Publicités

Archives du blog

On a demandé à la star d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura de blanchir sa peau pour cibler une plus large audience

Aya Nakamura ne cesse de défrayer la chronique. Ses succès s’enchaînent, elle devient une star mondiale et de nombreux fans souhaitent la rencontrer. Cependant, tout n’est pas si rose dans la carrière fulgurante de la chanteuse d’Aulnay-sous-Bois : une partie de l’industrie du disque ne lui donne pas l’accueil mérité.

On lui a même demandé de blanchir sa peau pour attirer une audience plus importante. Comme quoi le racisme même dans les milieux culturels continue de sévir. Elle s’explique ainsi (en anglais) :

« People would ask me to bleach my skin or wear lighter foundation to appeal to a broader audience, but I didn’t let that stop me at all« .

Pour découvrir les secrets d’Aya Nakamura, cliquer ici (en anglais).

Publicités

Vidéos : Une publicité chinoise jugée raciste est en fait un plagiat d’une publicité italienne…également raciste ?

racisme_italien

Vidéo

Une publicité pour de la lessive en Chine a fait le tour du monde…pour ses relents de racisme, enfin du moins pour de nombreux journalistes occidentaux et personnes de la société civile. La raison ? Le scénario plutôt osé de la marque Qiaobi, qui montre un homme de type Afro-Antillais, attiré par le jeune femme Chinoise, en train de préparer un cycle sur une machine à laver. Celui-ci, qui porte quelques traces de salissures, est alors violemment pris par la jeune femme, avale de force un sachet de lessive, puis est poussé à l’intérieur de la machine à laver, que la femme met en marche.

Résultat ? Le jeune homme ressort, mais sous une apparence Chinoise, pour le plus grand plaisir de la jeune femme.

Racisme éhonté chinois que tout le monde doit condamner ? En fait, certains diront que c’est une spécialité de ce pays, cette publicité n’est qu’une copie presque conforme à une autre publicité Italienne, avec le même scénario, la même musique. Seule différence ? Une italienne attire un italien maigrichon pour se faire laver dans la machine. Celui-ci ressort transformé en un Afro-Antillais musclé, pour le plus grand plaisir de la jeune dame italienne.

racisme_chinois

Vidéo

Si la publicité Chinoise a provoqué l’effroi et l’indignation, la publicité Italienne elle est restée quasi-anonyme, personne ne la critiqué, personne n’a crié au scandale. Si bien que les réseaux populistes estiment qu’il existe un racisme acceptable (notamment à l’encontre des hommes européens), et un autre qui ne l’est pas.

Et vous, que pensez-vous de ces publicités ? Pour les visionner, cliquer sur les images.

Ségrégation raciale en plein Saint-Denis pour la réunion ITMTC : quand le racisme devient officiel ?

otmtc.orgL’association ITMTC, qui milite pour l’Intersectionnalité (héritée de la lutte des femmes noires aux Etats-Unis), organise un meeting ce dimanche aux Quais de Seine à Saint-Denis, et invite toutes les femmes d’origine des anciennes colonies françaises pour participer à des ateliers de travail thématique. Certains de ces ateliers ne sont pas ouvertes aux femmes non racisées. Lire entre les lignes : les femmes blanches.

Le programme est le suivant :

  • 11h00 : Ouverture
  • 11h10 – 12h40 : Table ronde (représentation médiatique et politique des femmes racisées)
  • 14h00 – 15h30 : Ateliers (Alliance des femmes racisées contre le patriarcat et le racisme systémique ; Capitalisme, racisme systémique et impérialisme)
  • 15h45 – 17h15 : Ateliers (Alliances antiracistes arabes et noirs ; Race, migration et travail du sexe)
  • 17h30 – 19h00 : Table ronde (Les hommes, victimes principales du racisme ?)

Plus d’information en cliquant ici ou sur l’image ci-contre.

Le Maire de Niort dément la rumeur de favoriser l’accueil des habitants noirs de la Seine-Saint-Denis

Geneve_GaillardLa maire socialiste de Niort a décidé de porter plainte contre une rumeur selon laquelle la municipalité aurait signé un accord avec la Seine-Saint-Denis pour accueillir des habitants noirs du « 9-3 ».

Geneviève Gaillard, députée-maire PS de Niort, a porté plainte pour endiguer une rumeur selon laquelle sa ville recevrait des subventions pour accueillir des Noirs venus de Seine-Saint-Denis. Elle a déposé plainte ce vendredi 11 octobre « contre X » auprès du parquet de Niort pour « préjudice causé à l’autorité publique par des assertions mensongères », a-t-elle précisé à l’AFP.

Depuis « des mois, un bruit insistant, qui devient une rumeur, parcourt la ville de Niort, et au-delà », écrit-elle dans sa lettre au parquet. Elle y déplore la « persistance et l’ampleur d’un phénomène qui porte en lui la provocation (…) à la discrimination, à la haine, à la violence ». Selon ce « bruit », qualifié de « rumeur du 9-3 » par la presse, la ville aurait signé une convention avec le Conseil général de Seine-Saint-Denis, l’un des départements les plus pauvres de France et à forte population immigrée, pour accueillir des « personnes de couleur noire, originaires de (ce département) ou d’ailleurs mais, en tout cas, non niortaise », écrit l’élue.

Ces populations seraient supposées « faire courir » aux Niortais « un risque d’augmentation de la délinquance« , dénonce encore Geneviève Gaillard, maire depuis 2008 et candidate à sa réélection. Une telle convention n’existe pas, « c’est impossible et ridicule », a expliqué l’élue, fustigeant des ragots qui font le jeu du « racisme » et de la « stigmatisation ».

Une rumeur apparue il y a trois ou quatre ans

L’origine de cette rumeur, alimentée par quelques faits divers locaux, est impossible à cerner, a reconnu Geneviève Gaillard, mais « ça a commencé il y a trois ou quatre ans ». Plusieurs démentis ont été publiés dans la presse locale mais, « en juillet dernier, ça s’est emballé. Et ça prend de l’ampleur », d’où la plainte déposée pour tenter d’en endiguer la progression, a-t-elle expliqué.

Cela se propage par « le bouche-à-oreille », selon Pierre Lacore, directeur des relations extérieures de la municipalité, par exemple chez des commerçants, mais aussi sur les réseaux sociaux, où « des propos inadmissibles sont écrits », a dénoncé la maire. Un lien avec les prochaines municipales ? « Peut-être », même si cela reste « difficile à affirmer », a-t-elle répondu. L’extrême droite ? « Je ne veux accuser personne. »

La Seine-Saint-Denis dénonce sa stigmatisation

« Cette rumeur ne repose sur aucun fondement, ce type de rumeurs stigmatise mon département, c’est insupportable », s’est insurgé de son côté Stéphane Troussel, président PS du conseil général de Seine-Saint-Denis. « Ça dénote un climat malsain et délétère, une hystérisation du débat démocratique, par des groupes extrémistes, qui repose sur des idées constitutives de haine, de violence, de discrimination », a-t-il estimé, écartant toutefois un dépôt de plainte « pour ne pas faire écho à des attaques malsaines insupportables ».

Outre Niort, d’autres villes ont aussi eu à souffrir de cette rumeur, à l’image de Poitiers, Limoges ou encore Châlons-en-Champagne dont le maire, l’UMP Benoist Apparu, a porté plainte.

Source : RTL

%d blogueurs aiment cette page :