Archives du blog

On vole des masques à une infirmière à Aulnay-sous-Bois pour les revendre contre le Coronavorus

A Aulnay sous bois, une dizaine de masques et des effets personnels ont été dérobés dans la voiture d’une infirmière qui était en intervention chez un patient. Les cas similaires se multiplient à travers le pays.

Ces masques sont réutilisés ou vendus sur le marché noir par des personnes mal intentionnées. Rappelons que si le masque apporte une protection contre le Covid-19, son port n’est forcément suffisant.

3 bennes à ordure avaient été dérobées en janvier à la déchetterie d’Aulnay-sous-Bois

Un peu partout en Ile-de-France, des bennes se sont volatilisées sur le bord des routes, dans des déchetteries ou des entreprises : Epinay-sur-Seine, Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), Goussainville, Arnouville (Val-d’Oise)…

C’est d’abord la déchetterie d’Aulnay-sous- bois qui a vu s’évaporer fin janvier trois grands conteneurs. Une enquête menée par le commissariat local a établi que, la nuit venue, les bennes étaient chargées sur un camion équipé de tout le nécessaire pour soulever ces imposants mastodontes de plusieurs tonnes.

Les individus ont été arrêtés.

Source et article complet : Le Parisien

Les voleurs présumés des bijoux de Mustapha Hadji interpellés, un voleur domicilié à Aulnay-sous-Bois

L’ancien joueur de Nancy et international marocain a été victime, l’été dernier à Paris, d’une escroquerie au cours de laquelle il s’est fait dérober pour 80 000 € de biens.

Les voleurs présumés, qui habitent en Seine-Saint-Denis dont un à Aulnay-sous-Bois, viennent d’être interpellés, selon le journal L’Equipe.

Un homme d’Aulnay-sous-Bois vole un chiot et le revend sans vergogne sur LeBonCoin

Une femme âgée 24 ans a été victime du vol de son Audi 3, à Gonesse (Val-d’Oise), samedi 24 août. Six chiots se trouvaient à l’intérieur du véhicule.

Elle pensait sûrement ne jamais revoir l’un de ses chiots. Et pourtant…

Samedi 24 août, les membres des forces de l’ordre sont contactés pour le vol d’une Audi 3 survenue à Gonesse (Val-d’Oise). À l’intérieur de la voiture, six chiots s’y trouvaient

Quelques jours plus tard, la victime appelle de nouveau les policiers pour leur signaler qu’un homme vient de mettre en vente l’un de ses chiots sur le site internet LeBonCoin.

Il lui réclame 300 euros pour le chien

L’individu réclame une somme de 300 euros pour lui remettre l’animal. La victime donne alors rendez-vous sur un parking situé route de la Gare, à Gonesse. 

Les policiers, informés, se rendent sur place et attendent l’arrivée du vendeur.

Quelques minutes plus tard, celui-ci se gare près du véhicule de la victime.

Les membres des forces de l’ordre interviennent alors et l’homme est interpellé sans difficulté.

Âgé de 18 ans et originaire d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), il a été placé en garde à vue.

Source : Actu.fr

Un voleur s’enfuit avec les dons des fidèles musulmans du Blanc-Mesnil qui devaient permettre de construire une mosquée

Un homme s’est introduit dans la mosquée de la rue Maxime-Gorki, avant de voler le coffre-fort contenant l’argent donné par les musulmans, environ 10 000 à 12 000€, pour la construction d’un nouveau lieu de culte.

Les festivités de l’Aïd-el-Fitr, la fin du mois de Ramadan, ont un goût amer pour les musulmans du Blanc-Mesnil. Un coffre-fort contenant des donations de fidèles – environ 10 000 € à 12 000 €, et non pas 90 000 €, comme l’affirme la rumeur – a été dérobé dans la nuit de samedi à dimanche.

Un argent destiné à financer en partie la construction de la future mosquée, pilotée par l’Union des Musulmans du Blanc-Mesnil. « Nous sommes émus et en colère », soupire Mohammed Marecar, l’imam de la mosquée El-Ishan, installée dans un grand pavillon au 166 de la rue Maxime-Gorki. Il s’est rendu compte de l’effraction dimanche matin, et a déposé plainte au commissariat de police du Blanc-Mesnil le lendemain.

Source et article complet : Le Parisien

pris en flagrant délit de vol de voiture de luxe à Aulnay-sous-Bois

Deux hommes ont été arrêtés alors qu’ils chargeaient un véhicule, volé fin novembre à Saint-Denis, sur un camion.

Deux hommes ont été arrêtés vendredi soir, vers 23h40, rue Maurice-de-Brooglie à Aulnay-sous-Bois, alors qu’ils étaient en train de charger sur la remorque d’un poids lourds une voiture de luxe volée.

Un troisième homme qui les accompagnait a pris la fuite. Le véhicule avait été dérobé le 29 novembre à Saint-Denis. Sur place, les forces de l’ordre ont également découvert deux autres voitures de luxe volées en juin à Suresnes (Hauts-de-Seine) et fin novembre à Montmorency (Val-d’Oise).

L’une était installée sur un camion-plateau, l’autre en cours de chargement. L’enquête a été confiée au SAIP d’Aulnay-sous-Bois.

Source et article complet : Le Parisien

Un élève victime d’une agression et d’une tentative de vol devant le collège Christine de Pisan à Aulnay-sous-Bois

Vendredi dernier, le 30 novembre 2018, un élève s’est fait agresser avec tentative de vol de portable devant le collège Christine de Pisan à Aulnay-sous-Bois. Les parents de la victime ont porté plainte.

Suite à l’appel de l’élève en détresse à ses parents, ces derniers ont informé l’établissement pour demander des sanctions exemplaires et un changement de collège.

Aujourd’hui, je jeune élève est traumatisé et ne va plus au collège. Les parents ont alors exigé un changement de collège, notamment en faveur du collège Gérard Philippe. Hélas le responsable du collège Christine de Pisan a indiqué que le transfert était impossible et qu’il était obligatoire pour l’élève de retourner dans l’établissement tant redouté.

Les parents se disent révoltés et souhaiteraient que les choses évoluent. 

L’enfant présente des séquelles physiques (au niveau des cotes). L’agresseur, élève également du collège Christine de Pisan, a été exclu ce lundi jusqu’à lundi prochain. Mais le conseil de discipline n’aura lieu qu’en janvier au plus tôt, et une décision clémente est redoutée par les parents de la victime.

Les parents ont rendez-vous ce vendredi après-midi à la Mairie pour discuter de cette affaire et demander un transfert vers un autre établissement pour l’élève.

Source : père de la victime

Au moins 50 000 € de whisky volés à Aulnay-sous-Bois

Les voleurs étaient forcément renseignés, en volant une palette de plusieurs dizaines de bouteilles de whisky. Le vol a eu lieu dans une société d’événementiel, rue Germain-Planque, non loin de la N 2 à Aulnay-sous-Bois. Il a été signalé lundi matin. Aucune effraction n’a été relevée, ce qui accrédite l’idée que le ou les nouveaux propriétaires de cette palette d’un montant estimé entre 50 000 € et 100 000 € avaient les clés et les badges nécessaires pour pénétrer dans l’entreprise.

Source et article complet : Le Parisien

La vidéo-surveillance efficace à Aulnay-sous-Bois, des palettes de sodas volés retrouvés aux mille-mille

Le 31 août, un chargement de dix palettes de boissons quitte un entrepôt de La Courneuve. Cinq des dix palettes ont été chargées en douce. La livraison est déchargée devant une épicerie du quartier des Mille-Mille à Aulnay-sous-Bois.

Pour maquiller l’opération, le livreur avait expliqué à son patron avoir été victime d’un vol à main armée. Une partie de la cargaison aurait été dérobée par des malfaiteurs cagoulés. Une plainte avait été déposée. L’enquête confiée au commissariat de La Courneuve permettra de déceler des failles dans le récit de l’employé.

Une partie des boissons retrouvée

Les caméras de vidéosurveillance de la ville d’Aulnay-sous-Bois montreront l’équipe et le commerçant devant l’épicerie en train de décharger sans menace la marchandise.

Mercredi, le chauffeur, son adjoint et le cariste de l’entreprise ont été interpellés ainsi que le commerçant.

Source et article complet : Le Parisien

Quatre hommes d’Aulnay-sous-Bois incarcérés pour des vols d’accessoires auto

Les malfaiteurs, de Seine-Saint-Denis, ont été condamnés à des peines de 9 mois à 4 ans d’emprisonnement.

Quatre hommes d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ont été écroués à l’issue de l’audience qui s’est déroulée devant le tribunal correctionnel de Meaux dans la nuit de vendredi à samedi. Ils avaient été interpellés mercredi par les gendarmes à leur domicile.

En seulement deux mois, de mi-juillet au 25 septembre, ils avaient commis une soixantaine de vols en réunion dans des véhicules automobiles, avec dégradations. Les faits s’étaient déroulés principalement dans le nord de la Seine-et-Marne, mais aussi dans l’Oise et en Seine-Saint-Denis. Le préjudice s’élève à 148 000 €.

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :