Archives du blog

Malgré la chaleur caniculaire, le Covid progresse en France, même à Aulnay-sous-Bois

Alors que certains spécialistes pensaient que le Covid-19 n’allait pas passer l’été, le virus tend à s’implanter durablement et continue de faire des ravages, malgré une chaleur étouffante.

Le Coronavirus continue de tuer en France et de nouveaux foyers sont découverts, un peu partout sur le territoire. A Aulnay-sous-Bois, des lecteurs nous informent que des proches ont été récemment contaminés. L’hôpital Ballanger n’est pas saturé et des tests sont possibles, sur rendez-vous, pour confirmer la contamination.

En attendant le vaccin qui devrait arriver fin d’année, il est conseillé de rester prudent et d’éviter les zones à forte concentration de population.

Port du masque obligatoire dans les zones à forte concentration de personnes dès ce lundi en Île-de-France

Renforcement des mesures de prévention en Île-de-France : Le préfet de Police et les préfets du 93, 92, 94 et 95 rendent le port du masque obligatoire dans certaines zones à forte concentration de personnes dans l’agglomération parisienne à partir du lundi 10 août 2020 à 8h00.

Cela concerne par exemple les marchés, les espaces publics bondés.

Belle ambiance pour la CAN de football à Aulnay-sous-Bois malgré le risque du Covid-19

Aujourd’hui encore, pour le dernier match de poule de la Coupe d’Afrique des Nations à Aulnay-sous-Bois opposant la Turquie au Sénégal, l’ambiance était chaude. De nombreux supporters ont répondu présent.

Certaines mauvaises langues diront que la Turquie ne se trouve pas en Afrique. En tout cas, ce fut une belle soirée, comme l’en atteste la vidéo ci-dessous.

 

Trop de cas de Covid-19 à l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois viennent de l’étranger, surtout d’Algérie

« J’avais peur de mourir en Algérie ». Placée en réanimation à l’hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois, Mme T., une femme d’une soixantaine d’années, en détresse respiratoire, ne cache aucunement les raisons de son retour subit en France. Cette Franco-Algérienne a décompensé à sa sortie de l’avion, au milieu du mois de juillet. Elle a été immédiatement transférée dans l’établissement de secteur de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

Mme T. raconte avoir eu des symptômes sévères deux semaines avant son départ. Toute sa famille a été testée positive au Covid-19. Ce retour utilitaire a logiquement agacé les praticiens de Robert Ballanger, comme Alexandre Avenel, l’un des médecins-chefs du service : « Le serment d’Hippocrate nous oblige à rester neutres ; mais on est aussi des humains et des citoyens, donc on fait la remarque».

Comment Mme T. a-t-elle fait pour rentrer en France par ses propres moyens, alors que l’Algérie faisait déjà partie des pays classés « à risque » par l’État ? Elle s’est juste soumise à un test frontal « dont on peut sérieusement douter de la fiabilité », selon les médecins de Robert-Ballanger, et au port d’un masque malgré sa toux persistante. Mais pas à un test PCR, ni sérologique.

« LES ASYMPTOMATIQUES SONT RENTRÉS CHEZ EUX »

Trois autres patients, symptomatiques eux aussi, ont été admis en réanimation à Aulnay-sous-Bois en juillet. Les trois sont revenus d’Algérie sans encombre. « Ils ont le droit de se faire soigner en France, mais cela doit se faire dans le cadre d’un rapatriement sanitaire, souffle Camille (le prénom a été changé), une soignante de l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois. En plus, nous ne voyons que ceux qui ont décompensé dans l’avion ; tous les asymptomatiques rentrent tranquillement chez eux ».

Si à Aulnay, tous les patients Covid en réanimation sont pour l’instant des cas importés, à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (APHP), sur 23 nouveaux cas depuis le 14 juillet, 17 étaient des voyageurs de retour de l’étranger, d’après un tableau de bord épidémiologique daté du 23 juillet, que Marianne a pu consulter.

Source et article complet : Marianne

Lors de la CAN à Aulnay-sous-Bois, un mouton est amené par l’équipe du Maroc en référence à l’Aid

L’Aid commence dans quelques jours et en guise de clin d’oeil, un mouton a été amené au stade lors de l’entrée en scène de l’équipe du Maroc.

Un clin d’oeil qui a fait vibrer le stade plein à craquer malgré l’épidémie de Covid, mais qui va certainement faire rager les vegans.

Ci-dessous, la vidéo montrant le mouton :

Covid-19, la CAN à Aulnay-sous-Bois respecte t-elle les règles d’hygiène et de distanciation ?

Alors que c’est la fête dans les quartiers Nord de la ville avec la CAN de football, beaucoup se demandent si, en pleine épidémie de coronavirus, il était bon de laisser s’organiser un tel événement.

L’ambiance est certes bon enfant, mais la promiscuité se va t-elle pas favoriser une seconde vague à Aulnay-sous-Bois ?

La vidéo ci-dessous montre que le pire est à craindre !

Des animateurs potentiellement contaminés par le Covid-19 serait au centre de loisirs Nonneville à Aulnay-sous-Bois

Bonjour M.le Maire,

Vous avez indiqué ce week-end sur les réseaux sociaux que la ville a été informée d’un cas COVID dans un centre de loisir de notre ville. En effet un enfant ayant fréquenté le centre de loisirs Vercingertorix entre le 6 et 22 Juillet a été testé positif au COVID-19. Une fois informé vous avez pris en responsabilité la décision de fermer le centre de loisirs Vercingetorix, informer l’ARS et tous les parents concernés. Cependant toutes les dispositions sanitaires ne semblement pas être appliquées.

J’ai été alerté ce matin par des parents du centre de loisirs Nonneville très entonnés et inquiets de voir revenir ce matin dans leur centre de loisirs deux animateurs volants, sans avoir préalablement effectués le test PCR. Afin de prévenir tout risque de contagion l’IFAC doit demander à tous ses animateurs volants ou ayant travaillés dans le centre de loisirs Nonneville d’effectuer le test PCR sans attendre et reprendre le travail qu’en cas de test négatif. Enfin une information compléte doit être destinée aux parents, qui ce jour sont sans réponses claires et dans l’angoisse.

Dans l’attente de votre retour, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes sentiments distingués.

Source : Oussouf Siby, conseiller municipal d’opposition à Aulnay-sous-Bois

Alerte Covid-19 à l’école Vercingétorix à Aulnay-sous-Bois !

La Ville d’Aulnay-sous-Bois a appris qu’un enfant qui a fréquenté le centre de loisirs Vercingétorix a été testé positif au Coronavirus COVID-19. Cet enfant a fréquenté le centre de loisirs entre le 6 et le 22 juillet 2020.
La Direction de l’Education s’est immédiatement conformée au protocole sanitaire de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) garante des Accueil Collectifs de Mineurs (ACM)/Centres de Loisirs, qui prévoit notamment de se rapprocher des autorités sanitaires afin d’appliquer « un processus opérationnel et d’en assurer son suivi ».
L’ensemble des familles des enfants accueillis dans ce centre de loisirs sont actuellement contactés par la Direction de l’Education, en lien avec l’Agence Régionale de Santé. Les parents, ainsi que leurs enfants, sont invités à se faire dépister de manière préventive.
Afin de prévenir tout risque de propagation du virus, le Maire Bruno Beschizza a décidé de fermer par précaution et de manière préventive le centre de loisirs Vercingétorix à partir du lundi 27 juillet, dans l’attente de l’ensemble des résultats des familles/enfants au test du COVID-19.
Pour les enfants n’ayant pas fréquenté jusqu’alors le centre de loisirs Vercingétorix, ils pourront être accueillis dans un autre centre à proximité si les parents travaillent et ne peuvent pas faire autrement. Les familles concernées peuvent contacter la Direction de l’Education par téléphone au 01 48 79 41 44/41 41.

Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois veut la prime Covid pour les agents

Lors du conseil municipal du 8 juillet 2020,une délibération instaurant la mise en place de la prime COVID accordée par Monsieur Le Maire pour une mise en application est passée, en voici un

extrait :

 CONSIDERANT que la collectivité souhaite allouer une prime aux agents ayant été physiquement présents pendant la période de confinement ; Monsieur le Maire expose à l’assemblée qu’il y a lieu d’attribuer une prime – aux agents titulaires et contractuels quel que soit leur cadre d’emploi, ayant été physiquement présents tout ou partie entre le 24 mars et le 10 mai inclus – dans le cadre d’un plafond maximal autorisé (1000 euros) – proratisée en fonction du temps de travail de l’agent (temps partiel et temps non complet) – sur la base d’un taux journalier correspondant à 1/31ème arrondi au centième inférieur en fonction de la présence des agents sur la période de référence.

Notre organisation devait être reçue avant le 15 juillet n’ayant pas de réponse voici selon nous et au regard de ce texte le montant qui devrait être attribué aux agents présents pendant cette période :

  • La prime sera de maximum 1000 euros.
  • Montant par jour : 1000 euros divisés par 31 jours par mois : 32,2580 euros par jour travaillé.
  • Montant pour un agent travaillant à 80% : 800 euros de prime soit 80% de celle-ci par 31 jours par mois : 25,8064 euros par jour travaillé.

Pour calculer le montant de votre prime voici un exemple :

  • un agent a travaillé 20 jours multipliés par 32 euros par jour soit: 640 euros de prime.
  • un agent à 80% à travailler 20 jours multipliés par 25 euros par jour soit : 500 euros de prime.

Nous félicitons et remercions Monsieur Le Maire et la collectivité d’avoir accordé aux agents cette dotation ,d’avoir maintenu les tickets restaurants,d’avoir offert la gratuité des repas au personnel présent,de n’avoir imposé aucun jour de congés.

Depuis le début de cette crise sanitaire,le syndicat FORCE OUVRIERE a été le premier à demander l’octroi de cette prime pour l’ensemble des agents risquant leur vie au quotidien.

Au regard des risques encourus par chacun des agents qui sont les héros de notre ville nous aurions souhaité que le montant soit de 1000 euros pour tous, que l’on soit à plein temps comme à 80%.

Encore une fois,nous remercions et félicitons tous les agents qui se sont impliqués sans aucune retenue durant cette période sombre.

Le syndicat FORCE OUVRIERE restera donc vigilant à ce qu’aucun agent ne soit oublié lors de la mise en place de la prime qui devrait être sur la paye du mois d’août ou septembre.

En cas de problème n’hésitez pas à nous contacter.

Source : Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Plusieurs centaines de personnes ont été testées positives au Covid-19 en Seine-Saint-Denis

Près de 200 personnes ont été testées positives dans le département de la Seine-Saint-Denis au Coronavirus. Le département est repassé au-dessus du seuil de vigilance. La ville de Saint-Ouen est particulièrement touchée, avec l’ecole Anatole France comme épicentre.

%d blogueurs aiment cette page :