Publicités

Archives du blog

Vidéo : Les habitants du Galion à Aulnay-sous-Bois aident les pompiers à sauver un SDF des flammes

Un sans-abri de 45 ans a frôlé le pire, jeudi, alors qu’il squattait des locaux vacants du centre commercial du Galion. Des riverains ont aidé les secours à soulever le rideau de fer.

La scène ne dure que quelques secondes. Elle se déroule jeudi en fin d’après-midi, dans le centre commercial du Galion à Aulnay-sous-Bois. Aux cotés de pompiers en pleine intervention, on aperçoit un homme en civil haranguer des passants : « Allez les gars, venez, venez ! »

Cinq à six personnes rappliquent et aident les secours à soulever un solide rideau métallique. Les pompiers en extraient ensuite un homme, inconscient mais vivant.

Cet acte citoyen a été filmé par des habitants du quartier, qui ont publié la scène sur le réseau social Facebook. Accompagné du message : « Grand respect aux pompiers et aux gars des 3 000 (NDLR : le nom du quartier, également appelé Rose-des-vents) ».

« Jeunes et moins jeunes sont venus donner un coup de main »

Alertés peu après 17 heures, une trentaine de pompiers avait convergé sur place. On leur avait signalé que quelqu’un se trouvait dans le commerce, après y avoir accédé par le sous-sol.

« Il y avait beaucoup de monde sur place, et au moment où on essayait de faire levier pour relever le volet métallique, jeunes et moins jeunes sont venus donner un coup de main, c’est à souligner, et il faut que ça perdure », salue le commandant Gildas Le Coeur, porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Intoxiqué et souffrant de légères blessures, le blessé a été pris en charge par une équipe médicale de l’hôpital Robert-Ballanger, à Aulnay. Ses jours ne sont pas en danger.

D’après les relevés du laboratoire central de la police, le feu serait d’origine accidentelle. Mais la succession d’incendies récents interroge des habitants du quartier. Dimanche, les pompiers sont intervenus sur deux autres feux dans ce même sous-sol.

« C’est tout le monde qui a aidé ! »

Selon les habitués du Galion, le blessé s’appelle « Antonio ». Âgé de 45 ans, il aurait trouvé refuge tout récemment dans ces bureaux, qui abritaient il y a quelques années une agence de voyage.

Ce vendredi, dans le café situé juste en face des lieux de l’incendie, les clients ne veulent pas mettre en avant la bravoure d’un habitant plus qu’un autre. « C’est tout le monde qui a aidé ! » témoigne l’un d’eux.

« Il y avait plein de jeunes du quartier, et ils n’ont pas caillassé les pompiers, contrairement à ce qu’on entend parfois, poursuit Bachir, qui a fondé l’association Renaissance Galion 3 000. Ici, tout le monde respecte leur travail. C’est un superbe métier. »

Le centre communal d’action sociale a payé une nuit d’hôtel à deux hommes, qui dormaient dans le lieu incendié mais qui n’étaient pas sur place au moment de l’incendie. « On ne sait pas où aller, on remercie les gens qui nous aident, nous permettent de manger » explique l’un d’eux, rencontrés cet après-midi dans le quartier.

Ils sont natifs du Sénégal, âgés d’une vingtaine d’années. L’un dit être arrivé en France il y a quatre mois, l’autre il y a deux ans. « Et je n’ai jamais eu de logement », souffle-t-il.

« On ne veut pas qu’ils meurent de froid »

Seuls quelques commerces sont encore ouverts dans ce centre commercial promis à la démolition. « C’est nous qui avons ouvert le local pour permettre à ces personnes de dormir ailleurs que dans la rue, poursuit Bachir. On ne veut pas qu’ils meurent de froid. Si on ne les aide pas, c’est de la non-assistance à personne en danger. »

Cela fait presque quatre ans que ces locaux seraient vacants. Ce vendredi soir, c’est Bachir qui devait loger les deux jeunes hommes, privés de toit pour la nuit.

Source et article complet : Le Parisien

Vidéo ci-dessous :

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2292930204319068&id=100008063329297

Publicités

Chantier du Galion à Aulnay-sous-Bois : des mesures d’urgence s’imposent concernant l’amiante

La présence de plusieurs centaines de sacs de déchets « amiante » issus des travaux de démolition du Gallion inquiète à juste titre les riverains.
Les pouvoirs publics ont été alertés.
Nos associations, engagées depuis deux décennies dans un combat contre l’amiante à Aulnay-sous-bois, tiennent à faire connaître publiquement leur position : il s’agit d’une situation anormale et dangereuse.
1) Le choix d’une aire de stockage des déchets amiantés à quelques mètres de l’école Paul Eluard, qui se trouve en surplomb, est tout à fait déraisonnable.
En admettant même que tous ces déchets sans exception soient emballés sous double enveloppe dans des sacs hermétiquement clos – ce qui reste à vérifier – la possibilité de pollutions accidentelles issues de sacs éventrés (suite à des aléas de chantier ou des actes de malveillance) ne saurait être exclue et justifie, à elle seule, le choix d’une autre localisation.
2) L’article R. 4412-122 (alinéa 3) du code du travail spécifie les déchets doivent être « évacués après décontamination hors du chantier aussitôt que possible dès que le volume le justifie ».
 
Cette disposition réglementaire n’a manifestement pas été respectée. Le séjour prolongé de plusieurs centaines de sacs de déchets amianté est une anomalie. Le volume stocké sur place avant enlèvement devrait être réduit au strict minimum.
Nous rappelons que les fibres d’amiante tuent et que leurs effets cancérogènes peuvent se manifester à très faibles doses. 
Les Aulnaysiens qui ont respiré les fibres d’amiante du CMMP ont déjà payé un lourd tribut de maladies et de décès. Toutes les mesures de prévention nécessaires doivent être prises d’urgence sur le chantier du Gallion pour ne pas allonger la liste.
Pour l’Addeva 93 : Alain Bobbio
Pour le Collectif des riverains et victimes du CMMP : Gérard Voide
Pour Ban Asbestos : Nicole Voide
Pour Aulnay Environnement : Robert Halifax

Le drapeau Palestinien flotte sur le Galion à Aulnay-sous-Bois

Les médias français l’ont relayé avec véhémence certainement pour faire monter la mayonnaise : l’ambassade des Etats-Unis s’est installée à Jérusalem Est, ce qui signifie que la première puissance mondiale reconnaît cette ville comme capitale d’Israël.

Alors que la tension était déjà à son comble, des Palestiniens ont essayé de forcer le poste frontière entre Gaza et Israël, entraînant une réplique sanglante (plus de 60 morts).

En solidarité avec la Palestine, des personnes ont donc installé le drapeau Palestinien sur l’immeuble emblématique du Galion à Aulnay. Cependant, cet acte ne permettra certainement pas d’améliorer la situation.

L’histoire contemporaine du Galion à Aulnay-sous-Bois racontée en Bande Dessinée

@leaduperrin

Le Galion reste un immeuble emblématique de la ville d’Aulnay-sous-Bois, construit à une époque où on ne prêtait guère attention à l’esthétisme et où l’objectif primaire était de loger les gens coûte que coûte, sans penser aux conséquences.

Si la barre du Galion doit disparaître, certains souhaitent encore la conserver, par nostalgie d’une époque aujourd’hui révolue. L’histoire du Galion est aujourd’hui racontée en BD, nous vous faisons partager quelques extraits.

@leaduperrin

La vie de la jeune fille percutée par un chauffard au Galion à Aulnay-sous-Bois n’est plus en danger

Nous venons d’apprendre que la jeune fille qui a été percuté samedi dernier par un chauffard au niveau de la barre du Galion à Aulnay-sous-Bois ne succombera pas à ses blessures : sa vie n’est désormais plus en danger, même si elle reste hospitalisée en soins intensifs. Le chauffard qui a tenté de s’échapper et qui fut rattrapé et tabassé par des riverains en colère est désormais entre les mains de la police.

Violente agression au marché du Galion à Aulnay-sous-Bois dimanche dernier

Le dimanche 11 février, aux alentours de 14h00, un père de famille a été violemment agressé aux abords du marché du Galion à Aulnay-sous-Bois. Selon des sources concordantes, plusieurs personnes ont pris à parti cet homme sans raison apparente. Acte lâche et gratuit ou volonté de voler de l’argent, nous n’avons à l’heure actuelle pas assez d’élément d’information.

Réenchantons le Galion, projet de la Révolution Est En Marche les 28 et 29 octobre

Tout le monde ne souhaite pas la disparition de la barre du Galion. Quelques irréductibles pensent qu’il est possible de transformer ce bâtiment en structure pour accueillir des projets culturels, mais aussi pour devenir un véritable endroit de débat d’idées. La révolution est en marche vous invite à différents événement les 28 et 29 octobre prochain pour parler de leur vision. Ci-dessous le planning complet :

Samedi :

  • 13h30 Ouverture de la brocante
    • Objectif : Montrer qu’il est nécessaire d’avoir des commerces au sein de la cité des 3000. Cela fait vivre l’économie et créer de l’emploi dans le quartier pour le quartier. La présence des associations est primordiale car elle prouve l’importance d’avoir et de créer du lien social entre les habitants d’un même quartier, d’une même commune. Avoir un soutien et de s’investir entre habitants, pour les habitants, pour le bien-être et le bon vivre ensemble.
  • 14h00 1er débat : Compteur Linky, imposés par l’état, imposant pour les portes-feuilles. (2h)
    • Objectif : Argumentaire et explication du contexte politique et de l’aspect juridique de la mise en place des compteurs Linky au sein de nos habitations privées et de l’impact financier que cela aura sur les ménages.« 
  • 16h15 2e débat : Impact du projet « Grand Paris » sur le département, et donc sur la commune. (2h)
    • Objectif : Différents collectifs nous parlent de leur lutte contre le projet du « Grand Paris », et de l’impact négatif que cela aura sur le département et donc sur la commune. Lors de leur tout premier rassemblement, ils ont choisi la ville d’Evry comme point de rencontre. Aujourd’hui, ils choisissent de se joindre à nous et de le faire au sein même de la cité des 3000. « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin… »
  • 18h30 Clôture et fin de la brocante.

Rangement et installation des tables pour le repas.

  • 19h00 Sadaka.
    • Objectif : Permettre à cette personne d’organiser un repas d’offrande pour le décès d’un membre de sa famille.
      Permettre à l’ensemble des personnes dites « organisateurs » (organisateurs, conférenciers, forains) et aux personnes ayant étés présentes de se restaurer et de diner dans un moment de partage et de convivialité.
  • 20h30 Théâtre suivit du 3e débat : La répression policière dans nos quartiers. (2h)
    • Objectif : Une pièce de théâtre clairement anti-flics sur un évènement basé sur des faits réels. Suivit d’un débat accompagné de professionnels sur le système policier.
  • 22h30 Fin de la journée.

Dormir sous le galion, une mobilisation réel des habitants et des militants.

Dimanche

  • 9h00 Petit déjeuner + rangement
    • Voir pour le petit déjeuner, rangement du campement
  • 10h00 Visite dans la cité
    • Objectif : Accompagné des habitants, des questionnaires seront remplis à travers toute la ville afin de démontrer les différences faites, au sein d’une même commune, entre les quartiers nord et les quartiers sud.
  • 10h00 4e débat : David conférence gesticulée. (2h)
    • Objectif : C’est une psychanalyse sous forme de pièce de théâtre d’environ 1h45 sur la naissance de la politique de la ville, de la politique sociale. Ils ont l’habitude de participer aux différents rassemblements nationaux.
  • 12h Repas
  • 14h30 Battle de danse
    • Objectif : Promouvoir l’école de danse du quartier qui a près de 500 adhérents. Elle a donc un impact important au sein du quartier. Que va-t-elle devenir après rénovation ?
    • Valoriser le talent artistique des jeunes aulnaysiens.
  • 16h30 Concert
    • Objectif : Montrer qu’il y a de la réussite au sein des quartiers de la ville, et que les jeunes ont un talents artistique développé.
    • Créer du lien entre les habitants autour d’un moment convivial et festif.
  • 19h00 Discours final

Dossier complet : cliquer ici.

Les détritus jonchent le quartier du Galion à Aulnay-sous-Bois

Ce problème est récurent et déjà signalé avec comme réponse « c’est au logement francilien d’entretenir  cette partie du trottoir ! », selon Florence Genet, militante associative de premier plan dans les quartiers Nord d’Aulnay-sous-Bois.

D’après des témoignages, il y  aussi les barrières de protection sur la rue Henri Matisse qui sont descellées ou cassées les dealers s’en servent comme siège. Madame Genet avait déjà demandé qu’elles soient repeintes ou retirées. Mais la réponse de la municipalité fut brève : « ce sera fait au moment de la rénovation ! »

Meme problème avec le passage de la balayeuse qui ne passera maintenant que 3  jours avant la rentrée des classes. Selon Madame Genet, le dernier passage date du 16 mai dernier…

Le rappeur Fianso accueilli par une centaine de fans à la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois pour un clip, la police attaquée

Twitter

Après un clip de rap très controversé qui avait bloqué momentanément la circulation sur l’autoroute A3 à hauteur d’Aulnay-sous-Bois (ce qui lui a valu une garde-à-vue), le rappeur Fianso récidive cette fois-ci dans le quartier de la Rose des Vents. Hier, une centaine de personne ont accueilli le rappeur téméraire pour le tournage d’un nouveau clip de Rap. Cet attroupement, situé à l’entrée de la barre du galion, a alerté la police qui a dispersé la foule, mais qui a été attaquée par un jet de projectile.

Finalement la foule s’est dispersée. Sortie du clip le 12 mai.

 

La fermeture du bureau de poste du Galion à Aulnay-sous-Bois inquiète

La fermeture depuis début janvier du bureau de poste du galion est inquiétante. Plus de services postaux et de retrait d’espèces dans le nord d’Aulnay sous bois depuis bientôt deux mois.
L’impression de ghettoïsation du nord de la ville perdure.  Nous parlons ici de plusieurs milliers de citoyens impactés par l’absence de mouvement des élus face à la lenteur légendaire de La Poste.
Pour combien de temps encore ?
Source : contribution de Slime DRIDI
%d blogueurs aiment cette page :