Archives du blog

Les français vont-ils être privés de vacances au mois d’août à cause du variant delta ?

Plusieurs pistes pourraient être proposées par le président Emmanuel Macron ce lundi soir pour enrayer une nouvelle vague épidémiologique sous l’impulsion du terrible variant delta, venant d’Inde. Outre la possible fermeture des frontières, certaines professions pourraient nécessiter un vaccin obligatoire et le pass sanitaire pourrait être renforcé.

Au-delà des annonces de circonstances, beaucoup de français craignent de devoir annuler leurs vacances, notamment chez les aoûtiens. L’économie pourrait de nouveau être sens dessus dessous et la dette repartir à la hausse. Mais c’est surtout le moral des français qui risque d’en prendre un coup.

Pour Olivier Véran, il est prématuré de réserver ses vacances cet été, le déconfinement pourrait être repoussé

Tout le monde a la date du 11 mai 2020 comme un possible retour à la normale avec un déconfinement progressif. Après 2 mois restés cloîtrés chez eux, les français espéraient bien sortir de nouveau et penser aux vacances d’été, au soleil ou en pleine nature.

Le ministre de la santé Olivier Véran a tenu des propos qui ont refroidi les ardeurs. En effet, il serait imprudent selon lui de réserver ses vacances d’été maintenant. Il pense également que la date de déconfinement pourrait être repoussée si le nombre de malades ne baissait pas significativement.

De quoi jeter le trouble au sein des acteurs du tourisme, de hôtellerie et de la restauration.

Les français obligés de passer leurs vacances en France cet été, quelques destinations en vidéos

De nombreux spécialistes affirment qu’il nous sera impossible de passer les vacances cet été à l’étranger. Fermeture des frontières, épidémie de Covid-19 pas encore complètement résorbée… Les presque 9 millions de français qui passent leurs vacances à l’étranger devront se rabattre sur une destination française, ou passer leurs vacances en famille.

La rédaction d’Aulnaycap vous propose de découvrir quelques belles destinations en France pour passer un bel été, à savoir l’Auvergne, L’Ardèche, la Dordogne ou la Vendée :

Des idées de voyages après le confinement ?

On ne sait pas aujourd’hui si nous serons confinés jusque fin avril ou fin mai. En tout cas, beaucoup espère que l’on sera revenu à une situation normale vers la fin juin, avant les départs en vacances.

Certains ont déjà réservé leur voyage depuis longtemps, d’autres s’apprêtent à le faire dès qu’ils auront plus de visibilité. Si vous souhaitez aller aux Etats-Unis, n’oubliez pas qu’il vous faudra enclencher le processus de demande du Système électronique d’autorisation de voyage (ESTA) et dont toutes les informations sont expliquées sur http://www.p2v.fr/. Le Canada avec ses forêts interminables et son inimitable sens de l’accueil est aussi un choix très prisé pour nous français. Vous pourrez même y croiser quelques grizzly si vous vous rendez en Colombie-Britannique.

Vous pouvez également aller moins loin et visiter par exemple les Highlands d’Ecosse (si vous ne supportez plus la canicule par exemple) ou encore aller à la rencontre des merveilles de l’Europe Centrale avec la République Tchèque, la Slovaquie ou encore l’Autriche et son passé fantastique.

En parlant de l’Autriche, la Rédaction a effectué plusieurs reportages sur ce pays si proche par rapport à son histoire et si grand en héritage historique, malgré sa petite superficie. Vous trouverez ci-dessous par exemple une vidéo de la vue aérienne de la charmante ville de Salzbourg avec ses nombreux monuments et son patrimoine impressionnant, patrimoine qui avait été mis à rudes épreuves lors d’un bombardement des alliés pendant la seconde guerre mondiale :

On y trouve également de nombreux artistes et de nombreux musées, les passionnés d’histoire et d’art seront comblés :

Vous pouvez également visiter l’Europe de l’Est avec la Pologne véritable et ses régions en pleine restructuration, avec la part belle à la rénovation du patrimoine historique comme les vieux châteaux ou les anciens domaines qui ont beaucoup souffert de la période communiste. La Bulgarie et ses villages qui se vident (la démographie en Bulgarie est telle que le pays a perdu plus du tiers de sa population en moins de 30 ans) ou la Roumanie et ses villages atypiques de Transylvanie où un mélange de culture saxonne, latine et magyare donne un résultat étonnant sont aussi des attractions qui valent le détour.

Bien entendu, si vous n’aimez pas voyager trop loin et si l’anglais est pour vous un frein majeur dans l’exploration d’autres cultures (pas la peine de parler Français dans les pays nommés à part si vous allez au Quebec : l’anglais est la langue indispensable pour se faire comprendre), la France recèle de nombreuses contrées charmantes. Les villages de montagne, les différentes plages qui entourent le pays, les régions verdoyantes et relativement épargnées par les activités humaines vous permettront de vous ressourcer après, on l’espère, cet événement unique de notre vivant qu’est le confinement. C’est aussi une bonne occasion pour vous de vous imprégner de la culture locale et de mieux comprendre l’histoire d’une région. Car contrairement à ce que l’éducation laisse penser, et jusque tard dans le Moyen-Âge, certaines régions de France ont leur histoire bien à elles. Saviez-vous qu’une grande partie de la Bretagne ne faisait pas partie de l’Empire Carolingien ?

Par avance, bon voyage !

Source : contribution externe avec ajout d’information Aulnaycap

 

 

Quels sont vos plans pour les vacances de Noël ?

aide-vacancesAvec une actualité assez triste, tant sur le plan international ou sur l’emploi, tout le monde ne pourra hélas pas profiter d’un instant de répit pour les vacances de Noël, qui arrivent à grand pas.

Moment pour se retrouver en famille (parfois dispersée), pour aller faire du ski ou pour fuir le froid en se rendant dans l’hémisphère Sud, les vacances de Noël sont aussi pour les enfants de profiter de quelques surprises (même s’ils n’ont pas toujours été bien sages…). Après tout, Noël a aujourd’hui perdu une grande partie de sa connotation religieuse au profit d’un moment ludique et lucratif pour les fabricants de jouets.

Quelques agences de voyage proposent quelques suggestions intéressantes pour passer une ou deux semaines en famille sans pour autant obérer un budget parfois serré. Hôtels, résidences, pensions… il y en a pour toutes les configurations, et pour tous les prix. Le site e booking permet notamment de comparer quelques destinations phares du moment, et de vérifier quels ont été les avis des clients qui ont bien voulu témoigner sur la qualité de leur résidence. Ces sites sont plutôt réservés aux personnes qui souhaitent découvrir des lieux qui leur sont totalement inconnus. Selon le site et les résidences partenaires, les clients peuvent bénéficier de quelques opérations promotionnelles.

Si vous partez en voiture et que vous souhaitez séjourner dans le centre d’une grande ville, n’oubliez pas de demander s’il est possible de bénéficier d’un parking. Ce genre de détail peut parfois apporter quelques moments de stress inutiles.

Parmi quelques destinations les plus populaires de la fin de saison, nous trouvons Rome, Venise, Barcelone ou encore Marrakech. Ces villes apportent un peu de chaleur et bénéficient, en cette période hivernale, de prestations au tarif avantageux.  Mais d’autres sites valent le coup d’être visités : la cote Adriatique en Croatie, la fameuse Garden Route située en Afrique du Sud, le désert de Namibie qui regorge de trésor (et qui, dans certains villages, rappelle un côté Bavière plus qu’Afrique Australe), ou encore les lacs Mazure en Pologne du Nord (gelés à cette époque de l’année).

La rédaction quant à elle ne prend pas de vacances et continuera à vous abreuver d’informations locales, nationales et internationales. Même si vous êtes à des milliers de kilomètres, n’hésitez pas à vous informer sur le site totalement libre et indépendant.

 

 

 

 

Les départs en week-end sous surveillance !

aide-vacancesA l’occasion des départs en week-end prolongé de Pâques, la sous-direction régionale de la circulation de la préfecture de police déploie 694 policiers dans l’ensemble de l’Ile-de-France. Le dispositif, installé dès hier soir, prévoit la mise en place de 171 points de contrôle sur les principaux lieux de passage vers les axes autoroutiers de sortie de la région. Dans la ligne de mire des policiers, les infractions liées aux comportements dangereux comme l’alcoolémie, les excès de vitesse, les franchissements de feux rouges ou l’usage du téléphone portable.

Source : Le Parisien du 19/04/2014

Vacances scolaires : le calendrier pour 2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017

aide-vacancesUn arrêté publié au Journal officiel du vendredi 24 janvier 2014 fixe le calendrier scolaire pour les années 2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017 (dates de la rentrée scolaire des élèves, des vacances de Toussaint, de Noël, d’hiver, de printemps et du début des vacances d’été).

Pour l’année scolaire 2014-2015

  • rentrée scolaire : lundi 1er septembre 2014
  • début des vacances d’été : samedi 4 juillet 2015

Pour l’année scolaire 2015-2016

  • rentrée scolaire : lundi 31 août 2015
  • début des vacances d’été : samedi 2 juillet 2016

Pour l’année scolaire 2016-2017

  • rentrée scolaire : jeudi 1er septembre 2016
  • début des vacances d’été : jeudi 6 juillet 2017

Le calendrier est établi pour chaque académie en fonction de trois zones :

  • zone A – académies de Caen, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Nantes, Rennes et Toulouse,
  • zone B – académies d’Aix-Marseille, Amiens, Besançon, Dijon, Lille, Limoges, Nice, Orléans-Tours, Poitiers, Reims, Rouen et Strasbourg,
  • zone C : académies de Bordeaux, Créteil, Paris et Versailles.

À noter : dans les académies de Corse, Guadeloupe, Guyane, Martinique et Réunion et à Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon, le calendrier scolaire est fixé selon d’autres modalités.

Crise économique : Mais où sont donc passés les touristes ?

aide-vacancesLes Français partent moins, voire pas du tout. Les touristes, même étrangers, ne se bousculent pas à mi-parcours de la saison.

Le mois de juillet qui s’achève ne restera pas dans la mémoire des professionnels du tourisme, ou alors, comme un mauvais souvenir. Au moment où les aoûtiens s’apprêtent à partir — ce week-end s’annonce comme celui du grand chassé-croisé de l’été —, le bilan touristique à la mi-saison se révèle largement en deçà de leurs espoirs.

Toutes les enquêtes l’annonçaient. A cause de la crise, les Français partiraient beaucoup moins en vacances cette année (seulement 62% contre 70 l’an dernier). Mais le début du mois de juillet enfonce profondément le clou. « Le taux de fréquentation dans l’hôtellerie-restauration est en baisse de 10% en moyenne, et peut même atteindre jusqu’à 30% dans certaines zones éloignées du littoral, se désole Roland Heguy, président de l’Umih, principale fédération d’hôteliers et restaurateurs. Nous ne pourrons pas rattraper en août cette baisse de fréquentation constatée et donc de chiffre d’affaires. »

Aucune région n’est épargnée, même si les côtes atlantique et normande souffrent davantage que celles du sud de la France. Sur 840 hébergeurs touristiques interrogés par le cabinet d’études Protourisme, 64% ont ainsi vu leur activité baisser en juillet, 24% sont stables, et seulement 12% affichent une hausse de fréquentation.

Les campings ne sont pas épargnés

Le constat est tout aussi amer du côté des hébergements jugés plus abordables et qui auraient dû davantage attirer les touristes en mal d’économies. « Nous accusons une baisse de 7,9% des réservations sur les vingt-cinq premiers jours du mois, alors que nous misions sur seulement 6%, observe Christophe Maridet, porte-parole du réseau national des Gîtes de France. Le mois d’août est heureusement positif, à + 2,3%, mais ce sera malgré tout un petit mois qui ne rattrapera pas le début de saison. » Dans les campings, épargnés ces dernières années, la chute de fréquentation est moindre, de l’ordre de 2 à 4% selon les chiffres de la fédération des campings (FNHPA), grâce au beau temps qui a dopé les ventes sur la deuxième quinzaine de juillet.

Si la crise économique accentue bien entendu la frilosité des touristes, tant français qu’étrangers, la météo déplorable du printemps a aussi refroidi les ardeurs des vacanciers. Ces derniers sont de plus en plus nombreux à réserver au dernier moment, histoire d’être sûrs de trouver le soleil, ce qui laisse encore un espoir aux professionnels pour août…

Source : Le Parisien du 31/07/2013

Ile-de-France : Une aide aux vacances pour les familles modestes

aide-vacancesLe Père Noël qui passe en plein cœur de l’été, c’est déjà une réalité pour 13 000 Franciliens depuis 2007. La commission permanente du conseil régional a débloqué hier une nouvelle subvention de 610 000 €. Elle bénéficiera cette année à 630 familles (558 l’an dernier) qui, sans cet argent, ne pourraient pas changer d’air durant les prochaines grandes vacances.

Comment sont-elles choisies?
Les associations caritatives et les centres sociaux ciblent les bénéficiaires potentiels, souvent des familles monoparentales, des chômeurs ou des personnes en précarité. Ceux qui ne sont jamais partis en vacances ont davantage de chance de toucher le gros lot. L’Union nationale de tourisme (Unat) IDF rend ensuite un avis pour le compte de la région.


Combien?
Le conseil régional participe à hauteur de 60% du coût du séjour, celui-ci ne devant pas excéder 450 €. Comme il ne s’agit ni de gratuité ni de faire l’aumône, les bénéficiaires sont invités à participer, en fonction du quotient familial, en essayant de rester en deçà de 20% du coût total.


Où?
Dans des villages vacances en France, pour des séjours d’une semaine en pension complète, animations incluses. « J’ai été touché de voir que des personnes qui ont vu pour la première fois la mer se sont ensuite investies dans des associations pour aider les autres à bénéficier à leur tour de la même expérience », se félicite Francis Parny, vice-président du conseil régional chargé des sports et loisirs.


Une quinzaine de séjours sont encore disponibles en juillet et une dizaine en août. Les demandes sont a envoyer à l’adresse mail suivante : resa.dispo.idf@hotmail.com.

Source : Le Parisien du 31/05/2013

%d blogueurs aiment cette page :