Publicités

Archives de Catégorie: Internet

Pour certains habitants à Aulnay-sous-Bois, pas de fibre optique avant 2019 !

Le déploiement de la fibre optique à Aulnay-sous-Bois suit son cours. Un lecteur nous annonce avoir reçu il y a quelques jours un mail de Free (cf. image ci-contre) de l’arrivée d’ici quelques semaines de la fibre à son domicile (rue Nungesser et Coli, quartier de la Mairie). Notre lecteur a également reçu très récemment un email d’Ariase (cf deuxième image) lui disant la même chose, tout en voulant s’assurer de son éligibilité à la fibre optique.
Très content, notre lecteur a donc appelé Ariase qui, après vérification, l’informe que Orange est en charge du raccordement. L’opérateur historique considère son logement comme non prioritaire (c’est un pavillon). L’accès à la fibre optique ne se fera après un raccordement dans 18 mois !!!

La fibre est peux être arrivée à Aulnay en 2017 mais pour en bénéficier il faudra, pour certains, attendre 2019 !

Publicités

Un tagueur arrêté à Aulnay-sous-Bois grâce à un tweet ?

@Laurent Comparot

Il y a parfois des histoires qui se finissent bien, enfin pas pour tout le monde. Laurent Comparot, ex-confrère et militant PS de premier plan, avait alerté les autorités locales via un tweet et une image que le tunnel de la gare d’Aulnay-sous-Bois avait été tagué. Un jour plus tard ou presque, grâce à la vidéo-surveillance et l’alerte, le tagueur aurait été arrêté. C’est ce que prétend en tout cas le pseudo « AulnaySniper » :

Tagueur arrêté suite à votre tweet et la télésurveillance merci

Tout est bien qui fini bien en sorte. Comme quoi les alertes et les informations pas toujours joyeuses peuvent apporter un soutien non négligeable aux autorités…

Le déploiement de la fibre optique à Aulnay-sous-Bois n’avance pas assez vite selon Bruno Defait

La fibre optique est en cours de déploiement à Aulnay-sous-Bois. Le quartier de Savigny est désormais équipé, avec quelques autres secteurs dans le Nord de la ville.

Ailleurs, il faut attendre un peu. Attente qui commence à taper sur les nerfs de certains, comme Bruno Defait, ancien conseiller municipal PS sous la mandature de Gérard Ségura, et homme associatif de premier plan (lutte contre le CDG Express).

Ainsi, M. Defait sur son fil twitter indique :

« #SFR payé pour déployer la fibre #aulnay n’avance pas comment peux t’il le faire gratuitement ailleurs« 

En effet, en regardant la carte d’un peu plus près, il est vrai que ce déploiement n’avance pas à allure effrénée. De quoi agacer les particuliers, mais aussi les entreprises, qui recherchent du très haut débit.

Allant encore plus loin dans son analyse, M. Defait s’étonne qu’une partie du quartier de Chanteloup ait été raccordé. Comme l’en atteste la capture d’écran ci-contre, le rapprochement entre le lieu d’habitation du Maire et ce déploiement spécifique est fait. Mais étant donné que le quartier Chanteloup est un quartier mixte pavillonnaire / collectif, la raison est peut-être ailleurs.

 

Hervé Suaudeau inquiété pour une possible diffamation envers le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza

Certains diront que M. Beschizza n’aiment pas les (vrais) blogueurs, ou qu’il n’aime pas la critique sur certains blogs. Plusieurs blogs ont ainsi été inquiétés depuis son arrivée à la mairie d’Aulnay-sous-Bois, pour des faits différents. La dernière affaire concerne Hervé Suaudeau, homme politique émérite tendance EELV / Extrême Gauche. Ce qu’on lui reproche ? Une interview accordée à l’écho, journal Belge, où il critique une supposée proximité avec certains types de personne peu fréquentables. Etant donné que l’exécutif s’adonne à la méthode « Walker Texas Ranger », nous éviterons de diffuser les propos – certes graves – de M. Suaudeau.

Confusion avec un prêt de salle

S’il est vrai que M. Beschizza avait prêté une salle à l’association EMJF qui avait elle-même invité un prédicateur polémique, ce qui n’est pas illégal, M. Suaudeau est allé plus loin en affirmant que M. Beschizza soutenait des personnes peu fréquentables. Cette accusation, grave si M. Suaudeau est capable de le prouver, est bien différente de l’affaire d’un prêt de salle. Les deux hommes, qui soufflent le chaud et le froid, s’affrontent donc sur un terrain judiciaire glissant, ou chacun pourrait y perdre des plumes.

Alain Boulanger alerte Hervé Suaudeau sur les risques de ses allégations

Alain Boulanger, président de Capade, a connu lui aussi quelques déboires avec la justice pour des propos jugés diffamants et publiés dans Le Parisien, il y a de cela bien longtemps. A l’époque, c’était le Maire Jean-Claude Abrioux qui l’avait attaqué, et avait gagné. Cette affaire avait coûté à M. Boulanger une coquette somme. Depuis, M. Boulanger est devenu beaucoup plus prudent et réfléchi. Interrogé sur cette affaire, il indique :

« Il est plutôt positif de constater que l’augmentation des supports de communication amène mécaniquement une augmentation des possibilités d’expression. Malheureusement cette progression exponentielle développe parallèlement souvent sous le couvert d’anonymat à des prises de risque quant aux fêtes de confondre vérité et supputation. La liberté d’expression doit s’accompagner pour tout un chacun de la possibilité de prouver ce que l’on affirme afin d’éviter en retour d’être attaqué pour diffamation. En résumé supputation ou autre allégations non prouvée font prendre à leurs auteurs des risque judiciaires et peut-être financiers par le fait qu’il existe malgré tout un “cadre” pour ce qui peut être dit également et sur ce qui a contrario peut être sanctionné pour ne pas avoir respecté ce “cadre”.« 

Certains propos grossiers facilement démontables

Hervé Suaudeau prend ses responsabilités par rapport à ses déclarations. Mais d’autres propos peuvent faire bondir le plus tatillon d’entre nous :

« Les habitants du sud ont des revenus deux fois plus élevés que ceux du nord. « Le nord est défavorisé. Il compte jusqu’à 40% de chômage. Tous les quartiers n’ont pas accès à internet »

Il serait étonnant que des quartiers d’Aulnay entier n’aient pas Internet (et donc pas de téléphone fixe). Ce propos est assez étrange, oo il faudrait le prouver. Peut-être que M. Suaudeau a confondu « Internet » avec « Haut Débit » ?

« Les gens du sud ne vont pas au nord, et inversement », poursuit-il. « D’ailleurs, c’est vrai pour tout Paris. Les habitants du sud et du centre ne viennent pas au nord, par peur que leur voiture soit incendiée. Mais c’est idiot, la criminalité n’est pas beaucoup plus élevée ici qu’ailleurs en France. Aulnay est victime de l’image qu’on en donne aux infos. »

Là aussi, il généralise – certainement par rapport à son propre mode de vie – et apporte des contrevérités. Nous connaissons plusieurs familles du Sud qui vont dans le Nord de la ville (CAF, marché du Galion, Parc du Sausset, Parc Ballanger, Paris Store, Bricoman…) et inversement. Et parler des incendies de voiture dans le nord stigmatise tout un pan de la ville, ce qui est dommage lorsque l’on souhaite promouvoir l’image de cette même ville. Et puis le propos « la criminalité n’est pas beaucoup plus élevée ici qu’ailleurs en France » mériterait quand même des explications chiffrées et non sorties du chapeau, afin de renforcer ses propos.

« Dans les années cinquante, une ancienne usine du Comptoir des minéraux de matières premières (CMMP) a été installée au cœur d’Aulnay, près d’une école, avant de fermer ses portes vingt ans plus tard.« 

C’est totalement faux, le site a été implanté en 1937, et non dans les années 50. Et elle n’a pas fermé 20 ans plus tard…

« Après plusieurs années, nous avons obtenu une dépollution du site. Nous nous battons aujourd’hui pour qu’on indemnise les victimes.« 

Ici, Hervé Suaudeau s’auto-congratule sur quelque chose sur laquelle il n’a eu que peu d’incidence. On peut détester l’ancien Maire Gérard Ségura et la façon dont il a traité le dossier, mais c’est bien sous l’impulsion de ce dernier que le site a été dépollué. M. Suaudeau aurait dû rendre à César ce qui est à César…

Non-lieu suite à la plainte pour diffamation de la ville d’Aulnay-sous-Bois contre le blog Aulnay Autrement

Le 29 juillet 2015, Bruno Beschizza en qualité de maire d’Aulnay-sous-Bois a engagé des poursuites pour diffamation avec constitution de partie civile contre le blog Aulnay Autrement.

Cette plainte concernait un article mis en ligne le jeudi 25 juin 2015 et intitulé « Le scandaleux logo de la brigade de nuit… ». Y figurait l’image d’un logo de forme circulaire avec représentation d’un soldat croisé en armes avec les mentions « Police Municipale », « RESPECT – EFFICACITÉ », « 93 », « GROUPE NUIT » et « AULNAY-SOUS-BOIS ».

Le 19 février 2016, le procureur de la République requérait l’ouverture d’une information judiciaire.

Contacté dans le cadre de cette enquête, Laurent Comparot en qualité d’administrateur du blog Aulnay Autrement s’est rendu à la Brigade de Répression de la délinquance contre la personne dépendant de la direction régionale de la police judiciaire afin d’y être entendu et de communiquer les éléments de l’affaire. Entendu le 30 août 2016 en première comparution par le magistrat instructeur, Laurent Comparot a confirmé les informations, à savoir que le logo incriminé avait été publié sur la page Facebook intitulée « Police municipale sur le web » . Suite à cette audition et la présentation de nouvelles pièces par l’avocat de la défense, le magistrat instructeur ordonnait un complément d’information.

Entendu dans le cadre d’une nouvelle commission rogatoire, Monsieur R…, policier municipal et administrateur de la page Facebook intitulée « Police municipale sur le web » reconnaissait avoir été l’auteur de la publication.

En vertu de l’article 48 de la loi du 29 juillet 1881 sur le liberté de la presse, l’alinéa 1° précise que « Dans le cas d’injure ou de diffamation envers les cours, tribunaux et autres corps indiqués en l’article 30, la poursuite n’aura lieu que sur une délibération prise par eux en assemblée générale et requérant les poursuites, ou, si le corps n’a pas d’assemblée générale, sur la plainte du chef du corps ou du ministre duquel ce corps relève ». En l’absence d’une telle délibération versée au dossier, il a été prononcé une
ordonnance de non-lieu.

L’enquête de la Police Judiciaire supervisée par le magistrat instructeur du Tribunal de Grande Instance de Paris a donc confirmé la véracité des informations portées par le blog Aulnay Autrement, ce qui met en lumière des problèmes d’encadrement et de déontologie du service de la Police Municipale d’Aulnay-sous-Bois. Par ailleurs, dans le cadre de la préparation de la défense, le directeur de publication du blog Aulnay Autrement et son conseil disposent de pièces complémentaires susceptibles d’être transmises au procureur de la République et au Défenseur des droits, ce dernier ayant repris depuis 2011 les missions de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité.

Monsieur Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois déclare être attaché à la démocratie locale et à la libre expression mais dans le même temps il se livre visiblement sans fondement à des intimidations judiciaires par ailleurs financées par les contribuables  aulnaysiens.

Dans le cas précis de cette affaire, soit monsieur Beschizza en qualité de premier magistrat de la ville connaissait l’origine du logo incriminé et cette plainte aurait un caractère purement politique ce que Aulnay Autrement ne peut pas croire, soit il en ignorait l’origine et il commet alors une faute morale assez grave alors que sa responsabilité est de rassembler les aulnaysiens.

Suite à cette plainte pour diffamation, le blog Aulnay Autrement a été incriminé, son administrateur a vu son nom cité et sa probité publiquement mise en cause dans la presse.

A ce jour, ni Aulnay Autrement, ni son administrateur n’ont reçu d’excuses officielles ce qui serait la moindre des choses de la part de son maire Bruno Beschizza en tant que personne et de la ville d’Aulnay-sous-Bois en tant que collectivité à l’origine de la plainte.

Ce serait aussi la moindre des choses que de prendre en charge les frais de justice d’un citoyen abusivement mis en cause et innocenté par la justice.

Par ailleurs, il est pour le moins étonnant qu’il n’ait pas été fait mention d’enquête administrative au sein du corps de Police Municipale et encore moins de sanctions disciplinaires.

Dans le même temps, des mesures similaires de protection fonctionnelle ont été envisagées contre des citoyens opposés à des arrêtés municipaux et contre des élus d’opposition dans le cadre de procédures elles aussi financées par des fonds publics.

Tout cela ne participe pas à un débat local apaisé pourtant plus que nécessaire dans la situation que connaît notre pays.

Pour sa part, le blog Aulnay Autrement réaffirme son attachement aux principes démocratiques de la liberté de la presse et du libre exercice de la démocratie locale, dans le respect bien entendu des personne.

Source : communiqué Aulnay Autrement.

Découvrir la ville d’Aulnay en image, c’est possible !

La ville d’Aulnay-sous-Bois, une appellation courante depuis 1903, est un endroit charmant où vivre est agréable. Avec une population sociable, des infrastructures innovantes et complètes pour simplifier la vie de tout un chacun, la ville affiche un charme fou où le sourire vient tout naturellement au quotidien.

A la redécouverte de la ville d’Aulnay, les images en appui permettent d’immortaliser toute cette joie de vivre et cette ambiance chaleureuse à chaque coin de rue.

Enregistrer en photo et vidéo les grands moments de la ville

Pour les générations futures, de belles photographies leur prouveront certainement à quel point la ville d’Aulnay était extraordinaire. Encore faut-il posséder de bons appareils, et veiller à obtenir une image de qualité supérieure pour extérioriser tous les non-dits sur les différents patrimoines de la ville.

Parmi les grands incontournables, il y a lieu de noter l’Eglise Saint-Sulpice qui existe depuis l’époque médiévale, et qui renferme de nombreuses histoires faisant la culture même de tous les habitants. Sur ce portrait numérisé, on voit parfaitement la croix latine qui se prolonge par une nef moderne sans bas côtés. Elle a été réalisée au XVIème siècle puis remaniée au XVIIème siècle.

On voit la forme de pyramide à 4 pans, réalisée pendant l’époque romaine, qui affiche le style authentique de l’édifice. Une pure merveille pour les yeux, cela va sans dire.  

Afin d’immortaliser les bons moments de la ville de la commune, nous faisons de nombreuses photos et vidéos. Nous utilisons assez régulièrement des outils de convertisseur vidéo comme celui-là (Movavi Video converter) qui nous permettent de diffuser des vidéos de qualité sur notre ville et d’améliorer son image auprès des concitoyens.

Aulnay et sa vie culturelle animée

Pour s’imprégner de la ferveur locale, il faut nécessairement s’intégrer dans le quotidien de la population. C’est de cette manière qu’il sera possible d’entrevoir la culture, à la fois ancestrale et modernisée, ancrée dans chacun des habitants. Muni d’un capteur photographique, les joies inscrites sur le visage des enfants, des adolescents lors des différentes expositions, animations, projections de films… organisées dans la ville sont inratables.

D’ailleurs, questionné à ce sujet, les habitants témoignent sans rechigner du charme exceptionnel qui se dégage de la ville pour cette effervescence continuelle et cet amour de la vie en toutes circonstances dans le cercle restreint d’Aulnay.

Une ambiance village appréciée de tous

De par ses paysages, la ville d’Aulnay présente une beauté authentique qu’elle n’a pas à envier aux autres départements de France. Des espaces verts dans tous les coins de rue, un calme appréciable de jour comme de nuit, une ambiance village qui fait rêver, et de bon voisinage, tels sont les caractéristiques par lesquelles les habitants d’Aulnay définissent leur ville. Et ils ont bien raison, les photos le prouvent.

Source : contribution externe

Les réseaux sociaux, un outil indispensable aujourd’hui

Cela fait plus de 4 ans que le site Aulnaycap existe, et ce qui était autrefois un petit blog consulté par les initiés est devenu un site d’information apprécié – ou non – de plusieurs milliers de personnes, de Seine-Saint-Denis mais pas seulement. Autour du blog, plusieurs réseaux sociaux à l’effigie du nom du site se sont branchés et se sont fructifiés au fil du temps :

  • Une page Facebook (réseau que l’on ne présente plus) avec plus de 4 400 abonnés
  • Un fil twitter avec plus de 15 000 suiveurs
  • Un profil Google+ avec près de 200 abonnés (un exploit par rapport à la non percée de cet outil en France !)
  • Le blog TumblR
  • Le fil Linkedin
  • Le fil Path
  • Et, même si ce n’est pas forcément un réseau social, un compte Youtube qui est devenu le plus populaire à Aulnay-sous-Bois

Si une grande partie de la consultation du site provient de liens directs ou de recherches via les moteurs du marché (principalement Google), les réseaux sociaux (surtout Facebook) sont devenus un apport essentiel à la visibilité du site.

Nos articles sont très commentés sur Facebook, certains fils Twitter sont repris, et il arrive même d’avoir de « like » sur des postes Google+.

Si nous portons une attention toute particulière aux commentaires postés sur le blog, nous restons très attentifs aux remarques qui nous sont transmises au travers des réseaux sociaux. Ainsi, il nous est arrivé de corriger certaines brèves, notamment par rapport à des fautes ou des imprécisions, et nous remercions vivement les contributeurs qui permettent à ce site de s’améliorer pour le bénéfice de ses visiteurs.

Aujourd’hui, tout blog citoyen ou d’information digne de ce nom ne peut faire fi de l’importance de ces réseaux sociaux. Différentes méthodologies sont disponibles pour utiliser la force de ces outils dans un but unique d’améliorer son image, son contenu, et pour les sites marchands, la visibilité de ses produits.

La rédaction remercie ses milliers de lecteurs et, malgré les difficultés et les attaques, nous resterons à votre disposition pour une actualité sur la ville d’Aulnay, le département de la Seine-Saint-Denis et tout sujet qui nous tient à cœur.

 

 

 

L’adjoint au Maire à Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier s’offre un profil Facebook

alain_ramadier

profil facebook

Cela est peut-être passé inaperçu mais l’adjoint au Maire Alain Ramadier, également candidat dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis aux prochaines élections législatives (étiquette LR), vient d’ouvrir son profil Facebook.

Via un message un tantinet laconique, M. Ramadier nous annonce le 1er février 2017 :

« Je vous souhaite la bienvenue sur mon profil Facebook. Vous y trouverez l’ensemble de mon actualité.« 

Très discret, M. Ramadier a grandi dans l’ombre de Gérard Gaudron, ancien maire et ancien député de la même circonscription. Peu visible sur les réseaux sociaux et moins présent que d’autres dans les festivités et autres événements locaux, Alain Ramadier devra se faire une place dans un univers qui devient de plus en plus déterminant sur une campagne politique.

A présent, il n’y a pas grand chose dans l’actualité partagée par M. Ramadier, si ce n’est une réunion avec les centres sociaux, un loto, une présence au salon du chocolat et une présence au salon multicollections.

M. Ramadier a été l’un des lieutenants de Frank Cannarozzo lors de la campagne des cantonales 2011 et a été conseiller régional Ile-de-France jusqu’en 2010. Il aura face à lui le député sortant Daniel Goldberg (très présent sur les réseaux sociaux), et certainement un candidat FN et un candidat « En Marche » (soutien à Emmanuel Macron).

Pour découvrir le profil Facebook d’Alain Ramadier, cliquer ici.

SFR déploie la fibre en Seine-Saint-Denis dont Aulnay-sous-Bois

fibre_optiqueSFR a signé une convention avec la région Ile-de-France et le département pour déployer 108 000 prises optiques en Seine Saint-Denis.

D’ici 2020, les résidences d’Aulnay-Sous-Bois, Bondy, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Les Pavillons-sous-Bois, Stains et Tremblay-en-France seront enfin éligibles à la fibre optique. Une bonne nouvelle pour les internaute !

Plus de 10 000 abonnés sur le groupe Facebook #SeulsLesAulnaysiensPeuventComprendre

slapcQui aurait cru un seul instant qu’un simple groupe Facebook aurait pu avoir une telle influence sur la vie politique locale Aulnaysienne ? Le groupe #SeulsLesAulnaysiensPeuventComprendre (SLAPC) est devenu une des sources d’information parfois décalée sur la vie politique Aulnaysienne, mais aussi pour faire valoir des revendications et pour faire connaitre ses opinions politiques.

La rédaction utilise parfois (sans en abuser si l’on compare à d’autres blogs) ce moyen de communication pour promouvoir ses articles. Cette belle initiative de son créateur (Mohamed Belmokhtar), qui lui a d’ailleurs attiré parfois quelques remontrances, est à souligner.

Pour visiter ce groupe et ses informations, cliquer ici.

%d blogueurs aiment cette page :