Archives du blog

Il faut accélérer la renovation du RER B

En Seine-Saint-Denis, et en Île-de-France, les transports publics sont indispensables pour aller travailler, étudier ou pour la vie sociale.

L’absence d’un véritable aménagement du territoire avec des distances toujours plus grande entre les lieux d’emplois et de logements accroît sans cesse le besoin de transports. Le confinement a stoppé presque totalement l’utilisation des transports publics, juste maintenus pour permettre aux soignants et aux professions essentielles, si mal reconnue et mal rémunérées, de servir le pays avec la peur au ventre quotidienne.

À coup de milliards le gouvernement a annoncé des plans de soutien aux filières automobiles et aériennes, largement plus polluante que les transports du quotidien et utilisées par une infime minorité de franciliens (Chaque jour 5 000 000 dans les transports du quotidien, 400 000 pour les TGV et 200 000 pour l’aérien). Les usagers des transports publics n’ont pas à payer, transportés dans de très mauvaises conditions ils sont tentés de prendre leur voiture.

À part la ligne A en partie modernisée, les lignes de RER et de Transilien sont peu fiables, principalement les lignes B et D. E Macron a indiqué à l’occasion de l’inauguration de nouvelles lignes à grande vitesse que la priorité était désormais aux « déplacements du quotidien ».

La crise sanitaire a paralysé les chantiers, sauf celui du CDG Express « le train des riches » qui ne sera utilisé que par moins de 20 000 voyageurs par jour, traversera la Seine-Saint-Denis sans s’arrêter.

Nous demandons que la priorité totale aux transports du quotidien soit réaffirmée. En ne prenant pas position contre les travaux du CDG Express la majorité régionale et V Pécresse cautionnent ce choix au détriment du quotidien. Ils sont complices des choix intolérables et méprisants de E Macron et d’ADP.

Dans le « monde d’après », avec une crise sanitaire et la désastreuse crise sociale et de l’emploi, les incertitudes pour l’aérien la priorité ne peut pas rester à la desserte de l’aéroport CDG ? Évoquant le projet de terminal 4 de Roissy des économistes souhaitent qu’un bilan soit fait sur le coût / les avantages au regard des nouvelles exigences environnementales et de la réalité du trafic aérien.

Il faut un plan de soutien des transports publics et de ses industries et la réaffirmation de la priorité aux transports du quotidien en utilisant notamment les 2,1 milliards du CDG Express.

Cela suppose que contrairement aux annonces faites pour le RER B, il faut au plus vite commander les nouvelles rames qui augmenteront la capacité de 20 à 30 %, et ne pas reporter leurs mises en service à 2026.

Il faut également mettre en service au plus tôt le système d’exploitation Nexteo qui rendra le RER quasi automatique sur les tronçons équipés. Ce système doit permettre de faire rouler les RER automatiquement et à grande vitesse, avec un freinage plus tardif, pour gagner en cadence et en capacité. Nextéo coûterait 900 millions d’euros pour améliorer les conditions de déplacement de 2 millions de voyageurs quotidiens.

Ne pas retarder les travaux d’infrastructures prévus au sud de la ligne B pour permettre la circulation des rames a deux voies.

C’est tout simplement le report de l’investissement le plus utile et efficace pour les usagers quotidiens des RER B et D, les lignes les plus saturées d’Île de France. Ces reports sont inacceptables au regard de la priorité accordée au chantier du CDG Express pour les passagers de l’aérien, L’amélioration du RER B suppose aussi le bouclage en les deux lignes : Roissy CDG /Mitry-Mory

La ré-humanisation des gares et des trains.

Ensemble exigeons l’amélioration de notre quotidien, L’argent existe.

Source : MNLE 93

Déraillement spectaculaire du RER B, fortes perturbations jusqu’à vendredi !

Les perturbations sur le RER B continuent ce jeudi. Le trafic s’est interrompu mercredi soir à cause du déraillement d’un train sans voyageurs après son départ de la gare de Denfert-Rochereau, dans le XIVe arrondissement de Paris. Un accident survenu vers 19 heures, qui n’a pas fait de blessé.

Source et image : Le Parisien

Incident qui perturbe la circulation du RER B entre Mitry et Aulnay-sous-Bois

Un incident technique perturbe une fois de plus la circulation du RER B entre Mitry et Aulnay-sous-Bois. Un incident affecte en effet la voie au niveau de la gare du Vert-Galant.

Retour à la normale dans quelques heures.

Une femme enceinte violemment interpellée à la gare d’Aulnay-sous-Bois

On ignore les raisons de cette interpellation, s’il s’agit d’un outrage ou d’une tentative d’utilisation des transports sans titre de transport en règle. En tout état de cause, l’interpellation d’une jeune femme enceinte à Aulnay-sous-Bois n’est pas restée dans l’indifférence avec de nombreux témoins s’indignant sur les réseaux sociaux.

Sur la vidéo ci-dessous filmée par un usager du RER B, on voit la femme se faire arrêter non sans opposer de résistance.

Le RER B perturbé entre Aulnay-sous-Bois et Mitry à cause d’un bagage oublié

En fin d’après-midi, la circulation du RER B a été interrompue au niveau de Mitry à cause d’un bagage oublié. Le trafic a repris il y a quelques instants mais reste très perturbé.

On est encore loin des affluences de pointe à la gare d’Aulnay-sous-Bois le matin

S’il y a plus de monde dans les rames du RER B, on est encore loin de l’affluence record. Apparemment, de nombreux usagers font encore du télétravail ou utilisent un autre moyen de transport pour atteindre leur lieu de travail.

Retour à la normale au niveau des transports, réouverture des bars et des restaurants cette semaine

La RATP a annoncé que 100% du trafic serait assuré cette semaine notamment sur le RER A et le RER B.

A partir du mardi 2 juin, les bars et les restaurants seront de nouveau ouvert avec quelques précautions sanitaires. Vous pourrez ainsi boire un café ou manger un bon petit plat à condition que le restaurant ou le bar ne soit bondé.

Le déconfinement se poursuit, pour le plus grand plaisir des restaurateurs et des personnes qui empruntent les transports en commun.

Désorganisation et ratés au niveau des bus de substitution entre Paris et Aulnay-sous-Bois ce matin

Avec l’arrêt du RER B entre Aulnay-sous-Bois et Paris, des bus de substitution ont été mis en place pour permettre aux usagers d’atteindre leur destination. Cependant, plusieurs erreurs ou ratés ont été recensés ce matin par des lecteurs.

Tout d’abord, une conductrice s’est perdue avec son bus à Aulnay-sous-Bois malgré l’aide de son GPS. Elle fut si désorientée qu’elle demande à plusieurs reprises son chemin aux passagers.

Dans l’autre sens, c’est un chauffeur qui dépose les usagers à Saint-Denis RER B au lieu de Saint-Denis RER D. Certaines personnes ont ainsi loupé leur correspondance.

Le RER B encore perturbé à cause de personnes sur les voies entre Aulnay-sous-Bois et Paris

En début d’après-midi, des personnes ont été vues sur les voies du RER B au niveau de La Plaine – Stade de France. Résultat, le RER B a été interrompu pendant près d’une heure. Depuis, la circulation a repris mais il y a encore des difficultés. Retour à la normale début de soirée.

De moins en moins de personnes portent le masque dans le RER B entre Aulnay-sous-Bois et Paris

Aux premières heures de déconfinement, près de 90% des personnes portaient le masque dans le RER B pour éviter de propager le coronavirus. Dans une vidéo publiée sur Aulnaycap, on voyait en effet que les usagers respectaient cette recommandation gouvernementale :

Hélas, une étude menée par la région Île-de-France montre que désormais, le pourcentage de personnes qui portent du masque est tombé à 50% environ. Un relâchement qui fait craindre une résurgence de l’épidémie.

%d blogueurs aiment cette page :