Archives du blog

Coupures de courant à Aulnay-sous-Bois suite à des orages à répétition

Le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois subit des coupures intempestives de courant suite à de violents orages. Aurore Buselin, figure emblématique de ce quartier, nous informe qu’au moins trois coupures ont eu lieu avec de nombreux résidents dans le désarroi.

Opération quartier propre organisée par l’association Mille Espoirs dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois suivi d’un barbecue géant

L’association Mille Espoirs organise une opération de ramassage des déchets dans le quartier de Mitry-Ormeteau à Aulnay-sous-Bois. Le rendez-vous est donné à 15h devant la bibliothèque Alphonse Daudet. Cette opération sera suivie d’un barbecue et d’une discussion sur le quartier.

Plus de détails ci-dessous :

Le tournoi de la ligue des nations à Aulnay-sous-Bois va rentrer dans sa phase finale, vidéos disponibles

Il ne reste plus qu’un match de poule aux douze équipes participantes à la deuxième édition de la League des nations qui se tient du lundi 24 mai 2021 au mercredi 23 juin à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) sur le terrain Ormeteau dans le quartier Mitry-Ambourget.

France, Congo, Côte d’Ivoire parmi les favoris

Après neuf matchs de poule, les deux premières équipes du chaque poule ainsi que les deux meilleurs troisième, à l’image de l’Euro de football, entameront les phases finales de la compétition lundi 14 juin. Depuis le début de la compétition, « ça se passe très bien et des favoris se dessinent déjà avec la France, le Congo et la Côte d’Ivoire« , se réjouit Cissé Oumarou, président de l’association Mille Espoirs et organisateur du tournoi.

Celui-ci précède la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des quartiers qui se tiendra en juillet. « La seule différence entre la CAN et la League des nations, ce sont les équipes représentées, pour la League vous allez avoir des équipes comme le Reste du monde, les DOM-TOM ou encore la Turquie, donc on pouvait plus appeler ça la CAN », explique Cissé Oumarou.

Vous pouvez retrouver toutes les vidéos des matchs déjà joués en cliquant ici.

Source : Jnews

Des changements de nom de place dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois

Hier, l’occasion du conseil municipal, Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, a proposé la dénomination de nouveaux lieux qui sont en cours d’aménagement à Aulnay-sous-Bois.

Parmi les principaux secteurs concernés dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois :

  • La future place de marché du quartier Mitry-Ambourget se nommera « Place de la Victoire »
  • Le nouveau parvis créé devant l’église Saint-Paul se nommera « Parvis Saint-Paul »

 

Le quartier des mille-mille à Aulnay-sous-Bois de nouveau plongé dans le noir !

Une fois de plus, le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois, dit le quartier des mille-mille, est plongé dans le noir absolu. Malgré le couvre-feu, il semblerait, selon notre confrère Aurore Buselin, que des personnes soient non seulement dehors, mais soient aussi responsables de cette nouvelle panne.

Dans le noir, il est plus simple de commettre des méfaits et de s’adonner à toutes sortes de trafic. Mais pour les riverains paisibles, cela devient très dangereux compte-tenu de l’obscurité absolue.

Un blessé grave après un affrontement à coups de barres de fer quartier des mille-mille à Aulnay-sous-Bois

Plus de 50 jeunes se sont affrontés à coups de marteau et de barre de fer dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois. Il y a eu deux blessés dont un est dans un état très grave, son pronostic vital est engagé.

Selon les premières informations dont nous disposons, il s’agirait d’une guerre de bandes entre le quartier des mille-mille (quartier de Mitry) et le quartier de Sevran Beaudottes. Le plus gravement blessé aurait reçu des coups de barre de fer en pleine tête. Cela s’est passé dimanche, avant le couvre-feu, vers 17h. Lorsque la police est arrivée, tous les protagonistes avaient déguerpi, sauf les deux blessés.

Les chevaux de la police municipale à Aulnay-sous-Bois défèquent dans le quartier des mille-mille

Récemment, la police municipale a rendu visite aux habitants du quartier de Mitry, appelé également quartier des mille-mille, pour le plus grand plaisir des enfants. Mais si cette impressionnante garde montée patrouille pour la sécurité des riverains, leurs équidés sont loin d’avoir acquis les bonnes manières avec des déjections fécales sur la chaussée.

Alors que les propriétaires de canidés peuvent se voir imposer une amende s’ils ne ramassent les déjections de leur meilleur ami sur 4 pattes, qu’en est-il de la police municipale ? Certaines mauvaises langues diront que que les néo-citadins imposent aux locaux un mode de vie qui n’est pas les leur, au contraire des néo-ruraux qui n’aiment pas le chant du coq ou le bruit infernal du carillon.

En tout cas, ce crottin aurait peut-être été plus utile dans les jardins de la ville car il est peu probable qu’un arbre pousse en plein milieu de la voie.

Opération portes ouvertes pour l’armoire SFR du quartier des mille-mille à Aulnay-sous-Bois ?

@SLAPC

Les pannes s’accumulent pour les abonnés Free, SFR et Orange dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois avec des déconnexions Internet intempestives. Et comble de l’ironie, l’armoire qui appartient à SFR était totalement ouverte aujourd’hui. Était pour faire rêver les futurs scientifiques en herbe ? Ou tout simplement pour aérer les systèmes ?

En tout cas, la galère continue pour les Internautes de ce quartier, loin des préoccupations des habitants des quartiers pavillonnaires. Pourquoi ne pas laisser libre d’accès l’armoire tant qu’on y est ?

PS : nous avons mis dans le titre le terme désuet « quartier des mille-mille » pour les plus anciens qui ne savent pas que le quartier a été renommé depuis les années 80s, ou qui font exprès d’utiliser ce terme dégradant pour favoriser le clic, au choix.

L’enfer du quartier des Mille-Mille à Aulnay-sous-Bois raconté en vidéo

Le quartier de Mitry (ou quartier des Mille-Mille pour les anciens ou celles et ceux qui le dénigrent) est l’exemple qu’il ne faut plus faire en termes d’urbanisme : des tours les unes sur les autres, des ruelles étroites et mal éclairées, un déficit de services publics, un manque de places de parking et une concentration de la pauvreté. L’écho des Banlieues, une sorte de collectif spécialisé dans la mise en évidence du mal-être des cités, a effectué un reportage à l’intérieur de la cité avec de nombreuses interviews.

La défiance de la police, le manque d’opportunités, la pauvreté des espaces culturels, la difficulté des familles… Tout est raconté dans ce petit reportage que nous vous invitons à découvrir ci-dessous :

Aulnay-sous-Bois en 1969 avant sa transformation presque finale…

En 1969, les grosses cités sont déjà en partie construites un peu partout en France pour répondre au problème du logement, à l’hébergement des pieds-noirs chassés d’Algérie et à l’explosion démographique dit le « baby-boom ». Bien entendu, ces cités continueront à se construire jusqu’au milieu des années 70s avant de connaître un coup de frein suite à la crise pétrolière de 1973 et des problèmes de promiscuité et d’augmentation de l’insatisfaction des résidents.

Sur cette image partagée par l’opposant politique Alain Amédro, on peut voir que le secteur Nord-Est d’Aulnay-sous-Bois est en partie déjà construit :

  • Sur la droite, on remarque la copropriété Savigny Impaire avec ses 3 tours et ses bâtiments en Z de 5 étages
  • Le nouveau cimetière est déjà là, en bas
  • L’école Ambourget est également présente, légèrement au centre, ainsi que les gros bâtiments à côté
  • La rue du 8 Mai 1945 est presque terminée avec ses petits immeubles d’un côté et ce qui sera le centre commercial (aujourd’hui détruit) de l’autre
  • On distingue difficilement la chapelle Saint-Paul, cachée en partie par les bâtiments rouges
  • Les plus anciens ont connu les bâtiments bleus au bout de la rue Ambourget
  • Le Vélodrome est là ainsi que la rue Robespierre, en cul de sac à cette époque qui rejoignait la ferme de Savigny. La rue était bordée d’arbres
  • Au loin, le quartier dit des 3000 est encore en construction en 1969. L’usine Citroën n’existe pas encore, mais ls grues s’activent avec à la clé bientôt le Galion et de nombreux autres immeubles. Le quartier pavillonnaire de la Rose des Vents (secteur Est) est encore inexistant, recouvert à cette époque par des champs)

A ce stade, outre le quartier de la Rose des Vents qui n’est pas terminé et l’usine Citroën encore inexistante, notons :

  • L’absence du parc Ballanger
  • L’absence de la RN2 (en fait, la RN2 ne commençait autrefois qu’au niveau de la patte d’oie de Gonesse, bifurquant de la RN17 pour aller vers Soissons. La RN2 a été déviée via Aulnay-sous-Bois au début des années 1970s à cause de la construction de l’aéroport de Roissy, qui empiétait sur son parcours)
  • L’absence de l’école Savigny, encore inexistante à cette époque
  • Plusieurs bâtiments sont manquants quartier de Mitry
  • On distingue en haut à gauche la RN370 qui va vers Gonesse. On constate que le centre commercial O’Parnior (autrefois Parinor) n’existe pas encore mais on distingue les fondations 
  • Adjacente à la RN370, tout en haut à gauche, une autre avenue boisée qui n’existe plus aujourd’hui car remplacée par la ZA des Tulipes (Gonesse) et Garonor. Cette avenue avait été utilisée pour un film juste avant sa destruction

A quoi ressemblera Aulnay-sous-Bois en 2070 ? Peut-être devrait-on prendre une photo aérienne pour permettre à nos petits-enfants ou arrières-petits-enfants de comparer avec leur époque…

%d blogueurs aiment cette page :