Publicités

Archives du blog

La chanteuse d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura au sommet avec son album certifié double disque de platine

Bonne nouvelle pour Aya Nakamura, puisque son album Nakamura vient d’être certifié double disque de platine.

Alors qu’on connaît la date de sortie du nouvel album Pyramide de M. Pokora, la chanteuse Aya Nakamura vient d’apprendre une bonne nouvelle. Cinq mois après la sortie de son second opus, Nakamura vient d’être certifié double disque de platine (200 000 ventes) en France. Pas étonnant quand on connaît le phénomène, qui comptabilise plus de 300 millions de vues avec son clip « Djadja » sur YouTube. Un succès qui lui a permis de se faire entendre au-delà des frontières et d’atteindre la première place du classement aux Pays-Bas, une première pour une artiste féminine française depuis Edith Piaf. 

Source et article complet : Melty

Publicités

La diva d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura affirme ne pas parler comme une gogole

Combien sommes-nous à avoir disserté sur la prose inventive d’Aya Nakamura ? A Télé-Loisirs, face à l’incroyable succès de la chanteuse de 23 ans, nous avons également décrypté les paroles de l’artiste. A base de « Que veut dire ‘ Djadja’ » Ou encore « Que signifie ‘ En catchana’ ? « .

⋙ Aya Nakamura révèle le sens de « djadja », « catchana » et « pookie » à Didier Bourdon, et c’est très drôle (VIDEO)

Réputée pour son franc parlé, Aya Nakamura s’exprime ce 6 février dans les colonnes de Libération et ne se gêne pas pour dire qu’elle finit par se lasser de cette tendance à la dissection de ses textes. A ceux qui la dise « limitée par le français« , elle répond sans filtre, avec toujours cette pointe de girl power : « Je parle pas comme une gogole pourtant. Y a des rappeurs, ils inventent bien pire. Ce qui étonne, c’est le fait que je sois une fille.« 

Source et article complet : programme-tv

La diva d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura chante comme elle tchatt

Aya Nakamura, 23 ans, arrive de sa banlieue avec une petite demi-heure de retard et s’excuse poliment. Tout apprêtée comme sur les pages de papier glacé des magazines américains, elle soigne son look sur les réseaux sociaux comme lors de ses entretiens.

Après les tubes estivaux, Djadja et Copines, son deuxième album, Nakamura, publié début novembre 2018 est un succès qui dépasse les frontières hexagonales : la moitié des 300 millions de vues sur YouTube et des 150 millions d’écoutes en ligne proviennent de pays non francophones. Chanteuse la plus « streamée » en France l’an passé, elle est nommée dans deux catégories des 34e Victoires de la musique, prévues vendredi 8 février : meilleure chanson originale pour Djadja et meilleur album de musiques urbaines.

Lire le portrait : Aya Nakamura s’invite dans l’arène des musiques urbaines

« Je kiffe ! », s’exclame Aya Nakamura même si, comme à son habitude, elle émet un petit bémol : « Je ne sais pas comment ils ont pu qualifier ma musique d’urbaine, peut-être parce qu’il y a beaucoup d’argot dans mes textes. Moi, je dirais qu’elle est plutôt pop, mais en France on associe ce genre plus au rock. »

Source et article complet : Le Monde

La chanteuse d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura massacre « Ma Philosophie » d’Amel Bent et provoque un scandale

Décidément, la fin de l’année 2018 a été chaotique pour la star d’Aulnay-sous-Bois. Après un voyage au Sénégal mouvementé où ses fans lui reprochent d’avoir snobé des gens à sa sortie de l’aéroport de Dakar, Aya Nakamura aurait, selon de nombreux analystes, raté sa prestation dans l’emission « La chanson secrète » sur TF1. Aya Nakamura devait chanter le célèbre tube « Ma Philosophie » d’Amel Bent, mais a dû recommencer à plusieurs reprises du fait qu’elle ne connaissait pas les paroles, comme l’en atteste la vidéo ci-dessous :

Après trois tentatives, la chanteuse DjaDja finit par concrétiser la reprise de la chanson, non sans mal et pas forcément à l’aise sur le plateau :

De quoi agacer ses fans qui lui reprochent son manque de respect.

Aya Nakamura, la star d’Aulnay-sous-Bois, snobe ses fans à Dakar et provoque une colère folle

Vidéo

Aya Nakamura termine l’année 2018 sur une mauvaise note. En effet, il y a quelques jours, la jeune chanteuse de 23 ans s’est rendue à Dakar, au Sénégal pour un concert. Dès son arrivée à l’aéroport, La star a été accueillie par une petite foule de fans et de photographes. Des personnes venus la saluer et lui réclamer des selfies.

Mais d’après plusieurs témoignages et surtout une vidéo, la jeune chanteuse aurait snobé ses admirateurs refusant ainsi de prendre des photos et de discuter avec eux. Comme on peut le voir sur la vidéo publiée par le site Metro Dakar : la chanteuse tourne la tête à chaque fois qu’une jeune fille se présente face à elle. Une attitude de « star » qui a aussitôt provoqué la colère des personnes présentes sur place mais aussi celle des internautes.

Source : mcetv.fr

Vidéo disponible en cliquant sur l’image ci-contre ou ci-dessous.

Une séance dédicaces de la star d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura : A l’école ils donnent pas de marker ?

Vidéo

Pour clôturer cette journée riche en événements, la rédaction vous propose un billet détente qui, s’il n’est pas indispensable, vous ébaudira par l’étonnante décontraction de notre star locale Aya Nakamura.

Lors d’une dédicaces, Aya Nakamura se dit interloquée que l’école ne donne pas de « markers ». Une réaction qui surprend quelque peu la toile, ainsi que son interlocutrice à la fin de la vidéo.

Alors que la chanteuse gagne succès sur succès, on notera que, comme le dit le proverbe, nul n’est prophète en son pays : si Aya Nakamura est adulée par la France entière, mais aussi à l’étranger, les avis à Aulnay-sous-Bois sont assez partagés.

Pour visionner la vidéo déroutante, cliquer sur l’image ci-contre ou ci-dessous. 

On a demandé à la star d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura de blanchir sa peau pour cibler une plus large audience

Aya Nakamura ne cesse de défrayer la chronique. Ses succès s’enchaînent, elle devient une star mondiale et de nombreux fans souhaitent la rencontrer. Cependant, tout n’est pas si rose dans la carrière fulgurante de la chanteuse d’Aulnay-sous-Bois : une partie de l’industrie du disque ne lui donne pas l’accueil mérité.

On lui a même demandé de blanchir sa peau pour attirer une audience plus importante. Comme quoi le racisme même dans les milieux culturels continue de sévir. Elle s’explique ainsi (en anglais) :

« People would ask me to bleach my skin or wear lighter foundation to appeal to a broader audience, but I didn’t let that stop me at all« .

Pour découvrir les secrets d’Aya Nakamura, cliquer ici (en anglais).

Aya Nakamura la chanteuse DjaDja d’Aulnay-sous-Bois affiche ses ambitions et devient l’icône d’une nation

Aya Nakamura, 23 ans, sacrée nana issue des quartiers, porte haut la fierté au féminin et touche la jeunesse à coups de millions de vues sur YouTube pour ses clips.

Alerte tsunami ! Vous l’avez peut-être vue samedi soir aux NRJ Music Awards sur TF1. Aya Nakamura c’est LE phénomène de l’année, sans que l’expression ne soit galvaudée. Avec ses quelque 400 millions de vues sur YouTube… dont 225 millions pour le seul « Djadja », le tube au refrain addictif, cette beauté sculpturale d’1m74, aussi altière que directe avec son public, est devenue une star chez les jeunes filles. Son nouvel album « Nakamura », sorti il y a une semaine, explose déjà tous les records en streaming, talonnant même la superstar du rap Booba, plutôt fortiche à ce jeu-là.

Ambitions secrètes

Son quartier : ce sont les « 3000 » à Aulnay-sous-Bois, une gigantesque cité de Seine-Saint-Denis à la réputation difficile… mais qui n’a pas pour autant pesé sur la petite Aya Danioko. Cette aînée d’une fratrie de cinq enfants (dont un seul garçon) y grandit en rêvant au destin de ses illustres aînées. « Petite, j’ai été marquée par des filles comme Amel Bent dans les télécrochets, des filles qui me ressemblaient. Je me disais Quand je serais grande, j’aimerais trop y aller. » L’ado s’imprègne du style musical de Usher, le chouchou de ses dames de l’époque. « Je chantais dans ma chambre en pyjama, je saoulais ma sœur et j’ai commencé à écrire des morceaux. »

Elle arrête vite l’école, car « elle n’aimait pas » et se biberonne à tous les genres de musique, « du rock, de la soul, tous les styles afro, antillais, et du zouk, beaucoup de zouk… » en écrivant tout ce qui lui passe par la tête. Mais garde secrètes ses ambitions de carrière. « Personne ne m’aurait prise au sérieux, ni soutenue, ni la famille, ni les profs. On m’aurait dit que Ce n’est pas un métier, puis demandé T’as une maison de disques, tu connais quelqu’un, tu as un studio ? »

Source, image et article complet : Le Parisien

Avec sa popularité, Aya Nakamura serait la nouvelle Edith Piaf d’Aulnay-sous-Bois ?

Quel est le point commun entre Édith Piaf et Aya Nakamura ?

Des records dans tous les sens. Oui, Aya Nakamura peut se vanter d’avoir « dead ça« . Elle peut aussi continuer d’utiliser fièrement l’émoji « reine » à la fin de chacune de ses publications, car dès le premier jour de sortie de son album « Nakamura », le 2 novembre dernier, la chanteuse de 23 ans a détrôné les artistes du top Apple Music. Ses nouveaux morceaux ont occupé 9 places sur 10 du classement. Une première pour une artiste féminine française. Sur la plateforme de streaming Spotify, excellente performance aussi : 11 titres sur les 13 de son nouvel album se classent parmi les 50 chansons les plus écoutées.

Les chiffres les plus spectaculaires sont sur Youtube, où ses vidéos cumulent 418 millions de vues. Millions. 418. À lui seul, le clip de « Djadja » a été visionné, en sept mois, plus de 218 millions de fois.

Source et article complet : Marie-Claire

La chanteuse originaire d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura dévoile le tracklisting de son nouvel album

Alors qu’Aya Nakamura continu de faire danser toute l’Europe et l’Afrique avec ses tubes Djadja et Copines pour ne citer qu’eux, la belle s’apprête à dévoiler son nouvel album intitulé « NAKAMURA »prévu pour le 2 novembre prochain.

Nominée aux NRJ MUSIC AWARDS dans la catégorie « Révélation Francophone de l’Année » et fraichement certifiée Single d’Or avec son extrait Copines, on peut dire que tout se passe pour le mieux pour la chanteuse originaire d’Aulnay-sous-bois. En attendant, la chanteuse française la plus en vogue cette année 2018 vient de balancer la tracklist de son nouvel et tant attendu opus.

Source : buzzdefou.com

%d blogueurs aiment cette page :