Archives du blog

Bétonnage, insécurité, fuite des commerces de proximité et des services : un quartier du Sud d’Aulnay-sous-Bois se meurt peu à peu

Une lectrice nous informe que, malgré une rencontre avec le Maire Bruno Beschizza en novembre 2017 et une lettre recommandée envoyée en juillet 2018, aucune réponse n’a été donnée par la Mairie concernant les soucis rencontrés par le quartier d’Aulnay situé au niveau de la rue d’Aligre.
La situation ne dégrade rapidement dans le quartier, avec la fermeture de La Poste en juin 2018 (les riverains doivent maintenant aller à La Poste Jeanne d’Arc proche de la gare, soit près d’une heure de marche à pieds aller retour). Plusieurs commerces ont également fermé, et des pavillons sont en cours de destruction pour faire place à des immeubles de logements.
Outre le bétonnage et le mitage du quartier pavillonnaire, notre lectrice constate que des pavillons sont loués illégalement, avec parfois 12 boites aux lettre par pavillon, au niveau de l’avenue de Nonneville. Malgré les alertes et une pétition, rien ne semble avoir été fait.
Dans un courrier daté du 25 juillet 2018, notre lectrice affirme avoir averti les services techniques concernant un trottoir cassé à plusieurs endroits avec des blocs de béton dans le caniveau. A ce jour, rien n’aurait été fait.
Enfin, plusieurs cas de vol et de destruction de voitures ont été signalés, avec des dommages importants à la clé et un impact sur le budget.

Notre lectrice éprouve son mécontentement par rapport à cette inaction.

Le RENOUVEAU du SECTEUR CENTRE GARE …NORD à Aulnay-sous-Bois ?

Si jusqu’à présent le centre sud avait les honneurs de toutes les attentions des diverses municipalités depuis des décennies, secteur qui  a toujours représenté en fait la vitrine d’Aulnay sous Bois, place de la gare(au moins pour son aspect paysager), route de Bondy, Boulevard de Strasbourg, place du Général Leclerc  en particulier, il semble qu’aujourd’hui les orientations évoluent. En effet, après la rénovation du souterrain, à juste titre, très réussie(pourvu que ça dure …), ce fameux passage piéton entre le sud et le nord coupé par la voie de chemin de fer du milieu du 19è siècle, les aménagements environnementaux  se poursuivent mais côté  nord cette fois-ci, tout arrive.

HIER : « Une verrue enfin disparue »

 

Après

  • Une amorce de l’installation de nouveaux commerces dans la rue A France…à suivre
  • La réfection de la rue du 11 novembre (entre souterrain et Rue F.H.), voie, trottoirs
  • Et enfin, la démolition de la « verrue » de l’angle des rues du 11 novembre/ Cdt Brasseur qui apporte un espace aéré dans un secteur pourtant déjà bien marqué par les démolitions de pavillons (bientôt le troisième en peu de temps dans la rue F.H.) et de nouvelles constructions terminées ou d’autres en prévision

  

Selon quelques bruits de couloir, il semblerait que cet espace  sera particulièrement soigné … , pas de construction en prévision, mais des parties végétalisées,  les premières verdures dans ce milieu bien « sévère » avec en prévision quelques surprises certainement agréables pour les milliers d’utilisateurs qui empruntent chaque jour ce parcours sans oublier les riverains, peut être les plus concernés …Et ce n’est certainement pas terminé… !!!

Et après ?

Actuellement des travaux d’agencement sont en cours ce qui perturbent plus ou moins la circulation, oui, mais une période de travaux à la fois provisoire et incontournable, il faut savoir ce que l’on veut… ? Aux automobilistes « râleurs » de patienter et de s’adapter aux divers sens de circulation mis en place.

Christian PICQ

Rédacteur et aussi riverain

 

 

 

Aulnay Environnement et les projets d’embelissement de la place Abrioux, ex-Camélinat

ae_abrioux_immeubleA la réunion du jeudi 8 décembre, où la Mairie a défendu ses projets pour cette place, Aulnay Environnement a présenté sa propre analyse des projets.

Sur le diagnostic, il y a accord pour mettre fin au parking et rendre la place aux piétons, faire revivre des commerces et ramener des habitants (mais pas trop !) pour faire vivre ces commerces.

Mais le désaccord est profond sur les remèdes proposés :

ae_abrioux_immeuble_3Aulnay Environnement est hostile à tout parking souterrain

  • qui perturbe la circulation souterraine des eaux, va nécessiter comme partout l’installation de pompes dans le parking et peut-être aussi chez les riverains
  • qui va entraîner la disparition de tilleuls centenaires (espérance de vie 500 à 1000 ans), arbres remarquables.

Aucune réflexion ne semble avoir été menée sur les déplacements dans l’ensemble de la zone, où s’ajoutent plusieurs flux automobiles :

  • ae_abrioux_immeuble_4une partie des usagers de l’hôpital
  • les clients des commerçants
  • un transit nord-sud depuis la rue du 14 juillet et est-ouest depuis l’avenue du Clocher
  • un afflux de véhicules en fonction des horaires d’entrée et de sortie du collège

En fonction de ces flux (et de la place disponible) :

  • Où vont se faire les entrées et sorties du parking souterrain ?
  • Ne vont-elles pas créer de sérieux problèmes en débouchant sur des croisements de voies où passent aussi beaucoup d’enfants et d’adolescents ?
  • Ne vont-elles par largement empiéter sur la place elle-même, en contradiction avec l’ambition de rendre cet espace aux piétons ?
  • Comment sera compensé l’espace « d’arrêt minute » offert par le parking actuel ?

ae_abrioux_immeuble_45jpgEt surtout, a-t-on fait une étude sur la circulation autour de la place pour évaluer aussi la part des riverains, des clients et des professionnels dans le stationnement plus ou moins permanent, ce qui aurait pu faire émerger des responsabilités et des solutions alternatives intégrant les autres parkings de la ville? N’aurait-il pas été plus raisonnable de faire cette étude avant de prendre toute décision, au lieu de décider d’abord, et de s’en remettre aux professionnels pour faire rentrer ce projet au forceps dans cette petite place ?

Source et article complet : communiqué Aulnay Environnement

 

Séverine Maroun se veut rassurante sur le devenir urbanistique d’Aulnay-sous-Bois

leparisienMadame, Monsieur,

Suite à la publication d’un article reproduit en bas de cet e-mail, dont le titre peut porter à confusion alors que le corps de l’article est équilibré, vous trouverez quelques éléments ci après :
  • Avec le nouveau cadre du zonage PLU, il y a une augmentation de la surface de la zone pavillonnaire ce qui est conforme à nos engagements de campagne.
  • Dans le cadre du CDT, l’Etat avait fait signer par la gauche une obligation de 650 logements / an, nous avons réduit cette obligation à 450 logements.
  • Cependant, le Maire a rappelé en Conseil municipal que nous avions déjà 35,8% de part de logements sociaux. Par conséquent, nous avons seulement une obligation de reconstitution de l’offre de 1 pour 1 (par exemple dans le cadre de la démolition du Galion et des 13,8 M €). Le but du PLH est donc d’obtenir 65% de logements intermédiaires.
  • Pour rappel, au mois de février, l’Etat voulait lancer une OIN sur le site PSA avec 3500 logements. C’est grâce à l’intervention de Bruno BESCHIZZA auprès des plus hautes instances gouvernementales que nous sommes parvenus à négocier d’autres engagements.
Par conséquent, aucune crainte à avoir pour nos concitoyens : nous assumons complètement ce que nous voulons pour la Ville d’Aulnay-sous-Bois quoi qu’en dise l’opposition. Nous voulons respecter le projet politique soumis aux Aulnaysiens en 2014.
Source : communiqué de Séverine Maroun

Construction d’immeubles : Aulnay Environnement dénonce un déni de démocratie de la municipalité d’Aulnay-sous-Bois

rene-augustin_bougourdMonsieur le Maire d’Aulnay-sous-Bois

                Nous vous avions écrit le 24 juin 2014 (lettre jointe) au sujet du permis de construire du 125 à 129 rue Jacques Duclos. Nous vous demandions de refuser ce permis et de mettre ce point à l’ordre du jour du conseil de quartier.

En septembre nous vous avons demandé en évoquant ce dossier une réunion : vous nous n’avez pas reçu à ce jour.

                Ce permis déposé le 28 mai après la délibération du Conseil municipal du 21 mai (qui décidait de la révision du PLU) aurait pu faire l’objet d’un sursis à statuer dans l’attente d’une révision ou d’une modification du PLU.

                Vous avez signé ce permis de construire le 8 décembre malgré tout.

                Avant d’aller au tribunal contentieux nous vous demandons un recours gracieux et au moins accepter une rencontre avec notre association et les riverains et aussi de faire présenter ce projet au conseil de quartier, sauf à faire penser que ces conseils de quartiers ne servent à rien…

                Nous demandons que ce point soit à l’ordre du Jour du conseil de quartier prévu le 23 janvier 2015 à 19h30 au réfectoire de l’école Fontaine des Prés 25/27 rue de l’Arbre Vert.

                Nous vous demandons aussi de nous recevoir à ce sujet sans délai.

                Dans un document joint nous détaillons les principaux problèmes posés par ce permis qui bénéficie de la modification du PLU de 2009 alors dénoncé par l’opposition municipale. Cette modification permet une SDP « surface de plancher » supplémentaire de l’ordre de 30% et nécessite un parking à 2 niveaux avec des conséquences importantes pour les riverains proches (un référé préventif est indispensable) et moins proches en aval du Sausset à la Morée à Balagny.

                Ceci est inacceptable.

                Comme le déni de démocratie locale sur ce sujet, malgré nos demandes écrites en temps et en heure.

                Par ailleurs vous connaissez nos demandes de « comité de pilotage » pour l’étude du PLU et de modification urgente de celui-ci pour éviter dans tous les quartiers, dans les zones UG (pavillonnaires) et UD comme ici des projets ignorant les habitants et les contraintes environnementales. Ces zones représentent plus de 75% du territoire.

                Dans l’attente d’une rencontre recevez monsieur le maire nos salutations respectueuses.

Source : Lettre d’Aulnay Environnement au Maire Bruno Beschizza

Aulnay Environnement dénonce les futurs immeubles de 100 logements en plein quartier pavillonnaire sans concertation

TRACTDUCLOS2-55Lors de la campagne municipale, les Aulnaysiens et leurs associations ont accueilli favorablement l’intention des principaux candidats, dont M. Beschizza, d’engager une révision du PLU. Dans l’esprit des Aulnaysiens, cette révision du PLU de 2008 modifié en 2009 devait revenir sur les facilités données à une densification intense de notre commune (division des terrains en zone pavillonnaire, et ailleurs, immeubles collectifs de grande hauteur au ras du trottoir)!

La procédure de révision a été lancée en mai. Elle doit être achevée à la fin de 2015 et reposer sur une consultation des habitants. Pour cela, il faut un comité de pilotage du nouveau PLU. Or nous ne voyons rien venir! Black-out complet dans le bulletin municipal!

Comment ne pas penser qu’on cherche à éviter une véritable concertation où les vœux des habitants pourraient se faire entendre, et que la concertation va se limiter à la présentation d’un projet déjà bouclé?

C’est ce qui est en train de se passer pour les habitants du quartier Fontaine des Prés

aussi nous les invitons à dire

NON au PROJET de 100 logements

en zone pavillonnaire 125-129 rue Jacques DUCLOS

Aulnay Environnement a demandé à la municipalité de refuser ce permis de construire des «Nouveaux constructeurs» dès que nous en avons eu connaissance. EN VAIN.

Les habitants, les citoyens, les associations ne sont pas informés . Le Journal municipal OXYGENE et les conseils de quartiers devraient assurer cette information.

Le promoteur que nous avons rencontré le 7 janvier 2015 lui se permet de faire sa « publicité mensongère » du genre :

« Laissez-vous séduire par le dynamisme et le charme d’Aulnay-sous-Bois et devenez propriétaire de votre futur appartement, dans un quartier pavillonnaire, le quartier du vieux pays, à proximité de la future gare SNCF du grand Paris. »

Source : communiqué Aulnay Environnement

Aulnay-sous-Bois 2008 – 2014 : avant et après…

pour montageEn plus de l’urbanisme qui détruit peut à peu le patrimoine Aulnaysien, la circulation (et le stationnement) est aussi un réel problème dans le secteur centre-nord, déjà bien « martyrisé ». On peut citer par exemple la rue Anatole France, la rue Jules Princet, la rue Jean Charcot, les ponts SNCF, la rue de la Croix-Blanche…Mieux vaut ne plus bouger à partir de 16h !
Mais l’urbanisme qui défigure le quartier du Centre-Gare Nord semble sans limite, et cela a déjà des impacts conséquents au niveau du stationnement et de la circulation. La photo ci-contre montre un aperçu de ce qu’était ce quartier en 2008, et ce qu’il est devenu en l’espace de 6 années…
Article proposé par Christian Picq
%d blogueurs aiment cette page :