Archives du blog

Convois de la liberté : Ne vous inquiétez pas, cela va bien se passer

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Partout en occident fleurissent des Convois de la Liberté : Canada, États-Unis, Israël, Nouvelle-Zélande, Australie, Angleterre, Belgique, Pays-Bas, Hongrie, Espagne, Portugal…

En France, les Convois viennent de toutes les régions avec des points de rassemblements festifs et solidaires (cf. carte). Leurs revendications sont connues depuis plusieurs années. Ce sont celles des Gilets Jaunes qui exigent :

  • plus de justice sociale, fiscale, territoriale et le RIC en toute matière ;
  • que la France redevienne une référence mondiale en termes de Libertés Publiques, de démocratie et de citoyenneté ;
  • de pouvoir vivre dignement de leur travail et de profiter des plaisirs simples de la vie ;
  • la fin des dérives autoritaires au motif du Covid visant l’instauration d’une société du contrôle, de la maltraitance des enfants (port du masque toute la journée, tests à répétition…), de la corruption des soi-disant élites prédatrices.

Ceux qui parlaient des Gilets Jaunes au passé en sont pour leurs frais. Ce mouvement n’a jamais cessé d’exister, manifeste tous les samedis et a repris de la vigueur depuis la mise en place du pass sanitaire le 12 juillet 2021.

Le documentaire de Brut sur les convois de la Liberté illustre parfaitement qui sont ses participants et leurs revendications.

Face à ces revendications légitimes et nobles, la caste politique et médiatique dominante a majoritairement réagi par le mépris et la demande d’autoritarisme.

Seuls les représentants des Partis qualifiés d’extrême gauche ou droite soutiennent ce mouvement populaire : Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Philippe Poutou (partiellement), Anasse Kazib, Marine Le Pen, Éric Zemmour, Nicolas Dupont Aignan, Philippe de Villiers, Florian Philippot, François Asselineau, Jean Lassalle… Pour l’instant, il n’y a aucune prise de position connue de Christiane Taubira, Fabien Roussel et des autres petits candidats.

Souvenez-vous-en lors de la présidentielle à laquelle je vous invite à voter le plus massivement possible que vous soyez des quartiers nord ou sud d’Aulnay-sous-Bois.

Cette demande d’autoritarisme des Partis dits de gouvernement est parfaitement illustrée par ces photos du Préfet Lallement… devant le siège de Pfizer ! Tout un symbole de l’inféodation de notre État à ce type d’entreprises !

Ce gouvernement bloque Paris pour que Paris ne soit pas bloqué, tout comme il a suspendu des soignants en pleine pénurie de soignants, fait obstacle aux soins pendant la pandémie, institué un pass liberticide pour redonner de la liberté.

Donc pour bloquer Paris afin qu’il ne soit pas bloqué, le gouvernement a déployé :

  • des blindés,
  • des hélicoptères,
  • les BRAV M, résurgence des voltigeurs dissous après l’assassinat de Malik Oussekine…
  • et sur les Champs Élysées, pour la première fois en maintien de l’ordre, la CRS 8 (FAR) spécialisée dans les violences urbaines.

Cette débauche de moyens n’a dissuadé ni les manifestants Gilets Jaunes, ni ceux des Patriotes. Vous noterez que les Gilets Jaunes — souvent qualifiés d’extrême droite — n’ont jamais appelé à une manifestation commune avec les Patriotes. Il serait temps d’arrêter d’étiqueter ce mouvement pour mieux le disqualifier.

Cette débauche de moyens policiers n’a pas non plus empêché la prise des Champs-Élysées par le Convoi de la Liberté.

Les forces de l’ordre ont alors criminalisé le port du drapeau français, une première en France depuis l’occupation allemande !

  • Une dame âgée a été verbalisée pour port de drapeau français :

  • Des automobilistes se sont fait agresser par la police : arrachage et déchiquetage d’un drapeau français, bris de vitre, enlèvement du véhicule par la fourrière !

Une jeune femme a été violemment molestée par des policiers.

Regardez ce jeune homme dont une partie de la jambe cassée par la police est pendante. Les policiers le déplacent sans ménagement !

Un policier a braqué son arme sur un automobiliste du convoi de la liberté :

Voilà ce qui se passe lorsqu’Emmanuel Macron appelle au calme. Certains considèrent qu’il cherche à semer le chaos pour instaurer l’état d’urgence et ainsi annuler les élections présidentielles. N’oubliez pas qu’il refuse de débattre avec les autres candidats et que les sondages français sont loin d’être fiables. Emmanuel et Brigitte Macron sont-ils les nouveaux Underwood d’House of cards, prêts à tout pour le pouvoir ? En tout cas, pour la deuxième année consécutive du fait des mesures liberticides prises par ce gouvernement, la France est déclassée du rang de démocratie à part entière à démocratie défaillante.

Prochain épisode à Bruxelles, haut lieu de la technostructure européenne présidée par une personne soupçonnée de corruption et connue pour ses nombreux conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique et les grands cabinets de Conseil.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Sylvie Billard

Votre élue citoyenne

Vidéos. Le convoi de la liberté entre dans Paris et parvient à contourner les forces de l’ordre !

©La Marne

Si les forces de l’ordre étaient nombreuses pour tenter de  stopper les différents convois de la liberté, les manifestants sont parvenus à entrer et à défendre leur quête. Ci-dessous quelques vidéos des manifestations en cours :

L’humoriste de France Inter Sophia Aram qualifie de convoi des teubés le convoi de la liberté

@revue-elements.com

Sophia Aram est connue pour ses prises de position très à Gauche, son militantisme marqué malgré le fait qu’elle soit « journaliste » chez France Inter, radio publique sensée être impartiale, neutre et factuelle vis-à-vis de l’actualité. Sophia Aram est aussi connue pour ses positions pour le pass vaccinal, la vaccination obligatoire et les mesures sanitaires prises par le gouvernement. Elle a déjà également pris position, dans le passé, sur le sujet de la théorie du genre en mentionnant Aulnay-sous-Bois.

Très récemment, Sophia Aram a littéralement dérapé en qualifiant de « convoi des teubés » les personnes qui convergent vers Paris pour dire non au pass vaccinal et à l’augmentation du coût de la vie.

Si on peut ne pas être d’accord avec le mouvement (pollution, ralentissement de la circulation…), on peut se demander si une personne payée par le service public (et donc par tous les Français, y compris celles et ceux qui participent au convoi de la liberté) a le droit de tenir de tels propos. Un peu de décence, et surtout de morale ne serait pas de trop pour une personne qui ne serait peut-être rien sans le service public, service pour tous les Français.

Est-ce que les adversaires au tout vaccin ou les recalés de la mondialisation sont tous des « teubés » incapables de réfléchir et de prendre des décisions rationnelles ? Certainement pas. Il est facile de critiquer, de se moquer des gens bien au chaud dans son studio et payé par l’argent du contribuable, mais plus difficile d’aller au devant des gens, de leur parler, de comprendre leurs préoccupations, leurs soucis, et leurs aspirations.

Non madame Aram, les participants à ce convoi ne sont pas des Teubés. Il sont de Gauche, de Droite, de la classe populaire, de la classe moyenne, du domaine de l’agriculture, de l’industrie ou du tertiaire. Il y a même des cadres dynamiques, des hommes et des femmes politiques de premier plan. Au-delà de sa tour d’ivoire, Madame Aram devrait mieux sortir de son quartier et parler aux Français modestes, discrets, qui ont tant à nous apprendre. Des mères de famille, des responsables associatifs, des paysans, des ouvriers, des consultants, des techniciens. Loin de « l’entre-soi », Madame Aram pourrait tant enrichir sa culture générale…

La vidéo ci-dessous atteste du pacifisme de ces braves gens qui sacrifient leur Week-end pour se battre pour un monde meilleur, qu’ils aient tort ou raison…

Vidéo. Le convoi de la liberté aux portes de l’Île-de-France converge vers Paris

©La Marne

De nombreux « convois de la liberté », composés de voitures, de camions, de camping-cars et de motos, convergent depuis quelques jours vers Paris depuis les 4 coins de France. A l’image de ce qu’il est passé au Canada (Ottawa), les personnes contre le pass vaccinal, mais aussi contre la hausse du prix des carburants, se sont organisées pour faire entendre leur voix à Paris, Place du Palais Royal.

Contrairement à ce que prétendent les militants LREM et l’extrême-gauche wokiste, ces personnes n’ont rien à voir avec l’extrême-droite, les nazis, les fascistes ou autres mouvements jugés dangereux. Nous n’assistons pas à une marche sur Rome comme en 1923, mais plutôt à une manifestation populaire, bon enfant, non-violente. Parmi les personnes rencontrées, il y avait des syndicalistes, des sympathisants communistes, des personnes retraitées, des motards, des routiers, des gilets jaunes, des jeunes cadres dynamiques, des mères au foyer, des responsables associatifs, mais aussi des laissés pour compte de la mondialisation, des personnes sans travail qui ne peuvent plus s’insérer dans une société qui n’hésite pas à faire appel à de la main d’oeuvre d’Europe de l’Est, moins chère.

A Barjouville, aux portes de l’Île-de-France (proche des Yvelines), le convoi de la liberté a fait une halte. C’était festif. Il y avait une véritable diversité dans le cortège, bien plus que dans la rédaction de Libération ou du Nouvel Obs.

Comment va se passer aujourd’hui la manifestation à Paris ? Personne ne le sait. Des éléments perturbateurs peuvent s’insérer au cortège, des personnes contre ce mouvement peuvent provoquer les forces de l’ordre.

Ces personnes ne demandent que de vivre mieux, ne comprennent pas pourquoi l’Etat doit payer des millions à Pfizer ou Moderna pour un vaccin efficace que quelques mois et qui apparaît bien inutile pour les moins de 65 ans (léthalité faible, hospitalisations plutôt faibles…). Sans oublier l’augmentation du coût de la vie, notamment du carburant.

Le convoi de la liberté contre le pass vaccinal va bloquer l’autoroute A3 à Aulnay-sous-Bois

©La Marne

Du 11 au 14 février 2022, de nombreux camions, mais aussi des voitures et des deux-roues, devraient converger vers la capitale Paris pour protester contre le pass vaccinal et les mesures sanitaires. L’un des convois va transiter via l’autoroute A3 en passant par Aulnay-sous-Bois, Drancy, Noisy-le-Sec, Rosny-sous-Bois, Romainville, Montreuil et Bagnolet. Objectif : atteindre la Bastille via le périphérique.

Il faut prévoir de gros ralentissement, les personnes en colère veulent se faire entendre.

Un convoi de la liberté pour bloquer Paris le samedi 12 février ?

©La Marne

Comme au Canada à Ottawa, les opposants au pass vaccinal veulent organiser un convoi de la liberté en partant de différents coins de France pour converger vers Paris. Objectif : bloquer la capitale et montrer à quel point les opposants au pass vaccinal sont déterminés à faire entendre leur voix.

Contrairement au mouvement au Canada, ce seront principalement des automobilistes – et non des camionneurs – qui vont effectuer cette démonstration de force.

Contre le pass vaccinal, des « convois de la liberté » s’organisent en France

A l’image de ce qu’il se passe au Canada avec des milliers de routiers venus bloquer la circulation à Ottawa, des « convois de la liberté » s’organisent en France pour faire pression sur les autorités pour supprimer le pass vaccinal. S’il ne s’agit pas pour l’instant de mouvements de conducteurs de camion, des particuliers veulent venir de toute la France pour converger vers la capitale Paris afin de perturber la circulation.

Pour le moment, les syndicats de conducteur routier se désolidarisent du mouvement. Cependant, des volontaires se donnent rendez-vous dès le mercredi 9 février pour une action à Paris. Un premier convoi a été intercepté ce lundi dans l’Essonne.

%d blogueurs aiment cette page :