Archives de Catégorie: Circulation

La sénatrice d’Aulnay-sous-Bois Annie Delmont-Koropoulis va t-elle voter pour le casque obligatoire en vélo ?

Annie Delmont-Koropoulis

Au nom de toute la FUB, je vous souhaite une excellente année 2022! Malheureusement, l’année ne commence pas idéalement pour le vélo, car une proposition de Loi va être examinée demain jeudi 13 janvier au Sénat (à partir de 10h30) pour… rendre le casque obligatoire à vélo.

Comme vous le savez sans doute, la FUB n’est pas opposée au port du casque, mais est convaincue que toute mesure coercitive serait totalement contre productive, avec une floppée d’effets pervers (homéostasie du risque, présentation du vélo comme étant dangereux, sans parler de l’effet sur les systèmes de vélos en libre service).

Au-delà du côté scandaleux du blâmage de victime, en mode « en attendant les pistes cyclables, mettez au moins un casque« , la FUB considère que le plus dangereux serait d’avoir l’illusion de régler un problème de sécurité routière en imposant le casque à toutes et tous en toute circonstance, alors que les actions prioritaires sont bien différentes : réduire le traffic motorisé, améliorer la complétude et la qualité du réseau de pistes cyclables, financer le savoir rouler, comme exprimé sur le réseaux sociaux.

En termes de tonalités, il nous parait essentiel de ne pas donner l’impression d’être anti-casque car opposés à toute contrainte pour les cyclistes, mais juste convaincus que non seulement l’obligation du casque est contre-productive, mais qu’il y a une floppée d’actions réellement utiles qui n’attendent que la disponibilité des parlementaires pour être mis en œuvre. Tant qu’à consacrer du temps de niche parlementaire, suggérons à nos élus de le faire sur des mesures vraiment pertinentes. 

Si vous avez le temps, n’hésitez pas à prendre connaissance de la note détaillée sur le casque, préparée par la FUB et ses partenaires.

Comme à chaque fois que je vous sollicite, les délais sont intenables : idéalement, il faudrait écrire à vos Sénateurs et Sénatrice dès aujourd’hui. Pour cela, nous avons mis à jour l’interface que vous avez déjà utilisé : https://casque.passoire.fr/

Encore merci pour votre mobilisation, grâce à vous, nous allons rendre la France cyclable !

Source : Olivier SCHNEIDER, Président de la FUB

Des habitants du Blanc-Mesnil réclament de se faire rembourser leurs amendes de stationnement

Le tribunal administratif de Montreuil vient d’annuler l’arrêté de stationnement pris par la municipalité en avril 2019. Une victoire pour les deux anciens élus requérants et une partie de la population. Un non sujet pour la mairie. 

Le tribunal administratif de Montreuil avait été saisi le 3 juin 2019 par Alain Ramos (Génération. s) et Hervé Bramy (PCF), deux anciens élus du Blanc-Mesnil (le second fut par ailleurs président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis), pour faire annuler l’arrêté de stationnement pris par la municipalité deux mois plus tôt, qu’ils jugeaient discriminatoire et illégal.

Source et article complet : Le Parisien

La mortalité routière grimpe dans le département de la Seine-Saint-Denis

Accident grave de la circulation concernant deux véhicules de tourisme

En novembre 2021, 225 accidents corporels se sont produits dans le département. 268 personnes ont été blessées, pour trois décès. Une augmentation considérable par rapport à 2020 : le mois de novembre comptais pour 171 accidents, 190 blessés et un seul décès.

Les motards et les piétons représentent la plus grande catégorie de personnes décédées sur les routes en 2021, cumulant dix morts chacun. Neuf morts ont concerné des automobilistes et trois, des cyclistes. 

Source et article complet : Actu.fr

Voyage en « ABSURDIE » à Aulnay-sous-Bois

« 2 poids, 2 mesures » est depuis bientôt 8 ans la devise de notre municipalité !!!!

Lors de la première mandature de l’équipe municipale encore en place à ce jour, il avait été demandé, par un certain nombre de riverains, en Conseil de Quartier, des aménagements pour réduire le trafic de transit croissant, venant notamment de l’autoroute A3, saturée, qui ne possède qu’un ½ échangeur alors que la réserve de terrain existe. On constate, jour et nuit, le passage de camions de 40 T dans les rues interdites au plus de 3,5 T.

La réponse qui nous avait été faite à l’époque, en Conseil de Quartier (citation de l’élu municipal) :     « il est impossible d’avoir trois rues consécutives dans le même sens »

Aujourd’hui, après 2 ans, sans aucune réunion, suite à la nouvelle élection et au contexte sociétal dû au COVID, nous imaginons que de nombreux groupes de travail et de réflexion ont quand même eu lieu puisque le désastre continue sans pour autant réduire le trafic….

Imaginez-vous que les riverains, habitant côté impair de la route de Bondy, entre les n° 95 et 141, sortant de l’autoroute, ne peuvent emprunter l’Avenue de la Division Leclerc et sont obligés de prendre le Boulevard de Strasbourg jusqu’à la Rue d’Orléans pour se mettre en conformité avec le code de la Route ! (Les rues de Toulouse, du Havre, de Reims, d’Amiens, Marcel Duthet sont en sens interdit en étant sur le Boulevard de Strasbourg).   

Il faut noter que pendant la première mandature, il avait été souligné que toutes ses rues s’auto-régulaient naturellement en raison de leur étroitesse. Aujourd’hui, les riverains demeurant de la rue du Havre à celle d’Orléans réclament tous des ralentisseurs !!!

Nous ne parlerons pas des coûts de ces aménagements qui augmentent les impôts et la pollution,    aggravent la qualité de vie du quartier, rendent difficiles les chemins pour rentrer chez soi… , Mais il n’y a toujours pas de verbalisation des poids lourds transitant « sans motif pour desserte locale » dans nos rues proches d’un collège et d’écoles primaires regroupant plus de 1 500 enfants et adolescents.

Ce schéma TRES BIEN réfléchi, est aussi pratiqué dans d’autres quartiers de notre ville tels que Balagny, Tour Eiffel, Vieux Pays, …, en général tous les quartiers pavillonnaires qui faisaient le charme et la particularité de notre ville.

 Vraiment, Aulnay-sous-Bois a une chance inouïe :

  • Ses élus posent ou enlèvent des « balisettes » au gré ou à la fantaisie, non pas des riverains     qui le demandent avec des raisons valables, mais sur les interventions de tel ou tel élu, imbu de sa fonction ou de son autorité ….
  • Ses élus ne voient pas les avions survoler le sud de la ville, notamment le collège.
  • Ses élus ne savent pas que les éboueurs bloquent régulièrement certains carrefours par les manœuvres qu’ils sont obligés de faire pour pénétrer dans certaines rues pour effectuer le ramassage des poubelles.
  • Ses élus ne sont pas au courant que nos rues se transforment, à certaines heures, en autoroute bis.
  • Ses élus ne savent pas que les pavillons du sud se transforment en zone industrielle, avec de nombreuses sociétés légales ou non ? possédant des véhicules utilitaires qui n’ont rien à faire dans une zone résidentielle, qui sont peu utilisés et contribuent à augmenter le nombre déjà important de voitures « ventouses ».
  • Ses élus ne savent pas que les personnes qui y résident ne peuvent plus passer sur les trottoirs car c’est le lieu de stationnement des véhicules.
  • Ses élus ne savent pas que les garages sont transformés en habitations.
  • Ses élus ne savent pas que des pavillons sont transformés en appartements loués par des marchands de sommeil.
  • Ses élus ignorent que les nouveaux arrivants suppriment les sonnettes et qu’aucun nom n’est inscrit pour les localiser.
  • Ses élus ignorent que les facteurs ne peuvent faire leur travail correctement puisqu’ils ne peuvent approcher de ces résidences.
  • Ses élus ignorent que les compteurs de gaz, qui doivent toujours rester accessibles, sont régulièrement bloqués par les voitures qui stationnent sur les trottoirs.
  • Ses élus ne savent pas que les nouveaux habitants du sud agrandissent les pavillons sans permis de construire.
  • Ses élus ne savent pas que les clôtures sont modifiées sans permis de construire, au « black » durant le week-end.
  • Ses élus ne savent pas que des abris de jardin aussi grands qu’un appartement sont construits et loués épisodiquement.
  • Ses élus ne savent pas que des appentis de fond de jardin sont réhaussés et transformés en habitation.
  • Ses élus ne savent pas que des jugements de démolition ne sont jamais appliqués.
  • Ses élus ne savent pas que toutes les clôtures sur rue sont occultées, ce qui est formellement interdits.
  • Ses élus ne savent pas que les rues d’Aulnay dans la zone pavillonnaire sont étroites et difficiles de circulation pour les grands bus qui y passent régulièrement.
  • Ses élus ne savent pas que tous les jours le stop de la route de Bondy est « grillé » par les voitures alors qu’il se trouve à l’angle d’une école maternelle.
  • Ses élus ne veulent pas savoir que la population vieillit, qu’il y a des handicapés, des mamans avec de jeunes enfants ou des nourrices, ayant des poussettes et qui sont obligés de contourner tous ces obstacles, de descendre sur la chaussée … que lesdites rues mises en sens interdits ne le sont pas pour une partie de la population qui les emprunte régulièrement à contre sens …
  • Ses élus ignorent sûrement que de nombreux aulnaysiens ne peuvent plus utiliser leurs jardins pour se reposer car ils sont régulièrement « parasités » par des barbecues à n’importe quelle heure de jour ou de nuit, des feux d’artifices, des fêtes bruyantes en décalage complet avec des horaires fantaisistes …
  • Ses élus ferment les yeux sur les revenus de certains nouveaux aulnaysiens qui achètent des propriétés sans avoir, en apparence, à justifier de moyens d’existence …. (à part des séjours plus ou moins prolongés à nos frais « à l’ombre »).

Et pourtant, nous devrions avoir, nous semble-t-il, la Police Municipale la plus importante du département …

Nous n’oublions pas non plus les nuisances sonores qu’on nous avait promis de mesurer en nous posant des capteurs pour les évaluer…. Il y a plus de 4 ans au moins !!!

Propos recueillis auprès de nombreux aulnaysiens de « longue date » qui ne reconnaissent plus leur ville.

Le radar pédagogique rue Marcel Sembat à Aulnay-sous-Bois en panne

Le radar pédagogique situé au niveau du 67/71 rue Marcel Sembat ne fonctionne pas. Ce dysfonctionnement a été communiqué à la mairie en juin dernier mais à ce jour, aucune action n’a été entreprise pour le faire réparer.

Pour une lectrice, ce dispositif est une très bonne initiative, car les dos d’ânes font ralentir mais créent du bruit et des vibrations. Ce matériel a dû coûter de l’argent aux contribuables et cela serait plus intéressant économiquement et pour notre sécurité qu’il fonctionne, selon notre lectrice.

Merci à Géraldine pour la photo.

Vidéo de l’horrible accident sur l’autoroute A1 avec une voiture projetée en l’air !

Un horrible accident sur l’autoroute A1 au niveau de la sortie A1 a provoqué un bouchon énorme mais aussi de grosses frayeurs ! Une voiture a littéralemen tfait une embardée au-dessus de la barrière de sécurité et s’est retrouvée sur le côté, à contre-sens sur l’autre voie de l’autoroute. Une femme a été gravement blessée dans ce spectaculaire accident et qui a nécessité l’intervention d’un hélicoptère.

On ignore les raisons de cet accident. Plusieurs voitures ont été touchées. Ci-dessous la vidéo de l’horrible accident :

C’est désormais plus facile de stationner à Aulnay-sous-Bois

Stationner en centre-ville, c’est plus facile ! Le réaménagement du parking Dumont est terminé. Grâce à sa mise sous barrières, vous pouvez désormais profiter d’une heure de stationnement gratuit.

Retrouvez un parking embelli avec des colonnes végétalisées mais aussi sécurisé avec bientôt l’installation de plus de caméras de vidéoprotection.

Prise électrique Pour les véhicules électriques, des bornes de recharge sont mises à votre disposition.

Le paiement se fait maintenant sur l’automate (espèces + CB) situé rue Isidore Nérat ou sur la barrière de sortie du parking (CB uniquement). Le parking reste gratuit en semaine de 19h à 9h, ainsi que le dimanche toute la journée.

Pour un stationnement facilité en centre-ville, un système de fléchage dynamique vous permet de connaître en temps réel la disponibilité des places sur les 4 parkings du centre-ville : Marché, Gare, Dumont et Abrioux.

Les écologistes d’Aulnay-sous-Bois veulent limiter la vitesse sur les autoroutes à 110 km/h

Après les centres-villes à 30 km/h, les écologistes souhaitent désormais s’attaquer aux autoroutes et abaisser la limitation de vitesse à 110 km/h. Alors que de nombreux français protestent contre la baisse de la vitesse maximale autorisée sur les portions de routes départementales à 80 km/h (au lieu de 90 km/h, même si plusieurs départements commencent à faire marche arrière), cette proposition risque une fois de plus de faire grincer des dents.

A lire le tweet des écologistes Aulnaysiens, ce n’est pas tant la sécurité des conducteurs dont il est question mais des économies de carburant engendrées. On pourrait d’ailleurs se demander jusqu’où pourraient aller les écologistes dans la démarche : la limitation à 70 km/h sur les routes secondaires ? Le 30 km/h appliqué systématiquement en zone urbaine ?

Est-ce que les automobilistes sont d’accord pour augmenter leur temps de trajet ? 

Image du violent accident entre un bus et une voiture qui a fait plusieurs blessés à Aulnay-sous-Bois

L’accident s’est produit vers 16 heures le 28 septembre, rue d’Aulnay, en face du collège Paul Painlevé, alors que le bus 43 circulait en direction de la gare de Sevran-Livry. « Un bus à l’arrêt, opéré par notre filiale Keolis CIF, a été percuté par une voiture dont la conductrice avait perdu le contrôle« , rapporte le groupe Kéolis à Actu Seine-Saint-Denis.

Source et article complet : Actu.fr

Pantin expérimente le dimanche sans voiture, et pourquoi pas Aulnay-sous-Bois ?

Ce dimanche 19 septembre il sera presque impossible de rouler en voiture à Pantin. Les scooters, les motos et autres engins à moteur seront proscris. Quasiment toutes les rues de Pantin seront concernées sauf quelques voies à la périphérie et les très grands axes de transit.

Cette démarche écologiste est salutaire, mais peut-elle être appliquée à d’autres villes comme Aulnay-sous-Bois ? Imaginez un dimanche sans bruit de moteur (sauf peut-être au niveau de l’autoroute A3 et de l’ex RN2), les Aulnaysiens qui laissent leur voiture de côté pour se rendre au marché, les voitures diesel tant décriées laissées au garage, le chant des oiseaux et un air respirable. Quel serait l’impact sur le marché du Boulevard de Strasbourg et celui des 3000 ? Est-ce que le groupe Aulnay En Commun, si prompt à défendre l’écriture inclusive et à conspuer les mauvais automobilistes, pourrait émettre un vœux au prochain conseil municipal ?

%d blogueurs aiment cette page :