Publicités

Archives de Catégorie: A vous la parole

La neige avait paralysé une partie de la ville d’Aulnay-sous-Bois, pas de déneigement sur certaines rues

La neige permet d’ajouter une touche de romantisme et de féerie sur les bâtiments, les routes et les arbres. Pour le plus grand bonheur des enfants qui peuvent faire des batailles de boule de neige ou faire un bonhomme de  neige, cet instant magique a égayé la ville d’Aulnay hier.

Hélas, la neige apporte aussi ses contraintes, comme des sols glissants et l’impossibilité ou presque de circuler. Une lectrice nous a envoyé quelques photos de son quartier recouvert d’un manteau blanc. Il était 14h30 hier, et aucun véhicule de déneigement n’était passé. Que font les services techniques ?

Publicités

L’Assemblée nationale adopte la ponction sur les retraites via la CSG par 43 voix contre 13 !

publié le 21-12-2017 source https://www.sauvegarde-retraites.org/Sauvegarde et retraite

Dans une assemblée réduite à la mini-portion de 56 députés présents, voici la liste nominative des élus qui ont voté pour la hausse de la CSG, ou bien contre.


On ne peut pas dire que les prétendus défenseurs des retraités au Palais-Bourbon se soient massivement mobilisés, le 4 décembre dernier, pour faire obstacle à la hausse de la CSG sur les pensions de retraite. Après avoir été adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale, cette mesure inique avait été supprimée par le Sénat et revenait devant les députés.

Sur 577 députés, 56 seulement étaient présents dans l’hémicycle pour participer au vote de ce texte figurant dans projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018. 43 d’entre eux ont voté pour, appartenant essentiellement à La République en marche (LREM) et au MODEM, et seulement 13 contre.

À l’usage des membres de Sauvegarde Retraites, et pour éclairer leurs votes lors des futures élections, voici la liste des adversaires les plus déterminés des retraités, qui ont voté pour cette augmentation de la CSG :

  • Groupe LREM (41 députés sur 313) : Éric Alauzet (Doubs), Ramlati Ali (Mayotte), Laetitia Avia (Paris), Florian Bachelier (Ille-et-Vilaine), Éric Bothorel (Côtes d’Armor), Pascale Boyer (Hautes-Alpes), Anne Brugnera (Rhône), Stéphane Buchou (Vendée), Anne-Laure Cattelot (Nord), Jean-René Cazeneuve (Gers), MireilleClapot (Drôme), Olivier Damaisin (Lot et Garonne), Dominique Da Silva (Val d’Oise), Dominique David (Gironde)Christelle Dubos (Gironde), Christophe Euzet(Hérault), Jean-Michel Fauvergue (Seine-et-Marne), Joël Giraud (Hautes-Alpes), Florence Granjus (Yvelines), Véronique Hammerer (Gironde), Alexandre Holroyd(Français établis hors de France), Marie Lebec (Yvelines), Roland Lescure (Français établis hors de France), Brigitte Liso (Nord), Jacques Marilossian (Hauts-de-Seine), Thomas Mesnier (Charente), Amélie de Montchalin (Essonne), Cendra Motin (Isère), Xavier Paluszkiewicz (Meurthe-et-Moselle), Sophie Panonacle(Gironde), Michèle Peyron (Seine-et-Marne), Béatrice Piron (Yvelines), Pierre-Alain Raphan (Essonne), Stéphanie Rist (Loiret), Cédric Roussel (Alpes-Maritimes), Laurent Saint-Martin (Val-de-Marne), Adrien Taquet (Hauts-de-Seine), Stéphane Testé (Seine-Saint-Denis), Agnès Thill (Oise), Olivier Véran (Isère), Annie Vidal(Seine-Maritime).
  • Groupe MODEM (2 députés sur 47) : Nathalie Elimas (Val d’Oise)Philippe Michel-Kleisbauer (Var).

Sauvegarde Retraites appelle ses membres à s’en souvenir lors des prochaines élections législatives (prévues en 2022) et à faire barrage à la réélection de ces députés.

En regard, voici la liste des députés, de droite et de gauche, qui ont voté contre le PLFSS 2018 et cette augmentation de la CSG :

  • Groupe LR (5 députés sur 100) Marc Le Fur (Côtes d’Armor), Véronique Louwagie (Orne), Gilles Lurton (Ille-et-Vilaine), Alain Ramadier (Seine-Saint-Denis), Éric Woerth (Oise).
  • Groupe UDI (1 député sur 34) : Charles de Courson (Marne).
  • Groupe Nouvelle Gauche (1 député sur 31) : Olivier Faure (Seine-et-Marne)
  • Groupe La France insoumise (5 députés sur 17) Éric Coquerel (Seine-Saint-Denis), Alexis Corbière (Seine-Saint-Denis), Jean-Luc Mélenchon (Bouches-du-Rhône),Danièle Obono (Paris), Adrien Quatennens (Nord).
  • Groupe de la gauche démocrate et républicaine (1 député sur 16) : Pierre Dharréville (Bouches-du-Rhône).

Aucun député non-inscrit ne s’était déplacé.

On ne peut que déplorer le manque de mobilisation des défenseurs des retraités, notamment à droite, qui laisse au gouvernement toute latitude faire passer des lois qui spolient les retraités, au lieu de mettre en chantier les vraies réformes.

Contribution externe

1ère compagnie d’arc d’Aulnay-sous-Bois : quelques mots sur ce club parfois moins connu par les non initiés

D’abord du matériel (loin de celui de Robin des bois )

D’abord du matériel (loin de celui de Robin des bois )

Héritier des Compagnons des Francs Archers du Moyen Age la 1ère compagnie d’arc d’Aulnay sous bois a été fondée en 1986

«  Nous sommes une compagnie et à ce titre notre but est de concilier TRADITION et COMPETITION »

UN PALMARES éloquent ,tant au niveau collectif qu’inviduel que ce soit au niveau départemental, régional et national

  • 3 champions de France et
  • 3 vices champions de France en beursault, tir traditionnel pratiqué dans le Nord de la France et en région parisienne
  • 2 vices champions de France fédéraux

Ce WE, le club aulnaysien organisait à l’espace Peugeot (sur le site ex citroen) , la rencontre annuelle entre les clubs de Seine Saint Denis avec la présence de M.Ramadier, député de la circonscription. Ces quelques photos seront certainement plus parlantes  qu’un long discours en espérant qu’ainsi vous aurez ajouté une corde à votre arc !

et dans le mille

Christian PICQ

 

 

C’est à Aulnay-sous-Bois mais cela pourrait être ailleurs

Ce ne sont que de petits larcins aujourd’hui totalement banalisés voire même sans grand intérêt pour une grande partie des Aulnaysiens non concernés,  et un détail pour le Maire d’une telle ville pourtant chargé de la sécurité publique,  pardon, pour Mme la 1ère adjointe déléguée à la sécurité,  chef de la police intérieure, merci.

Et pourtant, multiplication des effectifs de police municipale (puisque la police nationale est mobilisée certainement pour la répression des gilets jaunes mais de toute façon peu présente sur Aulnay…), multiplication des installations de vidéosurveillance sur Aulnay mais sur points stratégiques et tutti quanti…des résultats pourraient être attendus, sûr que l’on ne peut pas être partout, difficile de casser les casseurs…..Au fait, où en est un véritable commissariat digne de ce nom dans une telle agglomération ?

Un détail

Mais des dégradations dans le même quartier qui passent inaperçues, on n’en parle pas, cela augmenterait les pourcentages de la délinquance surtout quand elles se situent dans des secteurs considérés comme apaisés enfin uniquement par des élus qui eux, vivent le plus souvent des jours tranquilles dans leurs belles résidences du … sud  d’Aulnay sous bois . Et non, ici les cordonniers ne sont pas les plus mal chaussés.

Un autre détail

Imaginons une voiture brûlée, des vitres brisées dans une petite commune de province…révolte des habitants, recherche des auteurs…, mais je rêvais. Sûr que les conditions sont si différentes, 83 000 habitants, Seine Saint Denis, le département où l’on semble découvrir subitement que c’est l’un de plus touchés de France : justice, éducation, habitat… etc, lu dans des journaux : « Ce département est en danger » mais j’ajouterais : «  pas pour tous ».

Et pourtant, je ne suis pas adepte des faits divers qui peuvent ternir la ville, les élections arrivent sans appréhension d’ailleurs pour nos édiles, mais assez de la politique de l’autruche puisqu’ils ont  boycotté les réseaux locaux, mais pas les nationaux, plus visibles … Désolé pour les contradicteurs car si difficile de s’exprimer sans en subir le plus souvent les agressons, simple citoyen honnête, ni droite, ni gauche car je ne sais plus ? Pas d’inquiétude, nos élus poursuivront leur chemin sans compte à rendre à leurs électeurs…tiens cela me fait penser à des faits très, très actuels mais je dois me tromper ?

Source : contribution externe

 

 

 

IL EST OU LE BONHEUR … Pas en Île-de-France à en croire plusieurs études officielles

Les banlieusards se disent les moins satisfaits :

76% des habitants de l’Essonne , 75% des habitants du 93, 74% des habitants des 77 ET 94, 72% des habitants du 95, 69% des habitants du 92 , 66% des habitants du 78 …

… alors que les habitants de la capitale font figure d’exception avec 56% 

Soit  environ 7 Franciliens sur 10 qui voudraient changer d’air  et rêvent d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte alors que ce besoin de changement d’air se limite à 28% dans les provinces françaises

Mais pourquoi ?

La première récrimination reste le rythme de vie, le stress  pour 31%, viennent ensuite le coût de la vie jugée trop chère et l’immobilier, puis dans l’ordre, le trafic automobile et ses embouteillages, la pollution, la grisaille, la meilleure qualité de vie de la province, la surpopulation , l’absence de contact avec la nature, l’insécurité , et enfin la mauvaise qualité des transports pour 6%.

 Mais un départ  n’est pas si simple car 77% des Franciliens évoquent le travail comme frein, l’IDF représente encore 1/3 de l’économie française.

Toutes les tranches d’âges sont concernées car le cliché du retraité qui part s’installer au soleil n’a plus court même si le désir de partir augmente avec l’âge comme si une fatigue de la vie francilienne s’installait

Et pour où ?

Destination le sud et l’ouest dans des villes  de taille moyenne ou dans la périphérie de grandes villes. La région de Bordeaux  en reste l’indétrônable destination suivie de celles de Nantes et de Lyon….

Signe des temps : Si avec ses 6 millions de travailleurs, l’IDF reste le principal bassin d’emplois en France avec 25 % des actifs , qu’en sera-t-il dans 20, 30 ou 40 ans où comme en Allemagne, Italie ou Espagne, des métropoles économiques font de l’ombre à la capitale administrative. Depuis plusieurs années,   la dynamique territoriale ne sert pas Paris , l’emploi y progresse moins vite que dans les 7 autres régions françaises  et aujourd’hui, le nombre de départs de l’Ile de France est très nettement supérieur à celui  des arrivées de la province selon cette étude de l’Insee. On estime à 200 000 le nombre de Franciliens qui déménagent en régions chaque année.

Sources : Insee / Institut d’urbanisme d’Ile de France /Forum vies mobiles

De Christian PICQ

Des voeux de l’adjoint au Maire d’Aulnay-sous-Bois Fouad Et Kouradi ?

M. EL KOURADI , que je découvre adjoint à Aulnay vient de présenter ses vœux à la population aulnaysienne enfin soyons plus modeste, aux seuls lecteurs de ce blog….On n’en revient pas car la double surprise vient du fait que ce Monsieur ne s’est jamais manifesté sur le blog, par exemple un petit article sur ses délégations, un petit article sur ses préoccupations d’élu…etc enfin  beaucoup à dire si l’on veut bien s’en donner la peine, je peux lui donner quelques idées. Mais aussi, elle vient du fait que les élus de la majorité ont pratiquement boycotté les blogs locaux, jamais d’échanges avec leurs électeurs, articles, commentaires, réponses…, une directive du Maire ? Ce serait pourtant intéressant pour les Aulnaysiens d’avoir quelques nouvelles autres que par Oxygène, organe municipal qui n’est pas toujours le reflet de ce que des Aulnaysiens vivent au jour le jour, dommage. Sûr qu’il ne faut pas prendre le risque d’être interpellé, un élu en général n’a pas de compte à rendre aux électeurs qui les ont mis en place…Sûr que la démocratie participative aulnaysienne n’est pas tout à fait au rendez-vous selon l’expression :

« Causes toujours, tu m’intéresses »

Ou encore, M.EL KOURADI à l’approche des élections auraient peut être des ambitions de monter dans la hiérarchie? « On ne nous dit pas tout ». Quand j’étais enfant, cela s’appelait du fail ……, vous vous souvenez bien.

Pourvu que tous les élus de la majorité aulnaysienne ne nous transmettent pas leurs vœux, qu’ils attendent la grande parade à l’américaine du mercredi 16 janvier, cocktail et spectacle gratuits pour tous les Aulnaysiens avec des stars.

Un tel article ne représente quand même que peu d’intérêt quoique ce blog n’aurait pas de soucis à se faire jusqu’en fin janvier pour son contenu. Etait-il nécessaire de le publier ?

Mais à l’inverse, les élus de l’opposition ont aussi déserté la blogosphère aulnaysienne, on ne les voit plus, on ne les entend plus, ils ne s’expriment pas. Pourtant certains siègent encore au conseil municipal d’Aulnay, un ancien maire, un ancien député, des anciens adjoints… ? Ils savent encore écrire ? Nous dire qu’ils sont toujours là, juste pour la démocratie ? Nous dire ce qu’ils pensent de la gestion aulnaysienne, des grands projets aulnaysiens, des constructions aulnaysiennes qu’ils avaient anticipées…..la diversité est toujours intéressante ou bien, ils ne s’intéressent plus à leur ville ? Mais que sont-ils devenus ? Lançons un avis de recherche.

Donc j’en profite pour adresser mes meilleurs vœux à M.EL KOURADI que je ne connais pas mais aussi à ma maman, à mon papa, à mon oncle, à ma tante, à Paul, à Pierre……..désolé, j’ai oublié que je ne suis pas un élu, donc pas grand-chose.

Source : lettre ouverte d’un lecteur

Les trottoirs défoncés angle de la rue Ballet et route de Bondy à Aulnay-sous-Bois dangereux pour les piétons

Une lectrice nous informe avoir échappé de peu à une chute à cause de l’état déplorable du trottoir à l’angle de la rue Albert Ballet et de route de Bondy à Aulnay-sous-Bois.

Sur l’image ci-contre, on remarque en effet le trottoir défoncé, dans cet état depuis plusieurs mois et qui n’a toujours pas été réparé. Et pour les piétons, plus dure sera la chute !

Notre lectrice nous témoigne :

« une chute : c’est ce qui a failli m’arriver, il y a tout juste 5 minutes. Heureusement qu’il y avait le poteau !« 

Dans un registre plus positif, notre lectrice nous informe que sa rue a enfin été nettoyée, et qu’il s’agit peut-être d’un miracle…

Il devient de plus en plus onéreux de stationner sa voiture à l’aéroport de Roissy !

Il fut un temps pas si lointain, pour stationner son véhicule dans l’un des parkings de l’aéroport Charles de Gaulle à Roissy, cela nous coûtait 20 euro la journée. Aujourd’hui, cela a presque doublé. Pour les parkings longue durée, où on est obligé d’utiliser une navette ou marcher longuement pour atteindre son terminal d’embarquement, le tarif est de 26 € la journée. Vous imaginez bien que pour un long voyage, le stationnement de votre véhicule devient problématique !

A moins de venir en taxi (et là aussi ça peut coûter cher) ou de déranger tout le monde avec ses bagages dans les transports en commun dont le renommé RER B, il vous faudra prévoir près d’un quart de SMIC pour passer 2 semaines de voyage rien qu’en frais de stationnement.

Heureusement, de nombreuses sociétés proposent désormais des alternatives à proximité de l’aéroport Charles de Gaulle qui, faut-il le rappeler, est le premier aéroport de France. Pour un parking Roissy longue durée, vous pouvez vous orienter vers une société de stationnement comme Airpark qui dispose d’un site pour effectuer des réservations en ligne : https://www.airpark-roissy.fr.

L’idée est simple : des espaces sont transformés en parkings couverts ou découverts, et des sociétés exploitent ces parking en proposant des tarifs plus intéressants, aux alentours de 10 € la journée. Situés à moins de 5 minutes en navette des terminaux de l’aéroport, vous déposez votre véhicule sur l’un des emplacements qui vous a été attribué, puis on vous raccompagne avec vos bagages au terminal de départ de votre vol.

Pratique, cette solution est également économique, et vous permet de dépenser votre argent de manière plus ludique. Ces parkings sont surveillés par des caméras de vidéo-surveillance ainsi que par une société de gardiennage.

Si vous partez en voyage et que vous devez prendre l’avion à l’un des terminaux de l’aéroport de Roissy, vous avez désormais le choix pour stationner votre véhicule. Bien entendu, en cette période où l’écologie est très importantes, certains vous diront qu’il faut éviter de prendre l’avion ou de prendre votre véhicule pour rejoindre l’aéroport. Cependant, le trajet pour se rendre aux Etats-Unis ou au Canada en bateau est plutôt  long et transporter des bagages lourds lorsque l’on ne se trouve pas à proximité d’une gare peut se révéler être une gageure. Et à moins de remettre en service les zeppelins ou faire de solar impulse une alternative à l’A380, l’avion au kérosène restera un mal nécessaire…

Source : contribution externe.

Ressources :
Airpark | Parking Roissy
RD16 – Route de Choisy aux Boeufs
95470 Vemars

AULNAYlibre pas si LIBRE

On peut être surpris qu’un blog local qui s’appelle AULNAYLIBRE fondé par un adjoint LR d’aujourd’hui, pas d’hier bien entendu, n’est pas si libre que cela quand le simple citoyen lambda transmet des articles pourtant anodins, ne mettant pas en jeu l’intégrité de ce blog, de son rédacteur mais lequel, M.Fleury, M.Ferrand ou M.Maniskoza,  juste des constats à faire partager sans aucune arrière pensée.

Des articles censurés mais aussi des commentaires censurés, jamais publiés, ils disparaissent, ….lorsqu’ils répondent tout simplement à Aulnay libre qui vante les belles constructions de 6 étages qui vont apporter un nouveau dynamisme dans des quartiers, car toujours pas  constaté pour les constructions récentes de centre ville par exemple : simple constat !

Et pourtant , les rédacteurs de ce blog se sont battus comme des acharnés avant 2014 afin de s’opposer à des projets de construction de l’ancien maire, des projets pourtant limités dans la rue des Saules,(sans oublier ceux de la Croix Blanche) mais proche de leur résidence principale sans d’ailleurs en subir la moindre nuisance, tous les Aulnaysiens qui suivent un peu l’actualité locale  s’en souviendront sauf eux.

Comme d’habitude :

« Pas chez moi, mais chez les autres »

Christian PICQ

Pauvre Isidore Nérat

Un dénommé Nérat, nom d’une figure locale ayant œuvré de 1919 à 1925 et  attribué à une rue Aulnaysienne où se trouve d’ailleurs le local des LR, se vante dans un commentaire sur le blog MonAulnay .com, d’être un élu de la majorité, celle  qui sévit actuellement  à Aulnay sous bois depuis 2014. Mise à part le fait que la conception autocrate et passéiste  de la démocratie qu’il défend n’est probablement pas celle souhaitée ni partagée par  la majorité de mes concitoyens, il me semble surtout opportun de souligner  la vulgarité et le mépris avec lesquels les administrés sont désignés :  » peigne-culs  « .

Le lectorat appréciera l’élégance de la formule et pourra à juste raison, prendre toute la mesure de la bassesse morale d’individus qui, sur notre ville, ont accédé aux pouvoirs et qui à travers des commentaires publiés sous des pseudos pour préserver ( illusoirement ) leur anonymat , se permettent de salir l’honneur et la dignité de chaque habitant !

Pour ceux qui n’avaient encore jamais entendu parler de la formule, le Larousse, très chaste et modéré, indique qu’il s’agit d’un Individu méprisable ou ennuyeux.

Sur  » Expressio.fr « , le terme composé de deux substantifs est considéré argotique, et décrit une personne grossière, méprisable, et peu sociable. Il semblerait toutefois qu’il faille le comprendre comme un abrégé de « personne qui se plaît à peigner des poils du cul ». Autrement dit, quelqu’un de très peu raffiné, qui ne s’intéresserait qu’à des choses très triviales.

Internet regorge de propositions indiquant comment il faut comprendre  » peigne-cul  » :

  • Personne mesquine, ennuyeuse , grossière, inculte.
  • Individu méprisable, grossier, sans moyens, avare.
  • Individu ennuyeux, mesquin, inculte.
  • Terme de mépris : individu nul, minable, sans importance, expression de mépris social.
  • Personne grossière, peu éduquée ; homme vil, bas, hypocrite, flatteur…

Chers compatriotes, vous reconnaissez vous dans ce portrait…. peu flatteur du  » peigne-cul  » , dressé par un hypocrite et pleutre élu de la majorité qui se cache derrière le pseudo Nérat ? Ne vous sentez-vous point scandaleusement injuriés, diffamés, humiliés, méprisés et outragés par ceux là même qui se sont proposé en 2014 pour vous représenter et vous servir ? Trouvez-vous équitable de leur verser, par le biais de vos impôts, des indemnités qui leur donnent tout le loisir de se moquer de vous, de vous considérer comme des moins que rien, tandis que bien évidemment, ils se prennent pour  » l’élite  » ?

Une plainte collective citoyenne devrait être déposée à l’encontre de ce  » Nérat  » pour injure publique à l’encontre de toute la population Aulnaysienne !

Source : communiqué de Catherine Medioni

%d blogueurs aiment cette page :