Archives du blog

Des professeurs cessent le travail en Seine-Saint-Denis suite à des menaces de mort

La Seine-Saint-Denis, récemment comparée par Macron à la Californie sans la mer, est le théâtre d’une querelle entre des enseignants et les autorités académiques. Les personnels du collège Alfred Sisley ont en effet crié leur colère ce 28 mai, après avoir reçu une lettre anonyme qui les menaçait de mort, rapporte Le Parisien.

«On va vous tuer», «Vous les adultes on va vous fumé [sic]», «Vous êtes de la vermine», déclarait notamment cette missive, glissée sous la porte de la cantine des professeurs. Face à ces menaces, les enseignants ont voulu cesser les cours et exercer leur droit de retrait. Ce qui leur a été refusé par l’inspection académique, celle-ci estimant que les «conditions de sécurité des personnels au sein de l’établissement [étaient] assurées».

Un refus qui n’a fait qu’exacerber la colère des professeurs. Une vingtaine ont alors choisi de manifester devant la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale.

Source : Sputniknews

Une victime agressée, dépouillée et rouée de coups à la sortie d’une épicerie à Aulnay-sous-Bois

armeLa police a interpellé trois jeunes hommes (19 à 20 ans) à Aulnay-sous-Bois, Villepinte et Bondy pour un agression survenue à Aulnay-sous-Bois, mardi dernier.

La victime sortait d’une épicerie située rue Jacques-Duclos lorsqu’elle aperçut un voisin de cité, qui lui proposa de la ramener en voiture. Après avoir accepté l’offre et s’être installée à l’intérieur du véhicule, un autre individu apparut de nulle part et s’assit sur ses jambes pour l’empêcher de sortir.

Emmené dans un endroit discret, 3 autres hommes survinrent depuis un autre véhicule. Là, les cinq lascars demandèrent à la victime de leur remettre tous ses biens. La victime refusa et fut rouée de coups.

Menacée ensuite par deux armes de poing, l’homme obtempéra et remit aux individus son iPhone 6 et 400 € en espère.

Si les cinq complices semblaient entraînes et bien armés, il n’en reste pas moins qu’ils ne sont pas très intelligents : agissant à visage découvert, trois des lascars ont été reconnus par la victime, qui déposa plainte. Les trois compères ont été arrêtés le lendemain.

La police a découvert lors des perquisitions la voiture avec laquelle ils ont enlevé le jeune homme, un succédané de pistolet automatique à gaz, un pistolet automatique de calibre 6.35 chargé, 1 100 euros en liquide, 120 grammes d’herbe de cannabis et 30 grammes de résine de cannabis. Les trois suspects ont été placés en garde à vue.

Source : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :