Archives de Catégorie: Internet

Nouvelle panne Internet au niveau de l’impasse Michaut à Aulnay-sous-Bois

Un lecteur qui habite au niveau de l’impasse Michaut à Aulnay sous Bois (non loin du carrefour du Soleil Levant) nous indique être en panne d’internet (rupture de fibre) depuis le 8 mars, soit maintenant depuis bientôt 30 jours. Son fournisseur d’accès est Orange.

Après contact de leur service client le verdict est « simple » : le concurrent SFR est en train de mettre certaines de ses lignes en conformité dans l’armoire située en face de l’impasse Michaut, à l’entrée de l’ancien cimetière.

Après contact avec plusieurs personnes d’Orange, la seule solution proposée est que notre lecteur patiente, avec un avenir bien sombre puisque les personnes contactées ont évoqué un minimum de deux mois d’attente.

Notre lecteur est à bout et sa patience atteint ses limites. Orange lui a proposé d’aller récupérer une clé 4G à Montreuil pour le dépanner. Quasiment toutes les boutiques Oranges du secteurs sont fermées du fait du confinement.

Orange a formellement refusé toutes ses demandes d’envoi de cette clé par colis postal, le forçant à se déplacer. Notre lecteur a fini par accepter leur « offre », par force, au bout de plus de 20 jours. Les conséquences sont multiples, parmi les plus importantes :

  • Accès à internet limité (notamment au niveau du téléchargement),
  • Perte de l’accès télévision (Canal + et Netflix arrêtés alors que je continue de payer les abonnements aux sociétés concernées)
  • Difficultés pour télétravailler de façon correcte alors que le gouvernement le préconise, depuis le début de cette panne. Notre lecteur a été contraint d’aller sur site
  • Si dépassement des 200 Go « généreusement » accordés par Orange, obligation d’aller à nouveau à Montreuil
  • Son fils qui suit des études en distanciel est dépendant de son téléphone avec les restrictions citées précédemment.

Aucun dédommagement digne de ce nom. Notre lecteur a écris récemment à la direction du service client et envisage une action auprès des service de consommateurs.

De plus, s’intéressant de plus près à la fameuse armoire « incriminée », notre lecteur est resté stupéfait : elle ne ferme même pas à clefs, juste un simple loquet. N’importe qui peut l’ouvrir et vandaliser toutes les connexions.  Les photos jointes à cet article attestent sa version des faits.

Cette situation est inacceptable de la part d’Orange !

La fibre est rétablie dans le quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois mais les locaux ne sont pas sécurisés

Des lecteurs nous informent que les problèmes Internet liés à la fibre sont désormais du passé dans le quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois. Cependant, le local où se trouvent les connexions reste grand ouvert, à la merci des personnes mal intentionnées. Beaucoup craignent que des actions de sabotages ne viennent gâcher ce moment de répit. Ci-dessous, les images du local en question.

 

Est-ce que les jeunes d’Aulnay-sous-Bois passent trop de temps sur Internet et les blogs ?

Une étude assez révélatrice montre que les français passent en moyenne 2h25 par jour sur Internet. L’explosion du télétravail, les effets de l’isolement, le besoin d’information et les inquiétudes font partie des principales raisons de cet engouement.

Les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Instagram, TikTok ou WhatsApp sont les principaux gagnants de cette augmentation soudaine de visiteurs. Les sites d’information et les blogs véritablement indépendants sont aussi les grands bénéficiaires de cette augmentation du trafic sur Internet. Les Smartphones deviennent l’outil privilégié pour aller chercher les informations sur la toile.

A Aulnay-sous-Bois, il y a quelques blogs indépendants qui partagent des informations ou font du véritable contenu unique pour permettre à tout un chacun de s’informer, mais aussi de se détendre. Est-ce que les Aulnaysiens passent trop de temps sur les blogs et les réseaux sociaux ? C’est une autre histoire…

Audience au tribunal ce jour suite à une plainte du Maire d’Aulnay-sous-Bois, Hervé Suaudeau face à son destin

Cet après-midi a lieu une nouvelle audience contre une personnalité locale bien connue à Aulnay-sous-Bois suite à une plainte de Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois. En effet, Hervé Suaudeau, militant écologiste et d’extrême-gauche, également propriétaire du blog Monaulnay.com, va devoir s’expliquer à la 17ème chambre du tribunal de Paris pour des faits supposés de diffamation.

En 2017, Hervé Suaudeau avait témoigné dans un journal Belge sur de prétendues liens entre Bruno Beschizza et des associations cultuelles qui font la promotion du salafisme et de l’intégrisme islamiste. Si Hervé Suaudeau a reconnu les faits, ce dernier estime que ses propos ont été mal traduits. En tout état de cause, il devra faire cet après-midi une démonstration devant le juge et le procureur pour justifier ses propos dans son contexte original, tout en argumentant sur les liens supposés entre l’édile d’Aulnay et de certaines associations.

Si Hervé Suaudeau est avant une personnalité politique locale, pourfendeur de la municipalité LR de Bruno Beschizza, c’est aussi à ses heures perdues un blogueur, certes axé dans le politique, mais qui a le mérite de faire du contenu original. Et si la Rédaction d’Aulnaycap ne se reconnaît pas dans ses positions parfois radicales, c’est sans hésitation que nous lui apportons un soutien moral. Car en tant que blogueurs, nous sommes solidaires entre nous et tout blogueur qui ne le soutiendrait pas moralement ne serait finalement pas un véritable blogueur.

La génération Z du lycée Voillaume Aulnay-sous-Bois ne sait pas manier l’outil informatique ?

C’est ce qu’annonce Interclass’ dans un tweet laconique à propos des élèves du lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois. Interclass’ est un dispositif d’éducation aux médias et à l’information de France Inter. Les propos sont sans équivoque :

« Séance recherche et documentation au lycée Voillaume d’Aulnay-sous-Bois, où on constate que pour ces ados de la génération Z, envoyer un mail et trouver des sources fiables sur un moteur de recherche est bien moins évident que pianoter sur un téléphone« 

Alors que les anciens pensaient que les jeunes manipulaient avec aisance les outils Internet, il semblerait que, à part balancer des SMS ou utiliser certains réseaux sociaux sur téléphone portable, les jeunes ne sont pas aussi à l’aise qu’espéré.

N’est pas Geek qui veut

Dans un monde ultra connecté, il est aujourd’hui indispensable de bien maîtriser l’outil informatique. Que ce soit pour payer ses impôts, vérifier ses factures ou parcourir son compte en banque, l’ordinateur est plus que jamais un compagnon important pour mieux maîtriser le cours de sa vie. Et malgré l’addiction pour les Smartphones et certaines applications, il semblerait que notre jeunesse, selon Interclass’, ne maîtrise toujours pas cet outil. La génération Z ne serait donc pas la génération Geek espérée.

Il est vrai que la curiosité ne semble pas être le fer de lance de beaucoup de jeunes très accrocs aux réseaux sociaux. Dans les années 80s, les enfants qui avaient accès à un ordinateur essayaient autant que faire se peut de maîtriser la bête, avec des applications parfois en mode texte et une nécessité de s’investir pleinement dans l’aventure. Les jeunes découvraient les langages de programmation (Basic, Turbo Pascal, Turbo C++…), devaient composer avec un parc informatique hétérogène (Amstrad CPC, Amiga 500, Atari ST, PC Dos…). Pour de nombreux quarantenaires aujourd’hui, l’informatique était dans les années 80s en plein essor, avec des avancées spectaculaires à l’époque. Les années 80s étaient à l’informatique ce qu’était les années 60s pour la conquête spatiale.

Les années 90s ont été un tournant avec une certaine homogénéisation (fin des Amstrad CPC, Atari ST, Amiga…) et l’essor du jeu vidéo (notamment les jeux d’aventure graphique comme Monkey Island, pour les connaisseurs). Avec la démocratisation d’Internet, l’informatique s’est transformée petit à petit en un outil de consommation de masse.

Les puissants réseaux sociaux

Les derniers jours ont montré à quel point les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) étaient puissants et que les réseaux sociaux tels que Twitter pouvaient changer la donne dans une élection. Ces sociétés ont un tel pouvoir qu’ils sont capables de faire taire des présidents en exercice même les plus puissants. 

Avec ce que démontre Interclass’, il semblerait que ces réseaux sociaux et ces GAFA aient réussi à atteindre leurs objectifs : abrutir la jeunesse et les enfermer dans des interfaces et des applications qui sont à des lieues de ce que pourrait réellement l’informatique. Et ça, c’est plus qu’inquiétant…

Emission Aulnaycap – Aulnay Relais Infos n°1 : Interview de Sylvie Billard qui nous parle de son parcours et de ses convictions

Sylvie Billard

Alain Boulanger devait inaugurer l’émission commune Aulnaycap – Aulnay Relais Infos mais a eu un contretemps. C’est finalement Sylvie Billard, citoyenne engagée et conseillère municipale d’opposition qui s’est prêtée à l’exercice dans une interview de plus d’une heure avec Arnaud Kubacki (Aulnaycap) et Aurore Buselin (Aulnay Relais Infos).

Dans cette interview, Sylvie Billard revient sur ses racines (une partie de sa famille a fui l’Alsace-Lorraine en 1871 après l’annexion Allemande, une autre vient de Normandie) et son parcours dans les conseils de quartier (elle a été élue co-présidente du conseil de quartier Tour Eiffel en 2008 en battant Gérard Lecareux, aujourd’hui conseiller municipal dans la majorité de Bruno Beschizza).

Parmi les principales informations qui ont retenu notre attention :

  • Ses combats dans les conseils de quartier notamment avec les sujets épineux de l’immeuble de la cité Arc-en-Ciel et du square Volpati)
  • Sa participation à l’observatoire des engagements de Gérard Ségura, dispositif qu’elle a trouvé trop tardif)
  • La campagne trop tardive d’Aulnay En Commun qui a permis une victoire facile de Bruno Beschizza
  • Les tensions avec certains membres du groupe Aulnay En Commun qui a conduit à son éviction (tactiques politiciennes, sélection des colistiers parfois arbitraire, refus de publier ses contributions au conseil municipal, manque de concertation ou d’anticipation…)
  • Ses critiques sur la politique de dénomination des rues de Bruno Beschizza
  • Ses doutes sur la politique migratoire (absence de solidarité des pays du Golfe pourtant riches, l’Europe qui doit à chaque fois endosser toutes les responsabilités sans raison…)
  • Son souhait de rapatrier les jeunes enfants des djihadistes de Syrie tout en laissant les parents se faire juger dans les pays où ils ont commis leurs méfaits
  • Son attachement à la liberté d’expression et sa reconnaissance concernant les blogs tels qu’Aulnaycap ou Aulnay Relais Infos

Pour visionner cette interview réalisée avec l’outil Zoom, cliquer sur l’image ci-dessous :

Premier webinar Aulnaycap et Aulnay Relais Infos avec comme invité Alain Boulanger le 28 décembre

Les blogs Aulnaycap et Aulnay Relais Infos organisent leur premier webinar commun ce lundi 28 décembre, 15h, avec pour premier invité Alain Boulanger, président de l’association CAPADE. Cette première pour des blogs locaux est l’aboutissement d’un partenariat pour permettre aux acteurs locaux de s’exprimer sur les différents sujets d’actualité.

D’une durée de 20 à 40 minutes et en utilisant Zoom pour le partage de vidéos, ce webinar ce veut le premier d’une série que nous vous proposerons tout au long de l’année. Pour cette première émission, nous poserons plusieurs questions à Alain Boulanger concernant son parcours, ses combats actuels et sa vision de l’actualité.

Vous souhaitez participer à cet webinar ? N’hésitez pas à nous envoyer un message à aulnaycap@gmail.com. Nous vous enverrons le lien de connexion.

Les blogs Aulnaycap et Aulnay Relais Infos invitent les autres blogs locaux non politiques ou non partisans à se joindre à cette initiative pour animer ces différents webinars.

La haine sur les réseaux sociaux et leurs conséquences

Brahim Chnina père à l’origine de la fronde

Capture d’écran de la publication facebook du père ulcéré

Il semblerait que ce soit le mécontentement du père d’une élève de 4ème et l’expression de sa colère sur les réseaux sociaux qui soit à l’origine de la montée en puissance de la haine à l’encontre du professeur d’histoire-géographie et de l’instrumentalisation à charge qui a été faite par la suite des caricatures de Mahomet présentées dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression.

Pourtant en cela, cet enseignant ne faisait que suivre les nouvelles directives mises en œuvre par l’éducation nationale, suite aux attentats de 2015 perpétrés contre Charly hebdo. Ce père ulcéré, sur les seuls dires de sa fille à monté en épingle ce qu’il juge être un acte inqualifiable et s’est fait accompagner et soutenir par un militant actif de l’islam radical pour porter plainte auprès des autorités du collège et exiger son renvoi ! L’enseignant incriminé, abondamment menacé et accusé d’être un voyou par un militant islamiste radical fiché  » S  » aurait à son tour porté plainte pour diffamation.

On peut se demander à juste titre depuis quand un parent d’élève serait habilité à critiquer et à juger le contenu et les objectifs d’un enseignement piloté et programmé par l’Education Nationale ! Les lois de la république sont les mêmes pour tous et n’ont pas vocation à être dénoncées, critiquées, remises en cause, modifiées ou  » aménagées  » pour satisfaire les désidératas, les croyances ou les lubies d’un seul individu ou d’un groupe d’individus ralliés à la cause qu’ils entendent imposer, défendre et gagner !

Si la France est une terre d’accueil progressiste, humaniste et non discriminante, elle n’a pas vocation à tolérer sur son sol des individus ou des groupes d’individus aux méthodes violentes et fascistes qui viennent semer la pagaille dans nos institutions et qui entendent imposer à tous sans leur consentement leurs lois religieuses rétrogrades contrevenant totalement aux siennes au aux valeurs qu’elle défend !

Pourquoi dans ce cas ces prédicateurs de doctrines obscurantistes incompatibles avec nos lois et nos modes de vie se sont établis en notre pays s’ils n’en partagent pas les valeurs ? Ils sont pourtant tout à fait libres de choisir le pays musulman plus en adéquation avec leurs prescriptions passéistes, et cesser d’envahir la France de leurs prêches indigestes et offensant toutes les autres communautés qui y vivent paisiblement ! La France ne les retient pas !

Les attentats de 2015 avaient sanctionné la liberté de dessiner et de blasphémer par l’humour, celui de 2020 sanctionne la liberté d’enseigner, d’ouvrir les consciences, de développer le discernement et le sens critique de nos enfants ! Jusqu’où la France acceptera de nourrir en son sein ces traitres et ces judas de la pensée ouverte et de la libre expression ?

Toujours est-il que les services de renseignements du gouvernement ont mis à jour la relation de cause à effet évidente entre l’implication de mouvements islamistes radicaux sur les réseaux sociaux et la décapitation du professeur par l’un des lecteurs du compte ! On peut vraisemblablement soupçonner que l’emballement et la polémique activement menés sur les réseaux sociaux à l’encontre de cet enseignant, à la fois par le père de cette élève de 4ème, et par l’islamiste radical qui a amplifié la polémique, ont conduit ce tchétchène à perpétrer un attentat terroriste et ses proches de la même mouvance à l’y encourager ! Jean-Michel Blanquer a dénoncé « une vidéo mensongère, faite pour créer du conflit, qui à la fin a crée une tragédie « .

De son côté, Abdelhakim Sefrioui s’est servi de cet incident pour appeler à la mobilisation des Islamistes radicaux, et le cas échéant faire des émules parmi les musulmans modérés. Ces mouvements pourtant minoritaires cherchent à persuader par l’instrumentalisation, les mensonges et le travestissement des faits réels, l’ensemble de la communauté musulmane que la France serait islamophobe ! C’est une œuvre sournoise de manipulation dont le seul objectif est de monter les musulmans contre La France et son peuple qui les accueille !

Les enquêteurs doivent désormais déterminer précisément si la fronde menée par ce père d’élève et l’emballement sur les réseaux sociaux – et notamment la vidéo de ce père d’élève – a pu contribuer au passage à l’acte du terroriste. Le procureur anti-terroriste a précisé que la demi-sœur du parent d’élève placé en garde à vue avait rejoint les rangs de Daech en Syrie en 2014 et était toujours activement recherchée….

Article écrit le 19 Octobre 2020 par Catherine Medioni

Plus de 10000 abonnés sur la page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

La ville d’Aulnay-sous-Bois est fière d’annoncer que sa page Facebook a atteint 10000 abonnés. Bien souvent, la page Facebook d’une entité, d’un blog ou d’une organisation montre la popularité et la portée de ses informations.

A titre de comparaison, il y a plus de 5400 abonnés sur la page Aulnaycap et 4500 abonnés sur la page Monaulnay.

Aulnay Populaire, un blog citoyen pour construire l’alternative et reconquérir la ville d’Aulnay-sous-Bois

Aulnay Populaire est un nouveau venu dans le cercle des blogs qui relatent pour partie de l’actualité à Aulnay-sous-Bois. Même si de nombreux articles ne parlent pas de la ville, le slogan est plus que révélateur puisque ce blog a pour ambition de reconquérir la ville, sous domination LR depuis 2014.

Plusieurs articles sur Gisèle Halimi (avocate) et sur les mouvements indigénistes pourront donner une lecture plus variée. Peut-être un nouveau sursaut pour la blogosphère locale ?

Lien : http://www.aulnaypopulaire.com/

%d blogueurs aiment cette page :