Archives du blog

La manifestation de soutien à Mickaël Harpon, terroriste présumé qui a tué 4 policiers, annulée au grand dam d’Hadama Traoré

Hadama Traoré, militant politique de la Révolution est en Marche, souhaitait organiser à Gonesse une manifestation de soutien à Mickaël Harpon, personne soupçonnée de terrorisme qui a tué 4 policiers à la préfecture de Paris.

Bien que le préfet ne souhaitait pas au départ interdire cette manifestation qui a fait des remous dans la classe politique, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a tapé du poing sur la table et a ordonné d’interdire cette manifestation.

Si Hadama Traoré avait condamné l’acte qui a provoqué la mort de 4 policiers, il voulait laver l’honneur de Mickaël Harpon, estimant qu’il n’était ni un terroriste ni un musulman radicalisé, et que son handicap avait provoqué son geste. Dans une vidéo, il indiquait vouloir « cracher à la gueule » de celles et ceux qui insultaient l’image de Mickaël Harpon.

Selon les dernières informations, des vidéos de décapitation ont été retrouvées sur l’ordinateur de Mickaël Harpon, qui fréquentait une mosquée connue pour des positions radicales.

Une sénatrice du Val d’Oise condamne la manifestation de soutien au terroriste Harpon organisée par Hadama Traoré

Ce jeudi 10 Octobre à Gonesse, une manifestation de soutien à Michaël Harpon est prévue malgré le fait qu’il ait tué 4 policiers et que de nombreux soupçons montrent qu’il s’est radicalisé. La sénatrice du Val d’Oise Jacqueline Eustache-Brinio condamne ce projet de manifestation de soutien à une personne qu’elle qualifie de terroriste.

Dans son collimateur, Hadama Traoré, qu’elle qualifie de « militant communautariste ». Elle souhaite que cette manifestation soit interdite.

Pour découvrir son communiqué, cliquer sur l’image ci-contre.

Selon Hadama Traoré, Michaël Harpon n’est ni un extrémiste islamiste ni un terroriste même s’il a tué 4 policiers

Notre enquête avance très bien. Nous avons plusieurs témoignages de personnes proche de Mickaël HARPON qui écarte la thèse de l’acte terroriste religieux. Mercredi 9 octobre 2019, de 13h à 15h, je mets en place une mobilisation devant la mairie de Gonesse. Soyons nombreux, car les médias traditionnels sont la honte de notre pays, pour preuve, voici un article du Parisien, à aucun moment on établit clairement un comportement extrémiste concret dans sa vie personnelle, personnelle et sociale. Tous les faits qui donnent pour justifier sont côté extrémiste aurait pu concerner les 10 millions de Français de confession musulmane, donc soit tous les français de confession musulmane sont des terroristes lorsqu’il commette un acte isolé, soit les politiques et les médias font de la désinformation :
https://www.google.com/…/tuerie-de-la-prefecture-de-police-…

Le réveil social s’impose. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré

Un homme résidant à Aulnay-sous-Bois arrêté pour soupçon de terrorisme à l’aéroport d’Orly dénoncé de manière calomnieuse

Elle avait appelé la police pour prévenir que son compagnon allait perpétrer « une attaque ».

Cela n’avait rien à voir avec du terrorisme. Et cela ressemble bien plus à un règlement de comptes sentimental. Selon nos informations, la femme, qui a appelé la police pour signaler qu’un homme armé allait embarquer à l’aéroport d’Orly, ce jeudi après-midi pour un vol à destination de Barcelone, a été placée en garde à vue ce vendredi midi pour dénonciation mensongère. « Il s’agit de son amie de cœur, sa concubine », précise le parquet de Créteil.

La femme avait expliqué en gardant l’anonymat que l’homme muni d’un couteau avait prévu de faire « une attaque », laissant entendre un acte terroriste. La police de l’air et des frontières a aussitôt interpellé cet individu de 33 ans, résidant à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) qui n’est pas fiché S. Il avait bien un couteau en céramique dans son bagage à main. Il partait à un concert à Barcelone. Lui aussi se trouvait toujours en garde à vue dans les locaux d’Orly pour port d’arme prohibé.

Source et article complet : Le Parisien

Bruno Beschizza veut avoir accès aux fiches S pour identifier le personnel des écoles à risque

Bruno-Beschizza_scalewidth_630Les prochaines élections présidentielles et plus proche encore, les primaires à Droite, annoncent la couleur : la sécurité et le terrorisme seront deux thèmes récurrents des campagnes à venir.

Bruno Beschizza souhaiterait pouvoir accéder, en tant que Maire d’Aulnay-sous-Bois, aux fiches S, qui identifient les personnes qui présentent un risque de radicalisation. Objectif : cerner les professeurs des écoles et le personnel scolaire afin d’être plus vigilant, notamment vis-à-vis des enfants. Effet d’annonce ou pas ? En tout cas, selon Le Parisien, le ministère de l’intérieur et la préfecture ont dit non. Ces fiches sont destinées aux services de la police nationale et ne garantissent aucunement la détection du niveau de dangerosité des élus. La divulgation de ces éléments pourraient même être de nature à compromettre les enquêtes en cours.

Y aurait-il des enseignants, ou du personnel dans les écoles, qui seraient radicalisés ? Certains diront qu’il n’y a pas de fumée sans feu…à moins que cela ne soit qu’une fausse alerte.

Le rappeur d’Aulnay-sous-Bois « El Nino » rappera en hommage au Père Hamel

el_nino_dieu_quartierNino Bolangi, alias El Nino, ( « l’enfant  » en espagnol) interpretera, en hommage au père Hamel assassiné, son hymne des JMJ : « 93, rue de la miséricorde ».

Ce soir, il sera sur scène à Cracovie (Pologne), parc Blonia, et rappera en mémoire au Père Hamel.

 

L’hommage de la ville d’Aulnay-sous-Bois aux victimes de Nice suscite des réactions hostiles

Beschizza_hommage_aulnayAlors que la France sort douloureusement de son deuil suite à l’attentat au camion à Nice le soir du 14 juillet, plusieurs villes comme celle d’Aulnay-sous-Bois ont commémoré via une minute de silence cette tragédie qui a fait 84 morts.

Bruno Beschizza, via son compte twitter officiel, a apporté son soutien aux victimes. Cependant, quelques réactions hostiles sont apparues via des commentaires non équivoques. Ainsi peut-on lire :

« SVP stop aux salles prêtées aux salafistes ds notre ville. » ou « une ville vendue aux musulmans par son maire.il est un traître un collabo qu il faut degager au plus vite« .

Des réactions surprenantes qui montre un certain malaise entre l’édile et ses administrés. A moins qu’il ne s’agisse que d’une provocation ?

La gare d’Aulnay-sous-Bois paralysée à cause d’un colis suspect !

Escalator_Gare_AulnayDepuis plusieurs heures, la gare d’Aulnay-sous-Bois est interdite d’accès suite à la découverte d’un colis suspect. L’actualité aidant, les autorités et la SNCF ont tout simplement souhaité boucler les lieux.

Les RER ne s’arrêtent pas à Aulnay, et il est fortement déconseillé de passer à proximité. Privilégiez les bus !

Hasna Aït Boulahcen sera inhumée à Tremblay-en-France dans un carré musulman géré par Aulnay-sous-Bois

hasna_ait_boulahcenLa cousine d’Abdelhamid Abaaoud sera finalement inhumée à Tremblay-en-France, selon plusieurs médias Mainstream français. Elle trouvera sa place dans un petit carré musulman géré par la ville d’Aulnay-sous-Bois. Alors que le corps devait être transféré au Maroc, la mère de la défunte voulait absolument que sa fille soit enterrée en France.

Fragile, manipulable et extravagantes, tels sont les propos avancés par ses proches la concernant. Le Maire d’Aulnay ne voulant pas faire de vague, Hasna Aït Boulahcen aura finalement une sépulture « digne », et anonyme, dans la plus pure tradition de l’Islam sunnite.

Quand une policière à Aulnay-sous-Bois tenait des propos intégristes et expansionnistes concernant l’Islam

PoliceL’intégrisme et le radicalisme ne touchent pas seulement les jeunes de banlieue. Chez les représentants des forces régaliennes, ce fléau semble avoir également pris le dessus. Une policière aurait ainsi refusé de respecter une minute de silence lors des attentats du Charlie Hebdo et aurait tenu des propos menaçants.

Ainsi, le journal l’Express indique dans son article :

« D’autres témoignages, minoritaires, sont bien plus inquiétants. Ainsi, une policière d’Aulnay-sous-Bois, aurait, lors d’une conversation sur les attentats de janvier à Paris, qualifié des collègues de « complotistes ». Convoquée en raison de propos déplacés, elle aurait aussi lancé « l’islam va dominer le monde » et refusé de se soumettre à une minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher. »

Que penser de l’attitude de cette dame, si ce n’est de songer à une vulgaire provocation ? Bien entendu, cette attitude est ultra-minoritaire, mais montre que même chez les représentants de la loi, la prudence est de mise.

%d blogueurs aiment cette page :