Archives de Catégorie: Animaux

Avis de recherche : la chienne Maya perdue à Aulnay-sous-Bois après une attaque par un berger Allemand

Samedi 3 avril 2021 en début après midi, MAYA chienne Teckel à poils durs, craintive, s’est faite attaquer par un berger allemand qui l’a mordue. Le collier s’est détaché. La chienne s’est sauvée du côté d’Aulnay Nonneville aux abords de l’autoroute A3. Peut être direction Bondy ou Blanc Mesnil.

Si vous l’apercevez, merci d’appeler le 06.34.40.68 20. Elle est pucée et n’hésitez pas à l’emmener chez un vétérinaire, la police municipale, pompiers ou refuge.

Merci beaucoup pour votre aide.

Le loup bientôt ré-introduit dans le parc du Sausset à Aulnay-sous-Bois ?

Le loup est une espèce qui autrefois dominait toute la France, avant que la chasse et de véritables tueries organisées n’éradiquent l’animal du pays après la 1ère guerre mondiale. Depuis, le loup est réapparu dans l’hexagone, tout d’abord dans les Alpes, grâce à quelques meutes venues de l’Italie voisine. Il y aurait aujourd’hui un peu moins d’un millier de loups en France, principalement au Sud-Est du pays, mais aussi dans l’Est, en Champagne.

Face à la résurgence de l’espèce, le département de la Seine-Saint-Denis compte réintroduire quelques individus dans le Parc du Sausset, pour le plus grand bonheur des écologistes et des défenseurs des animaux.

Un animal fantasmé qui n’est pas si dangereux que cela pour l’homme

Le loup est un animal assez discret, qui préfère fuir les hommes plutôt que de les affronter. S’il est vorace, il est très rare qu’un loup s’attaque à l’homme pour le dévorer, sauf s’il est gravement blessé ou très malade. Ses proies de prédilection sont les moutons. Il n’est pas rare que le loup se nourrisse de poissons.

Le parc du Sausset est un espace qui convient tout à faire à cet animal : des sous-bois denses dans lesquels il pourrait de cacher, quelques étendues d’eau pour aller à la pêche, ainsi qu’une faune importante où il pourrait être rassasié. Cependant, le département devra investir dans la sécurisation des lieux (enclos pour éviter qu’il ne s’échappe, installation de portiques spécifiques comme on peut le voir dans certains parcs naturels qu’il est possible de visiter en voiture…).

A noter que les enfants devront désormais être accompagnés pour entre dans le parc une fois le loup réintroduit : si le loup ne s’attaque pas à l’homme adulte, il pourrait être incité à s’attaquer à un enfant isolé.

Des écologistes et défenseurs de la cause animale aux anges

Si la réintroduction du loup devrait faire du Parc du Sausset un endroit prisé des badauds, certaines voix s’élèvent pour dénoncer un projet qui pourrait mettre en danger la vie des visiteurs. Cependant, plusieurs personnalités locales et politiques se réjouissent de la prochaine arrivée du Canis Lupus dans le parc départemental, à commencer par le conseiller municipal d’opposition, Alain Amédro. Interrogé par la rédaction, ce dernier estime que le loup a toute sa place dans le parc et que cela devrait dynamiser le tourisme dans la ville d’Aulnay-sous-Bois une fois le confinement et la crise sanitaire passés. Il estime cependant que le département devrait aller plus loin, avec à termes une extension du parc et la réintroduction de l’ours, espèce animale qui a été éradiquée des environs il y a plusieurs siècles. L’ours brun (Ursus arctos) est selon lui un animal plus curieux que dangereux qui pourrait faire le bonheur des tous petits.

Un cygne du parc Gainville à Aulnay-sous-Bois se serait-il fait massacrer ?

Un cygne du parc Gainville à Aulnay-sous-Bois a disparu ce matin à la stupeur des visiteurs. Des traces de plumes et de sang montrent qu’un oiseau semblable au cygne a dû se faire attaquer, soit par un chien, soit par un homme mal intentionné.

Le cygne est un oiseau qui n’a peur de rien et qui n’hésite pas à attaquer un canidé. Il suffit qu’un cygne un peu trop téméraire tombe sur un chien de combat pour se faire trucider. Ce cygne aurait pu également se faire tuer par des hommes pour des raisons que nous ignorons.

Espérons qu’il s’agisse que d’une alerte car la ville de Livry-Gargan avait, dans sa pleine bonté, offert ce couple de cygnes à la ville d’Aulnay-sous-Bois. Merci à Nathalie pour l’information.

Les rats et les souris envahissent l’Intermarché abandonné des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Des résidents proches du magasin Intermarché de la Rose des Vents dénoncent amèrement l’insalubrité des locaux. Ce magasin a fermé ses portes l’année dernière mais hélas, le gérant n’aurait pas vidé les locaux. Résultat : le magasin, mais aussi les logements alentours, sont infestés de rats et de souris.

Les riverains dénoncent la situation. La mairie a été contactée mais pour l’instant, aucune action concrète n’a été entreprise. Les riverains souhaitent que la campagne de dératisation soit lancée en urgence et qu’Intermarché vide son magasin.

Il va sans dire que de nombreux voisins du magasin sont très mécontent de la gestion désastreuse de leur départ car l’invasion de rats est non seulement un problème d’hygiène, mais aussi de sécurité pour les enfants !

Des nouveaux cygnes sont arrivés Parc Gainville à Aulnay-sous-Bois

Cette semaine, un nouveau couple de cygnes est arrivé dans le plan d’eau du Parc Gainville d’Aulnay-sous-Bois pour le plus grand bonheur des enfants et des habitants qui fréquentent quotidiennement ce parc paysager au cœur du quartier Vieux-Pays.

Ces deux cygnes sont originaires d’un plan d’eau de Livry-Gargan qui devenait trop petit pour leur bien-être compte-tenu du nombre d’animaux présents. La ville d’Aulnay-sous-Bois remercie chaleureusement la Mairie de Livry-Gargan pour ce généreux don !

La région Île-de-France va expérimenter les chiens renifleurs pour détecter le Covid-19

La Région Île-de-France va expérimenter l’utilisation de chiens renifleurs pour détecter les personnes qui sont atteintes du Covid-19. L’odorat canin est 40 fois plus développé que celui de l’Homme, ce qui lui permet de détecter la présence du virus sans outil particulier.

Déjà en expérimentation dans la région Nouvelle Aquitaine et dans plusieurs pays comme le Chili, la région Île-de-France entend déceler les cas de contamination et permettre ainsi un isolement plus rapidement pour éviter la propagation de l’épidémie. Plusieurs sites pilotes en Île-de-France feront l’expérience de ces chiens renifleurs dès demain.

Maya, la chienne de la police municipale, butine les points de deal à Aulnay-sous-Bois

Le 28 janvier, ce berger belge malinois de trois ans a permis de débusquer 12,2 kilos de résine de cannabis lors d’une opération des forces de l’ordre. «C’est un auxiliaire de police, pas un toutou à sa mémère», souligne fièrement son maître.

@LP/Nathalie Revenu

Maya aura évité de laborieuses recherches aux enquêteurs qui venaient perquisitionner un appartement de la rue du Bailli-de-Suffren, dans la cité des 3000, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) le 28 janvier. Ils savaient qu’ ils cherchaient de la drogue, mais ignoraient où elle se planquait. Avec sa truffe dotée d’un flair hors pair, leur chienne est allée droit au but.

« Elle s’est dirigée directement vers la buanderie et elle a marqué devant un sac en plastique dissimulé sous une étagère et n’a plus bougé, raconte Antoine Brenner, son maître. Puis, elle a commencé à gratter le paquet. »

Pas d’ambiguïté possible : Maya avait flairé le gros lot. Enveloppés dans de la cellophane se tenaient bien à l’abri 12,2 kg de résine de cannabis. Maya a eu droit à son boudin, un petit jouet qu’elle affectionne et qui vient couronner ses exploits.

Elle s’entraîne plusieurs fois par semaine à détecter des substances illicites

A peine un mois après son arrivée au sein de la police municipale d’Aulnay-sous-Bois, ce berger belge malinois âgé de 3 ans se taille déjà un statut de star au sein de l’équipe. Poids plume de 22 kg, robe fauve, affûtée comme un athlète de haut niveau, Maya est considérée comme un membre à part entière de cette unité qui ne compte pas moins de 80 policiers. C’est la plus étoffée d’Ile-de-France.

« C’est un auxiliaire de police, pas un toutou à sa mémère », souligne fièrement son maître. Et elle est particulièrement courtisée. Lors de la perquisition du 28 janvier aux 3000, elle participait à une opération menée par la police nationale, qui ne compte pas d’animal à quatre pattes dans ses rangs.

Il est vrai que l’achat d’un tel animal a un coût : « 3000 euros avec la formation », précise Loïc Le Roux, directeur général adjoint des services à la ville d’Aulnay. Tel un sportif professionnel, Maya s’entraîne plusieurs fois par semaine à détecter des substances illicites. Cannabis, cocaïne ou héroïne, elle est dressée pour repérer ces trois substances.

Source, image et article complet : Le Parisien

2 journées balade naturaliste pour observer les oiseaux au parc du Sausset à Aulnay-sous-Bois

Vous êtes un amoureux de la nature et vous souhaitez devenir incollable sur les oiseaux ? La Maison de l’Environnement à Aulnay-sous-Bois vous accompagne dans une excursion au parc du Sausset le jeudi 18 février et le lundi 22 février de 14h à 15h15.

Objectifs :

  • Balade naturaliste « Observation et écoute active des oiseaux »
  • Promenade commentée et observation avec les jumelles des oiseaux qui nichent dans ce parc, classé Nature2000.

Rendez-vous au Parc du Sausset devant la maison du Parc.

Réservation au : 01 48 79 62 75 ou mde@aulnay-sous-bois.com

Plusieurs ateliers rallye « Biodiversité et légendes nocturnes » à la Maison de l’Environnement d’Aulnay-sous-Bois

Pour les enfants à partir de 6 ans, participez à l’un des rallye « Biodiversité et légendes nocturnes » à la Maison de l’Environnement à Aulnay-sous-Bois. Ce jeu de piste est proposé dans le Parc Faure.

À vos baskets ! Départs toutes les 15 minutes entre 10 h et 11h.

Quand ? :

Mardi 16 février, mercredi 17 février et vendredi 19 février de 10h à 11h.

Adresse :

Maison de l’Environnement – Parc Faure
13-15 allée circulaire
93600 Aulnay-sous-Bois

Réservation au : 01 48 79 62 75 ou mde@aulnay-sous-bois.com

Les policiers d’Aulnay-sous-Bois sauvent un chien prisonnier sur un balcon en train de mourir de froid

©Action Protection Animale

Les policiers du commissariat d’Aulnay-sous-Bois viennent de sauver und chienne de type pitbull d’un appartement de Tremblay-en-France. Prénommée Nina, ce canidé était resté apparemment plusieurs semaines sur le balcon de cette résidence, dans le froid. Le balcon était recouvert d’excrément et le chien semblait complètement apeuré.

Le sol du balcon était recouvert d’excréments et d’urines, Les policiers étaient intervenus suite à une dénonciation anonyme pour trafic de stupéfiants. Les policiers ont en effet retrouvé 100 grammes de drogue dans l’appartement.

Le commissariat d’Aulnay a fait appel à Action protection animale pour prendre soin de la chienne terrorisée, dont les longues griffes et la peau rongée par l’urine montrent qu’elle ne sortait plus probablement depuis des mois.

 Le propriétaire a écopé de 3 mois de prison ferme, ajouté à 10 mois issus d’une peine précédente.

%d blogueurs aiment cette page :