Archives du blog

Les écoles et les collèges d’Aulnay-sous-Bois frappés de plein fouet par l’épidémie de Covid-19

En Seine-Saint-Denis, cette pénurie de personnels à cause du Covid-19 peut se révéler encore plus frappante. Selon nos informations, l’école élémentaire de la Croix-Rouge, à Aulnay-sous-Bois, a fonctionné ces jours-ci avec 100% de remplaçants, l’intégralité de l’équipe en poste étant soit malade, soit cas contact. Contactées par LCI, l’école et la mairie d’Aulnay n’ont pas données suite à nos sollicitations. À une poignée de kilomètres de là, au lycée Blaise-Cendrars, les enseignants ont fait usage de leur droit de retrait le 18 mars. Ce jour-là, sept classes étaient concernées par au moins un cas avéré de Covid-19. Et huit cas ont été recensés parmi les enseignants. Cette semaine, 75% d’entre eux étaient absents. Mais le lycée, lui, est toujours ouvert.

Source : LCI

Covid-19, de nouvelles écoles touchées à Aulnay-sous-Bois

L’épidémie de Covid-19 continue de s’étendre sur tout le territoire de la ville d’Aulnay-sous-Bois, avec une nouvelle école touchée : Bourg-2 au Vieux-Pays.

Après Gustave Courbet, Bourg-1, Gérard Philipe et Christine de Pisan, une nouvelle structure scolaire est touchée de plein fouet par le virus.

En France, plus de 7000 cas ont été détectés aujourd’hui.

La Banque européenne d’investissement accorde 240 M€ à la Seine-Saint-Denis pour moderniser ses collèges

La banque européenne d’investissement (BEI) et le conseil départemental de Seine-Saint-Denis ont signé vendredi une convention de financement de 240 M€. Ce crédit accordé par la banque de l’Union européenne — obtenu avec des « conditions financières attractives », assure le conseil départemental — permettra de financer des travaux portant sur la transition énergétique dans les collèges.

Ce financement, le premier du genre, viendra soutenir le plan Ambition Collèges 2020 mis en place en 2015 par le Département. Il permettra de construire huit nouveaux collèges, d’en refaire à neuf sept autres et de moderniser ou de réaménager sept établissements.

Sur ces 22 établissements, 21 sont situés dans des zones d’éducation prioritaires et 9 accueillent des sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) destinés à aider des publics en grande difficulté.

Les fonds européens pourront aussi être utilisés dans 14 opérations de rénovation énergétique. Stéphane Troussel, président PS du conseil départemental a accueilli cette nouvelle avec soulagement : « Dans un contexte financier contraint, le partenariat avec la Banque européenne d’investissement est un atout pour permettre la rénovation des collèges. »

Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI a abondé en ce sens : « Par ce financement d’envergure, nous nous mobilisons pour soutenir la formation des jeunes des zones prioritaires d’éducation ».

Source et article complet : Yahoo.fr

Mixité sociale forcée dans les collèges d’Aulnay-sous-Bois, seriez-vous prêt à tenter l’expérience ?

manifestation_aulnay_colleges

Vidéo

La ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem le martèle sans cesse : la mixité sociale est l’un des chevaux de bataille du gouvernement. Le département de la Seine-Saint-Denis faisant partie des volontaires pour cette mesure, la ville d’Aulnay-sous-Bois, qui compte 7 collèges, pourraient bénéficier de l’expérience.

Sur les 7 collèges que la ville compte, certains sont plus ou moins en difficulté. On peut citer par exemple les collèges Claude Debussy et Victor Hugo, qui ont mauvaise réputation dans le subconscient des Aulnaysiens, notamment du Sud.

Cette tentative louable permettra t-elle de tirer vers le haut certains établissements ? Les collégiens en difficulté dans les établissements dits sensibles pourront-ils intégrer un collège plus calme dans le Sud ? Les parents sont-ils favorables ?

Alors que de nombreuses personnes préfèrent mettre leurs enfants dans les établissements privés, la « ghettoïsation » de certains établissement est devenue un problème majeur dans le département, où tous les enfants sont sensés obtenir la même éducation dans les meilleures conditions. Tentative risquée ou pas vers un meilleur partage des ressources dans le territoire ?

Et vous, quel est votre avis ?

Les élèves de 6ème de Seine-Saint-Denis auront bien un chèque de 200 € par le département

JusticeLe tribunal administratif de Montreuil a tranché : la délibération du département qui prévoit d’accorder pour chaque élève de 6ème dans les collèges publics de Seine-Saint-Denis obtiendront un chèque de 200 €. Cette délibération avait été attaquée par Hervé Chevreau (DVD, maire d’Epinay-sur-Seine) et par la droite départementale. Les élus de droite réclamaient le même dispositif pour les élèves de 6ème dans les établissements privés. 

La droite va certainement faire appel.

Source et article complet : Le Parisien

Les élèves de 6ème du public en Seine-Saint-Denis auront-ils le droit au chèque réussite ?

7emeCollege_AulnayRéponse ce vendredi avec un premier verdict du Conseil d’Etat. 200 € devaient être donnés aux collégiens de 6ème suite à une promesse de campagne des socialistes lors des élections départementales de 2015. Au total, 18 000 élèves devaient en bénéficier. Seulement le recours d’Hervé Chrevreau met à mal ce dispositif, puisque le Maire d’Epinay souhaite que les élèves du privé soient également bénéficiaires de la prime.

Source et article complet : Le Parisien

Aulnay-sous-Bois : IIs refusent que leurs collèges perdent des moyens

zepEntre 200 et 300 personnes ont participé à une marche, hier après-midi, à Aulnay-sous-Bois, afin de dénoncer la baisse des moyens accordés à trois collèges.

Source et article complet : Le Parisien du 07/12/2014

Education prioritaire : enseignants d’Aulnay-sous-Bois, parents et élus franciliens devant le ministère

collegiens_93Environ cinq cents enseignants, parents d’élèves et élus de toute l’Île-de-France manifestent ce jeudi après-midi devant le ministère de l’Education nationale, rue de Grenelle à Paris, pour dénoncer la sortie du dispositif d’éducation prioritaire (ZEP) de collèges franciliens. Parmi les manifestants, une majorité de Seine-et-Marnais, notamment de Lizy-sur-Ourcq et La Ferté-sous-Jouarre,  particulièrement concernés par la sortie de dix collèges de la ZEP.

Sont présents également, parmi  d’autres, des enseignants de collèges d’Aulnay-Sous-Bois  et Gennevilliers, deux villes ouvrières, respectivement de Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine, touchées de plein fouet par la crise.

Source et article complet : Le Parisien

Les nouveaux collèges de la Seine-Saint-Denis font la part belle au numérique

colleges_93Dans les 12 nouveaux collèges sortis de terre pour cette rentrée 2014-2015, le Département a choisi de faire un effort considérable sur l’équipement numérique. Il s’agit, de concert avec les équipes pédagogiques, d’augmenter l’interactivité des cours et de faciliter l’apprentissage via l’outil informatique. Pour donner toutes les chances de réussite à nos élèves.

Dans la salle de classe aux larges baies vitrées, Eric Bonillo écrit un mot au tableau. Mais contrairement aux rentrées précédentes, le feutre dans son main est un stylo numérique et son tableau est éclairé par l’image d’un vidéoprojecteur interactif. 
Ce jour-là, l’exercice est à blanc et le public est composé des professeurs en formation du collège Pierre-Curie de Bondy, entièrement reconstruit pour cette rentrée 2014-2015. Mais dès la rentrée de mardi, ce matériel sera utilisé dans le cadre de vrais cours.

La salle de classe dans laquelle se déroule la formation est une bonne illustration de l’ambition numérique que nourrit le Conseil général de la Seine-Saint-Denis pour ses élèves : 16 ordinateurs, placés contre le mur, encadrent la salle de cours traditionnelle. A cela s’ajoutent 15 chariots de 15 tablettes numériques chacun. Et donc un vidéoprojecteur interactif par salle de classe, sachant que chacun des 12 nouveaux collèges profitera du même dispositif.

L’intérêt d’équiper de la sorte les nouveaux établissements et de renforcer considérablement lé place du numérique dans l’enseignement ? Pour Eric Bonillo, professeur de technologie à Pierre-Curie et donc formateur en technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE) pour l’Académie de Créteil, il peut se résumer très simplement : « Il y a plus d’interactivité, les élèves sont davantage acteurs, il reste toujours une trace écrite, ce qui est particulièrement précieux pour rattraper des cours en cas d’absence et on peut transformer un même document au fil du temps ».

Et de le démontrer stylo numérique à l’appui, avec un texte à trous sur les chevaliers, exemple d’un cours pour 6e en histoire-géo. La différence avec le même exercice dans sa formule classique : la tâche est plus ludique et désacralise un peu la fameuse présentation au tableau.

Un poste fixe pour 2 élèves, un vidéoprojecteur dans chaque salle, 200 tablettes par collège, mais aussi 1 vidéoprojecteur 3D par collège : le Département n’a donc pas hésité à équiper les nouveaux collèges en conséquence. Marquant ainsi son ambition de devenir un territoire de référence en matière d’éducation portée par le numérique, comme l’expliquait Stéphane Troussel lors de son passage au collège Pierre-Curie : « Le numérique est une opportunité supplémentaire pour faire réussir nos élèves de Seine-Saint-Denis. Le Département a jugé avec les enseignants qu’il était important de prendre ce virage, et il va de soi que le plan numérique va être étendu aux autres collèges, pas seulement à ceux construits récemment ».

Les Centres de documentation et d’information (CDI) ne sont pas non plus laissés pour compte : chacun des 12 nouveaux centres est pourvu de 12 ordinateurs, d’un poste pour le documentaliste, d’un vidéoprojecteur interactif et d’un chariot avec 12 tablettes numériques.

Source : Conseil Général. Proposé par Annie Neveu

Seine-Saint-Denis : le chemin du collège plus sûr ?

college_aulnayLa rédaction vous propose de prendre connaissance d’un article publié dans le journal de la Seine-Saint-Denis, où l’on parle collège et sécurité. On y mentionne également l’intégration de ces collèges dans leur quartier, avec une petite pensée pour les riverains du 7ème collège à Aulnay-sous-Bois. Cliquer ici pour obtenir cet article.

Article proposé par Didier Bessaguet

%d blogueurs aiment cette page :