Archives du blog

Aya Nakamura, la diva d’Aulnay-sous-Bois, gagne 8000 € en justice face à une plainte pour plagiat injustifée

Y a pas moyen, Kyo Jino. Le styliste parisien, qui avait assigné en justice la chanteuse Aya Nakamura pour « parasitisme », a été débouté par le tribunal de Paris, selon une décision consultée mardi par l’AFP. Il accusait l’interprète de « Djadja » et « Doudou » de s’être inspirée de son travail, sans le consulter, pour le clip de « Pookie ».

A la suite de cette décision, la chanteuse s’est fendue d’un message au goût de revanche, ce mardi, sur son compte Snapchat. « Tu voulais combien déjà ? 50k (NDLR, 50 000 €) hein, allez bonne journée », a-t-elle réagi dans un message ponctué d’emojis moqueurs.

Le 15 janvier, le tribunal a rendu son jugement et rejeté les demandes de Kyo Jino, estimant que « les tenues et postures, bien qu’inspirées d’un univers commun, présentent de nettes différences ». « Le seul fait pour [la chanteuse] d’adopter des tenues du même style que celles suggérées par [le styliste] ne suffit pas à établir une reprise constitutive d’une faute », résume la décision.

Le tribunal souligne par ailleurs que le styliste ne donne pas assez d’éléments sur les conditions dans lesquelles la planche de tendances et les photos ont été réalisées, « en particulier s’agissant d’une éventuelle contrepartie ».

Kyo Jino est condamné à payer à la chanteuse 5 000 € pour l’atteinte à son image et sa réputation, ainsi que 3 000 € de frais de justice. Aya Nakamura demandait en tout 100 000 € pour différents préjudices.

Source et article complet : Le Parisien

Aya Nakamura se sent toujours très proche d’Aulnay-sous-Bois

Aya Nakamura est l’artiste francophone la plus écoutée dans le monde. Son dernier album est d’ailleurs un énorme succès, et la chanteuse jouit d’une immense popularité. Mais certains pointent du doigt un comportement parfois capricieux. Les NRJ Music Awards 2020 affirmaient que Aya Nakamura était la seule artiste à ne pas jouer le jeu. Même chose du côté de Quotidien, alors que Aya Nakamura s’est défendue dans Touche pas à mon poste. Aujourd’hui, une enquête publiée par Paris Match et relayée par Télé-Loisirs explique que la chanteuse serait difficile à gérer. Malgré ces accusations, le portrait dépeint une femme toujours proche de sa ville, à Aulnay-sous-Bois.

Source et article complet : 24matins

La diva d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura gagne un prix des radios espagnoles tout en narguant les NRJ Music Awards

Rien n’arrête Aya Nakamura qui, par son talent mais aussi ses provocations, ne cesse de grimper les marches en obtenant des prix et des consécrations. Alors que les NRJ Music Awards 2020 lui décernaient le prix de l’artiste féminine francophone de l’année, la diva d’Aulnay-sous-Bois a préféré se rendre à une autre cérémonie, organisée par le plus gros réseau des radios espagnoles, pour savourer  sa victoire du prix de la révélation internationale de l’année.

Un pied-de-nez à cette institution française qui ne cache pas son mécontentement. Et loin de s’excuser, Aya Nakamura a même tweeté son trophé en vidéo, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Aya Nakamura impliquée dans le calvaire de la gérante du restaurant Merci Maman Fast Good

C’est l’histoire d’une fête organisée dans le Val-de-Marne par la célèbre chanteuse Aya Nakamura, artiste d’Aulnay-sous-Bois. Pour le lancement de son nouvel album, la diva Aulnaysienne avait posté sur les réseaux sociaux des images de la fête où les personnes étaient vues sans masque, collées les unes aux autres, en parfaite contradiction avec les préconisations gouvernementales pour lutter contre la propagation du Coronavirus.

Sur ces photos étaient associées le nom « Merci Maman Fast Good », un célèbre restaurant de Tremblay-en-France spécialisé dans la gastronomie Africaine. Géré par Anne-Sophie Egounlety, cet établissement accueille de nombreuses personnalités culturelles et politiques, si bien que ce restaurant était devenu une sorte de repère dans le département. Mais en voyant ces photos associées au restaurant, de nombreux internautes se sont indignés du non-respect du confinement, et ont appelé au boycot de l’établissement. Certains ont même organisé des canulars, commandant des plats sans jamais aller les chercher.

Tout ceci n’était en fait qu’un malentendu : la fête ne s’est pas déroulée dans l’établissement mais dans une salle dans le Val-de-Marne. La gérante avait préparé les plats à emporter que l’équipe d’Aya Nakamura est venue chercher. La fête ne s’est pas déroulée dans l’établissement.

Ironie de l’histoire : la gérante a donné gratuitement ces plats à la très célèbre chanteuse en échange d’une publicité sur les réseaux sociaux. Une publicité qui s’est transformée en chemin de croix. L’histoire ne dit pas si Aya Nakamura, qui s’est excusée, dédommagera la gérante…

La diva d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura enrichit la langue française avec de nouvelles expressions

Pookie (balance), Djadja (menteur) ou encore joli djo (joli gars) : et si ces expressions venaient enrichir le dictionnaire de la langue française ? Aya Nakamura semble faire des émules et rayonne de son talent à l’étranger. Le député LREM Rémy Rebeyrotte fait l’éloge de la diva d’Aulnay-sous-Bois, dont les néologismes semblent porter ses fruits chez les plus jeunes.

Et si Aya Nakamura était la digne remplaçante d’André Malraux pour faire évoluer la langue Française ? Ci-dessous la vidéo où le député met en avant la chanteuse et ses expressions :

Pour Aya Nakamura, la diva d’Aulnay-sous-Bois, l’Islam est une religion de paix

Aya Nakamura est une artiste qui est musulmane. Bien qu’elle ne fasse pas de prosélytisme dans ses chansons, elle a mentionné l’expression « Maschallah » qui signifie « ce que Dieu a voulu ». Croyante, elle dit que la religion lui permet de tenir la pression et de garder la tête sur les épaules avec tous les succès obtenus.

Pour Aya Nakamura, l’Islam est une religion de pays et d’amour. Même si elle admet qu’il y a du bon et du mauvais dans cette religion, elle estime que la religion musulmane est mal analysée et que cela provoque de l’islamophobie et du racisme.

Vous pouvez découvrir son interview à ce sujet en cliquant sur la vidéo ci-dessous :

Aya Nakamura, la diva d’Aulnay-sous-Bois, accusée d’avoir “tabassé” Grace Mbizi

Grace Mbizi, surnommée « la sexy » sur les réseaux sociaux, a accusé Aya Nakamura de l’avoir « tabassée » ce week-end, à Paris. Sur Twitter, l’interprète de Jolie Nana a répliqué et elle ne se laisse pas faire !

Que s’est-il réellement passé entre Aya Nakamyura et Grace Mbizi ? Cette dernière, qui se fait surnommer “la sexy” sur les réseaux sociaux, a posté des vidéos sur la Toile dans laquelle elle accuse l’interprète de Jolie nana de l’avoir frappée ce week-end, dans un bar à chicha des Champs-Elysées. Vidéo à l’appui, elle explique s’être disputée avec Aya Nakamura aux alentours de trois heures du matin. “Je porte plainte parce que hier j’ai été tabassée, mon oeil est vraiment enflé”, a assuré la Congolaise, montrant son oeil du doigt tandis qu’elle se rendait au commissariat. “Aya Nakamura, je ne vais pas te lâcher. Je vais te porter plainte”, a promis Grace Mbizi dans sa vidéo, qui est en train de devenir virale sur Twitter. Evidemment, l’interprète de Pookie ne s’est pas laissée faire et a immédiatement répliqué. Sur le réseau social, l’ancienne petite-amie de Niska a répliqué : “Une femme, ça ne se bat pas. Ne mélangez plus jamais mon nom pour des histoires moins chères svp”.

Source et article complet : Voici

Portrait de la diva d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura

Inventive, charismatique et sans filtre … MCE TV vous dévoile le portrait de Aya Nakamura, la personnalité française du moment qui est écoutée dans plusieurs pays du monde.

Depuis toute petite déjà, la jeune femme a toujours eu la musique dans la peau ! Elle a donc évolué dans une culture musicale basée sur des chants traditionnels. Elle est issue d’une famille de griots. 

La chanteuse de RnB a tout fait pour réaliser ses rêves. Mais avant cela, elle a entamé des études dans la mode après l’obtention de son bac.

Très vite, Aya Nakamura a tout abandonné pour se consacrer à sa seule passion : la chanson. Ni une, ni deux ! Elle choisit donc un nom d’artiste : Nakamura. Celui-ci fait donc référence à un personnage de sa série préférée, Heroes.

Source et article complet : MCETV

L’Edith Piaf d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura kiffe le coup de pub de Madonna

La chanteuse de «Djadja» réagit en exclusivité après le coup de pub planétaire donné par la star américaine. Autre bonne nouvelle : elle sera à Coachella, l’un des plus gros festivals au monde.

C’est ce qui s’appelle un réveil en fanfare. Coachella, le festival le plus branché du monde, a dévoilé ce vendredi aux aurores sa programmation 2020 avec le nom d’Aya Nakamura parmi les rares artistes français invités (Madeon, SebastiAn, L’impératice) en avril prochain en Californie. Cette annonce, la chanteuse de 24 ans d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) s’y attendait évidemment, comme à la certification « Quadruple platine » de son deuxième album, soit 400 000 ventes depuis sa sortie en novembre 2018.

En revanche, ce que ne pouvait pas imaginer Aya Nakamura, c’est le deuxième coup de pub planétaire qui allait suivre ce vendredi matin : Madonna souhaitant ses vœux à ses 17 millions d’abonnés sur Instagram et Twitter en se filmant avec ses filles écoutant et chantant « Djadja ». Une chanson que la star américaine aime décidément beaucoup. En novembre dernier, elle avait déjà filmé ses danseurs en train de la chanter pour se chauffer dans les coulisses d’un de ses shows.

Madonna se filmant avec ses filles en train de chanter « Djadja » et partageant la vidéo avec ses vœux sur les réseaux sociaux… Quel coup de pub !

AYA NAKAMURA. Mais grave! (elle rit aux éclats). Ce coup de pub, c’est kiffant. Franchement, je suis hyper étonnée. Qu’elle écoute ce son en famille, avec ses enfants, ça fait plaisir. J’avais déjà vu la vidéo avec ses danseurs… Comme ils sont Français, je pense qu’ils ont joué un rôle dans cette histoire. En particulier l’un d’entre eux, avec qui j’avais fait les NMA (NDLR : NRJ Music Awards) en 2018. Quand je vois des stars internationales comme Madonna ou Rihanna chanter ou danser sur ma chanson et d’autres en français, je me dis que la musique n’a vraiment pas de frontières.

Source et article complet : Le Parisien

Matthieu Delormeau dénonce les tweets homophobes des fans d’Aya Nakamura dont un partagé par la chanteuse

« Attention à ce qu’on retweete des fans »

« Aya Nakamura… ce que je trouve dommage c’est que cette fille a une grande carrière, elle est très douée, elle commence à être connue dans le monde entier, c’est pas le souci. Qu’elle m’insulte pourquoi pas. Mais les fans se déchaînent, et quand les fans se déchaînent, ça part dans des trucs horribles : ‘Ta mère doit se retourner dans ta tombe en te voyant, sale con, PD’, tout ça… Et on n’est pas responsable de ce que disent nos fans, on est responsables quand on les retweete. » Matthieu Delormeau s’est alors adressé directement à la chanteuse par l’intermédiaire de la caméra : « Et chère Aya Nakamura, quand j’ai vu que tu as retweeté un tweet où il y avait juste marqué ‘Matthieu et ses petites copines – sous-entendu vous les PD – doivent bien danser devant mes chansons Pookie Pookie’ (un des singles les plus célèbres de la chanteuse, ndlr), là quand tu retweetes ça ma fille, en revanche, ça c’est pas très bien. Si tu veux m’insulter, tu m’insultes. Si je veux t’insulter, je t’insulte mais attention à ce qu’on retweete des fans et ça c’est très important ». On imagine que le message de l’animateur est bien passé.

Source et article complet : programme-tv.net

 

%d blogueurs aiment cette page :