Publicités

Archives du blog

La Banque européenne d’investissement accorde 240 M€ à la Seine-Saint-Denis pour moderniser ses collèges

La banque européenne d’investissement (BEI) et le conseil départemental de Seine-Saint-Denis ont signé vendredi une convention de financement de 240 M€. Ce crédit accordé par la banque de l’Union européenne — obtenu avec des « conditions financières attractives », assure le conseil départemental — permettra de financer des travaux portant sur la transition énergétique dans les collèges.

Ce financement, le premier du genre, viendra soutenir le plan Ambition Collèges 2020 mis en place en 2015 par le Département. Il permettra de construire huit nouveaux collèges, d’en refaire à neuf sept autres et de moderniser ou de réaménager sept établissements.

Sur ces 22 établissements, 21 sont situés dans des zones d’éducation prioritaires et 9 accueillent des sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) destinés à aider des publics en grande difficulté.

Les fonds européens pourront aussi être utilisés dans 14 opérations de rénovation énergétique. Stéphane Troussel, président PS du conseil départemental a accueilli cette nouvelle avec soulagement : « Dans un contexte financier contraint, le partenariat avec la Banque européenne d’investissement est un atout pour permettre la rénovation des collèges. »

Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI a abondé en ce sens : « Par ce financement d’envergure, nous nous mobilisons pour soutenir la formation des jeunes des zones prioritaires d’éducation ».

Source et article complet : Yahoo.fr

Publicités

Des espaces verts à proximité du carrefour de l’Europe à Aulnay-sous-Bois couverts de détritus et de défécations humaines

Une habitante à proximité de la cité de l’Europe nous raconte son calvaire qu’elle subit depuis des mois. Selon elle, les migrants Syriens et les Roms seraient les responsables. Ce qu’elle reproche ? Des espaces verts situés à proximité du carrefour de l’Europe à Aulnay-sous-Bois seraient utilisés comme décharge et comme toilettes à ciel ouvert. Résultats : odeurs et apparition de maladies dans les parages.

Son témoignage est le suivant :

« Bonjour voici une petite video des ordures laisser par les room et les syriens. Dernière nos habitations à cote du rond point de l’Europe .
C’est inadmissible il viennent faire leurs besoins a cette endroit. Cela est irrespirable !« 

Des migrants Syriens et des Roms font la manche à proximité du Rond Point de l’Europe. Cependant, il n’y a pas de preuve formelle que ce sont eux qui causent ces désagréments, même s’il existe des soupçons. Les habitations à proximité du Novotel sont impactées.

Vous pouvez découvrir une vidéo de ce carnage en cliquant sur l’image ci-dessous :

Bientôt la fin des bouchons sur le rond-point de l’Europe à Aulnay-sous-Bois ?

Vidéo

La ville expérimente un système de capteurs et caméras visant à fluidifier la circulation, particulièrement problématique sur ce giratoire desservant des axes très fréquentés. Avec succès, puisqu’elle envisage de le pérenniser.

« Il y a moins de bouchons qu’avant. Comment je le sais ? Je suis moins réveillé par les klaxons pendant ma sieste de l’après-midi ! » Basile, un habitant d’Aulnay-sous-Bois dont le balcon donne sur la rue Jacques-Duclos, est formel : depuis plusieurs mois, le trafic aux abords du carrefour de l’Europe, habituel point noir au nord de la ville, est plus fluide. Un dispositif visant à réduire les bouchons sur ce giratoire, situé au croisement d’axes très fréquentés, est actuellement testé par la municipalité LR. Dans le cadre du « plan de circulation », il doit être pérennisé.

Source et article complet : Le Parisien

Les mères courage à Aulnay-sous-Bois qui ont empêché les voitures de brûler la nuit du réveillon

France Bleu

C’est l’histoire d’un groupe de mamans qui a décidé de calmer les ardeurs des plus jeunes dans le quartier de l’Europe à Aulnay-sous-Bois. Leur histoire a fait le tour de la France et ces mamans ont été honorées de leur courage.

Une belle histoire donc, même si ces mamans ne pourront jamais remplacer les forces de police.

Les faillites bancaires seront désormais épongées par vos économies

argentSavez-vous chers concitoyens que l’état français, supposé représenter vos intérêts et les défendre, a transposé dans la plus grande discrétion et au beau milieu de l’été 2015, le 20 Août  très exactement, la directive européenne sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances ?

Tandis que vous jouissiez tranquillement de vacances bien méritées,  nos toutous de représentants n’ont eu aucun scrupules à obéir à des injonctions scandaleuses menaçant très gravement vos économies réalisées au prix de gros sacrifices,  pour assurer l’avenir  et l’installation de vos enfants, ou pour garantir un petit surplus de confort à la misérable retraite qui vous sera allouée !

Pour extrêmement sibylline que soit cette directive, à la fois dans sa dénomination et dans son contenu, sa transposition en droit Français menace directement l’épargne des citoyens et n’en est pas moins une atteinte magistrale au droit de la propriété reconnu pourtant dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen en son article 17, et dans la constitution Française !!!

Comment nos pseudos représentants ont-ils pu à ce point balayer nos droits au point d’accepter des règles européennes profondément iniques qui nous desservent et nous menacent gravement ? En quoi les  épargnants devraient payer et assumer la très mauvaise gestion des banques et les risques inconsidérés qu’ils prennent pour spéculer dans le but espéré de s’enrichir ? Il n’appartient pas aux citoyens de la société civile de prémunir les banques  des faillites  dans lesquelles elles se placent,  ni  de les renflouer si elles se sont montrées incapables d’être responsables et d’avoir une saine gestion !

Etrangement les médias et les membres du gouvernement se sont bien gardés de faire la publicité de cette directive perverse et de sa transposition scélérate en droit français !!!  Cette information  pourtant capitale est restée à un stade très confidentiel,  sans doute pour éviter une levée légitime de boucliers de tous les citoyens directement menacés par cette directive qui pèse désormais sur eux comme une épée de Damoclès…

En effet,  depuis le 1er janvier 2016, cette loi scélérate dite de  » renflouement interne des banques  » est entrée en vigueur,  et transfert le risque de faillite bancaire sur les déposants, c’est à dire …  VOUS,  les citoyens épargnants qui pouvez désormais et à tous moments vous voir spoliés purement et simplement du fruit de votre dur labeur, et des renoncements nombreux auxquels  vous avez consentis pour constituer patiemment  et si durement cette épargne !!!

Continuerez vous à croire, face à des décisions qui vous menacent directement et desquelles on vous tient soigneusement éloignés, que vos dirigeants vous veulent du bien et vous protègent ? Chers concitoyens, je vous en conjure, ouvrez les yeux avant qu’il ne soit trop tard…

 Article de Catherine  Medioni

La Région va gérer directement 540 millions d’euros de fonds européens

Ile_de_FranceDans le cadre de la décentralisation, le conseil régional est désormais, à la place de l’État, gestionnaire d’une partie des fonds alloués par Bruxelles pour la période 2014-2020.

C’est une nouvelle étape de la décentralisation. Jusqu’à aujourd’hui, les régions recevaient des fonds européens et les géraient par délégation de l’État. Elle deviennent « gestionnaires de plein titre », dans le cadre de la loi de modernisation de l’action publique et territoriale du 27 janvier 2014.

Le conseil régional d’Île-de-France a acté, ce 25 septembre, la gestion directe d’une large partie – 540 millions d’euros sur 915 millions – des fonds structurels européens qui lui sont alloués pour la période 2014-2020.

Cette gestion doit se faire dans le cadre des quatre grands enjeux fixés par l’Europe :

  • Compétitivité de l’économie et de l’emploi
  • Gestion des ressources naturelles, transition écologique et énergétique
  • Développement des infrastructures sociales et matérielles
  • Égalité des territoires et des chances

Les trois instruments financiers dont dispose la Région sont le Fonds européen de développement régional, le Fonds social européen et une partie du Fonds européen agricole pour le développement rural (respectivement FEDER, FSE, FEADER).

L’Île-de-France décline, en adaptation à son territoire, les orientations des programmes stratégiques européens autour de ses propres grands axes :

  • Améliorer le potentiel d’innovation des PME franciliennes
  • Placer un objectif de solidarité territoriale au cœur des stratégies de croissance, dans une région qui compte aussi bien les revenus médians les plus hauts de l’Hexagone que les taux de pauvreté les plus élevés
  • Valoriser les filières agricoles, l’industrie agroalimentaire et la sylviculture pour assurer le développement durable de la région

Source : Ile-de-France

Le Joli mois de l’Europe en Île-de-France

mois_europeRencontres, expos, balades et autres animations éclairent les Franciliens, en mai, sur l’utilité de certains fonds d’aide européens dans leur quotidien.

Pourquoi se contenter du 9 mai pour célébrer l’Europe ? Afin de mieux faire connaître tout ce qu’elle finance pour améliorer directement le quotidien des Franciliens, la Région consacre à l’institution européenne tout un mois de rencontres, expos, balades et autres animations.

Intitulée Joli mois de l’Europe en Île-de-France, l’opération donne un coup de projecteur sur les 905 millions d’euros accordés, sur la période 2014-2020, par l’Europe à l’Île-de-France pour l’aider à développer la cohésion économique et sociale mais aussi la ruralité sur son territoire. Le tout à travers le Fonds européen de développement régional (Feder) en faveur notamment de la recherche et de l’innovation, de  la compétitivité et de la mutation vers une économie à faible teneur en carbone, le Fonds social européen (FSE) et le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader).

Coup d’envoi les 9 et 10 mai sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris avec Faites l’Europe. Un événement permettant de s’informer sur le FSE, et de s’amuser avec des quiz, des prestations hip-hop, des dégustations, des représentations théâtrales et même des concerts en soirée.

Les autres rendez-vous :

  • À Paris : du 5 au 22 mai, ateliers d’échanges sur les fonds européens et leur gestion, à l’Association pour le développement d’une dynamique de l’économie locale.
  • Dans les Yvelines : le 9 mai, visite de la Ferme de Moisan à Grosrouvre, bénéficiaire du Feader ; le 10 mai, visite commentée des pépinières Euve, bénéficiaires du Feader, entre Saint-Nom-la-Bretèche et Feucherolles ; le 26 mai, séminaire sur le FSE pour porteurs de projets à Versailles.
  • Dans l’Essonne : durant tout le mois de mai, ateliers développement durable et préservation de la biodiversité autour de l’activité équitation pour les enfants à la Maison des enfants et de la Nature de Grigny, cofinancée par le Feder.
  • En Seine-Saint-Denis : le 17 mai, balade urbaine pour découvrir des projets soutenus par le Feder à Saint-Denis ; le 19, séminaire pour entreprises sur le FSE au Blanc-Mesnil.
  • Dans le Val-de-Marne : le 27 mai, animation pour les jeunes sur les enjeux liés à l’eau, à l’Exploradôme de Vitry-sur-Seine, soutenu  par le FSE.

Article proposé par Annie Neveu

Cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois en cours de rénovation

Emmaus_Europe_aulnayLa cité de l’Europe, autrefois orange, change de couleur : les quelques tours de cette cité gérée par Emmaüs Habitat fait peau neuve, et se verra prochainement dotée d’une Caisse d’Allocation Familiale à rayonnement départemental.

Le projet de rénovation est dans sa phase finale. Celles et ceux qui empruntent le carrefour de l’Europe peuvent déjà voir les résultats des travaux accomplis.

Aulnay-sous-Bois : La Gamelle, film documentaire sur les jeunes sortis de prison dans la Cité de l’Europe

La_Gamelle_Aulnay« La prison. En sortir, craindre d’y retourner ou s’y résigner… Il n’était pas forcément simple de recueillir, en toute confiance, la parole de jeunes sortants de détention. Alors, Xavier Menut a pris le temps.

Avec La Gamelle, Xavier Menut nous livre un film rare sur le rapport qu’ont certains jeunes des quartiers à l’incar- cération. Quel rôle dissuasif ou préventif a, pour eux, la prison ? Comment se fait-il que la perspective de passer vingt-deux heures sur vingt-quatre dans une cellule ne soit pas un frein à la délinquance, ni même à la récidive ?

Trois années de tournage ont été nécessaires pour obtenir la sincérité et la profondeur indispensables au traitement d’un tel sujet. Trois années qui permirent d’être au plus près des habitants et de se familiariser avec les différents codes sociaux en vigueur dans la cité. Le résultat ? Une immersion « vraie » au cœur de la cité de l’Europe d’Aulnay- sous-Bois, des visages à découvert – sans flou ni mosaïque – et une tribune dédiée à ceux que l’on n’entend jamais.

Coproducteur de La Gamelle, le cinéma Jacques Prévert réitère son soutien au film documentaire. Depuis 2011, le cinéma d’Aulnay-sous-Bois a coproduit le film Indices de Vincent Glenn, et soutenu la diffusion des films Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier et Faire quelque chose de Vincent Goubet.« 

Source : seenthis.net. Image : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :