Archives de Catégorie: A vous la parole

Des arbres à Aulnay-sous-Bois oui, mais il faut les entretenir !

Une lectrice nous rapporte son désappointement de voir son trottoir envahi de pommes des pommiers d’ornement, avec des risques considérables de boucher le caniveau. Sans oublier les herbes folles qui poussent un peu partout et qui rendent difficile la vie des riverains.

« C’est bien beau de planter des arbres, encore faut-il.les entretenir ! », s’exclame notre lectrice, qui souhaite une intervention rapide des espaces verts.

Ces automobilistes qui se garent impunément sur les places réservées aux personnes handicapées à Aulnay-sous-Bois

A Aulnay-sous-Bois, de nombreuses places réservées pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite sont squattées par des voitures dont le propriétaire ne dispose pas de la carte appropriée. S’il est vrai que certains quartiers sont mal pourvus de places de parking, est-ce une raison de se garer à un endroit réservé à des personnes qui subissent un handicap moteur important ?

Ce manque de solidarité, cette incivilité méprisable ou ce mouvement de fainéantise ne devrait-il pas être sanctionné au prix le plus fort ?

Hadama Traoré alerte sur la politique discriminatoire à Aulnay-sous-Bois

M. le préfet,
Depuis 2017, le mouvement LREEM dénonce la politique économique discriminatoire portée par le Maire (L.R.) de la ville d’Aulnay-sous-bois. En effet, la ville a signé un accord avec Intermarché (Immo Mousquetaire) pour interdire les magasins qui vendent des produits jugés communautaires (voir pièce jointe).
Le mouvement LREEM a accompagné la société STM à porter plainte contre Intermarché (immo mousquetaire) pour discrimination populaire. Cliquez sur le lien de l’article du Parisien :
En date du 23 septembre 2020, le Maire annonce avec tristesse la fermeture du magasin d’alimentation Intermarché. Il est dit qu’une des raisons de la fermeture du magasin d’alimentation  Intermarché est dût à la vente de produits dit « communautaire ». 
Mr le maire Bruno Beschizza de la ville d’Aulnay-sous-Bois est l’arroseur, arrosé et la population en est victime. 
Le mouvement LREEM a alerté la population sur les conséquences de la destruction du Galion. Voici 3 articles qui résument 3 ans de lutte contre la discrimination populaire :
En Octobre 2020, nous irons au conseil municipal demander des réponses au maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois. 
Nous espérons une enquête administrative sur la politique menée par le Maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois.
Source : Hadama Traoré

Le silence gardé de la mairie sur l’abattage des peupliers du moulin neuf !

Deux articles sont parus le 21 septembre concernant l’abattage des derniers peupliers du stade du moulin neuf, respectivement sur MonAulnay et sur Aulnaycap, et nul n’a jugé bon en mairie de confirmer ou d’invalider ces inquiétudes exprimées par plusieurs Aulnaysiens à l’occasion des journées du patrimoine ….

https://monaulnay.com/2020/09/la-mairie-veut-a-nouveau-abattre-des-arbres-pourtant-proteges-du-moulin-neuf

https://aulnaycap.com/2020/09/21/destruction-imminente-des-derniers-peupliers-du-stade-du-moulin-neuf-a-aulnay-sous-bois

Ci dessous, 2 photos du club de Rugby au stade du moulin neuf :

Observations :  comme vous pouvez le constater de visu, le trou observé dans la rangée des peupliers a été rendu nécessaire par l’installation de ce grand poteau dont la vocation est d’éclairer les entrainements et les matchs la nuit ! On a donc massacré de grands peupliers pour satisfaire un club de rugby ! Sommes-nous sérieux ? Et des rumeurs inquiétant les défenseurs du patrimoine arboricole semblent menacer les peupliers restants ! Tout cela pour désormais remplacer la pelouse naturelle par une pelouse artificielle !!!  Est-cela que l’on ose nommer  » une gestion en bon père de famille  » ???

Le maire et ses adjoints pensent-ils qu’ils n’ont aucun compte à rendre de leurs décisions et de leur gestion à leurs administrés qu’ils semblent prendre clairement pour quantité négligeable, voire carrément pour des vaches à lait dont les impôts servent surtout à donner satisfaction à un élu du conseil municipal en même temps président de l’association du rugby club Aulnaysien ? N’y a-t-il pas là conflit d’intérêt et favoritisme financé par les impôts de tous ?

Leur manière de pratiquer la démocratie est clairement dévoyée et même abusive car ceux que nous nommons les  » représentants du peuple  » investis d’un mandat de gestion ne le sont réellement que lorsqu’ils consultent et informent régulièrement les administrés et s’interdisent de pratiquer une politique d’intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général !

L’article L. 2131-11 du CGCT stipule que L’élu local membre d’une association s’expose à la qualification de « conseiller municipal intéressé » sanctionnée par le juge administratif.

Comment peuvent vivre les Aulnaysiens le fait de percevoir clairement un conflit d’intérêt entre le mandat électif d’un élu et ses activités de président d’association pour laquelle il obtient de conséquents avantages financés avec l’argent public qui peuvent être vraiment regardés comme du favoritisme, alors que d’autres associations de la ville ne reçoivent aucune aide ? Comment accepter qu’on détruise de magnifiques arbres sur un stade et qu’on plastifie un sol juste pour une association, alors que nous observons tous les jours les désastres causés par nos activités humaines délétères : inondations, sècheresse, tempêtes, réchauffement ou dérèglement aléatoire des températures, pollutions aériennes etc….

Quand les élus vont-ils cesser de gérer n’importe comment une ville qui pâtit tous les jours des décisions insensées qu’ils prennent et qui nuisent aux habitants, à notre environnement et à sa biodiversité, à l’habitat des animaux, à notre santé et à notre qualité de vie ?

Quand vont-ils cesser de détourner des fonds publics pour des procès-baillons inutiles qui ne sont que des dénonciations calomnieuses retoquées par la justice et font abusivement offense au droit d’expression consacré par la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen  ?

Quand vont-il stopper cette gabegie d’argent public pour financer des futilités non vraiment indispensables quand par ailleurs nous ne pouvons même plus nous soigner dans les centres de santé de la ville parce que les spécialités médicales en ont disparu ?

Les citoyens de la société civiles ont terriblement le sentiment d’être gérés par des amateurs et des apprentis sorciers….

Article rédigé le 23 Septembre 2020 par Catherine Medioni

Destruction imminente des derniers peupliers du stade du Moulin Neuf à Aulnay-sous-Bois

Les journées du patrimoine ont permis aux Aulnaysiens de se croiser, de se rencontrer de nouveau et d’échanger à propos de ce qui se passe sur leur ville…. Or des rumeurs circulent à propos des peupliers restants au stade du moulin neuf qui, selon les craintes seraient abattus pour faire place à l’installation d’une pelouse synthétique…

On se souviendra de l’émoi provoqué il y a quelques années par l’abattage des premiers d’entre eux…. Apparemment pour satisfaire les exigences du président du club de rugby, qui n’est autre qu’un élu municipal, et qui voulait faire installer de puissants éclairages pour que les matchs de rugby puissent avoir lieu la nuit….

N’y voyons surtout pas là un quelconque conflit d’intérêt entre les activités associatives de cet élu dont chacun cherchera ou devinera le nom, et les décisions municipales qui vont à l’encontre des volontés des Aulnaysiens de conserver et protéger leur patrimoine arboricole !!!

Bien évidemment, il faut tout de même souligner et rappeler que c’est l’argent de tous les contribuables qui finance les exigences de ce club de rugby, à savoir l’éclairage hyper puissant du stade, et bientôt l’artificialisation du sol par une pelouse en plastique !!!

Lien des articles de l’époque pour rafraîchir nos mémoires :

https://monaulnay.com/2016/12/les-peupliers-du-moulin-neuf-abattus-par-la-municipalite.

https://aulnaycap.com/2016/12/20/les-peupliers-ont-ete-abattus-que-vaut-la-parole-du-maire-daulnay-sous-bois

https://monaulnay.com/2016/12/les-peupliers-du-moulin-neuf-abattus-par-la-municipalite

https://monaulnay.com/2016/12/qui-a-ordonne-labattage-des-peupliers-proteges-cette-faute-sera-t-elle-sanctionnee

Décidément cette équipe municipale nous aura tout fait : la destruction des tilleuls centenaires de la place Camélinat, des arbres qui bordaient certaines portions du boulevard Lefebvre, des peupliers du stade du moulin neuf, tout en organisant hypocritement chaque année une  » fête de l’arbre  » !  De qui se moque-ton ? Avec les désordres climatiques que nous observons partout, la destruction des arbres et l’artificialisation des sols est clairement une hérésie !

Article rédigé le 21 Septembre 2020 par Catherine Medioni

Le Parc Dumont à Aulnay-sous-Bois également jonché de détritus et commence à ressembler à une poubelle

Notre article concernant la rue Marco Polo a fait réagir plus d’un. Beaucoup reprochent que les principaux responsables sont les riverains eux-mêmes, qui ne respectent pas la propreté de leur rue en n’hésitant pas à jeter des détritus par terre alors que des poubelles se trouvent à proximité.

Mais selon certains témoignages, le phénomène aurait touché le parc Dumont.Entre les couches de bébé qui traînent à côté des bancs, les poubelles qui ne sont pas vidées régulièrement, les glands et marrons qui traînent par terre et qui provoquent parfois des chutes… Le constat semble amer.

Outre les problèmes de propreté, la fréquentation du parc laisse également à désirer. Des personnes ivres et des jeunes qui ne se cachent même plus pour fumer un joint troublent la quiétude de cet endroit autrefois idyllique. Autre effet de mode : les gamins aux patinettes et les vélos qui font du rodéo avec comme conséquence des risques de percuter les piétons. Où va Aulnay-sous-Bois ?

Le leader de La Révolution Est En Marche Hadama Traoré répond à vos questions !

Suite aux récentes publications concernant les actions d’Hadama Traoré et de son mouvement La Révolution Est En Marche, plusieurs lecteurs ont souhaité poser quelques questions sur son parcours, ses convictions. M. Traoré répond à vos questions ci-dessous :

  • Combien de personnes étaient réellement présentes devant C-NEWS ?

Hadama Traoré : Devant C-news, en 24h, nous avons brassé près 200 personnes des 4 coins de la France. Des gilets jaunes, des écologistes, des gilets noirs, des constituants, des syndicalistes, …. Il y a même eu la visite d’Etienne CHOUARD  pour un débat contradictoire.

  • Quelle est votre opinion sur la liberté de la presse ?

Hadama Traoré : Je suis pour la liberté de la presse. 

  • Est-ce que vous condamnez les dessins de Charlie Hebdo concernant les caricatures de Mahomet ou pensez-vous que la liberté d’expression doit primer ?

Hadama Traoré : Je ne suis pas un juge pour condamner un acte commis par une personne. La France offre le droit au blasphème. Je pense que la liberté d’expression bilatérale est une valeur fondamentale. Le droit de critiquer et de critiquer une caricature qu’on pense heurter la sensibilité de certains français.

  • Quelle est votre notion de peuple que vous souhaitez incarner ?

Hadama Traoré : Le mouvement LREEM incarne la notion du peuple sur le principe d’un tryptique démocratique : la nation, l’éducation et une direction. Pour moi, la France par ses racines chrétiennes et son évolution à travers les civilisations est humaniste. Le peuple français par ses fondements institutionnels, part du principe qu’être français n’est pas une couleur, mais respecter des valeurs. La première des valeurs est la tolérance valorisée par la loi de 1905. 

  • Quelle est votre opinion sur le port obligatoire du masque ?
Hadama Traoré : Je pense que le port du masque est nécessaire dans les endroits clos tout en respectant les distances et recommandations sanitaires. Par contre, je suis contre l’obligation du port du masque.
  • Souhaitez-vous nouer des alliances avec des partis politiques traditionnels ?
Hadama Traoré : Nous souhaitons faire une trêve avec la majorité. Nous souhaitons développer notre association apolitique qui se nomme Force Citoyenne qui est basée sur le civisme, l’insertion et la prévention. Il y a le temps politique et le temps administratif. Nous souhaitons se concerter en bonne intelligence avec la majorité, sur des sujets précis. Cela pourra être bénéfique pour les Aulnaysiens et Aulnaysiennes des quartiers Nord de la ville d’Aulnay sous bois.
En parallèle, nous sommes régulièrement en contact avec Sylvie BILLARD, une élu humaniste qui souhaite le meilleur pour les quartiers Nord de la ville d’Aulnay sous bois. 
Je tiens à préciser que nous ne ferons aucune alliance avec un parti traditionnel.
  • Êtes-vous pour ou contre la peine de mort (un récent sondage montre que la majorité des Français est pour)
Aucune mort ne justifie la paix. Je suis contre la peine de mort. On peut faire dire ce qu’on veut à des chiffres. On nomme cela « l’économie comportementale ».
  • Vous êtes contre la présence de chroniqueurs d’extrême-droite comme Eric Zemmour sur les chaînes d’information, est-ce que vous êtes également contre la présence de chroniqueurs d’extrême-gauche comme Edwy Plenel ?
Je ne défini pas la présence d’un chroniqueur par rapport à des idées politiques. Effectivement, je suis amoureux du principe du contradictoire.
Eric Zemmour défend la théorie « du grand remplacement ». C’est une idéologie terroriste. Cette théorie tue dans les 4 coins du monde. Et a engendré l’attentat de Bayonne. De plus, Eric Zemmour a été condamné à plusieurs reprises pour incitation à la haine raciale.
De nos jours, il est en attente d’un rendu de jugement par rapport à ses propos tenus lors de la convention de la droite de 2019. En effet, il a comparé l’islam au nazisme. 
Un multirécidiviste, ayant un discours fascisant n’a rien à faire sur les canaux médiatiques.
Merci à M. Traoré pour avoir répondu aux questions

L’impunité des agresseurs envers les maires est terminée

L’été qui vient de s’écouler a malheureusement encore été le théâtre d’agressions perpétrées envers les élus… Pour ne pas laisser perdurer une sorte d’impunité envers ces actes de plus en plus récurrents, le ministère de la justice avait annoncé vouloir prendre des mesures pour protéger les maires, mais également les personnes en charge d’un mandat électoral.

Depuis le lundi 7 septembre, c’est chose faite puisque Eric Dupont-Moretti, dans une circulaire adressée à tous les procureurs de la république, leur demande désormais de ne plus se contenter de faire de simples rappels à la loi face à des agressions verbales ou physiques, mais de considérer que toute insulte, toute injure, devra dorénavant être considérée et qualifiée  » d’outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique  » ou  » chargée de l’autorité publique « .

Le ministre de la justice estime « qu’une réponse pénale systématique et rapide  » doit être apportée par les parquets qui, face à des insultes proférées, devront privilégier la qualification d’outrage plutôt que celle d’injures, la première permettant notamment d’infliger des peines de travail d’intérêt général (TIG) aux auteurs de violences.

D’autres mesures de coercition telles que des interdictions de paraitre ou de séjour sur la commune des élus agressés sont également prévues par la circulaire. Concernant des faits qui pourraient être plus graves, la comparution immédiate est recommandée !

Au delà de ces réponses judiciaires possibles à ces agressions, le garde des sceaux souhaite mettre en place un accueil personnalisé pour ces élus victimes, afin qu’ils soient systématiquement informés de façon personnalisée des suites judiciaires décidées.

Au cours de l’année 2019 et jusqu’au 21 août 2020, 255 affaires d’atteintes aux élus auraient été signalées à la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) par les parquets généraux. 41% de ces affaires constituent des atteintes aux personnes, ce taux atteignant 63 % lorsque la victime est un maire. De son côté l’Association des maires de France (AMF), a recensé 233 agressions de maires entre janvier et juillet. Pour toute l’année 2019, ils ont été 383 à subir des coups ou des insultes, contre 361 en 2018.

Article rédigé le 9 Septembre 2020 par Catherine Medioni

Nouvelle vie à Aulnay-sous-Bois, cauchemar sans parole ou presque

Depuis 1954 une vue …HUMAINE

.

Octobre 2018 une vue encore plus …DEGAGEE

MAIS

Janvier 2020, une vue définitivement…BOUCHEE

Adieu ciel, Adieu soleil , Adieu intimité, et … Adieu investissement

Source : contribution externe

Hadama Traoré alias Black Alinsky, ou la naissance d’un révolutionnaire

Hitler, Staline, Mussolini, Lénine, Rabine, Arrafat, Napoléon, Bengourion, Socrate, Platon, Macron, Bodin, César, Pharaon, Malcom X, Mandela, Charlemagne, Louis 16, … ces homme on écrit l’histoire pourquoi pas moi ?

Une grande partie de ces hommes ont semé le KO et la terreur pour régner en maître. Certains parlent au nom d’une démocratie qui n’a jamais existée. Moi je souhaite créer le 1er projet politique entièrement démocratique au monde où chaque Homme sera entouré de justice avec un cadre strict dans le respect de tous. Un vrai système horizontale ou le pouvoir sera au peuple. Le monde politique sera deprofessionalisé. Je me suis interdit deux sentiment : La peur et le manque d’ambition. Sans le peuple rien est possible car ma force c’est vous. Je vous aime. La révolution est en marche

Ps : La femme c’est l’avenir de l’Homme

Source : Hadama Traoré

%d blogueurs aiment cette page :