Archives de Catégorie: Technologie

Le salaire de 8000 agents sauvé de justesse en Seine-Saint-Denis après une cyberattaque

Cible d’un acte malveillant dans la nuit du 5 au 6 décembre, le syndicat intercommunal d’informatique situé à Bobigny a mis en place un fonctionnement de crise afin d’assurer le versement des salaires de milliers de personnes avant les fêtes.

« L’attaque a commencé vers 2 heures du matin, nous nous en sommes rendu compte à 7h30, nous avons coupé les systèmes à 9 heures et, dès le début de l’après-midi, un prestataire arrivait en renfort pour nous aider. » Rached Zehou n’oubliera pas sa journée du 6 décembre 2021. Ce matin-là, le syndicat mixte des systèmes d’information de Bobigny (anciennement syndicat intercommunal d’informatique ou S2I) que préside cet ingénieur informatique a été la cible d’une cyberattaque d’envergure.

Source et article complet : Le Parisien

La ville d’Aulnay-sous-Bois et l’Arcep durcissent le ton suite aux dysfonctionnements fibre optique

Suite aux dysfonctionnements de la fibre optique, la Ville et l’Arcep durcissent le ton. Aulnay-sous-Bois a été couverte en fibre optique par SFR, en co-investissement avec Orange. La quasi-totalité des foyers sont aujourd’hui éligibles à la fibre. Néanmoins, la qualité du service laisse à désirer : déconnexions intempestives, délais de réparation interminables…

Le 30 mars 2021, le Maire Bruno Beschizza a relayé le ras-le-bol des Aulnaysiens auprès de l’autorité de régulation des communications électroniques (Arcep), qui est consciente des dysfonctionnements à l’échelle nationale.

En réponse à la mobilisation de la Ville, l’Arcep a lancé une enquête administrative à l’encontre de XP Fibre, (filiale du groupe Altice France (SFR)), concernant l’accès à la fibre optique. « L’Arcep a été alertée au sujet de pannes récurrentes sur les services fournis aux abonnés par les opérateurs commerciaux sur les réseaux exploités par XP Fibre et de ses filiales ainsi que d’importants délais de résolution des incidents », indique l’Autorité dans sa décision du 25 novembre 2021.

L’Arcep demande également aux opérateurs d’adopter des « bonnes pratiques ». Objectif : revoir la remise en état et la sécurisation des armoires de branchement, mettre en place une meilleure formation et une limitation de sous-traitants, instaurer une meilleure coordination entre les opérateurs.

Afin de faciliter la transmission de vos plaintes auprès des opérateurs, la Ville a mis en place une plateforme de signalement.

Source : ville d’Aulnay-sous-Bois

Déploiement de la 5G, Aulnay-sous-Bois ne fait pas partie du podium en Seine-Saint-Denis

Alors que le déploiement de la fibre pose de nombreux soucis à Aulnay-sous-Bois avec des actes de malveillance et des dysfonctionnements, la 5G poursuit son chemin. Avec une couverture de 0;57 antenne pour 1000 habitants, Auknay-sous-Bois reste derrière les villes de Montreuil, Saint-Denis et Aubervilliers.

Vous trouverez sur ce site toutes les informations utiles pour savoir quel est l’état actuel du déploiement de la 5G en France.

Hadama Traoré dit non aux antennes relais 5G sur la résidence La Morée à Aulnay-sous-Bois

La mairie d’Aulnay-sous-Bois a nommé un cabinet d’avocat de renom qui se nomme « Centaure avocats » : https://www.centaure-avocats.com/

En octobre 2021, l’association apolitique du mouvement LREEM a été contactée par les copropriétaires de la résidence « La Moree ». En effet, l’administrateur judiciaire a fait installer des antennes relais sans respecter l’article 29.1 de la loi du 10 juillet 1965.

Mais surtout, la ville d’Aulnay-sous-Bois via son opérateur « CITÉMETRIE » était au fait que par peur des ondes radioélectriques, les copropriétaires ne souhaitaient pas l’installation des antennes relais dans leur domaine privé. Ils l’ont fait savoir par deux pétitions.

Malgré cela, avec aucun Procès verbal d’assemblée générale, le service urbanisme de la ville d’Aulnay-sous-Bois a autorisé la société Bouygues d’installer des antennes relais 5G dans un domaine privé. Un comble pour des républicains qui se disent amoureux du droit à la propriété.

Pour le moment, l’association Force Citoyenne du mouvement LREEM a condamné l’accès au toit de l’immeuble. Et nous avons saisi le tribunal administratif de Montreuil.

À Aulnay-sous-Bois, la dictature intellectuelle est finie. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche

Les salaires des 8 000 agents seront versés à temps malgré une cyberattaque en Seine-Saint-Denis

C’était l’inquiétude des agents des villes, touchées par la cyberattaque qui paralyse depuis une semaine les serveurs du Syndicat Mixte des Systèmes d’Information (SII) qui héberge les systèmes informatiques de plusieurs de Seine-Saint-Denis. Mercredi 15 décembre 2021, le SII a annoncé le versement en temps et en heure des salaires des 8 000 agents concernés. 

Depuis lundi 6 décembre 2021, les services des mairies de Tremblay-en-France, du Blanc-Mesnil, de Bobigny, de La Courneuve et l’Office public de l’habitat de Bobigny dont les systèmes informatiques dépendent du SII sont perturbés.

Source et article complet : Actu.fr

L’instauration de l’identité numérique est une grave menace  pour  les libertés individuelles et la vie privée des citoyens

Celia Izoart  journaliste et chroniqueuse  à  Reporterre, s’intérresse particulièrement aux dérives potentielles de l’identité numérique  qui,  sous l’impulsion des entreprises dont c’est le cœur d’activités et de recherches et qui y ont bien évidemment des intérêts particuliers de profits et de croissance, réduirait drastiquement les libertés  fondamentales individuelles et donnerait aux états, les moyens de contrôler les activités humaines dans les dimensions les plus intimes et privées de chaque citoyen .

Est-ce  que vraiment les citoyens donnent leur accord et  leur consentement éclairé pour que toute leur vie personnelle et privée soit surveillée, contrôlée, exposée et même pilotée avec des obligations et des conditions imposées sans référendum et dictées par des dirigeants en mal de pouvoir absolu, comme nous l’observons présentement  ?

Je ne donne pas mon accord et je combattrai ces dérives qui portent la signature du totalitarisme sans complexe !

Poussé à l’extrême, ce contrôle des citoyens par le biais du numérique pourrait faire le lit de dérives totalitaires encore plus accrues et dont nous observons déjà malheureusement les prémisses au travers du Pass sanitaire, du QRcode et du Covid-traquer,  qu’à titre personnel je boycotte catégoriquement parce que c’est clairement une atteinte gravissime aux droits humains et citoyens ! Avec ces outils présentés par nos dirigeants comme vecteurs de  liberté retrouvée, ( en réalité une fausse et illusoire liberté soumise à conditions inacceptables et draconiennes au nom d’un virus peu létal ), nous consentons implicitement à ce que le secret médical soit violé et à ce que nos libertés et droits fondamentaux inaliénables soient séquestrés !

Ce que personnellement je n’accepte pas !

Co-auteur d’un essai sur l’identification numérique et les moyens de s’y opposer,  et membre du groupe Marcuse dont l’acronyme est constitué de chaque première lettre des mots de la phrase suivante :     » Mouvement autonome de réflexion critique l’usage des survivants de l’économie « , Celia Izoart  alerte par une chronique publiée sur Reporterre, sur le cauchemar totalitaire engendré par le portefeuille d’identité numérique concocté par l’Europe et les entreprises du secteur !

L’article  éclairant sur les dérives dommageables pour les libertés publiques  individuelles est  consultable sur ce lien   : 

Mais il fait également écho aux travaux de recherches et aux analyses menées  par Ernst Wolff, journaliste et enquêteur,  dans une vidéo  que vous pouvez visionner sur ce lien :

https://crowdbunker.com/v/aJRBXUqkLEw

Le groupe Marcuse donc affirme ne pas vouloir   » défendre les droits de l’homme dans la société numérique «   mais vouloir  »  défendre la condition humaine qui est menacée par la société numérique. » !

Au travers du numérique en effet, les états et les multinationales disposent d’un moyen de gouverner les sociétés de masse grâce à l’informatique.  Si les progrès technologiques mis à la disposition des citoyens leur ont paradoxalement donné un sentiment de liberté et de praticité apparente dans la plupart des actes de la vie quotidienne, en revanche l’acceptation et l’adoption du numérique dans leur vie personnelle conduit les citoyens à le payer lourdement d’une immixtion  abusive et arbitraire dans tous les aspects de leur vie privée et personnelle sans en être forcément conscients,  ni même être en faculté d’en mesurer toutes les conséquences négatives, l’étendue et les implications sur le long terme !

Des spécialistes des technologies numériques et de l’intelligence artificielle mettent pourtant régulièrement en garde contre ces dérives possibles et malheureusement déjà en application  durant cette pandémie, qui a été opportunément utilisée pour les mettre en place ….. Ci-dessous les articles liés aux déviances et aux abus des technologies numériques :

Utilisées et détournées dans un usage abusif  et déviant par un gouvernement irrespectueux des droits humains et citoyens, des lois et de la constitution, également par des institutions perverties à la solde de tels dirigeants, les technologies numériques vont verrouiller irréversiblement la vie des citoyens au point d’en faire une dystopie   Orwellienne !  Ils n’y ont strictement aucun intérêt et doivent se lever pour défendre leurs droits et libertés !

Article  rédigé  le  12  décembre  2021  par  Catherine  Medioni

Plusieurs mairies et organismes publics touchés par une cyberattaque en Seine-Saint-Denis

Une nouvelle fois, la Seine-Saint-Denis est la cible d’une cyberattaque, aux conséquences pour l’heure incertaines. Après Bondy en novembre 2020, « vraisemblablement » Pantin le mois suivant et Villepinte en juin dernier, c’est au tour du syndicat intercommunal d’informatique (Sii) situé à Bobigny d’avoir été visé par des pirates dans la nuit du 5 au 6 décembre. Ce vendredi après-midi encore, son site Internet était inaccessible.

Source et article complet : Le Parisien

L’Ecole Cloud Microsoft by Simplon à Aulnay-sous-Bois fête son premier anniversaire

Microsoft France et son partenaire historique Simplon célèbrent aujourd’hui le premier anniversaire des Ecoles Cloud Microsoft by Simplon. Après le succès des deux premières promotions déployées à Aulnay-sous-Bois (Île de France) et Castelnau-le-Lez (Occitanie), Microsoft France réaffirme sa volonté d’offrir aux personnes éloignées de l’emploi les moyens de se former au numérique, avec pour ambition huit nouveaux projets d’ouverture d’Ecoles Cloud sur le premier semestre 2022. 

Source et article complet : Microsoft

Encore un problème lié à la fibre SFR à Aulnay-sous-Bois, la rue Kléber impactée

Une lectrice nous signale qu’elle a énormément de problèmes avec la fibre, internet et qu’elle paye un service pour lequel elle est toujours en panne et que cela doit cesser.

Les techniciens quand ils viennent dépanner lui disent bien que l’armoire où sont situés tous les fils sont arrachés et que le monopole est attribué à SFR, c’est donc à ces derniers de venir réparer.

Pour notre lectrice, la ville a choisi ce fournisseur, c’est donc à la ville de faire en sorte que cela soit réparé correctement. Elle pense que c’est inadmissible depuis le temps que cela dure et demande aux services de la ville de prendre le sujet à bras le corps.

Hadama Traoré dit stop à la pose des antennes relais 5G sans concertation à Aulnay-sous-Bois

L’association apolitique du mouvement LREEM mène une lutte intellectuelle face à la mairie d’Aulnay-sous-Bois et la société Bouygues Télécom. Il est question d’une pose d’antennes relais sans accord des copropriétaires de la résidence « La Morée ». Cela est une violation manifeste du droit à la propriété.

Nous sommes sur et certains que nous ferons enlever les antennes relais. Qui vivra verra.
Le vrai souci c’est l’installation de ces antennes relais dans les quartiers Hlm. Effectivement, les locataires ont très peu de moyens de s’opposer à ces installations sans aucune information, ni concertation.

L’OMS est claire : les ondes électromagnétiques et radioélectriques peuvent être cancérigènes.

À ce jour, il y a aucune étude de fond effectuée en France. C’est juste intolérable pour un pays aussi développé que notre France.

Chacun doit se soucier des ondes électromagnétiques et radioélectriques qui impactent le système nerveux de 3.5 millions de Français.

La révolution philosophique se jauge aux actes. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche

%d blogueurs aiment cette page :