Publicités

Archives du blog

Un trio d’Aulnay-sous-Bois et de Puteaux en situation irrégulière détroussaient les voyageurs du métro

Illustration

Les policiers de la Sûreté régionale des transports ont mis un coup d’arrêt aux razzias d’un gang qui dépouillait les voyageurs du métro.

C’est une « belle pioche » des policiers de la sûreté Régionale des transports. Jeudi, deux hommes ont été écroués. Leur complice, lui, a été libéré. Leur butin de 4 400 € a été saisi.

Depuis au moins deux mois, le trio dépouillait sans vergogne des voyageurs dans le métro. Ils opéraient principalement dans les stations autour Triangle d’or (VIIIe), avec un tour de passe-passe étonnant… Dans un premier temps, ils jetaient des pièces de monnaie par terre pour distraire pour attirer l’attention de la future victime. Puis, il la ceinturait avant de lui dérober son argent liquide ou ses cartes bancaires.

La première affaire remonte au 29 avril dernier. A Franklin D. Roosevelt (VIIIe), un ressortissant du Royaume du Bahreïn était victime du vol à la tire de son portefeuille.

La Sûreté régionale des transports, saisie de l’enquête, épluchait les images de la vidéo surveillance. Bingo ! Les enquêteurs identifiaient deux individus « défavorablement connus des services ». Et repéraient un complice.

Leurs investigations permettaient de remonter au gang, notamment avec du bornage téléphonique. Ils parvenaient même à leur imputer d’autres faits.

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

Des policiers attaqués par un chien et pris à parti par des jeunes au Gros Saule à Aulnay-sous-Bois

Des policiers à pied ont été pris à partie dans le quartier du Gros-Saule. Plusieurs coups de feu ont été tirés contre un chien d’attaque.

Trois fonctionnaires blessés, deux personnes arrêtées et un chien d’attaque qui se jette sur les fonctionnaires… Le passage d’une patrouille pédestre a déclenché les hostilités dans le quartier du Gros-Saule à Aulnay-sous-Bois ce midi.

De l’avis d’un policier, la seule présence de quatre fonctionnaires à pied aurait suffi à susciter un attroupement. Le quartier, retenu par le ministère de l’Intérieur avec celui des Beaudottes — juste en face à Sevran — pour expérimenter la future police de sécurité du quotidien, met toujours les autorités au défi, notamment en termes de trafic de drogue.

Blessé par balles, le chien revient sur les policiers

Ce jeudi en tout cas, les policiers ont été pris à partie physiquement. D’après les éléments de l’enquête qui démarre, un fonctionnaire a essuyé un coup de poing avant qu’un chien d’attaque de belle corpulence et de type amstaff se jette sur un autre. « Trois coups de feu ont été tirés sur le chien, il est parti, blessé, avant de revenir à l’attaque », relate un policier qui n’était pas sur place.

Un fonctionnaire s’est cassé le poignet, un autre s’est blessé à la cheville, sans compter le coup de poing reçu par le premier. Touché par plusieurs balles, le chien était toujours en vie au moment de sa prise en charge par des services vétérinaires. Deux personnes ont été interpellées après l’arrivée de renforts. L’un est le propriétaire présumé du chien, le second a été placé en garde à vue pour violences.

Source et article complet : Le Parisien

Au moins 2 morts dans une attaque au couteau dans le 2ème arrondissement de Paris

Vers 21h, un homme a délibérément poignardé plusieurs personnes dans le quartier de l’Opéra à Paris, à proximité de la rue Saint-Augustin. Il a tué une personne et en a blessé plusieurs. L’assaillant a voulu ensuite s’en prendre aux forces de l’ordre venu l’interpeller, et s’est fait abattre juste après avoir crié : « Tuez-moi ou je vous tue ».

Il y aurait au moins 4 blessés grave, le quartier est bouclé.

Des voyous de cités sensibles attaquent un fourgon à Garonor à Aulnay-sous-Bois avec des armes de guerre

Illustration

Six malfaiteurs armés ont été interpellés jeudi en flagrant délit, à Garonor (Seine-Saint-Denis), alors qu’ils s’attaquaient à un camion rempli de matériel informatique.

Interpellations musclées, jeudi matin, par la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) à Garonor, le parc d’activité de la Seine-Saint-Denis. Six malfaiteurs lourdement armés ont été arrêtés en flagrant délit et immédiatement placés en garde à vue.

Les voleurs étaient en train de vider un camion de fret rempli de matériel informatique haut de gamme quand ils ont été neutralisés. Les policiers de la BRI, qui disposent aussi de la casquette de police judiciaire, suivaient cette équipe depuis plusieurs jours. Au moment du vol, les forces de l’ordre étaient en planque dans le parc d’activité.

Un brouilleur de fréquence

Connus des services de police pour vols à main armée, ces voyous d’une trentaine d’années, issus de cités sensibles, disposaient d’un «brouilleur de fréquence», qui permet aux malfaiteurs de bloquer la fermeture automatique des portes des véhicules… pour les fouiller ou les voler en toute tranquillité.

Lors de l’interpellation, deux voitures des policiers ont été endommagées. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Source : Le Parisien

Un employé d’un transporteur de fonds pris en otage et amené jusqu’à Aulnay-sous-Bois

Le jeudi 4 janvier, deux individus ont surpris un employé de transport de fonds de la société Temis qui effectuait une opération de maintenance dans un établissement BNPP à Argenteuil. Menacé d’une arme, l’agent a été contraint de donner les identifiants aux individus qui se sont emparés de 170 000 €.

L’employé a ensuite été embarqué dans un véhicule complice et a été relâché à Aulnay-sous-Bois. Il est sain et sauf. Les malfrats n’ont pas été retrouvés. Un troisième complice est suspecté.

Un homme poignarde des clients au hasard dans le Centre Commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

Aujourd’hui, une partie du centre commercial O’Parinor a été fermé au public à cause d’un individu qui aurait poignardé au hasard des passants dans la galerie marchande. Les bus ont été déviés, la police et les pompiers ont rapidement intervenu.

On ne sait pas  si le suspect a été appréhendé et s’il y a eu des blessés graves. En tout cas à l’heure actuelle on ne parle pas d’attentat.

Plus d’information à venir…

MAJ : Un homme a finalement tenté de dérober un sac à main à une cliente. Ne pouvant y parvenir et acculé par les vigiles, il a sorti un couteau, s’est blessé et a blessé l’un des vigiles. Ceci a causé une immense panique dans le centre commercial, ce qui a provoqué en partie sa fermeture momentanée.

MAJ 2: La photo à été retirée sur la demande de son auteur.

 

Trois policiers pris pour cible par des tirs ce dimanche à Aulnay-sous-Bois

Les trois fonctionnaires effectuaient un contrôle routier lorsque des individus les ont pris pour cible.

Alors qu’ils s’étaient dissimulés derrière un buisson, deux suspects ont utilisé une carabine à plomb pour atteindre les policiers.

Heureusement, il n’y a pas eu de blessés.

Source : Actu17

Un homme enlevé et brûlé vif par deux individus à Aulnay-sous-Bois

Les faits se sont déroulés sur le boulevard Georges Braque, non loin du centre commercial O’Parinor. Deux individus ont enlevé un homme puis l’ont emmené dans un terrain vague. Ils l’ont aspergé d’un liquide inflammable et y ont mis le feu. Brûlée au niveau des pieds, la victime s’est ensuite réfugiée sur le parking du centre commercial, selon RTL.

Il a  demandé de l’aide avant d’être pris en charge par les secours. Un des suspects a été appréhendé à Drancy. Les faits se sont déroulés hier en début d’après-midi.

Un supermarché au Gros Saule à Aulnay-sous-Bois braqué par trois hommes cagoulés

Mercredi soir, trois hommes ont attaqué un supermarché à Aulnay-sous-Bois, munis d’armes de poing. Une caissière a été agressée avec un pistolet et une bombe lacrymogène, selon Le Parisien.

Ils sont parvenus à dérober environ 2 500 € et ont pris la fuite.

Un policier lynché à Sevran par trente individus ouvre le feu et blesse un de ses agresseurs

Les faits se sont déroulés dans le quartier du Pont-Blanc à Sevran vers 2h00 du matin, cette nuit. Deux motards la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention du 93 se sont rendus à cet endroit suite à des signalements de feux de poubelle et à des attaques sur des pompiers. Lorsque les deux policiers arrivent sur les lieux, ce sont plus de 30 individus qui les accueillent avec des jets de parpaing et des barres de fer. L’un des policiers tombe, puis est trainé sur plusieurs dizaines de mètres tout en étant lynché.

Malgré la situation désespérée, il parvint à dégainer son arme de service et tira plusieurs fois en direction de ses bourreaux, touchant l’un d’eux à l’abdomen (dont la vie n’est pas en danger).

Le policier s’en sort avec de multiples contusions, en sang. Il est actuellement soigné à l’hôpital. Mis à part l’individu touché à l’abdomen, aucune interpellation n’a eut lieu.

 

%d blogueurs aiment cette page :