Publicités

Archives de Catégorie: A vous la parole

Les herbes folles envahissent les parterres de fleur et les caniveaux à Aulnay-sous-Bois

Cela peut être un détail pour vous, mais pour une lectrice, cela veut dire beaucoup. L’état de certains parterres de fleurs et de caniveaux dans les rues d’Aulnay-sous-Bois laisse perplexe.

Comme vous pouvez le voir sur les images, les herbes folles envahissent les arbres de la rue Albert Ballet, ainsi que le caniveau devant l’école maternelle Nonneville.

Notre lectrice qui nous a envoyé ces photos se demande si ses impôts sont utilisés de manière efficace….

 

Publicités

Pourquoi la décoration florale est parfois si austère à Aulnay-sous-Bois avec des parterres à l’abandon ?

Alors que la ville annonce fièrement plusieurs projets de végétalisation, on remarque que certains parterres comme les deux situés près du collège Simone Veil ne sont pas régulièrement entretenus. « C’est lamentable de voir comment ils sont laissés à l’abandon« , nous explique une riveraine. Et de constater également que le tour des arbres plantés au niveau de la rue Albert Ballet, de la rue de Reims et de toutes les rues adjacentes est laissé à l’abandon, avec des herbes folles qui y poussent.

Notre lectrice constate également qu’à l’automne, les pommes d’ornement servent de projectiles aux collégiens. Et de préciser : « Il vaudrait mieux y mettre des paillis au moment de l’entretien, quand il a lieu! Et c’est rare…« .

Vidéo : la vente de clémentines Israéliennes à Aswak Salam, magasin Halal à Aulnay-sous-Bois, cause la stupeur

Vidéo

Des internautes viennent de poster une vidéo virale montrant la vente de clémentines originaire d’Israël dans le magasin Aswak Salam à Aulnay-sous-Bois, situé non loin du H.Market dans la zone industrielle de la Fosse à la Barbière.

Des personnes appellent au boycott, rappelant la situation du conflit Israelo-palestinien.

Pour consulter la vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

La CIRCULATION AULNAYSIENNE en question !

« Quelques INTERROGATIONS ? »

SUJET :

Les contribuables, les riverains, les électeurs, les automobilistes d’AULNAY SOUS BOIS seraient-ils tous logés à la même enseigne ?

THESE :

Aulnaysien de toujours, je passais de temps à autres dans la rue des Bosquets de Sevran à Aulnay jusqu’à l’avenue de la gare de l’Abbaye. Or y passant récemment, j’ai été davantage interpellé par cette traversée, suite à l’étude en cours sur la circulation qui a été l’occasion à la fois de concertations, de difficultés voire de polémiques.

Donc une Allée Henri IV sur Sevran partant du tram train sur  200 m environ,  prolongée   par l’allée des Bosquets à Aulnay, sur 400 m environ , bordée de pavillons souvent agréables ,  une rue en sens unique avec un passage un peu soutenu de bus et de véhicules particuliers mais pas autant que dans certaines rues du centre gare nord….!

Coté Sevran : Allée Henri IV,  aucune signalétique, rien ! mais en poursuivant sur la même voie contiguë …

Côté Aulnay : Allée des Bosquets 

  • Une zone 30 dès le franchissement du panneau AULNAY
  • Une interdiction aux poids lourds de plus de 5t de 22h à 6h(sur Aulnay ?+ caravane ?
  • 4 ralentisseurs (coussins berlinois)
  • doublés de 3  chicanes ….changeant le sens à chaque fois passage droite/gauche
  • et protégée par des stops en arrivant sur l’avenue de la gare de l’Abbaye

…bref la totale et cela semble très bien ? Satisfaction certainement des riverains ?

Donc, un jour,  le nécessaire a été réalisé dans cette rue, sans pour cela attendre une grande étude mobilisant tous les Aulnaysiens(enfin ceux qui souhaitaient juste s’impliquer…)à grands renforts de réunions, de concertations, d’études diverses …, pour en arriver à ….parfois pas grand-chose ! alors que suite à un sondage, c’est l’un des problèmes le plus préoccupant pour l’ensemble des Aulnaysiens. Mais pourquoi celle-ci en particulier ?

   

ANTITHESE :

Donc comment comprendre que certaines rues soient particulièrement bien aménagées, et c’est tant mieux ou que certaines rues peu passagères (presque uniquement par les riverains) disposent même de plateau, de coussins berlinois …

On en arrive bon gré mal gré à penser, de façon malsaine, ce n’est pas bien, que dans ces rues bien équipées en signalétiques, ou parfois sur-aménagées, qu’un jour, une personnalité ou un ami…, voire même un « ….. » municipal, je n’ose pas le dire, aurait habité dans cette rue ou y habite toujours?

…./…

 ou, autre situation, la vox populi qui réclame à coups de pétitions, ici un stop, ici un ralentisseur, ici un passage protégé, ici un panneau ou peinture jaune d’interdiction de stationnement…. souvent accepté par les « décideurs », au détriment parfois de toute logique, mais ce sont des électeurs en puissance, donc un petit stop, un ralentisseur…pour faire plaisir, pourquoi pas ?

Et pourtant cet exemple d’une rue exigüe très, mais très fréquentée que je ne nommerai pas, à chacun de chercher (indice : centre gare nord…) qui en fait cumule tout :

  • Circulation très excessive
  • Stationnement saturé
  • Signalétique inexistante …sans évoquer destruction massive des pavilons pour 5/6 étages(pas tout d’un coup, objet d’un autre article !)

Mais après plus un an de ces fameuses concertations :

  • peu d’allègement de circulation (enfin pas grand-chose)

(malgré pétition comme ailleurs, mais ici… ?)

  • stationnement saturé mais non résolu car pas évoqué
  • difficultés pour la mise en place de la moindre signalétique

(alors qu’elle devrait en disposer depuis bien longtemps malgré pétition comme ailleurs, mais ici… ?)….

…mais si, ne soyons pas mauvaise langue, un panneau installé récemment indiquant la traversée d’un enfant (vu parfois devant écoles) afin  de …. faire ralentir les  … bus et les …. véhicules, sauf qu’ici … pas d’enfants ou peu d‘adultes traversant à cet endroit…, c’est quand même fort car totalement inefficace sur le terrain.

      

CONCLUSION :

 Comprenant peut être certaines restrictions budgétaires imposées désormais aux communes, mais tout est question de choix , confirmation donc que  les contribuables, les riverains, les électeurs, les automobilistes d’AULNAY SOUS BOIS ne sont pas logés à la même enseigne, CQFD (Ce Qu’il Fallait Démontrer) 

« La démocratie devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu’au plus fort »

Gandhi (1869 – 1948)

Christian PICQ

 

 

 

 

 

C’est quoi être français de souche et le grand remplacement à Aulnay-sous-Bois ?

Sur les réseaux sociaux, comme sur les blogs, on trouve de tout. Certains se cachent derrière un pseudo pour attaquer des personnes en croyant (à tort) rester dans l’ombre. Certains expriment leur point de vue ainsi ouvertement, propos que ces mêmes personnes auraient par exemple du mal à défendre en conseil de quartier.

Sur un fil de discussion pris au hasard, certains estiment que dans certains quartiers, il n’y a pas de français de pure souche. Un « grand remplacement » s’opérerait ainsi, accéléré par certains qui conseillent littéralement de quitter la ville, en passe de devenir comme Trappes.

Ces propos qui scandaliseront certainement une grande partie de nos lecteurs méritent-ils que l’on s’y attarde ? Est-ce que dialoguer avec des personnes qui ont le même avis sur le sujet à un sens, au nom du dialogue et de la pédagogie ? Peut-on débattre avec quelqu’un qui stigmatise la religion musulmane au point de demander aux non-musulmans de fuir la ville ? Est-ce que certains ici prétendront qu’il s’agit de propos en l’air dénué de sens, comme ils l’ont fait lorsque le leader un mouvement a tenu des propos violents contre la mairie ?

A Aulnay-sous-Bois comme ailleurs, il y a du bon et du moins bon. Dans les quartiers réputés difficiles, il existe une réelle solidarité entre les voisins, pour les enfants ou pour faire fasse à un imprévu. Il y a également quelques quelques événements intéressants qui se passent tout au long de l’année via un tissu associatif fort. Mais il est vrai qu’une minorité – qui a pignon sur rue – a tendance à pourrir tout un quartier, entre les rodéos, le trafic de drogue, le tapage nocturne et l’absence de respect concernant la propreté et l’hygiène. Et bien entendu, ce sont surtout les aspects négatifs qui sont mis en avant, puisque cela crispe toute une ambiance dans le quartier.

Avec les nombreux faits divers et une actualité nationale et internationale bien chargée, ce genre de propos fleurit sur la toile, et bien des personnes s’engagent sur un terrain glissant. Il suffit de voir les commentaires sur le site du Figaro ou du Parisien pour se faire une idée. Cependant, pourquoi ne pas évoquer la gentrification, le « White-flight » ou encore la paupérisation d’une manière non passionnée ? Le plan Borloo était-il une mauvaise idée ? Emmanuel Macron parviendra t-il à réussir là où ses prédécesseurs ont échoué ?

Dommage que le débat s’arrête bien souvent à une discussion de comptoir…

Vidéo : mais que fait la police à Aulnay-sous-Bois ?

Vidéo

Quelle est l’ambiance à Aulnay-sous-Bois un an après l’affaire Théo ? L’écho des banlieues donne la parole aux quartiers populaires pour mettre en avant le rapport police/population et l’intégration sociale.

Dans la vidéo accessible en cliquant sur l’image ci-contre ou ci-dessous, plusieurs habitants des quartiers Nord de la ville témoignent…

CCI PARIS ILE-DE-FRANCE répond aux allégations du Collectif Europas Du Tout

Madame, Messieurs,

J’ai pris connaissance du communiqué de presse de votre collectif « Europas Du Tout » publié le 26 avril dernier et intitulé « Europacity : une nouvelle etude de la CCI démontre le drame qui va se jouer pour l’emploi des commerçants ».

Or, a ma grande surprise, ce communiqué indique que la CCI Paris lie-de-France « accrédite la dangerosité d’Europacity ».

Notre etude sur l’équipement commercial dans la métropole francilienne, réalisée en mars 2018, présente uniquement des données objectives : en effet, les CCI de Paris et de la petite couronne réalisent depuis 2002 un recensement physique (relevé terrain rue par rue) des commerces en pied d’immeuble. Ce recensement est exhaustif et concerne donc toutes les villes des 3 départements de la petite couronne et tous les arrondissements parisiens. Notre étude ne prend en aucun cas position sur le projet Europacity, contrairement à ce que votre communiqué laisse entendre.

Je ne peux accepter que le contenu de notre étude, encore une fois totalement objective, soit ainsi trahi et mis au service d’une interprétation partisane.

Je vous demande donc par la présente de cesser de mentionner la CCI Paris Ile-de-France à l’appui de propos qui n’engagent que votre collectif. De la meme façon, je vous prie de retirer le logo de la Chambre qui figure sur votre site internet.

A toutes fins utiles, je vous rappelle que la CCI Paris lie-de-France avait réalisé en 2015 une étude sur la zone de chalandise de Gonesse dont les conclusions étaient bien différentes de ce qui est indiqué dans votre communiqué.

Je vous prie d’agréer, Madame, Messieurs, !’expression de mes salutations distinguées.

Source : lettre du CCI Paris Ile-de-France à l’attention de Madame Maria DA SILVA, Messieurs Alain BOULANGER et Kamel LAKAL, Porte-parole du Collectif Europas Du Tout 

Interdiction des cirques d’animaux sauvages à Aulnay-sous-Bois

À l’attention : maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno BESCHIZZA

Bonjour à tous, 

Je suis Aulnaysienne et lycéenne à Aulnay sous Bois et j’aimerais vous faire passer un message : 

Ces derniers jours, un cirque est passé dans notre ville, le Cirque de Venise. Ce cirque garde en captivité plusieurs animaux sauvages comme des tigres, panthères, lions, watusi et même babouins et est de loin le seul cirque à être passé à Aulnay sous Bois avec des animaux sauvages.

Je pense que vous commencez à voir où je veux en venir, en effet, j’aimerais demander au maire d’interdire le passage des criques à animaux sauvages dans notre commune.

Selon  un sondage IFOP de 2018 (source : 30 Millions d’Amis), 67% des Français sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques. L’opinion publique est de plus en plus sensible à la cause animale.

Plusieurs arguments m’ont convaincu de la cruauté de la captivité des animaux sauvages et vous convaincront peut-être également.

D’après l’article L214-1 « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. » : par exemple, dans la nature le territoire du tigre peut aller jusqu’à 100 km^2, ces animaux ont tous besoin de beaucoup plus d’espaces qu’on ne pourra jamais leur offrir en captivité.

Les interactions sociales sont aussi très inadaptées : un éléphant a besoin de vivre dans un large groupe. Un tigre vit en solitaire. Imposer la solitude ou le contact d’espèces différentes à des animaux les placent dans des hautes conditions de stress.

Les conditions climatiques sont aussi inadaptées : un ours vit dans un climat froid, un lion dans un climat chaud, Paris est la dernière ville dans laquelle devrait se trouver ces animaux ! 

De plus, sauter dans des cerceaux de feu, se tenir debout ou encore jongler. Les animaux n’apprennent pas ces tours pour être gentils avec leur dompteur. Un animal sauvage se dresse par la force, la privation de nourriture ou la peur

Toutes ces tortures mènent à des maladies mentales chez les animaux comme le manque d’appétit, la dépression ou l’agressivité. 

Les zoos ont déjà beaucoup de mal à répondre aux besoins naturels des animaux, alors les cirques… 

Toutes ces raisons me forcent à agir ! Avec cette pétition, mon poids face au Maire sera beaucoup plus gros et je pourrais m’entretenir avec lui pour sensibiliser notre administration à la cause animale. 

Plusieurs villes ont déjà agit :

  • Ajaccio (depuis avril 2016)
  • Bagnolet (depuis novembre 2008)
  • Bessancourt (depuis mai 2007
  • Chartes (depuis mai 2016)
  • Chassieu (depuis juillet 2010)
  • Creil (depuis juillet 2009)
  • Esbly (depuis janvier 2016)
  • Fontenay-sous-Bois (depuis septembre 2011)
  • Furiani (depuis septembre 2016)
  • Gainneville (depuis avril 2016)
  • Montreuil (depuis octobre 2008)

Serons-nous la prochaine ? 

Si vous avez des questions, si vous voulez des renseignements ou si vous voulez simplement en discuter, vous pouvez me contacter à : ferreira.emma.pro@gmail.com

Merci pour la force que vous m’apportez, ensemble on ira plus loin. 

Grande enquête de CAPADE sur la qualité de vie à Aulnay-sous-Bois

Chère Aulnaysienne , cher Aulnaysien

Un sondage visé par le journal le Parisien sur les villes d’Île-de-France de plus de 5000 habitants et dont les résultats ont été publiés le 23 septembre 2017 nous interpellent particulièrement quant aux appréciations formulées sur notre ville par un panel de franciliens qui a classé Aulnay 380 sur 385, ceci pouvant expliquer cela.

En fonction des critères qui détermineraient un classement des villes où il fait bon vivre, Aulnay-sous-Bois aurait une marge de progression qui mériterait d’être identifiée thème par thème avec votre aide si vous nous faisiez le plaisir de répondre au questionnaire ci-dessous.

Fort de vos réponses et de toutes celles que nous aurons reçues nous identifierons quelles sont vos attentes principales et ainsi il sera possible de concentrer notre action vis-à-vis de l’exécutif municipal

Soyez assurés sur la confidentialité de vos réponses, un anonymat total sera exercé comme il se doit

Vous pouvez nous répondre soit par mail (capade.sud@orange.fr) soit en nous retournant le questionnaire à l’adresse suivante/  57, rue Turgot 93600 Aulnay-sous-Bois

Merci par avance pour votre participation que vous pourriez avoir envie éventuellement de prolonger par un engagement auprès de nous.

Pour le bureau

Christian PICQ

Pour récupérer le sondage, cliquer ici ou sur l’image ci-contre, imprimer le formulaire et le renvoyer au  57, rue Turgot 93600 Aulnay-sous-Bois ou par email à capade.sud@orange.fr

Des espaces verts à proximité du carrefour de l’Europe à Aulnay-sous-Bois couverts de détritus et de défécations humaines

Une habitante à proximité de la cité de l’Europe nous raconte son calvaire qu’elle subit depuis des mois. Selon elle, les migrants Syriens et les Roms seraient les responsables. Ce qu’elle reproche ? Des espaces verts situés à proximité du carrefour de l’Europe à Aulnay-sous-Bois seraient utilisés comme décharge et comme toilettes à ciel ouvert. Résultats : odeurs et apparition de maladies dans les parages.

Son témoignage est le suivant :

« Bonjour voici une petite video des ordures laisser par les room et les syriens. Dernière nos habitations à cote du rond point de l’Europe .
C’est inadmissible il viennent faire leurs besoins a cette endroit. Cela est irrespirable !« 

Des migrants Syriens et des Roms font la manche à proximité du Rond Point de l’Europe. Cependant, il n’y a pas de preuve formelle que ce sont eux qui causent ces désagréments, même s’il existe des soupçons. Les habitations à proximité du Novotel sont impactées.

Vous pouvez découvrir une vidéo de ce carnage en cliquant sur l’image ci-dessous :

%d blogueurs aiment cette page :