Publicités

Archives du blog

Exposition Retro Mobile au Protectorat Saint-Joseph à Aulnay-sous-Bois le 13 avril

Les passionnés de voitures d’époque pourront profiter des portes ouvertes du Protectorat Saint-Joseph à Aulnay-sous-Bois le samedi 13 avril de 9h à 13h.

Lieu : 36 rue Jacques Duclos, près de la Ferme du Vieux-Pays.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Publicités

pris en flagrant délit de vol de voiture de luxe à Aulnay-sous-Bois

Deux hommes ont été arrêtés alors qu’ils chargeaient un véhicule, volé fin novembre à Saint-Denis, sur un camion.

Deux hommes ont été arrêtés vendredi soir, vers 23h40, rue Maurice-de-Brooglie à Aulnay-sous-Bois, alors qu’ils étaient en train de charger sur la remorque d’un poids lourds une voiture de luxe volée.

Un troisième homme qui les accompagnait a pris la fuite. Le véhicule avait été dérobé le 29 novembre à Saint-Denis. Sur place, les forces de l’ordre ont également découvert deux autres voitures de luxe volées en juin à Suresnes (Hauts-de-Seine) et fin novembre à Montmorency (Val-d’Oise).

L’une était installée sur un camion-plateau, l’autre en cours de chargement. L’enquête a été confiée au SAIP d’Aulnay-sous-Bois.

Source et article complet : Le Parisien

Nouvelles photos du terrible accident de la route dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois

accident_voiture_aulnay_1Le terrible accident de la route qui est survenu hier sur la route de Mitry à Aulnay-sous-Bois aurait pu encore être bien plus dramatique étant donné l’état des carcasses de véhicule qui jonchaient les environs. Une femme enceinte et un enfant ont été percutés mais ont survécu à l’accident. La vitesse et l’inconscience seraient les causes de cet accident sur une route pourtant droite et bien dégagée.

La rédaction vous propose de découvrir de nouvelles photos envoyées par une lectrice.

accident_voiture_aulnay_2

Vidéo : énorme carambolage à proximité du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois avec des voitures détruites

accident_voiture_aulnay_oparinor

Vidéo

Il était entre 2h00 et 3h00 du matin aujourd’hui. C’est à ce moment qu’un énorme carambolage a eu lieu à proximité du centre commercial O’Parinor. On dénombre 6 voitures impliquées, dont certaines complètement détruite. Il a fallu l’intervention des pompiers et des secours pour sortir les conducteurs et des passagers des voitures impliquées.

Nous vous invitons à découvrir une vidéo de l’accident filmé par Zoums Al Fakher en cliquant sur l’image ci-contre.

 

Achat de voiture : le carnet d’entretien doit être précis

voiture vandalisée le 8-01-2013-1Le vendeur professionnel est tenu d’une obligation de conseil et doit s’informer des besoins de l’acheteur afin d’être en mesure de lui fournir tous les renseignements indispensables à l’utilisation prévue du véhicule vendu. Aussi, le carnet d’entretien, remis à l’acheteur d’un véhicule neuf établissant la liste des opérations à réaliser, doit être précis. C’est ce que réaffirme la Cour de cassation dans une décision du 3 décembre 2014.

Un couple s’était porté acquéreur d’un véhicule neuf en 2002. En 2005, à 200 000 kilomètres, une défaillance de la boite de vitesses s’était produite. L’expert judiciaire désigné a constaté que l’huile se trouvant dans la boîte de vitesse était encrassée et avait dégradé les mécanismes, provoquant ainsi la panne. Compte-tenu de l’utilisation intensive du véhicule par l’acquéreur (vétérinaire en milieu rural), il aurait fallu procéder à des vidanges périodiques.

Les acquéreurs reprochaient au concessionnaire de ne pas les avoir informés correctement de la nécessité de vidanger la boîte de vitesses tous les 75 000 kilomètres alors qu’une note du constructeur le préconisait pour un usage de ce type.

Le concessionnaire faisait valoir qu’il avait remis au client, lors de l’achat, le carnet d’entretien habituel. Ce carnet indiquait seulement qu’en cas d’usage intensif d’autres opérations seraient à réaliser.

La Cour de cassation a retenu la responsabilité du vendeur pour cette panne. Elle a considéré qu’en agissant ainsi, le vendeur n’avait pas rempli son obligation de conseil. Il devait s’informer des besoins du client afin de savoir quel usage serait fait et indiquer alors quels entretiens devraient être réalisés.

Source : Service-public.fr

 

%d blogueurs aiment cette page :