Archives du blog

Présidentielles : j’appelle à ne pas voter Macron, partie 1

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Alors que tous les partis politiques représentés au Conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois appellent à voter Macron, moi – citoyenne non encartée et exclue par le groupe d’opposition municipale socialiste, écologiste et communiste pour avoir rendu public des décisions publiques – j’appelle à l’inverse à ne pas voter Macron.

J’entends les cris d’orfraie de mes anciens camarades qui prétendent lutter contre l’extrême droite. Ils en avaient l’occasion en se désistant pour le mieux placé à gauche, telle Taubira qui n’a pas voulu trahir de nouveau son camp. J’entends également les cris d’orfraie des partis de droite.

Que les choses soient claires. La majorité de ces partis a trahi les Français.

Souvenez-vous de 2005 !

Sur les 25 pays, 10 choisirent de ratifier ce traité par le biais du référendum : Danemark, Espagne, France, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque et Royaume-Uni. En France, malgré la campagne pour le oui de l’UMP, de l’UDF, des Verts, du PS et du PRG largement relayée par les médias dominants, les Français votèrent à 54,68 % contre le « traité établissant une constitution pour l’Europe », car il institutionnalisait l’ultralibéralisme et le dumping social des pays à faible imposition contre ceux à forte imposition de l’Europe de l’ouest en général et la France en particulier. Face au rejet du traité par les Français et les Hollandais, et à la progression du non dans les autres pays, les référendums y furent annulés.

Suite à l’imposition de son clone, le traité de Lisbonne, l’Irlande – seul pays de l’Union à ratifier le traité par référendum – le rejeta à 53,4 % mais fut contrainte de voter de nouveau jusqu’à ce qu’elle vote bien. Dans les autres pays, le traité fut ratifié par le parlement, le peuple votant trop mal. Ce fut le cas en France où le congrès entérina ainsi officiellement le viol de la démocratie en France.

Ce viol caractérisé de la Démocratie qui aboutit systématiquement à ce cul de sac ultra – libérale – autoritaire dont les Français ne veulent pas qu’ils votent pour la droite ou pour la gauche provoque inévitablement l’abstention et le rejet des partis dits de gouvernement. Les résultats de ce premier tour de la Présidentielle l’illustrent parfaitement.

La sanction de ces partis est systématique : ils sont en dessous des 5%. A Aulnay-sous-Bois, leur score est encore plus catastrophique.

France Aulnay-sous-Bois
Emmanuel Macron (LREM)

Marine Le Pen (RN)

Jean-Luc Mélenchon (LFI)

Éric Zemmour (REC)

Valérie Pécresse (LR)

Yannick Jadot (EELV)

Jean Lassalle (RES)

Fabien Roussel (PCF)

Nicolas Dupont-Aignan (DLF)

Anne Hidalgo (PS)

Philippe Poutou (NPA)

Nathalie Arthaud (LO)

27,8 %

23,2 %

22,0 %

7,1 %

4,8 %

4,6 %

3,1 %

2,3 %

2,1 %

1,8 %

0,8 %

0,6 %

19,21 %

12,79 %

50,68 %

5,07 %

3,99 %

2,38 %

1,56 %

1,42 %

1,19 %

0,78 %

0,45 %

0,48 %

Tous ces partis dits de gouvernement sont aux abois. Leur survie passe par l’instauration d’un parti unique, comme l’analyse le journaliste Jean-Do Merche et le blog Nantes révolté qui pourtant ne sont pas du même bord politique.

Le journaliste Jean-Do Merchet considère que « Nous assistons, dans la douleur, à la naissance d’une sorte de « parti unique de gouvernement » derrière Emmanuel Macron. C’est l’aboutissement du processus engagé en 2017, que j’avais qualifié de « bonapartiste » dans un petit livre. Cela signifie qu’il n’y a désormais plus d’alternance possible au sein du « système » politique traditionnel. Très affaiblis, les « partis de gouvernement » et les catégories sociales qui les soutiennent n’ont plus d’autres choix que de fusionner derrière un chef. Ce parti unique de gouvernement est soutenu par ce que différents auteurs nomment le « bloc central », « élitaire » ou « bourgeois ». Ce bloc sociologique n’est pas majoritaire dans la société, mais il gouverne seul. C’est le parti de l’ordre. Aucun autre « bloc » n’est majoritaire. Le « parti unique de gouvernement » est plus une nébuleuse derrière le chef qu’une organisation structurée. Politiquement, il est assiégé sur sa gauche (Mélenchon) et sur sa droite (Marine Le Pen). Sociologiquement, il est contesté « par le bas », par les catégories populaires. La grande difficulté de ce « parti unique de gouvernement » est que son chef n’a plus de véritable dynamique politique et de capacité de renouvellement, comme l’a montré la campagne. Sa seule ligne possible : moi ou le chaos. Cela peut marcher. Un temps. Quoi qu’il arrive au second tour et aux législatives de juin, il n’y a donc aucune raison d’être optimiste ».

Peut-on élire le candidat qui représente le mieux cette trahison de la Démocratie ? Peut-on élire le représentant de cette nébuleuse au service de sa propre survie et de la lutte des classes, qui ne tient que par la violence d’Etat ?

Dynamiter cette nébuleuse parasitaire lors du 2ème tour est le seul moyen d’ouvrir le jeu politique et    – peut-être – de retrouver nos Libertés chéries, notre Egalité en droit et en dignité, et notre si nécessaire Fraternité.

Mais soyez surtout conscient.e.s que – au-delà des élections – seule l’organisation collective sur le terrain avec vos concitoyen.ne.s vous permettra d’être pleinement acteur de votre vie.

Au plaisir de lire vos commentaires,

Sylvie Billard

L’élue citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s

 

Le long chemin judiciaire des copropriétaires de la Morée à Aulnay-sous-Bois n°3

Sylvie Billard

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Cet article complète le 2ème épisode du long chemin judiciaire des copropriétaires de la Morée qui veulent mettre un terme à l’administration judiciaire provisoire inique de leur copropriété. Initié il y a plus de deux ans maintenant, après une première audience en décembre dernier et une deuxième le 25 février 2022, ce long chemin devrait connaître son dénouement vendredi 15 avril 2022.

25/02/2022 – Deuxième audience pour les copropriétaires de la Morée : ce qui s’est passé avant et après

Lors de cette deuxième audience, les copropriétaires de la Morée sont – comme la dernière fois – venus avec le bus réservé spécialement par l’association Force Citoyenne qui les appuie dans ce long chemin judiciaire. Mais en réponse à la mairie et à l’administrateur judiciaire qui ont déclaré au Parisien que cette association « ne bénéficierait du soutien que de quelques dizaines de copropriétaires sur les 900 que compte la Morée »*, les copropriétaires sont venus encore plus nombreux.

Avant l’audience, j’interroge une jeune femme, agente immobilière, qui m’explique comment l’administrateur provisoire vend aux enchères les appartements de certains copropriétaires d’une manière abusive.

https://drive.google.com/file/d/1NVwkKSbDurSVt-s0aYHrG2eYwV4fFiC_/view?usp=sharing

Lors de l’audience, les avocats de Maître Blériot ont déclaré que « Beaucoup d’acteurs sont mobilisés [dont] la Ville d’Aulnay-sous-Bois, son opérateur Cité Métrie, la préfecture… . Dans l’assignation, les parties ont l’indécence de dire qu’elles se sentent abandonnées des pouvoirs publics : les travaux sont financés entre 70 et 80 % par des subventions publiques alors qu’il s’agit d’une copropriété privée ».

Ces propos me semblent déplacés. En effet, même Denis Cahenzli, maire adjoint, explique que « Le contrôle (des travaux de sécurisation et de réhabilitation effectués par l’administrateur provisoire) a été insuffisant, car on tombe sur des fonctionnaires qui estiment qu’ils ont fait leur boulot en se préoccupant uniquement de la distribution des millions et pas de ce qui en est fait ».

Après l’audience, Hadama Traoré, le Président de Force Citoyenne, prend la parole pour exposer les points saillants de l’audience.

https://drive.google.com/file/d/1NYSMBkXlcW8ms37KFq2mYaLtO1fjJJCb/view?usp=sharing

Puis, la jeune agente immobilière prend publiquement la parole.

https://drive.google.com/file/d/1NFSr2-VqBQGmyDALGwg22Vba7etpoZ4f/view?usp=sharing

Les copropriétaires partent aussi combatifs qu’ils sont arrivés.

https://drive.google.com/file/d/1NbzZw8Ol6bN7w9WmDA30yAgXs1Cj6kZT/view?usp=sharing

Lors de l’audience du 15 avril, je serai comme toujours aux côtés des copropriétaires et je vous en relaterai prochainement le contenu.

Et vous, cher.e.s lecteurs/lectrices, que pensez-vous de leur combat ?

À très bientôt pour de nouvelles aventures de luttea pour plus de justice.

Sylvie Billard

L’élue citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s

Vous pouvez lire les articles du Parisien :

*https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-apres-18-ans-de-tutelle-les-coproprietaires-de-la-moree-reclament-la-destitution-de-ladministrateur-judiciaire-14-12-2021-EFYQU4KHEVBPPF6EEU4DTDGK2Y.php?ts=1645610783201

https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-sous-bois-lincendie-dun-immeuble-dhabitation-fait-un-mort-et-trois-blesses-legers-22-03-2022-X3CJH5EVSRHZLNBTYG3NVRPQ5M.php

https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/incendie-mortel-a-aulnay-sous-bois-les-enqueteurs-toujours-a-la-recherche-du-coupable-08-04-2022-XJRNKYVUMNDXFLV6XIVASVQVQI.php?xtor=AD-366

Vous pouvez lire mes précédents articles sur la Morée :

https://aulnaycap.com/2020/11/24/lettre-ouverte-n9-sur-les-propositions-des-coproprietaires-dans-le-cadre-de-lenquete-publique-relative-a-loperation-damenagement-du-quartier-la-moree-ambourget/

https://aulnaycap.com/2021/04/18/sylvie-billard-ou-sont-passes-les-millions-de-la-moree-a-aulnay-sous-bois-partie-1/

https://aulnaycap.com/2021/04/20/sylvie-billard-ou-sont-passes-les-millions-de-la-moree-a-aulnay-sous-bois-episode-2/

https://aulnaycap.com/2021/04/22/sylvie-billard-ou-sont-passes-les-millions-de-la-moree-a-aulnay-sous-bois-episode-3/

https://aulnaycap.com/2021/04/24/sylvie-billard-ou-sont-passes-les-millions-de-la-moree-a-aulnay-sous-bois-episode-4/

https://aulnaycap.com/2021/11/09/ou-sont-passes-les-millions-de-la-moree-entretien-avec-denis-cahenzli-maire-adjoint/

https://aulnaycap.com/2021/11/10/conseil-municipal-du-6-octobre-2021-reponse-de-la-mairie-suite-a-lintervention-de-sylvie-billard-relative-a-deliberation-n2/

Convois de la liberté : Ne vous inquiétez pas, cela va bien se passer

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Partout en occident fleurissent des Convois de la Liberté : Canada, États-Unis, Israël, Nouvelle-Zélande, Australie, Angleterre, Belgique, Pays-Bas, Hongrie, Espagne, Portugal…

En France, les Convois viennent de toutes les régions avec des points de rassemblements festifs et solidaires (cf. carte). Leurs revendications sont connues depuis plusieurs années. Ce sont celles des Gilets Jaunes qui exigent :

  • plus de justice sociale, fiscale, territoriale et le RIC en toute matière ;
  • que la France redevienne une référence mondiale en termes de Libertés Publiques, de démocratie et de citoyenneté ;
  • de pouvoir vivre dignement de leur travail et de profiter des plaisirs simples de la vie ;
  • la fin des dérives autoritaires au motif du Covid visant l’instauration d’une société du contrôle, de la maltraitance des enfants (port du masque toute la journée, tests à répétition…), de la corruption des soi-disant élites prédatrices.

Ceux qui parlaient des Gilets Jaunes au passé en sont pour leurs frais. Ce mouvement n’a jamais cessé d’exister, manifeste tous les samedis et a repris de la vigueur depuis la mise en place du pass sanitaire le 12 juillet 2021.

Le documentaire de Brut sur les convois de la Liberté illustre parfaitement qui sont ses participants et leurs revendications.

Face à ces revendications légitimes et nobles, la caste politique et médiatique dominante a majoritairement réagi par le mépris et la demande d’autoritarisme.

Seuls les représentants des Partis qualifiés d’extrême gauche ou droite soutiennent ce mouvement populaire : Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Philippe Poutou (partiellement), Anasse Kazib, Marine Le Pen, Éric Zemmour, Nicolas Dupont Aignan, Philippe de Villiers, Florian Philippot, François Asselineau, Jean Lassalle… Pour l’instant, il n’y a aucune prise de position connue de Christiane Taubira, Fabien Roussel et des autres petits candidats.

Souvenez-vous-en lors de la présidentielle à laquelle je vous invite à voter le plus massivement possible que vous soyez des quartiers nord ou sud d’Aulnay-sous-Bois.

Cette demande d’autoritarisme des Partis dits de gouvernement est parfaitement illustrée par ces photos du Préfet Lallement… devant le siège de Pfizer ! Tout un symbole de l’inféodation de notre État à ce type d’entreprises !

Ce gouvernement bloque Paris pour que Paris ne soit pas bloqué, tout comme il a suspendu des soignants en pleine pénurie de soignants, fait obstacle aux soins pendant la pandémie, institué un pass liberticide pour redonner de la liberté.

Donc pour bloquer Paris afin qu’il ne soit pas bloqué, le gouvernement a déployé :

  • des blindés,
  • des hélicoptères,
  • les BRAV M, résurgence des voltigeurs dissous après l’assassinat de Malik Oussekine…
  • et sur les Champs Élysées, pour la première fois en maintien de l’ordre, la CRS 8 (FAR) spécialisée dans les violences urbaines.

Cette débauche de moyens n’a dissuadé ni les manifestants Gilets Jaunes, ni ceux des Patriotes. Vous noterez que les Gilets Jaunes — souvent qualifiés d’extrême droite — n’ont jamais appelé à une manifestation commune avec les Patriotes. Il serait temps d’arrêter d’étiqueter ce mouvement pour mieux le disqualifier.

Cette débauche de moyens policiers n’a pas non plus empêché la prise des Champs-Élysées par le Convoi de la Liberté.

Les forces de l’ordre ont alors criminalisé le port du drapeau français, une première en France depuis l’occupation allemande !

  • Une dame âgée a été verbalisée pour port de drapeau français :

  • Des automobilistes se sont fait agresser par la police : arrachage et déchiquetage d’un drapeau français, bris de vitre, enlèvement du véhicule par la fourrière !

Une jeune femme a été violemment molestée par des policiers.

Regardez ce jeune homme dont une partie de la jambe cassée par la police est pendante. Les policiers le déplacent sans ménagement !

Un policier a braqué son arme sur un automobiliste du convoi de la liberté :

Voilà ce qui se passe lorsqu’Emmanuel Macron appelle au calme. Certains considèrent qu’il cherche à semer le chaos pour instaurer l’état d’urgence et ainsi annuler les élections présidentielles. N’oubliez pas qu’il refuse de débattre avec les autres candidats et que les sondages français sont loin d’être fiables. Emmanuel et Brigitte Macron sont-ils les nouveaux Underwood d’House of cards, prêts à tout pour le pouvoir ? En tout cas, pour la deuxième année consécutive du fait des mesures liberticides prises par ce gouvernement, la France est déclassée du rang de démocratie à part entière à démocratie défaillante.

Prochain épisode à Bruxelles, haut lieu de la technostructure européenne présidée par une personne soupçonnée de corruption et connue pour ses nombreux conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique et les grands cabinets de Conseil.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Sylvie Billard

Votre élue citoyenne

Conseil de territoire de Paris Terres d’Envol le 7 février, Sylvie Billard à votre écoute

Cher.e.s Aulnaysiens.ne.s,

Dans la perspective du prochain conseil de territoire de Paris Terres d’Envol qui se tiendra lundi 7 février 2022, 20 h à l’Espace Pierre Peugeot à Aulnay-sous-Bois, vous trouverez ci-dessous les :

Je suis à votre disposition pour recueillir vos remarques, réactions, propositions que je ferai remonter à l’etp.

Cordialement,

Sylvie Billard

L’élue citoyenne de tou.te.s les Aulnaysiens.ne.s

Conseil municipal du 15 décembre 2021 : Prises de position de Sylvie Billard sur la signature d’une Convention Territoriale Globale entre la ville d’Aulnay-sous-Bois et la CAF 93

Che.r.e.s Aulnaysien.ne.s,

L’actualité ayant été particulièrement riche et mes prises de position nombreuses ces derniers mois notamment sur le recul des libertés publiques et de l’État de droit, c’est avec retard que je vous informe de mes prises de position à l’occasion du CM du 15 décembre dernier. Bien que je n’aie pu m’y rendre, j’ai tenu à le préparer et à adresser à M. le Maire mes mandat et consignes de vote. Je développerai dans différents articles les positions que j’ai défendues.

Délibération n°16 sur la Convention Territoriale Globale (CTG), p.551

En anticipation de la signature d’une CTG en 2022, la ville a signé un avenant relatif à l’accueil du jeune enfant qui lui permet de bénéficier d’un bonus territorial par anticipation. La CTG permet une aide complémentaire à la prestation de service des Établissements d’Accueil du Jeune Enfant (EAJE), du Relais Assistants Maternels (Ram) et du Lieu d’Accueil Enfants-Parents (LAEP), précédemment accordés au titre du Contrat Enfance Jeunesse (CEJ).

Étant administratrice de la CAF 93, j’ai alerté le maire de l’opportunité de signer une CTG dès le 4 septembre 2019, le CEJ arrivant à son terme à la fin de cette année-là, puis à chaque Conseil Municipal lorsqu’un conventionnement avec la CAF 93 était à l’ordre du jour :  en juin et octobre 2020, en mars et octobre 2021 .

Avec 2 ans de retard, la mairie -qui fait partie du peloton de queue du département- s’est enfin décidée à se lancer dans une CTG.

En Seine – Saint-Denis, le bilan au 3 décembre 2021 était le suivant :

  • 8 communes ont été ciblées par la CAF pour atteindre en 2022 les objectifs de taux de couverture CTG (xx) : Aulnay-sous-Bois , Bagnolet, Épinay-sur-Seine, Gournay sur-Marne, Les Lilas, Neuilly-sur-Marne, Le Pré-Saint-Gervais et Villepinte.
  • 3 villes (Rosny-sous-Bois, Bobigny, Romainville) ont traité l’ensemble des 7 thématiques CAF : Petite Enfance, Enfance, Jeunesse, Parentalité, Accès aux droits et Numérique, Animation de la vie sociale, Logement.
  • 6 villes ont formalisé une CTG partielle (Petite Enfance, Enfance & Jeunesse et Parentalité).

Tableau de synthèse relatif à la signature des CTG par les villes du département avec la CAF 93

Villes/Année signature CTG 2019 & 2020 2021 2022 1ère signat. 2022 Renouvel.
Aubervilliers X
Aulnay-sous-Bois     xx  
Bagnolet xx
Le Blanc-Mesnil X
Bobigny X
Bondy X
Le Bourget
Clichy-sous-Bois X
La Courneuve X X
Épinay-sur-Seine xx
Gagny X
Gournay-sur-Marne xx
Les Lilas xx
Livry-Gargan X
Montreuil X
Montfermeil X
Neuilly-Plaisance X
Neuilly-sur-Marne xx
Noisy-le-Grand X
Noisy-le-Sec X
Pantin X
Pavillons-sous-Bois X
Pierrefitte-sur-Seine X
Le Pré-Saint-Gervais xx
Le Raincy X
Romainville X
Rosny-sous-Bois X
Saint-Denis X X
Saint-Ouen X
Sevran X X
Stains X X
Tremblay-en-France X
Vaujours X
Villemomble X
Villepinte xx
  10 9 15 4

Non seulement Aulnay-sous-Bois fait partie des retardataires, mais encore sur les 7 thématiques que doit comporter une CTG, elle n’a traité que celle de la Petite Enfance.

Je rappelle que les autres élus de mon groupe m’ont exclue pour vous avoir informés de mon action notamment en faveur de la signature d’une CTG. Vous pouvez compter sur ma détermination pour que cette CTG réponde à vos besoins.

En 2022, je serai vigilante sur la couverture des 6 autres thématiques et j’invite les acteurs des secteurs – Enfance, Jeunesse, Parentalité, Accès aux droits et Numérique, Animation de la vie sociale, Logement – à me faire leurs propositions, afin de renforcer les chances de leur prise en compte dans notre CTG par cette mairie décidément très lente et peu à l’écoute des habitant.e.s et des opportunités de financement !

  • Et vous, qu’en pensez-vous ?

Bien à vous,

Sylvie Billard

L’élue citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s

votre.elue.citoyenne@gmail.com

Article Aux Aulnaysien.ne.s emmerdé.e.s, n’ayez pas peur et résistez ! 3/3

Suite de l’article de Sylvie Billard sur le Pass Vaccinal.

De la manipulation à l’état pur

Rappeler ces éléments factuels en se basant sur des sources officielles et vérifiables est important dans un contexte où le gouvernement dit tout et son contraire, ment éhontément et annonce des mesures de plus en plus absurdes comme l’interdiction de boire son café debout au bistrot.

Au-delà de leur caractère risible, la manipulation est claire : noyer les français sous un flot d’informations contradictoires pour qu’ils ne puissent plus départager le vrai du faux et neutraliser leur esprit critique, faire peur, menacer, désigner un bouc émissaire « le non vacciné », monter les Français les uns contre les autres pour masquer l’échec de ce gouvernement dans tous les domaines, créer le chaos (pour disposer des pleins pouvoirs comme le soupçonne le sénateur LR Alain Houpert ?). La vérité semble dépasser la fiction de la série télévisée House of cards dans laquelle un couple d’ambitieux amoraux sèment le chaos pour prendre la présidence américaine.

Après l’abrutissement, les menaces de plus en plus rapprochées pour faire céder les « opposants ».

Menaces de priver certaines catégories de leur emploi

Menaces de poursuites pénales

Interview de Bruno Questel, député LREM : « Vous ne voulez pas être vaccinés ? Vous allez voir ce que vous allez voir… Il y aura dans un futur proche des procédures judiciaires contre les non vaccinés pour propagation du virus et mise en danger de la vie d’autrui ».

Articles sur la poursuite pénale des non vaccinés :

Sondage IFOP sur l’arrêt de la prise en charge des non vaccinés à l’hôpital. Sur twitter on peut lire : « Les sondages les plus ignobles se succèdent. Voici le nôtre : Faut-il soigner les irresponsables qui ont supprimé des lits d’hôpital ? »

Malgré les manipulations et les menaces, la majorité des Français n’est pas dupe.

Face aux manipulations, voici mes conseils :

Au plaisir de vous lire,

Sylvie Billard

L’élue non-citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s

Article Aux Aulnaysien.ne.s emmerdé.e.s, n’ayez pas peur et résistez ! 1/3

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Malgré :

  • le contraste entre la montée en flèche de l’épidémie Omicron démontrant l’inefficacité du vaccin et l’inutilité du pass vaccinal,
  • une pétition contre le pass vaccinal dépassant les 1,2 million de signatures,
  • la tribune de 300 juristes et scientifiques demandant un moratoire sur le vote du pass vaccinal,

ces incroyables déclarations du président sur le pass vaccinal comme moyen d’« emmerder les non vaccinés », menacés d’être déchus de leur citoyenneté (et de leur droit de vote ?), les députés ont majoritairement voté pour le projet de Loi en première lecture (cf. tableau ci-dessous) :

 

Pour Contre Abstention
LR 28 24 22
LREM 134 3
MODEM 32
AGIR 8
UDI 3 8
LT 1 7 1
SOC 7 10 3
LFI 15
GDR 9 1
Non-inscrits 1 17
Total 214 93

27

Aux députés LR, « « on nous a recommandé l’abstention plutôt que le vote contre pour ne pas affaiblir notre candidate. » Un appel visi-blement peu entendu », le vote pour s’élevant à 37.8%, le vote contre et l’abstention à 62.2%. Valérie Pécresse -et ses suiveurs- ont ainsi démontré l’absence de différence entre LR et LREM, d’où la tentative désespérée d’exister en renouant avec le karcher d’un président repris de justice. Résultat : un flop magistral.

Notre député, Alain Ramadier, a voté pour, se rangeant ainsi du côté d’un exécutif à la dérive qui emmerde les français, car soyons clairs tous les vaccinés sont des non-vaccinés en puissance (dans le sens schéma vaccinal non complet), s’ils ne se soumettent pas à leur injection trimestrielle.

Alain Ramadier a-t-il fait le bon choix, sachant que 80% des Français sont choqués par ces insultes et que la presse internationale se montre extrêmement critique ?

Le plus grand journal Belge en ligne s’interroge « Comment le président d’une nation (…) où se développèrent, avec Montesquieu, Hugo ou Zola, les idées de « loi », de « justice » et de « droit », peut-il à ce point fouler aux pieds, avec une telle arrogance, sinon un tel mépris, son histoire la plus illustre ? Comment même concevoir, au regard d’un débat d’idées censé être démocratique, tolérant et respectueux, que la vulgarité d’un propos, dans sa forme, tienne lieu, dans son fond, d’argument de la pensée ? »

Le titre de ces paragraphes reflète une parfaite compréhension de la situation de la situation de la France :

  • Bassesse morale et outrance verbale
  • D’infâmes et scandaleux propos : dérapage et outrage
  • Une insulte à la fonction présidentielle tout autant qu’au peuple français
  • La démocratie mise à mal : un arbitraire et illégal abus de pouvoir
  • Une dictature qui s’avance masquée : à l’alarme, citoyens !

Alors qu’Emmanuel Macron s’était engagé à déclencher un référendum lors qu’une pétition atteint 1 million de signatures, loin de tenir cet engagement, il persiste dans l’injure et ses portes-flingues propage sa parole haineuse.

 

Notre sénatrice, Annie Delmont Koropoulis, médecin intègre, suivra-t-elle l’électoralisme et la soumission de son collègue député au Grand insulteur en votant pour ou écoutera-t-elle son éthique médicale et l’intérêt de ses concitoyens en votant contre ce texte liberticide qui n’a rien à voir avec la santé publique ? Suite au prochain épisode législatif.

En attendant, plusieurs d’entre vous m’ont interrogée via ce blog suite à mes précédents articles sur la durée du pass vaccinal. Nous avons désormais la réponse du premier ministre : « limiter le pass vaccinal dans le temps « n’est pas prévu à ce stade ».

Quelles sont les prochaines étapes ?

Hospitalisation à vos frais, amende, désactivation de votre permis de conduire, de la carte sim de votre téléphone portable, de votre carte bleue, suppression de votre accès internet, interdiction de votre accès aux lieux d’alimentation, poursuites pénales, internement dans un camp pour les non vaccinés et les contaminés, coupures des aides sociales, suspension de la diffusion du courrier, perte de votre emploi… Ces mesures aboutissent parfois à des situations inextricables. En Indonésie, « le 17 octobre 2021, une jeune femme de 19 ans a vu sa plainte pour viol refusée par la police. Motif : elle n’avait pas de certificat vaccinal pour entrer dans le poste ».

La voyez-vous venir la tentation chinoise ?

Selon le sénateur LR Alain Houpert, avec le pass « on est passé du contrat social de Rousseau au crédit social ».

C’est donc à juste titre que la Défenseure des droits a exprimé ses « inquiétudes » sur le projet de loi du pass vaccinal, notamment au sujet des mineurs.

Au plaisir de vous lire,

Sylvie Billard

L’élue non-citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s

Sylvie Billard, rigolons un peu avec le bétisier des politiques sur le Covid-19 et la vaccination

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Il est de coutume de terminer l’année en cours par un bêtisier. Je vous propose celui de nos politiques, puis de nos « chaines d’information en continue », dont la bêtise suscite une avalanche d’humour sur les réseaux sociaux. Morceaux choisis.
Respect protocolaire oblige, commençons par notre gouvernement et ses mesures anti Covid, la principale étant l’obligation de boire assis dans les cafés et l’interdiction de boire et de manger dans les transports.

Le problème se pose quand tu es plus haut assis que debout ! Que faire ?

Les nouvelles formes d’héroïsme et de résistance :


Comment allez aux toilettes dans un café, compte-tenu des nouvelles dispositions gouvernementales ?

De nouveaux délits :

Une nouvelle échelle des peines

Comment faire du ski, compte-tenu des nouvelles dispositions gouvernementales ?


Les nouvelles dispositions prises par Darmalin dans les clubs échangistes, qui sont toujours ouverts…

A bientôt pout le bêtisier des médias !

Sylvie Billard
L’élue citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s
Votre.elue.citoyenne@gmail.com

Sylvie Billard dit non au pass vaccinal et à la discrimination et s’adresse aux parlementaires d’Aulnay-sous-Bois

NON AU PASS VACCINAL

Non à la discrimination dans notre pays !

Madame la Sénatrice Annie Delmont-Koropoulis,

Monsieur le député de l’Assemblée Nationale Alain Ramadier,

Le projet du gouvernement de Jean Castex d’instaurer un Pass vaccinal qui remplacera le Pass sanitaire est une atteinte à l’état de droit.

C’est aussi un contresens scientifique.

Nous vous demandons solennellement, vous élus du peuple français auxquels sera soumis ce projet de loi début janvier, d’assumer votre rôle de garants d’une loi équitable pour tous les citoyens.

Votre responsabilité est historique : si vous donnez votre feu vert au gouvernement sur le pass vaccinal, vous posez les bases d’un modèle de société où le contrôle du statut médical conditionnera la vie sociale.

Si vous autorisez cette mesure,

  • Vous acceptez de créer deux classes de citoyens – vaccinés et non-vaccinés ;
  • Vous mettez au ban de la société des citoyens qui n’auront pas accès aux mêmes droits et services que la majorité, une première dans l’histoire de notre pays ;
  • Vous contraignez la totalité des citoyens à une vaccination tous les 3 à 5 mois, sans limite annoncée de durée.

Vous ne pouvez pas laisser faire cela.

Ces dispositions portent gravement atteinte à notre constitution et à nos lois, qui spécifient que tout acte médical doit être consenti de façon libre et éclairée, et non contraint.

Ces dispositions violent la loi de l’Union Européenne encadrant l’instauration du pass sanitaire, qui a expressément interdit qu’un pass puisse aboutir à une discrimination entre vaccinés et non-vaccinés.

Ces dispositions méprisent les avertissements du Conseil Constitutionnel qui exigeait que le pass sanitaire soit temporaire.

Allez-vous accepter, vous représentants de la loi, une telle atteinte à la légalité?

Facteur aggravant, ce pass vaccinal n’a pas de fondement scientifique.

Le Pr Delfraissy a admis lors de sa dernière audition au Sénat que le pass sanitaire n’avait pas endigué l’épidémie de Covid, son but étant de contraindre les citoyens à la vaccination. Le pass sanitaire n’a eu aucun effet sur la contagiosité virale et les hôpitaux débordent maintenant de doubles et triples vaccinés.

La loi portée par M. Castex est une obligation vaccinale pure et simple, assortie d’un dispositif punitif.

Un tel schéma ne s’est jamais produit dans l’histoire de notre République.

L’accepter, c’est accepter une discrimination du peuple français.

Nous vous demandons solennellement de ne pas voter cette loi qui reviendra à discriminer les citoyens en fonction de leur statut vaccinal et nous enfermera dans un cercle de mesures toujours plus coercitives.

Le moment est grave, chers élus.

Il vous appartient aujourd’hui de défendre la liberté républicaine et la justice sociale.

Le peuple français tout entier compte sur vous.

Veuillez recevoir, Madame et Monsieur les élus de l’Assemblée Nationale et du Sénat, l’expression de notre très haute considération. 

Sylvie Billard

L’élue citoyenne de tou.te.s les aulnaysien.ne.s

Lien vers la pétition : https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-au-pass-vaccinal-5503/

Conseil municipal du 6 octobre 2021 : Réponse de la mairie suite à l’intervention de Sylvie Billard relative à délibération n°2

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Je vous transfère ci-dessous les réponses de la mairie suite aux questions relatives à la délibération n°2 sur l’activité du service de production et de distribution d’énergie calorifique lors du Conseil Municipal du 6 octobre dernier.

Pour rappel et en résumé, j’avais noté que :

  • premièrement de nombreuses fuites d’eau ont accru la consommation totale d’eau, les émissions de CO2, les dépenses d’entretien et de renouvellement et généré 34 h d’arrêt de distribution.

Questions : Qui paye ces surcoûts ? Un dédommagement des abonnés est-il prévu en cas d’arrêt du service ? Qu’est-ce qui est prévu pour prévenir ces fuites ?

  • deuxièmement le tarif TTC de l’énergie par logement pourrait devenir critique en 2022.

Question : Que faire pour les foyers les plus modestes ?

  • troisièmement les 5 sous-stations La Morée de la chaufferie de La Morée doivent être rétrocédées par la Copropriété à la ville d’Aulnay-Sous-Bois pour que le délégataire puisse les exploiter.

Questions : Quand cette rétrocession interviendra-t-elle ? Et puisque les questions semblent liées, me faisant la porte-parole des copropriétaires de la Morée que j’accompagne, je réitère leur demande que la scission de la copropriété s’effectue par immeuble et non en 5, compte tenu de ces sous-stations. Monsieur le Maire, je vous ai interrogé à ce sujet le 08/09/2020*. Monsieur Cahenzli, nous nous sommes rencontrés en avril 2021. Les copropriétaires et moi-même n’avons toujours pas reçu de réponse. Quand nous répondrez-vous ? 

M. le Maire avait demandé à M. Soumy de répondre à mes interrogations. Je le remercie de ses réponses ci-dessous. Cependant, la demande relative à la scission de la copropriété de la Morée – qui ne relève pas du domaine de compétence de M. Soumy – n’a toujours pas trouvé un début de réponse.

Je réitère donc les questions posées à M. le Maire et M. Cahenzli concernant la scission de la copropriété de la Morée : Nous souhaitons savoir s’il est possible de découpler chaque problématique :

  • chaque immeuble devenant une copropriété à part entière ;
  • chaque centrale de chauffage devenant une entité de mutualisation regroupant les copropriétés concernées, à l’instar d’un syndicat intercommunal qui n’entraîne pas la disparition des villes adhérentes ;
  • tout ou partie des copropriétés constituant une centrale d’achat, à l’instar de l’UGAP qui n’entraîne pas la fusion de chaque ministère.

Je remercie M. Soumy d’avoir répondu aux questions relevant de son domaine de compétence. Je remercierai M. le Maire et M. Cahenzli lorsqu’ils auront répondu aux questions qui leur sont posées depuis 1 an maintenant.

Cordialement,

Sylvie Billard

L’élue citoyenne de tou.te.s les aulnaysien.ne.s

votre.elue.citoyenne@gmail.com 

*

Le 08/09/2020 à 20:56, Sylvie Billard a écrit :

Monsieur le maire, président de paristde,

Monsieur le directeur général des services, 

Afin de disposer de l’ensemble des éléments nécessaires à la réussite de l’Opah-cd 2020-2025 de la Morée, les copropriétaires de la Morée et moi-même souhaitons :

  • disposer du CCTP que vous avez publié, ainsi que du mémoire technique de l’attributaire de ce marché ;
  • instruire différents scénarios de scission de la copropriété : celui que vous envisagez et la scission immeuble par immeuble.

Nous avons bien compris que les centrales de chauffage constituent une contrainte à prendre en compte. Dès lors, nous souhaitons savoir s’il est possible de découpler chaque problématique :

  • chaque immeuble devenant une copropriété à part entière ;
  • chaque centrale de chauffage devenant une entité de mutualisation regroupant les copropriétés concernées, à l’instar d’un syndicat intercommunal qui n’entraîne pas la disparition des villes adhérentes ;
  • tout ou partie des copropriétés constituant une centrale d’achat, à l’instar de l’UGAP qui n’entraîne pas la fusion de chaque ministère.

Nous souhaitons réfléchir -en toute objectivité- aux avantages et inconvénients de ces scénarios.

Nous vous remercions d’avance de votre aide et de votre éclairage.

Cordialement,

Sylvie Billard

 

 

%d blogueurs aiment cette page :