Publicités

Archives de Catégorie: Médias

Le créa fête ses 30 ans

LE CREA fête ses 30 ANS

Avec

« 30ème ETAGE »

 

6 / 7 / 8 octobre 2017 :

Trois représentations à l’espace  Jacques Prévert d’Aulnay Sous Bois pour fêter ses 30 ans

Trois représentations « EXCEPTIONNELLES »…rien d’autre

Avec, après cette dernière représentation du 8 octobre un « after » musical des spectateurs devenus eux-mêmes chanteurs, dans le hall de J.Prévert … émouvant !

Dirigé par Didier Grojsman et Christian Eymery et toute une belle équipe, parrainé par Nathalie Dessay et avec la participation de la chanteuse Juliette, le CREA, centre de création vocale et scénique, offre la possibilité à des centaines d’enfants et d’adultes de pratiquer le chant et les arts de la scène sans sélection ni audition.

 

M.Beschizza Bruno,

Maire d’Aulnay Sous Bois/

«  Depuis 30 ans, le CREA, cet objet culturel non identifié porte un projet artistique unique dans le paysage culturel et vocal  français.  C’est notamment son concept si singulier qui lui a permis de se développer… »

M . Ubelmann Christophe,

directeur du théâtre Jacques Prévert

« Depuis 30 ans, le théâtre J.Prévert est l’indéfectible compagnon de route du CREA . Ce soutien sans faille résulte d’une vision partagée de l’éducation artistique, humaine et citoyenne… »

C’est aussi cela Aulnay Sous Bois

 

Christian PICQ

Publicités

Programme du cinéma théâtre d’Aulnay-Sous-Bois du mois d’octobre 2017

 Barbara par Amalric, un zoom sur l’art (Guggenheim, Gauguin,Van Gogh), Le Bolchoi, Le Redoutable, Jeannette, Ôtez Moi d’un Doute, Faute d’Amour…

Découvrez le programme cinéma d’octobre en pdf par là : https://goo.gl/fGcAvF


ou sur notre site : http://www.aulnay-sous-bois.fr/culture/jacques-prevert/cinema/a-laffiche/

 

Concert Red Beans and Pepper Sauce au nouveau cap d’Aulnay-Sous-Bois

 Red Beans and Pepper Sauce
Le: vendredi 6 octobre à 20h30 au nouveau cap d’Aulnay-Sous-Bois

Dans la lignée des Gary Clark Jr, Tedeschi Trucks Band pour le coté new blues, des Blue Pills, Wolfmother pour le néo-vintage, les montpelliérains de RED BEANS & PEPPER SAUCE s’inspirent des classiques et proposent un mélange brulant de rock et de blues saturé.

 

Michel Drucker arrive bientôt à Aulnay-sous-Bois

Vous le connaissiez comme animateur télé, vous pourrez bientôt le découvrir au théâtre, puisqu’il se produira au Nouveau Cap (56 rue Auguste Renoir) le 16 septembre 2017.

Pour réserver votre place, cliquer ici.

Dans le quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois, entre la muscu et l’enclave

Barres d’immeubles, drogue, PSG et salle de musculation : Télérama vous propose un reportage saisissant sur le quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois.

Bruno Beschizza pense avoir sauvé la ville d’Aulnay-sous-Bois en prenant position pour Théo

beschizza_cpolitique

Vidéo

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza était l’invité hier de l’émission C Politique, par rapport à l’affaire Théo. Dans un court reportage où il arpente les rues de la ville avec les journalistes (on reconnait notamment l’avenue de Savigny), Bruno Beschizza a indiqué avoir pris position pour Théo pour éviter que la ville d’Aulnay s’embrase et, par la même occasion, les autres villes de l’hexagone.

Une position ambiguë qui montre que la situation dans la ville de 83 000 habitants peut se détériorer à la moindre occasion et que la police nationale ne peut s’acagnarder face à ce constat . Dans cette même émission, M. Beschizza indique que la vidéo surveillance serait une solution idoine contre les dérives et l’insécurité, fustigeant les opposants à ce dispositif. Il indique également que la police municipale a remplacé de facto la police de proximité, et qu’elle s’en sort plutôt bien.

Pour visionner ce reportage, cliquer ici ou sur l’image ci-contre (Bruno Beschizza apparaît à la 53ème minute).

Déferlement médiatique contre le commissaire divisionnaire à Aulnay-sous-Bois Vincent Lafon

vincent_lafon

Vidéo

Depuis quelques jours, plusieurs médias nationaux et régionaux, repris de manière brute et sans analyse par certains blogs, s’acharne contre le commissaire divisionnaire Vincent Lafon, qui officie depuis début 2014 à Aulnay-sous-Bois. Cet acharnement médiatique, ce lynchage en bonne et due forme, apparaît pour une grande partie de la rédaction comme un procédé discutable voire détestable.

Contrairement à certains médias qui ne font que relater un fait qui s’est déroulé en 2008, la rédaction est allée en 2015 à la rencontre du commissaire pour une interview exclusive et un reportage dans les entrailles du commissariat d’Aulnay. Nous y avons découvert un environnement inapproprié, des hommes avec des moyens pas toujours en adéquation avec les besoins. M. Lafon nous avait fait part des difficultés, de la réaction hostile d’une partie des habitants des cités à l’encontre des forces de l’ordre.

Nous ne jugerons pas M. Lafon sur le fond, mais sur la forme, nous avons découvert un homme passionné par son métier, à l’écoute de ses hommes, prêt à mettre sa vie en danger pour préserver celle de ses équipes. Un homme en quête perpétuelle de perfectionnement de son état physique et psychique, et pour un salaire qui ferait bien sourire les grands financiers.

commissariat_aulnay

Vidéo

Cette nouvelle affaire qui monte en épingle revient sur un fait passé, en faisant fi des résultats présents. Et pourtant, en regardant d’un peu plus prêt, qui n’a jamais connu un moment de faiblesse et n’a jamais fauté ? Que ce soit chez les politiques, les journalistes ou les cadres, qui peut prétendre n’avoir jamais fait une erreur ? Il est vrai qu’il est plus simple de ne jamais se tromper en ne faisant rien ou en copiant/collant des articles ou en faisant une synthèse du travail des autres.

Enfin, hormis le fait que cette fausse nouvelle révélation (nous le savions dès la fin de notre reportage) sur M. Lafon risque de mettre une nouvelle fois le feu aux poudres, cette médiatisation va mettre en difficulté un homme, un mari, un père de famille (nous ne savons pas si M. Lafon est marié mais il est probable que cette affaire touchera ses proches).

Pour conclure, il est important de connaître le passé de quelqu’un. Il est indispensable toute personne aspirant à des responsabilités doit capitaliser sur ses erreurs et ses échecs pour ne pas les reproduire. Mais doit-on jeter en pâture un homme à cause d’une actualité qui n’est, jusqu’à preuve du contraire, pas directement liée à celle qu’on lui reproche ? En tout cas à la rédaction, où chaque rédacteur a commis des erreurs sous les effets de la pression, de la fatigue ou des provocations, nous nous abstiendrons de juger Vincent Lafon.

Vous pouvez découvrir les reportages réalisés avec M. Lafon en cliquant sur les images.

Didier Grojman du CREA d’Aulnay-sous-Bois sur France Info

crea_aulnaySi vous écoutez régulièrement France Info, vous avez certainement remarqué que Didier Grojman,  le fondateur du centre de création vocale et scénique d’Aulnay-sous-Bois, a été interviewé par France Info dans le cadre d’un reportage sur « Rose et Rose », une comédie musicale pour lutter contre le harcèlement scolaire.

Article et reportage à découvrir ici.

Séverine Maroun dans le journal de France 2 concernant l’absentéisme des fonctionnaires

severine_marounLes plus attentifs auront reconnu ce soir, dans le journal de France 2, la présence de Séverine Maroun, 1ère adjointe à Aulnay-sous-Bois, dans un reportage sur l’absentéisme des fonctionnaires. Le Maire d’Aulnay entend bien lutter contre ce fléau qui touche de nombreuses collectivités territoriales. Vidéo à venir.

MAJ : vidéo accessible en cliquant ici.

Dîner dansant pour les fêtes de fin d’année au chalet du vélodrome à Aulnay-sous-Bois

diner-dansant

Pour bien finir l’année, Un dîner dansant pour adultes vous est proposé le vendredi 30 décembre 2016 de 19 heures à 2 heures du matin.

Lieu : chalet du vélodrome, rue Maximilien Robespierre, 93600 Aulnay-sous-Bois.

  • Animation D.J
  • Cocktail de bienvenue
  • Repas: Entrée/Plat/Dessert
  • Thé/café

Tarif: 10 euros par personne; non ce n’est pas une erreur.

Tenue correcte demandée.

Pour tous renseignements:

Contacter Mohamed au: 06.19.21.49.97. ou au 01.58.03.92.40.

Avec la participation du centre social Mitry-Ambourget.

%d blogueurs aiment cette page :