Archives du blog

Covid-19 en Seine-Saint-Denis, 70 morts en une semaine et une augmentation des hospitalisations malgré le confinement

Dimanche 11 avril 2021, ils étaient en tout 1 141 patients du Covid-19 dans les hôpitaux.  Ce seuil n’avait plus été atteint depuis la première vague du coronavirus, au printemps 2020.

Conséquence de cette aggravation de l’épidémie : les lits de réanimation sont saturés. Dimanche, 197 patients Covid-19 étaient hospitalisés en service de réanimation alors qu’en temps normal, les hôpitaux de Seine-Saint-Denis disposent d’une centaine de lits de réanimation.

Près de 70 décès supplémentaires ont été enregistrés cette semaine dans les hôpitaux du département. Depuis le début de l’épidémie, le Covid-19 a fait 2 102 dans les hôpitaux de Seine-Saint-Denis. 

Source : Actu;fr

Covid-19, multiplication des restaurants clandestins en Seine-Saint-Denis et ailleurs

La pause déjeuner le midi, le traditionnel café-clope; les discussions à n’en plus finir dans un brouhaha indescriptible : cette tradition est mise à mal depuis le premier confinement en mars 2021, et les restaurateurs dépriment. Le manque à gagner est immense, et la France sans ses nombreux restaurants et ses terrasses pleines, ce n’est plus tout à fait la France.

Certains responsables n’hésitent pas à braver les interdictions et ouvrent en cachette leur restaurant, avec la possibilité pour les clients de manger à l’intérieur. Dernièrement, des coups de filet ont eu lieu à Paris, à Saint-Ouen et ailleurs pour fermer ces établissements dits clandestins. 

Si tout se passe bien, tout devrait pouvoir retourner à une situation normale début mai…ou pas selon les conditions sanitaires.

 

De plus en plus de femmes enceintes atteintes de formes graves de Covid-19 en Seine-Saint-Denis

Le variant anglais du Covid-19 est particulièrement agressif et provoque la mort de personnes de plus en plus jeune. Les femmes enceintes ne sont pas épargnées dans le département de la Seine-Saint-Denis, avec des dizaines de cas en réanimation.

L’organisme de la femme enceinte est particulièrement mis à rudes épreuves notamment au niveau du cœur. La contamination par le nouveau variant entraîne des complications et les services hospitaliers sont sur le qui-vive pour éviter le moindre drame.

Malgré le confinement, toujours plus d’hospitalisations en Seine-Saint-Denis, 2000 morts !

Lundi 5 avril 2021, 1 087 patients étaient hospitalisés dans le département de la Seine-Saint-Denis. C’est plus de 70 patients de plus par rapport à la semaine précédente. Le taux d’incidence reste parmi les plus élevés de France, à savoir plus de 800 cas pour 100 000 habitants. Le confinement reste pour le moment inefficace.

L’épidémie a fait plus de 2000 morts dans le département rien que dans les hôpitaux.

Covid-19, tout savoir sur comment se vacciner au Stade de France dès le 6 avril

Mardi 6 avril commenceront les premières vaccinations contre le coronavirus au Stade de France à Saint-Denis. Le maire de la ville Mathieu Hanotin nous explique tout le dispositif mis en place.

Il est « serein, déterminé. » Mardi 6 avril, le Stade de France ouvrira ses portes pour vacciner les personnes éligibles contre le coronavirus. Invité de RTL, Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis où se situe le stade, se prépare à l’un des moments décisifs de son mandat. « Cela fait quand même maintenant plus de presque un mois qu’on y travaille », explique-t-il sur RTL. L’objectif est de vacciner 10.000 personnes par semaine.

La vaccination n’aura pas lieu sur la pelouse mais dans deux salles du Stade, décrit Mathieu Hanotin. « Une très grande salle dans laquelle on a installé une quarantaine de lignes de vaccination (de box comme on dit), et une salle à part réservée pour les PMR, les personnes à mobilité réduite qui seront traitées de plain-pied, etc. C’est la salle du quorum (…) C’est assez impressionnant parce que ces quarante box de vaccination, toute la logistique qui va avec… C’est une grande grande grande chaîne. »

Pour ce qui est de la prise de rendez-vous, tout se passera sur Doctolib ou par téléphone. « On a mis en place un numéro de téléphone avec le président du département, Stéphane Troussel, qui a recruté plus d’une centaine de personnes pour faire vivre cette plateforme téléphonique », explique Mathieu Hanotin. La moitié des créneaux disponibles seront réservés aux personnes résidant en Seine-Saint-Denis, les autres seront disponibles pour les personnes extérieures au département. Ces dernières sont « bienvenues au Stade de France », conclut Mathieu Hanotin.

Source et article complet : RTL

Covid-19, nouveau confinement plus strict avec des écoles en distanciel pour plusieurs semaines

Emmanuel Macron vient de parler : les écoles seront fermées dès vendredi soir pour 3 semaines. Avec retour en présentiel dans les écoles maternelles et primaires le 26 avril. Les collèges et lycées seront fermés quant à eux 4 semaines, avec en retour en présentiel début mai.

Semaine prochaine, les enfants, les collégiens et les lycéens devront faire leurs cours à distance. Les vacances scolaires sont déplacées, pour toutes les zones, du 12 au 24 avril inclus. Les écoles maternelles et primaires pourront accueillir les enfants dès le 26 avril alors que pour les collèges et les lycées, il faudra attendre début mai.

A noter que les enfants du personnel soignant ainsi que les employés de commerces de nécessité pourront aller dans leur établissement. Le télétravail est désormais obligatoire sauf exception. Les salariés qui ne peuvent faire du télétravail et dont le poste n’est pas vital seront au chômage partiel pendant la période du 5 avril au 30 avril.

A noter que les règles qui s’appliquaient pour les 19 départements confinés (dont la Seine-Saint-Denis) s’appliquent à l’ensemble du territoire métropolitain.

Covid-19, vers une fermeture inévitable des écoles, collèges et lycées en France

Le président Emmanuel Macron va prendre la parole ce soir pour faire le point sur la situation sanitaire que traverse le pays et présenter de nouvelles mesures pour endiguer l’épidémie. Aujourd’hui, les services hospitaliers sont saturés dans plusieurs régions, les médecins alertent qu’un tri des patients devient inévitable et de nombreuses classes d’école ferment à cause de professeurs absents ou de la découverte d’un cas Covid.

Si un confinement aussi sévère qu’au printemps dernier semble hors de question, il est probable que M. Macron demande à ce que les écoles, collèges et lycées ferment pour effectuer les cours en distanciel. Certains établissements scolaires sont devenus de véritables clusters, avec des parents qui meurent du virus.

Covid-19, la région Île-de-France subit une perte 15,5 milliards d’euros de recettes touristiques

C’est une véritable catastrophe économique pour Paris et la région Île-de-France en général : les recettes touristiques sont en chute libre avec plus de 30 millions de touristes en moins par rapport à 2019. Selon le Comité Régional du Tourisme, il s’agit ici d’une chute historique de fréquentation.

Malgré un début de saison 2020 prometteur (janvier-mars) et un instant de répit post-confinement (juillet-octobre), la région a subi de plein fouet la crise sanitaire. Les touristes étaient principalement des français, ainsi que des citoyens des pays limitrophes (Allemagne, Belgique…).

Covid-19, vers une catastrophe sanitaire majeure en Seine-Saint-Denis

Avec plus de 1000 hospitalisations liées à l’épidémie de Covid-19, la Seine-Saint-Denis est au bord de l’implosion. Près de 2000 personne sont décédées dans le département et les urgences sont à bout de souffle.

Les écoles sont aussi au bord du gouffre avec la multiplication des clusters et la fermeture de classes. Certaines personnalités politiques souhaitent un confinement plus strict et la fermeture des écoles, comme Jean-Christophe Lagarde (député). D’autres comme Bruno Beschizza (Maire d’Aunay-sous-Bois) se sont montrés plus circonspects sur la nécessité d’un nouveau confinement.

En Seine-Saint-Denis, on ferme une classe entière dès l’apparition d’un cas de Covid-19

Dès aujourd’hui, u seul cas de contamination au Covid-19 entraînera la fermeture de la classe concernée et ce pour une durée de deux à trois semaines​. Compte-tenu des alertes, il est à prévoir une accélération des fermetures de classe.

En contrepartie pour la gêne occasionnée, les parents pourront demander à bénéficier d’un arrêt de travail pour garder leurs enfants. Il suffira de présenter à son employeur un justificatif attestant de la fermeture de la classe. Un seul des deux parents peut bénéficier de cet arrêt de travail.

%d blogueurs aiment cette page :