Archives du blog

Alain Ramadier, député d’Aulnay-sous-Bois, veut attaquer pénalement trois directeurs d’administration pour fraude

Quatre députés ont adressé mercredi 16 septembre une lettre au président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, afin de saisir le procureur de la République contre trois dirigeants d’administration. Patrick Hetzel (Bas-Rhin, LR), Pascal Brindeau (Loir-et-Cher, UDI), Alain Ramadier (Seine-Saint-Denis, LR) et Michel Zumkeller (Territoire de Belfort, UDI) souhaitent concrètement voir appliquer le code de procédure pénale, qui identifie des infractions propres aux fautes commises par les agents publics dans l’exercice de leurs fonctions.

Dans le document, que Le Figaro a pu consulter en exclusivité, les signataires relèvent des faux témoignages lors de la commission d’enquête sur la fraude aux prestations sociales, qui vient de rendre ses travaux. Les parlementaires, qui faisaient partie de cette commission, condamnent sans égard les personnes auditionnées : «Toutes ces affirmations erronées ou contradictoires, délivrées sous serment par de hauts responsables administratifs, ne sont pas seulement la marque d’une désinvolture inadmissible à l’égard de la représentation nationale : elles sont également constitutives du délit de faux témoignage», affirment-ils. Des mensonges qui concerneraient à chaque fois le comptage des cartes Vitale, indispensable pour jauger des éventuelles fraudes aux prestations sociales.

Source et article complet : Le Figaro

Armé d’un sabre et d’un fusil, il fonce sur des fêtards du Blanc-Mesnil en criant « Allah Akbar »

Illustration

Un homme âgé de 32 ans a été interpellé dimanche matin au Blanc-Mesnil. Il a été neutralisé par un automobiliste qui l’a volontairement percuté pour le neutraliser alors qu’il fonçait, armé, sur un groupe de fêtards en hurlant allah akbar.

Habillé en treillis, comme un militaire. Et armé comme tel. Hurlant Allah akbar. Un homme de 32 ans a surgi des taillis où il était caché, près d’une salle de réception au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), ce dimanche vers 7 heures alors que des convives sortaient justement de soirée. Un des fêtards a eu le réflexe de protéger ses « amis » en le percutant en voiture pour le neutraliser. Ses acolytes ont immédiatement sauté sur l’individu pour le désarmer et l’ont frappé.

Le fusil était approvisionné en munitions

Celui-ci, ivre et sonné par le choc avec la voiture, mais pas blessé, n’a opposé aucune résistance. Il avait sur lui « un sabre et un fusil semi-automatique », confirme-t-on au parquet de Bobigny.

Le fusil était approvisionné en munitions. Lors de la perquisition à Villemomble, au domicile du mis en cause, deux autres fusils ont été retrouvés. Il a été placé en garde à vue pour violences volontaires avec arme, menaces avec arme, détention, port et transport d’arme. Mais l’affaire n’a pas été transmise au parquet anti-terroriste. « Il a certes crié Allah akbar, mais n’a aucun antécédent judiciaire inquiétant et on n’a rien trouvé d’autre pour l’instant pouvant laisser penser à une radicalisation », reprend-on au parquet de Bobigny.

Au moment de son interpellation par la police, l’agresseur présentait un taux d’alcoolémie proche d’1g par litre d’air expiré. L’affaire a été confiée à la police judiciaire.

« On a cru qu’on allait mourir »

« On reste sur une affaire de droit commun car on se trouve face à quelqu’un de perturbé sur fond de très forte alcoolisation, confirme une source proche de l’enquête. Mais il n’en restait pas moins dangereux. Car une cartouche était chambrée dans son fusil semi-automatique. »

Source et article complet : Le Parisien

Nouvelle nuit de violence à Aulnay-sous-Bois avec des coups de feu et de mortier

Cette nuit semble de nouveau agitée à Aulnay-sous-Bois notamment dans les quartiers Nord. En effet, de nombreux lecteurs témoignent de coups de feu, de pétard et de mortier alors que les forces de l’ordre semblent inspecter les lieux.

Cette nuit semble de nouveau agitée à Aulnay-sous-Bois notamment dans les quartiers Nord. En effet, de nombreux lecteurs témoignent de coups de feu, de pétard et de mortier alors que les forces de l’ordre semblent inspecter les lieux.Cette nuit semble de nouveau agitée à Aulnay-sous-Bois notamment dans les quartiers Nord. En effet, de nombreux lecteurs témoignent de coups de feu, de pétard et de mortier alors que les forces de l’ordre semblent inspecter les lieux.

Selon plusieurs sources, des jeunes des quartiers de la ville veulent protester contre un accident qui a eu lieu à Villeneuve-la-Garenne. Le 18 avril, un homme a moto a percuté une portière d’une voiture banalisée et a été grièvement blessé. Des témoignages affirment qu’un policier a volontairement ouvert la portière pour faire chuter le motard qui circulait à vive allure, alors que la police affirme que le choc était involontaire.

Alors que la pandémie de Coronavirus continue de faire des ravages, ces échauffourées risquent de compliquer la tâche des services sanitaires, le Covid-19 se transmettant rapidement en cas d’attroupement. Si certains trouvent ces actes compréhensibles, cela met en danger le plus grand nombre.

La rédaction d’Aulnay cap en appelle au calme.

Nous invitons au plus grand respect du confinement, respectez les forces de l’ordre et de secours.
Du calme…!!!!!

Affrontements entre des jeunes et des policiers dans le quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

Illustration

La nuit est plutôt chaude en ce moment dans les quartiers Nord de la ville. Des jeunes tirent des mortiers sur les forces de l’ordre et des poubelles ont été incendiées.

Alors que le confinement devrait inciter tout le monde à la raison et à rester chez soi, ces attroupements et affrontements risquent de propager l’épidémie.

Ci-dessous une vidéo des tirs de mortiers contre les forces de l’ordre :

Nouveaux incidents cette nuit à Aulnay-sous-Bois avec des pompiers et policiers attaqués malgré le confinement

Cette nuit à Aulnay-sous-Bois, des incendies volontaires ont nécessité l’intervention des Pompiers de Paris et des forces de police. Les auteurs irresponsables de ces actes de vandalisme ont empêché les secours d’intervenir et ont lancé des projectiles sur les policiers.

Le confinement à cause du COVID-19 semble échauffer les esprits. Il faut savoir raison garder et prendre son mal en patience, le confinement touche tout le monde et impacte nos habitudes. A nous d’être suffisamment intelligent pour s’adapter à la situation…

Malgré le confinement, incendies de poubelle et agressions contre les policiers à Aulnay-sous-Bois

Hier soir à Aulnay-sous-Bois, alors que les pompiers maîtrisent des incendies de poubelles, les policiers reçoivent des projectiles d’une foule. Ils interpellent des lanceurs et les esprits s’échauffent.

Pourtant, avec le confinement et le Coronavirus, tout le monde devrait rester chez soi. Inconscience ou volonté de provocation ?

Ci-dessous une vidéo qui en dit long…

 

Vidéo : Un policier au Blanc-Mesnil encerclé par des individus agressifs tire et blesse l’un des assaillants

Illustration

Un banal contrôle routier a failli tourner au drame : des policiers de Drancy ont tenté d’interpeller un homme en scooter hier, mais ce dernier n’a pas voulu obtempérer et a tenter de fuir.

Sur la commune du Blanc-Mesnil, le fuyard percute un policier qui se retrouve aussitôt au sol. C’est alors que plusieurs individus surgissent de nulle part et foncent sur le policier au sol, et commencent à lui asséner des coups de pied.

C’est alors que, pour se sortir de cette situation désespérée, qu’il use de son arme, blesse l’un des lascars, provocant la fuite des autres.

L’homme en scooter (qui a été confisqué) est toujours en fuite. La vidéo ci-dessous explique les faits :

Vidéo : les nids de frelons asiatiques deviennent un véritable fléau

L’hiver aidant, les grands arbres perdent leurs feuilles et, en plus des nids de corbeaux ou de pies, on découvre de véritables ballons de basket qui ne sont que des nids de frelons asiatiques.

A cette époque, tous les frelons sont morts (hormis les reines qui se cachent au chaud sous les tuiles ou dans le sol en attendant le printemps). Ces nids servent de garde-manger pour les pies et autres espèces de corvidés car il reste quelques larves à l’intérieur.

Le frelon asiatique est une espèce invasive, qui n’a pas de prédateur et qui se nourrit d’abeillers et autres insectes, ainsi que de larves de mouches. Son nid est bien plus gros que celui du frelon européen. C’est une espèce également agile, rapide et plus agressive, qui n’hésite pas à attaquer une menace au-delà d’un périmètre supérieur à 20 mètres (là où le frelon européen tend à se calme dès que l’on s’éloigne de 10 mètres du nid).

Il y a eu plusieurs attaques parfois mortelles en 2019. Quasiment toute la France est touchée (le frelon ne s’aventure pas au-dessus d’une certaine altitude).

Ci-dessous, une vidéo impressionnante d’un nid de frelons asiatiques :

Un homme tué de plusieurs coups de couteau chez lui à Sevran Beaudottes

Selon les premiers éléments de l’enquête, son agresseur aurait accédé à l’appartement, situé dans le quartier des Beaudottes à Sevran, par le balcon.

Un homme de 54 ans est mort lardé de coups de couteau, ce jeudi à Sevran. Le drame, dont l’enquête de police déterminera les circonstances exactes, s’est déroulé entre 17 heures et 18 heures dans le quartier des Beaudottes.

Ce sont des riverains qui ont appelé le 17 à la vue d’un homme debout sur un balcon, couteau à la main, les mains et le visage en sang.

Selon une source policière, les fonctionnaires ont interpellé le suspect dans la foulée et retrouvé la victime allongée au sol de l’appartement, « de multiples plaies à l’arme blanche sur le corps, dont au moins une au cou ». Les pompiers sont également intervenus pour réaliser un vain massage cardiaque.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’agresseur, âgé de 41 ans, était son voisin de palier. Il aurait accédé à l’appartement par le balcon.

Le suspect a été placé en garde à vue pour homicide volontaire, d’après le parquet de Bobigny. Une autopsie devait être pratiquée ce vendredi matin sur le corps de la victime. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Source : Le Parisien

Un policier d’Aulnay-sous-Bois suspendu après une interpellation controversée et musclée à Sevran

Vidéo

La vidéo de l’interpellation d’un jeune homme à Sevran a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux. Les collègues du policier suspendu estiment eux la sanction « injustifiée ».

Un fonctionnaire de police a été suspendu de ses fonctions « afin d’établir les circonstances exactes de cette interpellation », à la demande du préfet de police Didier Lallement. Une décision qui intervient au lendemain de l’interpellation controversée d’un jeune homme dans une rue de Sevran (Seine-Saint-Denis). Sur les images, qui ont suscité la polémique sur les réseaux sociaux, on voit le policier frapper à plusieurs reprises la victime.
Plusieurs dizaines de policiers se sont rassemblés devant le commissariat d’Aulnay-sous-Bois en signe de protestation contre sa suspension qu’ils jugent « injustifiée »

Source et article complet : RTL

Vidéo ci-dessous :

%d blogueurs aiment cette page :