Publicités

Archives du blog

Un élève victime d’une agression et d’une tentative de vol devant le collège Christine de Pisan à Aulnay-sous-Bois

Vendredi dernier, le 30 novembre 2018, un élève s’est fait agresser avec tentative de vol de portable devant le collège Christine de Pisan à Aulnay-sous-Bois. Les parents de la victime ont porté plainte.

Suite à l’appel de l’élève en détresse à ses parents, ces derniers ont informé l’établissement pour demander des sanctions exemplaires et un changement de collège.

Aujourd’hui, je jeune élève est traumatisé et ne va plus au collège. Les parents ont alors exigé un changement de collège, notamment en faveur du collège Gérard Philippe. Hélas le responsable du collège Christine de Pisan a indiqué que le transfert était impossible et qu’il était obligatoire pour l’élève de retourner dans l’établissement tant redouté.

Les parents se disent révoltés et souhaiteraient que les choses évoluent. 

L’enfant présente des séquelles physiques (au niveau des cotes). L’agresseur, élève également du collège Christine de Pisan, a été exclu ce lundi jusqu’à lundi prochain. Mais le conseil de discipline n’aura lieu qu’en janvier au plus tôt, et une décision clémente est redoutée par les parents de la victime.

Les parents ont rendez-vous ce vendredi après-midi à la Mairie pour discuter de cette affaire et demander un transfert vers un autre établissement pour l’élève.

Source : père de la victime

Publicités

Une habitante d’Aulnay-sous-Bois volait des grand-mères vulnérables dans le Pas-de-Calais

Après une enquête minutieuse, les policiers de la brigade de Sûreté urbaine (BSU) ont interpellé un couple en région parisienne mardi dernier. Ils sont suspectés d’avoir commis un vol par ruse le 11 août, au domicile d’une femme de 85 ans, habitant avenue Percier-et-Fontaine à Boulogne.

Le groupe des atteintes aux biens du commissariat de Boulogne a effectué de nombreuses investigations et a pu remonter la piste d’un homme âgé de 37 ans, déjà défavorablement connu pour des faits similaires. L’enquête a amené les fonctionnaires à s’intéresser également à sa compagne qui, dans un premier temps, apparaissait comme complice.

Au cours de l’enquête, les policiers boulonnais ont finalement appris que le trentenaire avait déjà été interpellé dans le cadre d’une autre affaire, et incarcéré à Bois-d’Arcy, en région parisienne. Sa compagne a, quant à elle, été interpellée à son domicile, à Aulnay-sous-Bois. Placés en garde à vue, les deux suspects ont nié les faits malgré les éléments de preuve présentés face à eux.

Source et article complet : La Voix du Nord

Un homme grièvement blessé au couteau à Aulnay-sous-Bois

Bagarre sur fond d’alcool dans un appartement. Un homme a été blessé au couteau. Il est dans un état grave.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un homme de 40 ans a été blessé au couteau à l’abdomen, à Aulnay. L’agression s’est passée au domicile de la victime, avenue de Nonneville.

La soirée s’était déroulée sur fond d’alcool. On ignore les raisons de la dispute. La victime grièvement blessée a été transportée dans un état grave à l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis.

Ce mercredi, son pronostic vital était engagé. Deux couteaux ensanglantés ont été retrouvés sur place. Trois personnes, présentes dans l’appartement au moment des faits ont été placées en garde à vue.

Source et article complet : Le Parisien

Une vidéo virale d’un trentenaire qui sauve une maman d’une agression par un jeune caïd

Vidéo

Qui n’a jamais pris les transports en commun la nuit la boule au ventre, de peur de faire une mauvaise rencontre ? Qui n’a jamais vu une agression tout en étant dans l’incapacité d’intervenir de peur de se prendre des coups violents ?

Chez certaines personnes, le réflexe est inné. Il y a quelques jours dans une ligne de bus de substitution RATP dans le département de l’Essonne, un jeune homme, apparemment violent, s’en est pris à une mère de famille. Selon Le Parisien, ce jeune homme avait bousculé la dame qui ne demandait qu’un pardon. Cela a mis hors d’état l’individu qui s’est mis à gifler la mère de famille.

Des passagers viennent alors s’interposer, la mère insultant le jeune et le dernier voulant en découdre à coups de poing. Un trentenaire fait partie des gens qui s’interposent et empêche la jeune de frapper la femme. Mal lui en a pris, le jeune assène un coup de coude au trentenaire et le gifle en lui faisant perdre ses lunettes.

Ce geste a apparemment fait exploser le trentenaire qui, en l’espace de quelques instants, assène coup sur coup sur l’individu qui se couche sur la banquette arrière du bus, en l’implorant d’arrêter. Le trentenaire fini par arrêter sous les conseils d’autres passagers, et sauve le jeune homme d’une correction encore plus sévère.

Ce geste héroïque sera t-il récompensé par le Président de la République ? Le jeune caïd sera t-il poursuivi et inquiété ? Rien n’est moins sûr…

Pour visualiser la vidéo, cliquer sur l’image ci-contre ou ci-dessous.

 

Coup de feu aux Etangs à Aulnay-sous-Bois, un blessé et la police scientifique sur place

Illustration

Un coup de feu dans le quartier des étangs à Aulnay-sous-Bois a été entendu en fin d’après-midi.  Selon nos sources, une personne est blessée, et la police scientifique s’est rendue sur place pour enquêter.

On ignore la raison de cette utilisation d’arme à feu, s’il s’agit d’un accident, d’un règlement de compte ou d’une tentative d’homicide.

Le gérant du commerce « Presse du quartier » à Aulnay-sous-Bois victime d’un vol à main armée

Illustration

Les malfaiteurs sont repartis avec sa recette de plusieurs journées de travail.

Mardi à 13h30, rue Léon, à Aulnay-sous-Bois, le gérant du commerce « Presse du quartier » a été victime d’un vol à main armée. 50 000 € lui ont été dérobés. La totalité de la recette de plusieurs jours de son activité de buraliste. Il accueille un point de vente de la Western Union et vend aussi des jeux de grattage. Il se trouvait à bord de son véhicule, dans la cour intérieure de la maison de la presse lorsque deux individus cagoulés l’ont sorti de force et l’ont frappé. Ils lui ont dérobé sa sacoche contenant l’argent. Les auteurs ont pris la fuite à bord d’un véhicule.

Source et article complet : Le Parisien

Un trio d’Aulnay-sous-Bois et de Puteaux en situation irrégulière détroussaient les voyageurs du métro

Illustration

Les policiers de la Sûreté régionale des transports ont mis un coup d’arrêt aux razzias d’un gang qui dépouillait les voyageurs du métro.

C’est une « belle pioche » des policiers de la sûreté Régionale des transports. Jeudi, deux hommes ont été écroués. Leur complice, lui, a été libéré. Leur butin de 4 400 € a été saisi.

Depuis au moins deux mois, le trio dépouillait sans vergogne des voyageurs dans le métro. Ils opéraient principalement dans les stations autour Triangle d’or (VIIIe), avec un tour de passe-passe étonnant… Dans un premier temps, ils jetaient des pièces de monnaie par terre pour distraire pour attirer l’attention de la future victime. Puis, il la ceinturait avant de lui dérober son argent liquide ou ses cartes bancaires.

La première affaire remonte au 29 avril dernier. A Franklin D. Roosevelt (VIIIe), un ressortissant du Royaume du Bahreïn était victime du vol à la tire de son portefeuille.

La Sûreté régionale des transports, saisie de l’enquête, épluchait les images de la vidéo surveillance. Bingo ! Les enquêteurs identifiaient deux individus « défavorablement connus des services ». Et repéraient un complice.

Leurs investigations permettaient de remonter au gang, notamment avec du bornage téléphonique. Ils parvenaient même à leur imputer d’autres faits.

Source et article complet : Le Parisien

Des policiers attaqués par un chien et pris à parti par des jeunes au Gros Saule à Aulnay-sous-Bois

Des policiers à pied ont été pris à partie dans le quartier du Gros-Saule. Plusieurs coups de feu ont été tirés contre un chien d’attaque.

Trois fonctionnaires blessés, deux personnes arrêtées et un chien d’attaque qui se jette sur les fonctionnaires… Le passage d’une patrouille pédestre a déclenché les hostilités dans le quartier du Gros-Saule à Aulnay-sous-Bois ce midi.

De l’avis d’un policier, la seule présence de quatre fonctionnaires à pied aurait suffi à susciter un attroupement. Le quartier, retenu par le ministère de l’Intérieur avec celui des Beaudottes — juste en face à Sevran — pour expérimenter la future police de sécurité du quotidien, met toujours les autorités au défi, notamment en termes de trafic de drogue.

Blessé par balles, le chien revient sur les policiers

Ce jeudi en tout cas, les policiers ont été pris à partie physiquement. D’après les éléments de l’enquête qui démarre, un fonctionnaire a essuyé un coup de poing avant qu’un chien d’attaque de belle corpulence et de type amstaff se jette sur un autre. « Trois coups de feu ont été tirés sur le chien, il est parti, blessé, avant de revenir à l’attaque », relate un policier qui n’était pas sur place.

Un fonctionnaire s’est cassé le poignet, un autre s’est blessé à la cheville, sans compter le coup de poing reçu par le premier. Touché par plusieurs balles, le chien était toujours en vie au moment de sa prise en charge par des services vétérinaires. Deux personnes ont été interpellées après l’arrivée de renforts. L’un est le propriétaire présumé du chien, le second a été placé en garde à vue pour violences.

Source et article complet : Le Parisien

Au moins 2 morts dans une attaque au couteau dans le 2ème arrondissement de Paris

Vers 21h, un homme a délibérément poignardé plusieurs personnes dans le quartier de l’Opéra à Paris, à proximité de la rue Saint-Augustin. Il a tué une personne et en a blessé plusieurs. L’assaillant a voulu ensuite s’en prendre aux forces de l’ordre venu l’interpeller, et s’est fait abattre juste après avoir crié : « Tuez-moi ou je vous tue ».

Il y aurait au moins 4 blessés grave, le quartier est bouclé.

Des voyous de cités sensibles attaquent un fourgon à Garonor à Aulnay-sous-Bois avec des armes de guerre

Illustration

Six malfaiteurs armés ont été interpellés jeudi en flagrant délit, à Garonor (Seine-Saint-Denis), alors qu’ils s’attaquaient à un camion rempli de matériel informatique.

Interpellations musclées, jeudi matin, par la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) à Garonor, le parc d’activité de la Seine-Saint-Denis. Six malfaiteurs lourdement armés ont été arrêtés en flagrant délit et immédiatement placés en garde à vue.

Les voleurs étaient en train de vider un camion de fret rempli de matériel informatique haut de gamme quand ils ont été neutralisés. Les policiers de la BRI, qui disposent aussi de la casquette de police judiciaire, suivaient cette équipe depuis plusieurs jours. Au moment du vol, les forces de l’ordre étaient en planque dans le parc d’activité.

Un brouilleur de fréquence

Connus des services de police pour vols à main armée, ces voyous d’une trentaine d’années, issus de cités sensibles, disposaient d’un «brouilleur de fréquence», qui permet aux malfaiteurs de bloquer la fermeture automatique des portes des véhicules… pour les fouiller ou les voler en toute tranquillité.

Lors de l’interpellation, deux voitures des policiers ont été endommagées. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Source : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :