est-elle le bis repetita « plus réussi » du point de vue de la propagande que celle du H1N1 qui avait fait déjà apparaître les conflits d’intérêt entre laboratoires pharmaceutiques, OMS et gouvernements nationaux ? Nous avions alors échappé à une large vaccination. Il semblerait que l’OMS, les laboratoires et les gouvernements nationaux aient été plus persuasifs cette fois-ci.


[1]https://www.lemonde.fr/international/article/2021/07/21/etats-unis-quatre-laboratoires-accuses-d-avoir-alimente-la-crise-des-opiaces-prets-a-payer-26-milliards-de-dollars-pour-solder-les-litiges_6089105_3210.html

En guise de conclusion, je vous communique la pancarte d’un « manifestant du samedi ».

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Sylvie Billard

L’élue citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s

Votre.elue.citoyenne@gmail.com

Le meurtre de Tremblay-en-France serait lié au trafic de drogue, comment mettre fin à ce fléau ?

Un jeune homme de 22 ans qui avait toute la vie devant lui a été assassiné dans une rue paisible de Tremblay-en-France par des individus qui ont foncé sur lui en voiture avant de l’achever à coups de couteau. 

Ce nouveau drame a choqué toute une ville, mais aussi un département qui tente désespérément de se débarrasser de l’image qui lui colle à la peau. Selon les premiers indices qui restent à confirmer, il s’agirait d’un règlement de compte sur fond de trafic de drogue. Des cartels se partagent le territoire et des affrontements sont fréquents. Ce trafic est non seulement dangereux pour les consommateurs (dépendance, mort, santé détériorée, bouffées délirantes…), mais aussi pour la quiétude des habitants qui conchient autant les trafiquants que ceux qui consomment cette dope.

Comment mettre fin à cette tragédie ? L’adage dit que s’il n’y avait pas de consommateurs de drogue, il n’y aurait pas de trafic et donc pas de victimes. Il y aurait moins de dépendance, les services hospitaliers seraient moins surchargés et la France certainement plus productive.

A l’image de celles et de ceux qui accusent les non-vaccinés d’égoïsme et d’inconscience, cette qualification ne pourrait-elle pas s’appliquer aux consommateurs de drogue qui enrichissent et renforcent les trafiquants, qui peuvent se développer, d’armer et devenir encore plus dangereux ? Celles et ceux qui ne comprennent pas que les non-vaccinés pourraient prendre rendez-vous via Doctolib pour une injection peuvent-ils comprendre que les drogués ne contactent pas les services spécialisés dans la désintoxication et la lutte contre les dépendances ? 

Et si on se mettait à lutter efficacement contre le trafic de drogue pour mettre fin à ce climat de terreur dans certains quartiers ? Après le « tous vaccinés, tous protégés », pourrions-nous avoir un slogan de style « sans stupéfiants, sans trafiquants » ?

La culture de la peur et du catastrophisme véhiculée par nos dirigeants et les  » merdias  » qui les relayent fabrique des gens soumis et sans plus aucun discernement ni sens critique

Il y a un an déjà jour pour jour, le philosophe André Comte-Sponville invité de RTL matin avec Alba Ventura le 8 Septembre 2020 affirmait  que  » l’ambiance est anxiogène en France «   et se demandait  » si c’était le travail des médias de faire peur aux gens  » !   » Imaginez qu’on dise tous les soirs le nombre de morts par cancer, tout cela est absurde.  » Il rappelle que nous somme tous mortels, mais que nous n’allons pas tous mourir du Covid !

Dans l’actualité du 8 septembre 2021, le groupe Facebook déjà censuré deux fois, vient d’annoncer la fermeture du groupe 3 et annonce vouloir remettre très vite en place un nouveau groupe dénommé effets indésirables 4  :

Mais qui donc est dérangé par ces groupes  et ces témoignages de vaccinés mécontents qui alertent leurs concitoyens des graves méfaits de ce vaccin ? Qui est derrière la censure dans le faux pays des droits de l’homme ?

—    Les GAFA assurément qui obéissent à la voix de leurs maitres,

—    nos dirigeants bien sûr parce que ces témoignages alarmants contredisent leurs mensonges et leurs propagande en faveur de cette vaccination nocive pour la santé humaine et même pour la vie !

—    les laboratoires pharmaceutiques qui ne sont absolument pas des philanthropes et qui ne veulent pas perdre une source inépuisable et pérenne d’enrichissement au travers de leurs vaccins dont il faut multiplier les doses tellement leurs injections sont inefficaces.

—    Enfin tous ceux qui, au dessus de la mêlée avec leurs immenses fortunes amassées illégalement et frauduleusement sur le dos des peuples, manipulent tous les dirigeants de la planète pour qu’ils obéissent à leurs ordres et à leurs objectifs de dépopulation massive par la maladie, la stérilisation et l’infertilité et la mort !

Ne trouvez-vous pas suspect, chers concitoyens, cette guerre qui est faite au droit de s’exprimer et de véhiculer ses idées par tous les moyens à notre disposition ? Sommes nous encore dans le pays des droits de l’homme ou dans une sordide et sournoise dictature qui avance masquée, mais dont on ne peut ignorer les traces et les méfaits occasionnés à la liberté, à la souveraineté et au libre arbitre ?

Que cherche-t-on à nous cacher, à nous, les  » sans dents « , le peuple de la France d’en bas  qui devrions accepter sans broncher des décisions prises en  » haut lieu  » et qui sont manifestement contraires à nos droits, à nos intérêts, à notre santé et à notre vie ?

Il s’en passe des choses en France qui ne seront JAMAIS rapportés par les médias dominants ! Par exemple la colère des parents qui ne veulent pas que l’on touche à leurs enfants :

Ils ont raison puisque lorsque les enfants ou les adolescents contractent le Covid, ils ne développent pas de formes graves et n’en meurent pas ! Pourquoi leur injecter une substance qui va détruire leur système immunitaire naturel et qui est plus dangereuse que le virus lui-même  ?

Comment nos dirigeants peuvent-ils nous faire avaler des mensonges aussi énormes et pratiquer une telle désinformation au point qu’ils font supprimer de la toile tout ce qui contredit leurs allégations ? la France d’en bas se réveille et n’accorde plus aucun crédit à ce qui est présenté par des journalistes-perroquets qui font honte à la déontologie de leur profession.

Et voilà que notre blog voisin affirme sans sourciller que les citoyens ont tort de penser ce qu’ils pensent ! Mais que font-ils d’autre à part manipuler, eux aussi,  les gens avec des théories plus que fumeuses qui n’ont pas d’autres fonctions que de les faire douter d’eux mêmes, de ce qu’ils pensent et des choix qu’il font ? Jusqu’où sommes nous arrivés dans cette pauvre France qu’on disait  » des lumières  »  jadis, et qui a sombré dans l’obscurantisme et les ténèbres de la pensée unique aujourd’hui ?

J’ai retrouvé un reportage censuré depuis, présenté au 13 heures de France 2 qui évoque les dégâts sanitaires occasionnés par le vaccin contre la grippe H1N1, qui était déjà une tentative à l’époque  de faire ce que fait aujourd’hui la vaccination contre le Covid…. Abaisser les défenses immunitaires naturelles d’un maximum d’êtres humains et occasionner à retardement de sérieux problèmes de santé inexplicables !

https://crowdbunker.com/v/e67aqHi1694

Enfin pour terminer sur note de résistance à la censure et à tout ce fatras de désinformation que nous subissons avec une extrême violence, durant le temps d’écriture de cet article, le groupe Facebook effets indésirables 4 s’est ouvert pour permettre aux vaccinés mécontents de leurs injections de pouvoir continuer à en témoigner ! Il subira probablement le même sort à plus ou moins brève échéance, ce qui donnera l’occasion de renaitre de ses cendres autant de fois que nécessaire pour que le droit d’expression soit respecté et non entravé par des moyens retors et malhonnêtes.

Article  rédigé  le  8  Septembre  2021  par  Catherine  Medioni

Professeur Jean-Michel Claverie : Vacciner les enfants et les adolescents est du délire et va engendrer un massacre ( 3 ) !

L’Organisation mondiale de la santé a demandé le 21 juillet dernier aux pays riches de ne pas vacciner les plus jeunes. Pourquoi la France déroge-t-elle à cette recommandation en incitant les parents à faire vacciner leurs enfants et leurs adolescents et en allant même jusqu’à abaisser l’âge du consentement à 16 ans contre la volonté de certains parents ?

Face à cette situation complexe et chaotique, il semblerait raisonnable et de bon sens de prôner une réflexion aussi large que possible, réhabilitant la pratique contradictoire du doute, concept fondateur de la science moderne.  Malheureusement nous assistons au contraire….

Dans un amalgame savamment organisé avec les tenants du complotisme et les ignorants, ceux qui doutent, de par leur expertise même, sont désormais censurés par les médias, vilipendés par les ministres,  accusés de trahison par les sociétés qui se prétendent savantes.  Mais est-ce que la science prétendue  » officielle  » n’a pas quelques conflits d’intérêt avec les laboratoires qui fabriquent ces vaccins ?  Est-ce que les scientifiques choisis et adoubés par les pouvoirs en place n’ont pas quelques raisons secrètes d’appuyer la propagande sanitaire du gouvernement ?

Jean-Michel Claverie, Virologue résume ci-dessous les risques pour nos enfants :

Maintenant, ci dessous pour confirmer les propos du virologue  Jean-Michel Claverie, quelques témoignages qui confirment les graves conséquences de la vaccination Covid sur la santé de nos adolescents  ainsi que le désespoir et la culpabilité des parents pour avoir accepté la vaccination de leurs enfants…..

Les fœtus en cours de formation dans le ventre de leur mère  subissent également les effets toxiques des injections prodiguées à leurs parents…. Ci-dessous d »autres témoignages sur le thème thème des fausses couches et des avortements thérapeutiques engendrés par les injections :

Ci dessous le témoignage d’une jeune femme en cours de PMA avec de nombreux ovocytes qui a été diagnostiquée précocement ménopausée après sa vaccination :

Bizarrement les chaines nationales ne parlent jamais des déconvenues des vaccinés lorsqu’ils doivent faire face à de nombreux effets graves et délétères après leurs injections …. Pourquoi ? Certains vaccinés ont perdu la vie et ce sont les proches qui témoignent et qui relient leur décès aux vaccins. Que de souffrances dans les familles à cause de ces injections que beaucoup reçoivent sans conviction et sous la contrainte !

Quand allons-nous sortir de ce cauchemar provoqué par un virus qui n’était pas si létal que cela et dont on peut guérir, et maintenant avec cette vaccination à marche forcée qui crée des problèmes de santé et de fertilité pire que le virus ? Les dégâts innombrables sur la santé d’êtres humains initialement en bonne santé et leurs effets indésirables qui se prolongeront ou que nous découvrirons dans le temps devraient à minima faire suspendre ces vaccinations de toute urgence !

Article rédigé les 5, 6 et 7 septembre 2021 par Catherine Medioni

Le viol des citoyens par la propagande politique

Le titre de l’article m’a été inspiré par Charles Sannat qui s’appuie sur l’ouvrage de Serge Tchakhotine pour pointer la stratégie gouvernementale qui consiste à violer le consentement du peuple par un chantage odieux qui remet en cause le droit de travailler pour assurer sa subsistance et qui conditionne ce droit pourtant inaliénable à une couverture vaccinale complète !

Selon Charles Sannat qui s’inspire des travaux de Serge Tchakhotine, mais également de Edward Hermann et de Noam Chomski  dans leur ouvrage  »  fabriquer le consentement « , la propagande politique est un viol des foules qui se concrétise par :

—    l’imposition d’une pensée unique qui exclue toutes les autres et qui est présentée comme la seule vérité…

—  la contrainte et l’injonction ferme à accomplir un acte auquel le peuple est réticent et qui n’aurait jamais été fait, commis ou réalisé sans un recours à une propagande politique massive.

Les médias dominants et donc leurs journalistes inféodés au système de gré ou de force, apportent leur concours vicieux à la propagation et au rayonnement de cette propagande politique qui n’enfermerait pas les citoyens dans la peur ni le conditionnement espéré si des mensonges et des chiffres trafiqués et tronqués n’étaient pas martelés à longueur de journaux télévisés !

Parallèlement à ce matraquage télévisuel quotidien, la censure et une dictature sournoise et subtile se mettent en place dans le pays dit des droit de l’homme, pour empêcher les contradicteurs de s’exprimer et pour les faire passer pour des cinglés qu’ils ne sont pas et,  lorsque le dénigrement ne réussit pas, pour les qualifier de  » complotistes « 

Mais….  Les complotistes ne sont-ils pas précisément ceux qui sous le prétexte fallacieux et malhonnête de réaliser une immunité collective par la vaccination de masse comme unique stratégie sanitaire contestable et contestée à bien des égards, ne font pas remonter les innombrables et exponentiels effets indésirables à la pharmacovigilance qui doit n’en réceptionner qu’à peine 10 % ?

Les complotistes ne sont-ils pas ceux qui avancent masqués et qui, détenteurs sans partage des pouvoirs les plus absolus et nimbés d’une illusoire aura de faux  » sachants  » et de faux bienveillants, encouragent et ordonne scandaleusement la censure dans les coulisses pour que le petit peuple, les  » sans dents » comme aimait les nommer François Hollande et les vaccinés blessés et malades  ne puissent pas avertir leurs congénères de ce qui se trame contre leur santé et leur vie ?

Ne voyez-vous pas là chers lecteurs, les contours d’une dictature sournoise qui n’assume même pas son nom ?

Le peuple, et je l’affirme ici, n’est absolument pas complotiste ! En revanche leurs dirigeants de tous bords politiques n’ont cessé, sous le lobbying scandaleux des fabricants d’armes, des industries chimiques, pharmaceutiques et agroalimentaires de comploter contre les peuples et de voter des lois contre leurs intérêts !

Les éveillés et les conscients ne sont plus dupes des manigances de leurs dirigeants, quelque soit leur chapelle politique !

Les travaux d’Herman et de Chomsky ont habilement mis en lumière la façon dont fonctionnent les médias dominants qui ne sont plus que la courroie docile et soumise de transmission des informations exclusivement fournies et dictées par les  » élites  » économiques et politiques, les amenant ainsi à participer plus ou moins consciemment à la mise en place d’une propagande idéologique destinée à servir les intérêts de ces mêmes élites, et non ceux des citoyens abusés et asservis à leur insu, ( quoi que pour certains ignorants ou inconscients, de leur plein gré ! )

L’objectif affiché d’atteindre l’immunité collective par la seule vaccination est-il louable ou malhonnête ?  Justifie-t-il que l’on viol les droits, la conscience et le consentement du peuple ? Les mesures coercitives violentes de Macron ne sont-elles pas hautement condamnables ?

Il appartient à chacun de répondre à ces questions éthiques, philosophiques, anthropologiques, morales et humaines !

Article  rédigé  le  6  Septembre  2021  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :