Archives du blog

L’appui du Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza n’a pas suffi à faire gagner Yannick Hoppe au Bourget

Outre le soutien de l’ancien Maire – aujourd’hui sénateur – Vincent Capo-Canellas, Yannick Hoppe, Maire sortant du Bourget, pouvait s’appuyer sur Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, Conseiller Régional et président de Pairs Terre d’Envol.

Malgré cela, M. Hoppe n’a pas réussi à l’emporter, laissant place à Jean-Baptiste Borsali, pourtant inconnu il y a moins d’un an. 

Dans la vidéo accessible ci-dessous, on peut voir que le Maire d’Aulnay-sous-Bois n’a pas l’air très convaincu, pas très à l’aise. Peut-être s’agissait-il d’un soutien de façade ?

Yannick Hoppe (UDI) battu au Bourget par un candidat Divers Droite

Le Bourget, ancien bastion de Vincent Capo-Canellas (Maire de 2001 à 2017), vient d’échapper à l’UDI avec une victoire surprise de Jean-Baptiste Borsali (DVD). Yannick Hoppe, positionné Maire suite à la démission de M. Capo-Canellas pour cause de non-cumul des mandats (il est sénateur de Seine-Saint-Denis), n’a finalement pas pu capitaliser sur un lectorat pourtant largement acquis à l’UDI (M. Capo-Canellas l’avait emporté dès le premier tour en 2014).

Le manque de charisme a certainement beaucoup joué dans la défaite cuisante de Yannick Hoppe qui n’obtient que 48,76% des voix). L’UDI perd un bastion important dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Avenir de l’aviation, du tourisme, des aéroports, des travailleurs de ces secteurs et des habitants du territoire « Paris terre d’envol »

L’aviation doit arrêter son développement, mieux diminuer.

Pour des raisons climatiques bien sûr et aussi pour mettre fin à la folie du tourisme international, aux abus du transport de fret qui génèrent des développements contraires à une vie économique et sociale équilibrée pour tous les pays qu’ils soient riches (et idiots avec un tourisme inhumain) ou pauvres (et esclaves des touristes riches).

De plus ces « libertés » de se déplacer (sans payer de taxes) amène à une interdépendance qui devient pour tous une dépendance sur le plan climatique, alimentaire, de la santé publique, des capitaux qui achètent les entreprises, les terres… le travail humain.

Nous venons de découvrir le télétravail et les réunions à distances à tous les niveaux y compris international.

La conséquence est évidente : il faut mettre en cause les aéroports d’affaires (derrière lequel peut se cacher du tourisme « abus de biens sociaux », soit l’aéroport du Bourget mais aussi beaucoup d’aéroports régionaux. L’aller-retour Paris-Province dans la journée en avion n’a pas de sens, le trajet Paris-Marseille en avion n’est pas justifié.

L’aéroport du Bourget ne doit pas rouvrir :

Il faut le reconvertir comme celui de Berlin-Tempelhof

Le gain de la fermeture du « Bourget » (envisagée depuis la création de Roissy) c’est la moindre pollution sonore des 92, 93, 95 pour quelques milliers de passagers et surtout la libération de 550 hectares de territoire de bonnes terres à 10 kilomètres de Paris.

Pour les aéroports régionaux, il faut restructurer l’ensemble des réseaux (route, rail, air, mer…) aux différents niveaux (local, régional, continental et intercontinental…). Nous avons finalement la chance d’avoir un réseau ferré national en étoile (radial) sur Paris qui est de fait une porte continentale et surtout intercontinentale.

Les lignes ferrée de rocade sont forcément concurrencées par la souplesse de la route (qui peut être du transport collectif, peu polluant…) …mais elles ont le mérite d’exister et doivent être réinventées : transport régional…

Cependant les régions excentrées ou insulaires au niveau européen peuvent avoir un trafic minimum aérien : Grèce, Irlande, Islande, Ecosse, Norvège, Italie du sud. Mais le trafic aérien peut aussi être réalisé par des dirigeables y compris au niveau international. Brest-New-York doit être envisagé par dirigeable comme par la mer…

L’Europe doit être innervée par des rails performants : de Paris à Moscou, de Madrid à Barcelone, Lyon, Italie du Nord et Balkans et du nord au sud…Des trains de nuit peuvent performer…

Evoquons le tourisme qui est une plaie évidente (Venise, Mont-saint-Michel et ailleurs…) et qui menace à terme nos pays riches comme ceux du sud (Tunisie et autres…)

La rencontre des hommes est devenue une réalité dans nos pays modernes. La découverte des paysages et des richesses artistiques ne peut pas être superficielle et attentatoire au climat : des séjours (type Erasmus…) seuls sont à même de favoriser de véritables échanges durables (apprentissage des langues, des cultures…), avec des perspectives professionnelles.

A l’inverse l’utilisation des mains d’œuvre bon marché pour les travaux saisonniers ou pour les travaux durs ou dangereux est à proscrire : il faut aller vers l’égalité des systèmes sociaux au moins continentale.

Il faut se battre contre les kilomètres inutiles dans tous les cas et surtout contre les kilomètres « bêtes et méchants ».

L’urgence sociale est majeure dans notre territoire dont les emplois actuels sont liés aux aéroports et à l’hôtellerie qu’il y a autour.

 L’hôtellerie doit être reconvertie : logements sociaux, étudiants, jeunes travailleurs, accueil d’urgence (femmes battues, SDF, sans papiers, populations réfugiées…), réserves sanitaires… (de quarantaine).

Mais le territoire doit aussi être valorisé (campus de toutes natures en particulier universitaire, ensembles festifs, sportifs et culturels).

Enfin le territoire doit avoir une autonomie alimentaire minimum : les cultures vivrières doivent exister come le maraîchage d’antan à Aubervilliers, la grande culture et les élevages de toutes natures aussi et les marchés locaux accueillir les productions locales y compris de transformation agro-alimentaire.

Evoquons Roissy qui doit arrêter de grossir (T4 et CDG-Express), les directs RER B « Paris Roissy » vides doivent être abandonné sans délai : pour des raisons sanitaires aujourd’hui et pour donner la priorité aux travailleurs invisibles demain.

Source : André Cuzon

Une dizaine d’individus d’Aulnay-sous-Bois et du Bourget on lynché un homme

Une dizaine d’individus s’étaient déchaînés sur un homme de 34 ans début novembre en gare du Bourget. Cinq ont écopé de peines de prison ferme.

Le 2 novembre, dans le hall de la gare du Bourget une quinzaine d’individus se ruent sur un homme seul. Ils le frappent à coups de batte de base-ball, de marteau et de barres de fer. L’action ne dure que quelques secondes mais laisse la victime sans connaissance.

Ils auraient recruté des gros bras pour se venger

Après plus d’un mois d’investigations, le visionnage des caméras de la SNCF, un travail sur les téléphones portables, les enquêteurs parviennent à identifier onze suspects. Tous appartiennent à la communauté indienne.

Ils sont déjà tous connus des services de police, domiciliés au Bourget et à Aulnay. Mais ils ne seraient que de simples exécutants.

Source, image et article complet : Yahoo

Le mois de l’emploi du territoire du Grand Roissy Le Bourget le 19 mars

Le lundi 19 mars débutera Le Mois de l’Emploi sur le territoire Grand Roissy Le Bourget.
Les partenaires de l’insertion, le Gip Emploi, Paris Terres d’envol et de nombreuses communes de Seine Saint Denis et du Val d’Oise se mobilisent et proposent des actions sous formes de forum, visites de chantiers, ateliers coaching, informations collectives…
Un maximum de thématiques seront proposées pour satisfaire le plus grand nombre et répondre aux besoins actuels du territoire.
Symbole des métiers de demain, le numérique sera l’événement d’ouverture de ce Mois de l’Emploi, avec un demie journée dédiée à ce secteur qui propose de nombreuses opportunités d’emploi et de formations. 
Tout le programme de l’événement est à retrouver sur le site internet de l’événement : www.lemoisdelemploi.com et sur la page facebook de l’événement @lemoisdelemploi
Vous trouverez également, en cliquant sur l’image ci-contre, le Communiqué de Presse.

Le Rotary Club Le Bourget – Aunay-sous-Bois soutient les jeunes trisomiques

Jeudi 14 décembre 2017, j’étais invité par le Rotary Club Le Bourget – Aulnay-sous-Bois, à donner une conférence lors d’une soirée conviviale. Le thème retenu, « Volcanologue : de l’histoire de la volcanologie aux enjeux actuels de la prévision des éruptions ».

Les bénéfices de la soirée sont versés à une cause de mon choix. J’ai donc retenu l’ARIST (Association de Recherche et d’Insertion Sociale des Trisomiques). Le Président du Rotary m’a remis un chèque de 500 euros pour cette association et je l’ai remercié chaleureusement.

Source et article complet : Volcanmania

Ligne 17 : de Saint-Denis-Pleyel au Bourget oui ! du Bourget au Mesnil-Amelot non !

A deux reprises, les 12 et 25 octobre, quelques élu-e-s du Val-d’Oise, de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis se sont réuni-e-s devant Matignon pour accréditer l’idée que la ligne 17-Nord et particulièrement la gare en plein champ du Triangle de Gonesse représentent un espoir pour les habitants.

OUI il est judicieux de réaliser la ligne jamais remise en cause Saint-Denis-Pleyel – Le Bourget parLa Courneuve.

OUI à la prolongation de la ligne 14 jusqu’à Saint-Denis-Pleyel pour permettre à la main-d’œuvre de la banlieue nord d’arriver au cœur des 600 000 emplois du Quartier Central des Affaires de Paris-Rive droite.

NON, aucun rappel de l’organisation des Jeux Olympiques en 2024 ne fera oublier que sur la ligne 17 Nord au-delà de la gare du Bourget-RER, 5 gares sur 6 ont zéro habitant dans un rayon de 800 m. !

NON, aucun rassemblement devant Matignon ni aucune campagne de publicité dans les journaux ne fera oublier que la seule justification de la création de la gare en plein champs du Triangle de Gonesse et du prolongement de la ligne 17 au-delà du Bourget est la desserte de EUROPACITY, mégaprojet« incompatible avec les grandes orientations politiques nationales et internationales en matière de lutte contre la disparition des terres agricoles et contre le réchauffement climatique » (cf. rapport remis le 30 juillet 2017 au Préfet du Val d’Oise par le Commissaire enquêteur nommé par le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise).

NON, avec 18 000 emplois supprimés en 6 ans, il n’est plus vrai que la zone aéroportuaire de Roissy soit un secteur en fort développement. Seuls 6,5 % des 220 000 actifs ayant un emploi du Territoire du Grand Roissy travaillent à Roissy. La priorité est donc bien de s’occuper des 93,5 % restants.

NON les habitants ne peuvent pas attendre 2024. C’est dès maintenant qu’ils ont besoin d’une amélioration des RER B et D, des lignes de bus et de tramways (ex. prolongation de T5 jusqu’à Villiers-le-Bel) et de tous les transports du quotidien dont l’amélioration peut être réalisée très rapidement au lieu d’être régulièrement retardée depuis l’annonce du projet de lignes nouvelles de métro imaginées par les grands groupes du BTP et de l’immobilier.

OUI, le moment est venu pour les élus d’entendre enfin les habitants et d’écouter l’Association des Usagers des Transports / FNAUT Ile-de-France qui dans son Communiqué de presse du 26 octobre dernier a eu le courage de recommander l’abandon de la ligne 17 et l’affectation complète des économies réalisées à la modernisation du réseau existant : ex. prolongement du tramway le Bourget-Épinay (ligne 11 express) à l’Ouest vers Argenteuil et Sartrouville (78) et à l’Est vers Noisy-le-Sec (93).

OUI, il y a mieux à faire que de dépenser l’argent public pour EuropaCity !

Source : communiqué du Collectif pour le Triangle de Gonesse

Jordan Bardella, Conseiller régional FN d’Île-de-France sur le Congrès de l’UOIF au Bourget : Sommes nous bien « en guerre » contre l’islamisme radical ?

Jordan_BardellaLa France est peut-être « en guerre » contre l’islamisme radical, selon les termes du Président de la République, mais elle ne donne pas l’impression de le combattre.

Six mois après les attentats islamistes du 13 novembre, et alors que la France fait face à une montée de revendications communautaristes, l’Union des Organisations Islamiques de France a tenu durant 4 jours son grand rassemblement annuel du Bourget, mêlant stands d’associations salafistes et ateliers de promotion de l’identité islamique.

Mouvance intégriste, affiliée aux Frères musulmans et considérée comme une organisation terroriste par les Emirats Arabes Unis, l’UOIF bénéficie de la complaisance la plus totale des différents gouvernements UMPS depuis son parrainage par Nicolas Sarkozy en 2003. Pire encore, elle suscite l’interêt de nombreux élus de banlieue, hostiles à la laïcité républicaine et à l’identité nationale. « Les musulmans prennent des coups, mais ils ne réagissent pas » a déclaré Selimane Abderrahmane, adjoint à la mairie LR-UDI de Bobigny.

En février dernier, l’UOIF a été timidement avertie par le Ministère de l’Intérieur suite à l’invitation de prédicateurs radicaux étrangers, connus pour leurs prises de positions violentes, ouvertement pro-jihad, homophobes et antisémites.

Le Premier ministre, Manuel Valls, avait alors déclaré : « Il faut combattre le discours des Frères musulmans dans notre pays ». Paralysé par ses propres intérêts électoralistes, qu’a t-il fait depuis ?

En 2012 déjà, sous la pression du Front National, quatre prédicateurs islamistes conviés par l’UOIF et appelant au meurtre des juifs furent interdits de séjour sur le territoire. Face à la dangerosité d’une organisation qui défie continuellement la République et qui encourage la radicalisation, le Front National, avec le Collectif Banlieues Patriotes, réclame une nouvelle fois la dissolution de l’UOIF et de tous les groupes islamistes radicaux.

Source : communiqué de Jordan Bardella, conseiller régional du Front National Ile-de-France, envoyé à la rédaction

Démantèlement d’un réseau de pickpockets à Aulnay-sous-Bois, au Bourget et en Roumanie

femme_cambrioleuseDix-sept personnes ont été interpellées aujourd’hui en Seine-Saint-Denis et en Roumanie dans le cadre du démantèlement d’un réseau de pickpockets utilisant notamment des enfants, a-t-on appris de sources concordantes. « Ce réseau sévissait en Ile-de-France et plus particulièrement à Disneyland (Seine-et-Marne) et dans les transports desservant le plus grand parc d’attraction d’Europe », a expliqué une source proche de l’enquête. L’opération a mobilisé plus d’une centaine de gendarmes et de policiers, selon des sources policières.

Selon les enquêteurs, le préjudice est estimé à un million d’euros depuis six mois. Onze personnes ont été arrêtées en Seine-Saint-Denis, sur les communes du Bourget, d’Aulnay-sous-Bois, de Pantin et d’Aubervilliers, et six en Roumanie. Les voleurs étaient aussi bien majeurs que mineurs, a-t-on précisé.

L’enquête était menée par l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), co-saisie avec la direction départementale de la sécurité publique de Seine-et-Marne (DDSP) et la DDSP de Seine-Saint-Denis. le parquet de Meaux avait ouvert une information judiciaire ouverte en septembre pour « trafic d’être humains » et « vol et recel de vol en bande organisée », selon une source judiciaire.

Source : Le Figaro

L’accord historique de la COP 21 est disponible en ligne

ParisLe ministre des affaires étrangères Laurent Fabius et le président de la République François Hollande ont été les deux grands vainqueurs de l’accord historique de la COP 21 en arrachant aux forceps un accord pour limiter le rejet de CO2 dans l’atmosphère et atténuer le réchauffement climatique.

La rédaction vous propose de découvrir l’intégralité du texte de cet accord en cliquant ici.

%d blogueurs aiment cette page :