Publicités

Archives du blog

Vidéo d’un somptueux défilé de voiture pour un mariage à Aulnay-sous-Bois

Vidéo

On le sait lors d’un mariage, les familles mettent le paquet pour que cet instant devienne inoubliable. Il n’est pas rare d’observer des cérémonies impressionnantes à Aulnay-sous-Bois, notamment à la sortie de l’Hôtel de Ville.

Un internaute a partagé une vidéo d’un convoi pour un mariage à Aulnay-sous-Bois, vraisemblablement au quartier de Mitry. On ignore quand cette vidéo a été prise mais en tout cas, la voiture que l’on voit passer n’est pas celle de monsieur tout le monde. Attention à la facture à la station service !

Pour visionner la vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

Publicités

Quatre hommes d’Aulnay-sous-Bois incarcérés pour des vols d’accessoires auto

Les malfaiteurs, de Seine-Saint-Denis, ont été condamnés à des peines de 9 mois à 4 ans d’emprisonnement.

Quatre hommes d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ont été écroués à l’issue de l’audience qui s’est déroulée devant le tribunal correctionnel de Meaux dans la nuit de vendredi à samedi. Ils avaient été interpellés mercredi par les gendarmes à leur domicile.

En seulement deux mois, de mi-juillet au 25 septembre, ils avaient commis une soixantaine de vols en réunion dans des véhicules automobiles, avec dégradations. Les faits s’étaient déroulés principalement dans le nord de la Seine-et-Marne, mais aussi dans l’Oise et en Seine-Saint-Denis. Le préjudice s’élève à 148 000 €.

Source et article complet : Le Parisien

Vidéo impressionnante d’une voiture qui laisse une traînée de flamme sur l’autoroute à Aulnay-sous-Bois

Il faut toujours faire réviser sa voiture régulièrement au risque d’une mauvaise surprise. Un conducteur l’a appris à ses dépens sur l’autoroute A3 à Aulnay-sous-Bois. Sans s’en rendre compte, le bas de caisse de sa voiture frottait sur le macadam, provoquant une traînée de flamme. Plus de peur que de mal, le véhicule a pris la direction d’Aulnay Centre pour se garer.

Vous visionner la vidéo impressionnante, cliquer sur l’image ci-dessous.

Terrible accident de la route Chemin de Roissy à Aulnay-sous-Bois avec une sortie de piste spectaculaire

Nous apprenons qu’une voiture a percuté un poteau au niveau de la rue du Chemin de Roissy dans les quartiers Nord de la ville d’Aulnay-sous-Bois. Par miracle, pas de blessé mais le conducteur a été sonné. Quelques dégâts à signaler sur la voirie.

Source et photo : #SLAPC

Un gang de voleurs de voiture entreposait une Maserati Ghibli moteur V6 et une Porsche Macan à Aulnay-sous-Bois

Ils ne s’attendaient pas à faire une aussi belle « prise ». Les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne viennent de ramener dans leurs filets un gang de voleurs présumés de voitures de luxe. Interpellés ce mardi 29 mai dans le département de la Seine-Saint-Denis, six hommes suspectés d’appartenir à cette équipe ont été placés en garde à vue. Ce vendredi 1er juin, cinq d’entre eux ont été présentés à un juge d’instruction du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Le sixième suspect a été remis en liberté. Au cours des perquisitions, les policiers de la BRB ont mis la main sur 7 000 euros en argent liquide, un fusil à pompe, un pistolet automatique de calibre 9 mm ainsi que plusieurs montres de luxe. En poursuivant leurs recherches, les enquêteurs ont découvert l’existence d’un box à Aulnay-sous-Bois. À l’intérieur, une splendide Maserati Ghibli moteur V6 à turbocompresseur, une Porsche Macan, deux Audi A1 et A3 et deux autres voitures ont été retrouvées.

Source et article complet : Boursorama

Une voiture prend feu sur la rue Jean Charcot à Aulnay-sous-Bois et cause la panique

@mirunaa

Hier soir, à l’angle des rues Jean Charcot et Anatole France, un véhicule a pris feu subitement, ce qui a causé le blocage de la circulation dans le secteur. Au moment de la rédaction de cet article nous n’en connaissons pas les causes mais il pourrait s’agir d’un problème technique. Des flammes jaillissaient du capot moteur.

Cet incendie spectaculaire a causé une panique dans le quartier, plus habitué au bruit des moteurs qu’à l’odeur des incendies.

Un habitant d’Aulnay-sous-Bois mort la tête écrasée par un automobiliste qui a été arrêté

L’automobiliste suspecté d’avoir écrasé un homme sur le pont de Bondy à Noisy-le-Sec mercredi soir a été mis en examen, ce dimanche, pour meurtre. Il a été placé en détention provisoire, en attendant son deuxième passage devant le Juge des libertés et de la détention (JLD), prévu dans les prochains jours.

L’homme de 29 ans, interpellé jeudi après avoir pris la fuite, aurait roulé sur la tête de la victime, originaire d’Aulnay-sous-Bois. Une dispute entre les deux automobilistes serait à l’origine du drame. La victime, accompagnée d’un autre homme, aurait tambouriné à la fenêtre du conducteur avant que ce dernier, qui aurait expliqué avoir été pris de panique, n’effectue sa manœuvre mortelle. Selon une autopsie réalisée vendredi, seul un passage de roues a provoqué la mort de la victime.

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour meurtre, afin de déterminer notamment le caractère volontaire ou non de son geste.

Source : Le Parisien

Après une bagarre, un habitant d’Aulnay-sous-Bois fonce en voiture vers un groupe de personnes

Illustration

Une bagarre a éclaté dimanche matin entre plusieurs individus devant la boîte de nuit de La Houssaye-en-Brie. Un homme a même foncé sur le trottoir avec sa voiture.

Une grande frayeur pour plusieurs individus et les vigiles de la boîte de nuit Le Victoria. Tôt dimanche matin, un homme a foncé à vive allure avec sa voiture devant l’établissement, près de la gare de La Houssaye-en-Brie. La suite d’un différend entre deux groupes d’individus, sur fond d’alcool, au sein de la discothèque.

Dans la nuit, quatre jeunes d’un premier groupe se font sortir par les videurs, mais ils attendent devant l’établissement jusqu’à 5 heures et la sortie du second groupe. Une bagarre éclate entre huit individus, les vigiles s’interposent. Cependant, l’un des protagonistes n’en démord pas, prend le volant de son véhicule stationné sur le parking et fonce à deux reprises, en montant sur le trottoir, en direction du second groupe. Par chance, sa tentative d’intimidation ne blesse légèrement au genou qu’un vigile.

Il se rend de lui-même à la gendarmerie

Grâce au relevé de la plaque d’immatriculation, la gendarmerie interpelle un premier homme, mardi 20 février, qui s’avère ne pas être le suspect recherché. Dans la foulée, un membre de sa famille se présente de lui-même à la gendarmerie de Mortcerf. Il s’agit d’un habitant d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) âgé de 32 ans. Déféré en comparution immédiate ce mercredi 21 février, il est condamné à dix mois d’emprisonnement, dont quatre avec sursis. Refusant notamment de restituer son permis de conduire, il a aussi écopé d’une amende de 1 000 euros et il a interdiction d’apparaître à La Houssaye-en-Brie durant trois ans.

Source : actu.fr

C’est fini pour les belles voitures aux vitres teintées

Nissan-GTRA partir du 1er janvier 2016, il sera interdit de rouler dans une voiture aux vitres teintées à plus de 30% sous peine d’une amende de 135 € et d’un retrait de 3 points du permis.

Cette décision du ministère de l’intérieur vise à permettre aux forces de l’ordre de mieux reconnaître le conducteur et les éventuels passagers lors d’un contrôle visuel sur la route. Si vous possedez une voiture avec des vitres teintées, vous êtes fortement invité à les faire retirer pour y mettre à la place des vitres standards.

Le véhicule livré doit être conforme au véhicule commandé

voiture vandalisée le 8-01-2013-1Le vendeur est tenu de délivrer à l’acquéreur un bien en tous points conforme aux spécifications du contrat.

C’est ce que rappelle la Cour de cassation dans une affaire où un particulier avait commandé dans un garage un véhicule haut de gamme assorti de l’option toit ouvrant. Le véhicule livré étant dépourvu de cette option, l’acquéreur avait refusé d’en prendre possession et demandé en justice l’annulation de la vente.

Sa demande avait été rejetée par la Cour d’appel au motif que l’option relative au toit ouvrant ne constituait pas une option déterminante dès lors qu’elle ne représentait qu’une infime partie du prix du véhicule (1 700 euros sur 53 000 euros) et que son absence ne modifiait pas la destination de celui.

L’arrêt est cassé. Pour la Cour de cassation, le vendeur est tenu de délivrer à l’acheteur un bien en tous points conforme aux spécifications du contrat et peu importe que la différence soit minime.

Article proposé par Annie Neveu

%d blogueurs aiment cette page :