Publicités

Archives de Catégorie: A vous la parole

La construction Verrechia du centre gare nord à Aulnay-sous-Bois : quelques informations

Rue A.France …sur la gauche de la photo, vous voyez la construction Verrechia ! Non ?

Si cette construction imposante en plein centre ville dans un secteur déjà bien surchargé a laissé à la fois les Aulnaysiens, et malheureusement les associations concernées sans peu de réaction, ce qui est surprenant devant l’euphorie urbanistique aulnaysienne, la place Abrioux monopolisant les énergies,  les riverains, eux, en subissent les conséquences mais patience dans 18 à 24 mois, ce sera terminé laissant place à une concentration supplémentaire, à des structures publiques un peu plus surchargées,  à une circulation accrue, à un soleil aux oubliettes…etc

Rappel : 20 mètres de haut, 6 étages en bordure de voirie …davantage ce n’était pas possible, 79 logements à l’origine mais passés discrètement à 89 logements en avril 2018, certainement plus rentable… 

Depuis 3 semaines, le constructeur a monopolisé une partie de la voirie de la rue F.Herbaut, supprimant ainsi de nombreux stationnements comme dans la rue A.France afin de disposer d’ appareils, de buses… ? pas techniciens en la matière  qui chaque nuit pompe l’eau du chantier, bonjour la tranquillité…juste destinée aux riverains…

Vue de la rue F.Herbaut (en face rue A.France)

De plus, les interstices qui étaient apparus sur la rue F.Herbaut suite aux fondations d’environ 4/5 mètres de profondeur ont été goudronnées afin d’être cachées …mais certainement sans importance ?

On ne nous dit pas tout…car les riverains concernés au plus près de telles nuisances n’ont jamais eu la moindre information sur les modalités de cette construction, une   opacité totale.. . ?  Ne serait-ce pas une obligation de tenir informé les habitants qui subissent, pourtant la démocratie participative n’a jamais été autant à l’ordre du jour, mais à Aulnay… ?   

Suite au prochain numéro.

Un collectif de riverains

Publicités

Sarah et Laurianne promettent le vrai amour à Aulnay-sous-Bois avec Matrimonline

Deux Aulnaysiennes ont créé « Matrimonline », un site de rencontres qui vérifie les profils des utilisateurs en demandant des documents d’identité. Une première en France.

« Sur les sites de rencontres, ces messieurs ont régulièrement tendance à se rajeunir d’au moins dix ans. Du coup, le premier rendez-vous débute… par un mensonge ! » Pour en finir avec les profils flous, voire faux, qui pullulent sur les Meetic, Tinder et autres Adopte un mec, Sarah Ronceray, une entrepreneuse d’Aulnay-sous-Bois, lance une application de rencontre qui vérifie, documents d’identité et entretiens Skype à l’appui, les informations déclarées par les utilisateurs.

Déjà une centaine d’inscriptions

Plus d’une centaine de personnes sont déjà inscrites sur « Matrimonline », outil unique en France, créé à 100 % dans les locaux de la pépinière d’entreprises d’Aulnay-sous-Bois. Son slogan : « True love (NDLR : le vrai amour) ».

L’idée a germé dans l’esprit de Sarah quand elle était, il y a quelques années, gérante d’une agence physique de rencontre, dans l’Essonne : « Les trois quarts de ma clientèle étaient des déçus des sites Internet de rencontres ! Ce que vient encore de montrer une étude de l’UFC-Que choisir, révélant que seuls 39 % des usagers de ce type de portails sont satisfaits. Les mécontents jugent que cela manque de sérieux. »

Fin 2017, Sarah est acceptée à la pépinière de la Maison de l’emploi d’Aulnay. C’est là qu’elle rencontre Laurianne, qui devient son associée. Leur plateforme est lancée à la rentrée dernière.

« Sans mensonges ni faux profils » promet le site de rencontres Matrimonline, une start-up du 93.LP/T.P.

Les profils vérifiés avant d’être diffusés

« Ce qui est révolutionnaire, c’est la vérification des infos en six points, via l’espace de téléchargement de documents », résume Sarah.

Premier point : les membres doivent fournir une copie de carte d’identité – pour la date de naissance, la nationalité – ou un titre de séjour valable.

Pour la situation matrimoniale : acte de naissance, livret de famille, ou même courrier d’avocat, en cas de divorce. « Le PDG de Meetic a récemment écrit dans un livre que sur son site, 10 % des hommes se déclarent mariés… alors qu’au bas mot, ils sont 30 % », note l’entrepreneuse.

Autre élément de vérification : la photo. « Sur beaucoup de sites, certains utilisent la photo d’un autre, voire d’une star. Même la ministre Brune Poirson a vu sa photo usurpée sur Tinder », s’amuse Sarah. Qui demande donc aux utilisateurs de se prendre en photo avec une pancarte affichant : Matrimonline puis de la télécharger sur le site dans la foulée – permettant de valider l’authenticité de l’image.

Un justificatif de domicile permet de valider la localisation des usagers, et s’agissant de la profession, le site demande, au choix, un numéro Kbis, un bulletin de salaire, ou un profil Linkedin.

Pour permettre des rencontres sérieuses

Des préalables « essentiels » pour se lancer dans des rencontres sérieuses. Car Sarah – qui a rencontré son époux sur… Meetic – en est persuadée, quitte à paraître fleur bleue : « En majorité, les gens cherchent une relation durable, pas un coup d’un soir ! »

Aujourd’hui, son site rassemble un peu plus de femmes que d’hommes, âgés de moins de 40 ans, et une bonne partie sont chefs d’entreprise à Paris. Le 93 a plus de mal à suivre. « Un Parisien sur deux est célibataire. En Seine-Saint-Denis, c’est beaucoup moins », analyse Sarah. Qui espère aussi que son site saura séduire les habitués de sites communautaires, « qui sont aussi en recherche de sérieux, et pour qui la valeur de mariage est importante ».

Bientôt payant

Pour l’instant disponible sous forme de site Web, en application avant la fin de l’année, Matrimonline doit devenir payant avant cet été. L’abonnement coûtera 34,90 € – avec différentes options payantes, dont du coaching pour réussir sa première rencontre.

Et la start-up du 93 ne craint pas les géants du milieu. « Meetic ou Tinder ne contraindront jamais à leurs membres à donner autant d’éléments d’identité, juge Sarah. Ils misent sur le volume. Nous, sur la qualité ! »

Source, image et article complet : Le Parisien

Caravane de sensibilisation de la marche de solidarité du 16 mars aujourd’hui au Galion à Aulnay-sous-Bois

CONTRE LE RACISME INSTITUTIONNEL, LES VIOLENCES POLICIÈRES, LA GENTRIFICATION DES QUARTIERS. POUR L’ AUTO-ORGANISATION DE LA POPULATION.

Journée de mobilisation aujourd’hui à Aulnay-sous-Bois en préparation de la marche du 16 mars. Avec témoignages des victimes de violences policières et des migrants. Espace de débat pour les habitants. Mais aussi musique et bonne ambiance.

À partir de 16h tournoi de foot et barbecue.

Où ? : au Galion à partir de 11h30. 

Pétition tous pour Demsey, le chien qui gêne le Maire à Aulnay-sous-Bois

J’ai un dogue argentin de 3 ans, un vrai nounours. J’habite la commune d’Aulnay-sous-Bois depuis 1 an et je subis une pression de la police municipale et du maire qui nous ont mis 2 arrêtés municipaux sur mon chien !

Ils n’en veulent pas à Aulnay-sous-Bois, ils le considèrent dangereux alors qu’il n’a jamais mordu personne, aucune plainte sur lui !

Ils m’ont demandé un test de comportement chez un vétérinaire comportementaliste à mes frais pour évaluer la dangerosité du chien qui est un molosse non catégorisé qui n’a pas besoin de port de muselière. 

Bilan du professionnel : mais c’est un gros chien qui n’est pas à mettre entre les mains de n’importe qui.

Malgré cela, contrôle tous les jours  aux promenades du chien, amendes, pression de la police municipale qui veut le prendre et le mettre en fourrière ou alors qu’on déménage ou le donne !

Voilà comment ça se passe ici à aulnay sous bois.

Ce chien je l’ai sauvé à 6 mois, il avait été abandonné, je l’aime c’est ma famille !

Source : pétition que vous pouvez signer en cliquer ici

Un panneau de stationnement PMR déboulonné avenue du Gros Peuplier à Aulnay-sous-Bois

A l’angle de l’avenue du Gros Peuplier au numéro 16 et de l’avenue Paul Langevin, le panneau « Arrêt Interdit » de la place de stationnement pour PMR (Personne à Mobilité Réduite) se trouve au pied du poteau sur lequel il était fixé.

Espérons que ce panneau puisse retrouver sa place au plus tôt.

Source : contribution externe

Que faire le week-end dans les environs d’Aulnay-sous-Bois ?

Envie de vous amuser, de vous cultiver ou de vous dépenser ce week-end ? Aulnay-sous-Bois et ses environs ont beaucoup à vous offrir. La troisième ville de Seine-Saint-Denis est connue pour ses espaces verts, mais aussi pour son atmosphère agréable et sa vie culturelle animée.

Entre ses nombreux parcs, ses musées qui vous apprendront tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les transports et sa scène culturelle de choix, Aulnay-sous-Bois saura rassasier les envies de chacun. Il y en aura pour tous les goûts !

Envie de nature

Avec pas moins de six parcs et une roseraie municipale, Aulnay-sous-Bois a tous les atouts pour faire le bonheur des amateurs de nature. Surnommée « La ville aux 4 fleurs », Aulnay-sous-Bois compte pas moins de 28 mètres carrés d’espaces verst par habitants. Autant en profiter ! 

Étape obligée pour les amoureux des grands espaces, Le Parc Départemental du Sausset offre à ses visiteurs 200 hectares de nature divisés en quatre parties différentes mais toutes aussi agréables. Idéal pour une simple balade, une escapade à vélo ou un pique-nique en bord de lac.

Plutôt tenté par une aventure de bord de l’eau ? Les berges du Canal de l’Ourcq regorgent d’activités et permet de nombreuses balades enchanteresses en bord de fleuve. Il connait son moment de gloire l’été, quand il devient le cadre de danses festives et conviviales et de croisières fluviales.

Parties endiablées 

Pour ceux qui préfèrent rester en intérieur, rien de mieux que les jeux de société, qui vous permettent de passer de bons moments de convivialité en famille et entre amis. Et pour rajouter du piment à vos parties, vous pouvez vous fixer pour objectif le tournoi estival de belote et de tarot d’Aulnay-sous-Bois qui régale chaque année les fans de jeux.

Si vous aimez les cartes, vous avez d’autres options à disposition. À quelques kilomètres d’Aulnay, Enghien-les-Bains vous enchantera avec son casino. Et si vous vous débrouillez suffisamment bien, vous pourrez connaître un succès fou. Le catalan Ramon Colillas, la nouvelle star du poker, a ainsi lui aussi commencé sa carrière localement, tout comme le très bien nommé Chris Moneymaker (son nom signifie « faiseur d’argent ») qui est devenu champion du monde de poker alors qu’il était seulement amateur. Et si vous étiez le prochain ?

Image >>> PSPC Winner Ramon Colillas <<<

Légende : Ramon Colillas a commencé par jouer au poker localement avant de devenir champion

Image Credit: Neil Stoddart © Rational Intellectual Holdings Ltd

Culture accessible

Théâtre ou cinéma ? Plus besoin de choisir avec le Cinéma Théâtre Espace Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois. Sa programmation variée comprend aussi des spectacles de danse et des concerts, afin de varier les plaisirs et de pouvoir plaire à tous les types de publics 

Du côté du cinéma, la salle diffuse aussi bien des films d’art et d’essai que des spectacles à destination du jeune public. Envie de vous divertir ? De nombreuses séances spéciales ont lieu, comme par exemple les Cinés Rencontre, les Cinés Concerts et les Ciné Goûters.

Voitures en fête

Dans un registre très différent, le Conservatoire André Citroën vous fascinera avec sa collection de plus de 300 véhicules qui retracent toute l’histoire l’automobile depuis sa création.

Voitures de course, vieilles automobiles et prototypes futuristes défilent sous vos yeux pour votre plus grand plaisir, et les guides sont là pour vous éclairer sur les anecdotes les plus intéressantes sur le passé de la marque. Un plaisir pour les petits et les grands.

Le Conservatoire organise aussi des soirées à thème pour les grands évènements comme par exemple Halloween. Une belle opportunité d’allier culture et divertissement !

Prendre de l’envol

Les passionnés de transport auront également envie de se rendre au Musée de l’Air et de l’Espace, située dans la ville voisine du Bourget. L’occasion idéale de tout apprendre sur l’histoire de l’aviation !

Au programme, des avions, évidemment. On trouve dans ce musée principalement des avions militaires, mais aussi la visite d’un Boeing 747 et beaucoup d’explications techniques. Vous en ressortirez bien plus érudit sur le fonctionnement de ces machines volantes. 

Et pour les plus téméraires, un simulateur de vol est disponible. Le meilleur moyen de repartir de votre visite la tête dans les nuages ! 

Escapades en pleine nature ou parties de jeu endiablées, spectacles ou visite de musée, Aulnay-sous-Bois a toutes les cartes en main pour vous faire passer des week-ends bien remplis. Profitez-en !

Source : contribution externe

Atelier Débat sur la sécurité publique à Aulnay-sous-Bois

Atelier Débat sur la sécurité publique à Aulnay-sous-Bois

Le : vendredi 22 février 

de: 19 h 30 à 22 h 45

Lieu: Salle Dumont, 12 boulevard du Général Galliéni

ATELIERS DE CO CONSTRUCTION DE PROPOSITIONS avec les participants et les intervenants
(la capacité de la salle Dumont étant limitée , pensez à vous inscrire)

DÉBAT avec nos intervenants (représentants polices municipale et nationale…) autour des questions suivantes :

1 : quelles orientations, quelle gouvernance et quelle répartition des rôles entre les partenaires en matière de sécurité et de prévention à Aulnay-sous-Bois, au niveau de l’EPT Paris Terre d’Envol et de la Métropole du Grand Paris ?

2 : quelles modalités de co-production notamment avec les citoyens et quelle mutualisation des moyens et effectifs entre les partenaires ?

3 : pour quels résultats tangibles en matière de sécurité et de prévention ? Quels indicateurs de mesure et informations communiquer aux citoyens ?

 

source: CADA (Cercle Amical Démocratique Aulnaysien)

Construction de nouveaux pavillons rue des Saules à Aulnay-sous-Bois proche des Restos du Coeur

Dans plusieurs quartiers, la densification et la construction d’immeubles ne s’arrêtent plus. Que ce soit sur la RN2, la RD115, le quartier du Vélodrome, le Centre Gare Nord et même certains quartiers Sud, les immeubles poussent comme des champignons.

Pourtant, certains quartiers semblent étonnement préservés. C’est le cas de la partie « Ouest » de la rue des Saules à Aulnay-sous-Bois, à proximité du local des Restos du Cœur. En effet, nous apprenons que le promoteur « Maison Familiale » va construire plusieurs pavillons sur l’immense terrain attenant, à l’angle de la rue des Saules et de la rue René Noclin.

Pour rappel, la municipalité de Gérard Ségura, soutenue alors par l’écologiste Alain Amédro, avait souhaité installer un immeuble de logement sociaux de type R+2 à cet endroit et relier la rue des Saules à la rue du Sausset. Face à ce projet et en plein recours électoral de la droite Aulnaysienne, quelques riverains avaient vivement protesté contre ce  projet d’implantation de logements sociaux dans un secteur  pavillonnaire. Face à la mobilisation réussie et face au risque d’annulation des élections municipales de 2008, Gérard Ségura avait jeté l’éponge.

Finalement, et pour une raison « inconnue », ce ne sera pas un immeuble de logement qui sera implanté à cet endroit mais des maisons en accession à la propriété. Peut-être que finalement, il y aurait assez de logement à Aulnay-sous-Bois.

Ce secteur est situé non loin du quartier des Etangs, à deux pas de la RD40 et des transports en commun (lignes de bus). C’est aussi non loin de la future gare du Grand Paris (proche rond-point de l’Europe).

Est-ce que le Maire aime le secteur et a souhaité préservé le caractère pavillonnaire de la partie Ouest de la rue des Saules (pour rappel, la partie Est a été densifié par des immeubles de logements). Les riverains doivent-ils leur salut à la providence ?  Nul ne le sait.

En tout cas, ce nouveau projet fait bouillir certains riverains. Un lecteur nous indique en effet :

« Une Ville sans âmes,  avec des centres commerciaux, des Voitures, des bouchons, de la pollution, un centre Ville sous pression en raison du Bruit, une Ville ou les gens ne se parlent plus car on détruit nos espaces verts comme le Parc Ballanger ou encore celui de la Rue Maximilien Robespierre ou de la Rue des Saule ?

Monsieur le Maire vous aviez condamné, il y a peu, l’urbanisation de la Ville en 2014 lors des élections, en nous promettant un arrêt total, si vous étiez élu alors pourquoi avez-vous décidé de multiplier toutes ces constructions par 10 depuis que vous êtes aux commandes de la Ville d’Aulnay ? ??

Ces programmes immobiliers nous exaspérent, on en arrive a etre dégoûté, on demande du Respect et que vous répondiez à nos courriers  !!!!!« 

Finalement, certains quartiers ont plus de chance que d’autres…

Une voiture de la flotte de ville d’Aulnay-sous-Bois stationnée dans un endroit interdit ?

On dit souvent que c’est d’en haut que l’exemple doit être donné. Et pourtant, il y aurait tant à dire selon certains notamment à Aulnay-sous-Bois. Un lecteur nous a adressé la photo ci-contre montrant une voiture avec le logo de la ville d’Aulnay-sous-Bois stationnée sur un trottoir marqué d’une ligne jaune.

Sauf si le code de la route a changé, il est interdit de stationner sur un trottoir marqué de cette couleur. De plus, à voir le stationnement, les piétons auront une grande difficulté pour marcher sur le trottoir, notamment avec une poussette ou un landau.

Pourtant, il existe des places de stationnement, il suffit juste de faire quelques centaines de mètres. La marche n’a jamais tué personne…

 

Benjamin Giami porte le gilet jaune à Aulnay-sous-Bois

Ce matin, après une matinée de sport, j’ai aperçu une affiche de Benjamin Giami, conseiller municipal « rassemblement pour Aulnay » et sans le dire conseiller municipal de « En marche », où il porte le gilet jaune. Serait-ce un soutien de plus dans le camps de Macron en faveur des gilets jaunes ? CSG, pouvoir d’achat, taxe, carburants, fioul… tout augmente, sauf les salaires avec Macron… J’espère que notre élu municipal n’est pas en train de nous plumer lui aussi !!!!!!! en attendant, il porte déjà l’écharpe jaune et gris… à défaut d’espérer prendre celle bleu-blanc-Rouge pour devenir le maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois.
Colère d’un contribuable toujours bon à payer, bon a voter, mais qui ne reçoit jamais rien, comme d’habitude !!!
source : contribution externe
%d blogueurs aiment cette page :