Publicités

Archives du blog

L’arrivée d’une centaine de migrants aux Pavillons-sous-Bois provoque l’indignation

La création d’un centre d’accueil à Paris pour les migrants par Anne Hidalgo, la Maire, a provoqué ce que certains nomment un appel d’air. Plusieurs centaines de migrants, venant pour la plupart d’Afrique et d’Afghanistan, arrivent dans la capitale dans l’espoir de se faire régulariser. Ils dorment sur les trottoirs, à proximité du camp, et attendent d’être pris en charge.

L’Etat, débordé, essaye de reloger ces personnes, en les déplaçant dans un premier temps dans un lieu de transit, généralement des gymnases, des bâtiments abandonnés ou des hôtels. Récemment, une centaine de migrants sont arrivés au gymnase Léo Lagrange aux Pavillons-sous-Bois, dans le centre de cette ville de Seine-Saint-Denis. Une arrivée qui est loin de faire l’unanimité.

Une ville plutôt « préservée » de la Seine-Saint-Denis

Cette commune d’un peu plus de 20 000 habitants est majoritairement pavillonnaire. Si les quartiers Nord de la ville ont souvent été « délaissés », de gros travaux de réaménagement et de rénovation ont permis de réduire l’écart avec les parties centre et sud de la ville, très dynamiques et plutôt riches. A l’instar du Raincy, la ville des Pavillons-sous-Bois peut être considérée comme « préservée » des très grosses résidences des années 70s, qui ont subi une grande dépréciation et où la pauvreté est palpable.

Philippe Dallier, Maire depuis 1995, n’a d’ailleurs quasiment pas besoin de faire campagne pour être réélu : son charisme et sa relative jeunesse, associée à une étiquette politique qui rassure les classes moyennes et aisées, ainsi que les personnes retraitées, font l’essentiel de la campagne. Il s’est beaucoup investi pour sa ville, et semble apprécié par la majorité de ses administrés.

La quiétude de cette ville moyenne semble être mise à mal par l’arrivée d’une centaine de migrants. La population plutôt riche et conservatrice voit d’un mauvais œil l’arrivée de personnes issues d’une culture différentes, et craint pour sa sécurité.

Des réfugiés ou des migrants économiques ?

Ce qu’il se passe en Allemagne (attaques de Cologne, agression dans les piscines, augmentation des attaques violentes la nuit…) depuis l’arrivée massive de migrants fait craindre le pire chez une partie des habitants de la ville. Cependant, il semble que la situation ici soit sous contrôle et que les « migrants » soient correctement pris en charge par les associations et les autorités.

Cependant, plusieurs questions s’imposent :

  • Il s’agit ici d’une centaine de migrants qui sont des hommes, plutôt jeunes. Généralement, les réfugiés sont des enfants, des femmes qui fuient une répression, des attaques
  • 3 nationalités sont représentées : l’Érythrée, le Tchad et le Soudan. Si l’Érythrée est considéré comme un pays autoritaire, où un long et pénible service militaire est requis pour tous les jeunes hommes, les deux autres pays ne semblent pas être considérés comme des pays dangereux ou en guerre. Même si le Soudan et le Tchad sont loin d’être des paradis démocratiques.

S’agit-il de migrants économiques ou de véritables réfugiés ? La question s’impose, même si en arrivant jusqu’ici, la France doit prendre en charge ces personnes, jusqu’au traitement de leur dossier. 

En attendant, tout sera mis en oeuvre pour que ces personnes soient bien accueillies. Avec de la volonté, elles pourront s’intégrer si elles sont régularisées.

Publicités

Billel Ouadah remercie ses électeurs dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

Billel Ouadah a perdu au second tour dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis face à Alain Ramadier, mais n’est pas amer. Vous trouverez en cliquant sur l’image ci-contre son communiqué de remerciement à tous ceux qui ont voté pour lui.

Le camion Alain Ramadier a t-il porté ses fruits dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

twitter @Ramadier

Alain Ramadier est un député heureux, alors qu’au soir du 1er tour, Billel Ouadah (LREM) semblait intouchable. M. Ramadier a fait une campagne impressionnante notamment les dernières semaines, et encore plus entre les deux tours. Est-ce que le camion à l’effigie du candidat et qui a sillonné les rues a été l’élément déclencheur du regain d’intérêt pour sa candidature ?

La profession de foi d’Alain Ramadier du second tour dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis passe mal

Alain Ramadier a gagné avec panache, et son score est sans appel. Mais déjà des voix se font entendre notamment sur le contenu de sa profession de foi. En effet, la taxation des loyers fictifs avancé par M. Ramadier à l’encore de la République en Marche a peut-être eu un effet salvateur.

Ci-dessous un extrait d’un message que nous avons reçu d’un lecteur :

« Honte à ce prospectus de « Les Républicains » pour le 2ème tour des législatives où ils ressortent comme F. Baroin le c(l)oup de la taxation des loyers fictifs pour les propriétaires de leur résidence principale ayant fini de rembourser leur crédit. C’est une imposture !!!!

Ils n’ont pas trouvé mieux pour engranger les votes des propriétaires ? C’est juste ignoble de jouer avec la peur des administrés.

Mas le candidat LREM n’est pas mieux hélas.

Taux d’abstention en hausse à prévoir. « 

Le candidat malheureux Billel Ouadah a été contacté par la rédaction [MAJ : pas de recours]. A suivre…

Alain Ramadier est le nouveau député de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

Il n’y a plus de suspens possible : Alain Ramadier est arrivé largement en tête à Aulnay-sous-Bois (résultats déjà communiqués), mais aussi aux Pavillons-sous-Bois (Alain Ramadier obtient 1 948 voix / 53,06 % contre 1723 voix / 46,94% pour son adversaire Billel Ouadah).

C’est une grosse claque pour Billel Ouadah qui était arrivé largement en tête au 1er tour, une semaine auparavant (6 points d’avance sur Alain Ramadier).

Que s’est-il passé ? Aussi bizarre que cela puisse paraître, il semblerait que les voix de Gauche se sont beaucoup plus reportées sur le candidat LR que sur le candidat de la République en Marche.

Peur d’une trop grosse majorité à l’assemblée pour le nouveau président ? Une campagne tonitruante pour Alain Ramadier ? Une personnalité qui dérange du côté de Billel Ouadah ? Une chose est sûre, plusieurs personnalités de Gauche et des écologistes ont appelé à voter pour Alain Ramadier. Ce qui n’a pas aidé le candidat LREM…

MAJ Résultats : Alain Ramadier l’emporte avec près de 53% des voix.

 

Des personnalités de Gauche derrière Alain Ramadier pour contrer Billel Ouadah dans la 10ème circonscription d’Aulnay-sous-Bois

Jean-Louis Karkides Crédit : Marc Masnikosa

Si Billel Ouadah apparaît mathématiquement comme intouchable au second tour (il faudrait un immense sursaut de participation, ce qui paraît plus que jamais improbable), sa personnalité attirent quelques critiques jusque dans l’extrême gauche, qui affirment publiquement vouloir voter pour son adversaire Alain Ramadier (LR). Ainsi, Jean-Louis Karkides, blogueur émérite, commentateur sur Aulnaycap, membre de l’association de gauche Vivre Mieux Ensemble et de l’association d’extrême gauche La Révolution est en Marche, annonce publiquement son soutien à M. Ramadier.

Ce qui est reproché à Billel Ouadah ?

Billel Ouadah est un personnage atypique de la vie locale Aulnaysienne. Un blog Aulnaysien a fait d’ailleurs une biographie politique complète de ses débuts en 1998 jusqu’en 2012. Opportuniste pour les uns, pugnace pour les autres, M. Ouadah a, à l’image de l’ancien président Nicolas Sarkozy, ce trait de caractère qui clive, tout en étant un fin stratège et un excellent homme d’appareil.

Billel Ouadah est aussi un homme politique qui a accumulé les échecs, mais qui a réussi à se relever et à retenter d’aventure, sous différentes étiquettes politiques. Pour compléter la biographie du candidat, voici le parcours de M. Ouadah de 2012 à 2017 :

  • 2012 – 2013 : traversée du désert après les législatives 2012, mise en retrait temporaire tout en restant membre du Parti Radical
  • avril 2013 – septembre 2013 : rapprochement avec Jacques Chaussat avec qui il s’était embrouillé. Il devient membre de son « comité stratégique » dans le cadre des élections municipales 2014, avec son compagnon et fidèle ami Amar Amrane (actuellement conseillé municipal au Blanc-Mesnil). M. Ouadah fait un travail remarquable dans les quartiers Nord
  •  Septembre 2013 : il annonce ne plus vouloir faire partie de la liste « Aulnay Demain » conduite par Jacques Chaussat pour des motifs personnels
  • Peu après, il participe à la campagne de Thierry Meignen (Le Blanc-Mesnil) et anime un blog (qu’il a quitté depuis) appelé Blanc Mesnil Info.
  • Il anime également le blog de campagne de Thierry Meignen
  • Lors des départementales 2015, il est annoncé comme suppléant de Daniel Jacob à Aulnay-sous-Bois. Cette prise de position lui vaut d’être sanctionné par l’UDI, qui soutient la paire Bruno Beschizza / Séverine Maroun (Bruno Beschizza laissera, quelques mois après avoir été élu, sa place à Mohamed Ayyadi)
  • En septembre 2015, il annonce sa rupture avec Thierry Meignen qui n’aurait pas respecté ses engagements
  • A cette date, il fait campagne activement au sein de l’UDI, notamment pour élection de son président. Il soutient ‘abord Yves Jégo puis, au second tour, Hervé Morin. Ce dernier est battu par Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy
  • M. Ouadah se met en retrait de la vie politique. Il tentera de revenir dans le jeu politique pour l’élection du bureau du Parti Radical de la Seine-Saint-Denis, mais sa sanction lui empêche d’aller plus loin. Depuis, le Parti Radical de la Seine-Saint-Denis ne donne plus signe de vie

Aujourd’hui, Billel Ouadah semble désormais assuré de gagner son pari, avec en face de lui un adversaire peu connu, qui souffre d’un déficit de notoriété et dont les marges de manœuvres sont basses.

Une volonté de rassembler à droite et au centre

Comme l’en atteste son parcours, Billel Ouadah est plus un homme du Centre et de la Droite qu’un homme de Gauche, même s’il apparaît plus à gauche que son adversaire Alain Ramadier. M. Ouadah peut compter sur de nombreux soutiens d’ex-UDI dans la circonscription, l’UDI qui est devenue d’ailleurs amorphe depuis les municipales 2014 à Aulnay-sous-Bois. Ainsi, des personnalités centristes comme Jean-Marc Enouf soutiennent le candidat de La République ne Marche, ce qui fait défaut au candidat Alain Ramadier.

A gauche par contre, le rassemblement semble plus délicat. Si Jean-Louis Karkides a montré son hostilité,  il reste à connaître le positionne de Daniel Goldberg (PS), mais aussi d’Ambre Froment (La France Insoumise). Il paraît peu probable que ces deux candidats malheureux appellent à voter pour Alain Ramadier. La non-consigne de vote apparaît comme l’option la plus probable.

Billel Ouadah bientôt le prochain député de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis ?

C’est plus que probable. Il a 6 points d’avance sur son adversaire, qui n’a pas beaucoup de réserve de voix (une partie des électeurs de l’UPR et du Front National pourrait se reporter sur lui, mais c’est trop peu). Billel Ouadah a plus de réserve à Gauche qu’Alain Ramadier. Avec l’effet Macron, on ne voit pas comment cette victoire pourrait lui échapper. Le manque de notoriété de son adversaire, les remous au sein du parti Les Républicains et la disparition des « centristes de droite » à Aulnay sont tout à son avantage.

Si quelques personnalités de Gauche appellent à voter contre lui, cela apparaît bien dérisoire…

Elections législatives dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis : A L’AIDE !

Ca approche et pourtant quel dilemme car peut être plus important que l’élection du Président de la République, un député  vote quand même les lois qui orientent  continuellement notre quotidien , aie, aie, aie

Pour un électeur sans étiquette politique, pour un électeur sans préjugés sur l’un ou l’autre, pour un électeur désormais perdu dans une nouvelle situation inédite, que faire ? Au secours

Ce que j’entends, ce que je lis….sans bien connaître tous les tenants et aboutissants mais qui les connait réellement, je ne sais ?

La France du PR , la France du PS , la France insoumise, la France en marche, la France du Front nationale,  …11 candidats, il faut déjà faire un premier tri et après ? Mais au fait la France, c’est moi, c’est vous. 

Avec de telles banalités, je n’avance pourtant pas . On m’a parlé d’un nouveau Président de la République, assez jeune en l’ocurrence , et pourtant il semble en vouloir alors pourquoi pas tenter l’expérience ?

Oui mais à Aulnay pas si simple, le candidat de la trajectoire du moment en pleine euphorie  «Le mouvement en marche » je crois, est paraît-il déjà bien marqué par ses différentes atermoiements  sur Aulnay, dans mon oreillette, on me dit même de nombreuses fréquentations politiques, assez surprenant quand même, c’est beaucoup et puis cela est devenu une habitude, une totale disparition du débat public aulnaysien sauf au moment des élections, de l’opportunisme ? Comment le mouvement en marche, intègre parait-il, a-t-il pu accepter cette investiture ? Enfin moi je ne sais pas, on me dit …., peut être des rumeurs ?

Mais alors qui ?

ou le candidat PS ? PS, ça me rappelle quelques chose mais je ne parviens pas à m’en souvenir ? Je lis sur la page de ce candidat des prévisions pour demain :   «  Ensemble prenons notre destin en main  »  au cas il serait réélu mais pas grand-chose sur le passé, sur 5 ans d’activités, où est son bilan pour mériter un second mandat.  Qu’a-t-il fait sur Aulnay ? Moi sais pas ? Une belle formule : « Nous avons droit au meilleur » , j’avoue en être « ébaubi »

Mais alors qui ?

Ou le candidat PR ? Mais un député doit être capable de s’exprimer, d’argumenter,  de discuter…., et là, j’ai l’impression que ce n’est pas le cas depuis plusieurs années en tant qu’élu sur Aulnay, un peu inconnu, et ça je le sais pour l’avoir constaté au travers de rencontres, de réunions…le PR aurai-t-il presque abandonné la partie dès le départ ? Sûr que sur Aulnay, le choix d’un  véritable candidat semblait bien difficile parmi ses élus.

Mais alors qui ?

Ou la candidate de la « France Insoumise », connais pas ? Mais toujours à ce que l’on m’a dit, une candidate très, très insoumise, je n’en sais pas plus et très jeune, certes pas un défaut mais peut être un handicap à ce niveau ? des rumeurs ?

Mais alors qui ?

Ou le candidat à l’élection présidentielle qui fait l’honneur à la Seine Saint Denis de se présenter dans notre circonscription sous le logo UPR, ce qui signifie ?  Il est du secteur ? D’où vient-il subitement ? Aucune explication ?

Mais alors qui ?

Ou qui ? Après je ne sais plus, totale confusion , j’ai même lu : « AEPJ », vous connaissez, j’explique « Allons Enfants (pas de la patrie), le Parti de la Jeunesse »,  j’en reste sans voix pour mon prochain vote.

Même le PC a disparu de la sphère de la circonscription (où sont les élus municipaux ?) enfin pas que locale…

Il est certain qu’une telle élection ne devrait pas être traitée de façon humoristique (parfois noire) mais dans notre circonscription, cela est particulièrement bien triste, aucun candidat de part son orientation politique, de part sa personnalité, de part son passé ….ne me semble susceptible de fréquenter cette grande maison qu’est l’assemblée nationale, je ne souhaite pas prendre de risques.

Et pourtant, la soupe de l’Assemblée Nationale semble si bonne, je voudrais bien la partager puisque j’en paye aussi une partie… : une inflation de candidats 178 en Seine Saint Denis contre 148 en 2012

NON, je ne suis pas convaincu….Reste une possibilité …, le vote blanc mais inutile, alors ?

Place maintenant aux commentaires acerbes …

Source : Contribution externe

Le Parti Ouvrier Indépendant des Pavillons-sous-Bois soutient Ambre Froment de la France Insoumise

Le Parti Ouvrier Indépendant (POI) situé aux Pavillons-sous-Bois a décidé de soutenir Ambre Froment de la France Insoumise au premier tour des législatives 2017 dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis.

Billel Ouadah apparaît dans le clip de campagne officiel En Marche pour les législatives 2017

Vidéo

Si François Asselineau apparaît sans surprise dans le clip de campagne officiel de l’UPR aux législatives 2017, l’apparition de Billel Ouadah, candidat En Marche dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois, Bondy Sud-Est) est davantage surprenant.

Dans le clip qui dure 1 min 45, on voit quelques dizaines de candidats En Marche, dont Billel Ouadah (à 0 min 52).

Alors que le candidat a subi dernièrement une campagne de dénigrement sur son parcours politique (duplication d’un article d’un blog politique qui dresse avec une certaine minutie le parcours du candidat), Billel Ouadah espère créer la surprise et attaque vivement Alain Ramadier dans un article du Parisien (selon M. Ouadah, M. Ramadier a fait plusieurs dizaines d’années de politique et a été conseiller régional sans que la ville d’Aulnay n’en voit les bénéfices).

Pour consulter la vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

L’EMJF propose un débat avec les candidats de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis le 26 mai

L’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) invite les 11 candidats à venir débattre le vendredi 26 mai, à 18h30. Lieu : 6 rue Bailly de Suffren.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

%d blogueurs aiment cette page :