Archives du blog

Hommage au personnel soignant de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois contre le Covid-19

Quelques dessins d’enfants font plaisir au personnel soignant de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois qui était en première ligne contre le Covid-19.

Emilie Garcia, directrice de maternelle à Aulnay-sous-Bois, s’exprime sur la réouverture des écoles le 2 juin

Rouvrir des écoles d’ici mardi, cela semble impossible pour cette directrice de maternelle d’Aulnay-Sous-Bois, élue du SNUipp FSU, Emilie Garcia. « Si on se projette sur la semaine du 8, là ça pourrait être envisageable s’il y a les ressources pour faire le ménage, s’il y a les ressources humaines pour accueillir les élèves en termes d’enseignants », énumère-t-elle. « Cela fait beaucoup de si… »

Source et article complet : Europe 1

C’est la fin pour la règle des 100 km !

Le déconfinement se poursuit et si tout n’est pas encore revenu à la normale, les français peuvent commencer à respirer.

Après l’annonce que l’on va pouvoir partir en vacances, c’est la règle des 100 km qui vient de sauter. Désormais, on pourra se déplacer sans dérogation sur plus de 100 km à vol d’oiseau sans risquer une amende.

Pour certains, les retrouvailles avec la famille disséminée partout en France seront possibles. Pour d’autres, ce seront des vacances bien méritées. Et pour d’autres encore, le bonheur de retrouver sa résidence secondaire.

Des élèves de l’école Ambourget à Aulnay-sous-Bois posent des questions sur le Covid-19

Les enfants aussi ont entendu parler des tests pour le Covid19 mais comment cela se passe-t-il ? On en parle dans franceinfo junior avec Alain Le Meur, président de l’Association pour le progrès de la biologie médicale. Au micro, des élèves de l’école Ambourget à Aulnay-sous-Bois posent toutes leurs questions sur les dépistages.

Dihya pose la première question : « Je me demande pourquoi ils font tous ces tests ? » Alain Le Meur lui explique : « Pour diagnostiquer la maladie chez une personne pour pouvoir la traiter si elle a une maladie grave pour qu’elle puisse aller à l’hôpital et aussi pour pouvoir l’isoler pour casser la chaîne de transmission, pour que le virus ne puisse pas sauter d’une personne à une autre par la toux » et ainsi protéger les personnes fragiles notamment.

Source et article complet : France Info Junior

Certains malades ont du mal à guérir du Coronavirus

Alors que la majorité des personnes atteintes par le Covid-19 parviennent à vaincre le virus au bout de quelques semaines, une minorité semble souffrir des mêmes symptômes même plus d’un mois après avoir été contaminé.

De nombreux spécialistes étudient ce comportement qui dépasse tout entendement. Des personnes qui semblaient avoir vaincu le virus sont retombées malades avec les mêmes symptômes : fatigue, perte de goût, fièvre.

A l’heure du déconfinement, la vigilance reste de mise.

L’impossibilité d’ouvrir le stade du Moulin Neuf à Aulnay-sous-Bois pour les sportifs à cause du Covid-19

Le Stade du Moulin Neuf n’est toujours pas ouvert aux athlètes du Dynamic Aulnay Club, ce qui provoque quelques mécontentements et incompréhensions.

La première adjointe Séverine Maroun, consciente que les sportifs attendent avec impatience de pouvoir s’entraîner convenablement, explique que le danger du Covid-19 est trop présent et que le Covid-Center doit pouvoir continuer de fonctionner.

Une membre du Dynamic Aulnay Club comprend cette position mais ajoute :

« Cependant, je ne peux m’empêcher de penser au fait que de nombreux sportifs se retrouvent sur les rares espaces ouverts où les gestes barrières ne sont pas respectés.
Au fait que ces mêmes personnes risquent de se retrouver dans ce centre COVID.

Au fait que ce centre ne soit pas présent sur la piste d’athlétisme, là où se pratique notre sport, mais dans le gymnase. Il me semble possible de limiter et faire respecter aux athlètes leur zone d’entraînement sans approcher le gymnase.

Au fait que la FFA – Fédération Française d’Athlétisme organise une saison de compétitions sans s’assurer que les athlètes puissent reprendre à temps pour se préparer dans de bonnes conditions.
Là où on parle d’équité, elle n’est malheureusement pas présente.

Au fait que la reprise pourrait se faire, comme dans de nombreux clubs, de manière très contrôlée : liste d’athlètes précise et réduite, créneaux d’entraînements, respect des gestes barrières.

Et quand bien même aucun de ces critères ne semblent envisageables pour les collectivités, pourquoi ne pas discuter avec des responsables dont les stades sont réouverts pour trouver un accord commun entre les clubs.

J’ai été très fière de représenter mon club, ma ville et mon pays dans de nombreuses compétitions nationales et internationales. Mon envie et ma motivation m’ont permis de m’entraîner comme j’ai pu pendant toute la période de confinement afin de retrouver le chemins de ces compétitions.
Mais il reste très difficile malgré tout d’être et de se maintenir à ce haut niveau sans soutien des collectivités.

Encore une fois je suis bien consciente que la priorité reste à la santé de la population. Je suis simplement à la recherche de solutions afin de permettre une reprise du sport sans nuire aux efforts menés pendant et après cette période de confinement pour lutter contre cette crise.« 

En attendant, les athlètes du Dynamic Aulnay Club peuvent s’entraîner à Gagny ou d’autres villes où des créneaux leur sont accordés.

Force Ouvrière milite pour l’obtention de la prime COVID 19 pour l’ensemble des agents d’Aulnay-sous-Bois

Bonjour Monsieur le Maire,

De nombreux agents nous interpellent concernant l’octroie d’une prime pour les agents qui ont travaillé durant la période de confinement. 

Un dispositif est prévu par la Loi de finances rectificative pour 2020 présentée au Conseil des ministres du mercredi 15 avril vous permettant l’attribution d’une prime de 1000 euros pour l’ensemble de ces agents.

Nous demandons que les agents qui ont assuré la continuité du Service Public à Aulnay-sous-Bois puissent bénéficier de cette prime de 1000 euros comme le prévoit  le Décret n° 2020-570 du 14 mai 2020 relatif au versement d’une prime exceptionnelle à certains agents civils et militaires de la fonction publique de l’état et de la fonction publique territoriale soumis à des sujétions exceptionnelles pour assurer la continuité des services publics dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire déclaré pour faire face à l’épidémie de covid-19 qui précise :

« le décret permet aux employeurs de l’état et des collectivités territoriales de verser une prime exceptionnelle aux personnels ayant été soumis à des sujétions exceptionnelles dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de covid-19 pour assurer la continuité des services publics. Le montant de cette prime est déterminé par l’employeur dans la limite d’un plafond. La prime exceptionnelle est exonérée de cotisations et contributions sociales ainsi que d’impôt sur le revenu. »

Nous demandons aussi une prime 1500 euros le personnel soignant du CMES comme le prévoit: le Décret n° 2020-568 du 14 mai 2020 relatif au versement d’une prime exceptionnelle aux agents des établissements publics de santé et à certains agents civils et militaires du ministère des armées et de l’Institution nationale des invalides dans le cadre de l’épidémie de covid-19

Les agents attendent impatiemment, une réponse de votre part.

Veuillez recevoir Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.

Source : Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois

Beaucoup de mamans sans masque devant les écoles maternelles à Aulnay-sous-Bois

Une lectrice nous informe que de nombreuses mamans aux sorties des écoles maternelles Nonneville et République ne portaient pas de masque. En fait, très peu de personnes en portaient..

Même si les masques ne sont pas obligatoires, ils sont conseillés par les instances gouvernementales et évitent la propagation du Covid-19.

De plus en plus de musulmans d’Aulnay-sous-Bois réclament la réouverture de la grande mosquée pour le Ramadan

En ce moment, c’est le mois saint chez les musulman. Le Ramadan doit prendre fin le 23 mai prochain et pour de nombreux pratiquants, la fermeture des grands lieux de culte comme la mosquée d’Aulnay-sous-Bois est un calvaire. Une plainte a d’ailleurs été déposée par les plus hautes instances religieuses en France pour pouvoir rouvrir des mosquées qui pourraient accueillir dignement, et dans de bonnes conditions sanitaires, les fidèles.

Bruno Beschizza estimait que la population musulmane à Aulnay-sous-Bois était de 40% (cf. la vidéo ci-dessous, à 13:00), soit une bonne partie des Aulnaysiens privée de cet édifice ô combien important.

Pour une bonne partie de la population Aulnaysienne, le fait de ne pas rompre le jeûne dans des conditions normales et le fait de ne pas pouvoir se réunir le soir dans la grande mosquée de la RN2 sont des facteurs souvent difficilement conciliables.

La rédaction d’Aulnaycap souhaite à la communauté musulmane pratiquante une bonne fin de ramadan. En attendant, la mosquée d’Aulnay reste pour le moment fermée. Ce bâtiment inauguré sous le maire Gérard Ségura et situé au milieu du boulevard urbain RN2 devrait rouvrir ses portes prochainement, mais pourrait rater la date du 23 mai.

914 décès du Covid-19 en Seine-Saint-Denis

Si la courbe des décès continue de fléchir dans le département de la Seine-Saint-Denis, le bilan n’en est pas moins alarmant. Au moins 914 décès ont été recensés dans le 93 en lien directement avec l’épidémie de Coronavirus.

Plus de 100 personnes sont encore en réanimation. Le département de la Seine-Saint-Denis est le plus touché en France après Paris, le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine. Une risque de seconde vague est à craindre suite au déconfinement, avec des transports bondés comme on peut le constater dans la vidéo ci-dessous.

%d blogueurs aiment cette page :