Archives du blog

Aulnay En Commun demande au Maire plus d’aide pour les centres sociaux

Monsieur le Maire,

Notre groupe propose a l’occasion du prochain Conseil Municipal le vote d’une enveloppe exceptionnelle pour répondre aux besoins croissants du CCAS, des centres sociaux, des associations solidaires et des families.

Ainsi cette somme importante, qui reste encore a définir, doit permettre a la ville de soutenir les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens face aux difficultés engendrées par la crise sanitaire. Nous vous proposons de prioriser les habitant.e.s les plus fragiles (retraité.e.s, jeunes précaires, meres isolées, étudiant.e.s, personnes a mobilités réduites … ). Les modalités d’ attribution et de versement seront définies avec les associations solidaires et les acteurs de I’ action sociale intervenants sur la ville.

Cette nouvelle aide municipale s’inscrit dans la continuité des actions de solidarité mises en oeuvre par la ville suite au premier confinement et poursuivi au second ( achats de masques pour la population puis pour les scolaires, portage de repas gratuit a nos seniors … ) et qui vise a élargir et combler les manquements notamment vis-a-vis des families qui n’arrivent plus a subvenir a leurs besoins élémentaires.

Enfin nous réitérons notre proposition de créer une cellule de crise pour la mise en oeuvre de ces grands chantiers et leur suivi, qui réunira sous votre présidence toutes les composantes du Conseil Municipal. Monsieur le Maire vous n’y arriverez pas tout seul. Cette crise inédite et dévastatrice nous oblige a faire preuve de responsabilité et de prise de hauteur.

Dans l’attente d’un retour positif, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, !’expression de nos sentiments distingués.

Source : lettre Aulnay En Commun adressée à Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois

Élections municipales et mauvaises pratiques à Aulnay-sous-Bois : la justice devrait se prononcer le 19 novembre

Jeudi 19 novembre à 10 h se tiendra l’audience du tribunal administratif de Montreuil concernant les recours électoraux déposés contre l’élection de la liste de Bruno Beschizza. L’enjeu est de dénoncer de mauvaises pratiques.

Aulnay en Commun a en effet déposé un recours concernant les points suivants :

  • Depuis 248 jours, la majorité refuse de communiquer les procès-verbaux et les résultats détaillés par bureau des élections municipales.
  • Racolage devant les bureaux de vote, agression d’un assesseur et menaces de mort. Une plainte a été déposée, le maire informé, mais les responsables, collaborateurs de Bruno Beschizza, à notre connaissance, n’ont jamais été sanctionnés.
  • Utilisation illégale des listes électorales. Des tracts en langue étrangère ont été envoyés sur la consonance des noms des habitants. Cette pratique a fait l’objet d’un recadrage des comptes de campagne du candidat LR. La CNIL a par ailleurs été saisie.
  • Tracts anonymes révélant les orientations sexuelles de candidats d’opposition, insultes homophobes…
  • Utilisations de moyens municipaux ou associatifs pour faire campagne

Source : Les élu·e·s du Groupe de Gauche, écologistes et citoyens : Aulnay en commun / Oussouf Siby, président, Sarah Kassouri, Fleury Drieu, Alain Amédro.

Tél : 01.58.03.93.08 ou mail elu.e.saulnayencommun@gmail.com

Aulnay En Commun s’adresse aux agents communaux de la ville pour les soutenir

Mesdames, Messieurs les agent.es municipaux-ales de la ville d’Aulnay-sous-Bois,

Au moment où nous traversons une grave crise sanitaire, économique et sociale nous souhaitons vous adresser cette lettre. Dans l’intérêt des aulnaysien-nes, nous avons demandé au maire et à sa majorité de mettre en place une cellule de crise comprenant les forces vives de la ville et l’ensemble des élu.e.s de la majorité et de l’opposition, en espérant être entendues.

Notre ville doit être une ville où il fait bon vivre dans tous les quartiers, à tous les âges de la vie. Pour atteindre cet objectif, nous voulons nous appuyer sur votre expérience, vos connaissances et vos analyses, pour construire un service municipal fort, de qualité, accessible à toutes et à tous, et pour connaître plus particulièrement les besoins des personnes vulnérables.

En discutant avec bon nombre d’entre vous, nous sommes intimement convaincus que vous disposez d’ores et déjà des solutions pour répondre aux nombreuses difficultés rencontrées par les Aulnaysien.ne.s. Il est évident que les élu.e.s doivent être attentifs au bien-être au travail de celles et ceux qui œuvrent au quotidien pour atteindre les objectifs qu’ils ont fixés.

Or, certain.e.s d’entre vous déplorent le manque d’écoute, de bienveillance, d’équité, de transparence et de co-construction des projets. Dernier exemple en date la mise en place du télétravail pour l’ensemble des service. Les syndicats attendent depuis maintenant plusieurs mois la mise en œuvre de ce dispositif conformément aux décisions gouvernementales.

Ces valeurs nous sont chères et soyez assurés de notre respect et de notre reconnaissance pour les agent.e.s municipaux-ales que vous êtes. Chaque élu.e se doit d’être exemplaire en termed’attention aux agent.e.s, de dialogue, et de bienveillance. Si nous voulons un service  municipal attentionné et humain, il faut que l’ensemble des élu.e.s donne l’exemple !

Par ailleurs, toute l’équipe municipale cherche à améliorer l’efficacité des services publics, c’est un objectif légitime, mais depuis des années, les choix budgétaires du maire et de ses élu.e.s conduisent à une baisse continue des moyens humains et financiers et à une réorganisation des services.

Cette réorganisation, si elle est nécessaire, ne doit pas se faire avec des méthodes brutales ou autoritaires mais au contraire dans le respect des règles et des instances et dans le dialogue constant avec vos représentant.e.s élu.e.s, garant.e.s du respect de vos droits.  Un agent.e écouté.e, créatif.ve, valorisé.e, est un agent.e heureux.se ! Nous avons indiqué aux syndicats que nous avons rencontrés que nous soutenons leurs revendications pour davantage de transparence et d’équité dans les décisions d’avancement, que nous sommes favorables à un personnel mieux formé au management, à une action sociale qui profite à tous, à des reclassements organisés et planifiés et des métiers équitablement considérés.

Le non remplacement des postes alors que les missions augmentent régulièrement et la privatisation inquiétante des services doivent cesser dès à présent ! Nous savons que votre engagement professionnel dans le service public municipal est porté par des valeurs républicaines, sociales et humanistes. C’est pour ces raisons que nous avons tenu à vous faire part de nos réflexions, de notre soutien et à vous remercier chaleureusement pour votre dévouement auprès des administré.e.s.

Nous vous prions de croire en notre très sincère et respectueuse considération.

Source : les élus d’Aulnay En Commun

Aulnay En Commun s’inquiète de la situation sanitaire dans les écoles

Monsieur le Maire,

Nous souhaitons attirer votre attention sur la situation sanitaire de nombreuses écoles de notre ville. Des parents d’élèves, des agent.e.s communaux-ales et des enseignant.e.s nous ont informées de leurs inquietudes et incompréhensions quant au non respect du protocole sanitaire, alors que nous subissons la seconde vague de propagation de la Covid -19.

Nous avons pu constater par nous-mêmes des manquements dans plusieurs groupes scolaires.

Il s’agit principalement de problèmes d’entretien des locaux. Les employees de la société AMG, malgré leur investissement et toute leur bonne volonté, n’arrivent pas à réaliser le travail supplémentaire engendré par le renforcement du protocole sanitaire.

Elles sont très fatiguées et certaines souffrent de tendinites en raison des gestes répétitifs. Pour assurer pleinement la sécurité sanitaire des enfants et du personnel éducatif, elles ont besoin de renforts et de matériels supplémentaires. Il semblerait que le délégataire soit prêt à renforcer les effectifs, à condition que la ville fasse un avenant au marché initial.

Nous partageons des preoccupations de la communauté éducative d’Aulnay-sous-Bois et appuyons les revendications du personnel d’entretien, en cette période anxiogène de crise sanitaire.

Nous savons que le protocole sanitaire s’impose a toutes les collectivités territoriales et qu’il engendre des dépenses supplémentaires non négligeables sur le budget communal.

Nous savons aussi que les agent.e.s communaux-ales se sont fortement mobilisées pour nettoyer de nombreuses écoles en !’absence des personnels de la société AMG, ce qui ne sera pas sans consequence pour leur état de sante si cela devait se reproduire.

Par conséquent, ii serait inconcevable de fermer les yeux sur ces problématiques pour des raisons budgétaires.

Vous réaffirmant notre détermination à faire que toutes les écoles d’ Aulnay-sous-Bois bénéficient du meilleur, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance de nos sincères salutations.

Source : Communiqué Aulnay En Commun

Sylvie Billard sanctionnée par Aulnay En Commun pour ses prises de position et sa liberté de penser

Madame, monsieur,

Mme Sylvie Billard a publié certains articles de sa propre initiative malgré l’opposition de membres du groupe des élu·es Aulnay en commun. Ses propos n’engagent qu’elle et font partie de son entière liberté de parole mais ne peuvent plus être écrits au nom des élu·e·s du groupe de Gauche, écologistes et citoyen : Aulnay en commun.

Un groupe n’est pas une simple addition d’individus, il se donne des règles de fonctionnement, de dialogues et de décisions. Le fait de les refuser signifie que Sylvie Billard désire reprendre son indépendance. C’est son choix, nous ne pouvons que le respecter et prendre acte de cette décision.

Désormais elle peut parler en son nom, les positions qu’elle prend n’engage qu’elle et ne peuvent être prises au nom d’un groupe dont elle a choisi de s’éloigner.

Nous sommes toujours persuadés que « seul on va plus vite mais qu’ensemble, on va plus loin »
Bon chemin à elle.

Source : Les élu·es du Groupe de Gauche, écologistes et citoyens : Aulnay en commun (Oussouf Siby, président, Sarah Kassouri, Fleury Drieu, Alain Amédro)

Aulnay En Commun propose son aide à Bruno Beschizza dans le dossier du reconfinement et de son impact

Monsieur Le Maire,

Le 28 octobre dernier, le President de la République a annonce le reconfinement pour au mains quinze jours afin d’endiguer la progression du virus.

C’est une nouvelle épreuve que nous devons affronter ensemble, en responsabilité et sans posture politique. C’est dans cette logique que nous, !es elu.e.s de gauche, écologistes et citoyens : Aulnay en Commun, nous nous inscrivons.
Nous souhaitons par consequent, vous faire part de notre disponibilité pour réfléchir ensemble a la gestion quotidienne de ce reconfinement.

C’est en faisant le pari de !’intelligence collective et du partage de.s experiences et des competences que nous pourrons gérer au mieux et le plus justement cette situation inédite, avec !es agents communaux et !es différents acteurs de la ville.

Nous devons être aux cotes des Aulnaysien.ne.s, toute.s impactées par cette crise sanitaire, économique et sociale et plus particulièrement les personnes seules et !es families en situation de précarité, !es seniors et !es personnes ayant un handicap.

Nous devons soutenir celles et ceux qui sont en premiere ligne depuis des mois : !es personnels de sante, !es enseignant.e.s, !es forces de l’ordre, !es services municipaux et services publics de la ville, sans oublier celles et ceux qui participent au bien-être des aulnaysien.ne.s tels que commençant.e.s, artisan.e.s, professions libérales … Nous saluons votre appui a la demarche engagée par I’ Association des Maires de France (AMF).

Pour accompagner !es forces vives de notre Ville, de nouvelles mesures municipales s’imposent de façon urgente, notamment pour sauver nos commençant.e.s, nos associations ainsi que le secteur culturel.

C’est pourquoi nous vous proposons de mettre en place une cellule de crise pour la mise en oeuvre de ces grands chantiers et leur suivi, qui réunira sous votre présidence toutes les composantes du Conseil municipal.

Dans l’attente d’une réponse nous vous prions d’agréer Monsieur le Maire a !’expression de nos salutations distinguées.

Aulnay en Commun demande un mois supplémentaire sur l’enquête publique Chimirec

Le dossier d’enquête appelle de notre part plusieurs questions, une demande, un constat :

Un constat : les remarques sur le registre en ligne n’a reçu que deux remarques. Nous pensons qu’il y a eu un défaut de publicité de la part de la commune auprès des élu-e-s d’abord qui n’ont été tenu informé que le 8 juillet, un mois avant la nomination de la commission d’enquête, deux mois avant l’ouverture de cette enquête dont les aulnaysiens n’auront les dates dans le journal municipal qu’à partir du 5 octobre, 9 jours avant la fin de cette enquête. Les affiches jaunes sont très peu lisibles, si ce n’est pas des urbanistes aguerri-es ou des militant-e-s associatifs et politiques attentifs.

Nous vous proposons de donner une durée supplémentaire d’un mois à cette enquête publique afin de permettre une diffusion large des questions, des préoccupations et demande d’informations supplémentaires que nous pointons notamment dans ce courrier.

Une réunion publique serait aussi la bienvenue, retransmis sur les réseaux, pour saisir les enjeux de cette installation en termes de sécurité, de trafic routier, de recyclage, d’aménagement urbain, Elle pourrait associer Chimirec, Fifty, la commune et les villes et le territoire de l’Établissement public Territorial : Terre d’envol et la ville de Gonesse, les actuels clients, les futurs clients, des représentants des pompiers, des associations aulnaysiennes et des élu-e-s…

Ce dossier doit sortir de l’anonymat pour une implantation qui engage l’avenir de la ville pour les 50 ans qui viennent en terme industriel, urbain, économique, social et environnemental.

Nos questions :

  • Comment et pourquoi Chimirec a perdu son classement Seveso ?
  • Quels sont les autres sites qui ont été étudiés et pourquoi le site d’Aulnay-sous-Bois a-t-il été finalement choisi ?
  • Comment l’installation de Chimirec rentre en interaction avec les autres entreprises présentes sur le site comme les entrepôts de Carrefour, classé Seveso ?
  • N’y a-t-il pas un danger à concentrer autant de dépôts de logistiques en termes de sécurité incendie, de trafics routiers de cette zone ?
  • N’il y a-t-il pas un danger d’asphyxie routière et donc économique pour les zones commerciales existantes O’Parinor et Parinor2 ? On a en effet l’impression de choix d’implantation basé sur un urbanisme d’opportunité et non d’aménagement cohérent de cette zone au nord de notre

Notre constat : Il nous semble qu’en termes d’urbanisme toute la lumière doit être apportée sur la question d’un nouveau quartier résidentiel nommé val Francilia : Le souci concerne l’impact de l’implantation de ces installations pour le projet urbain envisagé que nous estimons être antinomiques et non maitrisé par la commune.

Alors que le projet urbain projette logements, équipements…et l’installation de l’entreprise Chimirec (tel que cela apparait dans l’étude d’impact), on observe un fort glissement dans le mémoire en réponse comme dans le courrier de la ville qui y figure. On comprend que ce projet urbain devra être considérablement modifié puisque les équipements sensibles semblent avoir disparu entre-temps du projet urbain (comparatif des deux plans plan ci-dessous).

Mémoire en réponse qui n’indique plus d’équipements publics dans le périmètre des 500 mètres et donc dans le projet urbain val Francilia :

Ce qui est mis en questionnement, et sans réponse dans le cadre de l’enquête, concerne la coexistence des deux entités : zones d’activités polluantes (air, trafic, bruit…) potentiellement à risques, avec le nouveau quartier d’habitation. Cela ne parait pas compatible, comme l’atteste le courrier de la ville issu du mémoire en réponse de la MRAE, qui avoue en creux ne pas avoir pris la mesure des implications de la venue de Chimirec dans son projet (qu’elle connaissait pourtant) :

Du point de vue de la concertation et de l’information au public, il y a un problème puisque l’on ne sait plus quelles seront les implications dans le périmètre d’étude : le projet sera certes revu mais dans quelles directions ? Où seront les logements ainsi que les équipements indispensables ? L’économie générale du projet pourra-t-elle être réalisée tout en protégeant parfaitement les habitants ?

La municipalité a manqué de transparence, notamment lors des concertations sur le projet urbain passant sous silence cette implantation puis n’a pas anticipé un tel projet et a omis d’en parler jusqu’au moment de l’enquête, au risque de fragiliser l’implantation de cette entreprise face au flou et aux contradictions des éléments fournis. Comment donner un avis sur une implantation d’entreprise sans avoir une vue d’ensemble des projets urbains, sans un schéma directeur d’aménagement cohérent ?

Cela relève davantage, une fois de plus, d’un urbanisme d’opportunité, au coup par coup, que d’une maîtrise territoriale et démontre une incohérence stratégique d’ensemble de la part de la collectivité devant maintenant choisir entre un nouveau quartier d’habitations et une zone d’activités. Nous aimerions que la collectivité puisse, pour le moins, éclairer la commission d’enquête et les citoyen-ne-s sur ces points. Le flou est incompatible avec la sécurité.

Pour toutes ces raisons, nous renouvelons notre demande de prolongement d’un mois de l’enquête publique pour permettre à la commune de fournir des éléments fiables afin de mesurer l’impact de cette implantation sur l’aménagement de notre ville.

Ces projets engagent la ville pour au moins 50 ans. Ils méritent de prendre un peu de temps pour fournir de la cohérence et des informations complètes et stabilisées. A défaut cette enquête publique pourrait paraître factice.

Source : Aulnay En Commun

Aulnay en commun invite les Aulnaysiens à donner leur avis sur CHIMIREC

Cher.e.s aulnaysien.ne.s,
Avez-vous entendu parler de l’installation envisagée de l’usine CHIMEREC sur les terrains PSA et de l’enquête publique ?
Trop peu si ce n’est par les alertes d’Aulnay en Commun et d’Aulnay Environnement. Pourtant l’installation d’une usine chimique non loin des habitations du nord de la ville nous concerne tous.
L’enquête publique sur ce projet d’installation a débuté et se terminera le 14 octobre. Il est important que vous y participiez pour comprendre, poser vos questions, donner votre avis.
Vous pouvez consulter le site de l’enquête publique à cette adresse :
Vos élu.e.s d’Aulnay en Commun  rencontreront le commissaire enquêteur le 30/09 de 9h à 12h lors de sa permanence au centre administratif de la mairie, 16 bd Félix Faure. Vous pouvez vous y rendre ou nous transmettre vos questions.
Bien cordialement,
Vos élu.e.s Aulnay en Commun
RENSEIGNEMENTS:
TEL: 01.58.03.93.08
NDLR : Les aulnaysiens ont deux adresses mail pour donner leur avis : pref-enquetes-publiques-environnement@seine-saint-denis.gouv.fr et fifty-chimirec-aulnaysousbois@enquetepublique.net

Bienvenue Sarah Kassouri, merci Anne-Sophie Carton qui démissionne du conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois

Après avoir partagé avec nous ses intentions, Anne-Sophie Carton a présenté au préfet sa démission. En effet Anne-Sophie souhaite être relayée, car depuis le début de la crise sanitaire et sociale, mobilisée par son métier auprès des plus fragiles dans le département, elle n’arrive pas à exercer sa fonction d’élue à la hauteur de ce qu’elle estime devoir. Sa démission deviendra effective le 14 octobre par l’accession de Sarah Kassouri au conseil municipal. Nous remercions Anne-Sophie Carton pour son travail et sa solidarité concrète au plus près des familles, des plus pauvres depuis le confinement et lui souhaitons de continuer à mener à bien cette mission essentielle.

Nous accueillons Sarah Kassouri 25 ans, Aulnaysienne depuis toujours, jeune diplômée d’un master en politique publique, parcours action humanitaire internationale. Engagée dans la défense des droits des femmes, elle aspire à impulser une nouvelle confiance en la démocratie aux habitantes et habitants. Les Aulnaysien·ne·s vont découvrir son dynamisme.

Nous sommes membres d’une équipe #aulnayencommun. Elu·e·s, nous portons un travail collectif, fait d’échanges, d’accompagnements et de propositions aux services de l’ensemble des Aulnaysien·ne·s. Notre démarche s’incarne dans les élu·e·s d’aujourd’hui et celles et ceux de demain. Au-delà de nos rencontres sur les marchés, les évènements de la ville, nous ouvrons une permanence sur rendez-vous tous les samedis de 10H à 12H à partir du 3 octobre. Vous pouvez d’ores et déjà contacter notre secrétariat : 0158039308.

Les Aulnaysien·ne·s savent qu’ils et elles peuvent compter sur nous, les élu·e·s et toutes l’équipe #aulnayencommun.

Source : Communiqué du groupe Aulnay En Commun

Gros coup dur pour le groupe d’opposition Aulnay En Commun avec la démission d’Anne-Sophie Carton

Pour Hadama Traoré, le leader de La Révolution Est En Marche, c’est une triste nouvelle. Anne-Sophie Carton, pourtant n°2 de la liste Aulnay En Commun, vient d’annoncer sa démission.

Selon certaines sources, cette démission mettrait en lumière la faiblesse de l’opposition à la politique de la majorité (LR) de Bruno Beschizza. Certains exigent d’Aulnay en Commun des explications.

S’agit-il d’un conflit interne au sein du groupe de plus en plus phagocyté par les différents courants politiques de Gauche et d’Extrême-Gauche ? Ou d’un problème plus personne ? 

Le mouvement LREEM estime désormais être le seul courant d’opposition crédible pour contrer la politique de Bruno Beschizza.

%d blogueurs aiment cette page :