Archives du blog

Les variants anglais et sud-africains du Coronavirus à l’assaut de l’Île-de-France, alerte de Benjamin Rossi à Aulnay-sous-Bois

Les variants du coronavirus représentent 7 à 9% des nouvelles infections en Île-de-France selon le Conseil scientifique. Invité de France Bleu Paris, Benjamin Rossi, médecin infectiologue, explique que s’ils peuvent être plus contagieux, le respect des gestes barrières évite leur transmission.

Invité de France Bleu Paris ce lundi matin, Benjamin Rossi, médecin infectiologue à l’hôpital Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois, explique que bien qu’il puisse être plus contagieux, ce variant anglais « est le même virus. C’est la même infection, avec un pouvoir contagieux un peu plus important. » 

Pour éviter la transmission du variant, « il faut avoir des masques efficaces, utiliser de meilleurs outils, et mieux respecter les gestes barrières. »

Source : France Bleu

Moins de naissances et plus de morts en 2020 en France, en partie à cause du Covid-19

Le taux de fécondité a baissé à 1,84 enfant par femme en France en 2020, le nombre de bébés nés dans l’année, autour de 740.000, est au plus bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

L’espérance de vie à la naissance atteint 85,2 ans pour les femmes (en baisse de quasiment cinq mois) et 79,2 ans pour les hommes (en baisse de six mois), soit une baisse bien plus forte que celle observée en 2015, année marquée par une forte grippe hivernale.

Pendant cette première année de l’épidémie de Covid-19, 658.000 personnes sont décédées en France – toutes causes confondues -, soit 7,3% de plus qu’en 2019, selon une estimation corrigée.

Vers un baby-boom Covid ?

L’année 2021 pourrait être différente avec une augmentation significative des naissances dues au confinement de mars-avril-mai dernier. On pourrait assister à un véritable baby-boom sur les mois de janvier à mars cette année.

L’ouverture de 10 nouveaux centres de vaccination contre le Covid-19 en Seine-Saint-Denis repoussée faute de doses suffisantes

Le département de la Seine-Saint-Denis devait accueillir 10 nouveaux centres pour se faire vacciner dès me 1er février. Mais faute de doses suffisantes, l’ouverture à été repoussée à une date indéterminée en attendant d’obtenir suffisamment de doses.

Les villes concernées étaient principalement Stains, Le Raincy ou encore Epinay-sur-Seine.

Colère du maire d’Aulnay-sous-Bois après le refus de l’Etat de laisser l’hôpital privé vacciner les seniors

Bruno Beschizza

Le maire Bruno Beschizza (LR) fustige la décision de la préfecture de ne pas ouvrir un centre de vaccination pour les plus de 75 ans dans la clinique du groupe Ramsay. Cela permettrait, selon lui, de « désengorger la maison médicale de l’hôpital Robert-Ballanger ».

La liste des 17 centres habilités à vacciner à partir de ce lundi les personnes âgées de plus de 75 ans en Seine-Saint-Denis ne satisfait pas Bruno Beschizza (LR), loin de là. Le maire d’Aulnay-sous-Bois a couché sa colère sur papier. Dans un courrier adressé le 15 janvier au préfet Georges-François Leclerc, il fait part de sa « totale incompréhension » quant à l’absence de l’hôpital privé de l’Est parisien dans cette liste.

L’hôpital Robert-Ballanger, situé lui aussi à Aulnay-sous-Bois, fait partie des établissements retenus pour accueillir un centre de vaccination pour seniors. « Lorsque Olivier Véran s’est rendu à Ballanger [NDLR : le 6 janvier], je lui ai dit que nous étions prêts à mettre tous nos moyens à disposition », relate Bruno Beschizza.

Dans cette ville de 86 000 habitants « coupée en deux », nombre de personnes âgées résident dans la partie sud, pavillonnaire. L’hôpital Ballanger, difficile d’accès pour cette frange de la population, se trouve au nord de la commune. « J’ai proposé au préfet de payer des cars pour les emmener, reprend le maire. Mais on ne peut pas faire de demandes groupées pour la vaccination, seulement des rendez-vous individuels. »

La proposition de l’hôpital privé de l’Est parisien (Hopep), propriété du groupe Ramsay Santé depuis 2001, tombait donc à point nommé. Dans une missive adressée elle aussi le 15 janvier au préfet, la direction et les quatre urgentistes de l’Hopep se sont portés volontaires pour vacciner les seniors.

Source et article complet : Le Parisien

Impossible de se faire vacciner contre le Covid-19 en Seine-Saint-Denis avant le printemps ?

Il n’y a pas assez de doses pour la Seine-Saint-Denis, déplore le président du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel. Selon lui, seulement 50 doses seront distribuées par jour dans les 17 centres de vaccination que compte le département. C’est insuffisant pour répondre à la demande, où près de 2400 personnes ont déjà pris rendez-vous pour se faire vacciner.

Gros succès du dépistage anti-Covid salle Chanteloup à Aulnay-sous-Bois

Hier, la salle Chanteloup a accueilli une journée de dépistage de la Covid-19 en partenariat avec la Région Île-de-France et la Croix Rouge. Près d’une centaine d’aulnaysiens se sont déplacés pour effectuer un test antigénique permettant un résultat en 20 minutes.

L’Etat refuse l’ouverture d’un centre de vaccination à Aulnay-sous-Bois

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza vient d’écrire au Préfet de la Seine-Saint-Denis pour demander à l’Etat de revoir sa position afin de désengorger le centre de vaccination intercommunal de l’Hôpital Robert Ballanger. Le manque de doses serait le motif principal de ce refus.

 

Téléchargez votre attestation couvre-feu Covid-19 !

Le couvre-feu est, pour une durée minimale de 2 semaines, appliquée de 18h à 6h du matin. Si vous devez cependant vous déplacer pendant ce créneau, vous êtes dans l’obligation de fournir une attestation. Cette attestation est disponible en cliquant ici.

Le couvre feu des 18h dans toute la France à partir de ce samedi !

Le couperet est tombé : à partir du samedi 16 janvier 2021, le couvre-feu sera avancé à 18h dans tout le territoire de France métropolitaine. Les règles sanitaires seront également renforcées dans les écoles.

Un coup dur pour celles et ceux qui continuent de se déplacer sur leur lieu de travail, mais pour le premier ministre Jean Castex, il n’y avait pas d’autes solutions.

Le standard de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois pris d’assaut pour les vaccins anti-Covid

A partir du 18 janvier, toutes les personnes âgées de plus de 75 ans pourront se faire vacciner contre le Covid. Les agendas se remplissent rapidement et il n’y a déjà plus de place pour les premiers jours de la semaine prochaine.

Les professionnels de santé sont satisfaits compte-tenu de la réticence d’une partie des français à se faire vacciner.

%d blogueurs aiment cette page :