Archives du blog

Au total, 5 personnes ont été victimes d’Amin le conducteur qui trainait les passants qu’il agrippait

On apprend aujourd’hui qu’au total 5 personnes ont été victimes d’Amin, le conducteur à Noisy-le-Sec qui agrippait les piétons depuis sa voiture pour les faire tomber. Pour le moment, seul Ali (en photo), retraité sexagénaire, a porté plainte.

Pour Ali, Amin et son complice Davnys seraient des fous. Ali souffre d’une fracture de la tête de l’humérus, d’une fracture du pied, d’une ecchymose au genou qui est bien éraflé et de multiples blessures au visage et aux mains.

Ali trainé en voiture par un voyou à Noisy-le-Sec subit des pressions pour retirer sa plainte

Ali, personne âgée et plutôt fragile, a été trainé sur plusieurs dizaines de mètres par un conducteur qui l’avait agrippé au détour de cigarettes offertes. Il souffre de l’épaule gauche et a le genou arraché avec quatre points de suture. Conséquences : il a du mal à marcher.

Alors qu’il est venu porter plainte contre son agresseur (qui s’est rendu à la police), le retraité s’est vu offert 1000 € pour qu’il puisse abandonner les poursuites. Ali a désormais peur des représailles.

Le conducteur et la personne qui filmait sont pour l’instant en détention. Une troisième personne est vivement recherchée.

Les individus qui traînent des personnes âgées derrière leur voiture repérés à Noisy-le-Sec

Les images ont choqué les réseaux sociaux tant elles sont violentes et gratuites. Pour rappel, un automobiliste utilisa un stratagème pour attirer de vielles personnes à sa portière (certainement pour demander une cigarette ou autre service) puis agripper ces personnes en démarrant puis accélérant le véhicule. Cela occasionna la chute de deux personnes avec des sequelles difficiles à déterminer.

On sait désormais que cette scène a eu lieu à Noisy-le-Sec.

Pour rappel, la vidéo est accessible ci-dessous. Si vous avez identifié les individus responsables de telles abjections, prévenez la police !

Deux hommes mis en examen après des coups de feu dans le centre-ville de Saint-Denis

Illustration

Ce n’est pas encore la trêve de Noël, à Saint-Denis. Alors que ces derniers mois, un calme précaire avait semblé s’installer, ces derniers mois, dans la cité des rois de France, trois coups de feu ont retenti dans la nuit du 19 au 20 décembre, à l’intersection des rues Albert-Walter et Auguste-Blanqui, un secteur situé en plein centre-ville, derrière la mairie. Fort heureusement, aucun blessé n’est a priori à déplorer.

« Identifiées, les victimes n’ont pas été touchées physiquement », indique le parquet de Bobigny. S’agit-il de tirs d’intimidation ou de tirs qui auraient manqué leur cible ? À ce stade de l’enquête, il est trop tôt pour le préciser. La police est parvenue à interpeller deux auteurs présumés.

Source et article complet : Le Parisien

Yassine Belattar aurait demandé à des jeunes d’Aulnay-sous-Bois de venir attaquer le journaliste Jordan Florentin

@Wikipedia

Un scandale est en train d’ébranler le monde du spectacle puisque l’humoriste – et polémiste – Yassine Belattar aurait séquestré le journaliste Jordan Florentin (Livre Noir) au théâtre des dix-heures, boulevard de Clichy, dans le 18e arrondissement de Paris.

Selon le journaliste, lui et son collaborateur aurait été enfermé pendant plus d’une heure par l’humoriste et ses gardes du corps, ainsi que plusieurs spectateurs. Yassine Belattar l’aurait traité de facho et de nazi avant de proférer des menaces d’agression physique.

Selon Jordan Florentin, Yassine Belattar aurait appelé des jeunes d’Aulnay-sous-Bois pour venir régler son compte et aurait prédit que son avenir serait celui de la jeune Mila (jeune femme qui a critiqué l’Islam sur les réseaux sociaux et qui est menacée de mort).

Jordan Florentin explique dans un tweet :

« Tout Aulnay est à ta recherche, je vais faire venir l’Armée de Terre contre toi. T’es la prochaine Mila« 

Deux hommes condamnés pour l’agression de deux policiers de la CSI à Aulnay-sous-Bois

Le tribunal de Bobigny a condamné, ce mercredi 3 novembre, deux hommes à deux ans de prison, dont un avec sursis, pour l’agression de deux policiers en janvier à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).  

Les deux hommes, qui n’étaient pas présents pour le délibéré, ont été déclarés coupables de violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ayant entraîné une interruption totale de travail (ITT) supérieure à huit jours. Lors de l’audience, le 22 septembre, le parquet avait requis 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt ainsi que six mois assortis du sursis probatoire.

Source et article complet : France Bleu

Un jeune d’Aulnay-sous-Bois agresse violemment un jeune à Dieppe par défi, il écope d’un stage de citoyenneté

Lundi 2 août 2021, en fin d’après-midi, deux groupes de jeunes ont choisi de se protéger de la pluie en se réfugiant sous la passerelle Daniel Dumesnil situé au niveau de la salle des congrès de Dieppe (Seine-Maritime).

Les deux groupes ne se connaissent pas. Tout semble aller pour le mieux quand soudain, l’un des adolescents du premier groupe est pris à partie par l’un des membres du second groupe.

Le premier est alors agressé physiquement par le second. Sans raison apparente, la victime, âgée de 16 ans, est mise à terre par son agresseur avant d’être frappée à coup de poing.

Source et article complet : Actu.fr

Avis de recherche concernant une tentative d’homicide sur le parking du McDonald’s d’Aulnay-sous-Bois

[NDLR : à la demande de la personne qui nous avait demandé de publier cet avis de recherche, article supprimé]

Une violente agression contre un voyageur dans le RER B au niveau de Villepinte

En fin d’après-midi, un voyageur a été violemment pris à partie par un groupe d’individus au niveau de la gare de Villepinte. Le train a été immobilisé quelques instants le temps de porter secours à la malheuruse personne. On ignore les motifs de cette agression.

4 ans de prison pour une agression homophobe ultra-violente avec coup de couteau à Drancy

Un jeune de 21 ans a été condamné lundi à Bobigny à quatre ans de prison, dont 16 mois avec sursis, pour avoir frappé et poignardé un homosexuel de 31 ans après l’avoir attiré dans un guet-apens en 2019 à Drancy (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris mardi auprès du parquet.

Dans la nuit du 4 au 5 mars 2019, Kévin s’était rendu dans cette commune de banlieue parisienne pour rencontrer un jeune homme avec lequel il échangeait depuis plusieurs jours via l’application Smax. Au moment où il sortait de voiture, trois jeunes, deux mineurs et un à peine majeur, s’étaient jetés sur lui avant de le rouer de coups.

Victime notamment d’un coup de couteau au niveau du ventre, le jeune homme s’était fait dérober sa carte bancaire et ses clés de voiture. Laissé pour mort, il s’en était sorti grâce à des voisins qui, alertés par l’alarme de sa voiture, avaient appelé les secours.

Source et article complet : BFM TV

 

%d blogueurs aiment cette page :