Archives du blog

La Seine-Saint-Denis, un eldorado pour les investisseurs immobiliers

Les jeunes ménages du Nord-Est parisien s’exilent vers les communes limitrophes en pleine transformation, mais les banques les obligent à revoir leurs prétentions.

Avec la flambée des prix parisiens, les jeunes ont pris l’habitude de franchir le périphérique en direction du « neuf-trois », pivot des projets d’aménagement du Grand Paris. Mais pour s’offrir une pièce en plus ou un petit extérieur, la première couronne se fait à son tour de moins en moins accessible. Avec la crise annoncée post-Covid, les banques se montrent intraitables sur l’apport et le taux d’endettement, ce qui commence à avoir pour effet d’exclure une bonne part de la clientèle. La demande reste toutefois importante, et les acquéreurs doivent être patients et réactifs.

Nouvelle vie à Aulnay-sous-Bois, cauchemar sans parole ou presque

Depuis 1954 une vue …HUMAINE

.

Octobre 2018 une vue encore plus …DEGAGEE

MAIS

Janvier 2020, une vue définitivement…BOUCHEE

Adieu ciel, Adieu soleil , Adieu intimité, et … Adieu investissement

Source : contribution externe

Les derniers pavillons du Centre-Gare d’Aulnay-sous-Bois, vestiges d’un passé révolu ?

Jusqu’au début des années 2000, le centre-gare d’Aulnay-sous-Bois était principalement constitué de maisons bourgeoises remarquables, de petites maisons coquettes et d’immeubles construits avant et peu après la seconde guerre mondiale. Malgré une gare très active considérée comme un hub de premier plan en Seine-Saint-Denis, le centre-gare d’Aulnay avait échappé à la bétonisation, comme ce fut le cas à Levallois-Perret, Issy-les-Moulineaux ou encore Puteaux.

Mais depuis 2007, date de l’application du Plan Local d’Urbanisme, les constructions s’enchaînent et les pavillons remarquables laissent place à des immeubles de qualité banale, sans véritable accroche à l’histoire urbanistique de la ville. De gros projets ont certes été avortés (par exemple, le quartier du Centre Administratif qui devait se transformer en véritable caserne avec un gros bloc de logements).

Est-ce que le Centre-Gare est voué à disparaître pour laisser place à des monstres de béton ? Au nom de la sacro-sainte écologie en concentrant la population à proximité des transports, est-ce que les derniers jardins doivent laisser place aux petits espaces verts partagés envahis d’ombre par les immeubles à proximité ?

Plusieurs collectifs ont en vain tenté de contrer ces projets, en vain. Dans 20 ans, à quoi ressemblera le centre-gare d’Aulnay-sous-Bois ?

Source : contribution externe.

 

Le programme immobilier atroce situé le long de la RN2 à Aulnay-sous-Bois

Chers Habitants, il y a urgence 

J’ai vous fait part, de l’ aboutissement d’un programme immobilier, que je nommerai, de par sa laideur, des « verrues », qui donne cette impression  de submerger les riverains de bâtiments.

Voilà,  le paysage que l’on aura désormais tout le long de la RN2 dominée par des immeubles hauts de 5/6 étages et qui nous plonge dans l’ombre.

Ce programme immobilier n’est pas fini et s’étalera jusqu’à l’entrée de la Francilienne, et concerne des centaines de Logements.
C’est ensemble, quelque soit nos divergences, d’alerter le plus grand nombre d’habitants sur la folie immobilière que traverse notre Ville.

Nos enfants et parents fragiles, la santé, l’éducation, le cadre de vie, la sécurité, notre écologie, passent avant les Promoteurs immobiliers, qui n’ont que faire de l’amour que l’on porte pour Aulnay.

Source : Samy

Le programme immobilier monstrueux de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

Le Quartier des 3000 verra encore de nouveaux immeubles se construire.

On peut constater sur ces clichés prises en ce début du Mois de Juin 2020, une avancée des travaux, d’un énième projet de bétonnisation, du mandat de Bruno Beschizza.

Ce Programme immobilier face au Parc Robert Ballanger prévoit 4 immeubles de 5 étages.

Ces quartiers extrêmement difficiles sont confrontés a une surpopulation avec des problématiques chroniques  alors a quoi bon, reproduire les erreurs du passés Mr Beschizza ?

NDLR: j’invite l’auteur de cet article, à se faire connaitre et à le signer de son nom.

Source : un lecteur

 

  • Photos: Photos d’illustrations

Programme immobilier Boulevard Marc Chagall à Aulnay-sous-Bois

Chers Habitants,

Je suis un electeur en colère, je n’en peux plus de ces Élus, voilà,  encore un énième Programme immobilier de Beschizza :

Je suis un électeur écœuré et déçu de la politique de nos Élus, en effet, je vous annonce avec tristesse être tombé sur un chantier de 5 hideux gros immeubles de 6 étages,  Boulevard Marc Chagall sur la RN2 (ci-contre les photos).

Ces Bâtiments ont été construits par Promoteur immobilier donc seront vendus, ils totalisent 250 Logements, c’est énorme !!
Les travailleurs sur place m’ont informé, qu’un second chantier débuterait en Septembre 2020 avec un nouveau Promoteur.
Encore pire, ce second Programme immobilier titanesque concernera 400 Logements sur ce même Boulevard qui finirait a hauteur du Carrefour Jean Monnet.

A quoi jouent nos Élus ???? confondent-ils Aulnay et Dubaï ? Pour quelles raisons,  veulent-ils impérativement avoir 150 000 Habitants ? 
Donc faire de la politique, c’est construire des immeubles ? Les bouchons, la pollution, on y pense ?

Les habitants de Sevran et Villepinte, passent par ce Boulevard pour regagner leurs Villes, cela va engendrer des embouteillages monstres dans la partie Nord de la Ville !!!!

La route qui longe ce Boulevard n’est pas en capacité d’accueillir tout ce flux d’automobilistes , par conséquent, on fonce droit vers une catastrophe.

Il faut que les habitants se réveillent pour mettre un terme à se massacre écologique et urbain, mais a t-on anticipé réellement les conséquences néfastes de ces Programmes ?

Un Électeur en colère !

Un électeur interroge le Maire d’Aulnay-sous-Bois de la mandature 2014/2020 sur ses prévisions de projets urbanistiques

Lettre à Monsieur le Maire

Pendant votre mandature de 6 ans, vous avez besogné à la construction d’un immense parc immobilier à Aulnay sous bois en commençant le plus souvent par démolir l’existant …là où votre prédécesseur s’est fait congédier par les Aulnaysiens pour avoir seulement amorcé quelques premières bâtisses alors qu’hier il était très loin du promoteur que vous aurez été .

Mars 2020, vous sollicitez une reconduction de votre mandat pour 6 ans avec une équipe qui semble même plus féroce que vous ne l’êtes vous-mêmes, …des intérêts personnels à n’en point douter.

Or l’électeur que je suis, concerné et soucieux du devenir d’Aulnay sous bois, apprécierait,  avant de déposer son bulletin dans l’urne, connaître vos futurs projets urbanistiques, et savoir si une accalmie est en perspective ou non car très inquiet. Vous n’êtes peut être pas sans connaître les nuisances sur la vie quotidienne que cette boulimie de constructions a entraîné au cours de ces dernières années à Aulnay sous bois, même si vos alliés ne se sentent pas bien préoccupés par un tel enjeu .

Donc, j’aurais souhaité connaître dans un premier temps vos intentions concernant les TERRAINS  qui étaient destinés  à des constructions sous la précédente mandature créant tant de polémiques avant 2014 mais que vous avez totalement abandonnés, les laissant le plus souvent en friches parfois au cœur d’Aulnay alors que vous détruisiez ailleurs pour reconstruire ? Il s’agit donc :

Des terrains de la croix blanche (ex impôts) abandonnés

Des terrains de la rue J.Princet (ex garage WV), abandonnés

Des terrains de la rue des Saules (ex resto du cœur) , abandonnés, il paraîtrait que … ?

Du projet rue des Pavillons (ex Monnier) abandonné…

Et peut être d’autres inconnus, tant les secrets qui concernent pourtant les Aulnaysiens sont bien gardés ?

A noter d’ailleurs que les opposants à ces projets auprès de l’ancienne municipalité étaient le plus souvent des habitants, des  partenaires … de votre élection de 2014, et même des élus de votre majorité actuelle alors qu’aujourd’hui, ils approuvent votre politique urbanistique, s’y opposant avant …..d’être élu, les vestes sont réversibles? Avouez que c’est surprenant.

Sans oublier d’indiquer dans votre programme à venir toutes les prévisions de futures constructions au chaud actuellement et qui sortiront subitement du chapeau , en attente de votre prochaine session ? On parlerait  aussi de 2500 logements sur le site de PSA , impressionnant ?  et pourquoi le promoteur Verrechia désormais particulièrement implanté à Aulnay sous Bois sous votre bénédiction a déjà occupé le local d’un ancien fleuriste fermé place de la gare ? Une reconversion ?

Les Aulnaysiens sont devenus de simples témoins sans possibilité de partager le devenir de leur ville devant vos décisions unilatérales.

Donc, vous en tant que candidat, nous en tant qu’électeurs aulnaysiens confrontés à ces interrogations ,  il serait de votre devoir en toute honnêteté de nous informer très clairement de vos intentions avant le 15 mars 2020, même si vos électeurs acquis à votre cause ne se posent pas les questions essentielles. Autiste à une telle information fondamentale serait de votre part un signe de confirmation de la poursuite de votre œuvre de bétonnage sur Aulnay sous bois.  

Bien à vous.

La coupe est pleine avec les projets au profit des promoteurs à Aulnay-sous-Bois !

Certains se sont étonnés qu’Aulnay Environnement n’ait pas publié immédiatement de communiqué après la publication par panneau d’un projet de parking rue du docteur Roux.

C’est que nous sommes las d’être à chaque fois confrontés à un double discours et à une politique d’enfumage systématique. Après l’annonce  tonitruante dans le bulletin municipal d’un projet de Charte de l’arbre,  il a fallu attendre 6 mois pour que soit convoquée la première réunion. Si l’on ne compte pas l’élu et les responsables administratifs, elle ne rassemblait qu’une demi-douzaine d’Aulnaysiens. Le powerpoint qu’on nous a présenté indiquait dès l’introduction que l’esprit du projet était prioritairement d’associer les Aulnaysiens à la politique d’abattage des arbres du patrimoine communal. Nous avons claqué la porte, trop conscients d’être en présence d’une manœuvre électorale, à 3 mois des élections. Il paraît que d’autres sujets ont été abordés. Mais comme la pratique est de ne jamais communiquer par avance de documents écrits détaillant l’ordre du jour pour permettre aux participants à une réunion de préparer les travaux, nous n’en savons rien. Il est évident que le projet de parking, qui suppose l’abattage d’un certain nombre d’arbres, même sans valeur patrimoniale, et qui va aboutir à une imperméabilisation partielle de cette parcelle, aurait dû être soumis prioritairement à la réflexion de ce groupe de travail.

Nous sommes las de constater que tant de choses à Aulnay se font non dans l’intérêt des habitants actuels, mais au profit des promoteurs. Ainsi ce parking est de l’aveu même de la première adjointe conçu pour les riverains. Or il s’agit là d’un quartier encore majoritairement pavillonnaire, où la plupart des maisons sont dotées d’un garage. Et dans la rue, une partie des places de stationnement reste vacante une bonne partie du temps. Il n’est que trop évident que ce parking sera d’abord un argument de vente pour séduire les futurs habitants du projet immobilier prévu juste en face, un projet énorme qui va entraîner la disparition d’un beau et grand pavillon et de quelques arbres magnifiques : sans doute 2 gros immeubles de 5 étages, représentant 3000 m2 de logements.

Nous sommes las qu’on nous chante sur tous les tons l’« Esprit village » alors qu’on laisse partout disparaître les jardins au profit du béton. Nous sommes las d’entendre la propagande municipale nous seriner   qu’ « Aulnay est une ville où il fait bon vivre » alors que les déplacements des piétons sont de plus en plus difficiles et la circulation automobile de plus en plus intense, parce que l’ordre des priorités dans l’aménagement de la ville a été : faire d’abord un PLU donnant toute liberté aux promoteurs, avant de lancer une réflexion sur la circulation automobile avec l’idée aberrante de décourager la circulation de transit, ce qui a abouti à complexifier et à rallonger les parcours sans faire diminuer le nombre de véhicules, pour entamer finalement 3 mois avant les élections une réflexion sur la « circulation douce », alors que les aménagements comme celui du pont de la Croix Blanche ont conduit à en rendre la traversée encore plus dangereuse pour les cyclistes. Qui peut croire que le sort des piétons sera un jour sérieusement pris en compte par cette équipe ?

Nous sommes las de ne recevoir sur des projets essentiels de transformation du paysage urbain que des messages de propagande, sans que jamais les habitants soient associés en amont à leur conception et qu’ils puissent faire part de leur « expertise d’usage ». Nous sommes las de constater que les dirigeants de cette ville soient prioritairement soucieux d’honorer, non un citoyen qui soit l’honneur de la ville mais, trahissant ainsi leur idéal de gouvernance, un personnage de l’histoire de France exemple achevé du pouvoir personnel qui a étouffé la démocratie et la liberté d’expression. Et qui a rétabli l’esclavage !

 Nous sommes las du mépris, de la propagande et du mensonge par omission.

Source : communiqué Aulnay Environnement

Bétonnage, insécurité, fuite des commerces de proximité et des services : un quartier du Sud d’Aulnay-sous-Bois se meurt peu à peu

Une lectrice nous informe que, malgré une rencontre avec le Maire Bruno Beschizza en novembre 2017 et une lettre recommandée envoyée en juillet 2018, aucune réponse n’a été donnée par la Mairie concernant les soucis rencontrés par le quartier d’Aulnay situé au niveau de la rue d’Aligre.
La situation ne dégrade rapidement dans le quartier, avec la fermeture de La Poste en juin 2018 (les riverains doivent maintenant aller à La Poste Jeanne d’Arc proche de la gare, soit près d’une heure de marche à pieds aller retour). Plusieurs commerces ont également fermé, et des pavillons sont en cours de destruction pour faire place à des immeubles de logements.
Outre le bétonnage et le mitage du quartier pavillonnaire, notre lectrice constate que des pavillons sont loués illégalement, avec parfois 12 boites aux lettre par pavillon, au niveau de l’avenue de Nonneville. Malgré les alertes et une pétition, rien ne semble avoir été fait.
Dans un courrier daté du 25 juillet 2018, notre lectrice affirme avoir averti les services techniques concernant un trottoir cassé à plusieurs endroits avec des blocs de béton dans le caniveau. A ce jour, rien n’aurait été fait.
Enfin, plusieurs cas de vol et de destruction de voitures ont été signalés, avec des dommages importants à la clé et un impact sur le budget.

Notre lectrice éprouve son mécontentement par rapport à cette inaction.

Le RENOUVEAU du SECTEUR CENTRE GARE …NORD à Aulnay-sous-Bois ?

Si jusqu’à présent le centre sud avait les honneurs de toutes les attentions des diverses municipalités depuis des décennies, secteur qui  a toujours représenté en fait la vitrine d’Aulnay sous Bois, place de la gare(au moins pour son aspect paysager), route de Bondy, Boulevard de Strasbourg, place du Général Leclerc  en particulier, il semble qu’aujourd’hui les orientations évoluent. En effet, après la rénovation du souterrain, à juste titre, très réussie(pourvu que ça dure …), ce fameux passage piéton entre le sud et le nord coupé par la voie de chemin de fer du milieu du 19è siècle, les aménagements environnementaux  se poursuivent mais côté  nord cette fois-ci, tout arrive.

HIER : « Une verrue enfin disparue »

 

Après

  • Une amorce de l’installation de nouveaux commerces dans la rue A France…à suivre
  • La réfection de la rue du 11 novembre (entre souterrain et Rue F.H.), voie, trottoirs
  • Et enfin, la démolition de la « verrue » de l’angle des rues du 11 novembre/ Cdt Brasseur qui apporte un espace aéré dans un secteur pourtant déjà bien marqué par les démolitions de pavillons (bientôt le troisième en peu de temps dans la rue F.H.) et de nouvelles constructions terminées ou d’autres en prévision

  

Selon quelques bruits de couloir, il semblerait que cet espace  sera particulièrement soigné … , pas de construction en prévision, mais des parties végétalisées,  les premières verdures dans ce milieu bien « sévère » avec en prévision quelques surprises certainement agréables pour les milliers d’utilisateurs qui empruntent chaque jour ce parcours sans oublier les riverains, peut être les plus concernés …Et ce n’est certainement pas terminé… !!!

Et après ?

Actuellement des travaux d’agencement sont en cours ce qui perturbent plus ou moins la circulation, oui, mais une période de travaux à la fois provisoire et incontournable, il faut savoir ce que l’on veut… ? Aux automobilistes « râleurs » de patienter et de s’adapter aux divers sens de circulation mis en place.

Christian PICQ

Rédacteur et aussi riverain

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :